Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Somalie] Piège en haute mer pour des pirates au large


Bill
 Share

Recommended Posts

Sinon, on ne pas tout de même pas fermer l'accès à l'océan Indien depuis la Méditerranée à cause d'une bande de zozos, c'est leur faire trop d'honneur. Je signale que ce voilier à était pris à plusieurs centaines de kms de la terre ferme, empêcher la circulation ''civile'' dans le golfe d'Aden serait vraiment une preuve d'impuissance alors qu'au XVIIIe S on pouvait circulait dans les Caraibes alors infesté de flibustiers autrement plus redoutables que ces gus... :P

Le probleme c'est que le traffic marchand dans cette partie de l'océan indien concerne essentiellement que le traffic a destination de l'Europe.

A priori la seule solution de reduire nettement la piraterie serait de remettre en place une autorité dans les zone littorale, et la derniere fois cela a été un echec cinglant. D'autant que pour cela il faudrait une résolution de l'ONU, l'accord du gouvernement en exil, et des arrangement politique avec les chef locaux, voire les islamiste. Bien trop compliqué ... pour que quelqu'un s'emmerde a faire ca alors que ce n'est pas absolument indispensable. La plupart des intrvenant qui pourrait le faire on bien d'autre chats a fouetter.

Pour ce qui est des lien avec le terrorisme internationale les américain gere ca au coup par coup avec des hit and run de force spéciale et de drone. Pour le reste il s'en foutent, et on deja assez de souci avec les autres theatres.

L'Europe n'a pas de volonter de résoudre le probleme la plupart payent juste les rancon c'est moins cher et moins risqué.

Les pays de la région emmercé, comme l'Egypte, n'ont pas les moyens d'intervenir, autant politiquement que militairement. On a bien vu la limite des locaux avec l'intervention de l'UA a Mogadisho appuyé par les Force Ethiopienne.

Dans ces condition le traffic plaisance devrait etre inexistant dans le coin, et le traffic marchand se dérouler en convoi avec soit des moyen de protection embarqué soit une escorte disponible pas trop loin. Plus de traffic ... plus de cible ... plus de pirates. En pratiques les pirates ne pourront pas aller pirater au bout du monde non plus leurs base sont en somalie et s'ils opere trop loin de leur base, leur chance de les rejoindre diminue sérieusement, vu la densité de la flotte anti piraterie.

Link to comment
Share on other sites

En même temps, sans vouloir jouer les sans cœur ou connard de service, maintenant qu'un civil est mort, les autres plaisanciers vont peut être comprendre que faire le guignol là bas alors qu'on vous a averti c'est VRAIMENT dangereux et qu'on peut y laisser sa peau. Ca fait plus d'un an que l'on rabâche qu'il ne faut pas aller là bas, maintenant les gens savent pourquoi. Et pour moi, cela ne met pas en doute l'efficacité de nos gars sur le terrain, ils font ce qu'ils peuvent pour que cela se passe au mieux. Je compatis autant pour eux que la famille parce que je sais que c'est toujours rageant de ne pas pouvoir sauver quelqu'un, même si c'est un irresponsable de premier ordre qui conduisait en état d'ivresse, faisait du hors piste ou se baladait en mer par vent force 7, toujours ce sale goût dans la bouche de ne pas avoir pu ramener tout le monde.

Autre chose, si les pirates prennent conscience aussi qu'on peut accepter des pertes parmi les otages si ça permet de les foutre au cimetière ou au pire, à l'ombre, les pavillons tricolores deviendront bien moins populaires.

+10.

Ras le bol des irresponsables qui font ce qu'ils veulent et puis viennent pleurnicher après parce qu'on les maltraite. On vit dans une société d'ados attardés assistés et revendicateurs où on n'assume plus ses actes. Toujours à chercher un coupable extérieur à ses propres fautes! Lamentable. Le père est mort et après? Il avait outrepassé les consignes de prudence et pire: mis en péril sa famille. Ayant deux enfants, je m'abstiendrai de qualifier ce que je pense de ce comportement. Un mot me vient à l'esprit, mais je le garde pour moi...

Link to comment
Share on other sites

Il me semble que cette personne avait été prévenu avant et pendant son voyage par le quai d'Orsay.  C'est vraiment triste mais maintenant les pirates savent qu'il faut éviter le pavillon et les otages français. La mission semble avoir été bien préparée, il y avait en tout 70 commandos parachutés, la tête de 2 pirates se sont fait la malle par des tires de sniper, 3 capturés dont 1 qui avait décidé de faire une petite trempette pour échapper aux français  :lol:

Tant que tout ce beau monde est là bas, ils veulent pas en profiter pour délivrer ce pauvre capitaine américain?

Link to comment
Share on other sites

Révélation de Jean Guisnel du Point.

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-04-11/nos-revelations-liberation-des-otages-du-tanit-70-commandos/1648/0/334222

Le ministre de la Défense Hervé Morin n'a pas tout dit, lors de sa conférence de presse d'hier soir, sur la libération des otages du Tanit, capturé le 4 avril à environ 640 km au large de Ras Hafun, dans le nord-est de la Somalie, et sur les conditions de la mort de l'un d'entre eux, Florent Lemaçon.

Le premier élément concerne les forces utilisées pour cette opération. Énormes ! Plusieurs dizaines de militaires ont été directement concernés, dont 70 commandos marine. Vingt d'entre eux étaient prépositionnés à Djibouti, et 50 ont été envoyés de France dans le courant de la semaine, parmi lesquels tous les spécialistes français les plus entraînés aux opérations d'assaut à la mer (tireurs d'élite, etc.), venant de plusieurs commandos marine. Ce groupe comprenait également des nageurs de combat du commando Hubert. L'opération était organisée par l'état-major tactique du Cofusco (Commandement des fusiliers marins et commandos) de Lorient, sous l'autorité de son chef d'état-major, le capitaine de vaisseau Paul-Henri Desgrées du Lou.

Aucune négociation n'a été possible

Outre ces spécialistes, des négociateurs ont été également envoyés sur place, accompagnés par des linguistes parlant le somali. La défense parle de "professionnels" pour évoquer ces négociateurs, sans autre précision. Nous pouvons ajouter qu'ils appartiennent à la DGSE, services secrets français. L'ensemble de ces personnels, soit plus de 70 personnes, ont été "tarponnés" (parachutés en mer) à partir d'un avion C-130 Hercules ayant décollé de Djibouti. Cette configuration est celle qui a déjà été mise en place dans l'affaire des otages du Carré d'As, en septembre 2008, et qui n'a jamais été divulguée. On remarque qu'elle ne fait appel qu'aux seuls services du ministère de la Défense, et qu'elle n'a pas recours au GIGN, contrairement à ce qui s'est passé lors de l'affaire du Tanio.

Simultanément, à chaque étape de l'opération en préparation, des réunions se sont tenues à l'Élysée avec le président de la République en personne, auxquelles ont participé, notamment, le ministre de la Défense Hervé Morin, le chef d'état-major des armées, le général Jean-Louis Georgelin, et le chef de l'état-major particulier de la présidence de la République. Toutes les décisions, successivement, ont été prises en direct par le chef des armées, Nicolas Sarkozy, qui confirme, une fois encore, sa volonté de conduire les opérations militaires rênes courtes. La décision d'intervenir hier en fin d'après-midi a été prise pour plusieurs raisons. La principale, c'est que le voilier se rapprochait dangereusement des côtes somaliennes, et Paris ne voulait en aucune manière avoir à gérer des otages, dont un jeune enfant, retenus sur le sol du Puntland, entité sans statut juridique.

Les otages libérés arrivent à Paris dimanche

Actuellement, près de 150 marins étrangers y sont déjà retenus. Les autorités françaises se sont également aperçues que les pirates somaliens fonctionnaient comme ceux du XVIIIe siècle. Une fois le bateau arraisonné, il est confié à un "équipage de prise" composé de convoyeurs de rang subalterne. Aucune négociation n'a été possible avec eux, et ils ont refusé toutes les ouvertures, qu'il s'agisse du versement d'une rançon ou de l'échange de la mère et de son enfant contre un officier. Pire : les interceptions des communications des pirates utilisant les moyens de communication du bord ont révélé que leurs commanditaires à terre leur donnaient des instructions radicales. Les convoyeurs ont menacé de faire sauter le Tanit avec les otages en se suicidant, en cas d'assaut. Celui-ci est intervenu en fin de journée.

Quatre bâtiments ont participé à cette opération. Il s'agit des navires français l' Aconit, le Floréal et le Commandant Ducuing, ainsi que d'un navire allemand disposant d'infrastructures hospitalières lourdes, la frégate Mecklenburg-Vorpommern. Au cours de l'assaut, les otages situés à l'avant (les deux amis des propriétaires) et à l'arrière du bateau (la mère et l'enfant) ont été sécurisés immédiatement. À l'intérieur du voilier, des pirates se sont mis à tirer au kalachnikov à la verticale, à travers le pont. Dans des conditions encore indéterminées qui seront élucidées par l'enquête, le skipper du voilier, Florent Lemaçon, a été tué. De même que deux preneurs d'otages. Le ministre de la Défense Hervé Morin n'a en tout cas pas exclu samedi sur Europe 1 que Florent Lemaçon été tué par "un tir français". "Il y aura une enquête judiciaire et donc une autopsie. On ne peut pas exclure que dans l'échange de tirs entre pirates et commandos le tir soit français", a en effet déclaré le ministre de la Défense. Il a par ailleurs annoncé samedi que les quatre otages libérés arriveraient dimanche à Paris. Il a de fait affrété un avion à cet effet.

Link to comment
Share on other sites

Je ne crois pas que ça dissuadera d'autres pirates d'attaquer des bateaux français, ou très peu. Ces gens-là n'ont rien à perdre. Ceci dit on a raison d'intervenir car leur payer une rançon systématiquement serait encourager la piraterie et envoyer un fort mauvais signal quant à la détermination ne dos dirigeants politiques et militaires.

Link to comment
Share on other sites

Le probleme c'est que dans ce contexte tu ne risque pas seulement ta vie, mais celle de tes passagers ... et celle des militaires qui vont devoir gérer la prise d'otage. Accessoirement celle des autres futur otages que les rancons on tendance a favoriser.

- ta vie et celle des passagers: ils connaissaient les risques et on pris leur décision en conscience (du moins les adultes),

- celle des soldats: demandent leurs si ils préfèrent rester au camp ou aller sur le terrain appliquer ce pour quoi ils s'entrainent a longueur d'année,

- celle des autres futur otages que les rancons on tendance a favoriser: a ce rythme, et a supposer que les média ne sabotent pas l'effet psychologique créés chez les pirates par leurs echecs à répétition, le pavillon français on lui foutra la paix, il y aura de moins en moins de futurs otages.

Le piratage du Tanit s'achève par un drame: un otage tué, quatre libérés

un drame. le temp d'écrire ce post il y en a un qui s'est crashé en voiture contre un arbre, un qui est tombé raide mort dans la rue d'un arret cardiaque et un autre qui s'est choppé une nosocomiale à l'hopital, mais il y en a un qui a mené une vie de reve et d'aventure, qui a pris des risques et qui y est resté et c'est un drame. Ouai j'ai une petite pensée pour lui, mais pas plus, mais je ne suis pas un adept de Voici ou Gala, c'est pas parce que quelqu'un est peopolisé que je vais éprouver plus de compassion que pour un autre.

Les médias et le gouvernement, c'est pareil, ils en ont rien a foutre de la victime, c'est juste qu'ils se sont foutu dans le crane que jouer sur les sentiments des gens c'est plus rentable que de faire appel à leur sens de l'honneur et leur intelligence.

Je ne crois pas que ça dissuadera d'autres pirates d'attaquer des bateaux français, ou très peu. Ces gens-là n'ont rien à perdre. Ceci dit on a raison d'intervenir car leur payer une rançon systématiquement serait encourager la piraterie et envoyer un fort mauvais signal quant à la détermination ne dos dirigeants politiques et militaires.

si, les pirates on quand meme maint fois montrés qu'ils étaient intelligents. Je serais d'accord qu'ils n'ont rien a perdre si il n'y avait pas d'autre proies plus faciles. Mais ce n'est pas le cas.

Link to comment
Share on other sites

La dissuasion ça aurait marché encore mieux si on n'avait pas fait 3 prisonniers.

Si aucun pirates n'était sorti vivant de l'assaut, le message aurait été clair.

Vous n'avez pas pensé que l'otage a peut-être été tué parce qu'on a voulu prendre des pincettes et faire des prisonniers plutôt que d'y aller franco ? 

Link to comment
Share on other sites

+10.

Ras le bol des irresponsables qui font ce qu'ils veulent et puis viennent pleurnicher après parce qu'on les maltraite. On vit dans une société d'ados attardés assistés et revendicateurs où on n'assume plus ses actes. Toujours à chercher un coupable extérieur à ses propres fautes! Lamentable. Le père est mort et après? Il avait outrepassé les consignes de prudence et pire: mis en péril sa famille. Ayant deux enfants, je m'abstiendrai de qualifier ce que je pense de ce comportement. Un mot me vient à l'esprit, mais je le garde pour moi...

BRAVO MONSIEUR !

Entre vous et Roland ..

Sincerement bravo ,je vous rejoins totalement .

C'est bien malheureux que le sang ait été versé ,mais que diable ,il l'avait bien cherché à vouloir faire le barbot qu'aucune regle ne retient .

Un seul réel soulagement ,que le gosse n'aie rien eu ,les quatre autres étaient des adultes (ir)responsable ,et l'un d'eux l'a payé de sa vie .

Je crains néanmoins que si c'est une balle Française qui a réglé définitivement le compte de l'inconscient (auquel je n'adresserais un RIP que par principe ,car risquer la vie de son enfant comme ça c'est .. non je ne le dirais pas) on accuse les militaires .

Respect à vous d'ailleurs messieurs (et mesdames !),sachez qu'on croit en vous !

Link to comment
Share on other sites

autant pour moi je me disais bien que je posté pas au bonne endroit ,quel boulet je fais :P :-[     .pirate = mer donc marine de guerre reste du monde . :-[

triste pour la victime ,mais bon s'est beau de faire de la plaisance cheveux aux vents sur le gaillarde avant (tient sa rime bien) dans un des endroits les plus dangereux du globe .

les journaleux commencent à polémiquer(d'ailleur présenter des images de légionnaire à arta-plage en les présentants comme commando-marine moyen bof ,j'ai vu sa sur TF1) sur le fait qu'il n'y est pas eu de membre du GIGN ,et de la cause réelle du décés du skipper ,faudrait pas inverser les rôles ,une intervention militaire ,il n'y a pas de service aprés-vente avec garantie ,faudrait pas chercher des poux à nos miltaires .

pour les pirates je serais d'avis à faire comme les russes qui à une époque se faisait braquer leurs navires côte ouest de l'afrique ,apparemment ils avaient déployés du monde dans le secteur et on flingué pas mal de pirates ,sa a du avoir de l'effet ,puisqu' apparemment les navires battant pavillon russe ne se faisait plus emmerder !s'est pas fin mais au moin sa marche .

 

Link to comment
Share on other sites

Jean Guisnel se fait le porte voix des frustrations du GIGN..... >:(  Depuis Thalatine et la prise de becs entre marins et gendarmes, ces derniers ne sont pas les bienvenus chez les Cdo Marine....qui doivent etre bien contents de pouvoir montrer aux pandores que leurs operations c'est autre chose que du flanc dans le style Pascal Paoli avec assaut heliporte sous les applaudissements des CGTistes hilares....

La crise existentielle du GIGN qui n'a jamais eu autant de moyens et aussi peu de vrais missions n'est pas prete de se calmer....

PS: M. Guisnel, le "Tanio" c'etait un petrolier qui s'est eventre au large de la Bretagne il y a plus de 20 ans, pas une prise d'otages....

Link to comment
Share on other sites

Et à présent on en est à chercher la balle de qui a tué monsieur...

Ya pas moyen d'obtenir un mandat ONU pour faire des frappes éclaires à loisir ? Le Puntland est complètement hors du contrôle de Mogadishu, islamistes ou pas.

Link to comment
Share on other sites

celle des autres futur otages que les rancons on tendance a favoriser: a ce rythme, et a supposer que les média ne sabotent pas l'effet psychologique créés chez les pirates par leurs echecs à répétition, le pavillon français on lui foutra la paix, il y aura de moins en moins de futurs otages.

Les français avaient commencé par negocier, ils ont repeter plusieurs fois que c'etait impossible, maitenant deuxieme choses, tu reves tout haut et en couleur, le drapeau francais sera tj une cible aux meme prix que les américains ou les portugais...

Non seulement le pirate somaliens de base, ne sait pas c'est quoi un francais ni un belge ni un hollandais, pour lui une cible sa restera tj une cible peu importe le pavillon, les pirates un peu plus évolué, à savoir les cerveaux, n'en auront rien à foutre si 5 des  leurs se feront tuer, si malgrer tout ils ont 1 chances sur 10 de capturer le navire, ils le feront, et les 5 morts seront remplacer par 25 nouveaux....

Link to comment
Share on other sites

je penses qu'on devrait organiser des raids de  commando et régulier (et pas dans le genre fin), de trés courte durée à terre (en plus tu laisses des drapeaux français avec une cassette enregistré en somalien du genre :vu se qui s'est passé alors n'approche plus de mes navires avec se drapeaux accroché dessus  :lol:)    et réguliérement ,harceler les gus dans les zones reconnus ,en gros les faire chier , leur mettre la pression ,certe on ne pourra pas traiter toute la côte somalienne ,mais ses actions seront vite connu dans le pays (si en plus s'est pas fin sa ira encore plus vite ).pareil on devrait remettre au goût du jour le principe des canonniéres ,crée des navires rapide ,surarmée avec un effectifs de 30 à 40 personnes ,je ne suis pas un spécialiste mais voilà ,quelques idée balancé à la grenade à fusil  ;) =( :lol: =( ;)

Link to comment
Share on other sites

Il faut que je retrouve une histoire de la piraterie pour vérifier. Mais en tenant compte de l'évolution des technique tout ce que vous envisagez a déja été fait sans grand résultat.

Les solution sont connue et peux nombreuses. S'attaquer aux armateurs arrivé à un certain niveau ce ne sont pas les pirates qui s'enrichissent mais les fournisseurs de services .Les hommes devenus riches lors des diverses ruée vers l'or ne sont pas les chercheurs mais ceux qui leur fournissaient la pelle et le bourbon

Nettoyer le nid de frelon opération qui sefait au sol et reviens à reconstruire un état

Vu les dernierres opérations de ce style je doute que l'on tente l'opération

Dernierre solution trouver un pirate bien cruel et efficaceet lui assurer un rente et l'impunité si il nous débarrasse de ces collégues de travail

Link to comment
Share on other sites

Concrètement, qu'est ce qui nous empêche d'intervenir au Puntland ? L'autonomie de cette région n'est reconnue par personne, et pour une fois nous avons totalement les moyens militaires d'intervenir. Bien sur difficile de différencier un pirate d'un pêcheur, mais c'est le même genre de situation

que nous avons en Afghanistan, on a déjà vu ça… par ailleurs même s'il n'était pas question de détruire toute infrastructure ou bateaux-mère, nous pouvons déjà libérer les quelques 300 marins et la quinzaine de navires retenus dans le port d'Eyl. Enfin quoi, c'est la troisième opération de libération que nous effectuons, et celle ci c'est terminée moins bien que les autres fois. C'est pas une raison pour intervenir ça ??

On entends ici et là, que la France "a des couilles" de faire intervenir ses commandos au lieu de négocier ou de laisser faire jusqu'à ce que ce cela se calme (Le capitaine américain…), mais "avoir des couilles" serait d'intervenir au moins pour libérer ces marins, et plus si possible.

Link to comment
Share on other sites

Il faut que je retrouve une histoire de la piraterie pour vérifier. Mais en tenant compte de l'évolution des technique tout ce que vous envisagez a déja été fait sans grand résultat.

Les solution sont connue et peux nombreuses. S'attaquer aux armateurs arrivé à un certain niveau ce ne sont pas les pirates qui s'enrichissent mais les fournisseurs de services .Les hommes devenus riches lors des diverses ruée vers l'or ne sont pas les chercheurs mais ceux qui leur fournissaient la pelle et le bourbon

Nettoyer le nid de frelon opération qui sefait au sol et reviens à reconstruire un état

Vu les dernierres opérations de ce style je doute que l'on tente l'opération

Dernierre solution trouver un pirate bien cruel et efficaceet lui assurer un rente et l'impunité si il nous débarrasse de ces collégues de travail

gibbs:

l'idée est pas con surtout que l'on peut jouer avec le principe de clan qui existe dans la société somalienne .

Link to comment
Share on other sites

Concrètement, qu'est ce qui nous empêche d'intervenir au Puntland ? L'autonomie de cette région n'est reconnue par personne, et pour une fois nous avons totalement les moyens militaires d'intervenir.

Le fait qu'on ne reconnaisse pas son autonomie justement : ça reviendrait à mener des actions de guerre en Somalie... La charte ONU interdit la guerre donc il faudrait une résolution ONU et l'accord du gouvernement somalien (et là faudrait savoir lequel, les islamistes ou le gvt en exil ?)

Link to comment
Share on other sites

http://www.lejdd.fr/cmc/international/200915/le-capitaine-est-mort-d-une-balle-dans-la-tete_201691.html

Florent Lemaçon, que sa compagne appelait "le Capitaine", a été tué d'une balle dans la tête lors de l'assaut donné vendredi par les commandos français. Chloé, libérée avec Colin, son petit garçon, est sous le choc. Les preneurs d'otages ont été arrêtés et devraient être incarcérés comme les pirates du Ponant et du Carré d'as. Récit des six minutes d'une libération meurtrière.

L'assaut des commandos a duré moins de six minutes.

À l'intérieur du bateau, les balles sifflent de partout. Jusqu'au dernier instant, il essaie de protéger sa femme et son fils, les recouvrant d'un matelas, puis de tout son corps. Chloé et Colin Lemaçon sont finalement sauvés, ainsi que leurs amis Dorian Pierre et Steven Ménoret. Mais c'est en se précipitant lors de l'assaut vers les siens que Florent Lemaçon, le propriétaire du Tanit, a probablement été tué vendredi d'une balle dans la tête. Projectile français ou somalien? Balle perdue ou exécution? Aucune certitude samedi soir. Mais le ministre de la Défense, Hervé Morin, n'excluait pas que le skippeur ait été tué par "un tir français".

"Chloé a vu son mari se précipiter vers elle et son fils pour les protéger", raconte le capitaine de vaisseau Guillaume Goutay, commandant de L'Aconit. Hier, toute la journée, les commandos de marine français ont décrit à leurs officiers supérieurs la scène qui n'a duré que quelques minutes, six au maximum. L'assaut commence à 15 h 30, heure de Paris. La nuit tombe au large du Puntland. L'autorisation pour lancer l'opération est donnée dès jeudi en fin de matinée par le président de la République depuis l'Elysée. Les preneurs d'otages se rapprochent trop des côtes. Ils ne sont plus qu'à 20 milles nautiques de la terre. "Nous nous étions fixé comme ligne rouge qu'en aucun cas nos compatriotes ne puissent être débarqués au Puntland", confirme Hervé Morin, ministre de la Défense.

Huit commandos montent à bord en trente secondes

Les militaires français ont un feu vert de principe. Il est confirmé vendredi en fin de matinée. "Nous avons ensuite attendu que trois des cinq pirates se regroupent sur le pont", raconte le général Jean-Louis Georgelin, chef d'état-major des armées. C'est à ce moment-là que huit fusiliers commandos s'approchent du voilier à bord d'un Zodiac. Si rapidement que les Somaliens n'ont pas le temps de les voir arriver. Au même moment, depuis L'Aconit qui est à moins de 500 mètres du voilier, des tireurs d'élite abattent deux des pirates, le troisième tombe à l'eau. D'autres militaires attrapent les mégaphones et conseillent aux otages de se coucher à terre. En trente secondes, les huit commandos parviennent à monter à bord. Deux d'entre eux entrent dans la cabine arrière et "sécurisent" deux des otages, la mère et l'enfant. Deux autres vont à l'avant et prennent en charge Dorian Pierre et Steven Ménoret. Tout se passe très vite.

Au même moment, dans le carré, deux des kidnappeurs, tous armés de kalachnikov (les Français en retrouveront trois en tout, deux sont tombées à l'eau), entendent les tirs. L'un d'entre eux perce le plafond du carré d'une rafale. L'un après l'autre, les hommes des forces spéciales s'engouffrent à l'intérieur du bateau, empruntent, alors que les preneurs d'otages continuent de tirer, le minuscule escalier qui mène au carré. La trappe est très étroite. Les échanges de tirs sont violents. Les circonstances de la mort du "Capitaine" restent floues. Au moment de son évacuation, la femme du skippeur sait seulement que son mari est blessé. Le médecin français du commando signale même que le Florent Lemaçon est vivant, mais très grièvement blessé. Il mourra quelques minutes plus tard.

Les rescapés aujourd'hui à Paris

Le voilier de 12,50 mètres avait été capturé le 4 avril à environ 640 kilomètres au large du village de Ras Hafun, au nord-est de la Somalie. Jeudi, l'ordre est donné d'immobiliser le bateau et les commandos tirent depuis L'Aconit "pour faire tomber les voiles". Les Somaliens sont de plus en plus nerveux. "Chloé nous a confirmé qu'ils craignaient pour leur vie", ajoute le commandant. Après plusieurs heures, une phase de négociations s'ouvre par mégaphone. Les Français, qui parviennent à s'approcher très près du voilier, proposent de l'argent, puis un Zodiac avec du pétrole. Refus. Vendredi matin, ils soumettent une autre idée: échanger la mère et l'enfant contre un officier. Nouveau refus.

Les entretiens se durcissent. Les Français, qui écoutent les téléphones des kidnappeurs sont de plus en plus inquiets. Les pirates parlent d'exécuter les otages, de faire exploser le bateau. Et n'ont qu'une obsession: mettre pied à terre. Les Français les arrêteront avant. Les quatre rescapés, d'abord transférés sur Djibouti, doivent atterrir aujourd'hui à Paris. Les trois pirates encore en vie ont, quant à eux, été arrêtés. Ils devraient être incarcérés en France et rejoindre les douze Somaliens déjà écroués, après les précédents arraisonnements par les commandos français, en avril et septembre 2008, pour libérer les otages des voiliers le Ponant et le Carré d'as.

Link to comment
Share on other sites

Tanit: le père de l'otage tué s'exprime

AFP

12/04/2009 | Mise à jour : 17:19 .

Francis Lemaçon, le père du skipper du voilier Tanit tué dans la libération des otages du bateau au large de la Somalie, a rendu hommage aujourd'hui aux militaires qui ont "risqué leur vie" dans cette opération.

"Merci à l'amiral Marin Gillier pour son sens profondément humain, merci à ses hommes qui ont risqué leur vie", écrit M. Lemaçon dans un communiqué, dans lequel il se déclare "anéanti" par la mort de son fils, qu'il présente comme un "pacifiste" épris d'idéal.

"Florent et sa femme avec Colin sur le Tanit ont choisi un mode de vie. A leur manière, ils ont mené des combats avec des convictions profondes : pour la paix, pour l'écologie, pour la tolérance, pour le droit de vivre autrement, pour l'entraide, le partage" écrit-il. "Avec son sens de la morale, un pacifiste est mort", poursuit-il à propos de son fils. "Avec son amour des Africains, de l'Afrique un voyageur est mort. Avec le rejet du confort, du monde de l'argent, un rêveur est mort. Avec une grande passion et connaissance de la mer un marin est mort. Avec le goût de la liberté, un philosophe, un musicien est mort", poursuit M. Lemaçon, qui se dit, avec son épouse, "anéanti" par la "douleur".

Florent Lemaçon, 28 ans, propriétaire du voilier Tanit capturé par des pirates au large de la Somalie, a été tué vendredi au cours d'une opération menée par les commandos marine français qui a permis de libérer les quatre autres otages, dont la femme et le fils du skipper, âgé de 3 ans. Ces ex-otages, Chloé et Colin Lemaçon ainsi que deux amis les ayant rejoints au cours de leur périple maritime, sont arrivés peu avant 17H00 à Villacoublay (Yvelines) à bord d'un avion spécialement affrété et devaient être accueillis par le ministre de la Défense Hervé Morin.

Link to comment
Share on other sites

mon épouse est djiboutienne (je ne savais pas quoi ramener comme souvenir ,je plaisante :lol:) ), mais quand elle a apprit la prise d'otages ,la seul réaction qu'elle à eu s'est:"déjà que les djiboutiens ne passent même pas côté somalien au vue de la situation , alors des occidentaux sur un bateau de plaisance  :rolleyes:". je compattis à la douleur des parents ,mais faut arrété l'angelisme ,les peuplades somaliennes n'ont pas attendu l'arrivé des blancs pour être des guerrier ou des pirates ,à djibout il yen a pas mal de somaliens ,j'en ai cotoyé  et leur mentalité est bien particuliére .comme les éthiopiens leur réputation guerriére et connu ,faut dire que la corne de l'afrique s'est quand même une région trés dure de par son climat et sa géographie ,donc séléction naturel oblige s'est le plus fort qui régit la vie ,donc la mort ,alors je suis désolé mais faut pas réver sur l'amour entre les peuples ,surtout qu'en somalie sa descend jusqu'au niveau des clans ,et sa ne date pas d'aujourd'huis .

l'hommage à nos militaires du pére ,s'est bien ,il a bien comprit que la polémique n'avait pas place dans cette triste histoire .

les vrais coupables se sont ceux qui véhiculent par leur discours démago "si il y a le malheur en afrique s'est la faute des occidentaux" sans avoir jamais mis les pieds sur se continent ,la corne de l'afrique s'est pas une région de bisounours ,et s'est manqué de respect a ses habitants ,qui ont plus de fierté que ses démagogues  bien pensant .celui qui n'a jamais croisé le regard d'un bédouin  issa ou d'un affar danakil ,au fin fond d'une zone désertique ,il ne peut comprendre .

les pirates savent les risques qu'ils prennent ,s'est comme sa dans leur monde ,alors petit message aux grand penseurs démago qui viendrait visiter le forum.                               

                                                                                                    désolé de me laché sur le sujet mais sa m'énerve.

Link to comment
Share on other sites

Libération par l'US  Navy du capitaine du cargo Maersk Alabama

Le capitaine américain du cargo Maersk Alabama a été libéré dimanche et trois des pirates qui le détenaient en otage ont été tués, rapporte la chaîne d'information CNN, citant un responsable américain. Un quatrième pirate a été arrêté, ajoute la chaîne américaine. Le capitaine Richard Phillips était détenu depuis à bord d'un canot de sauvetage depuis mercredi, après s'être porté volontaire pour suivre les pirates en échange de la liberté de son équipage.

Il est en bonne santé et n'a pas été blessé, précise CNN.

Link to comment
Share on other sites

Les pirates menaces de représailles les futures Français ou Américains qu'ils croiseront. J'espère qu'on aura pas trop d'inconscient dans les prochains temps, chaque prise d'otage risquant de devenir de plus en plus périlleuse.

"Les Français et les Américains regretteront d'avoir tué les premiers. Nous ne tuons pas mais prenons seulement des rançons. Nous devrons faire quelque chose chaque fois que nous verrons un Français ou un Américain désormais", a prévenu Hussein, un pirate contacté par Reuters par téléphone satellite.

"Nous devons nous venger", a dit Aden, un autre pirate installé dans le village somalien côtier d'Eyl.

http://www.lepoint.fr/actualites/2009-04-12/le-capitaine-americain-libere-trois-pirates-somaliens-tues/1037/0/334337
Link to comment
Share on other sites

village côtier d'eyl ,ben comme sa on sait ou les trouver ,y a plus qu'à leur balancer un raid sur le paletot  :lol: :lol: :lol:

enfin ils ont quand mêmes des cojones les zigues , à nous d'en avoir aussi et de ne pas lacher l'affaire  ;)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,963
    Total Members
    1,749
    Most Online
    krach
    Newest Member
    krach
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...