Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Japonaise


yo
 Share

Recommended Posts

Il y a 5 heures, kalligator a dit :

Un fois alcoolisés (et ça vient vite) ils/elles se lâchent

Oui mais entre l'aventure d'un soir et le fait d'avoir des enfants, il y a un grand fossé puisque, même si cela a tendance à changer, au Japon si une femme a un enfant elle doit arrêter de travailler pour s'en occuper, ce qui pose un tas de problème si ce n'est pas possible.  Il y a aussi la problématique de l'honneur qui restreint fortement beaucoup de choses, il faudrait faire un dossier complet rien que sur ce sujet de l'honneur mais pas ici parce qu'on est pas loin du HS. En plus de ceux qui ne sortent jamais de chez eux (au moins depuis plusieurs mois) et qui sont officiellement plusieurs centaines de miliers donc qui représentent environ 0,5% de la population, ce qui est déjà énorme, j'ai ce documentaire que je trouve intéressant et qui explique le phénomène. 

 

Il y a 2 heures, clem200 a dit :

Pas comme il faudrait avec 1.4 enfant par femme :biggrin:

Trop peu de femmes sont prêtes à arrêter leur travail pour s'occuper d'un enfant sachant que la mentalité n'est pas tellement à un partage des tâches même si apparement c'est en train de changer.

Edited by Yamato
Link to comment
Share on other sites

On ne partirait finalement pas sur une vingtaine de F-35B mais sur 42, qui ne seraient officiellement embarqués qu'exceptionnellement. Ils continuent à avancer par petits pas pour ne pas choquer trop fortement l'opinion publique japonaise mais aussi étrangère, mais avec autant de F-35B et maintenant le doublement du nombre envisagé, on se dirige peut-être vers une utilisation des porte-hélicoptères façon UK, c'est à dire par exemple l'Izumo transportant des avions et le Kaga transportant des hélicoptères quand les deux seraient en mer. Au départ l'embarquement de F-35B se fera sans doute à minima et de façon assez rare, l'embarquement plus permanent se fera sûrement sur le moyen-long terme, toujours dans cet esprit d'avancée par petits pas.

http://www.opex360.com/2018/12/18/le-japon-confirme-son-intention-dacquerir-105-f-35-supplementaires-et-de-se-doter-de-capacites-aeronavales/

Edited by Yamato
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, kalligator a dit :

Comme on est vendredi j'affirmerai haut et fort que mettre des F35 B sur un bateau n'en fait pas un PA, juste un machin très couteux et inefficace (tout au moins jusqu'en 2024)

Non on est d'accord mais un peu à la manière des US avec leurs Wasp et maintenant leurs America qui ont des F-35B, même si l'utilisation est très différente de celle de la marine japonaise, les Izumo ont très clairement été réalisés dans le but de mettre en oeuvre dès le départ des F-35B, seul la volonté de pas pas froisser l'opinion publique japonaise tout comme les gouvernements étrangers a joué dans le délai de la commande des F-35B. Je dirai en quelque sorte que le navire était en partie Fitted For But Not With.

Ne pas oublier ensuite que la construction d'un "vrai" PA n'était absolument pas acceptable politiquement pour les japonais, le gouvernement aurait eu du mal à justifier le but défensif du bateau, et les US auraient eu du mal à apporter une justification pour défendre leur allié. De plus, un peu comme pour les brits et même pire pour les japonais, on ne réapprend pas l'aéronavale du jour au lendemain, il vaut mieux passer par des étapes intermédiaires. De toute façon, ce n'est pas le genre de navire qui pourrait être l'équivalent du CdG par exemple, il manque trop de capacités, autant le radar est plutôt correcte, autant les capacités d'autodéfense et de détection lointaine par exemple ne sont pas très élevées.

Edited by Yamato
Link to comment
Share on other sites

Bien vu Yamato mais un Porte Aéronef d'entraînement est affreusement couteux si on le met en rapport avec les bénéfices qu'on peut en retirer (on peut dire plus ou moins la même chose des russes qui ont longtemps eu un PA d'entraînement avec une bonne bulle AA). J'attaque comme toujours les capacités du F35 B sans communes mesures avec leur coût;  des hélicos munis d'un système d'arme digne d'un avion de combat feraient mieux l'affaire sans parler des convertibles qui s rapprochent un peu plus des avions de combat (leur coût reste un problème)

Link to comment
Share on other sites

On est d'accord que le rapport qualité/prix n'est pas très bon et qu'il vaut mieux un vrai PA, maintenant en ce qui concerne le choix du F-35B et du porte-hélicoptères par rapport à un avion et un porte-avions CATOBAR (uniquement dans le cas japonais), j'y vois plusieurs raisons à ce choix: tout d'abord, il n'était pas possible de construire un PA CATOBAR pour les raisons politiques que j'ai évoqué plus haut, ensuite vu la proximité avec notamment la Chine et surtout la Corée du Nord, la possibilité de voir les pistes d'aviation détruites est très élevée vu le nombre de missiles ballistiques en dotation dans la région. Il fallait ensuite assurer une transition plus en douceur comme je l'ai aussi dit entre finalement rien et un début d'aéronavale. Par rapport au choix d'un convertible (je pense à l'Osprey) qui aurait pu être fait en lieu et place du F-35B, au niveau de l'autonomie c'est moins bon, au niveau du plafond on passe du simple au double, pour la vitesse il y a un rapport de 1 à 4... il reste de plus à développer et intégrer tous les capteurs et armements pour transformer un convertible en quasi avion de chasse, avec tous les coûts incertains, risque de retard et surcoûts que cela engendre comparé à un F-35 qui bénéficie d'un effet de série énorme, un prix qui ne fait que descendre et de performances sans commune mesure. Le prix d'un Osprey en version avion de chasse se rapporcherait voire dépasserait sûrement celui du F-35B. Les japonais ont sans doute voulu le maximum de performances mais ont été limités par toutes les raisons que je viens de citer.

Link to comment
Share on other sites

Incident entre la marine japonaise et la marine sud-coréenne dans la ZEE japonaise ce 20 décembre à 15h (heure locale) proche de la péninsule de Noto qui est au centre du Japon sur la côte ouest et qui est située dans la préfecture d'Ishikawa. Dans cet incident, côté japonais on retrouve un Kawasaki P-1 et côté sud-coréen c'est le destroyer Gwanggaeto the Great, de la classe du même nom, et le navire ds gardes côtes Sambongho avec 2 RHIBs qui sont impliqués, un navire de pêche était égelement sur les lieux. Selon le ministère de la défense japonais, la frégate sud-coréenne aurait pointé son radar de conduite de tir sur le P-1 japonais, ce que réfutent les sud-coréens. D'après les analyses collectées par le P-1, celui-ci a été ciblée par des ondes radars en continu émanant du radar de conduite de tir du destroyer sud-coréen et non pas par des ondes radars à intervalle régulier comme cela pourrait être le cas d'un radar de surveillance (voir le PDF plus bas). Les japonais démentent l'accusation selon laquelle le P-1 aurait volé à basse altitude et trop près du destroyer. Le P-1 aurait tenté de communiquer en anglais 3 fois par l'intermédiaire des fréquences internationales VHF (156.8MHz) et d'urgences (121.5MHz et 243MHz) mais selon la marine sud-coréenne, les communications étaient trop mauvaises pour être utilisées. Je précise que par manque de temps pour des recherches je n'ai que des sources émanant du ministère de la défense japonais. Pour ce qui est du pourquoi du comment de l'incident, je n'en sais rien mis à part que les 2 pays ont des contentieux territoriaux, mais est-ce que cela est lié? Cela reste à voir.

http://www.mod.go.jp/e/press/release/2018/12/22a.html

http://www.mod.go.jp/e/press/release/2018/12/23a.html

http://www.mod.go.jp/e/press/release/2018/12/25a.html

http://www.mod.go.jp/e/press/conference/2018/12/25a.html

http://www.mod.go.jp/e/press/release/2018/12/28z.html

http://www.mod.go.jp/e/press/release/2018/12/28z_1_en.pdf

Les BIP dans la vidéo ne viennent pas du P-1, c'est seulement pour camoufler certaines informations sensibles.

 

 

Edited by Yamato
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 1 month later...

Second Asahi-class Destroyer JS ‘Shiranui’ Commissioned into the JMSDF
Second-Asahi-class-Destroyer-JS-Shiranui

The Japan Maritime Self-Defense Force (JMSDF) commissioned the JS "Shiranui" (pennant number 120) during a ceremony held today at Mitsubishi Heavy Industries’ Nagasaki shipyard. JS Shiranui is the second Asahi-class anti-submarine destroyer (25DD program) of the JMSDF.


https://www.navalnews.com/news/2019/02/second-asahi-class-destroyer-js-shiranui-commissioned-into-the-jmsdf/

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

JMSDF Commissioned its 10th Sōryū-class SSK SS-510 JS Shōryū しょうりゅう
JMSDF-Commissioned-its-10th-S%C5%8Dry%C5

The Japan Maritime Self-Defense Force (JMSDF) commissioned its 10th Soryu-class diesel-electric attack submarine (SSK) in Kobe in Hyogo Prefecture on March 18, 2019. JS Shoryu (SS-510) joins the JMSDF’s Submarine Flotilla 1, based in Kure.


https://www.navalnews.com/naval-news/2019/03/jmsdf-commissioned-its-10th-soryu-class-ssk-ss-510-js-shoryu-しょうりゅう/

Link to comment
Share on other sites

Le 01/12/2018 à 14:08, Born to sail a dit :

Je viens, je pense, de trouver l'origine de cette image de synthèse, elle proviendrait du film kuboibuki qui sortira dans 2 mois et qui aura l'Ibuki comme navire principale (navire imaginaire ici d'où le numéro de coque, imaginaire lui aussi). Même si certains détails diffèrent comme la position de certaines faces du radar et un des Phalanx.

Le film doit sûrement être au moins en parti financée par la marine japonaise car le scénario est en gros le suivant: un groupe armé de nationalité inconnue attaque et débarque sur une des îles japonaise les plus proches de Taiwan dans la réalité et dont le Japon a réellement un différend avec la Chine (tiens tiens) puis le fameux groupe aéronaval est chargé de faire le boulot tandis que l'Ibuki se prend un missile et que le PA adverse pointe le bout de son nez.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Petit tour du port de Yokosuka près de Tokyo (ne venant pas de moi je précise) et de très près des navires je trouve contrairement à la visite publique de la base navale de Toulon, nous n'avons pas les mêmes impératifs de sécurité il est vrai, avec entre autres: le destroyer porte-hélicoptères Izumo (DDH-183) de classe Izumo à 0:24 dans la vidéo, le destroyer Kirishima (DDG-174) de classe Kongo à 0:45, la frégate Teruzuki (DD-116) de classe Akizuki à 13:33 et je dirai presque surtout, la frégate Shiranui (DD-120) de classe Asahi à 15:48.

Concernant ce dernier qui a été mis en service en le 27 février dernier et devant avoir pour port-base la base navale d'Ominato à l'extrême nord de l'île principale de Honshu, c'est justement le dernier de la classe Asahi (spécialisée ASW) issue elle-même de la classe Akizuki (spécialisée AAW) qui utilise le système FCS-3A (bandes C et X).

Cependant pour les Asahi contrairement aux Akizuki, les radars contiennent des modules en nitrure de Gallium (les deuxièmes au monde à mettre en oeuvre des radars de ce type après les allemands et leur F-125) et la capacité ICWI (Interrupted Continuous Wave Illuminator) contenu dans l'APAR de Thales, de plus si j'ai bien compris, la bulle radar a été réduite pour redevenir celle qu'elle était avec la 1ère version du radar FCS-3 soit 200km alors qu'elle est de 370km sur l'Izumo qui se base uniquement sur la bande C du radar (c'est l'OPS-50) à cause du retrait de la capacité "LAD" (aucune idée de ce que cela peut être).

Il y a également une propulsion COGLAG en lieu et place de la propulsion COGAG, un sonar de coque OQQ-24 contre auparavant le sonar OQQ-22, le sonar remorqué OQR-4 capable de mener des opérations bi-statique même si d'après ce que j'ai compris, le système est capables d'opérations multi-statiques grâce à l'ORQ-2B "offshore wireless router" (si quelqu'un peut m'éclairer sur ce terme je l'en remercie).

http://www.navyrecognition.com/index.php/news/defence-news/2017/july-2017-navy-naval-forces-defense-industry-technology-maritime-security-global-news/5433-first-jmsdf-25dd-class-asahi-asw-destroyer-started-sea-trials.html

https://ja.wikipedia.org/wiki/あさひ型護衛艦_(2代) (lien vers la classe Asahi)

https://ja.wikipedia.org/wiki/海上自衛隊のソナー#第4世代_(OQS-XX) (lien vers le sonar de coque OQQ-24)

https://ja.wikipedia.org/wiki/FCS-3 (lien vers le radar FCS-3 et ses variantes)

Edited by Yamato
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Petite visite de la FS Vendémiaire dans le port de Sasebo (extrême sud-ouest du Japon), dans la vidéo et les photos qui suivent, on aperçoit le ravitailleur Hamana (AOE-424) de classe Towada, le destroyer porte-hélicoptères Ise (DDH-182) de classe Hyūga, le destroyer lance-missiles Ashigara (DDG-178) et un navire dont je ne vois pas le numéro de coque mais qui au vu du positionnement de certaines antennes, appartient à la classe Kongō (DDG-173 à 176), c'est donc soit le Kongō (DDG-173) soit le Chōkai (DDG-176) puisque ce sont leur port-base, si de plus aucun autre navire de la classe n'est là temporairement. Pour la vidéo, au vu du vent je vous conseille de baisse le volume au départ :biggrin:

 

 

 

Edited by Yamato
Link to comment
Share on other sites

Japan Coast Guard New 6,000 Tons Patrol Vessel PLH-41 ‘Mizuho’ Fitted with 40Mk4 Main Gun
Japan-Coast-Guard-New-6000-Tons-Patrol-V

Recent ship spotter pictures show that Japan Coast Guard's (JCG) future large patrol vessel PLH-41 "Mizuho" has been fitted with a BAE Systems Bofors 40Mk4 40mm main gun.


https://www.navalnews.com/naval-news/2019/04/japan-coast-guard-new-6000-tons-patrol-vessel-plh-41-mizuho-fitted-with-40mk4-main-gun/

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Avancée des travaux avec désormais la présence de différents équipements comme une partie des antennes et radars, les CIWS et le canon principal. Des essais en mer sont prévus pour cet été puis une mise en service planifiée pour mars 2020.

Link to comment
Share on other sites

JMSDF Future Frigate to Feature Futuristic 360° Augmented Reality Wall
JMSDF-Future-Frigate-to-Feature-Futurist
JMSDF-Future-Frigate-to-Feature-Futurist

At Sea Air Space 2019, the naval defense exposition held near Washington DC in May, Japan's Mitsubishi Heavy Industries (MHI) was showcasing for the first time a unique feature of the 30FFM: A giant, 360° wall placed inside the CIC and featuring augmented reality.


https://www.navalnews.com/event-news/sas-2019/2019/05/jmsdf-future-frigate-to-feature-futuristic-360-augmented-reality-wall/

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,963
    Total Members
    1,749
    Most Online
    krach
    Newest Member
    krach
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...