Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Missilerie de combat terrestre


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

  • 3 weeks later...
il y a 30 minutes, Sovngard a dit :

Film promotionnel de 1972 présentant le canon sans-recul ACL APX 80 de 80 mm et l'ARPAC (ARme de Proximité Anti-Char).

On remarquera le soin porté sur la mise en scène (introduction façon film d'espionnage de l'époque et la défense du corps de ferme par des civils armés, face aux AMX-13).

https://imagesdefense.gouv.fr/fr/les-antichars-legers.html

Très intéressant l'ARPAC qui pourrait aussi bien être utilisé en main que pour le piégeage hors route. Ce genre d'engin à fait gros bobo au colonne russes au début de l'invasion en mode piège par rupture de faisceau.

On peut imaginer un drone FPV réutilisable aussi avec le bidule fixé dessus déclenchant à 20m de la cible.

De plus le bidule est proposé avec 3 type de munition, une HEAT, une HEAP anti personnel et une chandelle d'illumination sous parachute.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

A côté de commandes supp. de  Hellfire  II  pour Tigre et Reaper ... MAST-F  aussi appelé  MLP  avec financement supplémentaire  

"Réorienté selon l’hypothèse d’une décision concertée avec l’Espagne, le programme MAST-F a par ailleurs été réduit à la conduite d’une étude portant sur l’avenir du développement du MHT dans la loi de programmation militaire pour 2024-2030. Quelques signaux sont malgré tout encourageants."

"Conduit par l’OCCAR, le programme MAST-F bénéficiera d’une quinzaine de millions d’euros en autorisations d’engagement en 2024. De quoi notamment alimenter des prestations d’expertise et d’essais. Selon l’OCCAR, de nouveaux tirs au sol ainsi que des tests dynamiques à partir d’un Tigre banc d’essai sont programmés pour cette année. Sauf écueil majeur, la revue de conception critique (CDR) devrait être achevée courant 2026" 

https://www.forcesoperations.com/la-france-reprend-encore-des-missiles-hellfire-ii/

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Sovngard a dit :

Film promotionnel de 1972 présentant le canon sans-recul ACL APX 80 de 80 mm et le lance-roquette consommable ARPAC (ARme de Proximité Anti-Char) de 72 mm.

On remarquera le soin porté sur la mise en scène (introduction façon film d'espionnage de l'époque et la défense du corps de ferme par des civils armés, face aux AMX-13).

https://imagesdefense.gouv.fr/fr/les-antichars-legers.html

Ohlala, c'est si délicieusement suranné. :laugh:

En tout cas il est très bien ce petit ARPAC. Je veux le même avec une tête thermobarique, s'il-vous-plaît.

Il y a 3 heures, g4lly a dit :

Très intéressant l'ARPAC qui pourrait aussi bien être utilisé en main que pour le piégeage hors route. Ce genre d'engin à fait gros bobo au colonne russes au début de l'invasion en mode piège par rupture de faisceau.

On peut imaginer un drone FPV réutilisable aussi avec le bidule fixé dessus déclenchant à 20m de la cible.

De plus le bidule est proposé avec 3 type de munition, une HEAT, une HEAP anti personnel et une chandelle d'illumination sous parachute.

Oui et à moins de 1kg c'est simplement parfait.

Il fut remplacé dans le rôle qu'il aurait pu avoir par l'AC58 je suppose?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Sovngard a dit :

le canon sans-recul ACL APX 80 de 80 mm

La lunette ne serait-elle pas celle utilisée par la suite sur le LRAC 89 ?

spacer.png

Clairon

Edited by Clairon
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Clairon a dit :

La lunette ne serait-elle pas celle utilisée par la suite sur le LRAC 89 ?

spacer.png

Clairon

 

L'ACL-APX utilisait une lunette APX M326 (grossissement ×3, champ de vision de 200 Mil et une hausse graduée de 200 à 1600 m).

Au milieu des années 1970, le LRAC F1 (qui s'appelait alors STRIM 89 mm ou LRAC 89 mm) était proposé avec la lunette APX M290 (hausse graduée de 100 à 1000 m).

Le LRAC F1 en service dans l'AdT a la lunette APX M309 (grossissement ×3 et une hausse graduée de 100 à 1000 m).

Edited by Sovngard
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il a des équipements de simulation laser sur lui. Hypothèse : ils sont en exercice, et les locaux utilisent encore le RAC-112 en moyens de simulations.

Genre comme là : https://en.wikipedia.org/wiki/APILAS (oui, je présume qu'ils n'ont pas exposé un vrai...).

 

Une photo est un instantané. Je présume que des gants ça se met, et ça s'enlève. Comme quand on veut manipuler un truc.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.opex360.com/2023/06/19/la-dga-a-retenu-knds-eos-technologie-et-traak-pour-le-projet-de-munition-rodeuse-larinae/

COLIBRI : "retenu deux consortiums ... à savoir les tandems MBDA/Novadem et Nexter/Delair

afin d’explorer « plusieurs axes technologiques et opérationnels »

en évaluant deux configurations de munitions rôdeuses : l’une à voilure tournante .... l’autre à voilure fixe "

     "Dans le même temps, la DGA a commandé des Switchblade 300 auprès du groupe américain Aerovironment"

LARINAE  : " vient de faire l’objet d’un marché notifié par l’AID à un groupement emmené par KNDS [ex-Nexter] et associant EOS Technologie et TRAAK"

"il est question de mettre au point une munition rôdeuse ayant un rayon d’action de 80 km [soit 30 km de plus que prévu], avec une autonomie de 3 heures"

"un drone à voilure fixe - EOS Technologie - doté d’une Charge génératrice de noyau [CGN] - Nexter Arrowtech - pour déjouer les défenses actives des blindés, et système de navigation sans GPS – et donc insensible au brouillage – proposé par TRAAK."

"technologie de charge génératrice de noyau, la munition téléopérée ... capable de déjouer les défenses actives de véhicules blindés avant de percer leur blindage.

 Sa capacité de réutilisation lui permet également de réaliser des missions de renseignement grâce à une boule optronique détectant un véhicule à 15 km de jour et 3 km de nuit », précise KNDS"

?? "Mise en oeuvre grâce à un dispositif de décollage et d’atterrissage vertical [VTOL]  ??  cette munition rôdeuse pourra être récupérée « facilement et en toute sécurité » par son opérateur.

« La boule optronique qui l’équipe permettra en effet […] d’observer le terrain pour prendre la décision d’une frappe, qui peut être interrompue à tout moment »

"Un démonstrateur sera prêt d’ici dix-huit mois"

"le second industriel retenu ... tandem MBDA/Delair serait pressenti"

"projets « expérimentaux » relatifs aux munitions télé-opérées .., développer des capacités de neutralisation d’une menace blindée respectivement à 5 et à 50 kilomètres ... une autonomie de 30 à 60 minutes .. un coût abordable. L’objectif est, soyons clairs, de stimuler le tissu industriel pour rattraper le retard français dans le domaine des munitions télé-opérées »

Edited by Bechar06
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
43 minutes ago, hadriel said:

Ca se confirme pour le NLAW en milieu de trame.

Ce n'est pas le choix que j'aurais fait (le NLAW a de sérieux inconvénients) mais c'est mieux que développer un système de zéro, je suppose.

Un possible renvoi de l’ascenseur après l'achat suédois de MMP?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, hadriel a dit :

Ca se confirme pour le NLAW en milieu de trame.

...On a donc dégagé l'Eryx qui parait-il ne servait plus à rien, sans en développer une version plus moderne mieux adaptée, pour prendre ce qui s'apparente à une version F&F à attaque par le toit (mais surtout beaucoup plus chère) d'un armement somme toute à peu près équivalent au-delà des questions de portée (600m contre presque "1000"), mais avec une capacité de perforation bien moindre (500mm contre 900mm APRÈS le blindage réactif).

Bon...

Il y a 2 heures, mehari a dit :

Ce n'est pas le choix que j'aurais fait (le NLAW a de sérieux inconvénients) mais c'est mieux que développer un système de zéro, je suppose.

Un possible renvoi de l’ascenseur après l'achat suédois de MMP?

Clairement un renvoi d'ascenseur oui.

En tout cas voilà qui clôt le débat sur la lutte anti-char à courte portée. Espérons que des têtes tandem soient possibles face aux problèmes posés par de simples "cope cages" qui pourraient potentiellement devenir un peu plus malines que les bricolages observés jusqu'ici.

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Patrick a dit :

mais avec une capacité de perforation bien moindre (500mm contre 900mm APRÈS le blindage réactif).

Tu es de mauvaise foi là, le top attack fait toute la différence.

Après le cout d'un Eryx nouvellement développé et le délai ont du faire peur à l'EMAT.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il n'y a pas d'ailleurs un NLAW2 à l'étude chez SAAB, avec entre autre une portée accrue ?

Et les commandes semblent affluer (UK, Ukraine, Suède, Finlande, ...)

Clairon

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Clairon a dit :

Il n'y a pas d'ailleurs un NLAW2 à l'étude chez SAAB, avec entre autre une portée accrue ?

Et les commandes semblent affluer (UK, Ukraine, Suède, Finlande, ...)

Clairon

Portée accrue? C'est un engin non guidé comment tirer vraiment plus loin que 800m et avoir un sérieuse chance de passer au dessus d'un engin de 4m de large?!

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Clairon a dit :

Ben comme la portée était de 600 m je crois, 800 c'est plus loin ....:laugh:

Clairon

Pourtant le NLAW est toujours marketé 800m chez SAAB ...

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 11 heures, hadriel a dit :

Tu es de mauvaise foi là, le top attack fait toute la différence.

Après le cout d'un Eryx nouvellement développé et le délai ont du faire peur à l'EMAT.

Relis-moi.

Il y a 11 heures, Patrick a dit :

En tout cas voilà qui clôt le débat sur la lutte anti-char à courte portée. Espérons que des têtes tandem soient possibles face aux problèmes posés par de simples "cope cages" qui pourraient potentiellement devenir un peu plus malines que les bricolages observés jusqu'ici.

Le top attack c'était bien quand on ne blindait pas les toits des engins.

Et aujourd'hui?

Edited by Patrick
Link to comment
Share on other sites

24 minutes ago, Patrick said:

Le top attack c'était bien quand on ne blindait pas les toits des engins.

Et aujourd'hui?

Il y a des limites à ce qu'on peut blinder sur le toit sans rendre le truc beaucoup trop lourd. Un MMP en top attack va continuer à faire très mal, tout comme un Javelin voire Enforcer-X.

Si je me souviens bien, les "cope cages" n'arrivaient pas à stopper les Javelin en Ukraine mais le Javelin a une trajectoire plongeante.

Le NLAW est un peu différent vu qu'il est plus "flyover" que "top attack" donc si la cage interfère avec le "fly over" on a peut-être un problème (ce n'est pas garanti cependant). D'après ce que j'ai pu trouver, l'opérateur est censé viser la tourelle du véhicule et le missile vole 1m au dessus de la ligne de visée donc il pourrait se prendre la cage. Il est cependant difficile de dire si celle-ci serait suffisant pour le stopper ou comment elle va interférer avec la détonation ou la création du jet.

 

La où les cages fonctionnent cependant, c'est contre les drones (style FPV avec une RKG-3 en dessous).

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, Patrick a dit :

Relis-moi.

Le top attack c'était bien quand on ne blindait pas les toits des engins.

Et aujourd'hui?

Pour l'instant le blindage des toits de char se limitent à protéger contre les sous munitions à charge creuse (DPICM)

Il n'existe pas de blindage de toit disponible dans le commerce qui permette de protéger contre les CGN de Bonus, et encore moins celles du NLAW

Surtout que les CGN se comportent de manière similaire à un projectile cinétique, et sont donc assez compliqué à bloquer avec de l'ERA classique ou du blindage composite.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Ziggy Stardust a dit :

Pour l'instant le blindage des toits de char se limitent à protéger contre les sous munitions à charge creuse (DPICM)

Il n'existe pas de blindage de toit disponible dans le commerce qui permette de protéger contre les CGN de Bonus, et encore moins celles du NLAW

Surtout que les CGN se comportent de manière similaire à un projectile cinétique, et sont donc assez compliqué à bloquer avec de l'ERA classique ou du blindage composite.

Même sur Merkava IV avec son toit de tourelle très épais?

Comprends que j'ai du mal à voir comment la charge du NLAW ne perce "que" 500mm de RHA quand celle de l'Eryx en perçait 900 après le blindage réactif.

De même, la charge à effets dirigés d'un APS ne pourrait-elle pas rendre l'approche du char par le missile extrêmement difficile en premier lieu?

On risque de devoir arriver rapidement à des ATGM qui serviront plus de porteurs à des munitions type BONUS qu'à autre chose. Il faudra amener à poste rapidement et tirer précisément et de très loin (plusieurs dizaines de mètres) un dard de charge creuse purement cinétique très rapide pour espérer passer.

Le rôle de l'ATGM en tant que porteur de cette charge sera alors de la mettre hors d'atteinte des effets des APS avant qu'elle ne soit en mesure d'être tirée.

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Patrick a dit :

Comprends que j'ai du mal à voir comment la charge du NLAW ne perce "que" 500mm de RHA quand celle de l'Eryx en perçait 900 après le blindage réactif.

Parce que les deux charge n'ont absolument rien à voir.

  • Le Eryx est une shape charge - "dard" - qui fait 30 à 40cm de long et 15cm de diametre, dirigé vers l'avant. 7000 à 10000 m/s pour la partie la plus agressive.
  • Le NLAW c'est un EFP - un boulet - de 15cm de diametre et de moins de 15cm de long dirigé vers le bas. 2000 m/s. Un peu comme une munition Bonus.

Ici la charge le cylindre vertical à l'avant.

nlav-3.gif

Ici l4eryx avec la shape charge à l’arrière ... au moins deux fois plus grosse que sur le NLAW ... sachant qu'il y a en plus une charge a l'avant, qui doit etre à peine moins puissante que celle du NLAW.

iw_atgw_eryx_p01.jpg

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

46 minutes ago, g4lly said:

Le NLAW c'est un EFP - un boulet - de 15cm de diametre et de moins de 15cm de long dirigé vers le bas. 2000 m/s. Un peu comme une munition Bonus.

Le NLAW utilise une HEAT, avec un diamètre de 102mm

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Patrick a dit :

Même sur Merkava IV avec son toit de tourelle très épais?

Les DPICM genre M77 ou M85 percent entre 100 et 150mm de blindage ... et rien que pour ça il faut l'épaisseur du toit d'un Merkava 4 et les 75 tonnes du bordel.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...