Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les budgets militaires en Europe vont-ils souffrir de la crise ?


S-37 Berkut
 Share

Recommended Posts

La tendance à la baisse des budgets de défense n’est pas une vue de l’esprit. Selon les dernières données, produites par l’Agence européenne de défense (Defence Data 2010), les dépenses diminuent régulièrement : 209 milliards en 2006, 206 en 2007, 203 en 2008, 198 en 2009 et 194 en 2010. Une baisse d’environ 2% chaque année (entre 1,4% et 2,5%). Ce alors que le PIB a augmenté (sauf en 2009 chute de 4,2%) et que les dépenses publiques (tous secteurs confondus) a lui aussi régulièrement augmenté (surtout en 2008 et 2009, années du début de la crise). Et cette baisse ne devrait pas s’arrêter en 2011 et 2012.

La défense représente une dépense de 390 euros par habitant en 2010 (pour un revenu moyen de 24.280 euros). Il faut cependant signaler que cette baisse, plutôt qu’un désintérêt manifeste des Européens pour la défense, est aussi la traduction d’une (lente) transformation des armées européennes : moins d’hommes, plutôt mieux payés et davantage équipés. Cette transformation est cependant très lente, et relativement tardive, pour inverser le retard européen. Fait aussi notable : on note toujours une faible propension des dépenses consacrée à la recherche, voire une diminution. Ce qui est plutôt inquiétant.

Presque 20% de personnel en moins en 5 ans

Si on examine la répartition de ces dépenses (hors inflation cette fois), on peut voir effectivement que cette baisse est largement imputable au personnel : les dépenses baissent de plus de 10% en 5 ans : de 110 milliards en 2006 à 98,65 milliards en 2010, par pallier de deux ans (106 et 107 milliards en 2007 et 2008 ; 98 milliards en 2009 et 2010). Le personnel ne représente ainsi plus que 51% des dépenses militaires contre 55% cinq ans plus tôt.

Si on regarde les chiffres des armées, cette baisse est encore plus importante : alors qu’elles employaient dans l’UE près de 2,5 millions de personnes en 2006 (2,425 exactement dont 1,94 millions de militaires), ce chiffre était tombé à peine 2 millions en 2010 (dont 1,62 millions de militaires). Soit 17% de baisse. Si on regarde la part des civils et des militaires, on voit que le ratio reste sensiblement le même entre 2006 (20% de civils) et 2010 (19,4%) : il y a toujours 1 civil pour 4 militaires.

Cette différence de presque le double entre la baisse des dépenses militaires et la baisse des effectifs peut s’expliquer, selon nous, par la professionnalisation, la revalorisation de certains salaires ainsi que les primes de départ. La dépense par militaire tend ainsi à augmenter : de 101.622 euros par an le militaire en 2006 à 119.455 euros par an en 2010. A cela il faut ajouter une part d’équipement qui croit de 20.000 euros environ en 2006 à 26.500 euros environ en 2010, soit un tiers d’augmentation.

Un engagement dans la recherche toujours faible

Les dépenses en investissement (équipements, R&D) tendent plutôt à augmenter, mais très doucement : de 38 milliards en 2006 à près de 42 milliards en 2010. Elles représentent 22% aujourd’hui des dépenses, en croissance d’environ 1 point chaque année (sauf en 2009). Ce chiffre ne doit pas induire en erreur cependant. Ce sont essentiellement les dépenses d’équipement qui augmentent, tandis que les dépenses de recherche & développement tendent plutôt à diminuer : de 9,67 milliards d’euros en 2006 à 8,56 milliards en 2010. Ce qui est trop faible pour rattraper l’écart technologique.

Les dépenses d’opérations et de maintenance, après avoir connu un pic en 2007 (+ 4 milliards à 47 milliards) sont relativement stables, autour de 44 milliards d’euros. Elles représentent 23% des dépenses. Les autres dépenses représentent 4%.

L’externalisation progresse lentement.

L’externalisation a augmenté d’un point en cinq ans, et occupe aujourd’hui presque 8% des dépenses contre 7% des dépenses cinq ans plus tôt. En volume, cela représente en 2010 15,4 milliards d’euros contre 14,1 milliards en 2006.

Les achats d’équipement restent essentiellement nationaux.

Les achats nationaux concernent toujours plus de 3/4 quart du budget : 76,6% en 2010 contre 77,1% en 2006. Les marchés de défense passés en commun au niveau européen progressent légèrement, passant de 6 milliards d’euros en 2006 à 7,5 milliards en 2010, soit 22% des dépenses d’équipement contre 20% cinq ans plus tôt. Ce sont les marchés passés en commun non européens qui diminuent plutôt. Après avoir connu une hausse en 2008 et 2009 (à 1 milliard d’euros), ils retombent à moins de 0,5 milliards en 2010 (contre 0,59 milliards en 2006), soit 1,4% des dépenses d’investissement (contre 2% cinq ans plus tôt et 3% lors du pic de 2008-2009). Il est encore trop tôt pour évaluer l’impact de la directive européenne « marchés publics » ; mais elle devrait sans doute accélérer une tendance qui reste encore minoritaire.

(*) Sur la base des chiffres corrigés de l’inflation.

http://www.bruxelles2.eu/defense-ue/la-baisse-des-depenses-de-defense-attestee-par-les-chiffres.html

Link to comment
Share on other sites

Les budgets militaires européens ont baissé de 7% depuis 2006 .Alors que les budgets militaires européens ont reculé en moyenne de 7% depuis 2006, les États membres annoncent vouloir coopérer davantage entre eux. Toutefois, notent Les Échos, la part des achats d'équipements militaires réalisés en coopération ne dépasse pas 22% du total.

3 janvier 12 - Les Échos http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0201820989257-defense-les-europeens-desarment-mais-peinent-encore-a-cooperer-entre-eux-270030.php

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0201785323148-defense-les-europeens-desarment-mais-peinent-encore-a-cooperer-entre-eux-270115.php

Du coup ils veulent comme chaque année encore plus coopérer http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0201820695478-claude-france-arnould-aed-les-etats-europeens-sont-prets-a-partager-leurs-moyens-militaires-270031.php entre eux.

Link to comment
Share on other sites

Défense polonaise : la réforme est lancée

En Pologne, le grand projet de réforme de la Direction des armées est lancé. Le ministre de la Défense a décidé de mettre de l’ordre dans les états-majors, dans les directions ainsi que dans les structures centrales des armées. Tomasz Siemoniak estime, en effet, que l’heure est au «dégraissage» : selon lui, on y embauche beaucoup trop de soldats et d’employés civils et la bureaucratie y pèse trop lourdement. «La tête est devenue plus grande que le corps, affirme-t-il, nous avons besoin de réductions radicales !» Le projet de réforme est en cours d’élaboration et la copie devrait être prête en juin 2012.

Quelques pistes sont à l’étude: les nombreuses directions seront regroupées dans deux grandes structures : la première chargée des activités militaires en temps de paix et la seconde responsable des activités opérationnelles.

Autre soucis, l’armée n’attire plus, bien au contraire. En 2011, 7 000 soldats professionnels ont quitté l’armée polonaise, bien davantage que ce qu’annonçaient les prévisions. Tomasz Siemoniak estime qu’il est indispensable d’endiguer cette désaffection. «Je voudrais que les prochaines années soient des années de stabilisation dans les garnisons !» dit-il. Sur le plan social, les salaires mensuels des soldats vont être augmentés de 300 zlotys (66 euros). Et, le 10 janvier prochain, un projet de loi sera déposé au Parlement : il prévoit le relèvement de l’âge de la retraite de 45 à 55 ans. La mesure commencera à s’appliquer aux militaires qui vont entrer en service en 2012. Cela étant, malgré la crise et les économies sensibles ainsi réalisées, le budget du ministère de la Défense restera fixé à 1,95 % du PIB.

http://www.ttu.fr/defense-polonaise-la-reforme-est-lancee

Link to comment
Share on other sites

Le problème c'est qu'entre les déclarations de bonne intentions et leur concrétisation ce n'est qu'une fois sur 3 et au moins 10 ans après. Alors que des besoins criant se font jour depuis déjà des années : drones MALE armés, missiles AN léger, avions de PATMAR ...

Ce qui a été plutôt suicidaire c'est d'avoir développé 2 avions de combat de haute-technologie en parallèle, sachant que l'un des deux n'est pas prêt d'être rentabilisé !

Dans les années 80 Dassault exigeait une part de 46% dans le programme EFA, et les gouvernements de l'époque (constatant que le projet promu par les autres était celui d'un avion de supériorité aérienne alors qu'il nous fallait avant tout un remplaçant des Jaguar) ont cédé devant cette exigence, ce qui était bien sûr inacceptable pour nos partenaires ...

Ceci dit les industriels eux-même ont aussi leur part de responsabilité : cf l'exemple du programme A400M porté par une vraie volonté politique commune et qui va coûter plusieurs milliards de plus que le devis initial en étant livré avec au moins 4 ans de retard.

(en juin 2003, les premières livraisons étaient planifiées à l'ADA française en octobre/novembre 2008)

Link to comment
Share on other sites

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/comparaison-des-budgets-de-la-defense-francais-et-britannique-12-01-2012-1418292_53.php

Les tableaux sont clairs et montrent que "la réduction d'effectifs s'est accélérée en France depuis 2006, tandis que la légère augmentation d'effectifs au Royaume-Uni n'a concerné que les militaires". L'étude rappelle également que chaque armée est mieux fournie en personnel que son homologue britannique. Les dépenses de personnels militaires d'active sont moins importantes en France (9,3 milliards d'euros contre 11,11 milliards au Royaume-Uni). En revanche, côté retraite, les Français écrasent la nation d'en face : 6 milliards d'euros par an pour les Français, contre la moitié seulement pour les Britanniques...

Link to comment
Share on other sites

Ce qui a été plutôt suicidaire c'est d'avoir développé 2 avions de combat de haute-technologie en parallèle, sachant que l'un des deux n'est pas prêt d'être rentabilisé !

Dans les années 80 Dassault exigeait une part de 46% dans le programme EFA, et les gouvernements de l'époque (constatant que le projet promu par les autres était celui d'un avion de supériorité aérienne alors qu'il nous fallait avant tout un remplaçant des Jaguar) ont cédé devant cette exigence, ce qui était bien sûr inacceptable pour nos partenaires ...

J'ai quand même l'impression que les partenaires du typhoon ne voulaient pas de nous. Avec une commande bien plus importante que le RU (il y avait toute l'aéronavale, soit 86 exemplaire à l'époque), on avait le droit qu'au même pourcentage de part industrielle. Ensuite sur les 5 pays participants, 4 avait une aéronavale à renouveler (changement de PA et avion obsolète) dans les années 2000/2010 et un seul a osé le dire dans le cahier des charges.

Maintenant dire qu'on voulait un bombardier pour remplacer nos jaguar et que les autres voulaient un chasseurs, c'est vrai. Mais il était aussi évident que vu le coût de développement d'un avion, on allait vouloir aussi s'en servir dans un deuxième temps pour remplacer les mirage 2000 (chasseur) et les Tornado (bombardier) 

Maintenant c'est vrai que Dassault exigeait peut-être une part trop importante (enfin ça se comprend il a conçu les mirage 2000/4000 et avait déposé le brevets qui permet au Tornado de voler) et que la France voulait développer le M88, mais les autres partenaires n'ont vraiment pas cherché à nous encourager dans la coopération.

Link to comment
Share on other sites

J'ai quand même l'impression que les partenaires du typhoon ne voulaient pas de nous. Avec une commande bien plus importante que le RU (il y avait toute l'aéronavale, soit 86 exemplaire à l'époque), on avait le droit qu'au même pourcentage de part industrielle. Ensuite sur les 5 pays participants, 4 avait une aéronavale à renouveler (changement de PA et avion obsolète) dans les années 2000/2010 et un seul a osé le dire dans le cahier des charges.

Maintenant dire qu'on voulait un bombardier pour remplacer nos jaguar et que les autres voulaient un chasseurs, c'est vrai. Mais il était aussi évident que vu le coût de développement d'un avion, on allait vouloir aussi s'en servir dans un deuxième temps pour remplacer les mirage 2000 (chasseur) et les Tornado (bombardier)  

Maintenant c'est vrai que Dassault exigeait peut-être une part trop importante (enfin ça se comprend il a conçu les mirage 2000/4000 et avait déposé le brevets qui permet au Tornado de voler) et que la France voulait développer le M88, mais les autres partenaires n'ont vraiment pas cherché à nous encourager dans la coopération.

Tout ça est vrai, les britons voulaient garder la main sur le programme et en particulier le "point dur" de sa motorisation.

Dassault de son côté pouvait valablement exiger une part de 30 à 35% mais 46% d'un programme à 5 c'était franchement de l'arrogance mal placée !

Pour revenir à la question générale de le crise et des budgets militaires on peut regretter que Dassault et BAE ne se soient pas associés pour développer le Nimrod MRA4 : résultat les britons ont abandonné le programme et perdre la capacité "long range maritime patrol" tandis que nos ATL2 obsolètes vont être modernisés à minima.

Le projet de grand drone MALE "Telemos" semble déjà compromis alors qu'il pourrait constituer une alternative et permettre aux deux pays de retrouver, conserver dans notre cas, cette capacité à partir de 2018-2020.

Par contre la bonne croissance de l'Allemagne en 2011 (déficit attendu de moins de 1% du PIB !) va sûrement sauver les programmes emblématiques de la défense germanique, frégate F125 et nouveaux hélicos maritimes de 10T, de toutes nouvelles restrictions car pour l'instant ils n'ont plus besoin de cette "variable d'ajustement" traditionnelle qu'est devenu le budget de la défense dans notre vieille Europe

 

Link to comment
Share on other sites

Dassault de son côté pouvait valablement exiger une part de 30 à 35% mais 46% d'un programme à 5 c'était franchement de l'arrogance mal placée !

Enfin à 5 ça veut pas dire grand chose. Quand la France commande 336+86 soit 422 exemplaire et que les autres partenaires n'en commandent que 765 (250+250+100+165) on dépasse déjà les 35%. En la France va à priori payer plus que 35% vu qu'elle doit financer une version spécifique. Ensuite il faut rajouter l'export. La France a l'habitude d'exporter (et le 2000 va la confirmer avec 286 exportations à 8 clients même si c'est un des mirage qui a connu la plus mauvaise carrière commerciale) et le consortium en face est assez peu réputé (et va partiellement le confirmer avec le Tornado vendu à 120 exemplaire à un unique client)

Si on rajoute que Dassault est le plus compétent, 46% c'est peut-être optimiste mais 30% c'est inacceptable. (surtout si on compte que l'Espagne n'a pas toujours fait partie du programme et qu'on a été "viré" avant son arrivée)

Il y a le problème du réacteur. Je reconnais qu'on n'a pas joué le jeu (il fallait que SNECMA fasse un réacteur pour justifier son titre de motoriste) mais il y avait une porte de sortie avec un avion pouvant être équipé de plusieurs réacteurs. Les français auraient eu des M88, les anglais des Rolls Royce et les autres avaient le choix (avec en plus le F404 qui plaisait aux Allemands) Les Anglais n'ont pas accepté (probablement de peur que ça leur coûte trop cher pour trop peu d'exportation voir même une future remotorisation avec un moteur étranger à payer et c'est pas impossible vu que ça leur est déjà arrivé)

Les coopérations c'est bien beau, mais ce n'est pas toujours rentable et parfois tout le monde peut y perdre (si on avait participé au typhoon, on aurait peut-être finis sans réacteurs européens)

Link to comment
Share on other sites

Armée Britannique.

Quelque 4000 postes vont être supprimés dans l'armée britannique dans le cadre d'une deuxième tranche de réduction d'effectifs imposée par les coupes budgétaires. Jusqu'à 2900 soldats de l'armée de terre, un millier d'hommes dans l'armée de l'air et 300 dans la marine vont perdre leur emploi, a anoncé mardi le ministère de la Défense.

(flash TSRinfo.ch)

EDIT : "Selon The Telegraph, daté du 16 janvier, plusieurs régiments de l'armée de terre sont concernés par cette mesure de réduction. Parmi eux, le Parachute Regiment, The Rifles et le Royal Regiment of Scotland. La brigade de Gurkhas, forte de 3 500, est aussi menacée: elle a déjà perdu 160 hommes et pourrait en perdre 500 autres, puisque l'on estime qu'elle est en sur-effectifs de 800 hommes.

Ces mesures qui s'inscrivent dans un effort budgétaire de 35 milliards de livres, devraient avoir un effet très négatif sur le moral de l'armée britannique, déjà jugée "at rock bottom" (au fond du trou) par des officiers supérieurs.

Un porte-parole du MoD a laconiquement commenté en disant que "des décisions douloureuses doivent être prises". 

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/01/16/l-armee-britannique-se-prepare-a-perdre-6%C2%A000-postes.html

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

http://www.bruxelles2.eu/defense-ue/defense-ue-droit-doctrine-politique/les-budgets-de-defense-europeens-seffondrent-en-2011-et-2012-ne-sera-pas-mieux.html

La baisse continue des budgets de défense en Europe depuis les années 2000 devrait encore s’accélérer en 2011. Selon les premières prévisions, effectuées par B2 avec les différentes données disponibles, le budget total pour l’UE-26 (*) s’établirait autour de 180 milliards d’euros. Un chiffre à comparer au montant de 194 milliards € constatés pour 2010 par l’Agence européenne de Défense de 194 milliards. Soit une baisse de 6-7% en moyenne....

Je vous laisse lire le reste de ces déprimantes nouvelles sur Bruxelles2...  :-[

Link to comment
Share on other sites

France.

Défense : 335 millions de crédits vont être annulés

Le ministère de la Défense sera le premier touché avec une baisse de 1%.

La loi de finances rectificative, qui sera présentée mercredi en conseil des ministres, prévoit l'annulation en 2012 de 335 millions de crédits pour la défense, sur un total de 1,2 milliards, selon Les Echos. Ce nouveau tour de vis est tendu nécessaire par la situation des finances publiques (prévision de croissance à la baisse, abondement du Mécanisme européen de stabilité).

La Défense est le ministère le plus touché puisqu'elle supportera à elle seule 28% de l'effort. Hors pensions, le budget 2012 s'élevait à 31,8 milliards. Ces annulations de crédits constituent donc une baisse de 1,05%.

En aout dernier, 222,5 millions de crédits avaient été annulés sur le budget 2011.

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Defense-335-millions-de-credits-vont-etre-annules_a515.html

>:(

Link to comment
Share on other sites

France.

Défense : 335 millions de crédits vont être annulés

Le ministère de la Défense sera le premier touché avec une baisse de 1%.

La loi de finances rectificative, qui sera présentée mercredi en conseil des ministres, prévoit l'annulation en 2012 de 335 millions de crédits pour la défense, sur un total de 1,2 milliards, selon Les Echos. Ce nouveau tour de vis est tendu nécessaire par la situation des finances publiques (prévision de croissance à la baisse, abondement du Mécanisme européen de stabilité).

La Défense est le ministère le plus touché puisqu'elle supportera à elle seule 28% de l'effort. Hors pensions, le budget 2012 s'élevait à 31,8 milliards. Ces annulations de crédits constituent donc une baisse de 1,05%.

En aout dernier, 222,5 millions de crédits avaient été annulés sur le budget 2011.

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Defense-335-millions-de-credits-vont-etre-annules_a515.html

>:(

Hé oui, c'est plus facile que de toucher au reste, sur ce point les gouvernements se suivent et se ressemblent. Même si depuis fin 2008 on n'a pas trop dégusté au fond par rapport à ce que ça aurait pu être.
Link to comment
Share on other sites

Hé oui, c'est plus facile que de toucher au reste, sur ce point les gouvernements se suivent et se ressemblent. Même si depuis fin 2008 on n'a pas trop dégusté au fond par rapport à ce que ça aurait pu être.

Bon vu qu'le mammouth est déja totalement dégraissé, sur quels os il va falloir rogner maintenant?

Link to comment
Share on other sites

Bon vu qu'le mammouth est déja totalement dégraissé, sur quels os il va falloir rogner maintenant?

C'est le problème des anorexique, même a 34 kilos elles se voient encore grasse comme des baleines ... puis meurt.

Link to comment
Share on other sites

J'ai peur qu'on en soit la effectivement, j'ai regarde partiellement l'emission sur l'etat de la surete et de la justice en France, le manque de moyen est patent, la justice francaise fonctionne avec moitie moins de budget annuel (par habitant) qu'en Allemagne par exemple, et dispose du budget le plus bas parmi ses voisins.

Si on conjugue cela au "bizarrerie " du systeme de paie de l'armee, je crois qu'on zigzague deja au bord du gouffre, avec pour seule securite une ficelle a peine plus grosse que celle du string de Madonna (le FEFS)...

Link to comment
Share on other sites

J'ai peur qu'on en soit la effectivement, j'ai regarde partiellement l'emission sur l'etat de la surete et de la justice en France, le manque de moyen est patent, la justice francaise fonctionne avec moitie moins de budget annuel (par habitant) qu'en Allemagne par exemple, et dispose du budget le plus bas parmi ses voisins.

Si on conjugue cela au "bizarrerie " du systeme de paie de l'armee, je crois qu'on zigzague deja au bord du gouffre, avec pour seule securite une ficelle a peine plus grosse que celle du string de Madonna (le FEFS)...

Plus que de la crise c'est du manque d'ambition et de clairvoyance de nos politiques européens dont souffrent les budgets de la Défense.

Ou joue avec notre sécurité à venir pour satisfaire des minorités de la population, hyper-actives sur le plan médiatiques, avec des variantes dans cette "nullité publique" : en Allemagne c'est surtout la sécurité extérieure (= les moyens militaires) qui trinque, tandis qu'en France c'est plutôt la sécurité intérieure (budget de la Justice et de l'Intérieur totalement insuffisants) ... 

Link to comment
Share on other sites

La tendance à la baisse des budgets de défense n’est pas une vue de l’esprit. Selon les dernières données, produites par l’Agence européenne de défense (Defence Data 2010), les dépenses diminuent régulièrement : 209 milliards en 2006, 206 en 2007, 203 en 2008, 198 en 2009 et 194 en 2010. Une baisse d’environ 2% chaque année (entre 1,4% et 2,5%). Ce alors que le PIB a augmenté (sauf en 2009 chute de 4,2%) et que les dépenses publiques (tous secteurs confondus) a lui aussi régulièrement augmenté (surtout en 2008 et 2009, années du début de la crise). Et cette baisse ne devrait pas s’arrêter en 2011 et 2012.

La baisse continue des budgets de défense en Europe depuis les années 2000 devrait encore s’accélérer en 2011. Selon les premières prévisions, effectuées par B2 avec les différentes données disponibles, le budget total pour l’UE-26 s’établirait autour de 180 milliards d’euros. Un chiffre à comparer au montant de 194 milliards € constatés pour 2010 par l’Agence européenne de Défense de 194 milliards. Soit une baisse de 6-7% en moyenne. Des chiffres qu’on ne peut cependant pas confirmer à l’Agence européenne de défense, les résultats annuels étant communiqués plus tard. Mais, selon les premiers indices, cette tendance n’est pas prête de s’inverser en 2012. Tout au plus peut-on espérer la stabiliser à l’horizon 2014.

Pour 2012, les premiers chiffres laissent illustrer d’autres coupes. L’Italie prévoit ainsi de supprimer 1,45 milliard € pour 2012, et envisage des coupes identiques pour 2013 et 2014. La Grèce a baissé son budget en 2011 à moins de 5 milliards €, et prévoit un budget aux alentours de 4 milliards € pour 2012. Ce qui n’est pas suffisant selon la troïka européenne qui réclame des efforts supplémentaires notamment dans le budget de défense.

On pourrait croire que ces coupes n’affectent que les pays en difficulté, endettés. Que nenni. Au nord de l’Europe, les pays moins affectés par la crise de la dette et la crise économique ne sont pas épargnés par cet effort de « rationalisation budgétaire » La Finlande a ainsi prévu un budget en baisse pour 2012 de 90 millions €. Etc. Les Pays-Bas comptent économiser plus d’un demi-milliard : 400 millions par application de l’accord de coalition auxquels s’ajoutent 173 millions de réorganisation interne ; au programme diminution du nombre d’unités.

Dans un espace de moins de dix ans (2006-2014), l’Europe pourrait donc avoir réalisé une réduction plus drastique de l’ordre d’un tiers de ses budgets de défense. Mais dans le désordre, sans concertation, ni planification, ni organisation… Un vrai suicide collectif en quelque sorte. Puisque cette décroissance est non seulement quantitative et qualitative.

http://fortune.fdesouche.com/271674-les-budgets-de-defense-europeens-seffondrent-en-2011-et-2012-ne-sera-pas-mieux

Link to comment
Share on other sites

pas encore de liens, mais... ça sabre en Italie

Announced only a few minutes ago, the military will shrink to 151k soldiers in 10 years, 22k less for the army, 10k less for the air force and 7k less for the navy. Two brigades are going to be disbanded, F35 cut from 131 to 90, sell of 30% of real estates owned by the MoD in 5/6 years.

Probably further cuts are going to be announced like the cut of the submarine force from 6 to 4 SSK and the FREMM program from 10 to 6 ships

http://www.militaryphotos.net/forums/showthread.php?208887-Italian-military-to-cut-32k-military-jobs-10k-civilian-jobs-and-41-F35&p=6032923#post6032923

edit :

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/02/10/basta-30-f-35-4-fremm-et-40%C2%A0000-hommes-l-armee-italienne-va.html

Link to comment
Share on other sites

De toute façon, ça leur sert à quoi une armée nombreuse aux italiens qui n'ont pas d'armes nucléaires et ne peuvent intervenir à l'étranger sans l'aval des USA? A supposer qu'ils aient envie!  :lol:

90 F35, c'est déjà beaucoup pour eux avec les 96 Eurofighter et les reliquats Tornado/AMX.

L'Europe n'existe pas en matière de défense, on l'a déjà dit assez souvent.

Link to comment
Share on other sites

Le ministère néerlandais de la Défense aura désormais un haut gradé « aux exportations ». Le vice amiral Wim Nagtegaal occupera cette fonction jusqu’à la mi-2013. Il sera notamment chargé de vendre le matériel excédentaire et d’assister l’industrie de défense néerlandaise, annonce le quotidien néerlandais Telegraaf. Il sera responsable de coordonner le réinvestissement de ces ventes pour la Défense. Un job nécessaire en raison des coupes drastiques qu’a décidées les Pays-Bas dans sa défense.

http://www.bruxelles2.eu/marches-de-defense/les-pays-bas-veulent-booster-leurs-exportations-darmes.html

Link to comment
Share on other sites

J'ai vu ceci, l'info date de fin octobre, mais elle donne quelques chiffres supplémentaires.

EADS : l'Allemagne va négocier une réduction de ses commandes

Mi-novembre commencera une longue négociation : l'Allemagne compte réduire massivement ses commandes d'armement.

EADS annonce jeudi l'ouverture prochaine de discussions entre le gouvernement allemand et l'industrie de l'armement. Le consortium sera fortement touché par ces coupes budgétaires.

"Un élément clé des négociations sera évidemment le maintien sur le long terme du savoir-faire et de la compétitivité, ainsi que des sites industriels et d'emplois hautement qualifiés", assure le groupe dans un communiqué.

Le ministère allemand de la Défense a précisé ses intentions sur son site internet. La réforme de l'armée devrait dégager des économies de 8 milliards d'euros. Le ministère prévoit de n'acheter que :

•140 avions de combat Eurofighter au lieu de 177,

•40 avions de transport militaire A400M au lieu de 60,

•80 hélicoptères de combat NH-90 au lieu de 122,

•40 hélicoptères Tigre contre 80 précédemment,

•225 chars de combat Leopard au lieu de 350,

•350 blindés Puma contre 410 commandés et

•16 drones de reconnaissance SAATEG au lieu de 22.

EADS, touché par les réductions de commande d'avions et d'hélicoptères, affirme "comprendre les contraintes budgétaires qui soutendent le processus de modernisation des forces armées allemandes".

Mais le consortium va insister dans ses négociations avec le ministère sur le respect des contrats existants et "le soutien aux programmes de défense multilatéraux et européens et à la croissance des exportations de l'industrie allemande de la défense".

http://www.usinenouvelle.com/article/eads-l-allemagne-va-negocier-une-reduction-de-ses-commandes.N161807

Et aussi ici :

http://rpdefense.over-blog.com/article-eads-l-allemagne-va-negocier-une-reduction-de-ses-commandes-87390889.html

Link to comment
Share on other sites

P****ns de teutons, Grrrrrr  =( =( =(

Ils ont fait des grosses commandes pour avoir le max de retombées R&d et industrie.

Et maintenant, ils réduisent les commandes (-33% de Nh-90, -33% de A400M, -50% de Tigres :O) pour économiser au détriment de leurs partenaires, alors qu'ils ont des dépenses militaires déjà ridicules et qu'ils sont les plus en forme économiquement en Europe.

Vu que ça date d'octobre, Il y a eu des news depuis sur les contreparties ? En tout cas, du coté des postes de direction dans EADS, on ne dirait pas qu'il ont souffert, au contraire...

Le pire, c'est que tout ce qu'ils économisent sur le militaire, ils vont le mettre dans le soutien à leur industrie et à l'export, pour encore plus défoncer économiquement leurs voisins et partenaires commerciaux, et les principaux, c'est nous.

Dans un tel contexte de guerre économique, et avec tout les boulets économiques qu'on se traine déjà (DOM-TOM par exemple), ça va pas être tenable de garder un bon budget pour la défense. Amis militaires, les coupes des dernières années, c'était rien comparé au futurs sabrages qui auront lieu tôt ou tard...

Link to comment
Share on other sites

Amis militaires, les coupes des dernières années, c'était rien comparé au futurs sabrages qui auront lieu tôt ou tard...

Ca fait plusieurs fois que je lis ca ici, et ca m"agace, de quelles coupes tu parles? Sarkozy a tenu ses engagements en termes de ratio budget défense PIB et c'est un des rares à l'avoir fait.

Et attention au discours anti-germanique de base, faut croire que les sorties de hollande et melenchon en la matière commencent à produire leurs effets.

Ils sont économiquement mieux placés que nous parce que ils ont été plus malins que nous, pendant qu'on faisait les 35h, faut arrêter d'être jaloux de ceux qui réussissent, c'est tellement français.

Pour revenir à l'intitulé du topic, Evidemment que la défense va prendre cher, ya rien à attendre des socialistes en la matière, et sarkozy ne refera pas ce qu'il a fait son premier mandat si il est réélu.

La défense variable d'ajustement, as usual.

Link to comment
Share on other sites

T'as le cerveau en mode "présidentielle" debonneguerre ? Au moindre mot tu te sens obligé de défendre le bilan de Sarkozy et d'attaquer Hollande, Mélenchon, les 35h, les français jaloux de la réussite des autres,... ?

Faut te détendre  :P

Tu remarqueras que la phrase juste avant, c'est "ça va pas être tenable de garder un bon budget pour la défense" => ça veut dire que malgré des coupes qui font mal (PA2, Fremm, RGPP,...), le budget de la défense français n'a pas encore trop souffert.  Mais tu remarqueras aussi que dans le même temps, la dette à sérieusement explosé. Le Gouvernement était censé sabrer dans la défense ou maintenir la défense et sabrer ailleurs, mais bon, c'est tellement plus facile d'augmenter la dette... mais ça va pas durer.

Et attention au discours anti-germanique de base, faut croire que les sorties de hollande et melenchon en la matière commencent à produire leurs effets.

Donc discours anti germanique de comptoir directement en lien avec les récentes sorties de certains politiciens... Tu réalises le côté insultant de ta remarque ?

Il y a de bonnes raisons d'être très critique vis à vis de l'Allemagne, et pas que pour EADS, mais inutile d'en rajouter, c'est HS ici.

Link to comment
Share on other sites

  • g4lly unpinned this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...