Jojo67

Economie et climat. CO2 or not CO2?

Recommended Posts

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

C'est un complément alimentaire vieux comme le monde ... avec divers concentration selon, iso ou hypertonique. Ça se prend en cure ...

... c'est pas plus idiot que l’homéopathie ... au moins y a du vrai sel dedans :bloblaugh:

Mais il y a du vrai sucre dans l’homéopathie !   re-:bloblaugh:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/12/2019 à 14:27, kalligator a dit :

On dirait que cela excite certains de nous mener vers un climat  la Dune...pulsion de mort ?

Oui, il va falloir se lancer dans la fabrication des distilles comme sur arakis

https://fr.wikipedia.org/wiki/Distille

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 hours ago, zx said:

Oui, il va falloir se lancer dans la fabrication des distilles comme sur arakis

https://fr.wikipedia.org/wiki/Distille

Ou plus simplement d'habitat troglodyte ...

... on sait créer des habitat compatible avec les tres forte chaleur ... du moins du jour ... si la nuit ca ne baisse pas c'est tout de suite plus compliqué.

Mais simplement avec de la terre et des geotextile basique on peu construire des maison tres agreable ne pleine vallée de la mort.

Exemple ...

... en France avec les casse burne de l'urbanisme et les conservatisme des voisins ... c'est impossible ... mais ailleurs ca se fait bien ... pour trois sous.

 

 

  • Like 2
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici une vidéo explicative de la politique environnementale et économique de l'Australie, proposée par le gouvernement australien.

Plus précisément par leur Department for Intergenerational Theft

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut oser  : parler de (non) politique gouvernementale en matière d'écologie vu ce qui se passe dans ce pays

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 minutes ago, kalligator said:

Il faut oser  : parler de (non) politique gouvernementale en matière d'écologie vu ce qui se passe dans ce pays

C'est même pire ...

... ils élisent des climato sceptique radicaux ...

C'est pas complètement par hasard ... le pays vit largement d'activité très largement génératrice de CO2 ... et ne semble pas près a changer d'un iota.

C'est un pays qui vit des mines, des exportations agricole et forestière et dont la production d'énergie est quasi exclusivement du au charbon.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils finiront par changer d'avis ou suffoqueront sous les fumées... en tout cas le bilan écolo est catastrophique des quantité invraissemblable d'animaux sont mort et bien d'autre vont crever suite à la destruction de leur habitat

Share this post


Link to post
Share on other sites
41 minutes ago, kalligator said:

Ils finiront par changer d'avis ou suffoqueront sous les fumées... en tout cas le bilan écolo est catastrophique des quantité invraissemblable d'animaux sont mort et bien d'autre vont crever suite à la destruction de leur habitat

Bouuuuahhhh ... ça repoussera ... c'est dans la nature des choses qu'on te dit ...

... de toute façon t'es pas assez QUIET pour  être un bon australien toi ...

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas de problème ça repoussera quand le réchauffement climatique ne sera plus qu'un souvenir... comme la race humaine

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, kalligator said:

Pas de problème ça repoussera quand le réchauffement climatique ne sera plus qu'un souvenir... comme la race humaine

C'est le darwinisme social ...

... ou un complot des chinois.

De toute façon c'est des vieux cons ... ils seront mort avant que ça parte vraiment en couille ...

... au pire ils iront s'installer a Hawaï.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/01/2020 à 01:38, g4lly a dit :

Ou plus simplement d'habitat troglodyte ...

... on sait créer des habitat compatible avec les tres forte chaleur ... du moins du jour ... si la nuit ca ne baisse pas c'est tout de suite plus compliqué.

Mais simplement avec de la terre et des geotextile basique on peu construire des maison tres agreable ne pleine vallée de la mort.

Exemple ...

... en France avec les casse burne de l'urbanisme et les conservatisme des voisins ... c'est impossible ... mais ailleurs ca se fait bien ... pour trois sous.

 

Ouah les mecs habitent dans des etrons geant...classe...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/01/2020 à 01:38, g4lly a dit :

... en France, avec les casse burne de l'urbanisme et les conservatisme des voisins ... c'est impossible ... mais ailleurs ca se fait bien ... pour trois sous.

Je dirais même plus l'urbanisme que les voisins... rien que pour construire une toiture "à la Philibert Delorme", le péquin moyen ne sait pas ce que c'est, mais si tu es soumis à un PLU breton, tu as des chances d'être emm*rdés (pentes à 45 degrés)...

Share this post


Link to post
Share on other sites

GT était  Lausanne ces jours cerniers, en tre 10 et 15 000 personnes étaient présentes.

Des activistes du climat qui avaient fait irruption et bloqué  une banque (je crois) ont étés relaxés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trump vs Gretar - climat war

A Davos, Trump l’optimiste fustige les « prophètes de l’apocalypse »

Le président américain est intervenu peu après Greta Thunberg il a fait l’éloge du modèle libéral américain, des hydrocarbures en s’appuyant sur de bons chiffres économiques.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/davos-trump-fustige-les-prophetes-de-malheur-devant-greta-thunberg-20200121

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

file-20191206-90569-1y7nv4l.png?ixlib=rb

Évolution de la température moyenne annuelle représentée sous forme d’écart de cette dernière à la moyenne observée sur la période 1961-1990 (11,8 °C), pour la France métropolitaine. Source : https://theconversation.com/secheresse-lindispensable-adaptation-des-forets-francaises-128404

De nombreuses stratégies d’adaptation pour faire face au risque de dépérissement induit par les sécheresses exceptionnelles existent et sont préconisées. Elles vont d’une légère modification du paysage (« soft adaptation » : réductions de densité et de révolution) à des transformations plus intenses (« hard adaptation » : substitution d’espèces), en passant par certaines plus transitoires (mélange d’espèces ou de structure).

L’adaptation des forêts est toutefois controversée. En effet, la mouvance actuelle est à la « gestion forestière proche de la nature » (close-to-nature forestry) qui préconise une intervention humaine minimale pour favoriser les processus biologiques naturels.

Dans ce contexte, la mise en œuvre de l’adaptation peut être considérée comme le fait d’agir sur la nature, de modifier sa trajectoire naturelle et peut donc être perçue comme non souhaitable.

Or, la vitesse du réchauffement climatique est beaucoup plus rapide que la vitesse d’adaptation des processus biologiques.

L’adaptation est un des moyens d’atteindre les objectifs français en matière d’atténuation – via notamment le stockage de carbone en forêt et la substitution des énergies fossiles par le bois.

https://reporterre.net/Une-foret-exceptionnelle-du-Gard-decimee-pour-fournir-du-bois-de-chauffage (21 janvier 2020)

Elle date de la dernière période glaciaire, abrite une hêtraie méditerranéenne rare et une biodiversité riche... Et pourtant, la forêt de Valbonne (Gard) est en train d’être décimée afin de fournir du bois de chauffage.

L’intérêt de la forêt est déjà connu et reconnu par tous puisque Valbonne est située dans sa plus grande partie dans un site Natura 2000 et en zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type I. Elle fait également partie des « forêts anciennes à haute valeur de conservation » du WWF.

 

  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Le Sénat s'inquiète de l'empreinte carbone de nos activités numériques

Le climat se dérèglera-t-il à cause de notre frénésie d’achat de smartphones ? C’est la question à laquelle le Sénat veut répondre en lançant une mission d’information sur l’empreinte environnementale du numérique.

En ces temps de prise de conscience écologique, le merveilleux monde de la technologie n'échappe pas aux critiques. De la production des smartphones pleins de métaux rares aux gourmands serveurs qui tournent sans discontinuer, le monde numérique a sa part de responsabilités dans la catastrophe écologique en cours.

Pourtant il est relativement difficile de chiffrer exactement les conséquences de l'industrie sur le climat. L'Arcep s'y était attelé fin 2019, mais les calculs ne sont pas simples tant le numérique s'est immiscé partout dans nos vies et a changé drastiquement nos habitudes. Pour essayer d'y voir un peu plus clair, le Sénat a donc décidé de lancer une mission d’information qui aura pour but de "se remettre sur une trajectoire compatible avec les engagements de l’accord de Paris."

Sobriété numérique

La mission qui ne rendra pas ses premiers résultats avant juin 2020 sera composée de 14 élus (10 hommes, 4 femmes) de bords politiques divers, puisque l'on retrouve des personnalités issues des rangs de LR, LREM, de l'Union centriste ou encore du groupe Communiste républicain citoyen et écologiste. Le bureau sera dirigé par M. Patrick Chaize (LR), vice-président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable.

En guise d'inauguration, une table ronde a d'ailleurs eu lieu dans l'enceinte du palais du Luxembourg le 29 janvier. Était invité Frédéric Bordage, fondateur du site spécialisé GreenIT, ainsi que Hugues Ferreboeuf, membre du think tank The Shift Project. Ce dernier s'était déjà fait remarquer pour la publication en 2018 d'un rapport nommé "Pour une sobriété numérique" qui avait mis le sujet de l'écologie numérique sur la table. En juillet 2019 le think tank s'était intéressé de plus près au streaming et à son empreinte écologique dans "Climat : l’insoutenable usage de la vidéo en ligne."

Effet rebond

L'une des inconnues qui compliquent considérablement le calcul de l'empreinte carbone du numérique est le fameux "effet rebond". Pour faire simple, l'amélioration de la consommation énergétique entraîne une baisse des coûts qui à son tour entraîne une intensification de l'usage des services associés et donc plus de pollution. En stimulant la demande par ces prix bas, l'empreinte carbone associée à ces services augmente donc au lieu de reculer.

Pour M. Ferreboeuf, il est impératif de tendre vers une certaine "sobriété numérique" si l'on veut réduire l'impact de l'industrie sur le climat. "La seule façon de revenir à une trajectoire supportable est de revenir à une croissance du numérique de 15 % par an au lieu de 25 %" explique-t-il avant de s'attaquer à la 5G en expliquant que cette nouvelle génération de l'Internet mobile ne permettrait pas d’innovation majeure mais serait "concentrée sur les usages de loisirs". Frédéric Bordage est encore plus dur et estime que la 5G n’est "pas nécessaire pour 98 % des usages numériques."

Numérique et automobile, même combat ?

Pour le fondateur de GreenIT, l'urgence est plutôt à chercher du côté de la production de nos appareils technologiques. "Au rythme où nous consommons les principaux minerais qui permettent de fabriquer le monde moderne, dans 30 ans, il n’y aura plus de stock", explique M. Bordage avant de s'en prendre aux "écrans toujours plus grands" et au "tsunami d'objets connectés" qui pèsent lourd sur le climat alors que ces derniers servent surtout pour un usage "de loisir".

Les conclusions ne sont pas particulièrement réjouissantes puisque selon Hugues Ferreboeuf ""si rien n’est fait pour changer les tendances actuelles, il est probable que le numérique représentera en 2025 une proportion aussi importante d’émissions de gaz à effet de serre que l’automobile aujourd’hui."" Selon les chiffres de l'Arcep et du Shift Project, l'activité numérique est aujourd'hui responsable de 3 ou 4 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le monde. Le secteur de l'automobile serait lui responsable de 9 % des émissions des GES d'après un récent rapport de Greenpeace.

La solution de Patrick Chaize ? La mise en place d'une "évaluation systématique des gains environnementaux nets des services numériques, afin de mettre en balance leur empreinte environnementale par rapport aux solutions qu’ils apportent." Selon quels critères, cela reste à déterminer. Rendez-vous en juin prochain...

https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/le-senat-s-inquiete-de-l-empreinte-carbone-de-nos-activites-numeriques-n146645.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exemple de commande par Internet pas du tout écologique cette semaine, 100 (cent) stylos demandé par un gros chantier de construction sur un site Internet.

Livraison par une fourgonnette depuis un magasin situé à 120 km du chantier, et celle-ci arrive après la fermeture des bureaux et retourne donc a son magasin sans pouvoir déposer son colis :mechantc:

Share this post


Link to post
Share on other sites

quelques écolos allemands 'opposent a l'ouverture d'une nouvelle centrale au charbon plus vertueuse que le autres

Quote

Une centrale à charbon occupée en Allemagne pour s’opposer à son ouverture prochaine

Le gouvernement allemand s’est récemment engagé à commencer les fermetures de centrale à la fin de l’année 2020, mais les militants critiquent une trop grande lenteur.

Des militants anti-charbon ont occupé dimanche 2 février la centrale « Datteln 4 », au nord de Dortmund, pour s’opposer à la politique énergétique du gouvernement, qui compte mettre en service cette installation l’été prochain alors qu’il prévoit de commencer à fermer les centrales à charbon du pays dès la fin de l’année.

Plus d’une centaine de personnes se sont introduites en matinée sur le site de cette centrale à charbon dans l’ouest du pays, selon la police, qui a indiqué être présente « en grand nombre ». « Avec cette action de désobéissance civile, les activistes manifestent contre la loi charbon du gouvernement », a expliqué dans un communiqué le mouvement Ende Gelände (« terminus » ou « fin de l’histoire ») qui organise régulièrement des occupations d’infrastructures liées au charbon.

Une sortie du charbon prévue pour 2038

Le projet de loi allemand sur la sortie du charbon a été adopté mercredi en conseil des ministres malgré la critique d’organisations environnementales qui trouvent que cela ne va pas assez vite. Le gouvernement vise un abandon de ce minerai au plus tard en 2038 et pourrait « avancer de trois ans » cette échéance, à 2035, en fonction des bilans d’étape menés en 2026 et 2029.

La fermeture des centrales débutera le 31 décembre 2020 avec un complexe dans le bassin rhénan. Le gouvernement estime préférable de stopper de vieilles centrales plus polluantes que d’annuler la mise en service de « Datteln 4 ».

« La loi est un désastre », a jugé Kathrin Henneberger, porte-parole d’Ende Gelände. « Nous ne pouvons pas continuer de brûler du charbon pendant dix-huit ans. » Dans un plan adopté en décembre, l’Allemagne s’est fixé l’objectif de diminuer de 55 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 par rapport à leur niveau de 1990, alors qu’elle est déjà assurée de manquer ses objectifs climatiques pour 2020.

Berlin a promis 4,35 milliards d’euros d’indemnités aux exploitants de centrales. Les employés concernés recevront également un soutien tandis qu’une aide financière totale de 40 milliards d’euros sera accordée aux régions minières jusqu’en 2038.

En novembre 2019, des militants avaient bloqué des mines de charbon dans le bassin de Lusace (Est). « Ende Gelände » prévoit une nouvelle série de manifestations début août visant des mines de lignite dans l’Ouest. Le mouvement anti-charbon a gagné en importance en Allemagne depuis que la sortie du nucléaire décidée en 2011 a prolongé la dépendance du pays envers ce minerai.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/02/02/une-centrale-a-charbon-occupee-en-allemagne-pour-s-opposer-a-son-ouverture-prochaine_6028143_3244.html

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

EDF a dévoilé sa liste des 14 réacteurs nucléaires qui doivent fermer d’ici 2035

Citation

La France veut réduire la part du nucléaire à 50% de la production électrique en 2035. Cela devrait passer par les fermetures des réacteurs les plus anciens.

L'objectif de 50% de nucléaire seulement est passé de 2025 à 2035, d'ici là on a le temps de changer de gouvernement :happy:

Edited by Picdelamirand-oil
  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a de la chance, on a 30 ans de plus pour retirer le gaz carbonique de l'atmosphère :biggrin:. Car -1° ça va contrer 1° de réchauffement, c'est toujours bon à prendre

Scientist Warns Of Mini Ice Age As Sun Hibernates During Solar Minimum

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Un scientifique met en garde contre un mini âge glaciaire alors que le soleil hiberne pendant le minimum solaire

Un expert a averti que la Terre pourrait connaître une mini ère glaciaire lorsque le Soleil hiberne en raison de son cycle solaire minimum. Selon l'expert, l'hibernation du Soleil et le temps extrêmement froid pourraient durer plus de trois décennies.

Le minimum solaire est une période du cycle solaire du Soleil qui se produit tous les 11 ans. Pendant le minimum solaire, les taches solaires à la surface du Soleil diminuent, ce qui entraîne une baisse de la production de l'étoile massive. D'autre part, pendant un maximum solaire, le Soleil émet plus d'énergie à mesure que ses taches solaires augmentent.

Selon Valentina Zharkhova, professeur au département de mathématiques, de physique et de génie électrique de l'université de Northumbria, le Soleil est sur le point d'entrer dans un Grand Minimum Solaire cette année, qui est comme une version étendue du minimum solaire. Au lieu de ne durer que quelques années, le Grand Solaire minimum pourrait s'étendre sur 33 ans.

Lorsque cela se produira, le professeur a déclaré que la Terre pourrait connaître une baisse globale de la température d'un degré Celsius, ce qui est déjà suffisant pour provoquer des conditions météorologiques difficiles.  

"Le Soleil approche d'une période d'hibernation", a-t-elle déclaré selon M. Express. "Moins de taches solaires se formeront à la surface du Soleil et donc moins d'énergie et de rayonnement seront émis vers les planètes et la Terre."

"La réduction de la température se traduira par des temps froids sur Terre, des étés humides et froids, des hivers froids et humides", a-t-elle ajouté. "Il est possible que nous ayons de grosses gelées, comme c'est le cas actuellement au Canada, où l'on observe des températures de -50°C."

Selon les données recueillies par la NASA, la dernière fois qu'un Grand Minimum Solaire a eu lieu, c'était en 1650, ce qui a duré jusqu'en 1710. Pendant cette période, le Soleil est entré dans une phase appelée "Maunder Minimum", qui se caractérisait par une diminution de la luminosité de l'étoile.

En raison de la diminution de l'activité du Soleil, diverses régions de la Terre, comme l'Amérique du Nord et l'Europe, ont subi des gelées, ce qui a entraîné la croissance et l'expansion de caractéristiques glaciaires telles que les glaciers. Le temps extrêmement froid a également provoqué le gel de quelques rivières, lacs et autres grandes masses d'eau.

Outre les problèmes de santé causés par les températures froides, certaines régions de la Terre ont également connu des pénuries alimentaires dues au climat.

"Nous pouvons seulement espérer que la mini ère glaciaire ne sera pas aussi sévère que pendant le minimum de Maunder", a déclaré Zharkova.

 

Edited by Picdelamirand-oil
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus de détail sur les cycle solaire https://en.wikipedia.org/wiki/Solar_cycle

Certains climato-sceptique attributs les "chiffres" de réchauffement climatiques "mesurables" avant tout a ces cycles ... plutôt qu'a l’abondance de GES. Il se trouve que jusqu’à récemment on avait pas beaucoup de moyen de mesure des émission solaire depuis l'espace ... et que donc les mesure d'irradiance étaient trahis par l’atmosphère - on des satellite précis pour ça depuis mais il y a encore pas mal de souci de mesure -. En gros on a pas grand chose de très précis pour savoir l'influence exacte des émissions solaires ou pas - sur longue période -. Les méthodes d'évaluation - avant les mesures d'irradiance a peu prés potable - étant basé sur l'apparence de la surface du soleil et surtout sur son taux de taches noires. Moins de taches noires reflétant normalement moins d'activité ...

Le cycle qui nous intéresse le 25eme https://en.wikipedia.org/wiki/Solar_cycle_25 avec des prédictions

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me souviens d'un post d'un éminent membre du forum qui racontait l'histoire d'un scientifique US qui remettait en cause les modalités de détermination des températures par le GIEC, et que le GIEC lui avait alors fourni ses chiffres de base pour qu'il fasse ses calculs avec sa méthode et qu'au final il avait atteint les mêmes conclusions, devenant pour le coup convaincu du réchauffement et voyant son mode de calcul intégré dans une des 4 séries de valeurs de températures utilisées par le GIEC (série Brave ou Bravo je ne sais plus).

Je n'arrive pas à retrouver le post en question, quelqu'un se souvient il de cette histoire et/ou a le post sous le coude ?

Et pour contribuer tout de même un peu au sujet :

 

 

 

 

Edited by ippa
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant cette histoire de cycle solaire, est-ce crédible ou cela vient-il d'un milieu climatonégasioniste ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,532
    Total Members
    1,550
    Most Online
    philippe chapleau
    Newest Member
    philippe chapleau
    Joined
  • Forum Statistics

    20,961
    Total Topics
    1,339,765
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries