Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Le retour du concours Miss Algérie :

Miss Algérie sera élue après dix ans d'interruption

Quote:

Après dix ans d'interruption, le concours de Miss Algérie reprendra vendredi à Oran, la grande ville portuaire de l'ouest algérien, avec pour membre du jury Geneviève de Fontenay, 81 ans, au nom synonyme du fameux concours de beauté.

L'élection de la reine de beauté algérienne aura lieu à l'hôtel Méridien, après un soigneux casting dans les principales villes du pays qui a permis la sélection de 20 candidates, a expliqué à l'AFP un membre du jury co-organisateur de l'événement, Hamza Ameziane.

Agées de 18 à 26 ans, les jeunes femmes "mesurent au moins 1,70 mètre pour des mensurations classiques de 90,60,90 cm", explique M. Ameziane. Et bien entendu, depuis leur sélection, elles suivent des entraînement linguistiques, notamment le français avec le concours de l'Institut français d'Oran.

Outre Mme de Fontenay, qui était attendue en Algérie dès jeudi, et M. Améziane, le jury comprendra des personnalités du show business et du cinéma algériens, dont l'actrice Bahia Rachedi qui est d'ailleurs la marraine de cette édition.

L'interruption après 2003 du concours de Miss Algérie est due au décès du détenteur des droits, Cheradi Hamdad qui l'avait lancé dès 1996, en pleine guerre civile. Son fils Fayçal Hamdad a maintenant repris le flambeau.

"Cette première édition était plutôt difficile à organiser à cause du manque de sponsors", a déclaré M. Hamdad au quotidien Liberté ajoutant qu'avec cette manifestation il souhaitait "redorer le blason de l'Algérie". Miss Algérie 2013 ne devrait pas participer au concours international, car "il est un peu tard", explique M. Améziane.

Mais elle participera notamment à la compétition de l'automne prochain à Bruxelles du "Best model of the world" en attendant la participation l'an prochain de l'Algérie à Miss Monde.

Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1531/Cult...rruption.dhtml

__________________

http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1639923

De belles photos  :O

Link to comment
Share on other sites

Maintenant, c'est aux gouvernements français et algériens de les localiser et si possible de les libérer de leurs ravisseurs terroristes.

l'info ne tien pas debout , les groupes terroristes sont déscendue au sahel pour fuir l'armée algerienne qui a décimer leurs rand , pourquoi prendre le risque pour venir se cacher dans la region la plus dangereuse pour eux quand ils peuvent se réfugier dans leurs sanctuaire ..Libyen d'ou d'ailleurs sont venue les attaque contre l'algerie d'In Amenas et AREVA au niger ..

Link to comment
Share on other sites

l'info ne tien pas debout , les groupes terroristes sont déscendue au sahel pour fuir l'armée algerienne qui a décimer leurs rand , pourquoi prendre le risque pour venir se cacher dans la region la plus dangereuse pour eux quand ils peuvent se réfugier dans leurs sanctuaire ..Libyen d'ou d'ailleurs sont venue les attaque contre l'algerie d'In Amenas et AREVA au niger ..

peut être tout simplement car c'est l'endroit ou on s'attend le moins a les trouver, donc on irait pas les chercher en Algérie.

Link to comment
Share on other sites

Bonne initiative, ça doit continuer...

AIR FESTIF

Confronté aux scandales de corruption dans le secteur stratégique des hydrocarbures qui s'étalent tous les jours à la "une" des journaux, le gouvernement tente de corriger leur effet désastreux sur la population en offrant à la capitale son "printemps". Une population qui, jusqu'ici, n'a guère profité de la redistribution de la rente pétrolière autrement que par des augmentations de salaire destinées à contenir, depuis 2011, la poussée du "printemps arabe".

Il règne en effet comme un petit air festif inhabituel à Alger. En l'espace de quelques semaines, vingt-quatre cafés, tous pourvus de terrasses pimpantes avec Wi-Fi, sont apparus ou on fait peau neuve dans le centre-ville. Des restaurants ont installé des tables avec des petites nappes sur les trottoirs ou dans des espaces aménagés. Tous ont instruction de rester ouverts au moins jusqu'à minuit. Pour avoir dérogé à cette consigne et rangé ses tables et ses chaises avant l'heure, un cafetier a été rappelé à l'ordre. "Les autorités sont passées me voir dès le lendemain. Je leur ai dit que je n'avais plus de clients, ils m'ont répondu : "C'est pas grave"."

Au cœur de la capitale algérienne, désertée jusqu'ici dès la tombée de la nuit depuis les "années noires" de la guerre civile, les transformations sont spectaculaires. Dans une ruelle du boulevard Didouche-Mourad, le premier café avec une scène musicale, où des jeunes se relaient à la guitare électrique, a ouvert ses portes début juin. "Je ne comprends pas ce qui se passe", éclate de rire son propriétaire, Samir Ouâar, 37 ans.

Emigré depuis l'âge de 18 ans en Belgique où il travaillait dans une banque, il a créé L'Escalier des artistes sur l'emplacement d'une ancienne gargote mal famée, en association avec une jeune femme, Lydia Boudjema, elle-même revenue de France. "Nous sommes allés voir le maire pour demander une autorisation d'animation et en moins de dix minutes, c'était fait, s'étonne encore Samir Ouâar. Nous avons aussi carte blanche pour décorer les murs de la ruelle à notre goût, à condition que ce soit beau !" Dans la salle, filles et garçons mélangés ne boudent pas leur plaisir et le bouche-à-oreille s'étant répandu, des musiciens, look rasta et cheveux longs, accourent. La restauration est à la portée de toutes les bourses. Seule restriction : comme pour tous les autres cafés, l'alcool est inexistant et les bars qui en servent continuent à disparaître.

Fermées depuis des années, ou vivotant dans des conditions insalubres, les salles de cinéma sont aussi reprises en main. Le Casino ouvrira ses portes le 5 juillet, puis L'Algéria. Les uns après les autres, les commerces sont rénovés, selon des règles bien précises. "Façades blanches, 80 centimètres de marbre noir au sol, les plantes artificielles et les parasols publicitaires sont interdits", détaille M. Bettache, le maire, 47 ans, élu il y six mois mais adjoint depuis dix ans à la municipalité. "Avant l'indépendance, c'était comme ça : on remet en l'état initial "Alger la blanche"", assure-t-il. Il y a peu encore, une telle référence aurait été jugée déplacée.

ANTENNES PARABOLIQUES RELÉGUÉES SUR LES TOITS

Aucune subvention publique n'est versée. "Incités" à faire des travaux, les commerçants doivent les financer. Commencée avec la visite du président François Hollande, fin décembre 2012, la restauration des façades des immeubles se poursuit à un rythme accru. Certes, il se trouve encore bien des balcons qui s'effondrent sous le poids de la vétusté et de l'abandon. Mais petit à petit, la rénovation gagne du terrain. Les antennes paraboliques, typiques de la rue algérienne, sont reléguées sur les toits, les jardins nettoyés et tondus de frais. Plus étonnant : le commerce informel, qui s'était développé, a disparu du centre. D'est en ouest, des milliers de palmiers ont été plantés le long des grands axes de circulation.

Installé à la terrasse d'un restaurant, Lakhdar, 50 ans, résidant dans une banlieue proche, ouvre des yeux ronds. "Je n'ai jamais vu ça, même quand j'étais étudiant, et, franchement, ça fait du bien !", se réjouit cet employé de banque. "Est-ce que ça va durer ? C'est la question...", poursuit-il, soudainement suspicieux.

Les forces de sécurité sont toujours omniprésentes et ont même été renforcées avec la consigne expresse, cependant, de se montrer en tenue. Mais toute manifestation demeure interdite. Un petit groupe de militants a été ainsi prestement dispersé après avoir déployé pour la quatrième fois consécutive, samedi 22 juin, des banderoles portant l'inscription

http://www.lemonde.fr/international/...6767_3210.html

__________________

Image IPB

Link to comment
Share on other sites

l’Algérie reste la cible des groupes terroristes dans la région

Terrorisme : AQMI promet une guerre «solo» à l’Algérie

Image IPB

Al Qaïda au Maghreb islamique a annoncé, ce mardi, une guerre «solo» contre l’Algérie, seul pays à ne pas avoir été touché par le «printemps arabe».

Pour Aqmi, et tel qu’explicité dans son communiqué, les pays du Maghreb qui ont été touchés par le «printemps arabe» seront épargnés de ses attaques, car les pouvoirs «ennemis» qui sévissaient auparavant ont été «chassés» par les peuples. Et qu’en est-il du Maroc ? Aqmi dit ne pas cibler ce pays. C’est donc finalement l’Algérie qui demeure le seul ennemi juré des fous de Dieu.

Cette nébuleuse a indiqué, dans un communiqué datant de ce mardi et intitulé «moissons du mois», qu’elle a décidé d’épargner les pays du «printemps arabe» des attaques armées, en faisant allusion à la Tunisie et la Libye, tout en promettant une guerre contre les autres, ciblant très particulièrement l’Algérie qui demeure seule, avec le Maroc, à l’abri des soulèvements populaires.

Aqmi a promis de cibler l’Algérie et uniquement l’Algérie, évitant le Maroc pour d’évidentes contingences d’ordre politico-stratégique, à travers des actions armées, notamment des attaques suicides, d’autant que, explique le communiqué des islamistes armés, «l’Algérie est un ennemi depuis la nuit des temps».

Pourquoi l’Algérie ? Comment peut-on alors expliquer les attentats terroristes ayant frappé la Tunisie et la Libye ? Pourquoi le Maroc est plutôt protégé par les actions d’Aqmi ?

Pour Aqmi, l’Algérie est un pays important, car il s’agit d’une force régionale, non seulement au Maghreb mais aussi au Sahel. Frapper l’Algérie, c’est frapper le coeur du Maghreb, un pays ennemi qui a combattu le terrorisme en éliminant nombre de chefs terroristes ces deux dernières décennies. Le communiqué d’Aqmi porte le nom d’un certain Cheikh Ahmed Abbi Abdallah El-Jijli.

Comme son nom le laisse clairement suggérer, il s’agit d’un porte-parole d’origine algérienne. Ce dernier a juré de cibler davantage les intérêts algériens en faisant monter la cadence des attaques sur le sol algérien. Rappelons que les groupes terroristes affiliés à Aqmi ont déjà opéré plusieurs attaques criminelles contre les intérêts algériens.

En novembre 2011, un commando fortement armé appartenant au Mujao (Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest) s’infiltre du côté des frontières Ouest du pays, plus exactement dans les camps de réfugiés de Tindouf, et enlève trois humanitaires européens.

Quelques jours après, le Mujao revendique le rapt des trois Européens tout en promettant d’autres actions contre l’Algérie. C’était là la première grosse action sur le sol algérien.

Le 3 mars 2012, un kamikaze appartenant au groupe terroriste Mujao cible le siège de la Gendarmerie nationale de Tamanrasset en faisant exploser une voiture piégée conduite par un kamikaze. Bilan : deux morts du côté des gendarmes.

Le 29 juin 2012, le siège du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Ouargla est, à son tour, la cible d’un attentat suicide perpétré par deux jeunes affiliés au Mujao.

Ces deux kamikazes, d’origine subsaharienne, font exploser leur véhicule bourré de 200 kg de TNT. Bilan : un officier gendarme tué et trois autres blessés.

Le 16 janvier 2013, cette fois-ci à In Aménas, 32 terroristes affiliés à un nouveau groupe terroriste dénommé les «Signataires par le sang », dont l’émir de cette organisation n’est autre que Mokhtar Belmokhtar, prennent d’assaut le site gazier de Tinguentourine et tuent 35 employés étrangers suite à l’intervention des forces d’élite algériennes. C’était là la dernière action des fous de Dieu perpétrée en Algérie.

Aujourd’hui, les terroristes promettent d’autres attaques contre l’Algérie, et cela au moment où le Niger est endeuillé par un double-attentat suicide perpétré à Arlit et Agadez, faisant plus de 25 morts parmi les militaires nigériens. Deux attentats qui, faut-il le rappeler, ont été revendiqués conjointement par le Mujao et les «Signataires par le sang».

http://www.algerie-focus.com/blog/2013/06/27/terrorisme-aqmi-promet-une-guerre-solo-a-lalgerie/

Link to comment
Share on other sites

http://www.algerie1.com/actualite/un-important-groupe-arme-terroriste-neutralise-dans-le-desert-dillizi/ (26 juin 2013)

Un groupe armé terroriste  de plus d’une dizaine d’éléments a été neutralisé par les forces de sécurité dans le désert d’Illizi aux frontières avec la Libye durant la nuit du mardi à mercredi a appris Algérie1 de sources sécuritaires.

http://news.xinhuanet.com/english/africa/2013-06/28/c_132492929.htm (27 juin 2013)

7 militants tués par les forces algériennes à la frontière avec la Libye dans la wilaya d'Illizi à 1800 km d'Alger. D'autres militants sont en train d'être assiégés.

Link to comment
Share on other sites

par nacer boudiaf (son fils )

Mohamed Boudiaf, rappele en janvier 1992 en Algerie apres 30 ans d'exil pour remettre a flot le pays au bord du gouffre, est assassine le lundi 29 juin 1992. Sa mort inaugure des annees de guerre civile et de violence.

Initiateur du demarage de la guerre en 1954, carte numero 1 du FLN, il est enleve par la police francaise en 1956. A l'independance, il est vire mis sur la touche par le regime militaire du president Ben Bellah. Democrate, il condamne la dictature qui se met en place, les clans et les copinages. Il est condamne a l'exil en 1963. Son nom est efface des livres d'histoire.

Entre 1989 et 1991, le parti unique FLN joue avec le feu en encourageant le parti islamiste FIS, esperant que la population lu reviendra. La jeunesse, degoutee par la ruine, lacorruption et le mepris des elites, s'abstient aux elections, ou se precipite dans les bras du parti religieux qui cree un climat d'insurrection, repend la violence, agresse les femmes, les syndicalistes et les intellectuels.

Aux elections de decembre, le FIS obtient 45% des voix, l'abstention est de 50%. Le regime s'effondre, eclate et indecis sur la conduite a suivre. Sous la pression d'une faction de l'armee, le president Chadli demissionne, scellant son echec total.

L'armee n'a plus de choix, elle rappelle Boudiaf qui, un moment, refuse mais decide finalement d'y aller, dans l'interet du pays.

Rapidement, il constate l'etendue de la corruption, le clientelisme. Tout en utilisant la repression contre le FIS pour reprendre en main la situation, il multiplie les interventions, scillonne le pays : "arabe", il inspire la confiance des Kabyles en reconnaissant l'Amazhirite de l'Algerie. Rapidement, la jeunesse, les trentenaires instruits, les intellectuels commence a decouvrir un reel homme d'etat et non un profiteur. Boudiaf appelle a un changement de personnel politique, a sauter une generation. Sa popularite s'etend. Il envisage des elections presidentielles pour assoir une legitimite.

Le 29 juin 1992, a Annaba, il est assassine par "un tireur isole", selon l'explication officielle, auquelle personne ne croit tant celui qui etait sense n'etre qu'une marionette s'est avere etre un homme honnete, fidele a l'engagement de sa jeunesse: L'ALGERIE AVANT TOUT par l'education, le droit a la sante, a la culture, a la liberte et a la dignite d'etre humain. Son enterrement rassemble pres de 3 millions de personnes, la foule est incontrolable, elle envahit la presidence pour la premiere fois dans l'histoire.

Pour la clique de pourris au pouvoir et pour la bande de malade entraines en Afghanistan aux frais de l'Arabie Saoudite et de la CIA, le face a face peut commencer et les affaires prosperer.

21 ans déjà ! celui qui a foutu le caporal lamari a la porte ! il ne pouvait admettre qu'un homme qui ct engage dans l'armée française de 56 a 61 (alors que notre glorieuse révolution commença en 54) et qui avait participé dans plusur opérations contre nos glorieux combattants et notamment dans la bataille d'Alger au pré des paras français soit le général d'état major de ANP! ce même caporale de l'armée française reprendra c fonctions après que lui et c collègues décident de l'assassiné 3 mois apres avoir l'imoger le caporal lamari!

allah yerhamek (RIP) et gloire a nos martyres.

oxnzuWHveCk#at=44

Link to comment
Share on other sites

Quel bande de pourris  :lol:

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130614122059/

Le sondage réalisé en ligne entre le 3 et le 12 juin au sujet de la succession de Bouteflika a été victime de son succès. Mais malgré des fraudes massives enregistrées en faveur de l'islamiste Aberrazak Mokri, c'est bien l'ancien Premier ministre Ali Benflis que nos internautes ont plébiscité.

Le sondage mis en ligne par Jeune Afrique entre le 3 juin et le 12 juin a suscité un engouement aussi important qu’inattendu en Algérie. Selon nos informations, il a même été suivi attentivement par les hommes du sérail et les services de renseignement tant il offre une idée, certes imprécise, de la popularité des candidats susceptibles de succéder à Abdelaziz Bouteflika lors de la prochaine présidentielle.

Ce sondage n’est évidemment pas « scientifique », mais il offre tout de même une radioscopie saisissante des sujets majeurs (corruption, chômage, sécurité, logement) qui préoccupent les Algériens et qui seront sans nul doute au cœur de la future campagne.

À la première question : « Qui souhaiteriez-vous voir accéder à la présidence après Abdelaziz Bouteflika », dont le mandat s’achève en 2014, l’ancien chef du gouvernement, Ali Benflis, est arrivé en tête avec 37 % des votes, suivi de l’islamiste Abderrazak Mokri (35 %), puis d’Ahmed Benbitour (13 %). L’actuel Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, ont obtenu chacun un score arrondi à 0%, avec respectivement 1 304 voix et 390 votants en leur faveur.

Problèmes d'interprétation

À la question : « Pensez-vous qu’une victoire d’un candidat islamiste soit possible ? », 56 % des votants (soit 174 652) ont répondu « non », contre 41 % « oui » (129 926). Officiellement, le nombre de votes a atteint 314 297. Mais alors que vendredi 7 juin, il n’était « que » de 12 000, il a bondi d’une façon spectaculaire, lundi 10 juin, pour atteindre 150 000. À la clôture du vote, il avait encore progressé de 164 297. Des chiffres qui posent des problèmes d’interprétation.

L'utilisation de robots explique l’explosion du nombre de votes, notamment la nuit, en raison du décalage horaire avec les États-Unis.

Car en réalité, les résultats ont été faussés par une opération de fraude massive au profit d’Aberrazak Mokri, président du MSP (Mouvement de la société pour la Paix) depuis mai 2013. Après analyses techniques, nous avons découvert que quatre adresses IP (Internet Protocol) ont voté chacune entre 30 000 et 60 000 fois pour un total de 190 333, au profit de Mokri. Ces adresses IP correspondent vraisemblablement à des robots basés aux États-Unis, d’après la géolocalisation des adresses, plus précisément près de San José (30 763) en Californie, près de Tampa (42 348) en Floride, près de Détroit (61 305) dans le Michigan et à Houston (55 917) au Texas. Cela explique l’explosion du nombre de votes, notamment la nuit, en raison du décalage horaire avec les États-Unis.

En excluant les votes venant des adresses IP frauduleuses, le nombre de votants ainsi que les pourcentages sont radicalement différents, mais toujours en faveur de Benflis. Selon les chiffres corrigés, ce dernier arrive en tête avec 87 % des suffrages et 107 416 voix, suivi d’Ahmed Benbitour avec 2 % de voix et 1 990 votants, alors que Mokri arrive en troisième position avec 1 % et 1 488 voix.

Enfin, le dopage des voix a également concerné la question « pensez-vous qu’une victoire d’un candidat islamiste soit possible ? » En retranchant les votes frauduleux, le résultat est lui aussi bien différent : 87 % des votants (108 316 voix) ont répondu « non » contre 5 % (5 929) « oui ».

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Succession de Bouteflika : malgré des fraudes, Ali Benflis en tête du sondage de Jeune Afrique | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

Link to comment
Share on other sites

Un islamiste en tête des sondages en Algérie ?  :rolleyes:

Sinon des photos assez étonnante de montagnes en Algérie. C'est le massif de Babor. Ce serait bien de développer le secteur du sport d'hiver et du tourisme en général. Ça peut créer de l'emploi, réhabiliter des régions (développement des infrastructure, sécurisation des zones...). C'est faisable je pense car l'Algérie a une population jeune et motivée, de l'argent grâce aux hydrocarbures...

Image IPB

Image IPB

Link to comment
Share on other sites

Un islamiste en tête des sondages en Algérie ?  :rolleyes:

Sinon des photos assez étonnante de montagnes en Algérie. C'est le massif de Babor. Ce serait bien de développer le secteur du sport d'hiver et du tourisme en général. Ça peut créer de l'emploi, réhabiliter des régions (développement des infrastructure, sécurisation des zones...). C'est faisable je pense car l'Algérie a une population jeune et motivée, de l'argent grâce aux hydrocarbures...

Image IPB

Image IPB

Il a fraudé !

Le pays a un potentiel touristique énorme mais il n'est pas utilisé, c'est bien dommage...

Link to comment
Share on other sites

A partir du moment où il a été démasqué ça va. Ça le discrédite d'autant plus.

Il faudrait remettre tout ça en état. Le paysage est sublime, ça n'a rien à envier au Canada ou à la Suisse j'ai l'impression. C'est triste de voir ça.  :-[

Au fait est-ce qu'un Algérien peut se comprendre en arabe avec un Égyptien ou un Syrien ?

Link to comment
Share on other sites

Un islamiste en tête des sondages en Algérie ?  :rolleyes:

Sinon des photos assez étonnante de montagnes en Algérie. C'est le massif de Babor. Ce serait bien de développer le secteur du sport d'hiver et du tourisme en général. Ça peut créer de l'emploi, réhabiliter des régions (développement des infrastructure, sécurisation des zones...). C'est faisable je pense car l'Algérie a une population jeune et motivée, de l'argent grâce aux hydrocarbures...

Image IPB

Image IPB

Développer le tourisme en algérie n'est pas une mince affaire car d'une part, le pays souffre encore d'une terrible image due à la décennie noire et d'autre part, les algériens n'ont pas cette culture d'acceuil de tourisme de masse d'origine européenne.

Excepté les virées au Sahara et dans le plateau du hoggar, les européens ne s'aventurent guerre en Algérie.

Ce qui est bien dommage car le potentiel du pays est énorme sur le plan touristique.

Link to comment
Share on other sites

c'est claire qu'il y a un grand potentiel dans le tourisme en Algérie mais la qualité des services est très médiocre du fait que le gouvernement n'a jamais vraiment eu une volonté politique pour développer le secteur et d'investir  du fait que l'économie nationale reposent principalement sur les hydrocarbures mais une des raison aussi a était le terrorisme qui a fait fuir les touristes pendant deux décennies .

petites visites dans quelques régions d’Algérie pour ceux qui ne la connaissent pas bien  ;)

Bechar

Image IPB

Khenchela

Image IPB

CONSTANTINE

Image IPB

Image IPB

Biskra

Image IPB

ghazaouet

Image IPB

Chlef

Image IPB

skikda

Image IPB

Djurdjura

Image IPB

Ain Temouchent

Image IPB

Bejaia

Image IPB

Image IPB

kabylie

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Annaba

Image IPB

de la neige au Sahara  =)

Image IPB

Image IPB

Image IPB

http://www.jewanda-magazine.com/wp-content/uploads/2012/02/Neige-dans-le-Sahara.png

pour finir les vestiges d'une ville romain a Setif

http://farm9.staticflickr.com/8536/8672349667_28a65f935f_b.jpg

http://farm9.staticflickr.com/8256/8665654845_6aa6f85201_b.jpg

http://farm9.staticflickr.com/8525/8673525854_e6300d763b_b.jpg

http://farm9.staticflickr.com/8383/8618237677_6fde226ce7_b.jpg

http://farm9.staticflickr.com/8228/8524946975_41a02e7dc5_b.jpg

http://farm9.staticflickr.com/8519/8528754822_408a6bbb61_b.jpg

http://farm9.staticflickr.com/8373/8527829129_b7e490baf7_b.jpg

http://farm9.staticflickr.com/8105/8527668145_f717e57eb9_b.jpg

http://farm9.staticflickr.com/8532/8527697975_1241cb5171_b.jpg

http://farm9.staticflickr.com/8528/8507231682_19c9a41572_b.jpg

Link to comment
Share on other sites

Impréssionantes ces photos (Constantine est tout simplement incroyable).

Je comprends mieux pourquoi les français ont eu du mal à quitter cet endroit (en encore, notre ami n'a pas mis de photo ... de filles)

Link to comment
Share on other sites

Impréssionantes ces photos (Constantine est tout simplement incroyable).

Je comprends mieux pourquoi les français ont eu du mal à quitter cet endroit (en encore, notre ami n'a pas mis de photo ... de filles)

ha sa c'est réservé pour ceux (les touristes) qui viennent en Algérie  :lol: :lol: .

Link to comment
Share on other sites

Est-ce que la région de Tamanrasset est une région "normale" niveau sécuritaire ? Ou plutôt une région qui se distingue (en mal ou en bien) ?

ça fait un moment que je suis tenté par un trip en ambiance désertique.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,961
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...