Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le successeur du CdG


P4
 Share

Recommended Posts

Le hangar des nouveau PA européen sera plus grand que celui du CDG... Donc il y aura bien une plus grande capacité d'emport.

Le nouveau design offre clairement une capacité operationnelle supérieure, par rapport à un CDGbis. Un plus grand nombre de sorties possibles par jours, une meilleur endurance en opération militaire, un cout d'utilisation plus faible du à l'automatisation ( equipage réduit de 2000 à 1600), la capacité de catapulter des avions plus lourd comme les futur config du Rafale F2/F3 avec les nouvelle catapultes...
A part pour le nombre de l'équipage, quelles sont les sources de l'éventuelle meilleure capacité d'opérations du CVF face au projet PAN 2 50/55 000 tonnes?
Link to comment
Share on other sites

A part pour le nombre de l'équipage, quelles sont les sources de l'éventuelle meilleure capacité d'opérations du CVF face au projet PAN 2 50/55 000 tonnes?

Il n'y en a pas évidemment.Ou alors c'est marginal.

Toute cette gestion est de la gesticulation politique.

Link to comment
Share on other sites

A part pour le nombre de l'équipage, quelles sont les sources de l'éventuelle meilleure capacité d'opérations du CVF face au projet PAN 2 50/55 000 tonnes?

J'ai pas les specification de cette version donc aucune idée. De plus ca reste qu'une ebauche, et il est fortement possible qu'un PAN2 puisse avoir des caractéritiques finales proches de celle du PA2. Un peu moins lourd mais a mon avis plus proche des 70.000.
Link to comment
Share on other sites

En réponse :5 pages

Critères de choix ,d'impact ,opérationnels ,économiques et industriels

Ce choix apporte une réponse parfaitement adaptée aux besoins opérationnels des décennies à venir et ouvre les meilleures perspectives de coopération avec le Royaume Uni .

L'option choisie est en parfaite adéquation avec les objectifs exprimés par la marine. Le choix de la propulsion classique ne remet aucunement en cause les indéniables qualités démontrées par le Charles de Gaulle en opérations. Il résulte de l'analyse des aspects opérationnels, financiers et industriels. L'évolution des priorités stratégiques (action vers la terre, participation à la gestion des crises) conduit à prévoir un tonnage accru du deuxième porte-avions par rapport à celui du Charles de Gaulle, avec des avions plus lourdement armés et qui dispose de marges d'évolution importantes. Un mode de propulsion conventionnel répond à ces contraintes en restant dans l'enveloppe financière souhaitée. Enfin, la propulsion classique induit un coût de possession maîtrisé.

Cette décision s'inscrit dans la recherche d'une cohérence globale de la flotte, afin que le nouveau porte-avions soit de la même génération que les bâtiments et les aéronefs qui constitueront le groupe aéronaval entre 2015 et 2055. L'accueil et la mise en œuvre des 32 Rafale, 3 E-2C et des 5 hélicoptères NH90 prévus imposent de retenir une plate-forme de la classe + de 60.000 tonnes. Ce déplacement est voisin de celui retenu pour les porte-avions britanniques. Il reste compatible avec les infrastructures portuaires de Brest et de Toulon.

Le porte-avions sera équipé de catapultes de 90 mètres et de 3 brins d'arrêt. Il sera capable de naviguer à 27 nœuds en fin de vie. Son équipage sera de l'ordre de 900 personnes, contre 1.250 pour le Charles de Gaulle.

Un contrat d'études d'avant-projet a été notifié par la DGA le 23 décembre 2004 à un groupement d'entreprises , dénomme MOPA2, constitué de DCN (65%) et de Thales Naval France (35%). Cette entité préfigure la future joint venture destinée à assurer la maîtrise d'œuvre d'ensemble du projet. Ce contrat a pour objectifs :

- l'établissement d'un avant-projet national répondant à la fiche de caractéristiques militaires exploratoire du 26 novembre 2004 ;

- l'analyse des conséquences d'une coopération industrielle avec le Royaume-Uni ;

- et la levée d'un risque spécifique sur le système de production de vapeur pour les catapultes.

Un projet « Juliette » qui constituera la référence nationale et pourra, par ailleurs, servir de base pour les études de coopération menées en parallèle.

2.- Une possibilité de coopération

Un processus de rapprochement avec le programme de porte-avions conduit par les Britanniques est initié.

Depuis janvier 2005, une équipe industrielle intégrée franco-britannique a travaillé à Bristol dans le but d'identifier les adaptations à apporter à la conception du futur porte-avions britannique pour respecter les principaux besoins français. Le rapport industriel conjoint remis à la fin du mois de juin 2005, montre qu'une coopération est envisageable sur la base d'un design de porte-avions largement commun.

La DGA et l'agence d'acquisition britannique ont demandé aux industriels des deux pays de poursuivre leurs travaux en précisant les réductions de coûts escomptées, les modèles d'organisations industrielles bilatérales et les montages contractuels envisageables.

Un signal fort en faveur du développement de l'Europe de la défense.

3.- Le financement de ce programme destiné à la construction du second sera doté de 600 millions d'euros en crédits de paiement sur la période de la programmation. Au sein de cette enveloppe, 550 millions d'euros relèveront de la Marine, tandis que 50 millions d'euros d'études amont relèveront du Délégué général pour l'armement. C'est donc sur la prochaine loi de programmation que portera l'effort financier principal.

La loi de finances pour 2005 a prévu l'ouverture de 117 millions d'euros en autorisations de programme et de 50 millions d'euros en crédits de paiement, qui seront consacrés aux études de définition et aux levées de risques spécifiques, comme le générateur de vapeur pour les catapultes.

Le projet de loi de finances pour 2006 prévoit l'ouverture de 925,72 millions d'euros en autorisations d'engagement et de 52,63 millions d'euros en crédits de paiement, qui seront consacrés à une première tranche du contrat global.

Link to comment
Share on other sites

On a des élements précis de la version nucléaire de 55000 t qu'avait proposé dcn, afin de pouvoir comparer au PA2 ? Le concept de ce pa2 pourrait t-il recevoir une propulsion nucléaire , alors que la conception n'est pas finie ?

Link to comment
Share on other sites

L'option choisie est en parfaite adéquation avec les objectifs exprimés par la marine.

Affirmer le contraire eu été surprenant.Ca serait une première!

Le choix de la propulsion classique ne remet aucunement en cause les indéniables qualités démontrées par le Charles de Gaulle en opérations.

On en remet une couche.Tout est parfait.Le choix precedent etait le meilleur , celui la aussi.

Il résulte de l'analyse des aspects opérationnels, financiers et industriels. L'évolution des priorités stratégiques (action vers la terre, participation à la gestion des crises) conduit à prévoir un tonnage accru du deuxième porte-avions par rapport à celui du Charles de Gaulle, avec des avions plus lourdement armés et qui dispose de marges d'évolution importantes.

Tout PA de plus de 50 000 tonnes avait 20 metres de plus donc de quoi mettre des catapultes de 90 metres.

Maintenant c'est sur que la propulsion conventionnelle, ca consome du carburant!

Un mode de propulsion conventionnel répond à ces contraintes en restant dans l'enveloppe financière souhaitée.

On redeveloppe completement la propulsion et des systemes.Rien qu'en R&D on redépense inutilement 600/700 m€.

Au bilan on a un PA plus cher et plus tard.Quand aux economies sur l'exploitation c'est une vaste blague.Avoir deux PA completement differents induira des surcouts sur les rechanges commandées à l'unité.

Enfin, la propulsion classique induit un coût de possession maîtrisé.

La c'est la meilleure.Comme si le cours du brut etait maitrisé.On reve.Le choix de la propulsion conventionnelle est politique.Point barre.

Le projet PA2 a 4 reacteurs et dérivé du CDG et de ses sytemes, etait donné pour 2,3 M€ par DCN contre 2,7 prévus maintenant.La capacité en carburéacteur etait la meme.

Ce faisant on attendra 2015 pour avoir le PA2 alors que sa construction avec une solution nucleaire d'autonomie illimité aurait pu demarrer des 2005.

Quelle fumisterie...

Link to comment
Share on other sites

Qu'il soit à propulsion classique ou nucléaire. Qu'il file à 25 nds ou 27 nds. Que les références de coût global de possession (coût d'acquisition ,coût d'entretien et coût de fonctionnement ) soient prises en compte ,que les études comparatives soient respectées pour la FCM. L'essentiel ,c'est de se doter d'un deuxième PA ,important pour assurer la PERMANENCE OPE de notre GAN et GAe composé de 60 Rafale M et 3 E2C. Tout le reste c'est du BLA BLA et de la littérature.[27]

Link to comment
Share on other sites

Il vaudrait mieux dans ce cas revenir à 100 rafale M.Si on a deux PA il nous faut pouvoir les utiliser ensemble si nécessaire.Donc 44 rafale en moins pour l'ADA à iso budget d'equipement qui a ce que les Rafales M soient mis a dispostion de l'ADA quand le groupe n'est pas embarque..

Link to comment
Share on other sites

Il vaudrait mieux dans ce cas revenir à 100 rafale M.Si on a deux PA il nous faut pouvoir les utiliser ensemble si nécessaire.Donc 44 rafale en moins pour l'ADA à iso budget d'equipement qui a ce que les Rafales M soient mis a dispostion de l'ADA quand le groupe n'est pas embarque..

Jouons au candide : Est-ce une reflexion personnelle ? Est-ce un besoin exprimé par l'AVIA ? Est-ce un nouveau choix opérationnel CEMM ? A savoir que si la MN envisage de déployer ensemble le PAN et le PA2 ,il en faudrait un troisième en soutien.

Une augmentation de nos FDA Horizon ,SNA et du parc aérien embarqué. 2 à 4 avions de guet aérien E2C. Hawkeye 2000

A une époque de guerre froide ,la France avait voulu 86 Rafale M et 320 ADA.

Est-ce une solution de mise en synergie et disposition conjointe du parc aérien de Rafale ,une sorte de JCA à la française de Rafale entre AVIA/ADA.

Plusieurs débats à lancer....

Link to comment
Share on other sites

A savoir que si la MN envisage de déployer ensemble le PAN et le PA2 ,il en faudrait un troisième en soutien.

Et depuis quand? On a deja deploye nos deux PA ensemble! Je ne parle pas de diponibilité ou de navigation permanente, je dis que le jour on a les Falkland ou tout autre operation loin de nos bases, il nous faut deux PA! Evidemment si par manque de chance un des PA est en IPER, il faudra retarder l'operation mais elle restera faisable.Nos PA ne sont pas tous le temps en IPER!

Si je veux un PA2 ce n'est pas parceque je souhaite une permanence du groupe aéronaval, permanence qui de toute facon ne sert qu'a la gesticulation politique ou tout au plus pour une intervention de quatrieme zone, mais bien pour avoir un moyen de combat suffisant si necessaire , c'est a dire 70/80 avions de combats pour apppuyer une operation.Et non pas 32.

Sinon le PA2 ne sert pas à grand chose a part faire le transport d'helicopteres.

Je crois que tu ne vois pas la necessité stratégique.

Pour peser face a des pays comme la Syrie ou l'Iran ou l'Egypte (ne me dis pas qiue ca n'arrivera pas tu n'en sais rien.Meme Moubarak peut etre renversé par les freres musulmans) ou autres, et faire un debarquement amphibie pour une prise de gage ou saisir un port, il nous faudrait pouvoir neutraliser leur aviation donc faire un premier raid a au moins 300 avions de combat puis d'autres de tailles variés.Les PA sur zone peuvent assurer 240 sorties par jour alors que l'ADA venant de 2000 à 3000 km aurait du mal a faire plus d'un raid par jour si on avait le nombre de ravitailleurs suffisants.

C'est pour cela que notre force de projection doit etre centrée sur cette objectif:

-2 PA sur zone si necessaire

-Une ADA suffisante avec des ravitailleurs en nombre et là 30 me parait un minimum.

Les ANglias ont l'equivalent de 26 KC135 par exemple.

50 voir plus serait mieux en transformant TOUS LES A400 en A400 double usage ravitailleur ou transport et en ayant 15 KC135.*

Le reste vient autour (batiments AA, ASM, A400 pour le deploeiment de l'ADA..)

Plus les SNLE/SNA et l'AT.

* A propos je suis scandalisé de voir que l'ADA renonce a la modernisation structure des KC135 a cause de l'arrivee de nouveaux ravitailleurs MRTT.Economie de bout de chandelle.En cas de conflit on aurait pu DOUBLER notre capacité de ravitaillement en reactivant les KC135 mis en reserve.

Link to comment
Share on other sites

On redeveloppe completement la propulsion et des systemes.Rien qu'en R&D on redépense inutilement 600/700 m€.

Au bilan on a un PA plus cher et plus tard.Quand aux economies sur l'exploitation c'est une vaste blague.Avoir deux PA completement differents induira des surcouts sur les rechanges commandées à l'unité.

Le projet PA2 a 4 reacteurs et dérivé du CDG et de ses sytemes, etait donné pour 2,3 M€ par DCN contre 2,7 prévus maintenant.La capacité en carburéacteur etait la meme.

Ce faisant on attendra 2015 pour avoir le PA2 alors que sa construction avec une solution nucleaire d'autonomie illimité aurait pu demarrer des 2005.

Quelle fumisterie...

-600/700 Meuros de R&D pour 4 TAG et une propulsion électrique, fumisterie, ca fait longtemps que RR à une solution d''architecture de système propulsif intégrée dans ses cartons et pour un prix largement inférieur. En plus ils ont repris des éléments d'ingénierie des T45 ce qui a conduit à réduire le cout de la solution proposée.

- passer de 2 à 4 réacteurs nucléaires conduisait immanquablement à avoir des cout de R&D importants ( je suis incapable de les chiffrer précisement mais je suis capable de dire que les chiffres enflent rapidement avec ce genre de systèmes), rien que notamment pour redéfinir les zones de sécurité et redessiner les éléments de protection neutroniques.

-En terme de cout d'exploitation, avec l'envolée des prix du pétrole, difficile de se prononcer à 30 ans. Ceux qui alignent des chiffres doivent savoir lire dans la boule de cristal.

Néanmoins, l'expérience SNLE/SNA a montré qu'il était difficile d'entrenir à des couts raisonnables des batiments nucléaires et que la nécessité de disposer d'un volant de personnel atomicien est une contrainte non négligeable.

De plus, j'ajouterai pour les tenants du tout nucléaire, que pour être honnete, il faudrait prendre en compte le démantelement de l'installation nucléaire et du retraitement/stockage du combustible usagé car pour l'instant on cache le problème mais dans 40 ans ce n'est pas dit qu'on puisse toujours le faire (cf. ex Clémanceau)

- comparer le cout prévisionnel d'un PA Nuc (2.3 Md) au stade de même pas un avant projet avec le cout actualisé d'un PA Classic (2.7 Md) au stade de projet dont l'augmentation de la facture est due à l'adaptation du design UK.....est de la malhonnetée intellectuelle.

- commencer les travaux en 2005, mais bien sur, qui est dupe, à part refaire à l'identique le cdg, la France n'avait pas design de porte avions à cette époque et ce n'est le pré pré pré design du projet Juliett qui allait changer quelque chose.

De toute manière, s'il est bien clair que tous les grands choix d'architecture ont été pensés en terme de coopération avec les britanniques et donc ont été des choix politiques. Meme si ca fait mal, c'était la seule solution pour que le PA2 existe PEUT ETRE un jour.

La France n'était pas capable de développer un PA Nuc ou Classic seule, je ne parle pas forcément en terme technique, mais surtout en terme de cout politique.

Maintenant il faut faire avec, les surcouts dus à la coopération, un design pas franchement adapté au concept des ops aéronavales francaises.....mais si c'est le prix pour avoir un 2° PA.

Mais au fait ca sert à quelque chose d'avoir un 2° PA, car le discours officiel me fait rire, permanence du GAN.... mouais. Car si l'IPER du Cdg dure 18 mois, ca ne veut pas dire qu'il ne peut pas être remis en service en 15 ou 30 jours.... en organisant les travaux d'IPER il doit y avoir moyen de faire quelquechose......

- 3 MdEuros, ca fait peut être cher pour pouvoir aller gesticuler en mer d'Arabie 15 jours plutot alors qu'il y a déjà 3 PA US sur zone.

Après un 2° PA avec un GAe dédié, pourquoi pas si on a des rêves de grandeur [61]

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi pas un deuxieme CdG conventionel ou un PA plus petit et moin cher comme le Cavour (le pont de vol est pres du CdG)? Avec un PA de 30000ton peut etre que on a moins des avions, mais le cout pour acheter et surtout le cout pour le service avec moins hommes (400-500 personnes) qui on travaille sur la PA sont tres moin cher de un PA de 60000 tons avec 700-800 personnes. Bien sur un PA de 60000 tons est plus puissante mais c'est tres tres cher pour acheter et pour mantenir en service. On a besoin des plus Horizon que des gros PA. Un bon Horizon AAW peut etre tres dangereux pour des avions de un PA. N'est pas totalment vrai le contraire.

Link to comment
Share on other sites

Arrêtez tout et soyez réalistes : il n'y aura jamais de PA2. Avec la claque que va se prendre le budget de la défense quel que soit le résultat de l'élection presidentielle...Ce sera déjà beau si on a le 4e SNLE (ce ne serait pas la première fois qu'on abandonne un nuc en chantier. Voir le Turquoise en 1993...)

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi pas un deuxieme CdG conventionel ou un PA plus petit et moin cher comme le Cavour (le pont de vol est pres du CdG)?

Avec un PA de 30000ton peut etre que on a moins des avions, mais le cout pour acheter et surtout le cout pour le service avec moins hommes (400-500 personnes) qui on travaille sur la PA sont tres moin cher de un PA de 60000 tons avec 700-800 personnes.

Bien sur un PA de 60000 tons est plus puissante mais c'est tres tres cher pour acheter et pour mantenir en service.

On a besoin des plus Horizon que des gros PA.

Un bon Horizon AAW peut etre tres dangereux pour des avions de un PA. N'est pas totalment vrai le contraire.

European, je crois que tu n'as pas encore compris quelque chose sur la France....c'est que les francais ont des rêves de GRANDEUR. Ils ont toujours l'ambition d'être une grande puissance comme au temps de Louis XIV, Napoléon ou de l'Empire Colonial.....alors s'abaisser à avoir des petits porte avions comme les italiens ou les espagnols....pas question.

La France est à l'image du coq....elle "chante " très fort mais il n'en demeure pas moins qu'elle à les pieds dans la merde. [61]

Link to comment
Share on other sites

Je pense qui il faut etre realist. C'est vrai, tous le monde (except les francais) pense que il y a des ambitions de grandeur surtout avec le Roi Soleil (JC) in chaque action ou mot de la France. Ca n'est pas un nouvelle. C'est la France gollist. Malheuresement on doit accepter. On peut construir un 2eme CDG et on a un PA plus gros de les italienne ou un PA de 35000 tons que c'est beaucoup moins cher de un de 60000 tons et c'est plus gros que celle de les italiens. Je connait que la difference n'est pas on acheter, mais la differences entre un PA de 60000 et 35000 c'est tres gros quand on parle de service. Plus hommes, plus avions, etc. Les couts pendant la vie sont tres haute pour un PA de 60000 tons. Aussi un PA avec 20 avions peut etre bon et faire un bon travaille et c'est plus bon que rien.

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi pas un deuxieme CdG conventionel ou un PA plus petit et moin cher comme le Cavour (le pont de vol est pres du CdG)?

Avec un PA de 30000ton peut etre que on a moins des avions, mais le cout pour acheter et surtout le cout pour le service avec moins hommes (400-500 personnes) qui on travaille sur la PA sont tres moin cher de un PA de 60000 tons avec 700-800 personnes.

Bien sur un PA de 60000 tons est plus puissante mais c'est tres tres cher pour acheter et pour mantenir en service.

On a besoin des plus Horizon que des gros PA.

Un bon Horizon AAW peut etre tres dangereux pour des avions de un PA. N'est pas totalment vrai le contraire.

Parceque sur un tel PA (qu'il faudrait en plus concevoir, d'où des coût d'études important) on ne pourrait pas utiliser d'appareil conventionnel (rafale F3, E2-C) qui font déjà parti des flottes française et américaine (pour l'E2-C) et en outre, un navire plus petit est moins stable, donc dès que le temps se gatte on ne peux plus catapulter/apponter contrairement à un CDG/PA2/Nimitz. Il y a aussi des contraintes opérationnelles : capacitée d'emport en appareil/carburant/armement. Pour ça c'est mathématique, plus le batiment est petit, moins on peux en mettre. Ce qui pose des problème en opération : Le CDG lors des dernières opérations en afganistantà passé 3 mois en mer et ses appareils 150 missions de combat et 60 missions de reconnaissance. Un PA miniature proche du cavour pourrait à peine effectuer 40~50 missions, et ce sans l'aide d'E2-C, qui ont également servis aux appareils basés à terre tant français qu'américain, et qu'il est impossible de faire operer sur un PA plus petit que le CDG (déjà qu'il a fallu agrandir le CDG de 3m pour l'acceuillir...)

J'attend toujours de voir un PA italien ou espagnol opérer dans ces conditions. (Et j'attendrait longtemps, leur appareils actuels sont incapable de le faire)

Aussi un PA avec 20 avions peut etre bon et faire un bon travaille et c'est plus bon que rien.

On a eu l'équivalent, pendant les dernières années du foch, sans appareils capable de faire de l'AA, sans appareils de get aérien et avec des super-étandart non-modernisé, et ben, entre ça et rien, je me demande si il ne vaut pas mieux rien.

@+, Arka

Link to comment
Share on other sites

Les CV italiens dépendent entièrement du F-35 quant à leurs capacités opérationnelles...Le F-35 se fera-t-il, surtout en version STOVL ? Ensuite le concept du petit porte-aéronef est né dans les années 70 (US Navy, projet Sea Control Ship). C'était un porte-hélicoptère ASM embarquant quelques Harrier pour l'interception des Tu-95 Bear de reco maritime. En projection de puissance, c'est d'une utilité réduite... Le Charles-de-Gaulle lui-même est trop petit : sa taille a été dictée par les dimensions de la grande forme de Brest (celle du cuirassé Richelieu)... La taille optimale serait bien celle du futur mort-né PA 2 (mais avec réacteurs nucléaires). Quant à la question du nombre d'hommes d'équipage et des coûts induits, elle est obsolète. L'automatisation est passée par là. La vraie question est de savoir s'il n'y a pas d'autres concepts, genre MOB, susceptibles de réellement "multiplier la force" ?

Link to comment
Share on other sites

Mais au fait ca sert à quelque chose d'avoir un 2° PA, car le discours officiel me fait rire, permanence du GAN.... mouais. Car si l'IPER du Cdg dure 18 mois, ca ne veut pas dire qu'il ne peut pas être remis en service en 15 ou 30 jours.... en organisant les travaux d'IPER il doit y avoir moyen de faire quelquechose......

Le probleme majeur c'est aussi celui du maintient en condition ops de l'équipage et des pilotes.

Apres 18 mois sans PA, il faut un temps non négligeable pour que l'équipage soit à nouveau ops... sans parler des pilotes qui doivent repasser leur calif appontage

Avec 2 PA tu n'as jamais de trou operationnel au niveau des hommes.

Link to comment
Share on other sites

Bien, il semble que n'y a pas des alternatives. La Royale a besoin de un PA de 60000 tons nuclear ou conventional. Le F35 stovl est sure car les anglais aussi ont comandeè stovl pour leur 2 PA qui va etre stovl, non nuclear et de 50-60000tons. Arka_Voltchek tu veut dire que les anglais que ont va construir 2 Cavour (stovl) plus gros etaient a faire un erreur?

Link to comment
Share on other sites

Le F35 stovl est sure car les anglais aussi ont comandeè stovl pour leur 2 PA qui va etre stovl, non nuclear et de 50-60000tons.

Les PA anglais peuvent être converti en CATOBAR (grace en partie aux études faites en commun avec la france) en cas de problème de dernière minute sur le programme américain (ou si ils décident finalement de prendre des F-35C CATOBAR)

Arka_Voltchek tu veut dire que les anglais que ont va construir 2 Cavour (stovl) plus gros etaient a faire un erreur?

Tu pourrais reformuler ta question ? Car là je ne la comprend pas, désolé [21]

@+, Arka

Link to comment
Share on other sites

Le probleme majeur c'est aussi celui du maintient en condition ops de l'équipage et des pilotes.

Apres 18 mois sans PA, il faut un temps non négligeable pour que l'équipage soit à nouveau ops... sans parler des pilotes qui doivent repasser leur calif appontage

Avec 2 PA tu n'as jamais de trou operationnel au niveau des hommes.

Tu as raison c'est une des raisons qui a dicté ce choix mais pour moi ce n'est qu'une manière conventionnelle de penser. Avec les technologies modernes, la simulation notamment il est possibile de maintenir une partie des capacités de l'équipage et/ou des pilotes.

D'ailleurs, il y a une reflexion dans la Marine, pour maintenir les qualifs des pilotes pendant l'IPER du CDG en 2007, centre d'entrainement à terre, partenariat avec l'US Navy.......

De plus, je note que les sous mariniers passent toutes leurs qualifs sur des plateformes de simulation, de plus c'est le passage obligé pour l'entrainement avant de reprendre la mer..... les entrainements menés lors des premiers jours de mer servent juste à controler que chacun est au niveau.

Il y a par conséquent des moyens à l'aide de simulateur ou des reconstitutions grandeur réelle (ca existe pour la chaufferie) d'entrainer l'équipage et les pilotes pendant une IPER. Ca peut couvrir disons 90% des besoins, le reste de l'entrainement peut se faire sur le transit.

Quant aux sacro saintes qualifs pilote (gravées dans le marbre tel le gosplan soviétique), le jour il y à la "guerre" on peut peut être s'assoir dessus..... le mec qui a déjà apponté des centaines de fois, même s'il n'est plus qualifié, doit pouvoir ramener son avion sur le PA sans trop d'incidents.

Link to comment
Share on other sites

L'excuse de l'IPER du Cdg est une fausse excuse.

Il est tout a fait vrai que les simulateurs permettent de garder la competence apontage pendant 18 mois et que on aurait aucun probleme a remettre le CDG en service en quelques semaines au cas ou.

La marine ne sait plus quoi inventer pour faire passer le PA2 qui est devenu un enjeu politique depuis que les socialistes en ont fait le seul enjeu sur la défense: ils s'acharnent sur le PA2 pour donner un os a moudre a leur partie d'electeurs antimilitaristes.

Soyons clair, le PA2 construit sur 10 ans ne représente rien au niveau du budget réel de la défense de 26 M€ HT: 260 M€ annuels soit 1% !

Mais pas mal actuellement sur le pauvre/misérable budget d'equipement de la marine.

SI le budget d'equipement en reste la, le PA2 ne se justifie pas car on a pas assez d'argent pour le prioritaire: les SNA, les batiments AA et ASM.

Si une reforme est enfin faite au profit de l'equipement avec un salutaire dégraissage massif des armées, alors oui le PA2 doit etre une priorité, non pas pour une prétendue permanence, mais pour pouvoir mettre en oeuvre le maximum de rafale dans le cas d'une operation style Falkland.

Link to comment
Share on other sites

Revenons au titre : "ARRETONS LES CONNERIES". [20][20][20][20][20][20][20] Vous connaissez le projet PA2, c'est à peu près ça :[05] On faisait 2 CdG d'un coup ou rien. Cela c'est un beau bateau, le CdG, la Chine sera preneuse vers 2010-2012 quand on n'aura plus rien...

Link to comment
Share on other sites

Il est tout a fait vrai que les simulateurs permettent de garder la competence apontage pendant 18 mois et que on aurait aucun probleme a remettre le CDG en service en quelques semaines au cas ou.

OK pour les simulateurs qui permettent de faire des miracles aujourd'hui.

Par contre le coup de quelques semaines (3 ? 4 ? 8 ?) pour remettre en service un CDG en plein milieu d'IPER, faut pas rêver.

Si c'est comme sur les sous-marins ou TOUT est démonté/révisé/réparé/remonté et que t'arrive à la fin du démontage avec ton conflit Falkland, ben faudra faire sans le CdG.

Link to comment
Share on other sites

  • pascal changed the title to Le successeur du CdG

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,966
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...