Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Inde


Blacksheep
 Share

Recommended Posts

On voit qu'ils répartissent leur dépendances en matériel militaire entre russie, europe, usa et autres pays. Les russes perdent pas mal de contrat dans

ce rééquilibrage.

L'histoire du porte avion ne pourrit elle pas les relations avec la Russie ?
Link to comment
Share on other sites

http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/industrie/defense/221157993/inde-naissance-dun-futur-geant-aeronautique

Inde : naissance d'un futur géant aéronautique ?

Au début de l’année 2012, le ministère indien de la Défense a annoncé le choix de l’avion Rafale de Dassault Aviation dans le cadre de l’appel d’offres MMRCA (Medium Multi Role Combat Aircraft). Il s’agit en fait du lancement d’un round de négociation privilégiée et très délicate entre l’avionneur français et les autorités indiennes. L’appel d’offres MMRCA est estimé à 10 milliards d’euros pour la fourniture de 126 appareils. L’une des contraintes imposées sur ce contrat est une obligation d’offset à hauteur de 50 %.

Les industriels indiens de l’aéronautique vont donc bénéficier d’une manne de près de 5 Mds $ dans les années à venir. Au-delà de ce contrat, l'Inde est aujourd’hui le premier importateur mondial d'armement et compte investir près de 100 milliards de dollars dans les équipements de défense, dans les dix prochaines années.

L’industrie aéronautique de ce pays s’articule essentiellement autour du groupe public HAL (Hindustan Aeronautics Limited). HAL n’est pas totalement en mesure d’aligner les capacités nécessaires à la construction d’un appareil tel que le Rafale. Dassault Aviation devra aussi prévoir un transfert de technologie vers d’autres sociétés indigènes.

Quinze jours après l’annonce du choix du Rafale, Dassault Aviation et le conglomérat indien Reliance Industries (RIL) ont annoncé un partenariat dans les domaines de la défense et de la sécurité, sans toutefois que les deux groupes n’en disent plus sur la portée de cet accord.

RIL est le premier groupe privé indien, il est présent dans le gaz, la pétrochimie, mais aussi les fibres textiles, la distribution ou les télécoms, mais pas l’aéronautique. Le Groupe Reliance réalise un chiffre d’affaires d’environ 70 milliards de dollars. Il est la première capitalisation à la bourse de Mumbai.

Son principal dirigeant est Mukesh Ambani, 9e fortune mondiale et fils du fondateur de RIL. Mukesh Ambani a un rêve, créer un Boieng indien, il a les moyens de son ambition et il pousse ses pions.

En 2011, il embauche celui qui sera le chef de sa division aéronautique : le Dr Vivek Lall, un expert reconnu du monde aéronautique. Vivek Lall a étudié aux États-Unis et travaillé pour la NASA, Raytheon et Boeing. Il était le principal dirigeant de Boeing en Asie du Sud, avant de rejoindre le groupe Reliance.

En février 2012, RIL annonce un partenariat avec Dassault Aviation.

Au début de l’été 2012, RIL a demandé auprès du ministère indien du Commerce et de l’Économie une licence industrielle pour produire des pièces d’aéronefs et développer des technologies aéronautiques. S’en est suivi la création de Reliance Aerospace Technologies et Reliance Homeland Security, dont Vivek Lall a été nommé CEO.

Le siège de la division aéronautique du Groupe Reliance est basé à Nashik, non loin de Mumbai. RIL projette de se doter d’autres établissements à travers le pays dans le but de créer un véritable pôle de construction aéronautique. RIL souhaite aussi fédérer des acteurs plus petits et les former pour produire des composants de meilleure qualité pour l’industrie aérienne.

M. Ambani envisage d’investir jusqu’à 1 Mds $ et embaucher près de 1 500 employés dans les années à venir dans sa division aéronautique.

Même si la trésorerie du groupe Reliance est importante. Il faut faire preuve d’une certaine audace pour se lancer dans une telle aventure. L’avenir nous dira si le groupe Reliance qui a connu plusieurs mues dans son histoire réussira ce pari sur le secteur aéronautique.

Link to comment
Share on other sites

L'histoire du porte avion ne pourrit elle pas les relations avec la Russie ?

SI car les ennemis de l'Inde (Pakistan, Chine, ...) doivent rigoler des péripéties de ce dossier et il suffit d'aller visiter quelques-uns de leurs forums militaires pour apercevoir leurs commentaires sarcastiques.

Sans parler de la presse nationale indienne qui ne cesse de rapporter et de dénoncer les problèmes techniques et magouilles de cette affaire. Pas bon pour les futures élections législatives de 2013.

De plus, New Delhi s'est montrée insatisfaite du non respect des délais de livraison de Moscou, ce qui l'a conduit à se tourner vers d'autres fournisseurs : dont les États-Unis, la France et Israël.

Enfin, Vladimir Poutine n'avait pas apprécié la visite de G. Bush en 2007 en Inde et du rapprochement de l'Inde vers les pays occidentaux.  :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Si ils veulent des PA, il suffit qu'ils fassent un gros partenariat avec DCNS. ca irait très bien avec les petits raffy et les 330mrtt. =)

http://livefist.blogspot.fr/2012/11/rafale-deal-in-3-4-months-says-indian.html

A deal with Dassault Aviation for 126 Rafale fighters is on course, with India's Ambassador to France telling journalists he expects to see the deal concluded in three-four months -- pretty much in line with what the Indian Air Force projects. Wire agency reports quote Ambassador Rakesh Sood as saying that negotiations between Dassault and the Indian MoD's contract negotiation committee (CNC) had moved "slower than expected", but that he was looking at a three-four month timeframe for the deal to be concluded.

Image IPB

Link to comment
Share on other sites

A mon avis, si les indiens finalisait un partenariat sur la realisation de PA avec DCNS, on pourrait aussi leur proposer une assistance technique "amelioree" pour qu'ils puissent boucler leur programme P75 (scorpene), avec moins de retard, parce que la, ils en sont a apprendre a realiser des portes de cloisonnement etanches... je ne sais pas comment va flotter leur futur SNLE Arihant  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Vu la diversité des intérêts en Inde, je ne serais pas trop pour mettre tous les oeufs dans le même panier. Risquer le système de Combat du Rafale, sa motorisation etc, c'est déjà pas mal. Si on pouvait éviter d'y risquer notre techno sous marine ça serait pas plus mal. Je n'ai contre les indiens aucun griefs, mais vu les divers courant d'opinions qui y flottent et l'aspect de caste qui semble très important, ne risque t'on pas de voir quelques unes de nos technologies partir en paiement pour les gentils partenaires occidentaux et / ou Russes?

Maintenant, je ne serais pas contre le fait d'y placer des NH90, des A400M, des CAESAR, des Sherpa ou que sais je encore. Mais les équipements stratégiques, muai.

Link to comment
Share on other sites

y'en a qui sont mauvais perdant

Britain will stop giving financial aid to India by 2015, the government said on Friday, marking a shift in ties between the one-time imperial power and its fast-growing former colony.

The move follows anger at handouts to an economy which is Asia's third largest and...

http://www.ibtimes.co.uk/articles/403633/20121110/britain-india-stop-financial-aid-fast-growing.htm

Controversy over the aid program flared after former International Development Secretary Andrew Mitchell said last year the GBP 280 million annual assistance was partly about "seeking to sell the Typhoon."

India later entered into exclusive negotiations with France's Rafale fighter, rejecting the British-backed plane for an estimated $15 billion contract.

Link to comment
Share on other sites

D'un autre coté soyons honnête, pourquoi donner de l'aide alimentaire à un pays prêt à dépenser autant dans des moyens militaire quand on a soit même des problèmes d'argent ?

Il y a ça non seulement mais c'est une forme hypocrite de pot-de-vins ou de corruption vis-à-vis du gouvernement indien et de bonne conscience.

D'ailleurs, cette aide va à des organisations privées non gouvernementales car l’État indien n'a jamais été demandeur !

De plus, New Delhi commence à mettre au pas certaines ONG non officielles qui sapent son autorité gestionnaire. Dès lors pour éviter des conflits avec l'Inde, l'Angleterre décide de ne plus les aider.

Link to comment
Share on other sites

A mon avis, si les indiens finalisait un partenariat sur la realisation de PA avec DCNS, on pourrait aussi leur proposer une assistance technique "amelioree" pour qu'ils puissent boucler leur programme P75 (scorpene), avec moins de retard, parce que la, ils en sont a apprendre a realiser des portes de cloisonnement etanches... je ne sais pas comment va flotter leur futur SNLE Arihant  :lol:

L'Inde a déjà signé avec l'Italien Fincantieri pour disposer de pétroliers ravitailleurs d'escadre, et une aide technique sur ses porte-avions indigènes que Bombay construit. ;)

@Mani, tiens-nous au courant des résultats sur les 197 Fennec ou les Kamov Ka-226T

Link to comment
Share on other sites

130 Su-30MKI de plus pour l'Inde ?

L'Inde envisage d'acheter à la Russie un lot supplémentaire de près de 130 chasseurs polyvalents Sukhoï Su-30MKI d'ici 2020, a annoncé à RIA Novosti Sergueï Kornev, responsable des forces aériennes au sein de l'agence russe d'exportation d'armes Rosoboronexport.

Suite : http://fr.rian.ru/defense/20121112/196598177.html

Link to comment
Share on other sites

Image IPB

L'avion de transport russe IL-476 proposé à l'Inde !

L’avion Il-476 dispose de caractéristiques techniques nouvelles. Les concepteurs ont équipé l’avion d’un nouveau turboréacteur très puissant. Il permettra de réduire la consommation de carburant et augmentera la distance franchissable jusqu’à 6.000 km, soit ¼ de plus que la version de base, souligne l’expert de la compagnie RBK Sergueï Starikov.

Grâce aux nouvelles technologies, l’avion Il-476 sera capable de transporter jusqu’à 50 tonnes de fret à une vitesse de 850 km/h. Les experts prévoient déjà une forte demande pour ce cargo en Russie. Le ministère de la Défense a déjà annoncé ses projets d’achat de plusieurs dizaines d’Il-476.

« L’appareil possède des possibilités infinies de modernisations ultérieures et une bonne marge de sécurité. Un avion comme celui-ci sera avant tout très utile pour la Russie. En ce qui concerne le marché international, les pays de l’OTAN ont déjà développé de nombreux avions de transport. Toutefois l’aéronef russe bénéficie d’une grande supériorité sur ses concurrents, et les pays qui faisaient partie du Pacte de Varsovie achèteront volontiers cet appareil. Les Il-476 ont également de fortes chances de faire partie de l'armée chinoise, et d’être exportés en Inde et en Malaisie. Et je ne parle pas des pays du tiers-monde, qui connaissent bien les avions de transport russes ».

Link to comment
Share on other sites

Un petit rappel, lu dans la presse anglo-saxonne :

L'IAF continue de chercher deux Mirage 2000 biplaces avec un bon potentiel restant, pour remplacer les deux Mirage 2000 TH perdus en février (24) et mars (5) dernier.

Le standard actuel des deux appareils à acquérir importe peu, puisqu'ils seront portés au même standard que les autres, très proche dérivé du -5 au cours du chantier entrepris depuis près d'un an.

Ce chantier avance bien, semble t'il. Le monoplace et le biplace destinés à valider la mise à jour sont arrivés à Istres il y a bientôt 1 an (décembre 2011) et sont en cours de ré-équipement, sous la supervision d'une équipe de marque Indienne.

Une fois l'upgrade complet et accepté, les mises à jours des appareils suivant s'effectueront en Inde et s'étaleront sur les 10 prochaines années, sous la supervision de techniciens français.

Link to comment
Share on other sites

Des chasseurs Soukhoï dans le ciel de l’Inde

Guéorgui Vanetsov, Rédaction en ligne 5.11.2012

Image IPB

L’Inde envisage de former un huitième escadron de chasseurs Su-30MKI en décembre de cette année. Cet escadron sera déployé sur une base aérienne de l’état indien de Haryana. Il s'agit du troisième escadron de Su-30MKI des Forces aériennes de l’Inde basé prés de la frontière avec le Pakistan depuis les 14 derniers mois.

L’escadron de chasseurs Su-30MKI déployé à Sirsa aura pour mission la protection de l’espace aérien de l’Inde du Nord. Avec 15 autres bases aériennes, il intégrera le Commandement de la garnison de l’Inde occidentale. En août 2010, pour faire face à l’armement croissant de la Chine, les Forces aériennes de l’Inde ont déployé un premier escadron de chasseurs Su-30MKI dans le nord-est du pays, à Tezpur, dans l’état d’Assam. En mars de l'année dernière, un autre escadron composé entièrement de Su-30MKI a été déployé sur la base aérienne de Jhabua. Des escadrons composés de Soukhoï sont également déployés dans d’autres bases aériennes aux confins de l’Inde. Mais selon le commandement militaire de l'Armée de l'Air indienne, les forces aériennes du pays sont encore loin d'avoir réalisé son projet consistant à se doter de 17 escadrons de chasseurs d'ici 2018, avec au total 272 Su-30MKI.

L’Inde a acheté à la Russie les 50 premiers avions Su-30 en 1997. Plus tard, les deux pays ont signé un contrat sur la production sous licence de ces appareils dans les usines indiennes Hindustan Aeonautics Limited (HAL). Le Su-30MKI a été développé à la demande des Forces aériennes de l’Inde. Le système radar installé sur chacun de ces appareils garantit un rayon d’action d’au moins 120-130 km pour ces systèmes. Le chasseur peut emporter presque tout le spectre des armes aériennes pour un poids total de 8 tonnes. Le rayon d’action de l’avion est de 3000 km sans ravitaillement, et peut atteindre 5200 km avec un ravitaillement en vol. Dans un avenir proche, les chasseurs Su-30MKI seront équipés de missiles Brahmos. Ces missiles équipent déjà l’Armée de terre et la Marine indiennes. Les Su-30MKI équipés avec ces missiles seront une arme redoutable dotant les Forces aériennes de l’Inde. Car le programme de construction d'avions de cinquième génération est en cours de réalisation, explique Rouslan Poukhov, directeur du Centre d’analyse des stratégies et des technologies.

« Ce programme va lier l’Armée de l’air russe à l’Armée de l’air indienne pour les 30 ans à venir en assurant des programmes de collaboration entre l’industrie de l’armement russe et l’industrie de l’armement indienne. Je pense qu’avec le programme « Brahmos », cette collaboration permettra de créer un espace militaire et technique commun. Le nombre des programmes de collaboration dans le domaine militaro-technique entre nos deux pays ne fera qu’augmenter ».

Le nom officiel de ce chasseur polyvalent de cinquième génération est PAK FA (T-50). L’appareil est le fruit du contrat de coopération russo-indien FGFA (Fifth Generation Fighter Aircraft). Ce chasseur est une nouvelle étape dans le développement de l’aviation militaire, disposant de toute une liste de caractéristiques uniques pour un appareil de cette catégorie.

Le T-50 combine ainsi les fonctions de l'avion d'attaque, du bombardier et du chasseur. Il peut par ailleurs accomplir des missions de combat dans n’importe quelles conditions météorologiques, de jour et de nuit. L’appareil se distingue aussi par une avionique « dernier cri » et l'équipement électronique le plus moderne. Le radar du chasseur peut voir tout ce qui se passe dans l’air et sur terre à une distance de plusieurs centaines de kilomètres. L’appareil peut également poursuivre plusieurs cibles. En tirant ses missiles en éventail, le T-50 est capable de toucher simultanément plusieurs cibles, aériennes et terrestres. Le nouveau radar de l’avion permet aussi de cartographier la zone survolée, transmettre les données sur la situation tactique de la zone aux autres avions et assurer une protection électronique. Un autre point fort du T-50, supériorité par rapport aux autres modèles de cette catégorie, est sa capacité de tirer des missiles à une vitesse supersonique. A titre de comparaison, le Raptor américain doit passer à une vitesse subsonique avant d’effectuer des tirs de missiles. Si le chasseur russe est conçu pour un seul pilote, le cockpit de l’avion russo-indien sera biplace. L'Inde a exprimé sa volonté de dépenser près de 35 milliards de dollars pendant 20 ans à l'élaboration et intégration dans sa Force aérienne de 250-300 chasseurs de ce type.

http://french.ruvr.ru/2012_11_05/93563801/
Link to comment
Share on other sites

Le Ministre de la Défense A.K. Anthony est aussi l'élu de l'état de Kerala. Au sein de cet état, A.K. Anthony a initié plusieurs projets d'infrastructures et d'industries liés à la Défense.

Un de ces projets concerne la construction d'une usine ultramoderne située à Kasargod dans le Kerala. Cet émanation de Hindustan Aeronautics Ltd’s assurera la fabrication de tous les composants électroniques stratégiques pour les avions et hélicoptères. Un département sera consacré aux composants des Sukhoi SU-30, Light Combat Aircraft (LCA) et MiG-27.

Un département dédié, lui, abritera la fabrication des composants avionique du futur chasseur MMRCA.

A.K. Anthony a inauguré cette usine le 17 novembre.

Link to comment
Share on other sites

Le Ministre de la Défense A.K. Anthony est aussi l'élu de l'état de Kerala. Au sein de cet état, A.K. Anthony a initié plusieurs projets d'infrastructures et d'industries liés à la Défense.

Un de ces projets concerne la construction d'une usine ultramoderne située à Kasargod dans le Kerala. Cet émanation de Hindustan Aeronautics Ltd’s assurera la fabrication de tous les composants électroniques stratégiques pour les avions et hélicoptères. Un département sera consacré aux composants des Sukhoi SU-30, Light Combat Aircraft (LCA) et MiG-27.

Un département dédié, lui, abritera la fabrication des composants avionique du futur chasseur MMRCA.

A.K. Anthony a inauguré cette usine le 17 novembre.

Des composants pour les Mig-27 ?

Tiens, sur certains forums indiens, il est question que l'IAF retire ses Mig-27 d'ici 4 ou 5 ans.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...