FATac

Avions mal-nés

Recommended Posts

Suite à un début de discussion sur le fil F-35, il m'a paru intéressant d'ouvrir ce fil pour recenser les plus emblématiques des avions mal-nés.

On pourra discuter de ce qui en a fait un avion mal-né, de comment ils ont, éventuellement, été sauvés.

Déjà, définissons un avion mal-né. Pour moi, c'est un avion dont le cahier des charges est intenable, ou bien dont certains aspects, à la construction, n'ont pas été pris en compte. Au bout du compte, l'appareil devient soit incapable d'assurer ses missions, soit dangereux.

Un des exemples classiquement proposé est le F-104 Starfighter, le faiseur de veuves d'outre-Rhin. Je ne partage pas cette opinion car l'avion a fait preuve de ses qualités exceptionnelles sur tous les terrains de jeux chauds et ensoleillés (SE Asiatique, USA côté sud, Espagne, Grèce,Turquie, Pakistan ...). Le gros défaut, c'est de l'avoir vendu pour un territoire auquel il n'était pas adapté (Europe centrale et de l'ouest, Nord canadien, zones de nébulosité importante) et pour des missions hors du cahier des charges initiales (attaque ou pénétration à basse-altitude notamment).

Le F-105 Thunderchief, en revanche, malgré une gueule d'enfer, des caractéristique hors du commun et une longévité exceptionnelle, est, pour moi, typique de l'avion mal-né. Le programme a connu des errements, des annulations, des reprises, des reports, des équipements intérimaires en attendant la livraison des équipements définitifs pas encore au point (moteur, avionique), des redessins successifs (cellule en respectant la loi des aires, dérive, etc.). La structure a du être reprise entre deux versions - son dessin initial ne laissait pas assez de marge au vu des alourdissements successifs de l'engin. Quelque part, cette situation et toutes ces péripéties me rappellent sérieusement les avatars du Lightning II.

Le F7U Cutlass est un cas différent. Mal pensé, trop innovant pour la compréhension aérodynamique de l'époque, cet appareil aurait difficilement pu passer le stade du prototype. Il était certainement valable pour explorer certains domaines de conception, mais pas pour en faire un vrai avion d'armes. Il y a eu, cependant, un entêtement criminel pour poursuivre le programme malgré la mort de 4 pilotes d'essai. Au final, l'appareil, s'il satisfaisait (strictement) le cahier des charges de sa définition, a eu une carrière très courte (entre 3 et 5 ans !) au cours de laquelle il a connu 25% d'attrition (soit près de 75 avions perdus à la suite d'accidents).

Si vous en avez d'autres, ou si vous souhaitez commenter ma position sur ces trois appareils ... le débat est ouvert.

  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plus ancien, le magnifique Westland Whirlwind... et ses moteurs Rolls-Royce mités. :'(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon sujet.

Pour commencer et par rapport à qui vous savez, je commencerai par le Typhoon.

Celui de 39-45.

Avec son aile épaisse c'était une daube. Ensuite, il est devenu le Tempest qui lui était un bon avion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les Vought SB2U Vindicator et le Douglas TBD Devastator, innovants quant à leur conception métallique à revêtement travaillant et train rentrant mais dramatiquement sous motorisés (de plus en plus au fil des versions pourle Vindicator) et très lents.

Les TBD furent taillés en pièces à Midway 35 perdus sur environ 41 engagés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Douglas  Devastator, c'est vrai qu'il était pas beau.

Je ne savais pas que c'était un avion pas terrible mais je ne suis pas surpris plus que ça Pascal.

Des fois, y'a des avions, on ne sait pas exactement pourquoi, mais on les sent pas.

Perso, c'est ce que je pense depuis longtemps du F-35.

Mais difficile d'argumenter sur le sujet quand on a que des intuitions.

C'est pourquoi d'une certaine façon, ça me fait plaisir tout ce qui sort maintenant sur le F-35.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le F-105 a quand même fini par être au point et connaître une bonne carrière. Il a eu une naissance difficile certes, mais le résultat était là, non ? Détail intéressant son prix était donné à 2.5 millions de dollars par avion en 1960, soit 10 fois moins qu'un avion actuel !

Je me demande si parmi les mal-nés on ne peut pas inclure le MiG-23 ? Sur le papier il promettait mais au final il s'est systématiquement fait étriller dans tous ses engagement au combat : maniabilité capricieuse, système radar médiocre, moteur peu fiable,...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si l'on sort les antiquités, parmi les appareils mal nés de la 2eGM, il faut penser à l'Avro Manchester. Celui-ci fut, littéralement, en dessous de tout et failli couler son constructeur. Le plan de dernière minute pour le sauver, en le transformant en quadrimoteur, donna naissance à l'Avro Lancaster qui fut un des meilleurs bombardiers lourds alliés (bien qu'un poil plus lent que les B-17 et B-24, il pouvait emporter une charge de bombe double ou triple ; une capacité qui ne fut égalée que par le B-29 nettement plus hi-tech à l'époque).

Je n'ai plus les idées très claires à ce sujet, mais il me semble aussi que l'acharnement thérapeutique sur le Bf-110 pour en faire les Me-210 et Me-410 a donné naissance à des veaux dont personne ne voulait plus dans la Luftwaffe.

Pour revenir sur le F-105, le Thud final qui a eu une belle et longue carrière a fini par ne plus avoir grand chose en commun avec la définition initiale (ni le moteur, ni l'avionique, ni la cellule, ni la structure, ni les entrées d'air, ni les plans verticaux). Hors le nom, l'allure générale et la mission ... C'est un appareil mal né, mais sauvé par l'acharnement des concepteurs (comme les couples Manchester/Lacaster et Typhoon/Tempest)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Bf-110 correspondait à un concept de destroyer aérien : un avion puissant, bien armé et blindé. Évidemment ce concept était fumeux mais sa grosse cellule a permis d'en faire un chasseur de nuit convenable car on pouvait lui implanter des équipements volumineux comme des radars par exemple. Là encore un avion mal-né à la base a été récupéré pour en faire quelque chose de plus ou moins convenable. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Boulton Paul Défiant née d’une fausse bonne idée avec son armement en tourelle, au final ce qu’il a fait de mieux c’est remorqueur de cibles.

Fairey Battle un vrai cercueil volant avec sa faible vitesse et son armement trop léger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Finalement, des avions mal nés peuvent renaître:

Typhoon, Lancaster, et d'autres certainement.

Interessant!

Le Mustang est devenu un avion exceptionnel grâce au Merlin.

Comme quoi ça ce joue à pas grand chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Mustang est devenu un avion exceptionnel grâce au Merlin.

et aussi au viseur gyroscopique Sperry qui transformait un pilote lambda en tireur d'élite digne de René Fonck

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon sujet.

Pour commencer et par rapport à qui vous savez, je commencerai par le Typhoon.

Celui de 39-45.

Avec son aile épaisse c'était une daube. Ensuite, il est devenu le Tempest qui lui était un bon avion.

Le Typhoon de la 2nde GM ?

Je croyais que ses pertes élevées était essentiellement dues au fait qu'on l'employait en mission d'attaque au sol contre des troupes bien pourvues en FLAK... je n'étais pas au courrant de défaut conceptuel :rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah on l’a cantonné au missions d’attaque au sol justement par ce qu’il était incapable d’assumer le rôle de chasseur pour lequel il avait été conçu.

Mais Hawker c’est bien rattrapé avec le Tempest comme le dit Syntaxerror9.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'aile du Tempest et ses ailerons courant tous le long du bord de fuite en faisait un avion différent du Typhie en revanche au dessus de 6000 mètres il était bien moins à l'aise et son pilote était particulièrement pointu

Les pages du grand cirque que lui consacra P H Clostermann sont très révélatrice avion performant mais très exigeant, à l'opposé d'une autre star le Hellcat dont les pilotes vantaient le caractère très sain des qualités de vol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au nombre des problèmes de naissance du Hawker Typhoon :

- Un énorme problème de structure sur l'arrière du fuselage, qui a conduit à la perte de nombreux avions, et qui était souvent matérialisé par une série de renforts pariétaux "agrafés" tout autour de la queue.

- Des performances asthmatiques au dessus de 2800/3000 m. D'où le cantonnement dans les basses couches pour rendre le problème moins sensible

- Un couple hélice monstrueux au roulage, à l'accélération, ou en cas de remise des gaz à l'atterrissage. Les pilotes passaient leur temps à trimer l'avion en fonction du régime moteur et du pas d'hélice. Un nombre élevés d'avion a été perdu sur des pertes de contrôle et de trajectoire en liaison avec un usage brutal de la manette des gaz à proximité du sol.

- Une géométrie de radiateur qui facilitait le capotage ou les chevaux de bois. Le radiateur, énorme et devant, touchait généralement le sol ou l'eau en premier en cas d'atterrissage de fortune, ce qui - avec la vitesse résiduelle - catapultait littéralement l'avion par dessus le moteur. Les atterrissages de fortune se terminaient donc souvent sur le dos, ou verticalement dans le meilleur des cas, mais jamais sans dégâts.

- Une propension certaine à cracher de l'huile par les soupapes à chemise louvoyante provoquait des projections brûlantes sur le pare-brise et augmentait substantiellement les risques d'incendie - le feu étant la pire des catastrophes à bord d'un avion comme à bord d'un navire.

- Le cockpit, à la verrière plus proche de la cage que de la bulle et à la portière capricieuse, n'avait pas spécialement l'agrément des pilotes.

C'est déjà pas mal, pour un début.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OK, je comprends mieux, merci.

La bonne opinion que j'en avais vient du fait que j'ai lu un livre qui mettait en évidence le fait qu'il était trés craint des troupes au sol allemandes, notamment en Normandie, grâce à ses canons de 20 et ses 4 ou 8 roquettes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il est particulièrement intéressant de constater que certains appareils très mal considérés au sein de certaines forces aériennes furent de véritables stars chez d'autres

-le Buffalo qui fit les beaux jours des Finlandais se fit tailler des croupières en Malaisie et était mal vu de l'USN (même s'il était bien supérieur à la première version du F4F)

-le P 39 qui fut un appareil d'as chez les russes notamment Rechkalov et Pokrychkyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le F22 n'est pas mal né. C'est un bon avion. Simplement complexe.

D'ailleurs vous parlez tous d'avion assez vieux. Pas grand chose après les années 70. La progression de la technique permet d'éliminer les risques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pascal, le collimateur Spery avait quoi de mieux que celui d'un FW-190 ou d'un Me-109 par exemple?

Le K-14 permettait un pré-réglage du collimateur en fonction du type d'appareil poursuivi (réglage par une molette sur la manette des gaz ou par un curseur coulissant juste sous le collimateur). Du coup, le réticule de visée (les 6 points à mettre autour de la cible) se projetaient pile-poil sur l'envergure du type visé à la distance de convergence. La partie gyroscopique était, si je me souviens bien, une aide à la correction de la déflexion.

Ca rend le tir d'une facilité insolente par rapport au collimateur Revi de la Luftwaffe sur lequel le calcul des distances impose une certaine gymnastique : le cercle du Revi indique une distance d'un facteur 10. En gros, si un appareil s'inscrit pile poil, en envergure, dans le cercle, alors la distance qui nous sépare de lui est de 10 envergures. Si l'appareil s'inscrit 2 fois dans le cercle, il est 20 envergures plus loin. etc. Du coup, il faut calculer, compter, et surtout connaître ou estimer les envergures adverses pour arriver à tirer à la bonne distance.

Le K-14 transformait les perdreaux de l'année en tireurs d'élite moustachus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le F22 n'est pas né. C'est un bonne avion. Simplement complexe.

D'ailleurs vous parlez tous d'avion assez vieux. Pas grand chose après les années 70. La progression de la technique permet d'éliminer les risques.

Le F-22 (je veux dire: l'arrêt du F-22) est un énorme gâchis. Un peu comme si à la fin des années 80 l'USAF se serait arrêtée à 200 F-15 (sacrifiant sa suprématie aérienne) pour basculer vers un appareil de type Tornado (ce que sera le F-35: très bon en AtG, mais une tanche en AtA). Le F-22 avait un potentiel de développement exceptionnel, avec une aérodynamique, des moteurs, et des matériaux éprouvés et transférables sur des versions "agrandies" (FB-22) voire navalisées, et ils ont préféré développer un nouvel avion, une nouvelle aérodynamique même pas concluante (avec le cauchemar de soutes conçues justes pour le plaisir de transporter des JDAM Mk84 en interne, une bombe difficile à utiliser non?), un nouveau moteur, un nouveau radar, un nouveau cockpit... avion qui sera moins furtif et qui au final devra transporter des armements en externe, comme l'aurait fait un F/A-22 "E" une fois les menaces AA réduites...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5230
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    Jean I
    Membre le plus récent
    Jean I
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20347
    Total des sujets
    1151976
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets