NAARF

AASM

Recommended Posts

Pendant longtemps la munition AASM a été, tout du moins pour moi, entourée de mystère, je n'arrivais pas à comprendre comment une bombe pouvait atteindre les portées indiquées de l'AASM en vol plané.

Comme précisé dans le lien au-dessus et dans le lien ci-dessous, la munition possède un moteur de rocket. CQFD ;) (il est même possible de tirer sur des cibles qui ne sont pas dans l'axe de l'avion :shock: )

http://www.sagem-ds.com/pdf/en/D822.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

il est même possible de tirer sur des cibles qui ne sont pas dans l'axe de l'avion

Si c'est comme les JDAM, il est même possible de choisir l'angle selon lequel la bombe frappera la cible! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

- Portée de 15 à 50 km suivant l'altitude - Possibilité de choisir l'angle et la vitesse d'impact - Capacité multi-cible (tir simultané de plusieurs bombes vers plusieurs cibles). - Possibilité de réinitialiser les coordonnées pendant le vol porté (avant largage). L'AASM, bien que livré en coup complet, est en fait un kit qui s'adapte sur des corps de bombe type Mk82 ou BLU-111. Une même Mk82 peut donc être tirée avec un kit AASM, un kit Paveway II (guidage laser) ou en simple bombe lisse (sans guidage).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a peu, le F/A-18E a réalisé quelque chose de très impressionnant, en larguant plusieurs JDAM à quelques secondes d'intervalles vers des cibles dont les coordonnées n'étaient pas connues à l'avance, et qui ont été désignées à l'aide du radar. C'est très impressionnant, parce que frapper ainsi plusieurs cibles en une seule passe est déjà une belle démonstration de puissance (ce que nous permettra donc l'AASM, étant "largue et oublie"), mais surtout c'est impressionnant parce que cela suppose une très grande précision de localisation du radar pour permettre à l'armement d'atteindre sa précision nominale. Le Rafale, voire le Mirage 2000D, sera-t-il capable de ça également? :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wildcat, si c est, avec aucun doutes tres impressionant sur le plan technique, c est en aucun doute, hautement improbable que ce soit realisé en operation. Les criteres d identifications sont tres stricts et ne permettent que tres tres rarement de faire de tels genre de passes. J ai travailler avec des B 52, des F18 et des B 1B en afghanistan, tous a la JDAM et en aucun cas ils n ont fait de passes multiples. Petite precision quand meme, on defrichait le terrain avec les americains, car a l epoque, l appui feu en B52 c etait un peu nouveau :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wildcat, si c est, avec aucun doutes tres impressionant sur le plan technique, c est en aucun doute, hautement improbable que ce soit realisé en operation. Les criteres d identifications sont tres stricts et ne permettent que tres tres rarement de faire de tels genre de passes.

Je n'en doute pas. ;) Quand on voit avec quel soin les pilotes sont censés vérifier aujourd'hui sur l'écran de leur nacelle de ciblage si tout concorde et si des dégâts collatéraux ne sont pas à craindre, avant de larguer une bombe, je vois mal dans les opérations actuelles un avion débouler en envoyant en aveugle une tripotée de bombes sur un paquet de cibles différentes!

Cela dit, ca reste un potentialité intéressante dans le cas de frappe de bâtiments strictement militaires, je pense. Et surtout, plus que la multiplicité de la passe, ce que je trouvais intéressant c'était en fait la précision de localisation du radar du F/A-18E, même si comme tu le soulignes, de toutes façons en opération une nacelle de ciblage serait sans doute utilisée quand même, au moins pour s'assurer de la cible avant de larguer la bombe.

EDIT:

Mais non ! Voyons, en France, on est que des loosers !

Avec un seul "o" dans ce cas-là. :P Plus sérieusement, ma question n'était pas pour dénigrer le matériel français, du tout, c'est juste que même chez les Américains l'APG-79 est le premier radar qui leur permet ça, donc on peut légitimement se demander si nous avons également le même raffinement technique ou non, à cette heure précisément. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela dit, ca reste un potentialité intéressante dans le cas de frappe de bâtiments strictement militaires, je pense.

Mais des batîments, on en connait les coordonnées avant le vol, non ?

Avec un seul "o" dans ce cas-là. :P

Heu... :oops: :oops: :oops: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question est de savoir quelle type de cibles a été visée par le F18. SI c'est des chars ou autres vehicules fixe ou en mouvement, c'est clair que c'est balaise, cela demande une tres haute resolution des modes air/sol du radar. Ce qui est probable sur les radar AESA a fortiori du APG79. Cela demande aussi un dialogue entre système d'arme et armement. Pour l'instant j'ai pas encore entendu parler de capacité de reprogrammer les AASM en vol (avant tir; apres tir cela demande une liaison de donnée que les AASM n'ont pas) mais des radars comme le RDY-2 offre des capacités de cartographie deja significative tout comme certainement le RBE-2.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne s'agissait pas de cible mobile dans la démonstration effectuée par le F/A-18E. Je sais que les Américains ont mené des essais pour recaler la munition une fois qu'elle est en vol, mais ce n'est pas opérationnel à ma connaissance. A priori, ça marchait pas trop mal, toutefois.

Pour l'instant j'ai pas encore entendu parler de capacité de reprogrammer les AASM en vol

Si tu veux dire, avant largage de la munition, alors DEFA quelques posts plus haut vient de nous assurer que cette capacité existait. Après, j'aimerais bien savoir si nos appareils pourront donner directement des coordonnées aux armements via leurs senseurs (c'est-à-dire qu'ils désignent une cible, et la bombe se dirige dessus, sans avoir à entrer de coordonnées à la main). En principe, c'est tellement pratique que cette implémentation devrait être évidente, mais connaissant la cohérence, parfois, de l'équipement dans l'Armée de l'Air, je m'interroge néanmoins. :P

Mais des batîments, on en connait les coordonnées avant le vol, non ?

Pardon, je n'ai pas été très clair :oops: . La potentialité que j'évoquais, ce n'était pas la désignation de cible par radar, mais la frappe multiple. Knell nous signalait que, vu comme se déroulent les opérations aériennes aujourd'hui, ça avait peu de chance de se produire en opérations. Mais je me demandais si, néanmoins, on ne pouvait pas imaginer une frappe multiple sur une cible strictement militaire, comme les hangars d'une base aérienne militaire, par exemple. Après, c'est vrai que pour l'Afghanistan, bon, c'est léger question cible "strictement" militaire :P .

Share this post


Link to post
Share on other sites

"possible parameter resetting during carriage flight" (plaquette AASM)

Par ailleurs, la version à guidage terminal pourrait bien être capable d'engager une cible mobile, selon les mêmes principes que le MICA IR tiré en mode BVR (pré-guidage inertiel/GPS, guidage terminal par imagerie infrarouge).

Share this post


Link to post
Share on other sites

"possible parameter resetting during carriage flight" (plaquette AASM)

Par ailleurs, la version à guidage terminal pourrait bien être capable d'engager une cible mobile, selon les mêmes principes que le MICA IR tiré en mode BVR (pré-guidage inertiel/GPS, guidage terminal par imagerie infrarouge).

Mef ca ca veux dire : "mise a jour des parametres ou des coordonnées pendant le vol PORTE et pas pendant le vol balistique.

le guidage terminal ne fera que identifier une cible sur une imagerie en memoire pour acceder a la precision metrique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas les USA developpent la capacité de changer les coordonnées en vol de la bombe: ca permet de frapper des cibles mobiles à la JDAM (colonne de camions, navires etc...). Il faut arreter de penser en termes d'operations de maintien de la paix ou basse intensité gentilles, mais d'operation de haute intensité. Il est clair que pendant la phase de combat en Iraq, les USA ne se souciaient pas trop de savoir si ils allaient faire des erreurs mais surtout de degommer un maximum de cibles en un minimum de temps et c'est la facon correcte de faire la guerre. maintenant une fois qu on est en phase de "nation building", de reconstruction ,les operations sont plus soft.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas besoin de penser en terme de maintient de la piax ou quoi que ce soit. En france on pense suivant un principe tres simple : "Le sanctuaire national" On se defend conventionnelement pendant un certain temps de facon conventionnel, et si le sanctuaire national est menacé suite a cette bataille conventionnelle (par sanctuaire entendre aussi interets vitaux de la france) alors intervient la frappe nucleaire. Frappe unique et totale. Alors apres les pignolage qui consiste a reactulaiser ou pas en vol largué, une bombe je pense pas que ca presente bcp d interet. Surtout vu la faible charge de la dite bombe. Il vaudrait sans doute mieux mettre plus l accent sur le SCALP

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oué, quand même... "Sanctuaire national" = "Si je me fache, tu vas la prendre celle là !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouaisssss C est un peu raccourci quand meme Le prinicpe de la dissuasion c est de rendre l attaque du pays, non pas impossible, mais tellement couteuse qu elle en dissuade les potentiels adversaires. En terme clair, ca donne le schema suivant , ou a peu pres: Si on se fait attaquer on riposte par des moyens classiques. Si on se prend une rouste, et qu on est acculé a nos frontieres et que la France risque d etre envahie, c est la frappe nucleaire. On ne sauvera peut etre pas le pays mais les dommages fait a l attaquant seront tellement enorme qu il perdra tout interet dans la conquete. Ce prinicpe la existe dans la nature avec les Dendrobates par exemple, ces petites grenouilles de la foret primaire, qui arborent des couleurs magnifiques, mais qui sont extrement toxiques. Et grace a cela elles sont a l abri des predateurs. Comme quoi, l homme n a pas inventé le concept, juste diversifié les moyens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bah ouais, faut juste bien protéger les SNLE en cas d'attaque :lol: sinon les capacités de représailles contre les USA risquent d'être bien limitées (quoi que couler un PA qui passe dans le coin à l'ASMP ça serait un choc pour les US, surtout si c'est le Nimitz :lol: )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les vieux SEM arrivent bien à s'approcher du Nimitz pour le toucher lors d'exercices, ne parlont même pas du (futur) Rafale F3... Bien sûr qu'on perdrait contre les USA s'ils veulent gagner à tout prix gagner (pas se retirer comme au Vietnam), mais ça pas l'Irak pour eux...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une question, quand même: pourquoi dans ce forum autant de gens ont-ils l'air si intéressés, voire inquiets, d'une confrontation France-Etats-Unis? Enfin, je veux dire, les chances que ça se produise sont tellement infimes que ça ne devrait être qu'un simple exercice de réflexion dans le vide, pour rigoler. J'avoue que le retour régulier de cette question me laisse profondément perplexe. :o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce prinicpe la existe dans la nature avec les Dendrobates par exemple, ces petites grenouilles de la foret primaire, qui arborent des couleurs magnifiques, mais qui sont extrement toxiques. Et grace a cela elles sont a l abri des predateurs.

AAAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!!

C'est donc pour ça que les Américains nous appellent les "Froggies" !!! Je comprends plein de trucs grâce à toi Knell ! Merci !!! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mef ca ca veux dire : "mise a jour des parametres ou des coordonnées pendant le vol PORTE et pas pendant le vol balistique.

C'est précisément ce que j'ai dit plus haut.

Ceci dit, le changement de coordonnées pendant le vol balistique ne présente pas trop d'interêt. D'une part parce que les cibles potentielles sont peu mobiles au regard de la durée du vol, d'autre part parce que cela conduit à maintenir l'avion tireur dans une zone réputée dangereuse, et enfin parce que la liaison radio peut être interceptée, leurrée, ou signaler le tir lui-même.

Contre des cibles terrestres mobiles, un tir sur coordonnées doublé d'un guidage terminal par autodirecteur est suffisant. En bonus, la discrétion de l'attaque est maximale, et le tireur peut se mettre immédiatement à l'abris.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,411
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,716
    Total Topics
    1,250,106
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries