Sign in to follow this  
Scarabé

La France doit rétablir sa souveraineté sur Clipperton

Recommended Posts

Bonjour

Voila un nouveau scénario

La France doit projeter un groupe Amphibie afin de rétablir sa souveraineté sur l'atoll de Clipperton.

Début de crise

L’Alerte

Un Thonier des Vanuatu qui bénéficie d’une autorisation de pêche dans les ZEE de Clipperton contacte le CROSS Papeete pour lui signaler que 4 palangriers mexicains sont également en action de pêche (sans autorisation) dans le secteur. Un cargo non identifié est également au mouillage devant Clipperton.  D’après le message radio des membres d’équipages de ces navires auraient débarqué sur l’île.

ALPACI (commandant la zone maritime du pacifique) à la suite de ce message décide d’envoyer un navire afin de vérifier ces informations  (les Guardians n’ayant pas assez d’autonomie pour franchir les 5000 Km qui sépare Tahiti de Clipperton)

La frégate Prarail qui effectue chaque année une  patrouille dans cette zone du Pacifique vient juste de rentrer en IPER pour environ  2 mois. Le BATRAL lui se trouve en mission humanitaire dans les iles cook.  C’est donc le RHM Révi (en mission aux marquises) qui met  le cap sur Clipperton après un bref ravitaillement. Il lui faudra 12 jours pour rejoindre la zone.

J +3

Paris informé de la situation par ALPACI ordonne une reconnaissance satellite de la zone .Les photos font état de 5 navires sur zone. Ainsi que des engins de chantier et des canalisations en béton sur l’ile.

J +  8

Le Premier Ministre organise alors une réunion avec le Ministre de l’outre mer, le Ministre de la mer, et le Ministre de la défense.  Vu le rapport d’un officier de renseignement il est décidé de mettre en état d’alerte un groupe Amphibie en attendant le rapport du Revi qui doit arriver sur zone dans  4 jours.

Le même jour La FS Vendémiaire basée en Nouvelle Calédonie reçoit l’ordre de rejoindre Papeete. 

J + 9

A Toulon 3 navires qui doivent composer le groupe Amphibie sont placés en état d’alerte

Il s’agit du TCD Sirocco, de la Frégate  Surcouf, et du PR Somme. 

J + 1 4

Le Révi arrive sur zone et constate que 3 navires de pêche ainsi qu’un cargo sont dans nos eaux territoriales. Sur l’île environ une vingtaine d’homme travaillent avec des minis engins de chantier. Le drapeau mexicain a remplacé le pavillon français. Vu la situation l’équipage se tient prés à toute éventualité Les deux AA 55 sont installés sur les sabords. Le canons à eau est près .Les quelques armes d’infanterie sont sortie de l’armurerie. 

Des messages radio UHF sont transmis aux navires leur intiment l’ordre de quitter la zone . Les mexicains répondent  en espagnol qu’ils sont ici chez eux.

Le REVI transmet ses informations au PC ALPACI.

J +15

Fin de l’ultimatum les navires sont toujours la 

Mais la situation reste calme Le Commandant du Révi décide d'envoyer son zodiac à terre avec 6 hommes à bord. Missions faire flotter les couleurs de la France sur l’île. Les hommes sont tous armé et confiant le commandant en second les accompagne. Arriver à 10 mètres de la plage, une fusillade éclate 3 hommes du zodiac sont touchés le commandant en second est mortellement blessé. Le zodiac rejoint difficilement le bord sous les tirs de couverture de l’AA 52

Bilan de ce débarquement raté : 1 mort, 1 blessé grave, 1 blessé léger.

A bord du RMH, c’est la panique, le navire s’éloigne de l’île. Le seul infirmier du bord tente de soigner les blessés. Une consultation médical commence entre le CROSS Pacifique et le navire. Dans l’heure qui suit la décision est prise de faire rentrer le RHM à Papeete. 

J + 17

Le Groupe Amphibie appareil de Toulon. Il vient d’être complété en fonction de la situation tactique sur place. Il est également décidé que le GA passera 5 semaines sur place. (Soit une rotation pour le PR entre Balboa et Clipperton) 

Composition

TCD Sirocco

4 LARC et 8 Zodiacs de l’armée de terre  dans le radier

Vu la configuration du terrain aucun CTM n’est embarqué

Détachement ALAT

60 hommes pour servir

2 Pumas et 2 Gazelles viviane.

Un 3em Puma ira sur le PR

Détachement Santé

Environ 25 personnes de l’Unité médical embarquée de l’hôpital saint Anne ont rejoint le bord après l’incident du Révi.

Détachement Armée de terre

Environ 200 Hommes

1 compagnie de combat du 3 RIMA

1 section de Gendarme mobile + 5 Gendarmes Maritime  + 5 Douaniers + 4 Chiens de recherche. 

1 section d’appui. Avec TLD 

Un minimum de véhicule est embarqué 

1 VAB sanitaire 1 VAB T20, 6 VBL, 3 VLRA  4 P4 et 2 Camions citernes (un pour l’eau l’autre pour l’essence)  ainsi que des plaques d’acier qui serviront pour construire une DZ  sur l’ile (La piste d’atterrissage de Clipperton étant jugé trop ensablée) Un tractopelle à chenille complète le chargement. 

Chaque section du Rima passera une semaine sur l’ile .Toute le  matériel de soutien est prêt.

La Frégate Surcouf

Embarque un Panther + 1Commando marine (Trepel)

Le PR Somme

lui servira de PC à la force

Un Amiral a été nommé pour commander cette mission.

Sont également présent à bord du PR pour composé Son EAM

Un Colonel de l’armée de terre qui commandera les troupes terrestres.

Un L Colonel prendra en charge les opérations aéromobiles.

Un Capitaine de la Gendarmerie lui commande les GM.

Un officier de l’armée de l’air.

Un Administrateur des Affaires maritimes avec 2 adjoints pour contrôler les navires de pêche. 

Un officier des douanes. 

Un officier de la PAF.

Un Procureur de la République. 

3 chercheurs fond aussi partie du voyage.

Le GA interviendra dans les eaux françaises. Il ne faut pas oublier les conditions juridiques de cette intervention. (Vous connaissez nos avocats) 

Une escale de ravitaillement de 3 jours est prévue en Guadeloupe. A cette occasion les troupes débarqueront sur une plage de marie Galante. A cette occasion 2 VHM du 3 REI seront embarquer à bord du TCD Ils sont prévu pour débarquer les plaques d’acier de la DZ.  Et serviront également à remorquer les véhicules à roues qui auront des problèmes dans les dunes de sable fin de Clipperton.

J +18

L’ambassadeur du Mexique est convoqué à Matignon.

Il annonce au PM que son gouvernement n’est pas au courant de la situation sur cette zone.

La Frégates Vendémiaire est arrivée à Tahiti après une escale de ravitaillement, elle rejoindra le GA à l’embouchure du canal de Panama.

J + 19

Les blessés du Revi sont transférés sur un navire de croisière qui a été dérouté par le CROSS.

Le Médecins du bord les prend en charge Le navire beaucoup plus rapide fait route à pleine vitesse sur Tahiti un Puma viendra les évacuer des que possible.   

J +20

En mer, les hommes s’entraînent avant la répétions générale de Marie G

Chacun apprend son rôle

La 1er section débarquera depuis les 3 Pumas.

La 2em section débarquera avec les zodiacs.

La 3em section débarquera avec un LARC

La 4em section reste en réserve sur le TCD

Les TLD embarqueront dans les Gazelles 

Des gendarmes sont affectés sur chaque section. Ils interviendront en second rideau pour éventuellement menotter les hommes qui seront sur l’île.

Le 1er LARC embarquera un VAB sanitaire avec un médecin et son infirmier. (Il vaut mieux avoir un moyen protégé pour soigner d’éventuel blessé.) 

Le 2em LARC transportera 2 VBL

Le 3em LARC lui aura le VAB 20 pour servir d’appui.

Le 4em LARC lui débarquera une section

J + 22

Les 2 VHM  sont arrivés en Guadeloupe  via une liaison de C130 depuis la Guyane.

J + 28

Le GA est au mouillage entre les îles de Guadeloupe .La répétition général  commence. Sur la plage des militaires du SMA jouent le rôle des mexicains après quelques grenades lacrymogènes, ils sont vite neutralisés.

J + 29

Les troupes réembarquent très vite, il faut déjà repartir .

Le PR lui est déjà loin. Il remplira ses soutes à Balboa et traversera le canal 2 jours avant le TCD et la FR.

J + 35

Tout le monde se retrouve dans le Pacifique. Il reste encore plus de 2000 KM à parcourir avant d’arriver sur zone.

J + 36

La FS Vendémiaire rejoint le GA

J + 37

Un RAM d’entraînement est organisé entre le PR et la FS (nos amis du pacifique n’ont pas souvent l’occasion de se type d’exercice).

J + 39

Les choses sérieuses vont commencées

Les derniers rapports reçus indiquent que les mexicains sont toujours là.

L’Amiral donne ses ordres :

Le Surcouf part en avant du groupe pour arriver sur l’ile par le Nord 

Le TCD part vert le Nord Ouest pour arriver par l’ouest. 

La FS arrivera par l’Est.

Le PR lui restera au Sud. 

J + 40

L’Hélico du Surcouf est maintenant à portée de l’île. Une fois la nuit tombée une première  reconnaissance aura lieu.

Déception à bord du PC seulement 1 bateau de pêche et un cargo mexicain sont sur place.

J + 41

Les navires sont maintenant en position. Dans la nuit le commando Trepel ira reconnaître l’ile

J + 42

L'Assaut

00h00

Le commando Trépel confirme que des hommes armés se trouvent sur l’île.

Les navires continuent de se rapprocher de l’ile tout doucement.

Dans la nuit le radier du TCD s’ouvre pour faire sortir les LARC qui eux aussi se positionnent

Les équipes de visite de la force mettent leur zodiac à l’eau.

Les Zodiacs du RIMA sont prés à sortir du radier qui est maintenant semi immergé

Sur les plateformes tous les Hélicos sont prêts à décoller

Heure H 

08h30 c'est parti

Le but est de dissuader les mexicains de se battre. Pour cela, un véritable show of force est organisé.

Les canons tirent à blanc. 

Les Hélicos décollent tous en même temps.

Pendant que les Zodiacs et les LARC foncent  sur leur objectif

H + 15 Minutes

Les Pumas déposent  les groupes de combat sur l’ile pendant que les Gazelles à pleine vitesse passent en rase motte au dessus des hommes.

Les Panthers eux tournent autour des 2 navires. Pendant que les équipes de visite montent à bord. 

H + 30

Les Zodiacs du Rima abordent les plages, les LARC ne sont pas loin

Les équipes de visite sont sur les navires. Le Commando Trepel qui est sortie de l’ombre encercle déjà les mexicains qui déposent les armes en levant les bras. Les hommes du Rima les rejoignent très vite.

H + 01H00

Une nouvelle rotation de Pumas déposent  la section de réserve dans d’autre point de l’atoll. La fouille de l’ile commence.

Tous les hommes ont été menottés et fouillés par les gendarmes 

H + 02h30

Les VHM arrivent sur l’ile pendant que les LARC  ramène du matériel et les marins qui vont monter une tente pour les interrogatoires.

H + 03H00

Les 2 chiens de la Gendarmerie trouvent un homme caché dans la végétation avec une arme à la main  menaçant. Il est neutralisé par un tir d’un commando. L' homme sera pris en charge par le SSA.

Pendant ce temps à bord du cargo, le chien de la douane cherche des stupéfiants

Sur les navires, le contrôle des passeports commence. Les GM transmettent les infos par radio au PC Somme. Les premiers rapports font état de membres d’équipages Colombien, Panaméen, et Mexicain. L’enquête s’oriente de plus en plus vers un trafic de drogue internationale. 

H + 05H00

La Fouille de l’ile partiel n’a pas permis de repérer les canalisations de béton vu sur les photos satellites Les Gendarmes pensent que des caches ont été aménagés par les trafiquants.

H + 06H00

Le Tractopelle est maintenant sur l’ile mais sans information il ne peu rien faire

Un autre homme est retrouvé dans un coin de l’île. Il se rend sans résistance une grosse somme d’argent est retrouvée dans son sac à dos.

H + 18h00

L’aménagement de l’île se poursuit. Les tentes sont montées la DZ est prête etc.…

J + 45

08H00 A l’occasion de la cérémonie des couleurs, une prise d’armes est organisée.

Juste avant la cérémonie, un Puma dépose L’Amiral et son EAM sur la DZ.

Dans la journée la fouille se poursuit. Les interrogatoires continuent.

Le Procureur de la république notifie au Commandant des 2 navires mexicain de la mise sous saisie de leur navire par l’état français. Ils seront déroutés sur Tahiti. La caution sera fixée à leur  arrivée.

J + 46

Un écho radar apparaît sur les écrans de control du Surcouf aussitôt la FR fonce vers cette nouvelle cible. 30 minutes après il n’y a plus de doute c’est un navire militaire mexicain qui arrive sur zone. Des communications radio amicale sont établies. La Corvette mexicaine (Guilliermo Prietro) au nom de son gouvernement propose son assistance au GA.

J + 47

Le Chien de la douane à trouver quelque chose sur l’île. Les trois chiens de la Gendarmerie rejoignent le même secteur pour poursuivre les recherches. L’un deux dressé pour trouver des explosifs marque aussi un emplacement.

Les gendarmes et une section du RIMA quadrillent maintenant cette zone la pelleteuse avance les pelles sont de sortie. 

12H00

Le commandant de la Corvette mexicaine et deux de ces adjoints ont été invité sur la Somme pour un déjeuner de travail. Le MD 902 atterrit sur la plateforme à 12h15.

J + 46

Les 2 navires saisis sont ravitaillés en vivre et en Gasoil par un LARC. Leur départ sous escorte de la FS est prévu à 18H00 des hommes de ce navire resteront à bord durant tout le transit. Dès leur arrivée à Papeete, une fouille approfondie aura lieu.

A terre des armes des explosifs et des ballots de cocaïne sont trouvés dans les canalisations enterrées.

Les hommes qui étaient à terre sont maintenant accusés de trafic de drogue.

J + 47

Le PR transfert ses dernière palettes de vivres au TCD et ravitaille également le Surcouf en combustible avant de faire route sur Balboa afin de compléter ses soutes (ça mange beaucoup les biffins :oops:).

J + 50

La fouille de l’ile continue 5 mexicains qui étaient recherchés dans leur pays sont transférés sur la corvette  mexicaine. 

2 panaméens dans le même cas seront débarqués à balboa par la Somme.

J + 68

Le PR est de retour sur zone 

J + 70

A ce jour,

Environ 120 kilos de cocaïne ont été trouvés sur l’île

Cette cocaïne a été détruite sur place dans des braseros alimentés à l’essence.

35 armes ont également étaient saisies ainsi que de 15 kg d’explosif 

La pelleteuse a bien sur réduit en miette les canalisations enterrées

J + 71

Début du démontage et du rembarquement de la force

J + 80

Départ de la force vers Toulon, un nouveau ravitaillement est prévu en Martinique avec cette fois 10 jours d’escale.

A cette occasion le commando Trepel, les 12 prisonniers, les G Maritime, l’ EAM, et l’ unité Médical rejoindront la métropole par avion.

Dans 1 mois la Frégates Prairial reviendra sur l’île Un navire affrété par le ministère de l’outre mer l’accompagnera. Au cours de cette mission qui vient d’être programmées. Une mini station météo automatique sera construite. Et des capteurs GPS fonctionnant à l’énergie solaire seront installés.

Avec ce scénario il faut bien penser que les méthodes d'interventions sur nos Dom et Tom doivent toujours rester dans un cadre l'égal. Sauf bien sur si nos territoires de l'outre mer sont attaqués par des forces étrangères.  :happy:

 

.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce nouveau scénario!!

Bon, c'est un peu moins explosif que les précédents, mais ça reste intéressant.

Mine de rien, les trafics de drogue (et les trafics de toutes sortes) restent des menaces de premier plan, et pourraient effectivement bien finir par devenir des menaces militaires (ou en tous cas para-militaires, un jour où l'autre (on en parlait il n'y a pas longtemps avec Tancrède et Fusilier d'ailleurs il me semble).

Quand on voit que certaines forces de polices brésiliennes anti-drogue connaissent plus de tirs à l'arme lourde et de guet-apens que les forces spéciales en Afghanistan, ou encore qu'au Mexique des bases militaire se sont fait prendre d'assaut par des véhicules blindés des cartels, c'est effectivement assez effrayant...

...

...

...

N'empêche, 8 jours pour convoquer l'ambassadeur??  :O

:lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce nouveau scénario!!

..

N'empêche, 8 jours pour convoquer l'ambassadeur??  :O

:lol: :lol:

On va dire qu'il y avait un weekend au milieu >:(

Dans ce coin du pacifique Clipperton est la seule terre émergées de la zone. Elle peut vite prendre une importance capitale. Quand aux trafics, tout est possible. Vu les nombreux navires qui sillonnent ces eaux.

En 2010 un chimiquier c'est même échoué sur l'île.  

http://carnet-maritime.com/accidents-naufrages/le-chimiquier-sichem-osprey-sechoue-sur-clipperton.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pauvre Clipperton ! Elle est deja marquée de traces de passage diverses avec son drapeau régulièrement profané.

Mais avec 1 mort et un blessé grave dans cette affaire, ca meriterait pas une action plus rapide ?

Par exemple en embarquant les commandos français arrivés par avion sur des navires mexicains au pire si on a rien en Polynésie, ainsi on ne leur laisse le temps de s'échapper.  >:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce nouveau scénario!!

Bon, c'est un peu moins explosif que les précédents, mais ça reste intéressant.

Mine de rien, les trafics de drogue (et les trafics de toutes sortes) restent des menaces de premier plan, et pourraient effectivement bien finir par devenir des menaces militaires (ou en tous cas para-militaires, un jour où l'autre (on en parlait il n'y a pas longtemps avec Tancrède et Fusilier d'ailleurs il me semble).

Quand on voit que certaines forces de polices brésiliennes anti-drogue connaissent plus de tirs à l'arme lourde et de guet-apens que les forces spéciales en Afghanistan, ou encore qu'au Mexique des bases militaire se sont fait prendre d'assaut par des véhicules blindés des cartels, c'est effectivement assez effrayant...

...

...

...

N'empêche, 8 jours pour convoquer l'ambassadeur??  :O

:lol: :lol:

A propos de drogue, il y'a un certain nombre de zones en France ou il faut retablir la souveraineté de la République. Et ça malheureusement ce n'est pas une simulation !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Voila un nouveau scénario

La France doit projeter un groupe Amphibie afin de rétablir sa souveraineté sur l'atoll de Clipperton.

Je me demande si ça ne pourrait pas être d'actualité. Suite à la dégradation des relations diplomatiques entre la France et le Mexique (à cause de l'affaire de Florence Cassez qui se rajoute aux problèmes de politique intérieur des deux pays) le Mexique pourrait décider d'envahir Clipperton en riposte à l'ingérence française.

Le Mexique débarque quelques soldats et restaure la piste (pour permettre à des C130 d'atterrir et éventuellement à quelques F5 d'y opérer) On se retrouve dans une situation bien plus complexe que pour le scénario initial.

On aurait peut-être même besoin de déplacer le CdG pour contrer de possibles F5 mexicains à Clipperton. Quoique avec quelques rafale en Guadeloupe, on pourrait les forcer à maintenir leurs chasseurs en protection de leur territoire métropolitain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si il y a quelques soldats mexicain sur l'atoll. Il faut rajouter au groupe Amphibie Un BPC et une Frégate AA Horizon. Dans cette configuration l'Hôpital et le PC sont sur le BPC. Le TCD lui embarque beaucoup plus de troupe.  

Quand aux avions (comme tu viens de le dire) ils sont bien sur positionnés sur les Antilles (Une escadrille Rafale en Guyane et des Mirage 2000 en Guadeloupe et en Martinique).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au cas où il faudrait agir vite (me demandez pas pourquoi), pourrait-on imaginer le parachutage d'une centaine (voir plus) de forces spéciales sur l'île (point de départ: Papeete ou Hao, et utilisation de KC-135 pour ravitailler en vol les Transall ou les Hercules chargés de parachuter les troupes), avec bien sûr de quoi résister à une petite attaque (Mistral, 12.7, éventuellement quelques VPS s'ils sont aérolarguables, etc.).

Sous la couverture de quelques Atlantique II et Rafale (ravitaillés en vol par d'autres KC-135 pour les Rafale) partis eux aussi de Hao ou Papeete (on doit être au limite de ce qu'un Rafale peut faire je pense...).

Avec ensuite ravitaillement des troupes et renforcement des moyens sur l'île par aérolarguage tous les 2 ou 3 jours. Et le passage au moins une fois par jour d'un Atlantique II ou d'un Guardian (s'ils ont l'autonomie pour) sur zone (histoire de repérer une éventuelle 2ème vague d'invasion).

De plus, pour éviter que les Mexicains ne tentent quelques chose, une bonne quinzaine de Rafale et Mirage 2000 seraient eux déployés en Martinique ou en Guadeloupe, avec le message clair qu'à la moindre tentative de reprise de Clipperton les mexicains le regretterait amèrement... (attention j'ai pas on plus dit qu'il fallait créer un champignon géant au dessus de Mexico, par contre pourquoi pas jouer à "D&CO Une semaine pour tout raser" avec le palais présidentiel mexicain...)

PS: je suis bien conscient qu'en cas d'attaque sérieuse sur Clipperton les troupes présentes sur l'îlot n'ont quasiment aucune chance (d'ailleurs au cas où c'est des navires militaires mexicains qui attaquent (et pas des trafiquants de drogue), les ordres seraient clair: vous vous rendez sans combattre), mais bon ça serait un message clair que la France n'abandonnera pas Clipperton.

Share this post


Link to post
Share on other sites

¨^^^

si si

mais ca s'appelle pas un atterissage par parachutage

plutot un amérissage par parachutage  :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous n'allez quand même pas me dire que les parachutistes sont incapables de se poser sur une surface d'environ 100/200x1000m ? (au niveau de la piste d'atterrissage)

Share this post


Link to post
Share on other sites

La piste de Clipperton doit être exploitable par des C130 ou des C160 et peut-être même après une rapide réparation par des rafale (au moins comme piste d'atterrissage)

Avec 2 ou 3 avions de transport, on doit pouvoir parachuter assez d'hommes et débarquer assez de matériels pour reprendre l'île et même pour la défendre contre la plupart des attaques. Si on rajoute quelques rafales pour larguant des AASM et mitrailler les troupes au sol, ça doit suffire pour rendre cette opération crédible. Pour les rafales, ça demandera moins de kérosène de se poser à Clipperton après une attente de quelques heures (en appuyant les troupes au sol, coulant les navires ennemis ...) le temps que la piste soit rendue exploitable.

Enfin si on veut envoyer 3 C130, 3/4 rafales et un E3F (ça coûte rien et il vaut mieux couvrir la zone) de Martinique à Clipperton, il faudra un bon paquet de KC135 (en fait presque tous).

Si on ne veut pas une riposte du Mexique, il faudra maintenir un radar sur place (donc laisser un AWACS E3F ou E2C en l'air) donc utiliser des ravitailleurs pour le maintenir en l'air. Il faudra donc aussi avoir des avions en alerte à proximité soit à Clipperton (si la piste peut être exploité par des rafale ce qui imposerait d'y envoyer du carburant donc un C160 ravitaillé avant son atterrissage) soit par des rafales maintenu en l'air (de toute façon il faudra des rafales pour défendre les AWACS sur le chemin du retour vers la Martinique)

Au fait pour une opération de reconquête, je crois que ce serrait mieux d'opérer depuis les Antilles que depuis la Polynésie car c'est beaucoup plus proche de la métropole (qui dispose de la quasi totalité de nos moyens militaire) et on arrivera bien à convaincre un des pays d'Amérique centrale pour avoir le droit de franchir son espace aérien. Et de toute façon même si on nous refuse de franchir un espace aérien, on pourra toujours passer en force vu qu'aucun de ces pays ne peut s'opposer à un raid composer d'un AWACS et de quelques (4/6) rafales escortant des C160/C130/KC135. Si on veut éviter les problèmes politiques on a aussi la possibilité de passer au dessus du Mexique (mais dans ce cas il faut s'attendre à un minimum d'opposition)

Une fois que la piste serra rendu exploitable, il devrait être assez facile d'y débarquer suffisamment de matériel pour repousser une invasion.

Enfin si le Mexique a prévu le coup et a déjà installé quelques troupes bien armées sur place, ça risque d'être beaucoup plus dur. Les parachutistes pourraient subir de grosse pertes et avec un peu de malchance on pourrait même perdre un ou deux avions.

Mais on peut se demander à quoi ça sert de se presser. Si c'est avant l'invasion, bah c'est un peu prématuré. Et une fois que l'invasion a eu lieu, ça coutera moins cher (en hommes surtout) de prendre le temps d'y envoyer des navires. Et de toute façon, vu qu'on risque d'être au courant de la situation plusieurs jours après le début de l'invasion, on perdra l'effet de surprise même si on arrive à déployer nos parachutistes en quelques heures.

Et pour le Mexique, ça ne leur demandera de toute façons que quelques heures pour qu'un de leurs C130 puisse se poser et envahir Clipperton. Et s'ils le veulent vraiment, ils pourront toujours occuper l'île déserte dès qu'on a le dos tourné et ils rembarqueront leurs troupes dès qu'on serra près à riposter (avec des navires en approche ou quand on commencera à prédéployer nos rafales à proximité)

Share this post


Link to post
Share on other sites

La piste fait plus de 1000m sur des petit galets ... doit y avoir moyen d'y poser quelques choses. Les narcos arrivent a y opérer visiblement eux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais c'est quand même à 5000 Km de Tahiti. Nos ATL2 ne font pas l'aller retour. Une info intéressante sur cette île.

http://www.clipperton.fr/images/Art_CRET_AP.pdf

Des C135 revenant d'une "révision" chez boeing USA pourrait larguer des commandos, infiltration par plongeur et gonflable/kayak. Une fois l'assaut effectué on peut imaginer une seconde passe pour balancer plusieurs centaine de kilos de matos. Avec quelques MILAN et quelques Mistral il est possible de se retrancher sur certaine position, le rocher et le bosquet, poster dans des trou d'homme un peu arrangée pas évident de les délogers.

On peut ajouter un SNA qui assure l'interdiction surface.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le C-135 a vraiment une porte capable d'être ouverte en vol pour pouvoir larguer des parachutistes ?  :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le C-135 a vraiment une porte capable d'être ouverte en vol pour pouvoir larguer des parachutistes ?  :rolleyes:

Officiellement non mais des para de talent arrivent a sauter d'un liner ... c'est un chouilla délicat a cause de la vitesse certes m'enfin ca se pratique. Pour le matériel si c'est condition en "cigare" pas trop lourd avec l'extracteur dans les main du largueur ca doit passer aussi ...

J'ai un doute pour le matos ... j'ai peur que la vitesse mini du KC135 ca soit trop vite pour une ouverture directe, les para eux peuvent profiter de la chute libre pour renvenir dans l'enveloppe qui va bien mais le matos pas vraiment. Faudrait bricoler un petit parachute qui encaisse la vitesse de sortie et qui suffise pour amortir la chute dans l'eau... ou utiliser les ouverture barométrique des kit haute altitude ouverture basse, en espérant que l'extrateur freine suffisament le bordel avant l'ouverture principale, ca marche avec les palette, pas certain que ca le face avec seulement 50 ou 100kg de charge.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sait pas trop comment Washington réagirait avec un conflit à sa frontière sud  :rolleyes:

Déjà que les Anglais ont des doutes au sujet d'un soutien sur les Malouines...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne crois pas que les américains interviendront. Ils ne devrait pas oser s'opposer au français (puissance nucléaire, un des alliés les plus puissant ...) mais ils ne s'opposeront pas non plus aux Mexicains (c'est leurs voisins quand même)

Ils interdiront probablement l'utilisation d'arme nucléaire (c'est trop près de chez eux et leur marine serra sur place) et ils pourraient donner des renseignements aux deux camps. Je crois qu'il ne faudra pas prévoir d'envoyer des avions ou des navires sans protection parce qu'on estime que les Mexicains ne pourront pas les repérer. Mais vu le rapport de force entre la France et le Mexique, je crois qu'on peut gagner même sans effet de surprise.

Le seul risque serrait que les Mexicains puissent se procurer du matériel militaire pour rééquilibrer le rapport de forces (je pense à des F16 pilotés et entretenus par des mercenaires ex américains ayant très récemment démissionné de l'USAF)

Mais si on parle juste de prendre Clipperton, je ne suis pas sur du tout que le Mexique accepte de dépenser plusieurs centaines de millions pour s'équiper suffisamment pour affronter la France. Même en considérant que ça permet d'unir le pays, je trouve que ça fait cher payé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petites questions :

- la France a-t-elle la capacité d'infiltrer des FS via des sous-marin, de la même manière que les USA?

- quelles sont les forces françaises disponible à Papeete?

- en cas d'assaut française pour reprendre Clipertone, les navires (BPC, frégate ravitailleurs, etc...) auront-ils l'accés au Pacifique par le canale de Panama ou devront-ils faire le tour par le Cap Horne (cela fait quand même un bout de chemin  :-[ ). Je pose cette question car je me demandais si le Panama ne jouerai pas la carte "entre frère amérique on se serre les coudes"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petites questions :

- la France a-t-elle la capacité d'infiltrer des FS via des sous-marin, de la même manière que les USA?

- quelles sont les forces françaises disponible à Papeete?

- en cas d'assaut française pour reprendre Clipertone, les navires (BPC, frégate ravitailleurs, etc...) auront-ils l'accés au Pacifique par le canale de Panama ou devront-ils faire le tour par le Cap Horne (cela fait quand même un bout de chemin  :-[ ). Je pose cette question car je me demandais si le Panama ne jouerai pas la carte "entre frère amérique on se serre les coudes"...

Les nageurs de combat et autres personnel aguerri a faire floc floc dans l'eau peut etre déployé depuis nos SNA, y a des sas pour ca qui permette d'acceder a l'eau en plongée. C'est etroit et ca ne permet pas de faire passer des gros matériel, mais des gonflable, kayak  pliant, petit moteur horsbors etc. ca se fait. Par avion tactique on peut envoyer un peu plus gros mais bon vu la taille de cliperton je vois pas trop ce qui serait indispensable de plus gros que des poste milan ou des manpads.

Pour la défense de Clipperton a par les navires qui mouillent au alentour il est pas vraiment envisageable de mettre en place une CAP depuis le continent c'est trop loin. Donc la menace se résument au appareil embarqué, soit des hélicos et des drones.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petites questions :

- quelles sont les forces françaises disponible à Papeete?

Je crois que c'est facile à trouver

http://www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr/sections/actualites/archives/2_mars_2011_-_depart/view

http://www.armees-polynesie.pf/spip.php?rubrique63

A noter que le PC ALPACI doit être transférée de Papette à Nouméa.

- en cas d'assaut française pour reprendre Clipertone, les navires (BPC, frégate ravitailleurs, etc...) auront-ils l'accés au Pacifique par le canale de Panama ou devront-ils faire le tour par le Cap Horne (cela fait quand même un bout de chemin  :-[ ). Je pose cette question car je me demandais si le Panama ne jouerai pas la carte "entre frère amérique on se serre les coudes"...

Pour ravitailler en carburant nos navires font souvent escale au Port pétrolier de Balboa situé à l'extrémité pacifique du Canal de Panama.

Quand à l'éventualité d'une fermeture du canal au navire français je n'y crois pas trop. Mais bon la question reste bonne?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben dites donc... Quel bordel pour un atoll d'un 1,5km... T'envoies un soum, l'Armada Mexicaine  n'a aucun moyen à opposer. Tu ramenes une Floreal avec un "commando", les gus de Papetée suffisent, et tout le monde à la maison...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si la piste redevient opérationnel (pour des C130 et des hélico) les Mexicains peuvent rester sur place même sans le soutient de leur marine.

Bon c'est vrai que s'il n'y a pas d'équipements lourd sur place ni de navires, une floréal avec un hélico devrait pouvoir reprendre l'île.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,497
    Total Members
    1,550
    Most Online
    kodiak
    Newest Member
    kodiak
    Joined
  • Forum Statistics

    20,871
    Total Topics
    1,309,740
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries