Sign in to follow this  
Marechal_UE

Le plus beau chant militaire français ?

Recommended Posts

Notre chant Secvtion c'était "La petite piste" et le chant compagnie "Le 16" (16e Groupe de Chasseurs) sinon un chant que j'adorais c'était "J'avais un camarade".

Et aussi "La Mort" (qui rode sur nos chemins).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le texte est de Chénier, particulièrement détesté par Robespierre qui le qualifiait quasiment de royaliste. Quand le texte lui a été présenté, Chénier ne l'avait pas signé, et Robespierre l'a approuvé en disant que c'était de la "vraie poésie révolutionnaire, pas comme ce que fait Chénier"  :lol:. Mais au global, je n'aime pas parce que ça fait vraiment texte de commande trop politique décrivant le bion modèle du fanatique républicain, vraiment trop caricatural (ça l'est toujours, mais là c'est beaucoup trop), à la façon des films patriotiques soviétiques où on voit des kolkhoziens sur tracteurs se féliciter de la puissance de l'industrie lourde russe et du ronronnement des fusées  :P.

Là on balance vraiment trop, et à trop gros trait, la caricature des bonnes familles républicaines, et de la bonne attitude à tous les âges.

Quand aux événements de référence, je trouve effectivement tragique que ce chant fasse référence à la guerre civile, partout en France mais effectivement surtout en Vendée, avec cette exhortation sordide des "exemples" de Bara et Viala. Là on n'est pas dans le patriotisme, mais dans le fanatisme obscurantiste et abrutissant. Le couplet de la complainte de la mère de famille est assez révulsant à cet égard.

La Marseillaise, au moins, a la "décence" de se référer surtout à l'agression extérieure, aux principes de la Révolution (et moins au credo officiel de la Convention) et à l'unité nationale.

Enfin elle fait référence, via la guerre civile, aux colonnes infernales et à ces méprisables armées de l'intérieur (on est avant le grand amalgame de 1794) constituées des volontaires de 1792, mais plus encore de ceux de 1793, qui furent avant tout un ramassis d'inutiles indisciplinés, pas très courageux, braillards, refusant l'autorité, républicaine ou pas, et qui se sont comportés d'une façon si abominable que ce sont en grande partie leurs exactions et leur nullité qui expliquent la longueur et les horreurs des Guerres de vendée, de Bretagne et d'ailleurs.

Les bonnes troupes, issues de la Ligne et des restants ou rappelés des bataillons de volontaires de 1791, étaient sur les frontières; et à Valmy, les "vive la nation" on t été poussés par des soldats professionnels, et non par des bataillons de volontaires comme l'imagerie révolutionnaire essaie de le faire croire. Dans les armées aux frontières, les volontaires ne représentaient pas 15% de l'ensemble, et les généraux les laissaient autant que fair se peut en garnison ou carrément à l'arrière.

Et surtout, la Marseillaise a d'autres avantages:

- elle est à la base un chant de marche pour une armée en particulier, demandé pour l'occasion par un maire local, pas un chant de commande idéologique issu de l'autorité politique et imposé par elle.

- sa mystique, bien décrite par Stefan Zweig: c'est une chanson à objectif limité, qui s'est répandue SPONTANEMENT et a acquis sa vie propre par elle-même, pas par desiderata du politique ou des autorités militaires ou même d'un général essayant de faire le beau auprès de la Convention. La troupe l'a choisie, le bouche à oreille l'a répandue, ce qui prouve sa force intrinsèque et ce petit truc en plus qui fait les vrais grands airs.

D'un côté, si l'on veut être précis, ce sont les chants soviétiques qui ressemble au chant du Départ vu comme la Révolution Française a inspirée Marx, Lénine.

Mais , c'est vrai qu'en l'analysant bien, c'est un chant politique à la gloire de la Révolution. Malgré cela, elle reste l'un des plus beau chant militaire/patriotiques français. Les deux couples chanté par l'armée le plus souvent ( le 1e+chant des guerriers et les deux vieillards) exaltent la lutte contre les rois étrangers et pour la République et la Révolution. Je comprends pourquoi le chant du Départ aurait pu être choisi comme notre hymne national.

Mais bon, le choix de la Marseillaise est aussi judicieux.

Sinon, j'aime bien Quand Madelon:

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=pZPoAvKSWG0

Sinon, c'est vrai que les chants militaire allemands et russes sont pas mal aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part,

J'aime bien "On ne passe pas" un chant sur Verdun

Un autre qui me fait souvent sourire, c'est "le chant de l'ognion" (elle prouve au moins notre obsession envers la bouffe)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite Galiote

Le 21 octobre, tout prêts â naviguer

dessus une frégate nous nous sommes embarqués

nous nous sommes embarqués en grande diligence

pour aller voyager dans les îles de France.

Petite galiote toi qui va dans les îles

petite galiote toi qui va dans les îles

toi qui va dans ces îles faire un si long voyage

prie Dieu qu'il te conduise toi et ton équipage!

Quand nous fûmes hors rivière, cinq cents lieues sur l'eau

nous avons fait rencontre c'est de trois gros vaisseaux

" petit navire français oserais-tu t'y défendre

trois gros navires anglais sont venus pour t’y prendre

"Nous sommes vingt ou trente tous du même accord

plutôt que de nous rendre nous subirons la mort

la mort s'il faut subir le seigneur nous écoute

mettons la voile au vent et taillons de la route ! "    

Mais quand nous fûmes aux îles, aux îles de Saint-Vincent

le tonnerre les éclairs et les dragons volants

et les dragons volants qui sur nous se déchaînent

à la fois plus de cent y tomba sur nos vergues.

Nous avons un capitaine hardi comme un lion

il tire son épée claire, il monta sur le pont

il nous a commandé d'y plier les cordages

en attendant passer la tempête et l'orage.  

Nous avons force bonhommes calfats et charpentiers

qui nuit et jour travaillent c'est pour nous étancher

ils ont tant travaillé qu'ils nous ont mis étanches

par la grâce de dieu sommes revenus en France.

En arrivant en France tire un coup de canon

pour saluer Paiimboeuf, Paimboeuf et le Migron

pour saluer Paimnboeuf, les bourgeois de la ville

et leur faire savoir que le navire arrive.   

Les filles de Paimboeuf venez au bord de l'eau

pour voir ces beaux navires chargés de matelots

chargés de matelots qui reviennent de guerre

il y a bien trente six mois qu'ils n'ont pas vu la terre.  

Il faut écrire une lettre à monsieur le lieutenant

pour lui faire savoir que tous ses pauvres enfants

monsieur le lieutenant qui est dans la citadelle

vos marins vos soldats sont tous dans la misère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au 31 du mois d'août,

on vit venir sous l'vent à nous

Une capote d'Angleterreuh....

Qui fendait la mer et les flots

Comme un joli petit bateau

Buvons un coup, tirons en deux

A la santé des amoureux

A la santé du roi de Franceuh....

Et merde au roi d'Angleterre

Qui n'tire son coup que par derrière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Malborough s'en va t'en guerre

Malbrough s'en va t'en guerre, Mironton, mironton, mirontaine,

Malbrough s'en va t'en guerre, Ne sait qu'en reviendra.

Ne sait qu'en reviendra, Ne sait qu'en reviendra

Il reviendra z'à Pâques,

Ou à la trinité (Ter)

La trinité se passe,

Malbrough ne revient pas. (Ter)

Madame à sa tour monte,

Si haut qu'elle peut monter (Ter)

Ell'voit venir son page.

Tout de noir habillé. (Ter)

Beau page, ah! Mon beau page,

Quelle nouvelle apportez.(Ter)

Aux nouvell's que j'apporte,

Vos beaux yeux vont pleurer.(Ter)

Quittez vos habits roses,

Et vos satins brochés.(Ter)

Monsieur Malbrough est mort,

Est mort et enterré.(Ter)

J'lai vu porter en terre,

Par quatre z'officiers.(Ter)

L'un portait sa cuirasse,

L'autre son bouclier.(Ter)

L'un portait son grand sabre,

L'autre ne portait rien.(Ter)

A l'entour de sa tombe,

Romarins l'on planta.(Ter)

Sur la plus haute branche

Un rossignol chanta (Ter)

On vit voler son âme,

Au travers des lauriers.(Ter)

Chacun mit ventre à terre,

Et puis se releva.(Ter)

Pour chanter les victoires,

Que Malbrough remporta.(Ter)

La cérémonie faite,

Chacun s'en fut coucher.(Ter)

Les uns avec leurs femmes,

Et les autres tout seuls.(Ter)

Ce n'est pas qu'il en manque,

Car j'en connais beaucoup. (Ter)

Des blondes et des brunes,

Et des châtaign's aussi.(Ter)

J'n'en dit pas d'avantage,

Car en voilà assez.(Ter)

La seule chanson de guerre qu'on enseigne aux gamins !!!!  :lol:

Sinon la chaine contient plein de vieilles chansons françaises. Vraiment passionnant de passer un peu de temps dessus.

Un petite de la même époque et qui est aussi à l'origine une chansons de soldats :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà ce qui est dit de la chanson sur la page You Tube :

Comprenez vous ? ou "les reproches de la Tulipe à Mme de Pompadour".

Cette chanson retrace un cruel épisode de la Guerre de Sept Ans, la bataille de Rossbach ou l'armée française fut étrillée par les prussiens (http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Rossbach). Les paroles ont été attribuées, sans qu'on ait la certitude qu'il en fût le véritable auteur, à Voltaire. Dans ce texte, il est reproché à La Pompadour (http://fr.wikipedia.org/wiki/Madame_de_Pompadour) d'avoir usé de son influence pour mettre à la tête d'une armée française un incapable notoire, le général Charles de Soubise. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Rohan,_prince_de_Soubise)

interprétation : Gabriel Yacoub (Anthologie de la chanson française traditionnelle )

La personne qui l'interprète pour ceux qui ne savent pas est l'un des chanteurs d'un groupe que je suis bien trop jeune pour avoir connu qui s'appellait Malicorne et qui réarrangeait des vieilles chansons françaises pour les rendre plus "modernes" dans les années 70, la période folk...

A noter que l'image sur la vidéo est tirée d'un tableau de la bataille de Denain où l'on voit Villars alors que la chanson elle a été composée après Rossbach une trentaine d'années plus tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon chant de compagnie à Hourtin, ça devait faire quelque chose comme ça :

"Ce sont trois jeunes pucelles

Oh Frederic !

Ce sont trois jeunes pucelles

Oh Frederic!

Allant se promener

sur la berge sur la barque....

La plus jeune d'entre elles

Oh Frederic !

La plus jeune d'entre elles

Oh Frederic !

Sur la berge sur la barque

sur le berge pleurait

Frederic, là, là...

(....)

Mon anneau d'or

dit-elle

Oh Frederic !

Mon anneau d'or

dit-elle

Oh Frederic !

A la mer est tombe

sur la berge sur la barque

Frederic là, là....

(.....)

A sa centième plongée

Oh Frederic !

A sa centième plongée

Oh Frederic !

Le marin s'est noyé

sur la berge, sur la barque

Frederic là là...

Car jamais pucelage

Oh Frederic !

Car jamais pucelage

Oh Frederic !

Perdu n'est retrouvé

sur la berge , sur barque

Perdu n'est retrouvé

Frederic là là...

Approximativement... =D

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter que l'image sur la vidéo est tirée d'un tableau de la bataille de Denain où l'on voit Villars alors que la chanson elle a été composée après Rossbach une trentaine d'années plus tard.

Je savais plus si c'était Villars à Denain ou Malplaquet.

Sans entrer dans un avis uniment caricatural sur la Pompadour, qui après tout vécut dans son temps où ce genre de comportements était souvent la norme (infiniment moins sous Louis XIV, hors de l'exception de Villeroy, grâce à l'action de LeTellier et Louvois), j'avoue trouver quelque réconfort sur l'idée d'une justice immanente: elle a multiplié les fausses couches, n'a pas eu d'enfantes, et elle est après tout morte 7 ans plus tard d'une maladie douloureuse (je sais, c'est pas chrétien, mais ça fait du bien là où ça devrait pas). Mais les visions béates qu'on a d'elle me dégoûtent singulièrement, notamment celle donnée par le dernier téléfilm en date, avec Hélène de Fougerolles. Un petit retour de bâton devrait quand même avoir lieu pour celle qui a dit "après nous le déluge".

Parce que non seulement cette défaite est en grande partie de sa responsabilité, mais plus encore, cette guerre, via le choix d'alliance vers lequel elle a poussé, en grande partie par vanité, porte aussi sa marque en part non négligeable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://hussarddu1rhp.free.fr/music/les%20hussards%20de%20bercheny.mp3

Pour libérer le pays qu'on enchaîne

Prêts au combat pour repousser ses ennemis

Il faut des gars endurcis à la peine

Chacun pour tous et tous pour un réunis.

Voyez braves gens largués sur la plaine

Tombant du ciel et progressant dans la nuit

Ne craignant rien ni la mort ni la peine

Voyez ce sont les hussards de BERCHENY.

Autour de nous la bataille fait rage

Si certains tombent sous les coups de l'ennemi

Pour eux la paix et à nous le courage

De risquer tout pour secourir la patrie.

O parachutiste voilà l'orage

Montrons nous fiers de nos anciens de Hongrie

Rien n'est trop dur pour un gars de notre age

S'il est para de BERCHENY CAVALERIE.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Volontaire et la Marseillaise qui a été écrite par un Alsacien pour les alsaciens(pour l'armée du Rhin plus réellement)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,380
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,634
    Total Topics
    1,232,043
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries