Wallaby

Members
  • Content Count

    12,708
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    41

Everything posted by Wallaby

  1. Si j'ai bien compris, bon nombre de ces séquelles, des myocardites, sont généralement... sans séquelles : https://fr.wikipedia.org/wiki/Myocardite#Pronostic Elle se fait habituellement vers la guérison sans séquelle, même en cas d'anomalies de la contraction notées initialement qui peuvent régresser complètement. https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=myocardite La myocardite est une affection qui guérit spontanément dans la majorité des cas. https://www.icm-mhi.org/fr/soins-et-services/maladies-cardiovasculaires/myocardite Dans la majorité des cas, la condition des patients s’améliore d’elle-même ou à l’aide d’un traitement visant à supporter le travail du cœur jusqu’au rétablissement complet. Des traitements grâce à des antiviraux existent, mais leur efficacité n’a jamais été prouvée.
  2. Je sais bien que le hangul ressemble un peu à des hiéroglyphes pour le profane, mais je pense que tu as voulu dire "hagiographie".
  3. L'équilibre actuel convient à la Russie et ce n'est pas dans l'intérêt de la Russie de déstabiliser une région qu'elle domine : https://www.tagesschau.de/ausland/armenien-aserbaidschan-101.html Les actions de la Russie dans le conflit provoquent la colère et la rage en Azerbaïdjan et en Arménie. En effet, les dirigeants de Moscou fournissent des armes aux deux parties depuis des années. En même temps, la Russie est la puissance protectrice de l'Arménie. Dans le cadre de l'"Organisation pour la sécurité collective" dirigée par la Russie, il existe une clause d'assistance comparable à celle de l'OTAN. Des milliers de soldats russes et de troupes frontalières sont stationnés en Arménie. Toutefois, la clause d'assistance ne s'applique pas au Haut-Karabakh et les deux bases militaires russes sont situées loin de la région du conflit - mais près de la frontière turque. En conséquence, les troupes turques et russes se sont également rapprochées lors des exercices militaires de ces dernières semaines. Alors que la Turquie devient de plus en plus offensive, la Russie s'engage diplomatiquement et tente de persuader les Arméniens et les Azerbaïdjanais d'engager des pourparlers. Il est vrai que la Russie utilise le conflit non résolu pour s'assurer une influence dans la région. Mais dans une guerre ouverte, la Russie pourrait perdre le contrôle et ainsi ouvrir la porte non seulement à la Turquie, mais aussi au sud à l'Iran et à la Chine, de plus en plus intéressée.
  4. Je ne sais pas à quoi pensent les petits rigolos qui ont mis un "haha" à mon post, mais à toutes fins utiles, je rappelle que c'est un crime de guerre : https://rsf.org/sites/default/files/guide_fr_2017_1.pdf page 118 : Comme pour le personnel humanitaire, des dispositions spécifiques du droit international consacrent l’immunité des journalistes en période de conflit armé. En vertu de l’article 79 du premier Protocole additionnel aux Conventions de Genève, qui codifie une règle coutumière, les journalistes en zone de conflit doivent être considérés comme des civils et protégés en tant que tels à condition de ne pas prendre part aux hostilités. La résolution 2222, adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies le 27 mai 2015 pour prolonger et renforcer la résolution 1738 de 2006, rappelle à toutes les parties à un conflit armé les obligations qui leur incombent en matière de respect et de protection des professionnels des médias contre toutes formes de violence. L’Assemblée générale des Nations unies s’est également emparée du sujet dans ses résolutions 68/163 du 18 décembre 2013 et 69/185 du 18 décembre 2014, condamnant les violences contre les journalistes et exhortant les États membres à œuvrer pour prévenir celles-ci.
  5. https://www.aa.com.tr/fr/turquie/azerbaïdjan-les-forces-arméniennes-prennent-léquipe-de-presse-de-lagence-anadolu-pour-cible-/1987345 (27 septembre 2020) Les forces arméniennes prennent l'équipe de presse de l'agence Anadolu pour cible L'armée arménienne a tiré des obus de mortier qui ont atterri dans un rayon de 100 mètres autour de l'endroit où les reporters étaient en poste. L'équipe comprenait également des reporters de TRT, la chaîne d'information publique turque. Les reporters qui se sont réfugiés derrière un véhicule ont pu échapper à l'attaque. L'équipe est ensuite remontée dans son véhicule et s'est retirée de la scène, sous un déferlement de projectiles. Des affrontements frontaliers ont éclaté tôt dimanche, après que les forces arméniennes aient ouvert le feu contre des zones résidentielles civiles azerbaïdjanaises. Les violations du cessez-le-feu par les Arméniens au début du mois de juillet avaient fait 12 martyrs et quatre blessés parmi les troupes azerbaïdjanaises.
  6. https://www.lefigaro.fr/flash-actu/tchad-dix-soldats-tues-au-cours-de-l-attaque-d-une-base-de-boko-haram-20200919 Dix militaires tchadiens ont été tués jeudi au cours de l'attaque d'une base de Boko Haram par l'armée tchadienne dans la zone du lac Tchad. https://www.lefigaro.fr/flash-actu/trois-tchadiens-otages-de-boko-haram-dont-un-medecin-liberes-20200828 Trois Tchadiens -un médecin, un infirmier et leur chauffeur-, kidnappés il y a dix mois près du lac Tchad par le groupe djihadiste Boko Haram, ont été libérés vendredi Les trois otages «ont été libérés aujourd'hui par Boko Haram», a déclaré vendredi soir à l'AFP par téléphone le gouverneur de la province du Lac Tchad, Abadi Sahir. «Les trois otages ont été libérés», a confirmé à l'AFP un haut responsables des services de sécurité sous couvert de l'anonymat. Ni l'une, ni l'autre de ces sources n'ont souhaité préciser les conditions de cette libération. https://www.aa.com.tr/fr/afrique/tchad-libération-de-12-otages-et-neutralisation-de-20-combattants-de-boko-haram-/1987184 « Deux accrochages entre l'armée tchadienne et des éléments terroristes de Boko Haram ont eu lieu » jeudi 24 septembre « à 11 heures et 12 h 40 dans le Lac Tchad, respectivement à Barkalam près de la frontière nigériane et à Bilabrim non loin de la frontière nigérienne », a annoncé à la presse, le ministre tchadien de la Communication, porte-parole du gouvernement, Chérif Mahamat Zène. « A Barkalam, l'armée a enregistré un blessé, neutralisé 15 terroristes, détruits 3 hors-bords, et a récupéré plusieurs armes individuelles. 12 civils dont 3 femmes, 2 filles et 7 enfants ont été libérés », a-t-il précisé. D’après le porte-parole du gouvernement tchadien, « à Bilabrim, deux soldats ont été blessés et cinq terroristes tués ». Les blessés ont été transportés à N'Djaména.
  7. Peu importe que la grippe soit plus importante ou plus faible qu'habituellement, et du fait qu'on confine, qu'on masque, qu'on distancie socialement, que le stock de personnes fragiles n'est pas extensible à l'infini, on peut en effet penser que la grippe sera moins importante qu'habituellement. Mais si l'on peut libérer des lits grâce à un moindre impact de la grippe, c'est toujours cela de gagné de marge supplémentaire avant l'effondrement du système hospitalier. Toutes les marges supplémentaires qu'on peut créer sont bonnes à prendre, et le vaccin anti-grippe parait être en mesure d'y contribuer. En tout cas, félicitations à Frédéric Le Guillou, qui contrairement à d'autres ne prend pas les Français pour des abrutis et leur permet de ressentir une certaine fierté de ce qu'ils ont accompli collectivement : L’autre bonne nouvelle, c’est que les Français ont adopté, en très peu de temps, des réflexes de prévention. « C’est certain que l’adoption des mesures barrières a diminué l’épidémie de grippe et de gastro-entérite de l’année dernière », avance Frédéric Le Guillou, pneumologue et président de l’Association Santé Respiratoire France. (www.20minutes.Fr ci-dessus)
  8. https://www.theguardian.com/world/2020/sep/27/madrid-standoff-government-covid-19-lockdown-coronavirus Le gouvernement régional conservateur a placé 45 zones dans un isolement partiel qui touche un peu plus d'un million de personnes à Madrid, mais il a rejeté les appels du gouvernement de coalition dirigé par les socialistes pour que l'ensemble de la capitale soit placé en confinement limité. Samedi, le ministre national de la santé, Salvador Illa, a lancé un nouvel appel à la fermeture de la ville et a exhorté les autorités madrilènes à "écouter la science" et à mettre la politique de côté. "Nous sommes très inquiets de la situation dans la région de Madrid, où il existe un risque sérieux pour les soins de santé, non seulement pour les habitants de la région, mais aussi pour ceux des régions voisines", a déclaré Illa. "Il est temps de prendre des mesures appropriées et de contrôler la pandémie à Madrid dans le but d'aplatir la courbe". Illa a déclaré que les villes comptant plus de 500 cas pour 100 000 personnes devraient être fermées. Vendredi soir, la région de Madrid avait enregistré 721,73 cas pour 100 000 personnes au cours de la quinzaine précédente. Vendredi, Yolanda Fuentes, qui a démissionné de son poste de directrice de la santé publique de Madrid en mai dernier suite à des désaccords avec l'administration d'Ayuso, a posté sur Twitter un extrait du film Titanic de 1997. https://www.ladepeche.fr/2020/09/25/madrid-se-resigne-au-confinement-9095392.php Curieux retournement : Díaz Ayuso, qui ironisait en mai dernier sur les restrictions imposées par le gouvernement central, vient de demander l’armée à la rescousse. Réponse favorable de l’Etat. Dès lundi, des centaines de militaires se déploieront dans la capitale pour faire respecter les nouvelles mesures annoncées aujourd’hui.
  9. https://www.spiegel.de/wissenschaft/medizin/corona-was-bringt-die-kostenlose-grippe-impfung-fuer-alle-a-8dc2637b-466a-4992-9086-f1ca55c90d75 (27 septembre 2020) En outre, les médecins craignent que la double maladie avec le Covid-19 et la grippe ne soit particulièrement grave. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande donc une vaccination antigrippale volontaire à l'échelle nationale pour tous, et pas seulement pour les groupes à risque. Le ministre de la santé, Jens Spahn, s'était également prononcé en faveur de cette mesure. L'Allemagne dispose d'environ 26 millions de doses de vaccin pour cette saison de la grippe. "Il est facile de calculer que le stock ne serait pas suffisant si les 83 millions de personnes en Allemagne voulaient être vaccinées", a déclaré Stephan Hofmeister, vice-président de l'Association fédérale des médecins de l'assurance maladie obligatoire. "Nous conseillons donc à nos membres de suivre la recommandation du Comité permanent des vaccinations".
  10. https://www.bfmtv.com/economie/le-portugal-nouvel-epicentre-de-l-affrontement-entre-les-etats-unis-et-la-chine_AD-202009260141.html (26 septembre 2020) Dans un entretien paru samedi dans l'hebdomadaire Expresso, George Glass, l'ambassadeur américain au Portugal, appelle Lisbonne à "faire un choix" entre les deux puissances mondiales. Il rappelle que le port de Sines est "incroyablement stratégique" pour les États-Unis car il est le port européen d'eaux profondes le plus proche du territoire américain. "J'espère vraiment que Sines n'ira pas aux Chinois (...) Cela ne peut pas arriver", a souligné George Glass, en précisant que cette infrastructure, qui a reçu en 2016 les premières livraisons de gaz naturel liquéfié américain vers l'Union européenne, fait du Portugal "la plaque tournante du gaz et un centre de sécurité énergétique européenne".
  11. https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20200924-programmes-rééducation-pékin-importe-tibet-pratiques-déjà-éprouvées-xinjiang (24 septembre 2020) RFI : Pourquoi faites-vous le rapprochement entre le sort des Ouighours au Xinjiang et celui des travailleurs pauvres du Tibet ? Adrian Zenz : Le gouvernement chinois importe au Tibet des pratiques déjà éprouvées au Xinjiang. En l’occurrence, il s’agit d’un programme coercitif de formation et de relocalisation professionnelle, extrêmement centralisé et militarisé. Il consiste à placer les fermiers et les nomades tibétains, qui vivent sous le seuil de pauvreté, dans des camps de formation incluant des exercices militaires, afin d’organiser ensuite leur mutation professionnelle. Depuis le début de l’année 2020, les postes qui leur sont attribués se situent très souvent hors de la région du Tibet. La politique des autorités chinoises implique aussi de pousser ces travailleurs pauvres à renoncer à leurs terres et à leur bétail, qui sont cédés à des coopératives étatiques, dont ils deviennent actionnaires, avant d’être employés comme salariés dans des usines chinoises. https://www.rfi.fr/cn/中国/20200926-中共高层开新疆工作会议-习近平提治疆8个坚持 (26 septembre 2020) Le secrétaire général du Parti communiste chinois, Xi Jinping, a récemment souligné la "sinisation de l'Islam" lorsqu'il a participé récemment au troisième Forum central sur le travail au Xinjiang, et a proposé huit principes pour gouverner le Xinjiang, appelant à "forger un fort sentiment de communauté parmi le peuple chinois". Auparavant, les autorités chinoises avaient exigé la "sinisation du bouddhisme tibétain". Selon l'Agence de presse centrale, après avoir proposé la "sinisation du bouddhisme tibétain", le secrétaire général du PCC Xi Jinping a également insisté sur la "sinisation de l'islam" lors de sa récente participation à la troisième Conférence centrale de travail sur le Xinjiang, et a mis en avant huit insistances sur la stratégie de gouvernance du Xinjiang, appelant à "couler une solide conscience communautaire nationale chinoise". "Donner un sens profond à la communauté nationale chinoise". Le reportage cite l'agence de presse officielle chinoise Xinhua qui a déclaré aujourd'hui que Xi a fait ces remarques lors d'un discours au troisième forum central sur le travail du Xinjiang, qui s'est tenu à Pékin les 25 et 26 juillet. Il a également détaillé les réalisations en matière de développement économique et social du Xinjiang et d'amélioration des moyens de subsistance des populations, affirmant que le "travail ethnique de la Chine a été couronné de succès". En outre, il y a "l'adhésion à l'orientation de la sinisation religieuse de la Chine, la promotion et l'entretien des valeurs fondamentales socialistes, la promotion d'un développement de haute qualité en restant proche des moyens de subsistance de la population, et le renforcement de la direction du Parti au Xinjiang", entre autres. Xi a également demandé que la ligne d'action principale soit de forger une forte conscience de la communauté ethnique chinoise et de consolider continuellement la grande unité de tous les groupes ethniques. Xi a déclaré : "Nous devrions renforcer l'étude de l'histoire de la communauté nationale chinoise et du modèle de diversité et d'unité de la nation chinoise, intégrer l'éducation de la conscience de la communauté nationale chinoise dans l'éducation des cadres, des jeunes et de la société du Xinjiang, et éduquer et guider les cadres et les masses de tous les groupes ethniques afin d'établir une vision correcte du pays, de l'histoire, de l'ethnicité, de la culture et de la religion, afin que la conscience de la communauté nationale chinoise soit profondément ancrée dans leurs cœurs et leurs esprits. "Le gouvernement devrait promouvoir des échanges étendus, des échanges complets et une intégration profonde entre tous les groupes ethniques. Xi a même déclaré : "Nous devrions promouvoir des échanges étendus, des échanges complets et un profond brassage des différents groupes ethniques. Nous devons nous conformer à l'orientation de la sinisation de l'islam dans le Xinjiang et parvenir à un développement sain de la religion. Nous devrions faire du bon travail dans le domaine de l'idéologie et mener à bien le projet d'imprégnation culturelle du Xinjiang". Xi a également mentionné la nécessité "d'identifier la qualité politique des cadres de façon normale, de s'assurer que le leadership à tous les niveaux est toujours fermement entre les mains de cadres loyaux et propres" ; d'accroître les efforts de culture et de formation, et d'étudier et de formuler des plans de culture et de formation pour les contingents de cadres du Xinjiang. L'objectif principal de l'entreprise est de constituer un corps de cadres de haute qualité issus des minorités ethniques qui soient "loyaux envers le Parti et bien équipés en vertu et en talent", ce qui constitue une tâche importante ; de mettre en place un guide de recrutement clair, et de "faire pleinement confiance, unir fermement, sélectionner avec audace et lâcher la bride aux cadres exceptionnels issus des minorités ethniques qui sont politiquement forts et osent prendre des responsabilités. L'utilisation de performances exceptionnelles peut être une exception directe à la promotion et à l'utilisation". Xi a également souligné que faire du bon travail au Xinjiang est une question majeure pour "tout le Parti et tout le pays", et qu'il est nécessaire "d'établir fermement l'idée d'un échiquier pour tout le pays, et d'améliorer le mécanisme de travail de la direction unifiée du Comité central du Parti, le soutien et les conseils des départements centraux, le soutien et la coopération de toutes les provinces et villes, le Xinjiang jouant le rôle principal".
  12. https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/26/des-senateurs-americains-appellent-netflix-a-ne-pas-adapter-un-auteur-chinois-apres-ses-propos-sur-les-ouigours_6053714_3210.html (26 septembre 2020) Des sénateurs américains appellent Netflix à ne pas adapter un auteur chinois après ses propos sur les Ouïgours Liu Cixin a pris la défense des autorités chinoises. « Vous préféreriez qu’ils découpent les gens dans les gares ou les écoles avec des attaques terroristes ? », a répondu le romancier. « Le gouvernement est plutôt en train d’aider leur économie et d’essayer de les sortir de la pauvreté. » https://www.lowyinstitute.org/the-interpreter/colonialism-and-cultural-erasure-xinjiang (25 septembre 2020) Colonialisme et effacement culturel Le récent Livre blanc [chinois sur le Xinjiang] [1] met en évidence une dynamique centrale à cet égard : l'intersection entre le souci du "bien-être" des populations concernées et le désir d'éradiquer les éléments "défectueux" de l'identité culturelle qui ont souvent été au cœur des projets coloniaux modernes. Pour le PCC, l'"extrémisme" est désormais identifié comme étant inhérent aux marqueurs et aux pratiques quotidiennes de la profession ouïgoure de l'Islam. Bien que l'intersection de ces deux dynamiques opposées puisse sembler contre-intuitive, l'histoire de l'assujettissement des populations indigènes à travers le monde suggère le contraire. En effet, en Australie, comme l'a montré Robert van Krieken, le retrait des enfants aborigènes de leur famille par le gouvernement était systématiquement justifié en termes de "bien-être" et d'"intérêts" de ces peuples eux-mêmes. Van Krieken note que pour les administrateurs des "affaires aborigènes", la culture aborigène était perçue comme "intrinsèquement défectueuse, fragile et fondamentalement sans valeur, ne produisant que maladie, ivresse, saleté et dégénérescence", et qu'à ce titre, le retrait des enfants aborigènes était un moyen de donner à ces sujets la possibilité de devenir des citoyens "civilisés" et assimilés. Détacher les enfants aborigènes de leurs liens familiaux et communautaires, et ainsi empêcher la reproduction culturelle de l'identité aborigène, était donc considéré par "la plupart des Australiens blancs" comme "évidemment synonyme de civilisation et de progrès lui-même". Au Xinjiang, au cours des cinq dernières années, nous avons vu des dynamiques similaires à l'œuvre qui lient à la fois les pratiques et la justification discursive du système de "rééducation". [1] en anglais : http://www.scio.gov.cn/zfbps/32832/Document/1687593/1687593.htm L'article du Lowy Interpreter fait un lien entre ce que fait le gouvernement chinois au Xinjiang et la Carlisle Indian School : https://carlisleindianschoolproject.com/past/ Ouverte en 1879 en Pennsylvanie, l'école industrielle indienne de Carlisle a été le premier internat gouvernemental pour les Amérindiens. Le lieutenant-colonel Richard Henry Pratt, vétéran de la guerre de Sécession, a été le fer de lance de la création d'un internat hors réserve dans le but d'une assimilation forcée. L'armée a transféré la caserne de Carlisle, un poste militaire non utilisé régulièrement, au Bureau des affaires indiennes pour qu'il l'utilise comme pensionnat. Les élèves étaient obligés de se couper les cheveux, de changer de nom, d'arrêter de parler leur langue maternelle, de se convertir au christianisme et d'endurer une discipline sévère, y compris des châtiments corporels et l'isolement cellulaire. Cette approche a finalement été utilisée par des centaines d'autres pensionnats amérindiens, certains gérés par le gouvernement et beaucoup d'autres par des églises. Pratt, comme beaucoup d'autres à l'époque, pensait que le seul espoir de survie des Amérindiens était de se débarrasser de toute la culture et des coutumes indigènes et de s'assimiler pleinement à la culture blanche américaine. Sa devise était "Kill the Indian, Save the Man" (tuez l'Indien, sauvez l'homme).
  13. https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/09/26/covid-19-il-existe-une-solution-pour-eviter-les-contaminations-a-noel-decreter-un-confinement-durant-la-periode-de-l-avent_6053680_3232.html Les prix Nobel d’économie 2019 Abhijit Banerjee et Esther Duflo proposent, dans une tribune au « Monde », d’anticiper la progression de l’épidémie. Ils recommandent la mise en place d’un confinement de tout le territoire du 1er au 20 décembre, pour permettre aux Français de retrouver leur famille lors des fêtes de fin d’année. https://www.lci.fr/sante/covid-19-coronavirus-pandemie-avec-le-confinement-les-hospitalisations-pour-infarctus-ont-recule-de-30-en-france-2165230.html (22 septembre 2020) Les hospitalisations pour infarctus ont baissé de 30 % entre les quatre semaines précédant le confinement et les quatre semaines suivantes. En cause : la peur d'aller à l'hôpital mais aussi une baisse des efforts violents, du stress et de la pollution. https://www.lci.fr/population/covid-19-coronavirus-pandemie-deuxieme-vague-perdre-l-odorat-anosmie-serait-plutot-une-bonne-nouvelle-finalement-2165418.html (25 septembre 2020) Les résultats ont montré que la perte d’odorat est très fréquente chez les formes modérées de la maladie, puisqu'elle concerne 70 à 85 % des patients les moins sévèrement atteints. A contrario, chez les cas les plus critiques, ce symptôme est plus rare puisqu'il n'a a été identifié que chez 10 à 15 % des malades.
  14. Tu me permettras de douter de la partie en gras Le COVID est certainement moins impactant économiquement (-pour l'instant-) que l'arrêt des activités mais pas moins létal (je dirais même d'après les dernières études que la surmortalité pour causes autres lors de l'épisode de confinement a diminué) Je comprends bien le problème de balance économie-santé mais je le dis depuis le début, dépassé un certain stade, le système économique s'effondrera de l'intérieur si l'épidémie n'est pas maitrisée (perte de productivité, décès de collaborateurs ou arrêts maladies destructurant des services, couts directs de la prise en charge, peur d'aller au travail entrainant de l'absentéisme, absentéisme scolaire et décrochage par rapport à la formation pour des emplois qualifiés etc ...) La simple morbidité (pas l'effet de mortalité) d'un maladie comme le paludisme fait perdre 2% de PIB / an (cumulatifs) dans certain pays d'Afrique alors qu'il impacte essentiellement des éléments non productifs de la société (enfants de moins de 5 ans) C'est vrai que lors d'un confinement, les gens prennent moins la voiture, et il y a moins d'accidents de la route. Ou que le fait de moins se socialiser et de porter un masque vraisemblablement devrait diminuer l'ampleur de l'épidémie de grippe. Mais y a des coûts indirects, de la morbidité indirecte et de la mortalité indirecte. La plupart des mesures prises contre le coronavirus, entre la fermeture des lieux de socialisation comme les restaurants ou les salles de sport et le confinement strict, affaiblissent le lien social. Et l'affaiblissement du lien social produit un affaiblissement de la santé : https://thewalrus.ca/the-epidemic-of-isolation-among-young-men/ (23 avril 2018) En 2017, l'ancien chirurgien général américain Vivek Murthy a identifié la menace la plus courante pour la santé publique qu'il avait vue : non pas les maladies cardiaques, le diabète ou le cancer, mais la solitude. L'isolement et la faiblesse des liens sociaux, écrivait-il dans la Harvard Business Review, "sont associés à une réduction de la durée de vie similaire à celle causée par le fait de fumer quinze cigarettes par jour et même plus importante que celle associée à l'obésité. La solitude est également associée à un plus grand risque de maladies cardiovasculaires, de démence, de dépression et d'anxiété". Murthy a été soutenu par un vaste ensemble de recherches, tirées de plus de 200 études impliquant plus de 3 millions de sujets dans le monde, qui ont montré que nous sommes en pleine épidémie de solitude. Les coupables sont multiples et incluent la fluidité de la vie moderne (nous déménageons et changeons plus souvent d'emploi), l'affaiblissement des institutions communautaires telles que les organisations de services et les groupes religieux, l'économie du précariat et notre dépendance croissante aux médias sociaux.
  15. Wikipedia deux films chinois sur la guerre de Corée dans https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Korean_War_films#People's_Republic_of_China à savoir https://en.wikipedia.org/wiki/Assembly_(film) (2005) et https://en.wikipedia.org/wiki/My_War_(film) (2016) Et le Global Times en annonce trois en 2021 : https://www.globaltimes.cn/content/1199138.shtml Bingxue Changjinhe Kuaguoyalujiang Jingangchuan https://www.wsj.com/articles/BL-CJB-29532 (13 septembre 2016) Une vidéo promotionnelle pour un nouveau film chinois sur la guerre de Corée a énervé de nombreux Chinois qui estiment qu'elle manque de respect à la Corée du Sud, plus de 60 ans après que la Chine ait soutenu les ennemis de Séoul au Nord pendant le conflit. La vidéo, diffusée en ligne, montre 24 touristes chinois âgés en visite dans la capitale sud-coréenne de Séoul. Ces touristes, qui sont en fait des acteurs chinois connus jouant les grands-parents des jeunes acteurs du film, interrompent un guide touristique coréen qui leur présente Séoul, en disant qu'ils connaissent déjà la ville. Il y a de nombreuses années, disent-ils, ils "portaient les drapeaux rouges" de leur gouvernement communiste et "n'avaient pas besoin de passeport" pour entrer dans la ville - alors appelée Hansung. Ils n'ont pas dit qu'ils faisaient partie d'une force d'occupation. La vidéo de 2 minutes se termine par un message des touristes demandant au jeune guide de regarder "Ma guerre", un film nationaliste chinois sur les soldats chinois qui ont combattu pendant la guerre de Corée. Il n'y a pas eu de réaction immédiate de la Corée du Sud, mais les commentaires chinois en ligne ont été rapides et sévères, l'un des utilisateurs qualifiant la vidéo de "dégoûtante". En fait, ça doit être assez compliqué de glorifier la participation chinoise à la guerre de Corée sans glorifier en même temps le communisme tel qu'il était entendu à l'époque, c'est à dire exécration du capitalisme et de la propriété privée.
  16. https://www.lowyinstitute.org/the-interpreter/south-china-sea-map-wasn-t (22 septembre 2020) L'ambassade américaine à Hanoi publie par erreur une carte du Vietnam incluant les Spratly et les Paracel.
  17. https://www.ledroit.com/chroniques/la-montee-dun-nationalisme-antiamericain-en-chine-378c1e1744c6b181099af346772e8bb7 (9 décembre 2019) La sortie l’été dernier [2017 ?] du film chinois Wolf Warrior II est symptomatique du nouveau climat nationaliste prévalent en Chine. Cette superproduction est devenue le film chinois le plus rentable de tous les temps. À travers toute la Chine, les spectateurs se levaient à répétition à la fin du film pour chanter l’hymne national chinois Leng Feng, le héros du film, est un vétéran des forces spéciales de l’armée de libération populaire. Il devient une sorte de Rambo chinois travaillant comme gardien pour une entreprise chinoise dans un pays fictif africain. Plongé dans une guerre civile, il défait à lui seul une armée rebelle qui tente de prendre le pouvoir avec le soutien de mercenaires occidentaux. Un tel film aurait eu peu de sens pour le public chinois il y a dix ou quinze ans. La diffusion régulière de films sur la guerre de Corée dans lesquels les Américains sont décrits comme des brutes lâches et les soldats chinois comme des héros intrépides ne sont qu’un autre aspect du déchaînement de la propagande nationaliste antiaméricaine prévalant présentement en Chine. https://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/08/21/wolf-warrior-2-le-rambo-de-la-chinafrique_5174790_3212.html (21 août 2020) Le pitch : le valeureux héros chinois (jeune, musclé et ancien militaire des forces spéciales) vole au secours de pauvres Africains victimes d’affreux Occidentaux. Wolf Warrior 2 est le premier film chinois à reprendre les recettes d’Hollywood, sans une once de subtilité, mais avec une bonne dose de propagande et une vision forcément prochinoise. Passés au crible d’une censure tatillonne, les réalisateurs chinois sont pour la plupart des soldats zélés du « rêve chinois », le slogan défendu depuis son arrivée au pouvoir en 2012 par le président Xi Jinping. D’ailleurs, depuis le 1er juillet, chaque film projeté au cinéma est précédé d’une publicité nationaliste faisant l’éloge des « valeurs socialistes », clip d’une autre époque où certains des acteurs les plus connus de Chine lisent un texte mal écrit sur ce rêve de grandeur. Est-ce un hasard si le film sort juste au moment où la Chine inaugure sa première base militaire à l’étranger… à Djibouti ? Une base censée justement aider à protéger les navires marchands dans la zone… Rien n’est oublié : des hôpitaux chinois soignant les populations autochtones malades d’Ebola (jamais le nom n’est cité, mais tout y est, et on ne voit que des médecins chinois) aux campements de casques bleus (chinois forcément), en passant par les usines dont les patrons (chinois là encore) font travailler des ouvriers africains « tellement heureux et attachés à leur usine ». Il y a aussi ces navires de guerre chinois que l’on voit patrouiller au large des côtes africaines (ces séquences ont en fait été tournées en Chine) pour sauver « tout un peuple » et d’abord protéger ses expatriés. Les méchants sont les Occidentaux qui profitent de la misère africaine… Pour ceux qui n’auraient pas bien saisi le message, le film en fait toujours plus : « Ne vous attaquez pas à la Chine, c’est une puissance importante, membre du Conseil de sécurité », précise un rebelle. « Nous n’avons pas le droit d’envoyer des soldats dans ce pays sans le feu vert des Nations unies », lance, inquiet, un capitaine de destroyer. Autre séquence : des 4x4 (tous de marques chinoises) foncent à travers les lignes ennemies avec pour seule arme un gigantesque drapeau chinois qui semble les protéger des balles… Les clichés s’enchaînent ainsi jusqu’à l’indigestion, jusqu’au plan final d’un passeport chinois projeté plein écran avec une voix off expliquant que, quels que soient l’endroit et la situation, la Chine ne vous laissera jamais tomber… Prenez garde à la colère de l’empire du Milieu, « celui qui offense la Chine sera poursuivi aussi loin qu’il le faut ». Malaise dans la salle, quelques rires sont étouffés. La phrase est devenue le slogan du film. Ce « loup guerrier » que l’on croirait sorti d’un tiroir du ministère de la propagande est coproduit par le groupe Alibaba, le géant chinois du commerce en ligne nouvellement lancé dans la production cinématographique.
  18. https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/antennes-telephonie-huawei-bannies-rennes-brest-1866928.html (28 août 2020) Soupçonnant Huawei d’espionnage au profit de la Chine, le gouvernement français a interdit l’utilisation de ses antennes sur les sites stratégiques et les zones denses en population. En Bretagne, Brest et Rennes sont concernées. En Bretagne, le port militaire et la base de sous-marins nucléaires à Brest, ainsi que les centres opérationnels clés en cybersécurité de Rennes sont visés. Les opérateurs de téléphonie ne pourront donc pas utiliser des antennes Huawei pour fournir la 5G dans ces deux villes. Pour que l'ensemble du réseau reste compatible, les antennes Huawei 4G déjà existantes devront être remplacées par celles d'un fournisseur autorisé. Des perturbations sont à attendre lors de ces opérations. Bouygues Telecoms, utilisateur d' antennes Huawei, se voit dans l'obligation d'en démonter 3 000 sur l'ensemble du territoire avant 2028. Nous n'avons pas pu joindre SFR, mais cet opérateur utiliserait également des antennes Huawei d'après nos sources. Du côté d'Orange, on assure ne pas utiliser d'antennes Huawei en Bretagne.
  19. https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-des-signes-encourageants-a-bordeaux-et-a-marseille-20200922 (22 septembre 2020) « On a effectivement sur le département, et sur Bordeaux en particulier, un plateau depuis le début du mois», confirme Sophie Larrieu, épidémiologiste à SPF. Dans ce département, «la première semaine de septembre, on a atteint un taux d’incidence de 174 cas pour 100.000 habitants et un taux de positivité de 8,4 %. La semaine suivante, le taux d’incidence est redescendu à 144 et le taux de positivité à 7,6 %». Pas de pente descendante selon elle mais une «certaine stabilisation de la circulation virale à un niveau élevé ».
  20. https://www.la-croix.com/Covid-Marseille-restaurateurs-manifestent-ambiance-electrique-2020-09-25-1301115966 Selon un chiffre communiqué jeudi soir à l'AFP par l'ARS (Agence régionale de santé), le taux d'incidence du virus à Marseille était de 281 pour 100.000 au 20 septembre, en baisse par rapport à celui relevé une semaine plus tôt, de 331. https://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/effet_papillon_comment_des_epidemiologistes_americains_ont_pu_pousser_au_desespoir_des_cafetiers_du_vieux_port_184553/document_actu_pro.phtml (25 septembre 2020) Mercredi, le ministre de la santé annonçait la fermeture pour 15 jours des restaurants et des bars dans les Bouches-du-Rhône et à la Guadeloupe, au grand dam des entreprises concernées qui affirment qu’elles font respecter les gestes barrières. Pour cette décision radicale le gouvernement s'est sans nul doute appuyé sur une enquête épidémiologique des CDC (Centers for Diseases Controls) américains. Dans ces travaux, publiés le 11 septembre sur le MMWR, la « CDC COVID 19 Response Team » concluait que la fréquentation de bars et de restaurants peuvent « être des facteurs de risque importants associés à l'infection par le SARS-CoV-2 ». Les patients Covid + étaient plus nombreux que les témoins à déclarer avoir mangé au restaurant (OR = 2,4, 95 % IC = 1,5-3,8) au cours des deux semaines précédant l'apparition de la maladie. Il existe, néanmoins, comme toujours, des limites à cette étude...
  21. Les chercheurs imaginaient bien que le nombre de morts n'allait pas s'arrêter à 7. Aussi ils ont utilisé un modèle, et les données chinoises, pour calculer tout ce qu'ils voulaient calculer pour l'affaire du Diamond Princess au delà de la date où leur série statistique s'arrêtait. Voir la figure 1 et son premier graphique qui donne une estimation de la probabilité de mourir jusqu'à 40 jours après le début de l'hospitalisation. On peut dire en revanche que l'article de Pour la Science contient une erreur quand il affirme "Le taux de mortalité parmi les passagers du Diamond Princess a atteint 1,2 %". Par rapport au nombre de 3711 passagers et membres d'équipage, la proportion de 1,2% aboutirait à 44 morts, et à 32 morts parmi les 2666 passagers. Et si on se restreint aux personnes symptomatiques au nombre de 712*(100%-18%)=584, on aboutit à 584*1,2%=7 morts. Or le quatorzième mort est mort le 14 avril, ce que le journaliste de Pour la Science aurait pu et dû vérifier et prendre en compte dans un article daté du 18 juin.
  22. https://www.ladepeche.fr/2020/09/25/fermer-les-bars-ne-freinera-pas-lepidemie-9095391.php Yves Buisson, épidémiologiste et président de la cellule Covid-19 de l’Académie nationale de médecine réagit au nouveau tour de vis imposé par le gouvernement en raison du rebond de l'épidémie de coronavirus en France. La situation épidémique est effectivement inquiétante. Il ne faut pas se raconter d’histoire. Ce n’est pas encore la catastrophe. On ne peut pas encore dire que l’épidémie est hors de contrôle, mais si on continue comme ça, dans deux ou trois semaines, elle pourrait l’être. C’est pour ça qu’il est largement temps de prendre des mesures drastiques, mais si on veut vraiment freiner l’épidémie et éviter des mesures de reconfinement partiel, je ne suis pas sûr que fermer les bars et les restaurants soit le plus efficace... https://www.ladepeche.fr/2020/09/24/coronavirus-il-fallait-prendre-des-mesures-mais-pas-celles-la-affirme-un-epidemiologiste-9093814.php Pour les foyers d'infection, il n'est pas difficile de remonter la trace. On sait rapidement si le foyer s'est créé au sein de l'entreprise, dans le cadre privé ou lors d'un quelconque événement. Mais il faut savoir que parmi les nouveaux cas identifiés, les foyers d'infection ne représentent que 10%. Ça veut dire qu'il y a 90% des cas qui sont isolés et pour lesquels on ne sait pas où a eu lieu la contamination. Est-ce que c'était dans les transports en commun ? Dans la rue ? Dans un bar ? On ne peut pas le savoir. Ce qu'on peut dire en revanche, c'est que dans la liste des "clusters" identifiés, on ne voit pas apparaître les bars et les restaurants. N'y a-t-il rien qui justifie cette mesure selon vous ? Encore une fois, selon moi, mettre l'accent sur ces seuls lieux de contamination potentiels, ça n'aura pas d'impact sur la progression de l'épidémie, parce que ce n'est pas là que se passent la majorité des transmissions. L'essentiel des transmissions ont lieu dans un contexte familial ou lors de soirées festives entre amis. C'est là que le virus circule le plus librement et de façon dissimulée pour ce qui est des fêtes notamment, puisque les jeunes n'ont pas de symptômes la plupart du temps. Mais ils deviennent des vecteurs et ils se multiplient.
  23. source : https://www.numerama.com/politique/650451-1-laboratoire-sur-4-ne-propose-plus-de-rendez-vous-les-tests-pcr-en-chiffres-exclusifs.html (23 septembre 2020)
  24. https://www.challenges.fr/politique/tests-avec-la-pression-sanitaire-la-priorisation-ne-fonctionne-plus_728808 (24 septembre 2020) En moyenne, 55% des résultats sont rendus dans les 36 heures, et les deux tiers dans les 48 heures, avait indiqué le ministre mercredi soir au cours d'un point presse. "Si jamais nous étions en difficulté malgré" les nouvelles dispositions prises, "et si le nombre de cas prioritaires devenait tel que nous n'arrivions pas à faire face à l'objectif de la réduction des délais", le gouvernement pourrait revenir à la "prescription obligatoire" pour se faire tester, qui avait été supprimée mi-juillet. "S'il fallait le faire, on le ferait", mais "pour l'instant on n'en est pas là", a précisé Olivier Véran.
  25. https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/09/25/affaire-blackrock-l-union-europeenne-doit-se-premunir-contre-tout-risque-de-conflit-d-interets_6053586_3232.html Au mois d’avril, nous apprenions avec stupéfaction la sélection de BlackRock comme conseiller de la Commission européenne pour l’intégration des facteurs sociaux et environnementaux dans la supervision des banques en Europe. Une décision pour le moins problématique puisque BlackRock, plus grand gestionnaire d’actifs au monde, s’occupe des intérêts de huit des principales firmes pétrolières de la planète et détient plus de 87 milliards de dollars d’actifs dans les entreprises des énergies fossiles.