Picdelamirand-oil

F-35 Les rapports du GAO et du DOT&E

Recommended Posts

Témoignage devant les Sous-commissions sur l'état de préparation et les forces aériennes et terrestres tactiques, Commission des services armés, Chambre des représentants
F-35 MAINTIEN EN ÉTAT DE FONCTIONNEMENT DE L'AÉRONEF

Le ministère de la Défense fait face à des défis dans le maintien d'une flotte en pleine croissance
Déclaration de Diana Maurer, directrice, Capacités de défense et gestion

Ce que le GAO a trouvé

Le Département de la Défense (DOD) est confronté à des défis pour soutenir une flotte croissante de F35. Cet énoncé met en lumière trois défis que le ministère de la Défense a dû relever en ce qui concerne le maintien en conditions opérationnelles des F-35, d'après les travaux antérieurs du GAO (voir la figure).

Défis de maintien en conditions opérationnelles des F-35 sélectionnés

1573916971-gao.jpg

En raison de ces difficultés, les performances du F-35 n'ont pas répondu aux besoins des chasseurs. Bien que le ministère de la Défense s'efforce de régler ces problèmes, il doit aussi s'attaquer à la question du coût. Le ministère de la Défense a déterminé qu'il devra réduire considérablement les coûts de maintien en conditions opérationnelles des F-35 - de 43 p. 100 par avion, par année dans le cas de la Force aérienne - pour que les services militaires puissent exploiter les F-35 comme prévu.
Il sera important d'accorder une attention soutenue aux recommandations du GAO dans ces domaines au fur et à mesure que le ministère de la Défense prendra des mesures pour améliorer le maintien en conditions opérationnelles des F-35 et les performances de l'avion pour les chasseurs.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Le ministère de la Défense a déterminé qu'il devra réduire considérablement les coûts de maintien en puissance des F-35 - de 43 p. 100 par avion, par année dans le cas de la Force aérienne - pour que les services militaires puissent exploiter les F-35 comme prévu.

 

Bon, ça paraissait évident avec tout ce qu’on lisait depuis le début sur la bête, mais une fois chiffré, ça (leur) fait franchement mal, quand même ! :blink:

@kotai : je te laisse en faire tes propres déductions quant à son emploi par les pays- acquéreurs qui n’ont pas les mêmes moyens que les USA, « Au sein de l'alliance, cette faiblesse est annulée », toussa toussa.

Edited by TarpTent
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le système d'information logistique autonome reste immature

Deuxièmement, le ministère de la Défense continue de faire face à des défis avec le Système d'information logistique autonome (ALIS) du F-35. ALIS est un système informatique complexe qui appuie les opérations, la planification des missions, la gestion de la chaîne d'approvisionnement, la maintenance et d'autres processus. Il vise à fournir les outils logistiques nécessaires aux utilisateurs de F-35 pendant qu'ils exploitent et maintiennent l'avion. Pour la gestion de la chaîne d'approvisionnement, par exemple, ALIS est censé automatiser une série de fonctions d'approvisionnement, y compris la mise à jour du statut des pièces, la génération des bons de travail d'approvisionnement et la communication des données critiques sur les pièces.

Cependant, nous avons signalé en avril 2019 que ces capacités n'étaient pas parvenues à maturité, ce qui a entraîné de nombreux défis et la nécessité pour les responsables de la maintenance et le personnel d'approvisionnement des installations militaires d'effectuer des contournements manuels qui prennent beaucoup de temps pour gérer et suivre les pièces.10 Nous avons signalé qu'une unité de la Force aérienne avait passé plus de 45 000 heures par année à effectuer des tâches supplémentaires et à contourner manuellement, car le SAID ne fonctionne pas comme nécessaire. Dans nos travaux antérieurs, nous avons identifié plusieurs défis associés à l'ALIS, notamment les exemples suivants (voir tableau 1).

1573924149-tableau.jpg

Depuis 2014, nous avons formulé six recommandations pour aider le ministère de la Défense à relever les défis liés à ALIS. Le ministère de la Défense est généralement d'accord avec ces recommandations. Il en a abordé deux en élaborant un plan qui priorise les risques liés à ALIS et en créant un plan de formation pour ALIS. Toutefois, le ministère de la Défense n'a pas donné suite à quatre de nos recommandations. Celles-ci le sont :

- Établir un processus de mesure du rendement : En septembre 2014, nous avons signalé que ALIS avait connu des problèmes récurrents, y compris des problèmes d'utilisation et des retards, et qu'il s'agissait d'un risque qui pourrait nuire à la stratégie de maintien en puissance du DOD. Cependant, nous avons constaté que le ministère de la Défense ne disposait pas d'un processus pour déterminer et régler les problèmes de rendement les plus importants de ALIS en fonction des besoins des utilisateurs, ce qui pourrait limiter sa capacité de régler efficacement les problèmes de rendement et de déterminer les causes profondes de ces problèmes. Nous avons recommandé que le ministère de la Défense établisse un processus de mesure du rendement pour le système ALIS qui comprend, sans toutefois s'y limiter, des mesures et des cibles de rendement qui (1) sont fondées sur le comportement prévu du système dans les opérations réelles et (2) lient le rendement du système aux exigences des utilisateurs.

- Intégrer les meilleures pratiques en matière d'estimation des coûts : En avril 2016, nous avons signalé que l'estimation du coût du cycle de vie de 16,7 milliards de dollars de ALIS faite par le ministère de la Défense n'était pas entièrement crédible, car celui-ci n'avait pas effectué d'analyses clés dans le cadre du processus d'estimation des coûts. Nous avions recommandé que le ministère de la Défense effectue des analyses d'incertitude et de sensibilité conformes aux pratiques exemplaires en matière d'estimation des coûts.

- Veiller à ce que les futures estimations des coûts utilisent des données historiques : En avril 2016, nous avons également signalé que l'estimation des coûts de ALIS du ministère de la Défense n'était pas entièrement exacte parce qu'il n'utilisait pas les données sur les coûts historiques, y compris les données sur les coûts réels de ALIS et celles d'autres programmes comparables. Nous avions recommandé que le ministère de la Défense veille à ce que les estimations futures des coûts de ALIS utilisent les données historiques disponibles et tiennent compte des changements importants apportés au programme conformément aux pratiques exemplaires en matière d'estimation des coûts.

-- Tester le fonctionnement du F-35 lorsqu'il est déconnecté de l'ALIS : En mars 2018, nous avons publié un rapport classifié sur le transfert initial des F-35 par le DOD à une base du Corps des Marines au Japon qui, entre autres choses, décrivait les capacités de combat que les F-35 ont apportées au Pacifique et évaluait tous les défis opérationnels auxquels le Corps des Marines faisait face.11 En avril 2018, nous avons publié un rapport public sur les recommandations de ce rapport classifié, y compris notre recommandation voulant que le F-35 soit mis à l'essai dans le cadre du programme F-35 après avoir été débranché de ALIS pendant de longues périodes dans divers scénarios, pour évaluer les risques liés à l'exploitation et au maintien de l'appareil et déterminer comment atténuer tout risque relevé.

Nous procédons actuellement à un examen de ALIS afin d'évaluer la façon dont le ministère de la Défense gère les problèmes actuels et futurs liés au système. Nous prévoyons terminer cet examen au début de 2020.

Vous avez compris que SIAE, c'est ALIS!!!

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Picdelamirand-oil : Merci pour cet énorme travail !
 

Si une bonne partie des sujets était connue ou subodorée, leur ampleur est quand même franchement sidérante.

Ça par exemple, ça m’a achevé !

Il y a 4 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Par conséquent, le temps moyen nécessaire pour réparer une pièce F-35 était supérieur à 6 mois, soit environ 188 jours, pour des réparations effectuées entre septembre et novembre 2018 - plus du double du temps prévu. À l'époque, il y avait un arriéré d'environ 4 300 pièces de rechange en attente de réparation dans les dépôts ou chez les fabricants

 

 

Je retiens aussi ce point, puisque ça m’a toujours intrigué qu’il n’y ait pas déjà eu d’action judiciaire contre LM sur le Programme F-35 :

Il y a 3 heures, Picdelamirand-oil a dit :

- Réexaminer les paramètres que le ministère de la Défense utilisera pour tenir l'entrepreneur responsable : En octobre 2017, nous avons signalé que le ministère de la Défense n'utilisait peut-être pas les paramètres de rendement appropriés dans le cadre des ententes de rendement des essais pour atteindre les résultats souhaités ou tenir l'entrepreneur responsable de son rendement. Nous avions recommandé que le ministère de la Défense réexamine les paramètres qu'il utilisera pour tenir l'entrepreneur responsable en vertu des contrats à prix fixe fondés sur le rendement, afin de s'assurer que ces paramètres sont objectivement mesurables, qu'ils reflètent pleinement les processus sur lesquels l'entrepreneur exerce un contrôle et qu'ils orientent les comportements souhaités par tous les intervenants.

 

En clair, ils s’y sont pris comme des pieds et n’ont pas les moyens d’attaquer LM en justice pour les sous-performances manifestes et les faibles avancées du Programme. Tout va bien.

 

 

Je ressors enfin ça sur les performances de la bestiole :

Il y a 4 heures, Picdelamirand-oil a dit :

La capacité de mission - c'est-à-dire le pourcentage du temps total pendant lequel l'aéronef peut voler et exécuter au moins une mission - était de 52 p. 100 de mai à novembre 2018, comparativement à un minimum de 75 p. 100 pour les chasseurs. De plus, bien que les États-Unis achètent le F-35 pour ses capacités avancées, pendant cette même période, la capacité de mission complète - ou le pourcentage de temps pendant lequel l'avion peut effectuer toutes les missions - était d'environ 27 p. 100, comparativement à un besoin minimum de 60 p. 100 pour les chasseurs.

 En clair, dans 52% des cas, il est capable d’effectuer une mission, et dans seulement 27% de ces cas, il s’agit d’une mission « complète », c’est-à-dire utilisant l’ensemble de ses capacités (dont ses capacités avancées).

@kotai : et je t’assure que ce n’est pas de la haine. Mais on ne peut rien contre les faits, c’est comme ça.

Edited by TarpTent
  • Haha 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Picdelamirand-oil a dit :

les coûts de maintien en puissance pour les États-Unis seulement étant estimés à plus d'un billion de dollars.

"Trillion" non?
Billion = milliard
Trillion = millier de milliard

À part ça merci pour ce compte-rendu absolument sidérant.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En attendant le rapport 2019, voici le dernier rapport DOT&E du 3 dec 2018

DOT&E Department of Test & Evaluation du gouvernement US, (ils sont plus orientes aspect technique vs GAO qui surveille les couts)

https://www.dote.osd.mil/pub/reports/FY2018/  (le pdf est sous la rubrique Program Oversight / DOD Programs / F35 JSF)

https://www.documentcloud.org/documents/5736009-FY2018-DOT-E-F35-Report.

En lisant rapidement, le truc qui m'a le plus choque c'est la duree de vie prevue du F35B au lieu de 8000h elle est estimee a 2100h * :blink:  Avec une moyenne de 200h/an c'est un peu plus de 10 ans. C'est inquietant pour un avion devant servir jusqu'a 2050+.  Si nos amis outre manche veulent doter leur PA de 48 appareils, cela risque de leur couter la peau du cul, car a priori le Tempest n'existera pas en version marine, certainment pas STOVL.

* source: page 3/14 du pdf, section Static Structural and Durability Testing / Assessment

Edited by Lordtemplar
  • Like 1
  • Haha 1
  • Confused 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Lordtemplar a dit :

Voici le dernier rapport DOT&E du 3 dec 2018

https://www.documentcloud.org/documents/5736009-FY2018-DOT-E-F35-Report.

En lisant rapidement le truc qui m'a le plus choque c'est la duree de vie estimee du F35B au lieu de 8000h c'est 2100h :blink:, un peu plus de 10 ans c'est leger u pour un avion devant servir jusqu'a 2050

Et après on se moquait des Soviétiques dont les avions avaient une durée de vie famélique. En fait, ils étaient commerçants avant Lockheed Martin. Ils avaient compris que pour vendre, il fallait que ce soit fragile.

#teamobsolescenceprogrammee

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un rapport du DTO&E: https://www.dote.osd.mil/pub/reports/FY2018/pdf/dod/2018f35jsf.pdf

FY18 PROGRAMMES DOD
F-35 Joint Strike Fighter (JSF)

 

Sommaire exécutif
Programmatique

  • Bloc 3F Développement

- Le programme a terminé les essais en vol de la conception et de l'élaboration des systèmes (DSS) en avril 2018, mais a continué de mettre à l'essai de nouveaux logiciels de modernisation pour combler les lacunes en suspens et améliorer le rendement.

- Le programme et les intervenants ont examiné les lacunes en suspens entre mai et juillet, en reclassant bon nombre des 102 lacunes de catégorie 1 (en date de mai 2018) dans la catégorie 2, laissant 13 lacunes de catégorie 1 en suspens pour entrée dans la IOT&E, qui devint plus tard 15.

  • État de préparation de l'IOT&E

- Le programme s'est concentré sur les préparatifs de l'IOT&E tout au long de l'exercice 18.

- Le Defense Acquisition Executive a certifié le programme comme prêts pour l'entrée dans l'IOT&E formelle, à condition que huit les autres exigences en matière d'état de préparation sont satisfaites avant le début du projet d'épreuves au pointage.

- Le ministère des Transports et de l'Énergie a vérifié l'état de préparation et approuvé le F-35 IOT&E. le 3 décembre 2018.

- L'équipe d'essai opérationnel de l'avion d'attaque interarmées (Joint Strike Fighter - JSF) a commencé les essais en plein air officiels de l'IOT&E conformément au plan le 5 décembre 2018.

  • Développement et mise en œuvre de la capacité continue (C2D2)

- Le JSF Program Offi ce (JPO) et Lockheed Martin ont commencé à faire la transition de l'efficacité du développement de la fourniture des capacités du bloc 3F dans le cadre du contrat SDD vers un cycle plus rapide de développement, de test et de perfectionnement des capacités supplémentaires dans le bloc 4, et à combler les lacunes constatées. de la part du SDD.

- Le ministère des Transports et de l'Exportation et de l'Exportation considère que l'échéancier actuel du C2D2 est élevé. en raison de l'ampleur des capacités prévues pour être utilisées dans le cadre de l livré par tranches de 6 mois.

Efficacité opérationnelle

  • Essais opérationnels

- L'équipe conjointe a commencé à organiser des essais préliminaires avant l'ITO&E. pour la note en janvier 2018 avec des essais par temps froid, suivi d'autres essais à partir d'avril, dont les suivants des scénarios bi-navire, des déploiements et des essais d'armes.

  • Développement et test du chargement des données de mission (MDL)

- Le U.S. Reprogramming Laboratory (USRL) démontré la capacité de créer des LDM fonctionnelles pour le bloc 3F et les blocs antérieurs pendant le SDD ; toutefois, il manque encore de l'équipement adéquat pour pouvoir effectuer des essais complets et d'optimiser les LDM dans des conditions de stress afin d'assurer un rendement adéquat par rapport aux menaces actuelles et futures.

- Des investissements supplémentaires importants ne peuvent être réalisés, bien au-delà de l'objectif de l les mises à niveau actuelles des canaux du générateur de signaux et outils de reprogrammation, sont maintenant nécessaires pour que l'USRL puisse soutenir le développement du F-35 Block 4 C2D2 MDL

Pertinence opérationnelle

  • Système d'information logistique autonome (ALIS)

- Le programme a terminé le paramétrage d'ALIS 2.0.2.2.4 au début de la CY18 et s'est concentré sur le test de la prochaine itération du logiciel, version 3.0.1.
- Deux versions supplémentaires du logiciel ALIS 3.0.1 ont été développées et testées - les versions 3.0.1.1.1 et 3.0.1.2 - pour combler les lacunes avant livraison aux unités sur le terrain.

  • Tests opérationnels de cybersécurité

- Au cours de la CY18, le JOTT a évalué les systèmes de formation ALIS version 3.0, F-35 et l'interface réseau ALIS à bord d'un porte-avions à propulsion nucléaire.
- Les tests de cybersécurité effectués en 2018 ont montré que certaines des vulnérabilités identifiées au cours des périodes de tests précédentes étaient toujours présentes. n'avait pas été corrigée.
- Des essais limités de cybersécurité du véhicule aérien sont prévus pendant l'IOT&E ; d'autres essais seront nécessaires.

  • Disponibilité, fiabilité et maintenabilité

- Il n'y a pas eu d'amélioration de la disponibilité des avions.
- La disponibilité moyenne à l'échelle de la flotte est inférieure à la valeur cible de 60 p. 100 du programme et bien en deçà des 80 p. 100 prévus nécessaires à l'exécution efficace des IOT&E.
- La tendance de la disponibilité de la flotte a été stable au cours des trois dernières années ; les initiatives d'amélioration de la fiabilité du programme ne se traduisent toujours pas par une amélioration de la disponibilité.
- Paramètres de fiabilité et de maintenabilité définis dans le JSF Le document sur les exigences opérationnelles ne répond pas aux exigences du les objectifs intermédiaires nécessaires pour atteindre les exigences à maturité.

Essai et évaluation en conditions réelles d'incendie (LFT&E)

  • Au cours de l'exercice 18, Lockheed Martin a mené à terme le programme Vulnérabilité et le rapport d'évaluation et le rapport consolidé sur l'EFTLV.

Ces rapports ne comprennent pas les résultats de l'analyse électromagnétique. Les tests de létalité par impulsion (EMP) ou par arme à feu, qui n'étaient pas des tests de létalité du d'ici la fin de l'exercice 18. 

  • DOT&E examine actuellement les rapports de vulnérabilité des F-35 et termine sa propre évaluation, qui sera documentée dans le rapport combiné IOT&E et LFT&E qui sera publié avant la décision sur la production à plein rendement, prévue pour le budget FY20.
  • Le JPO a évalué les systèmes de protection et de décontamination contre les agents chimiques et biologiques au cours d'essais spécifiques au niveau du système complet. Toutefois, le plan d'essai pour évaluer la décontamination chimique et biologique de l'équipement de protection pilote n'est pas adéquat car le JPO ne prévoit pas de tester le processus de décontamination pour le système d'affichage monté sur casque Generation (Gen) III or Gen III Lite Helmet-Mounted Display System (HMDS).
  • Des essais de létalité en vol air-sol de trois variantes de projectiles projectiles de 25 mm contre des véhicules blindés et techniques, des petits bateaux et des mannequins en contreplaqué ont été effectués à la Division des armes du Naval Air Warfare Center (NAWCWD) à NAWS China Lake, California, d'août à décembre 2017. Les cartouches testées étaient le (PGU)-32/U Semi-Armor-Piercing High-Explosive. Munitions incendiaires, PGU-47/U Perçage d'armure incendiaire à haut pouvoir explosif avec projectile traceur, et PGU-48/B Munitions perforantes pour armure fragile. Les résultats des dommages aux cibles sont classifiés.
Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 1
  • Thanks 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Système

  • Le programme F-35 JSF est une famille d'avions d'attaque tri-services, multinationaux, monoplaces et monomoteurs, composée de trois variantes :

- F-35A Décollage et atterrissage classiques
- F-35B Décollage court / Atterrissage vertical
- Variante de porte-avions F-35C

  • Le F-35 est conçu pour survivre dans un environnement de menace avancée (à partir de 2015). Il est également conçu pour améliorer la létalité dans cet environnement par rapport aux aéronefs multirôles existants.
  • En utilisant un radar actif à balayage électronique et d'autres capteurs, le F-35 avec le logiciel Block 3F ou plus récent est destiné à utiliser des armes à guidage de précision (par ex, GBU-12 Bombe guidée par laser, GBU-31/32 JDAM, GBU-39 Bombe de petit diamètre, version C1) et missiles air-air (par exemple, AIM-120C Advanced Medium-Range Air-to-Air Missile (AMRAAM), AIM-9X à guidage infrarouge, missile air-air) et un canon automatique (GAU)-22/A 25 mm.
  • Le programme SDD a été conçu pour fournir la capacité de mission en trois étapes :

- Bloc 1 (formation initiale ; deux échelons ont été mis en service : Bloc 1A et Bloc 1B)
- Bloc 2 (formation avancée dans le bloc 2A et capacité de combat limitée avec le bloc 2B)
- Bloc 3 (capacité de combat limitée dans le bloc 3i et capacité complète de combat de SDD dans le bloc 3F)

  • Le F-35 est développé par un partenariat de pays : les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Italie, les Pays-Bas, la Turquie, le Canada, l'Australie, le Danemark et la Norvège.

Mission

  • Le Combattant Commandant emploiera des unités équipées avec des F-35 en opérations interarmées pour effectuer une variété d'opérations de recherche et de sauvetage. missions de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques, et dans des zones fortement défendues.
  • Le F-35 sera utilisé pour attaquer des cibles terrestres fixes et mobiles, en mer et les menaces aériennes, y compris les unités de surface avancées. des avions et des missiles de croisière.

Entrepreneur principal
Lockheed Martin, Aeronautics Company - Fort Worth, Texas

Programmatique
Bloc 3F Essais de développement

  • Activité

- Le programme a terminé les essais en vol de développement SDD le 11 avril 2018, après près de 10 ans d'essais en vol.
- À la fin des essais de vol de développement du bloc 3F en avril, le programme comptait 941 définitions ouvertes, soit au travail ou à l'étude. Il s'agissait de 102 lacunes de catégorie 1 et de 839 lacunes de catégorie 2.
- L'Integrated Test Force (ITF) a publié son rapport sur les essais du bloc 3F en mars 2018. Le rapport documentait de nombreuses lacunes ouvertes dans l'ensemble du système aérien dans la version finale du logiciel du bloc 3F, dont 18 étaient de catégorie 1. L'ITF a recommandé que les lacunes soient corrigées, bien que le système puisse être intégré à IOT&E.
- Au 17 octobre 2018, le JPO avait recueilli des données et vérifié l'exécution pour clore 475 des 536 paragraphes du cahier des charges (89 %). De plus, 3 363 des 3 452 critères de réussite (97 p. 100) découlant des spécifications du contrat avaient été remplis.
- Le programme a continué de combler les lacunes documentées du logiciel du bloc 3F en développant et en testant en vol d'autres versions du logiciel, sous la nomenclature du bloc 30RXX, dans le cadre de la modernisation prévue. Tout au long de la CY18, le programme a développé et testé de nombreuses itérations, y compris les versions 30R00, 30R01 et 30R02, ainsi que les versions associées du "Quick Reaction Cycle" (p. ex. 30R01.02) pour corriger les lacunes. et d'améliorer les performances.
- Les centres d'essais d'Edwards AFB (Californie) et de Patuxent River (Maryland) de la Naval Air Station (NAS) ont planifié la transition des avions d'essai du bloc 3F SDD vers la modernisation ultérieure. L'état et la configuration des 18 avions d'essai de développement utilisés pour les essais de SDD à la fin de septembre 2018 sont les suivants : 3 ont été retirés, 2 étaient entreposés, 5 étaient disponibles pour des essais en sciences de vol, 5 étaient des essais continus de systèmes de missions et 3 ont été retournés au Corps des Marines et à la Marine comme aéronefs d'essai opérationnel.
- Le programme et les intervenants ont examiné les rapports de lacunes en suspens entre mai et juillet, reclassant plusieurs des 102 lacunes de catégorie 1 (en date de mai 2018) dans la catégorie 2, laissant 13 lacunes de catégorie 1 en suspens pour l'entrée dans l'IOT&E, qui est ensuite devenue 15.

  • Évaluation

- Bien que le programme ait terminé les essais en vol du SDD en avril, les centres d'essais ont continué de travailler sur la dette technique du bloc 3F en répondant aux défis connus. La mesure dans laquelle les lacunes en suspens influeront sur la capacité de combat sera évaluée au cours de l'IOT&E.

Bon vous savez combien il en reste d'anomalies de catégorie 1? Parce que si je lis le paragraphe sur l'ITF il en reste 18 et d'autre part des "intervenants?" en ont laissé 13 qui sont devenus 15. C'est juste un peu brouillon :biggrin:

Edited by Picdelamirand-oil
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Picdelamirand-oil a dit :
  • Le F-35 est en cours de développement par un partenariat de les États-Unis, le Royaume-Uni (UK), l'Italie, les Pays-Bas, la Turquie, le Canada, l'Australie, le Danemark et l'Allemagne. Norvège.

La turquie n'a pas été bannie du programme? Et que vient faire l'Allemagne là-dedans? :huh:

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Patrick a dit :

La turquie n'a pas été bannie du programme? Et que vient faire l'Allemagne là-dedans? :huh:

Pour l'Allemagne j'ai corrigé: assez bizarrement, il y avait une virgule en trop (qui faisait double emploi avec un et) et cela a généré un ajout de l’Allemagne dans la traduction. Là je ne me suis pas méfié!

Pour la Turquie on est sur un document FY 18 donc un moment où la Turquie était encore dans le programme.

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Essais statiques de structure et de durabilité

  • Activité

- L'article d'essai de durabilité en vraie grandeur F-35A (AJ-1) a complété la troisième vie d'essai (une vie correspond à 8 000 heures de vol équivalentes (HFV) le 17 octobre 2017). L'article d'essai a été livré à une installation d'inspection en juin 2018 et est actuellement en cours de démontage, d'inspection et d'analyse.
- Le programme a suspendu les essais de l'article d'essai au sol F-35B (BH-1) après avoir terminé la deuxième vie d'essais en février 2017. En raison du nombre important de modifications et de réparations aux cloisons et autres structures, le programme a déclaré que pour l'essai au sol du F-35B l'article n'est plus représentatif de l'aile-carry-through la structure des avions de série, jugée inadéquate pour d'autres essais, et a annulé l'essai de la troisième durée de vie avec BH-1. Le programme a obtenu du financement pour se procurer un autre article d'essai au sol, qui sera représentatif de la production des avions du lot 9 et des F-35B ultérieurs construit avec une structure de portage d'aile redessinée, mais n'a pas, à ce jour, l'approvisionnement de l'article d'essai sur le contrat. Le programme n'a pas terminé les essais de durabilité de l'avion avec la nouvelle structure de traversée d'aile à ce jour.
- L'article d'essai de durabilité F-35C (CJ-1) a commencé son troisième essai de durée de vie le 4 avril 2017 et a atteint 18 792 HF le 12 avril 2018. Les essais ont été interrompus à ce moment-là à la suite de la découverte d'autres fissures dans le cadre de support du carénage de la station de fuselage 518 (des fissures avaient été découvertes à la fin de la deuxième vie utile), qui ont nécessité des réparations avant que des essais supplémentaires puissent être effectués. Après avoir évalué le coût et le temps nécessaires à la réparation ou au remplacement du cadre de support du carénage de la FS 518, ainsi que la nécessité de gérer d'autres pièces structurales endommagées (segment de plancher de carburant, cloison de la FS 450, cloison de la FS 496, cloison de la FS 556 et réparation du longeron avant) par des inspections régulières, le programme a décidé que le troisième essai sur la durée de vie devait être abandonné. L'article d'essai a été retiré du banc d'essai en août 2018 et préparé pour être expédié à l'installation de démontage et d'inspection en septembre. Même si le programme prévoyait une troisième période d'essai pour accumuler des données en vue de prolonger la durée de vie, au besoin, il n'a pas l'intention actuellement d'acheter un autre article d'essai au sol du F-35C.

  • Évaluation

- Pour toutes les variantes, ces essais ont donné lieu à des découvertes qui ont nécessité des réparations et des modifications aux conceptions de production, certaines jusqu'au lot 12, et des améliorations aux aéronefs sur le terrain.
- D'après les essais de durabilité, la durée de vie utile des premiers F-35B de série est bien en deçà de la durée de vie prévue de 8 000 heures de vol, et pourrait être aussi courte que 2 100 heures de vol. On s'attend à ce que les F-35B de la flotte commencent à atteindre leur limite de vie utile dans la CY26, selon l'utilisation prévue. Le JPO continuera d'utiliser le suivi individuel des aéronefs (SIA) pour aider les Services à prévoir les changements de calendrier pour les réparations et les modifications nécessaires, et à gérer la durée de vie de la flotte.
- Pour le F-35C, la durée de vie prévue sera déterminée. de l'analyse de durabilité et de tolérance aux dommages après le démantèlement. 

 

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

État de préparation de l'IOT&E

  • Activité

- L'administrateur auxiliaire, Lockheed Martin et le JOTT ont continué à préparer leur entrée dans l'IOT&E officielle.
- Le 24 août 2018, le DOT&E a fourni des directives dans une note de service aux organismes d'essai sur les exigences détaillées relatives à l'entrée officielle dans l'IOT&E. Plus précisément, pour clarifier les critères d'admission officiels, les éléments suivants ont été énumérés comme exigences pour le démarrage officiel :

▪ Logiciel F-35 version Block 30R02 avec fichiers de données de mission (MDF) de niveau 4 (entièrement validés et vérifiés)
▪ Logiciel ALIS version 3.0
▪ Système d'infrastructure de portée air-air (AARI) avec corrections prévues pour le logiciel Block 30R02.

- Le 2 octobre 2018, le responsable des acquisitions de la Défense a certifié que le programme était prêt à entrer dans l'IOT&E officiel, à condition que huit autres exigences en matière de préparation soient satisfaites avant le début des épreuves avec pointage :

▪ Un fichier de données de mission entièrement validé et vérifié pour le logiciel Block 30R02.03
▪ Les autorités de navigabilité des services aéronautiques des États-Unis assurent les vols. dégagements pour chaque variante avec le bloc 30R02.03 logiciel
▪ Le programme fournit des données sur les séries de vol et les joints. les données techniques mises à jour pour le logiciel Block 30R02.03
▪ La pleine participation des partenaires est autorisée pour les parties applicables des missions de l'IOT&E.
▪ Le dernier avion d'OT faisant l'objet de modifications au dépôt - BF-18 - est livré à Edwards AFB
▪ L'accréditation des modèles nécessaires à l'utilisation dans IOT&E est terminée ou en voie de l'être.
▪ Toutes les modifications au niveau de l'unité apportées à l'aéronef d'ergothérapie sont complètes, à l'exception de celles auxquelles le DOT&E a expressément renoncé ou qu'il a reportées.
▪ AARI a été installé sur les avions BF-17, BF-18 et CF-8 (les trois derniers avions américains à avoir subi des modifications au dépôt).

- Le DOT&E a approuvé le plan de test de l'IOT&E le 3 décembre, 2018, après avoir vérifié que les mesures de préparation restantes énumérées ci-dessus ont été respectées.

  • Évaluation

- Deux autres facteurs ont contribué à l'état de préparation à l'examen officiel du début de l'IOT&E au début du mois de décembre. Une déficience de Catégorie 1 associée à l'occultation des affichages du poste de pilotage a été découvert dans le logiciel du bloc 30R02.03, ce qui a causé un correctif logiciel supplémentaire appelé 30R02.04 à mettre au point et testé avant le début de l'IOT&E formelle. De plus, les un échouement à l'échelle de la flotte en octobre 2018 afin d'inspecter et de remplacer les tubes de pompe à carburant dans un certain nombre d'avions d'OT s'est ajouté au retard dans la préparation au démarrage. 


 

Edited by Picdelamirand-oil

Share this post


Link to post
Share on other sites

Développement et mise en œuvre de la capacité continue (C2D2)

  • Activité

- Le JPO et Lockheed Martin ont commencé à faire la transition entre la fourniture des capacités du bloc 3F dans le cadre du contrat SDD et un cycle de développement, de test et de mise en service plus rapide pour des capacités supplémentaires dans le bloc 4 pour s'attaquer aux déficiences reportées du SDD.
- Les plans du programme pour la modernisation du bloc 4 sont les suivants dans une stratégie d'acquisition de F-35 mise à jour, qui était approuvée le 16 octobre 2018.

▪ Ces plans comprennent des conceptions de tests allégés et des principes de développement agile.

▪ L'efficacité du test de développement sera dirigée par le gouvernement par rapport à l'approche dirigée par le contractant utilisée pour le SDD.
▪ Le programme prévoit tirer parti d'une plus grande dépendance à l'égard de la modélisation et de la simulation qu'il ne l'a été lors du SDD.

- Le programme a élaboré et commencé à doter en personnel l'ébauche d'un plan directeur des essais et de l'évaluation (PDME) pour appuyer les activités de développement du bloc 4.

  • Évaluation

- Le calendrier actuel de C2D2 présente un risque élevé, le contenu prévu des capacités devant être mis à disposition pour livraison par tranches de 6 mois.
- Bon nombre des leçons tirées du SDD concernant la quantité d'essais qui peuvent être effectués en laboratoire et en simulation, par opposition aux essais en vol, pourraient être appliquées à la planification du C2D2.
- Le programme doit veiller à ce qu'un financement adéquat soit disponible pour soutenir un environnement de laboratoire et de simulation solide et élaborer des plans de vérification, de validation et d'accréditation adéquats.
- Le JPO aura de la difficulté à maintenir les multiples configurations des aéronefs de terrain (c.-à-d. le bloc 2B, le bloc 3F et le nouveau système de guerre électronique (GE) dans le lot 11 et les aéronefs ultérieurs) tout en gérant une flotte d'essais de développement avec du matériel à jour pour soutenir la production de nouveaux aéronefs de terrain.
- Le coût du soutien logiciel pour de multiples configurations d'aéronefs doit être évalué adéquatement.
- Le cycle de lancement du logiciel prévu de six mois ne correspond pas aux échéanciers des autres augmentations de capacité nécessaires pour soutenir l'ensemble du système JSF (c.-à-d. ALIS, données de mission, simulateurs d'entraînement, modifications des aéronefs). D'autres chasseurs modernes (p. ex., F/A-18, F-22) ont mis beaucoup plus de six mois - deux et trois ans, respectivement - pour mettre en service de nouveaux renforts de capacité. Une approche plus réaliste C2D2 avec un calendrier de diffusion de contenu réalisable qui comprend une infrastructure d'essai adéquate (laboratoires, aéronefs et temps) et des modifications tout en alignant les autres exigences de la mise en service est nécessaire.
- La modernisation du F-35 porte sur la surveillance de l'OT&E. Le DTO&E examinera le contenu de chaque augmentation du bloc 4 et, si l'augmentation contient de nouvelles capacités importantes ou du nouveau matériel, il faudra une ETP officielle adaptée. Le DOT&E effectue régulièrement des tests d'ergométrie " agiles " pour d'autres programmes, de sorte que chaque test d'ergométrie des F-35 sera adapté pour être aussi efficace que possible tout en maintenant la pertinence des tests en tirant parti des tests intégrés et des tests de développement (DT) pour évaluer les nouvelles capacités et les domaines de mission affectés.

Edited by Picdelamirand-oil

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,420
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mordhin
    Newest Member
    Mordhin
    Joined
  • Forum Statistics

    20,729
    Total Topics
    1,254,923
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries