Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

2021... des films et peut être des cinémas


Recommended Posts

2021, Année à cinéma ? 

Si on nous laisse les salles ouvertes, il devrait y avoir pléthore de films : entre ceux de 2020 reportés à 2021 et ceux qui étaient prévus en 2021... Le (premier) dossier Ecran Large étant axé sur les films américains, Kaamelott (et d'autres tueries) ne sont pas évoqués.

https://www.ecranlarge.com/films/dossier/1356550-marvel-dc-dune-james-bond-fast-furious-embouteillage-et-chaos-des-blockbusters-en-2021

Citation

Grâce à l'annonce d'un vaccin a priori très efficace, beaucoup de professionnels de l'industrie et de cinéphiles reprennent espoir. La crise du coronavirus prendra-t-elle enfin fin en 2021 ? Si c'est le cas, il y a de quoi se réjouir : forcés depuis presque un an à repousser très régulièrement leurs blockbusters, les majors ont quadrillé l'année prochaine de leurs productions, au point de causer un embouteillage en perpétuelle mutation.

[...]

JANVIER

6 janvier  UN PRINCE À NEW YORK 2

C'est quoi ? La suite d'Un prince à New York, la comédie culte de John Landis avec Eddie Murphy. Adaptée d'un scénario des auteurs du film original, cette suite très tardive compte bien capitaliser sur la douce nostalgie qui s'échappe de ce titre phare des années 1980. D'autant plus que derrière la caméra, on trouve Craig Brewer, mécène officiel du come-back de l'interprète principal, puisqu'il avait déjà signé Dolemite is my name.

20 janvier : UN HOMME EN COLÈRE

C'est quoi ? Voilà un film qui a trois arguments pour lui, et pas des moindres. Premièrement, il s'agit du remake d'un excellent long-métrage français : Le Convoyeur. Deuxièmement, il est emballé par Guy Ritchie, qui après une période hollywoodienne avec des hauts et des bas est revenu en grande forme avec un The Gentlemen très apprécié. Troisièmement, il sera mené par Jason Statham, ce qui laisse penser qu'il risque d'être autrement plus bourrin que le thriller noir de Nicolas Boukhrief. En espérant que le comédien ne nous refasse pas Le Transporteur.

 

FEVRIER

3 février CHAOS WALKING

C'est quoi ? Attendu un temps, tellement repoussé qu'il a fini par disparaitre de nos souvenirs les plus anciens, le Chaos Walking de Doug Liman (Edge of Tomorrow) semble s'être trouvé une date de sortie stable, jusqu'ici du moins. Excitante sur le papier, cette adaptation des romans de Patrick Ness, où une apocalypse a effacé de la surface de la Terre les femmes, s'est perdue en changement de réalisateur, blessure d'acteur et reshoots depuis 2011, au point qu'on désespérait de la voir un jour sur grand écran. En théorie, plus que quelques mois avant de voir Tom Holland, Mads Mikkelsen et Daisy Ridley batifoler dans un monde ravagé. On y croit.

10 février : THE KING'S MAN : PREMIÈRE MISSION

C'est quoi ? Un prequel de la saga Kingsman, initialement prévu pour février... 2020 et décalé à plusieurs reprises par Disney, désormais propriétaire de la Fox. Ce nouveau blockbuster classieux, mais irrévérencieux devrait conter les origines du service de renseignement musclé. Pour ce faire, Matthew Vaughn est revenu à la mise en scène. Mais Taron Egerton et Colin Firth laissent leur place à Ralph Fiennes, Gemma Arterton et Rhys Ifans.

17 février MORTAL KOMBAT

C'est quoi ? Une nouvelle adaptation du jeu de baston le plus gore de la galaxie. Après une série B ultra débile et rythmée par le rire de notre Christophe Lambert national ainsi qu'une ribambelle de nanars indigestes, la franchise se paye une seconde jeunesse au cinéma sous la férule de James Wan. Qu'importent le casting (même si on a hâte de voir Joe Taslim en Sub-Zero) et le réalisateur (Simon McQuoid) : cet épisode sera celui du retour de l'ultra-violence, comme le promet l'équipe du film depuis plusieurs mois. On est tentés de lui faire confiance. On attend donc plus que le retour du thème musical original, meilleur morceau d'eurodance des années 1990.

24 février : AFFAMÉS

C'est quoi ? Un film d'horreur très attendu et produit par nul autre que Guillermo del Toro. Mieux encore, on retrouve à la réalisation le Scott Cooper qui avait convaincu tout le monde avec le super western Hostiles. Affamés avait été une des premières victimes des restrictions sanitaires, repoussée à ce qui ressemblait alors aux calendes grecques. Mais aujourd'hui, on se demande si cette échéance sera suffisante. On l'espère, tant cette enquête autour des secrets d'un jeune écolier est excitante. Et les bandes-annonces tombées l'année dernière avaient grandement participé à la hype.

24 février : PROMISING YOUNG WOMAN

C'est quoi ? Une sorte de Rape and revenge à l'envers, conçu par Emerald Fennell, déjà derrière la série Killing Eve. Le principe est simple, prometteur et indéniablement dans l'air du temps : une jeune femme (campée par Carey Mulligan), tourmentée par un traumatisme, piège les hommes capables de profiter des dames alcoolisées sans défense, pour les punir... on ne sait pas comment. Une chasse au prédateur que les Américains auront la chance de découvrir à la toute fin 2020, a priori. Chez nous, il faudra patienter un peu plus.

MARS

5 mars : TOM ET JERRY

C'est quoi ? Une adaptation de la célèbre série animée avec Chloë Grace Moretz et Michael Peña. En prises de vue réelles. Réalisée par Tim Story, responsable des deux premiers 4 Fantastiques et de Shaft version 2019. Oui oui, vous avez bien lu. Non, non, aucune pétition n'annulera ça.

17 mars (dernière annonce, peut-être un potentiel report.) : MORBIUS

C'est quoi ? L'arrivée sur grand écran d'un des ennemis les plus vénères de Spider-Man, sur lequel Sony compte beaucoup pour booster son fameux Spider-verse. Très commentée, la bande-annonce révélée le siècle dernier nous dévoilait le look de ce nouveau anti-héros interprété par Jared Leto, un vampire auto-didacte en quelque sorte. Après le succès impressionnant de Venom, la firme compte bien transformer l'essai deux fois en 2021. Espérons pour eux que Morbius saigne à blanc ses nombreux concurrents.

31 mars : MOURIR PEUT ATTENDRE

C'est quoi ? Alors, on ne sait pas si vous en avez entendu parler, mais il parait qu'un nouveau James Bond serait prévu. Ça s'appelle Mourir peut attendre, et ça peut en effet attendre. Maintes fois repoussée, cette gargantuesque nouvelle aventure signée Cary Fukunaga (2h43 tout de même) a même failli s'échouer sur une plateforme de streaming. Heureusement, c'est a priori bien en salles que la dernière incarnation du personnage par Daniel Craig se dégustera. Sans la vodka Martini, mais avec le sourire aux lèvres.

AVRIL

14 avril : REMINISCENCE

C'est quoi ? Quand on donne à la co-créatrice de Westworld Lisa Joy les rênes d'un long-métrage, ça donne ce Reminiscence, très intrigant thriller de science-fiction à fort potentiel. Il est question de boucles temporelles, de collecte de souvenirs des habitants d'un Miami submergé et d'introspection dans un monde détruit par le réchauffement climatique. Pour donner vie à cet ambitieux scénario, Rebecca Ferguson donnera la réplique à Hugh Jackman et Thandie Newton. Assurément un des projets les plus passionnants de la liste.

21 avril SANS UN BRUIT 2

C'est quoi ? La suite de Sans un bruit, le film où les prouts intempestifs envoient directement en enfer. On y retrouvera toute l'équipe du premier (enfin, presque), ainsi que Cillian Murphy, venu passer un petit coucou. Nous, on l'a déjà vu il y a bien longtemps, mais on ne peut pas en parler, sous peine de se faire dévorer par les pontes de Paramount. C'est ballot.

 

Citation

28 avril (à moins que ce ne soit pour cette année 2020) : MONSTER HUNTER 

C'est quoi ? Geoffrey Crété dirait que c'est la plus grosse attente de l'année. L'auteur de ces lignes dirait que c'est l'inverse. À vous de trancher, armé de ces quelques informations : réalisé par Paul W.S. Anderson, auteur / responsable / coupable (rayez la mention inutile) de la saga Resident Evil, Monster Hunter est l'adaptation d'un jeu vidéo de fantasy très célèbre, avec beaucoup plus de marines et de Milla Jovovich. La bande-annonce promet déjà une oeuvre d'une finesse toute relative, qui risque de causer autant de plaisir que de désespoir.

28 avril toujours LAST NIGHT IN SOHO

C'est quoi ? L'ultra-over-giga-supra-méga-turbo-attendu nouveau film d'Edgar Wright, qui, après la trilogie Cornetto, Scott Pilgrim et Baby Driver, promet de nous embarquer dans un autre tour de force visuel. Sauf que cette fois, il devrait s'agir, d'après l'auteur même, d'un long-métrage d'épouvante, avec des bouts de voyage temporel, Anya Taylor-Joy et une analyse du sentiment de nostalgie. Un cocktail aussi explosif qu'intrigant, donc.

MAI

5 mai BLACK WIDOW

C'est quoi ? Attendu, méprisé, redouté, Black Widow avait la lourde tâche d'inaugurer la Phase 4 du MCU avant ses multiples décalages, et même quelques rumeurs d'une apparition sur Disney+. Finalement, le film de Cate Shortland ne sera pas la première oeuvre de cette nouvelle salve (l'honneur revient à la série WandaVision en janvier), mais il a quand même le droit à une sortie salle, prouvant donc que l'aventure solo de Scarlett Johansson a une importance dans cet univers. Univers qui va bientôt sortir d'une pause inédite.

19 mai : GODZILLA VS. KONG

C'est quoi ? Tout est dans le titre ! Après Godzilla II : Roi des Monstres et Kong : Skull Island, Legendary continue à développer l'univers étendu préféré des amateurs de Kaiju, avec un crossover classique, mais indémodable. On a hâte d'assister à un affrontement qui pourrait s'avérer dantesque, même s'il est emballé par Adam Wingard, capable du meilleur (You're Next) comme du pire (Death Note). En attendant mai 2021, il reste le film américano-japonais de 1962.

19 mai (aussi) : INFINITE

C'est quoi ? Une adaptation de The Reincarnationist Papers, un livre de D. Eric Maikranz qui sera disponible en France à peine quelques semaines avant le film. Il sera question d'un schizophrène qui découvre l'existence d'une société secrète vieille de plusieurs siècles. Ils font équipe pour sauver le monde d'un grand méchant pas beau. Derrière la caméra, Antoine Fuqua. Devant la caméra, Mark Wahlberg, Sophie Cookson, Dylan O'Brien ou encore Chiwetel Ejiofor. Autant d'ingrédients pour un film d'action bien musclé.

26 mai : FAST & FURIOUS 9

C'est quoi ? Le dernier épisode de l'increvable saga Fast & Furious, où on devrait croiser des magnets à bagnoles, des voitures qui font Tarzan et des moteurs de fusée sur des C3. Des fantasmes tout droits sortis d'enfances marquées par les circuits Hot Wheels, qui ont, quoi qu'on en dise, le mérite de ne pas se prendre au sérieux. Toute l'équipe (pardon, "la famille") est de retour et recrute de gros bras supplémentaires, ceux du catcheur John Cena, qu'on ne peut cependant malheureusement pas voir.

J'ai enlevé quelques films dans les 5 premier mois, car ne collant pas forcément au thème du topic, mais l'embouteillage continue encore et encore...

Edited by rendbo
Link to comment
Share on other sites

Dans cette liste perso j'ai :

  • levé un sourcil d'intérêt pour : un homme en colère ; Kingsman première mission ; Mortal Kombat ; Samaritan ; Uncharted ; Deep Water ; 
  • suis toujours emballé par : James Bond ; Top Gun ; The Suicide Squad ; Dune ; Matrix 4

Il y a tout de mêmes des remake, suites et spin off qui font.... on se dit "ouah quand même"

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, rendbo a dit :

6 janvier  : UN PRINCE À NEW YORK 2

C'est quoi ? La suite d'Un prince à New York, la comédie culte de John Landis avec Eddie Murphy. Adaptée d'un scénario des auteurs du film original, cette suite très tardive compte bien capitaliser sur la douce nostalgie qui s'échappe de ce titre phare des années 1980. D'autant plus que derrière la caméra, on trouve Craig Brewer, mécène officiel du come-back de l'interprète principal, puisqu'il avait déjà signé Dolemite is my name.

 

Sérieusement ?

 

Ils arrivent à court d'idées là...

 

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bon, ben comme c'était un peu prévisible, Warner Bros l'a annoncé: tous leurs films de 2021 seront principalement diffusés en streaming sur HBO Max, non dispo hors USA, donc à la merci de divers accords commerciaux et/ou de ceux qui jouent avec un VPN. La diffusion en salle sera un luxe complémentaire réalisé dans la mesure du possible, mais ce sera entièrement aligné sur la priorité au streaming (date, timing entre pays...). 

Donc ce sera le mode de diffusion pour Dune, Matrix 4, Suicide Squad 2, Godzilla vs Kong, Mortal Kombat.... 17 films à budgets conséquents, dont quelques très gros morceaux. Et pas de VOD: streaming sans supplément semble le mode de diffusion choisi, essentiellement pour booster la croissance du service de manière à le rendre un peu compétitif dans un conflit qui a déjà vu 2 leaders s'affirmer très nettement, et tous les autres opérateurs être plus ou moins dans la poussière. Avec les coûts qui s'accumulent, le poids de la dette de tous ces groupes, et la couverture limitée de HBO Max, Warner n'a d'autre choix que d'utiliser l'effet pub que de tels blockbusters peuvent procurer (et dont il n'est pas sûr que d'autres du même "gabarit" pourront être tournés avant longtemps) pour essayer de rester dans la course et de développer une couverture mondiale pour leur streaming (très cher, mais mieux que des accords avec des diffuseurs locaux, qui peuvent prendre autant, voire plus que des réseaux de salles). 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

11 hours ago, Rob1 said:

Vont-ils en profiter pour planquer les trous causés par la nouvelle saga Star Wars dans les pertes dues à la covid ?

Pas que: jusquà février, les parcs, hôtels et croisières étaient ce qui payait TOUT à Disney, gommait toutes les gaffes et versait de larges dividendes. Ces actifs sont soudain devenus des gouffres à fric monumentaux, avec aucune sortie de crise en vue, malgré les semi-relâchements de confinement ici et là. Les hôtels sont fermés, les navires sont à quai et reportent sans arrêt la date d'éventuelle reprise des croisières alors même que ceux qui avaient déjà achetés des tickets voient leur croisière non remboursée et reportée à répétition (permettant un jeu d'écriture qui renvoie les pertes à plus tard) et que personne ne réserve pour de futures croisières, et les parcs sont fermés (Disneyland et Disneyland Paris), en mode ouverture très partielle (Disney World en Floride) ou ouverts selon divers modalités mais rapportant peu parce qu'appartenant pour l'essentiel à des franchisés (Japon et Chine). 

Et Disney était déjà connu pour sa comptabilité très "créative" (être noté pour ça dans le système de comptabilité funky des USA, c'est un record en soi) et sa non transparence vis-à-vis de ses propres actionnaires: les pertes reportées sont massives, ce qui laisse deviner que les pertes réelles sont catastrophiques. La nouvelle des 32 000 licenciements n'est pas la première du genre depuis mars, et elle n'est même plus la dernière en date: ils virent des cadres sup et dirigeants, maintenant (annoncé cette semaine), y compris des poids lourds. Ils avaient déjà viré l'essentiel de leurs "imagineers" cet automne, les créatifs qui génèrent les attractions des parcs, un savoir-faire unique... Mais maintenant, ils commencent à virer des pontes des niveaux de direction, sous couvert (en partie vrai) de la réorganisation "stratégique" autour du streaming, pour lequel tout est désormais fait. Les coûts en sont dantesques, et il n'est pas prévu de dégager de bénefs dedans avant 3 ans au moins (et personne ne peut réellement anticiper à ce stade): même si la prédiction se vérifie, il y aura à ce stade une dette monumentale. La concurrence est tout aussi endettée (AT&T -donc Warner/HBO- particulièrement), mais tous ces autres groupes, sauf Netflix, sont adossés à des entités plus vastes ne dépendant pas du seul secteur du divertissement (Amazon, Apple, AT&T/TimeWarner, Comcast/Universal...). Et Netflix n'a pas d'autre activité que le streaming: pas de boulet au pied pendant le confinement. 

La trilogie ratée et son impact sur la franchise sont des vraies pertes qui avaient été acceptées comme telles pour le temps court/moyen, avec un projet de reconstruction du coup lent (mais qui a de la volonté derrière, même si aussi du compromis "politique" avec KK) là où ils avaient initialement pensé faire du bénef net au bout de 5 ans. Mais dans l'ensemble, ce sont des pertes modérées par rapport à la taille de Disney pré-Covid. C'est de toute façon une franchise "too big to be let fail", avec déjà quelque chose comme 12 à 13 milliards engloutis (et loin de l'équivalent en rentrées), encore plus de coûts dans les 2-3 ans, mais une série streaming qui réussit très fort et qui, pour l'année à venir, va être quasiment la seule attraction de Disney + (hors des films qui vont être annoncés, à la suite de Warner, pour le streaming au lieu des salles, sans doute autour du 10 décembre), en attendant de voir les séries en production pouvoir être diffusées (COVID a pris Disney + à un stade trop prématuré: ils ont du rusher, alors même que tout a été bloqué par le confinement). 

Les vraies grosses pertes de Disney dès avant COVID, outre une division film qui, comme les divisions films font partout ailleurs, avait des résultats aléatoires (compensés par Marvel, mais un Marvel qui avait achevé son "grand cycle", avec aucune garantie que la magie se poursuivrait à cette échelle) et un bénéfice net plutôt modéré (on se fixe sur les hyper réussites, on oublie tout le reste), ces grosses pertes donc, étaient dues à la charge de la dette accumulée, avant tout avec quelques gaffes (dont SW) et surtout l'acquisition de Fox (80 milliards) et l'absence de réussites attenantes qui en a en plus résulté. 

 

 

Edited by Tancrède
  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites


Désolé si c'est HS, mais est-ce que quelqu'un sait si les abonnés à Disney+ pourront voir Soul de Pixar en stremaing sans payer de supplément? Il avait fallu raquer pour voir Mulan aux USA , et ça avait pas mal fait tiquer outre atlantique. En tout cas, il semble qu'on puisse voir Mulan en France sans payer de supplément. Avec un peu de chance, Disney a retenu la leçon.:happy:

Il faut espérer, parce que dans le modèle VOD, en vogue en ce moment, chacun cherche ses ajustements. Disney abandonne ses salles, Netflix n'en a jamais voulu, Warner B. semble dans une position intermédiaire (tous les films 2021 de Warner sortiront sur HBO Max et dans les salles https://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Matrix-4-Dune-et-tous-les-films-2021-de-Warner-sortiront-sur-HBO-Max-et-dans-les-salles
Je trouve que c'est une idée intéressante pour évaluer la part des cinéphiles, indécrottables amateurs de salles obscures. C'est sans doute une niche, mais on ignore son importance. Si elle s'avère suffisamment grosse, elle peut constituer un marché non négligeable pour les studios. A mon avis ça dépend des pays. En France je pense que c'est non négligeable, j'ai le souvenir que plusieurs films français avaient pas mal marché, après le 1er confinement. Par exemple 30 Jours max, sorti le 18 août , avait fait plus de 1 millions d'entrées, alors que la bande-annonce ne me disait vraiment rien. (A titre personnel, je croise les doigts pour pour pouvoir aller voir Wonder W 1984,le WE du 19-20 décembre. Je m'attends à une bonne dose de Wokisme, mais, pour moi, DC n'a pas les mêmes enjeux que SW. A la limite, ça peut même devenir comique :rolleyes:)

En tout cas Warner semble ménager l'avenir ( https://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Films-Warner-Bros-en-streaming-et-en-salles-Le-public-reviendra-au-cinema ). Si ça se trouve, ils se la jouent think global act local, dans la distribution, comme Netflix le fait dans la production: Netflix ne fait que du streaming, mais ils sortent des films et des séries tournés dans les pays cibles, comme Paranormal ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Paranormal_(série_télévisée) ) ou Mossul ( https://en.wikipedia.org/wiki/Mosul_(2020_film)  déjà mentionné dans le forum) pour les arabophones. 
Par contre Disney me semble beaucoup plus centralisé, avec un gros département diffusion et un petit nombre de séries, comme le Mandalorien, avant tout pensées pour le marché US, même si ça marche bien à l'étranger. Cela veut dire peu de possibilités de se rattraper en cas de faux pas.
Il faut espérer qu'ils ont quand même un plan B. Un exemple (totalement au hasard .... :tongue:) : imaginons que KK nous fasse du KK avec sa série sur Obi Wan, en nous sortant un truc bien Woke, et qu'après avoir râlé pendant un mois, les fans commencent à se désabonner. Disney peut encore rattraper le coup, si Disney+ balance tous les épisodes de la saison d'un coup et enchaîne tout de suite sur un truc très attendu genre Loki avec Tom Hiddleston.
Mais ça suppose que Disney se montre réactif et j'avoue que j'ai un grooooos doute. Je me souviens encore de l'ouverture d'EuroDisney, où les visiteurs râlaient, car on leur proposait de la nourriture aux normes US, que les palais européens n'appréciaient pas vraiment. Je crois qu'il a fallu plus d'un an, pour arranger les choses.
Et j'avoue que ce qui filtre sur la série Cassian Andor m'inquiète un peu: 

Citation

 "Cassian Andror, ce sera globalement tout ce que vous devez savoir pour mieux comprendre Rogue One. L'histoire du personnage avant".  https://www.premiere.fr/Series/News-Series/Cassian-Andor-la-nouvelle-serie-Star-Wars-a-debute-son-tournage  

Ça ressemble beaucoup trop à mon gout aux argument des fans de Rey dans la dernière trilogie : "lisez les romans, vous aimerez les films." :ph34r:   
 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
Il y a 9 heures, Borisdedante a dit :

Je suis toujours étonné de voir la capacité des Américains à réagir aussi rapidement et à s'approprier l'actualité (avec ou sans recul). Je me demande d'ailleurs si ils ont des tiroirs pleins d'accroches de films attendant d'être tournés quand l'actualité leur permettra, ou des scénarios génériques et adaptables aux situations. :dry:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Annoncé en 2021... exclusivement au cinéma... ... « Chaos walking », avec Tom Holland, Daisy Ridley et Mads Mikkelsen.

Le point de départ semble original, au moins.

https://youtu.be/rx6ZO3PovR0

 

 

C’est apparemment l’adaptation de la trilogie littéraire du même nom pour teenagers, de Patrick Ness.

 

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, rendbo a dit :

ça devait sortir au cinéma, mais pandémie oblige, ce sera sur Netflix. Je comprends pas que les Coréens puissent produire de tels fimls pour leur marché domestique, et pas la France (la remarque vaut aussi pour les Japonais, même si c'est un eu différent)

Space Sweeper : https://www.youtube.com/watch?v=25p7PHhY5S0

 

Ça fait très cartoonesque comme film.
Bah, en détente avec une bonne pizza, ça passera bien sans aucun doute, sans plus de prétention que d’être un bon divertissement.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

J'ai vu hier Ton nom en plein cœur, un film taiwanais.

En 1987, après la fin de la loi martiale à Taïwan, Jia-han et Birdy tombent amoureux malgré la pression familiale et l'homophobie de l'époque. Contrairement aux films occidentaux sur le sujet, très souvent manichéens, ici c'est un film sensible, assez subtil et en tout cas très touchant.

https://www.youtube.com/watch?v=m78lJuzftcc

 

Link to comment
Share on other sites

...
 

...
 

...
 

Bon sinon, Wonder Woman 1984, on en parle ou pas ?

 

...

 

5,5/110 sur Imdb. Franchement, je ne lui aurais pas donné plus.

Si seulement l’histoire centrale - les « voeux » - pouvait être interprétée comme un allégorie du wokisme... mais le film est tellement caricatural en soi sur ce point qu’il est en lui-même un plaidoyer pour revenir à la raison. (Parmi celles-ci : Patty Jenkins chez SW, ce n’est peut-être pas une aussi bonne idée que ça...)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Pas besoin d'épiloguer sur l'idéologie (elle est dramatiquement dégoulinante dans l'essentiel de la composition même du film): rien que sur le plan de l'analyse "technique" générale, ce film est une daube. L'écriture, de la construction de l'histoire (y'en a pas) à celle des dialogues (ô mon Dieu), en passant par l'orchestration et le séquençage de l'intrigue ou même juste des scènes, l'écriture en général, donc, ne vaut pas tripette, et constitue sans doute de très loin le principal problème de l'oeuvre. Le CGI/les effets spéciaux sont, de façon très choquante vu l'énormité du budget de ce bouzin (200 millions, plus 100 pour la promotion), assez mauvais, voire parfois franchement pourri (la baston finale avec Cheetah).

Les choix stylistiques (quelqu'un a du trouver que Cat's était en fait un bon film et a ressorti un template pour la version finale de Cheetah?) sont discutables, mais, et c'est peut-être très subjectif, je trouve la représentation des années 80 particulièrement mauvaise: caricaturale sur le plan visuel avec absence marquée d'une BO adaptée: c'est quand même très fort de faire un film sur cette décennie sans avoir une floppée de tubes pour faire avaler la pilule du film ou vous faire triper. On peut critiquer bien des choses sur les années 80, mais la musique ne fait pas partie de cette liste. 

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Tancrède a dit :

rien que sur le plan de l'analyse "technique" générale, ce film est une daube. L'écriture, de la construction de l'histoire (y'en a pas) à celle des dialogues (ô mon Dieu), en passant par l'orchestration et le séquençage de l'intrigue ou même juste des scènes, l'écriture en général, donc, ne vaut pas tripette, et constitue sans doute de très loin le principal problème de l'oeuvre. Le CGI/les effets spéciaux sont, de façon très choquante vu l'énormité du budget de ce bouzin (200 millions, plus 100 pour la promotion), assez mauvais, voire parfois franchement pourri (la baston finale avec Cheetah).


On est parfaitement d’accord.

 

Personnellement, je ressortirais juste la performance de Gal Gadot - étonnamment juste, et qui en dehors des scènes WTF transmet une vraie émotion, de mon point de vue - et Pedro Pascal, encore plus pour ce dernier compte-tenu du matériau avec lequel il a dû composer.

 

Quant à Chris Pine... faut vraiment qu’il arrête la chirurgie esthétique (en fait non, c’est déjà trop tard). Encore un peu et il pourra jouer les doublures de Mickey Rourke.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

11 minutes ago, TarpTent said:


On est parfaitement d’accord.

 

Personnellement, je ressortirais juste la performance de Gal Gadot - étonnamment juste, et qui en dehors des scènes WTF transmet une vraie émotion, de mon point de vue - et Pedro Pascal, encore plus pour ce dernier compte-tenu du matériau avec lequel il a dû composer.

 

Quant à Chris Pine... faut vraiment qu’il arrête la chirurgie esthétique (en fait non, c’est déjà trop tard). Encore un peu et il pourra jouer les doublures de Mickey Rourke.

Je suis vraiment pas affûté sur ces trucs :laugh:: c'est de la chirurgie esthétique pour sûr? Pas juste une combo de mauvais maquillage et d'éclairage qui lui donne un air... Plastique? 

Pour Gal Gadot, c'est à mon sens pas tellement la "performance" (c'est pas une actrice terrible, et elle a aucune ampleur de registre) qu'elle-même: elle a de la présence et un sourire ravageur et communicatif, et ça passe violemment bien à l'écran. Pour une raison ou une autre, on en a quelque chose à foutre quand elle est là. 

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

j'ai bien aimé, plus que le un en tout cas (et pas que pour le minois de Gal Gadot).

La fin est "un peu" mièvre (hum-hum), et on voit qu'on n'est plus à l'époque de Rocky qui ne savait dire je t'aime qu'avec ses poings. Pas de petites phrases à retenir et à sortir en boucle, mais quand je vois l'émoi autour la dernière bande annonce de "OSS 117", je me dis que fermer sa gueule permet d'éviter les emmerdes

Edited by rendbo
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...