Sign in to follow this  
SPARTAN

PA2: Quel choix pour la Marine?

Quel PA2 pour la Marine?  

159 members have voted

  1. 1. Quel PA2 pour la Marine?

    • BPC Stobar (30,000t)
      2
    • CdG-bis (45,000t)
      11
    • CdG jumboisé (50,000t)
      17
    • PAN2 (55,000t)
      55
    • PA2 Romeo (60,000t)
      17
    • CVF FR (~70,000t)
      48
    • Pas de PA2 - On est tres bien comme ca
      9


Recommended Posts

le recrutement et les candidatures à l'embarquement sont un énorme pb today pour la Marine Nationale

Ce n'est pas demain la veille qu'on va remplir les 4 grands porte-avions voulus par CVN 220

Share this post


Link to post
Share on other sites

le recrutement et les candidatures à l'embarquement sont un énorme pb today pour la Marine Nationale

Ce n'est pas demain la veille qu'on va remplir les 4 grands porte-avions voulus par CVN 220

A force de jouer aux cons...

Fermeture de l'ecole des mousses.

Carrières verrouillées (entrée massive par la voie de Maistrance)

Illisibilité des contrats.

Elimination des choufs ADL 10, voir des QM CS...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre je vois pas du tout où tu va chercher le délire sur les ponts avia modulable en garde au toit ??? C'est quoi l'intérêt à part le surcout ???

La conversion porte helicoptere + vehicule terrestre contre porte avion ... ca permet de retrouver la config des BPC quand on a pas de rafale a mettre dans le hangar avia.

Les élévateurs, pour info celui de derrière reçoit un Rafale en largeur , en longueur et jusqu'à 13 t donc celui là tu n'as pas besoin de le changer...

Uniquement celui latéral...à élargir.

Tu comptes faire décoller des jet a moins de 13t ?! ou faire les pleins et l'armement uniquement sur le pont ?

Encore une fois, le BPE ne coute que 360 m€ avec déjà de gros élévateur et le revêtement pour le chasseur le plus chaud de toute l'histoire :lol:

Moins qu'un BPC "Mistral" :lol: faudrait en décortiquer le prix pour voir ou se cache le diable :)

La question qui n'est pas réglée sur le tremplin est de savoir si le train sauteur du rafale peut être enclenché par un hold back ou non comme suggéré sur un autre topic de ce forum...

Le tremplin a deux role essentiel

- Agrandir virtuellement la piste d'envol en donnant de la vitesse verticale a tout l'avion en bout de piste réel, le saut retard le contact avec la mer en quelques sorte, et donc laisse du temps pour accélérer et choper de la portance allaire.

- Donner naturellemen l'incidence voulu a la cellule pour qu'on est l'équilibre optimal en la portance / poussée des réacteur, et la portance trainée des ailes, de maniere a ce que le pilote n'ait rien a faire sauf a attendre que ca passe et atteigne la vitesse qui va bien pour "voler" normalement.

Le train avant sauteur joue le second role ... pas le premier.

Ensuite la piste oblique n'est pas clairement nécessaire sur un petit PA avec peu d'appareil  :

la piste oblique a été une nécessité quand il y avait 25 à 50 appareils massé sur la plage avant et vu les crash de la guerre.

Sur un navire qui emporterait une douzaine de jets au grand max on peut très bien fonctionner avec une piste droite et un parking latéral.

En plus si vous avez vu la vidéo sur meretmarine d'appontage vertical d'un harrier, on n'est pas scotché par la vitesse d'appontage ...

Et puis le CdG n'est pas Catapo malgré la piste oblique.

Alors qu'une meute de 3 BPC serait Catapo : il suffirait d'en garder un des 3 en config appontage...

Le probleme c'est qu'il faut que la piste d'appontage soit dégagé a devant ... par qu'on chope pas le brin a chaque fois, donc il faut qu'il y ait pas le tremplin dans l'axe.

Y a plusieurs solution

- un tremplin et une piste oblique

- un tremplin escamotable sans piste oblique

- pas de tremplin ... et un miracle pour que bébé décolle :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

La conversion porte helicoptere + vehicule terrestre contre porte avion ... ca permet de retrouver la config des BPC quand on a pas de rafale a mettre dans le hangar avia.

Tu comptes faire décoller des jet a moins de 13t ?! ou faire les pleins et l'armement uniquement sur le pont ?

Moins qu'un BPC "Mistral" :lol: faudrait en décortiquer le prix pour voir ou se cache le diable :)

Le Rafale passe dans le hangar avia ...c'est pas le Mimile  ;)

Je pensais mettre le pit stop sur le pont -il y est déjà pour les hélos.

(C'est une proposition d'un des multiples projets du site du  naval post graduate 'TSSE' : ils trouvaient que cela raccourcissait les rotations pour les fixed wings de cet aircraft carrier)

Le diable se cacherait bien dans l'ajout de la "logistique initiale" dans le prix d'achat du BPC

Share this post


Link to post
Share on other sites

A force de jouer aux cons...

Fermeture de l'ecole des mousses.

Carrières verrouillées (entrée massive par la voie de Maistrance)

Illisibilité des contrats.

Elimination des choufs ADL 10, voir des QM CS...

J'avais posé ma question de manière anodine. Je ne pensais pas qu'il pouvait y avoir un problème au niveau du personnel. :-[

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le diable se cache partout

Si on est obligé de monter les avions à vide et de les équiper et les avitailler sur le pont çà va prendre du temps et bcp de place et allonger d'autant les délais de mise en oeuvre.

Elargir l'ascenseur latéral veut dire mordre sur la piste et augmenter le poids global dans les hauts

12 avions à charge moyenne sans E2 et une piste droite sur un batiment de 250 mètres contre 32 avions pleine charge dont 2/3 E2 sur un navire de 265 ... Chercher l'erreur

les économies sont à faire sur le système de combat pas sur la taille surtout en se servant d'une base BPC totalement pas prévue pour

la Marine n'a guère les moyens de ce genre d'errements on est plus en 44 où les CVE à catapulte pouvaient mettre en oeuvre des chasseurs ayant la même charge utile que les gros

Mais alors on s'asseyait confortablement sur les règles de sécurité et les avions étaient du consommable. GM produisait un Hellcat à l'heure et non 1 par mois ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le diable se cache partout

Si on est obligé de monter les avions à vide et de les équiper et les avitailler sur le pont çà va prendre du temps et bcp de place et allonger d'autant les délais de mise en oeuvre.

Elargir l'ascenseur latéral veut dire mordre sur la piste et augmenter le poids global dans les hauts

12 avions à charge moyenne sans E2 et une piste droite sur un batiment de 250 mètres contre 32 avions pleine charge dont 2/3 E2 sur un navire de 265 ... Chercher l'erreur

les économies sont à faire sur le système de combat pas sur la taille surtout en se servant d'une base BPC totalement pas prévue pour

la Marine n'a guère les moyens de ce genre d'errements on est plus en 44 où les CVE à catapulte pouvaient mettre en oeuvre des chasseurs ayant la même charge utile que les gros

Mais alors on s'asseyait confortablement sur les règles de sécurité et les avions étaient du consommable. GM produisait un Hellcat à l'heure et non 1 par mois ...

Ya eu un glissement sémantique d'un de mes petits camarades qui aura confondu BPC 250 pour 25000t et 250 m

En ce qui me concerne, je campe sur ma posture d'un BPC avec le nez manquant et un tremplin soit une bête tournant autour de 210-215 m

Ce qui ramène au proportion d'un HMS Hermès

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

"surtout en se servant d'une base BPC totalement pas prévue pour

"

Mais sur d'autre topic (AdA), le même  n'hésite pas à prendre l'argument contraire de dire que l'on fait avec ce que l'on a, pour justifier l'utilisation de M2k par exemple pas vraiment adapté au CAS en A-Stan etc...

Ce qui me semble crucial c'est la polyvalence du navire donc plus un LHD

Mais quoique  nous en dise ( ;)) Philipppe, je me demande ce qui restera de sous dans l'escarcelle une fois qu'on aura commandé les A400m à rallonge, le Scorpion, la DAMB (ATBM) , le Neuron plus les nécessaires RAfales pour continuer à pallier à la carence qui s'annonce...

Avec une RGPP qui ne peut qu'avancer lentement...

Et un endettement lourd...

Share this post


Link to post
Share on other sites

@BPC

Il y a une ENORME différence entre la versatilité d'un chasseur bombardier et les capacités d'un navire de 21 000 tonnes

Je ne demanderait jamais à un 2000 N de se poser sur une piste en herbe ou même un runway détrempé de 1200 mètres sans parler d'apponter...

Le BPC n'est pas prévu pour accueillir une fête foraine mais à l'occasion du 14 juillet à Toulon il pourra le faire...

Accueillir du Rafale c'est une autre paire de manches.

Ce navire peut faire énormémemnt de choses c'est un faire acquis mais il ne peut tout faire surtout il ne peut tout faire moins cher ...

Ce qu'il restera ce seront trois BPC avec des hélicos dessus et ce sera déjà très bien si on peut en plus conserver les TCD quand on voit ce qui se profile outre manche ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes certes Pascal,

Mais il faut souhaiter que la Marine ne soit pas contrainte d'en faire sa version Through Deck Cruiser à elle, au coin d'un soucis de budgétisation de plus.

Ceci dit, et c'est ce dont j'essaie de discuter :

Les dimensions du navire , grosso modo celle d'un Hermès qui a eu sa phase catapulte

les possibilités d'amélioration à bas cout de la vitesse (rappelez vous mes post délirants - je prend des gouttes actuellement donc je délire moins :-[ - chez JMD, où je pensais qu'il fallait augmenter de manière drastique la propulsion du BPC) avec les peintures silicones et des Pods inovelis de 12 MW

Les qualités dynamiques du Rafale qui peut apponter à moindre vitesse que le SEM ou que des A4 ou Bucanneer.

L'utilisation en groupe de BPC comme l'on été les escort carrier pour pallier à la faiblesse individuelle de la norme civilo militaire

Tout cela fait que le BPC + Rafales serait une base de travail de meilleur acabit, justement si il n'y avait pas de financement du PA2 que justement les 3 classe Invincible ont pu l'être.

Ceci dit il m'est très clair que la Marine préfèrera attendre son Catobar 10 ans de plus comme elle a attendu son remplacement de Crusader pendant des lustres par des F-18

Mais ce qui me semble clair aussi c'est que le PA2 n'est pas un programme prioritaire actuellement et pas clairement plus dans le court terme

Est ce qu'ensuite il le restera dans le moyen terme avec notamment l'allonge des drones UCAV qui seront un incontournable "Must Have" pour d'évidente raison d'endurance sur site, on verra.

C'est pour cela qu'à côté de ma toquade sur les BPC Stobar que j'avais concocté à une époque où je n'avais pas la même vision des possibilités budgétaires liées notamment à la RGPP, je persiste à penser que le PA2 ou son successeur devrait avoir une polyvalence de plus en collant aussi à la question de projection de force et pour mieux se justifier budgétairement.

Par contre il est vrai que j'aurais souhaité une approche budgétaire du "90% de gain" par rapport à celle choisie du "99% voire du 150% des US" :

Je m'explique :

j'aurais tendu vers un groupe de 4  BPC stobar et des kits A400m ravitailleurs (400m€), plutôt que vers un PA2 (2500 m€ sans avions) et des A330 MRTT (2500 m€): le gain fonctionnel permettant de couvrir 90 % du panel d'opération dans le cadre de nos scenarii à nous (id est: du loco régionnal et pas du transcontinental) et le gain budgétaire en résultant permettant d'acheter autre chose : plus de rafale , un relooking des Inflexible en SSGN ou un SNA de plus où il y a clairement un clear cut en temps que capital ships.

Mais comme dit Philou, ce n'est pas la doctrine de la Marine ... donc rien que des mots sur le vent...

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Pascal:

Ouaip, j'espère aussi que la non-commande du BPC 4 nous permettra de conserver au moins un, au mieux les deux, TCD, ce qui aurait assez de sens après le retrait de la Jeanne et les retards/annulation du PA2.

Au final, je commence à être de plus en plus dubitatif sur l'utilité d'un PA2 a minima, que l'on parle de l'option BPC Stobar ou d'un Cavour like.

On a bien plus besoin de frégates et de destroyers dans un premier temps.

Certes un mini-PA2 serait sans doute marginalement moins cher qu'un vrai PA2, mais comme tu le dis Pascal, il serait plus coûteux au prix "à la bombe" ou "à la mission".

Et surtout, pour le prix d'un BPC Stobar on pourrait se doter de drones, missiles, hélicoptères et/ou patrouilleurs légers qui seront bien plus utile à la Marine.

Au final, j'ai l'impression que le concept de mini-PA ne vaut le coup que dans des contextes tactiques très particuliers, où l'ubiquité prévaut largement sur la puissance de frappe, où il vaut mieux avoir 4 petits PA à 4 endroits différents plutôt que 2 gros PA dans 2 endroits différents.

On en revient à l'idée des escort carrier quelque part.

Mais bon, ça reste à mon sens une solution complémentaire aux gros PA et surtout une solution qui se repose encore plus sur une flotte très importante de frégates.

Bref, c'est pas vraiment dans l'air du temps. On n'est plus dans un contexte de guerres impériales, de guerre froide ou de guerre mondiale mais dans un contexte de déploiement de force et d'alliances, le tout avec une forte dimension symbolique politique.

En gros, la Marine préfère avoir un vrai GAN à 100% du temps plutôt que 1,5 GAN pas foutu de remplir son rôle interallié lorsque ce sera au BPC Stobar de prendre le tour de garde.

Et même, elle préfère sans doute n'avoir un vrai GAN que 60% du temps et de simplement passer son tour quand le CDG est indisponible, mettant alors l'accent sur sa force de déploiement (BPC + TCD) qui sera, elle, disponible 100% du temps.

Après, ça part du principe que l'on agira le plus souvent dans un cadre multinational, ce qui a toujours été le cas pour notre GAN ses 10 dernières années.

Bien sur, la Marine se bat pour garder une permanence du GAN et donc une autonomie d'action en cherchant à financer le PA2. Mais elle fait avec les moyens et les arbitrages que les politiques/financiers ordonnent/maitrisent (n'en déplaise au CEMA, Philippe ;) ).

Bref, je commence à comprendre l'idée générale de la MN: "un vrai PA2 ou rien". Sachant que le rien en question peut souvent être bien utile puisqu'il permet à la place d'un mini-PA2 de financer d'autres petites choses très très utiles et tout aussi, si ce n'est bien plus, urgentes pour la MN qu'un complément du GAN ;)

Après, mon intuition personnelle est aussi que certains amiraux préfèrent ralentir le PA2 en espérant l'arrivée de nouvelles frégates en complément des FREMM. On verra ce qu'il en est quand il s'agira de remplacer les FLF. Mais si c'est le cas, je suis pas certain que ce soit la bonne méthode (au contraire, une fois le  PA2 lancé, un remplacement des FLF par des frégates lourdes sera plus facile à argumenté)

Share this post


Link to post
Share on other sites

12 avions à charge moyenne sans E2 et une piste droite sur un batiment de 250 mètres contre 32 avions pleine charge dont 2/3 E2 sur un navire de 265 ... Chercher l'erreur

Si on a un navire de 250m dont une des missions est servir de PA auxiliaire, à mon avis il aura une piste oblique, une capacité d’une vingtaine d’aéronef et peut-être même une catapulte. On ne va pas commander un LHD US de 40 000 tonnes, s’il ne s’agit pas d’une construction originale optimisée à nos besoins (donc permettant l’emport d’E2C) il s’agira au moins d’un navire comparable aux futurs PA STOBAR indiens de 250m et éventuellement adaptée aux missions de transport comme le Cavour.

"surtout en se servant d'une base BPC totalement pas prévue pour

"

Mais sur d'autre topic (AdA), le même  n'hésite pas à prendre l'argument contraire de dire que l'on fait avec ce que l'on a, pour justifier l'utilisation de M2k par exemple pas vraiment adapté au CAS en A-Stan etc...

Enfin le BPC STOBAR on ne l’a pas. A partir des plan du BPC on pourrait probablement rajouter des brins d’arrêts, modifier les ascenseurs, renforcer le pont pour un coût à la construction assez réduit. Mais s’il s’agit de modifier un BPC existant il faut changer le pont (pas juste le renforcer) changer les ascenseurs et refondre tout l’arrière du navire pour y installer les brin d’arrêt. En plus tu parles parfois d’augmenter la motorisation mais il s’agit donc de changer de moteur (et donc approximativement 1/3 du prix du navire neuf) Et je ne te parles même pas de rallonger le navire de quelques mètres pour le tremplin, à partir des plans ça ne coûterait rien vu qu’il a été tronqué pour faire moins de 200m mais maintenant…

On a peut-être des BPC mais on a aucun BPC STOBAR, le BPC3 pourrait peut-être être encore modifié mais pas les BPC 1 et 2. A mon avis actuellement seul le BPC 4 pourrait véritablement être changé en PA2.

Ce qui me semble crucial c'est la polyvalence du navire donc plus un LHD

Enfin un vrai PA est presque aussi polyvalent qu’un BPC. A part le coté amphibie je ne vois pas ce qui manque au PA. Pour le transport entre 2 ports un PA fait presque aussi bien qu’un BPC. Et de toute façon pour les débarquements amphibie avec 3 BPC et potentiellement 2 TCD en réserve on aura plus un problème de barge de débarquement que de navires amphibies.

D’ailleurs si j’ai bien compris le CVF amphibie serra juste une copie conforme du CVF PA mais avec des équipements en moins (tremplin et installation aéronautique) je ne pense pas qu’il soit plus polyvalent.

j'aurais tendu vers un groupe de 4  BPC stobar et des kits A400m ravitailleurs (400m€), plutôt que vers un PA2 (2500 m€ sans avions) et des A330 MRTT (2500 m€): le gain fonctionnel permettant de couvrir 90 % du panel d'opération dans le cadre de nos scenarii à nous (id est: du loco régionnal et pas du transcontinental)

Il faudrait quand même conserver des capacité minimale pour les 10% des scenarii transcontinentaux. C’est vrai qu’on n’a pas souvent à défendre nos DOM TOM d’une tentative d’annexion, mais on n’a pas trop le droit à l’erreur non plus. Les anglais ont faillis le payer très cher 

Bref, c'est pas vraiment dans l'air du temps. On n'est plus dans un contexte de guerres impériales, de guerre froide ou de guerre mondiale mais dans un contexte de déploiement de force et d'alliances, le tout avec une forte dimension symbolique politique.

Tout dépend du but de l’armée française. Si c’est de participer au coté des armées occidentale (surtout US) pour un conflit qui a quasiment lieu en permanence, il vaut mieux un GAN américain disponible 20% du temps qu’un GAN espagnols disponible en permanence. Mais si c’est pour participer à une guerre imprévue sans intervention des alliés, c’est différents. En fait c’est même différent s’il s’agit d’une opération avec ou sans les USA, les autres alliés important peu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On vient de m'alerter pour retasker ma mission sur 2 "targets", BPCs et PD7  :lol:

Enfin, en 2008, Saint-Nazaire devait engranger la commande du second porte-avions destiné à la Marine nationale. Mais, en juin de l'année dernière, Nicolas Sarkozy a ajourné ce projet majeur, qui serait aujourd'hui entré en phase de production et constituerait 4 à 5 grosses années de travail pour le site. « Voilà comment nous nous sommes retrouvés, brutalement, avec un carnet de commandes se réduisant à peau de chagrin. La dernière commande de prototype date de 2006 et le dernier répétitif (paquebot de série ndlr) a été pris en mars 2007 », note la direction de STX Cruise France

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos de tremplins, une fois les SEM retires de service ne serait-il pas preferable de verouiller le train sauteur des Rafale M et d'installer un mini-tremplin comme sur le Foch a la place? (Il me semble meme qu'un tel retrofit etait prevu des le depart dans les dessins du CdG?)

Train sauteur

--> Gain de 0.9 tonnes en masse au catapultage (equivalent de 9 noeuds de vitesse en sortie de pont)

Mini-tremplin de 1.5 degres

--> Gain de 2 tonnes en masse au catapultage (20 noeuds)

(Les Hawkeye pourraient en profiter aussi. D'apres l'article le tremplin et le train sauteur ne sont pas compatibles)

http://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1991/1991%20-%202611.html

Image IPB

http://www.infomar.110mb.com/naesp.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos de tremplins, une fois les SEM retires de service ne serait-il pas preferable de verouiller le train sauteur des Rafale M et d'installer un mini-tremplin comme sur le Foch a la place? (Il me semble meme qu'un tel retrofit etait prevu des le depart dans les dessins du CdG?)

Train sauteur

--> Gain de 0.9 tonnes en masse au catapultage (equivalent de 9 noeuds de vitesse en sortie de pont)

Mini-tremplin de 1.5 degres

--> Gain de 2 tonnes en masse au catapultage (20 noeuds)

(Les Hawkeye pourraient en profiter aussi. D'apres l'article le tremplin et le train sauteur ne sont pas compatibles)

http://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1991/1991%20-%202611.html

Image IPB

http://www.infomar.110mb.com/naesp.htm

Si on ajoute la correction d'incidence du tremplin et du train avant sauteur, on se retrouvera avec un Rafale avec trop de cabré ... qui risque de finir a la baille. C'est peu etre compensable avec les commande de vol, mais la logique du train sauteur c'est la fiabilité du truc mécanique qui met naturellement le Rafale sous le bon angle a la sorti du pont et pour les quelques secondes qui suivent.

Pas contre si on corrige le sautage - en réduisant le renvoie d'énergie - on peu le rendre compatible avec l'angle du tremplin choisi ... Avec un tremplin compensant complétement le sautage avant, cela augmenterait virtuellement la longueur de la piste d'envol et peut etre de décoller avec un chouilla moins de vent ou un peu plus lourd - si les pneus suivent -

A noter que ce n'est valable que pour la catapulte tribord ... sur l'autre pas de tremplin possible a cause de la piste oblique. Donc si on veut continuer a utiliser les deux ... il faudra conserver le train sauteur avec deux réglage, un tremplin un lisse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment a-t-on fait avec le minitremplin du Foch et le train sauteur du Rafale ?

Y avait peut etre un reglage spécifique tu train sauteur ... le débattement est probablement réglable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur le Foch, c'est le rafale M1 ou juste les rafale M01 et M02 qio ont été utilisé ? Et il est même possible que le train sauteur ait commencé sa carrière fixe. Il y a quelques années ce n'était pas trés clair, il y avait un flou artistique autour du train du rafale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter que ce n'est valable que pour la catapulte tribord ... sur l'autre pas de tremplin possible a cause de la piste oblique. Donc si on veut continuer a utiliser les deux ... il faudra conserver le train sauteur avec deux réglage, un tremplin un lisse.

Je ne vois pas pourquoi un tel tremplin ne pourrait pas aussi marcher pour la piste oblique??? Ca devrait meme ameliorer les conditions de securite pour les bolter ou touch & go (c'est un tout petit tremplin).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne vois pas pourquoi un tel tremplin ne pourrait pas aussi marcher pour la piste oblique??? Ca devrait meme ameliorer les conditions de securite pour les bolter ou touch & go (c'est un tout petit tremplin).

Si on se casse le cul a mettre un tremplin pour allonger virtuellement la piste autant que ce soit un truc qui allonge vraiment la piste ... si c'est un mirco truc qui ne fait que se substituer au train sauteur quel interet ?!

D'ailleurs le mini tremplin devait servir autant a donner le bon cabré a l'avion - pas sur que le train sauteur soit validé a ce moment là - et évite au train principal d'accrocher le bout dehors qui dépasse de la piste du Foch.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on se casse le cul a mettre un tremplin pour allonger virtuellement la piste autant que ce soit un truc qui allonge vraiment la piste ... si c'est un mirco truc qui ne fait que se substituer au train sauteur quel interet ?!

D'ailleurs le mini tremplin devait servir autant a donner le bon cabré a l'avion - pas sur que le train sauteur soit validé a ce moment là - et évite au train principal d'accrocher le bout dehors qui dépasse de la piste du Foch.

Le tremplin n'est pas du tout un micro truc. Il est 2 fois plus efficace que le train sauteur, et permet d'emporter UNE TONNE de charge en plus, donc un Rafale a 23.5t au moins sur le CdG.

Pour le PA2, ca ouvre aussi des possibilites interessantes, comme par exemple installer une catapulte de seulement 75m devant, ce qui permettrait des catapultages/appontages simultanes (capacite CATAPO)...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux questions (à la con car j'ai mes réponses mais les vôtres m'intéressent)

-pourquoi les américains n'ont pas de tremplins sur leurs CVN ? sans parler des LPH et LPD d'ailleurs

-la cellule du E2 C accepte-t-elle ce genre d'installation ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le PA2, ca ouvre aussi des possibilites interessantes, comme par exemple installer une catapulte de seulement 75m devant, ce qui permettrait des catapultages/appontages simultanes (capacite CATAPO)...

Les catapultes de 90 par rapport à celle de 75m servent aussi (et surtout) à moins fatiguer la cellule lors des catapultages.

Quand à la capacité d’effectuer des catapultages et des appontages simultanés, c’est bien beau mais ça sert à quoi ?

Par exemple une base aérienne doté d’une seule piste ne permet pas d’effectuer des décollages et des atterrissages simultanés et ça ne pose pas trop de problèmes. Bon c’est vrai qu’un décollage dure moins longtemps qu’un catapultage et on peut dire la même chose pour les atterrissages/appontages. Surtout qu’avec nos avions polyvalents on aura rarement besoin d’organiser des appontages pendant des catapultages.

-pourquoi les américains n'ont pas de tremplins sur leurs CVN ? sans parler des LPH et LPD d'ailleurs

-la cellule du E2 C accepte-t-elle ce genre d'installation ?

Pour les PH c’est aussi un problème politique, les tremplins augmenterait sensiblement les performances des STOVL mais on ne peut pas poser un hélicoptère sur un tremplin. Si on rajoute qu’en plus les STOVL de l’US marines corps sont en concurrences avec les CVN catobar de l’USNavy…

Le but des tremplins est de fournir une forte accélération verticale, je présume que les avions même s’ils la supportent n’apprécient pas forcement. Quand on n’a pas le choix on fait avec, mais si on peut se contenter d’une catapulte plus souple …

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une petite précision, il n’existe pas de navires de l’US Marines. Il ne peuvent donc pas être en concurrence…

D’ailleurs, les F18 des Marines opèrent à partir des CVN Navy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,380
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,633
    Total Topics
    1,231,049
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries