Recommended Posts

il y a 11 minutes, Ciders a dit :

C'est la même vidéo qui tourne depuis tout à l'heure. On ne sait pas s'ils ont vraiment arrosé la foule ou à côté de la foule.

Pour l'heure, c'est l'expectative la plus totale.

Il y a une carte avec les positions des différentes vidéos :

http://turkey.liveuamap.com/en/2016/16-july-ntv-reports-that-turkish-jets-downed-the-skorsky

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Castor a dit :

Tant qu'ils ne font pas de mal au joueur de l'OL !

Bah, sinon ce sera un coup du PSG et de ses moyens financiers :bloblaugh:

 

Sinon, ça ne sent quand même pas très bon. J'ai la vague impression que tout va changer réellement au matin, si ça ne se termine pas cette nuit. Là, toute la population sera réveillée, ce qui peut tout changer d'un côté comme de l'autre. 

 

à l’instant, Fenrir a dit :

Il semblerait que le coup d'état soit un echec: peuple dans la rue, aucun parti politique en soutien, militaires divisés.

Ce n'est pas encore un échec, mais c'est mal barré, c'est sûr.  

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Alexis said:

Un coup de force c'est normalement en 2 temps : premièrement bien couper, deuxièmement recoudre.

Pas clair si les putschistes sont vraiment en train de bien couper, ou non.

Pour le moment l'avantage média est au crédit du gouvernement ...

Meme Obama s'est fendu d'un message disant qu'il fallait soutenir le gouvernement issu des urnes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Drakene a dit :

 

Alors est-ce que c'est du, "tout va très bien madame la marquise" dont les politiques sont coutumier ou vrai, là est la question ?

Avec un erdogan en toujours en fuite et ses services de sécurité arrosé au vulcan et à la GBU pas forcément facile à suivre.

 

Sinon pour la passe de vulcan justement, RT toujours :

 

Le parlement est unanimement contre le coup, les militaires se font désarmé par des civils dans la rue. C'est sa sens pas très bon pour les putschiste.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si il y a échec , s'est que la Turquie est vraiment perdue et vouée à un avenir sombre ...

il y a 1 minute, g4lly a dit :

Pour le moment l'avantage média est au crédit du gouvernement ...

Meme Obama s'est fendu d'un message disant qu'il fallait soutenir le gouvernement issu des urnes.

Marrant sa ...

Pour virer l'islamiste en Egypte élu démocratiquement sa ne poser pas de pb ...

Et la au vu des coups de pute de Erdogan ...rien ...

Il y a de la géométrie variable on dirait ...

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, Gibbs le Cajun said:

Il y a de la géométrie variable on dirait ...

La Turquie est vu comme un allier absolument incontournable des USA dans la région.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Gibbs le Cajun a dit :

Pour virer l'islamiste en Egypte élu démocratiquement sa ne poser pas de pb ...

Et la au vu des coups de pute de Erdogan ...rien ...

Il y a de la géométrie variable on dirait ...

 

Justement, ils ont soutenu Morsi en Egypte, même pendant le coup d'état et ont suspendu une partie de l'aide militaire et la livraison de F-16 pendant plusieurs années jusqu'à la livraison de Rafale (même si officiellement ça n'a rien à voir) . 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Gibbs le Cajun a dit :

Si il y a échec , s'est que la Turquie est vraiment perdue et vouée à un avenir sombre ...

Marrant sa ...

Pour virer l'islamiste en Egypte élu démocratiquement sa ne poser pas de pb ...

Et la au vu des coups de pute de Erdogan ...rien ...

Il y a de la géométrie variable on dirait ...

 

 

Il soutenait Morsi en Egytpe...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, g4lly a dit :

La Turquie est vu comme un allier absolument incontournable des USA dans la région.

Oui s'est pas faux .

Le seul allié dans la région ,enfin allié de poids .

 

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Drakene a dit :

 

Il soutenait Morsi en Egytpe...

Oui , en façade mais en sous main ... je ne crois pas ...

Comme nous autre en Tunisie hein ...

En attendant que le vent tourne ...

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, judi said:

Justement, ils ont soutenu Morsi en Egypte, même pendant le coup d'état et ont suspendu une partie de l'aide militaire et la livraison de F-16 pendant plusieurs années jusqu'à la livraison de Rafale (même si officiellement ça n'a rien à voir) . 

Les USA et Israël pensent que l'islamisme radical sunnite est compatible avec les intérêts US et devrait accepter l’existence d’Israël a terme - en gros Israël serait naturellement soluble dans un PO recomposé autour de l'islamisme ... -

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, g4lly a dit :

Il se pourrait qu'Erdogan soit dans cette avion qui fait des rond au nord est de la turquie

https://www.flightradar24.com/THY8456/a5a3952

j'allais la poster :)

 

Sinon y a une vidéo qui est sortie d'un type qui a voulu jouer à tian an men et a fini décapité par le glaçis du char...

En multipliant ce genre de vidéos, ça va finir par sentir très mauvais pour les putschistes. En fait je crois même que du point de vue PR c'est foutu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Drakene a dit :

 

Il soutenait Morsi en Egytpe...

 

il y a 5 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Oui , en façade mais en sous main ... je ne crois pas ...

Comme nous autre en Tunisie hein ...

En attendant que le vent tourne ...

http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2013/07/egypte-lentetement-de-morsi-et.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, g4lly a dit :

Les USA et Israel pense que l'islamisme radical sunnite est compatible avec les intérêts US et devrait accepter l’existence d’Israël a terme - en gros Israël serait naturellement soluble dans un PO recomposé autour de l'islamisme ... -

Que les US le pensent, pourquoi pas.

Ce que je ne comprend pas, c'est par quel biais, Israël peut arriver à cette même conclusion; par essence, l'islamisme radical contient une composante majeure d'internationnalisme, et sur ce point, Israël me semble être aux premières loges.

 

A+/Yankev

Edited by Yankev
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Oui , en façade mais en sous main ... je ne crois pas ...

Comme nous autre en Tunisie hein ...

En attendant que le vent tourne ...

 

Au point d’arrêter les livraisons d'armes, les milliards d'aide et de voir les égyptien acheter français ?

Ils ont vachement bien masqué leur jeu alors.

 

Pour la Tunisie il faut se rappeler qu'un de nos ministre avait proposer d'envoyer nos CRS pour aider...

On a vachement bien joué notre double jeu aussi :laugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, Yankev said:

Ce que je ne comprend pas, c'est par quel biais, Israël peut arriver à cette conclusion; par essence, l'islamisme radical contient une composante majeure d'internationnalisme, et sur ce point, Israël me semble être aux premières loges.

Sauf que techniquement l’Arabie Saoudite ne s'est jamais vraiment opposé au grand Israël ... ni n'a lancé de grande guerre contre les juifs. En gros Israel pense qu'un statu quo est possible avec l'exile des population palestinienne en échange de la paix avec des régimes islamiste sunnite du coin. On peut supposer qu'il pense que ces régime soient raisonnable et qu'ils craignent la bombe atomique.

Pour le coté internationaliste ... Israel il sont déjà au milieu des musulmans ... et je doute que les islamistes esperent convertir les juifs!

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Drakene a dit :

 

Au point d’arrêter les livraisons d'armes, les milliards d'aide et de voir les égyptien acheter français ?

Ils ont vachement bien masqué leur jeu alors.

 

Pour la Tunisie il faut se rappeler qu'un de nos ministre avait proposer d'envoyer nos CRS pour aider...

On a vachement bien joué notre double jeu aussi :laugh:

 

Tu m'as lu ou quoi ?

J'ai pas dit que s'était des bon ou mauvais choix  pour le business ... Les US avaient assez d'emmerde depuis l'Irak ... juste que la réalité était bien la en soutenant un président qu'on allé lâché après ...

Lis au moins mon lien avant de lâché un post ...

http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2013/07/egypte-lentetement-de-morsi-et.html

Je l'ai mis comme sa tu pourras le lire directement ... 

Citation

Egypte: l'entêtement de Morsi et le rôle américain dans le coup d'Etat

Par Georges Malbrunot le 8 juillet 2013 16h31 | Réactions (18)


Une semaine à peine après le coup d’Etat militaire qui a écarté du pouvoir le président islamiste Mohamed Morsi, on en sait un peu plus sur le fil des événements qui ont conduit l’armée a passer à l’action mercredi soir au Caire. Selon le New York Times, deux éléments clés ont précipité l’histoire : l’incroyable entêtement de Mohamed Morsi et le rôle très important que les Etats-Unis ont joué en coulisses durant les jours qui ont précédé le renversement du président égyptien.

 

Quelques heures avant son arrestation jeudi 4 juillet à l’aube, le président islamiste élu reçut un ultime coup de téléphone d’un ministre des Affaires étrangères arabe agissant pour le compte des Etats-Unis, soulignent les auteurs d’un article fort bien documenté du New York Times, sans préciser de quel pays il s’agissait, peut-être du Qatar, l’émirat qui ces dernières années joua le rôle d’intermédiaire entre ses alliés Frères musulmans et Washington. 

Les Etats-Unis exigeaient de Morsi qu’il accepte un nouveau Premier ministre à la tête d'un nouveau gouvernement doté des pouvoirs législatifs qui désignerait de nouveaux gouverneurs en province. Mais Mohamed Morsi refusa, déclarant au dignitaire arabe qu’il préférait mourir plutôt que d’accepter un coup d’Etat. 

Peu après, son conseiller pour les affaires étrangères, Essam el-Haddad, appela l’ambassadrice des Etats-Unis au Caire, Anne W. Patterson, pour lui relayer le niet de Morsi à la proposition américaine, tandis qu’à Washington, Susan Rice, la patronne du Conseil national de sécurité, avait eu également au téléphone l’entourage de Morsi. 

« La mère (sous-entendu l’Amérique, ndlr) vient de nous dire qu’elle allait cesser de jouer dans une heure », laissa alors tomber un proche de Morsi. Manière de reconnaître que les Etats-Unis n’allaient plus s’opposer à l’action de l’armée égyptienne qui quelques heures plus tard allait procéder à l’arrestation du premier raïs, démocratiquement élu en Egypte.

Selon le New York Times, « Mors ne crut jamais que l’armée le renverserait, à partir du moment où il respectait les prérogatives des militaires et leur autonomie ». C’est là où il s’est profondément trompé. 

 

Pendant des mois, le président « géra seul » sa relation avec l’armée, sans y associer d’autres responsables islamistes. Ses bonnes relations avec le général conservateur Abdel Fattah al-Sisi, qu’il avait nommé à l’été 2012, le protégeaient, pensait Mohamed Morsi, persuadé que le général Sisi se tiendrait à l’écart de la politique. Mais à partir de l’automne dernier, lorsque le désenchantement anti-Morsi commença à se manifester, le général Sisi signala qu’il n’allait pas forcément se tenir longtemps encore loin du jeu politique.

Et l’un des premiers conflits éclata lorsque le président islamiste s’opposa à l’initiative du général Sisi de réunir – sans le consulter - toutes les factions politiques pour les inclure dans un large gouvernement. « Au lieu de se plier à cette requête, Morsi tenta à plusieurs reprises de dissuader le général de faire des déclarations contre lui », rappellent les journalistes du New York Times sur la foi de témoignages à l'intérieur de la mouvance islamiste.

Jusqu’au dernier moment, le chef de l’Etat est resté persuadé que l’armée ne bougerait pas : il fut en fait le seul parmi la hiérarchie islamiste à penser ainsi.

Pourtant depuis plus de six mois, les Etats-Unis le priaient de conclure un compromis avec l’opposition. C’était le message que le président Barack Obama transmit à son sherpa Essam el-Haddad en le recevant en décembre 2012 dans le bureau ovale de la Maison-blanche. Le président américain alla même jusqu’à proposer de jouer les intermédiaires entre Morsi et certains leaders de l’opposition, tel Mohamed el-Baradeï, l’ancien patron de l’AIEA, ou Amr Moussa, l’ancien chef de la ligue arabe. Mais là encore, Mohamed Morsi répondit par une fin de non-recevoir.

Ce qui est curieux dans le récit que fait le New York Times des événements de ces dix derniers jours, c’est que l’entourage de Morsi semble avoir été plus conscient de la gravité de la situation que le raïs lui-même, enfermé dans sa tour d’ivoire, et convaincu – bien à tort - que les Américains ne le laisseraient pas tomber.

Même après l’avertissement du 21 juin lorsque le général Sisi demanda au chef de l’Etat « d’écouter les exigences du peuple », Morsi ne crut pas un instant qu’un coup d’Etat était en préparation. Et lorsque l’homme fort de l’armée l’appela une nouvelle fois le samedi 29 juin, la veille des premières manifestations, pour le prier d’accepter des concessions - notamment un nouveau gouvernement - il essuya un nouveau refus, Morsi prétextant qu’il devait d’abord en parler avec la direction des Frères musulmans.

D’après le New York Times, l’entourage de Morsi a sous estimé le nombre des manifestants qui descendirent dans la rue le dimanche 30 juin, persuadé que les pro-Morsi étaient plus nombreux que leurs opposants. Ils se sont trompés sur le rapport de forces qui prévalait dans la rue ce dimanche de mobilisation à travers l’Egypte.

Mais le lendemain, lorsque le général Sisi lança un ultimatum de 48 heures à Morsi, son entourage commença à changer d’avis, pensant désormais qu’un coup d’Etat était bel et bien en route.

 

Le lundi 1er juillet, les conseillers de Morsi eurent plusieurs rencontres avec l’ambassadrice américaine au Caire (photo ci-dessus) et ses conseillers, de même que des conversations téléphoniques avec Susan Rice à Washington. Avec à chaque fois le même message : si vous laissez tombez Morsi, « ce sera un désastre à long terme pour l’Egypte, et la rue arabe ne croira plus en la démocratie ».

Le mardi à 14 heures lorsque les conseillers de Morsi rencontrèrent le général Sisi, ils lui transmirent finalement un accord pour les concessions réclamées. Mais à 18 h, lorsque le chef de l’armée retourna à son bureau de la garde républicaine, l’opposition avait déjà envahi les rues du Caire. Le raïs et son entourage ignoraient que dans le même temps, le général Sisi avait négocié une feuille de route avec Baradeï, des jeunes en pointe de la contestation et des dignitaires religieux. Et quand dans la soirée du mardi 2 juillet, Mohamed Morsi réagit à cette nouvelle par un discours véhément contre ses adversaires qualifiés de « traitres », son compte était déjà réglé. Le général Sisi considéra cette intervention du raïs islamiste comme la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Le lendemain ordre était donné de l’arrêter. Avec l’aval de l’allié américain des militaires égyptiens, déçu que l' autre allié de Washington au Caire, Mohamed Morsi, reste imperméable à toute proposition de sortie de crise par le haut, comme les Etats-Unis avaient pu déjà l’expérimenter du temps des dictateurs régnant sur le Moyen-Orient.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le ministre de l'intérieur aurait annoncé que le coup d'état est un échec ...

Visiblement les street teams d'Erdogan ont bien bossé en bombardant sur les réseaux sociaux leur soutien a Erdogan.

Erdogan va sembler indéboulonnable après ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,499
    Total Members
    1,550
    Most Online
    szymanski
    Newest Member
    szymanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,872
    Total Topics
    1,310,662
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries