Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

La technologie contre la démocratie ?


Recommended Posts

il y a 4 minutes, Wallaby a dit :

https://reporterre.net/JO-feu-vert-pour-la-videosurveillance-par-intelligence-artificielle (23 mars 2023)

La chargée d’analyses juridiques et politiques [Noémie Levain, de La Quadrature du net] citait en exemple les travaux des chercheurs Jules Boykoff et Myrtille Picaud, qui ont montré que les méga-événements sportifs jouaient souvent le rôle de « catalyseurs » sécuritaires. L’expérimentation de la vidéosurveillance lors des Jeux de Londres de 2012 a ainsi entraîné sa généralisation dans les rues de la capitale, selon Le Monde. La Coupe du monde de football de 2018, en Russie, a elle aussi conduit au déploiement de la reconnaissance faciale dans l’ensemble du pays.

Selon Amnesty International, la légalisation de ce dispositif pourrait inaugurer « un avenir dystopique ».

je ne rale pas, mais, de mon point de vue le probleme est :

 

des millions de personnes vont arriver sur les sites des jeux olympiques.

Comment controler/s'assurer de l'absence d'actes négatifs ??? pensez vous que le seul filtrage humain (policier) peut suffire à détecter un tango ? à arreter un drone suicide ?

(juste comme ça : lors du match de foot Angleterre France, le 30 mai 2022, pensez vous que le nombre de stadiers, de policiers était suffisant pour filtrer les faux billets, les hooligans et nos "pénibles" des cités qui s'en sont pris aux Brits ? là, il n'y avait que quelques dizaines de milliers de personnes ; pour les JO on parle de 100 fois plus.)

 

 

donc, la video, cémal ; OK

les biens pensants proposent quoi ? des prières à la place ?

 

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, christophe 38 a dit :

le probleme est : des millions de personnes vont arriver sur les sites des jeux olympiques.

les biens pensants proposent quoi ? des prières à la place ?

Une solution consiste à ne pas accueillir les Jeux Olympique. Comment légitimer cette décision ? Par référendum :

Le 08/12/2015 à 17:22, Wallaby a dit :

http://www.welt.de/regionales/hamburg/article149425398/Deutschland-und-Olympia-passen-derzeit-nicht-zusammen.html (29 novembre 2015)

Hambourg ne sera pas candidate pour héberger les Jeux Olympiques de 2024 suite à la victoire du "non" par 51.6% au référendum sur cette question.

Il y a deux ans, les Munichois avaient également dit "non" aux Jeux Olympiques d'hiver de 2022.

 

 

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

30 minutes ago, christophe 38 said:

je ne rale pas, mais, de mon point de vue le probleme est : des millions de personnes vont arriver sur les sites des jeux olympiques. Comment controler/s'assurer de l'absence d'actes négatifs ??? pensez vous que le seul filtrage humain (policier) peut suffire à détecter un tango ? à arreter un drone suicide ? (juste comme ça : lors du match de foot Angleterre France, le 30 mai 2022, pensez vous que le nombre de stadiers, de policiers était suffisant pour filtrer les faux billets, les hooligans et nos "pénibles" des cités qui s'en sont pris aux Brits ? là, il n'y avait que quelques dizaines de milliers de personnes ; pour les JO on parle de 100 fois plus.) donc, la video, cémal ; OK les biens pensants proposent quoi ? des prières à la place ?

Ici tu fais passer ta problématique métier avant l’intérêt général ... et c'est dramatique.

Si en tant que policier tu es incapable de faire ce que les autres faisaient très bien avant hier ... soit tu change de métier, soit tu explique à ton supérieur que ce n'est pas possible, soit on organise pas un événement comme celui la. Or ici tu te place dans l'évitement et tu intériorise le discours d'un autre pour rendre le truc psychologiquement acceptable. En gros tu rends à tes yeux artificiellement indispensable un outil qui non seulement ne l'est pas mais en plus est néfaste globalement.

Ce n'est pas aux libertés individuelles des citoyens à s'effacer devant les incapacité ou les ambitions à la con des autres ... dans une démocratie équilibré c'est l'inverse normalement.

Ce qui m'amuse encore plus c'est que tu te fais l'idiot utile du capitalisme de surveillance.

La surveillance automatique généralisé ... ne s'intéresse pas aux délinquants - qui s'en contrefoutent, ce sont eux qui s'y adapte le plus vite et le mieux - mais à l'ensemble de la population qu'on veut contrôler au sens autoritaire du terme. C'est juste un outil de domination supplémentaire destiné à intérioriser chez le prolo la penser "normale" - celle que l'élite à décider pour lui - , et comme on en parlait sur le fil "santé stratégique" cette soumission est infiniment pathogène.

En gros pour te rassurer un petit peu dans ton métier et pour servir la soupe aux industriels du secteur ... tu soumets la société dans son entier au stress de la soumission tout azimut et au maladie qui en découle.

C'est pas un probleme de "bien-pensance" c'est juste l'opposition d'une vision ultra court termiste à une vision globale et robuste de la société.

---

D'ailleurs il est de notoriété publique que la loi spécial JO ne sert que de véhicule législatif au lobby du capitalisme de surveillance pour faire passer ses consignes ... ils ne s'en cachent même pas.

---

Sinon écologiquement parlant ... l'avenir - si on exclu la disparition pur et simple - de ce genre d'événement c'est d'avoir toujours lieu sur le même site, dédié ... et plus dans une nouvelle ville à chaque fois.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

36 minutes ago, christophe 38 said:

Comment controler/s'assurer de l'absence d'actes négatifs ??? pensez vous que le seul filtrage humain (policier) peut suffire à détecter un tango ? à arreter un drone suicide ?

Encore une escroquerie de la pensée ... à Nice la ville la plus vidéo surveillé de France l'attentat au camion a été évité grâce au caméra peut être?!

On me souffle dans l'oreillette qu'une caméra et qu'un télé-"policier" se sont interposé devant le camion bélier ...

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, g4lly a dit :

Ici tu fais passer ta problématique métier avant l’intérêt général ... et c'est dramatique.

Le problème est général à tous les métiers où l'on demande aux employés de travailler en symbiose avec l'IA pour gagner en productivité, virer le personnel superflu et faire plus de bénéfice (ou être moins gourmand en budget public dans le cas d'un service public). C'est travailler moins (et virer plus de personnel) pour que le patron gagne plus.

https://www.wired.com/story/yes-chatgpt-is-coming-for-your-office-job/ (9 mars 2023)

Shakked Noy et Whitney Zhang, étudiants de troisième cycle au MIT, ont étudié ce qui se passe lorsque l'on met ChatGPT entre les mains d'employés de bureau. Ils ont demandé à 444 professionnels ayant fait des études supérieures d'effectuer une série de tâches de bureau simples, notamment la rédaction de communiqués de presse et de rapports succincts, la rédaction d'e-mails et la création de plans d'analyse. La moitié d'entre eux ont utilisé ChatGPT.

L'étude a révélé que les personnes ayant accès au chatbot étaient en mesure de réaliser les tâches assignées en 17 minutes, contre une moyenne de 27 minutes pour les personnes n'ayant pas accès au chatbot, et que la qualité de leur travail s'était améliorée de manière significative. Les participants qui ont utilisé ChatGPT se sont également déclarés plus satisfaits de leur travail.

Donc le travail qui était fait par une personne, peut maintenant être fait par 17/27 = 0,63 personnes. Donc une entreprise qui avait 100 salariés peut en garder 63 et en virer 37.

Edited by Wallaby
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, Wallaby said:

Le problème est général à tous les métiers où l'on demande aux employés de travailler en symbiose avec l'IA pour gagner en productivité, virer le personnel superflu et faire plus de bénéfice (ou être moins gourmand en budget public dans le cas d'un service public). C'est travailler moins (et virer plus de personnel) pour que le patron gagne plus.

https://www.wired.com/story/yes-chatgpt-is-coming-for-your-office-job/ (9 mars 2023)

Shakked Noy et Whitney Zhang, étudiants de troisième cycle au MIT, ont étudié ce qui se passe lorsque l'on met ChatGPT entre les mains d'employés de bureau. Ils ont demandé à 444 professionnels ayant fait des études supérieures d'effectuer une série de tâches de bureau simples, notamment la rédaction de communiqués de presse et de rapports succincts, la rédaction d'e-mails et la création de plans d'analyse. La moitié d'entre eux ont utilisé ChatGPT.

L'étude a révélé que les personnes ayant accès au chatbot étaient en mesure de réaliser les tâches assignées en 17 minutes, contre une moyenne de 27 minutes pour les personnes n'ayant pas accès au chatbot, et que la qualité de leur travail s'était améliorée de manière significative. Les participants qui ont utilisé ChatGPT se sont également déclarés plus satisfaits de leur travail.

Donc le travail qui était fait par une personne, peut maintenant être fait par 17/27 = 0,63 personnes. Donc une entreprise qui avait 100 salariés peut en garder 63 et en virer 37.

Comme la moitié de la France est à la veille de la retraite ou à la retraite ça ne les stresse que pour savoir qui va payer leur pension ...

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

https://legrandcontinent.eu/fr/2023/03/20/puissances-de-lia-une-introduction/

Puissances de l'IA, une introduction

Victor Storchan

Peu à peu, l’asymétrie de moyens s’est agrandie entre les laboratoires privés et la recherche universitaire. La recherche n’étant plus nécessairement soumise à la publication dans des conférences à comité de lecture, cela pose des problèmes de transparence quant aux capacités effectives de certains modèles d’IA.

Auparavant, on entraînait un modèle pour une tâche donnée : classer des images, traduire du texte, jouer au Go, etc. Au-delà de la tâche pour laquelle ils étaient entrainés, ces systèmes s’avéraient totalement inutiles. À l’inverse, ces large language models ne se contentent pas de générer du texte syntaxiquement correct mais possèdent d’autres facultés dites émergentes que les modèles de plus petites tailles ne possèdent pas. Il sont performants pour effectuer des tâches sur lesquels ils n’ont pas été entraînés a priori et sont ainsi capables de généraliser à partir de simplement quelques exemples écrits en langage naturel (en français ou anglais par exemple). 

Ils jouent un rôle semblable à celui d’un compilateur informatique : traduire un programme au niveau en instruction exécutable par une machine. Andrej Karpathy, un directeur d’équipes d’ingénieurs chez Tesla et OpenAI résume ainsi l’idée : « L’anglais est devenu le nouveau langage de programmation ».

[GPT-4] est capable de réussir une série variée de tests, tel que l’examen du barreau pour lequel il obtient des résultats supérieurs à 90 % des candidats humains ou les Olympiades de biologie, pour lesquelles il bat 99 % des candidats humains.

Les risques liés à ces systèmes sont aujourd’hui difficiles à évaluer et la façon de déployer ces systèmes — niveau d’accès et de contrôle du modèle par l’utilisateur — ne fait pas consensus.

Pour une nation, maîtriser l’IA constitue un enjeu géopolitique, comme en témoigne une fameuse formule de Vladimir Poutine : « le leader en intelligence artificielle dominera le monde ». Lorsque l’entreprise Naver, concurrent coréeen de Google, annonce pouvoir répliquer des modèles génératifs de texte aussi performants que leurs concurrents américains, le communiqué de presse précise que « contrairement au modèle GPT-3 centré sur l’anglais, cela signifie également sécuriser la souveraineté de l’IA en développant un modèle linguistique optimisé pour le coréen ».

La recherche chinoise dépend actuellement encore largement de l’open source américain. Le nombre de logiciels open source développés par des Américains et appréciés des chercheurs des deux pays — ils peuvent voter en donnant une note avec des étoiles, comme sur Amazon — est vingt fois plus élevé que celui des logiciels open source développés par les chercheurs chinois.

Les firmes d’IA de la Silicon Valley développent leur propre capacité d’analyse géopolitique avec la constitution d’équipes dédiées [1].

Les États-Unis se sont ainsi lancés dans une stratégie de leadership qui ne se contente plus de maintenir la supériorité américaine sur une ou deux générations de puces d’avance, mais s’assure d’un écart « le plus grand possible » avec la Chine

En 2020, aucune des dix plus grosses introductions en bourse d’entreprises technologiques n’est européenne. L’Europe a sous-investi en IA par rapport à ses concurrents. Le montant de  capital risque investi au cours des 5 dernières années correspond à une année d’investissements en capital risque en Chine ou aux États-Unis.

Des études réalisées sur des chercheurs européens en doctorat montrent que la motivation professionnelle est le facteur principal dans un choix de mobilité vers l’Amérique du Nord.

[1] https://startup.jobs/research-scientist-geopolitics-of-ai-openai-2296161

Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, g4lly a dit :

Ici tu fais passer ta problématique métier avant l’intérêt général ... et c'est dramatique.

Si en tant que policier tu es incapable de faire ce que les autres faisaient très bien avant hier ... soit tu change de métier, soit tu explique à ton supérieur que ce n'est pas possible, soit on organise pas un événement comme celui la. Or ici tu te place dans l'évitement et tu intériorise le discours d'un autre pour rendre le truc psychologiquement acceptable. En gros tu rends à tes yeux artificiellement indispensable un outil qui non seulement ne l'est pas mais en plus est néfaste globalement.

Ce n'est pas aux libertés individuelles des citoyens à s'effacer devant les incapacité ou les ambitions à la con des autres ... dans une démocratie équilibré c'est l'inverse normalement.

Ce qui m'amuse encore plus c'est que tu te fais l'idiot utile du capitalisme de surveillance.

La surveillance automatique généralisé ... ne s'intéresse pas aux délinquants - qui s'en contrefoutent, ce sont eux qui s'y adapte le plus vite et le mieux - mais à l'ensemble de la population qu'on veut contrôler au sens autoritaire du terme. C'est juste un outil de domination supplémentaire destiné à intérioriser chez le prolo la penser "normale" - celle que l'élite à décider pour lui - , et comme on en parlait sur le fil "santé stratégique" cette soumission est infiniment pathogène.

En gros pour te rassurer un petit peu dans ton métier et pour servir la soupe aux industriels du secteur ... tu soumets la société dans son entier au stress de la soumission tout azimut et au maladie qui en découle.

C'est pas un probleme de "bien-pensance" c'est juste l'opposition d'une vision ultra court termiste à une vision globale et robuste de la société.

---

D'ailleurs il est de notoriété publique que la loi spécial JO ne sert que de véhicule législatif au lobby du capitalisme de surveillance pour faire passer ses consignes ... ils ne s'en cachent même pas.

---

Sinon écologiquement parlant ... l'avenir - si on exclu la disparition pur et simple - de ce genre d'événement c'est d'avoir toujours lieu sur le même site, dédié ... et plus dans une nouvelle ville à chaque fois.

c'est plus simple : je cherche à avoir d'autres points de vue que le mien, justement, orienté par 35 ans de carriere... et d'avoir donc autre chose qu une vision que professionnelle d'un probleme

 

je souscris à l'idée d'avoir 2 sites pour les JO, un pour l'été et un pour l'hiver...

 

maintenant, le "probleme", c'est que nous accueillerons les JO ; dire non, c'etait avant ; est ce que, parce que ce n'est pas dans la culture, que de proposer un referendum sur le sujet... je ne sais pas ; est ce que les citoyens (ceux qui voteraient) auraient conscience, connaissance, des contraintes, des investissements (impots ?), des retombées (ou du temps pour reequilibrer les finances) ? j'en doute (qu'ils soient éclairés, mais, je suis défaitiste sur ce point).

 

donc, faire comme dans le passé, c'est nier l'existence des couteaux en ceramique, qui passent les portiques de détection,

c'est nier l'existence des drones,

c'est ne pas vouloir voir les risques d'attentats... (autrement écrit, pas realiste)

 

je lis avec interet vos remarques (meme quand je me fais traiter d'idiot utile...)

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

2 minutes ago, christophe 38 said:

donc, faire comme dans le passé, c'est nier l'existence des couteaux en ceramique, qui passent les portiques de détection,

c'est nier l'existence des drones,

c'est ne pas vouloir voir les risques d'attentats... (autrement écrit, pas realiste)

je lis avec interet vos remarques (meme quand je me fais traiter d'idiot utile...)

Le probleme c'est le complexe de toute puissance.

Parfois il faut accepter le risque ... pour pouvoir vivre normalement.

Tu ne peux pas contrôler tout ... il faut s'y résoudre et trouver des moyens de sublimer cela. Soit en acceptant la fatalité ... Soit en faisant de la prévention très en amont ... Soit en cultivant une population réactive.

Si un malfaiteur souhaite poignarder son voisin avec un couteau en céramique c'est pas sur la police ou la vidéo qu'il faut compter ... mais sur un autre voisin préparé.

Pour le risque d'attentat c'est même chose la solution c'est la prévention ... très en amont ... des commanditaires. Tu va pas coller un implant psychopass à toutes les personnes circulant en France ...

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://legrandcontinent.eu/fr/2022/11/18/prendre-la-mesure-de-lintelligence-artificielle/

[Du coût vertigineux du calcul] résulte une considérable asymétrie d’information entre universités publiques et centre de recherche privés, avec un effet de rétroaction pernicieux : étant les seuls à pouvoir produire les modèles les plus performants, les centre privés attirent les meilleurs talents et font la course seuls en tête. En particulier, l’écart entre la réalité de la technologie déployée dans l’industrie et la perception qu’en ont les décideurs publics s’est considérablement accru, au risque de concentrer le débat sur des chimères technologiques détournant des véritables problèmes sociétaux posés par l’IA.

Les entreprises privées entretiennent d’ailleurs un flou technologique sur les capacités réelles des modèles qu’elles développent : les publications scientifiques rigoureuses sont souvent concurrencées par de retentissants communiqués de presse, scientifiquement opaques.

Afin de rééquilibrer le rapport de force, l’université de Stanford a poussé l’idée d’un cloud national de recherche1 qui aurait vocation à fournir les ressources adéquates à la recherche publique.

[Pour améliorer l'expertise géopolitique], en France, Emmanuel Macron a récemment souligné la nécessité « d’agréger ce qu’est le métier d’être diplomate avec des connaissances extrêmement pointues dans les technologies ».

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, g4lly a dit :

Le probleme c'est le complexe de toute puissance.

Parfois il faut accepter le risque ... pour pouvoir vivre normalement.

Tu ne peux pas contrôler tout ... il faut s'y résoudre et trouver des moyens de sublimer cela. Soit en acceptant la fatalité ... Soit en faisant de la prévention très en amont ... Soit en cultivant une population réactive.

Si un malfaiteur souhaite poignarder son voisin avec un couteau en céramique c'est pas sur la police ou la vidéo qu'il faut compter ... mais sur un autre voisin préparé.

Pour le risque d'attentat c'est même chose la solution c'est la prévention ... très en amont ... des commanditaires. Tu va pas coller un implant psychopass à toutes les personnes circulant en France ...

 

+1 l'aversion au risque devient une folie du contrôle qui outre qu'elle n'est jamais suffisante (les "méchants" trouveront toujours le moyen de contourner les défenses) est liberticide. A un moment il faut mettre des limites.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

18 minutes ago, nemo said:

+1 l'aversion au risque devient une folie du contrôle qui outre qu'elle n'est jamais suffisante (les "méchants" trouveront toujours le moyen de contourner les défenses) est liberticide. A un moment il faut mettre des limites.

A mon sens ici c'est même pire que ça on est dans l'incapacité à faire le deuil de la toute puissance enfantine, et donc de l'acceptation du réel ... ce qui confine plus à l'immaturité pathologique de la société toute entière.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, g4lly a dit :

Le probleme c'est le complexe de toute puissance.

Parfois il faut accepter le risque ... pour pouvoir vivre normalement.

Tu ne peux pas contrôler tout ... il faut s'y résoudre et trouver des moyens de sublimer cela. Soit en acceptant la fatalité ... Soit en faisant de la prévention très en amont ... Soit en cultivant une population réactive.

Si un malfaiteur souhaite poignarder son voisin avec un couteau en céramique c'est pas sur la police ou la vidéo qu'il faut compter ... mais sur un autre voisin préparé.

Pour le risque d'attentat c'est même chose la solution c'est la prévention ... très en amont ... des commanditaires. Tu va pas coller un implant psychopass à toutes les personnes circulant en France ...

 

accepter le risque ? on peut demander aux familles des victimes d'attentats ce qu'elles en pensent

 

Non, le Français ne veut pas envisager le pire ; le PR doit etre Dieu, un magicien, gentil, genereux et ne pas le contrarier....

 

bref, pas facile à contenter.

Link to comment
Share on other sites

26 minutes ago, nemo said:

... une folie du contrôle qui outre qu'elle n'est jamais suffisante ... est liberticide. A un moment il faut mettre des limites.

Si elle était seulement "liberticide" - en général les contrainte liberticide sont assez ciblé permettant à l'individu de se sentir en libre ailleurs ou autrement - ça ne serait pas plus grave que ça ...

... le probleme de la surveillance généralisé est à mon sens au delà. Elle induit une soumission inconsciente/intériorisée dans chacun des actes de la vie la plus courante, en pratique elle détruit le moi aussi intime soit il. Dans un monde d'ego déjà souvent mal construit ... ça sent le sapin collectif.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, g4lly a dit :

A mon sens ici c'est même pire que ça on est dans l'incapacité à faire le deuil de la toute puissance enfantine, et donc de l'acceptation du réel ... ce qui confine plus à l'immaturité pathologique de la société toute entière.

depuis ?

 

depuis le 11 septembre 2001 ?

depuis 2015 et les gens en terrasse qui se sont fait rafaler par des abrutis

liberticide ? oui, si tu veux... (combien de camps de concentration, en France ?)

mais, si ça permet de rester vivant ...

 

Link to comment
Share on other sites

14 minutes ago, christophe 38 said:

depuis ? depuis le 11 septembre 2001 ? depuis 2015 et les gens en terrasse qui se sont fait rafaler par des abrutis. liberticide ? oui, si tu veux... (combien de camps de concentration, en France ?) mais, si ça permet de rester vivant ...

Visiblement tu ne comprends pas le probleme...

L'objectif de la surveillance généralisé n'est pas le terroriste ... mais bien toi même.

Le terroriste n'est qu'un alibi pour imposer une panoptique toujours plus globale, orienté vers l'ensemble de la population.

Les dirigeants n'ont pas peur du terrorisme, le terrorisme n'a jamais renversé un gouvernement ...

... ils ont peur des français ... des gilet jaunes.

Le terrorisme c'est presque du pain béni pour un chef d'état ça relègue tous les probleme complexe et politique à plus tard, pour focaliser tout sur un sujet simpliste, les cowboys contre les indiens.

Sinon ... rivalité mimétique toussa ...

https://www.sciencespo.fr/research/cogito/home/le-contreterrorisme-comment-reussir-a-echouer-systematiquement/

Ce qui est d'ailleurs assez intéressant parce que ça rejoint la surveillance généralisé et une société sur médiatisé. Les deux éléments étant justement les carburants de la rivalité mimétique.

Quote

Conduire une guerre préventive contre des ennemis mal identifiés est-ce une stratégie cohérente sur le long terme ou une manière revancharde de se venger en croyant dissuader définitivement les adversaires de s’attaquer à plus fort qu’eux ? À moins que cela ne soit, de manière plus subtile, un effet de la méconnaissance par tous les acteurs de la rivalité mimétique telle que définie par l’anthropologue René Girard, qui avance l’hypothèse selon laquelle ce type de conflits conduirait au rapprochement des comportements violents des deux adversaires. Il entretiendrait ainsi l’illusion de leurs discours de distinction sur leurs valeurs morales, débouchant sur la focalisation d’un tous contre un et la fabrication d’un bouc émissaire(1).

Cette hypothèse a l’avantage de comprendre l’aveuglement des adversaires et de certains observateurs qui se focalisent sur les différences identitaires et montre que les légitimations initiales des adversaires s’épuisent avec le temps dans les échanges de coups. Plus important encore : le résultat paradoxal du contreterrorisme n’est pas de réussir à délégitimer l’autre en le transformant en être inférieur,, il est au contraire d’enclencher un cercle vicieux de vengeance non régulée, qui, loin de régler la violence par une violence supérieure décourageant l’intention agressive, génère au contraire une spirale qui fait monter en intensité cette violence. Cette dernière, loin de résoudre immédiatement le conflit, peut le faire disparaitre momentanément, mais elle l’ancre dans les mémoires sur plusieurs générations, et le prolonge de facto.

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

25 minutes ago, christophe 38 said:

accepter le risque ? on peut demander aux familles des victimes d'attentats ce qu'elles en pensent. Non, le Français ne veut pas envisager le pire ; le PR doit etre Dieu, un magicien, gentil, genereux et ne pas le contrarier... bref, pas facile à contenter.

L'état n'a pas à contenter les individus un à un ... c'est pas la nounou de la crèche.

Les adultes sont sensé comprendre ça ... l'accepter ... et ne pas essayer de se complaire comme gentils adulescents vivants sous la protection de parent particulierement paternaliste qui les exonèrent de se confronter au réel.

La vie n'est pas un truc de Bisounours ... plus tôt tu l’intègre mieux tu te portes.

... et si l'état n'est pas foutu de faire accepter cela c'est qu'il est complice de cette immaturité et des délires ressentimistes qui vont avec.

Link to comment
Share on other sites

et ça va de paire avec la judiciarisation qui nous vient des US. Le maire se retrouve responsable du moindre pet qui se passe dans la commune du coup toute une montagne de règlement tous plus stupide les uns que les autres pour le 1 cas sur 1 000 000 qui se passe mal. Et qui en outre amplifie les inégalité les classes populaires étant bien sur bien moins capable de faire face aux surcout induits par les règlements et les procès.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, g4lly a dit :

L'état n'a pas à contenter les individus un à un ... c'est pas la nounou de la crèche.

Les adultes sont sensé comprendre ça ... l'accepter ... et ne pas essayer de se complaire comme gentils adulescents vivants sous la protection de parent particulierement paternaliste qui les exonèrent de se confronter au réel.

La vie n'est pas un truc de Bisounours ... plus tôt tu l’intègre mieux tu te portes.

... et si l'état n'est pas foutu de faire accepter cela c'est qu'il est complice de cette immaturité et des délires ressentimistes qui vont avec.

Mais il me semble que la génération actuelle est schizophrène, elle veut le confort, sauver la planète, interdire la parole des autres, prôner la liberté d'expression, rendre responsable les autres génération, goûter le fruit des labeurs des anciens etc...

 

Donc c'est pas gagné pour la maturité du peuple.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

2 minutes ago, Tyrex said:

Mais il me semble que la génération actuelle est schizophrène, elle veut le confort, sauver la planète, interdire la parole des autres, prôner la liberté d'expression, rendre responsable les autres génération, goûter le fruit des labeurs des anciens etc...

Donc c'est pas gagné pour la maturité du peuple.

Les chiens font pas des chats...

Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Tyrex a dit :

Mais il me semble que la génération actuelle est schizophrène, elle veut le confort, sauver la planète, interdire la parole des autres, prôner la liberté d'expression, rendre responsable les autres génération, goûter le fruit des labeurs des anciens etc...

 

Donc c'est pas gagné pour la maturité du peuple.

 

Et c'est nouveau ?

Link to comment
Share on other sites

43 minutes ago, clem200 said:

Et c'est nouveau ?

A mon sens oui  ... ça date de l'immédiate après guerre et de la société du manque/désir qui à accompagné la consommation de masse, et ça glisse assez rapidement depuis.

Depuis que l'individu s'est imposé comme tyran ... et que le collectif est devenu le bouc émissaire de la rivalité mimétique.

Tant que tu reste assez bas dans la pyramide de Maslow ... tu te concentres sur ta survie au jour le jour ... tu bosses comme un druze pour avoir de quoi bouffer ... tu n'as juste pas le loisir d’être immature sinon t'es mort.

A partir du moment ou tu produits une société d'enfants gâté dont tous les besoin élémentaire son naturellement satisfait infiniment au delà du nécessaire ... tu empêches l'enfant de grandir et de chercher ailleurs ce dont il a besoin - "réellement" besoin pour devenir un adulte fonctionnel -. Tu le prives de besoin - puisque l'essentiel est satisfait et même au delà -, donc d'envie, donc d'énergie vitale ... Si tu ajoutes ça à la médiatisation tout azimut de l'individu, tu fais en même temps exploser la rivalité mimétique - l'envie d’être au moins aussi "bien" que l'autre - qui alimente le ressentiment et la destruction de l'estime de soi.

Donc tu te retrouve avec des individu qui n'ont pas intéret à grandir - ils ont déjà tout - ... qui n'ont pas envie de grandir - ils n'ont rien à y gagner - ... et qui dans le même temps sont traversés d'un pourrissement brutal de l'estime de soi qui conduit à s'en prendre à la terre entière pour tout et n'importe quoi.

Il n'y a aucune raison que de génération en génération ce modèle produise des adultes plus robustes à l'ego bien construit.

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Sur le HS plus haut, juste une petite citation pour contextualiser dans le temps :

Citation

Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge. À notre époque, les enfants sont des tyrans.

Socrate (ou Platon, qui a fait dire beaucoup de choses à son maître car il a eu le privilège d'être son seul biographe de l'époque)

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

N'est-ce pas cela l'évolution, avec toute ses dérives quand on en arrive à l’excès ?
C'est humain et au plus les gens accepteront ce "confort relatif" au plus ils accroitront leurs dépendances jusqu'à annihiler toutes initiatives réfléchies sur le long terme et rester des acteurs passifs.

Depuis des lustres, le rêve des dirigeants d'entreprises et même d'états  est de remplacer les hommes par des machines H24 et on à bien commencé par le "partage du travail après avoir délocalisé en masse jusqu'au jour ou l'homme sera quasi totalement oisif et ou il faudra se poser la question de comment continuer à vivre sans travailler !

L'automatisation/robotisation ont investis l'industrie et présentés alors comme se substituant aux tâches ingrates, avec l'avènement de l'informatique qui est présente partout et de plus en plus intrusive ou tout est à porté de "clics" a accentue cette vision devenue exponentielle ! 
Encore plus vrais aujourd'hui qu'hier avec le réchauffement climatique, la pollution ou il est répété à l'envie que l'on ne peut continuer à consommer  mais la production se fait ailleurs et la consommation est maintenue coute que coute.

J' imagine à peine ce qui se passerait si jamais du jour au lendemain on était privé de ces technologies suite à des catastrophes naturelle ou guerres, plus rien ne fonctionneraient et la perte de savoirs faire "à l'ancienne" poserait beaucoup de problèmes aux personnes s'étant trop reposées sur la technologie et brutalement coupées d'un monde virtualisé. 

Concernant les enfants, quand ils ont la chance d'avoir reçus une éducation raisonnée de leurs parents (je sais, c'est plus à la mode),  lorsque qu'ils volent de leurs propres ailes ils passent sous l'influence de leurs entourages quotidien pour rester dans le "mouve", certains se rappellent des fondamentaux d'autres se laissent aller (une majorité).
Quand cette génération a à son tour des enfants, que peut-elle transmettre ?

Edited by MIC_A
Link to comment
Share on other sites

5 hours ago, Heorl said:

Sur le HS plus haut, juste une petite citation pour contextualiser dans le temps :

Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge. À notre époque, les enfants sont des tyrans.

Socrate (ou Platon, qui a fait dire beaucoup de choses à son maître car il a eu le privilège d'être son seul biographe de l'époque)

C'est "normal" chez l'enfant ... mais l'éduction est sensé alors les confronter au réel et les transformer en adulte ... qui sont sensé abandonner ce caractère. A l'époque la sélection naturelle faisait le reste ... un adulte non fonctionnel ne vivait pas bien longtemps.

Aujourd'hui se comportement se prolonge de plus en plus ...

... il suffit de voir dans l’éducation. Des enfants qui pensent qu'on peut savoir sans apprendre. C'est typique de l'incapacité du deuil de la toute puissance ... quand tu te retrouve confronter à ça en fac de médecine, face à des gamins qui refusent tout apprentissage "par cœur" ... tu tombes de haut concernant leurs fonctions exécutive notamment leur flexibilité cognitive, et leur mémoire de travail.

Et tu trouve des promos entière t'expliquant qu'en clinique auprès du lit du malade ... il vont sortir leur tablette pianoter sur Google ... pour que chatGPT leur donne la posologie idéal à prescrire au patient. En gros des promos entière de futur médecin qui n'ont absolument rien compris à la clinique. Et on parle plus vraiment de gamins de mais d'adulte de 20 ans et plus ... patiemment sélectionné par l'EN puis par concours.

Et comme le drame c'est qu'en général après l'adolescence les gens ne change plus vraiment ... ils risquent de traîner ces traits de comportement toute leur vie.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...