Recommended Posts

Dans la lutte de sphère d'influence et de puissance russe, quels sont les alliés réels de la Russie ?

Moi, je vois quelques ex-républiques style : Kazakhstan, Tadjikistan, Kyrghizistan, Bélarus, ... sauf évidemment les pays baltes, la Géorgie et l'Ukraine actuellement.

La Chine, les experts et stratéges militaires russes s'en méfient.

L'Inde préfère être neutre malgré que la Russie est son fournisseur principal.

Les autres alliés de la Russie me semblent être :

- la Syrie

- l'Iran

- le Vénézuela

- l'Algérie

Certains pays africains ont-ils encore des liés d'affinité avec Moscou ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Russie ne dispose pour l'heure que d'un ou deux alliés vraiment solides (je veux dire pas susceptible de faire volte-face au gré de ses intérêts à la première occasion) : la Biélorussie et le Kasakhstan, partiellement peuplés de Russes et proches dans tous les sens du terme. Les autres sont des clients pour des fournitures militaires ou des alliés de circonstances.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest barbaros pacha

L'église revient en force dernièrement, elle fait partie de l'identité russe que promouvoie Poutine.

Il faut pas aussi oublier l'Islam en Russie, voici un article interessant, la Russie aimerait integrer l'OCI (Organisation de la coference Islamique).. :rolleyes:

La Russie musulmane

La Fédération de Russie n’est pas seulement un État européen à population orthodoxe, c’est aussi un État asiatique à population musulmane. Alors qu’une partie de la classe dirigeante russe campe sur des positions monoethniques intransigeantes et entretient la guerre en Tchétchènie, le président Poutine et son bras droit, le Tchétchène Vladislav Surkov, tentent d’insérer la Russie dans le concert des États islamiques. Le professeur Akhmet Yarlykapov analyse la position des Russes musulmans.

Image IPB

A la fin du mois de juin le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, prendra part aux travaux de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI). Depuis quelques années Moscou intensifie ses contacts avec cette organisation étant donné que cela est indispensable pour les près de 20 millions de musulmans peuplant le pays. Les musulmans en Russie, ce sont des habitants de souche. Quant à l’histoire de l’islam, sur son territoire ses racines sont encore plus profondes que celles de l’orthodoxie. Par conséquent, la Russie est pleinement fondée de considérer qu’elle est impliquée dans le sort du monde islamique et elle participe activement à l’examen de ses problèmes. Il faut relever ici que de nombreuses questions d’actualité pour les musulmans dans le monde - depuis l’extrémisme jusqu’à l’islamophobie - le sont aussi pour les Russes. C’est la raison pour laquelle même le débat des problèmes du monde musulman qui a lieu au sein de l’OCI est déjà utile pour la Russie.

Quels sont les problèmes les plus brûlants auxquels la communauté musulmane de la Russie est confrontée de nos jours ? Tout d’abord, c’est l’absence d’unité. Traditionnellement, l’islam russe est composé de représentants des courants sunnites dans l’interprétation donnée par les écoles religieuses et juridiques hanafite et shafiite (mazhab). Les adeptes de la mazhab shafiite vivent essentiellement en Tchétchénie, en Ingouchie et au Daghestan. Les habitants du Caucase du Nord-Ouest, du Tatarstan, de la Bachkirie et d’autres régions relèvent de la mazhab hanafite. Une bonne partie des Azerbaïdjanais pratique le Chiisme. Cependant, ces derniers temps un grand brassage s’est produit dans la communauté musulmane russe : du fait de la migration assez massive d’habitants des républiques du Caucase du Nord vers d’autres régions de Russie et de la venue en Russie d’un grand nombre d’immigrés musulmans en provenance de pays de la Communauté des États indépendants (CEI) il se produit au sein de la communauté musulmane des tiraillements entre les différents groupes ethniques et culturels.

Mais ce n’est pas là la seule raison des désaccords internes. Dans beaucoup de régions le conflit des générations s’exacerbe, les jeunes musulmans sont contraints de créer des structures parallèles qui sont immédiatement dénoncées comme « wahhabites » par leurs adversaires. En outre, il y a aussi le problème du leadership. Le Grand mufti de Russie et président de la Direction spirituelle centrale des musulmans de Russie, Talgat Tadjoutdine, et le président de la Direction spirituelle des musulmans de la partie européenne de la Russie, Ravil Gaïnoutdine, se livrent à une lutte sans merci pour savoir lequel des deux accédera à la tête de la communauté musulmane du pays. Quant aux muftis des républiques du Caucase du Nord, en 1999 ils avaient créé le centre de coordination des musulmans du Caucase du Nord, dans une bonne mesure pour contrecarrer les tentatives de Talgat Tadjoutdine et de Ravil Gaïnoutdine de les rallier sous leur bannière. Des contradictions déchirent aussi le Conseil des muftis de Russie. À tout cela il faut encore ajouter la crise traversée par les Directions spirituelles des musulmans (DSM). Fondées au XVIIIe siècle à l’époque de Catherine II en tant qu’instrument destiné à faciliter l’administration des musulmans citoyens de l’Empire russe, elles sont restées à l’état de structure bureaucratique. L’influence exercée localement par les DSM est pratiquement inexistante.

Dans l’ensemble on observe une absence de dialogue permanent entre l’État et les forces politiques du pays, d’une part, et les personnalités et organisations musulmanes, de l’autre. Ce qu’il faudrait, c’est que ces contacts tiennent compte de la diversité des forces représentées au sein de la communauté islamique de la Russie. Pour le moment, seuls des contacts ont été établis entre les autorités et les directions spirituelles.

Un autre problème : l’extension du radicalisme et de l’extrémisme parmi les croyants. Pour combattre ces phénomènes, il est primordial de former des ministres du culte compétents. La Russie ne possède toujours pas de système d’enseignement islamique cohérent, à même de former des mollahs et des imams capables de neutraliser la vulgarisation des idées radicales et extrémistes. Les démarches entreprises dans cette direction ne reposent sur aucun système et sont souvent incompréhensibles : par exemple, une université islamique fonctionne en Karatchaevo-Tcherkessie, mais par contre on a fermé la quasi-totalité des mektebas (écoles primaires près les mosquées) et les medersas (établissements d’enseignement secondaire).

La situation est aggravée par le développement inégal de la vie religieuse dans les régions où l’islam est pratiqué. Plus de 1.700 mosquées ont été construites au Daghestan, on y recense une bonne dizaine d’établissements d’enseignement supérieur islamique et des centaines de mektebas et de medersas. Par contre, en Adyghée on dénombre moins de 100 mosquées et pas un seul établissement d’enseignement islamique n’y a été créé. Bien évidemment nous sommes loin d’avoir énuméré tous les problèmes auxquels la communauté islamique russe est confrontée. Ces problèmes sont naturels, ils sont dus à la logique du processus de renaissance de la vie religieuse des musulmans croyants. En quinze années de renouveau islamique en Russie beaucoup a été fait, mais ce n’est que le début du chemin. La coopération avec les communautés islamiques d’autres pays, avec les organisations musulmanes comme l’OCI est indispensable.

Akhmet Yarlykapov

Chercheur à l’Institut d’ethnologie et d’anthropologie relevant de l’Académie des sciences de Russie, collaborateur de l’agence RIA Novosti

Share this post


Link to post
Share on other sites

En parlant d'Islam, l'un des cliché à la mode chez les americains c'est que la russie sera bientot majoritairement musulmane.Quelqu'un a des informations un peu plus serieuses et precises sur le problème?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest barbaros pacha

En parlant d'Islam, l'un des cliché à la mode chez les americains c'est que la russie sera bientot majoritairement musulmane.Quelqu'un a des informations un peu plus serieuses et precises sur le problème?

:rolleyes: :rolleyes:

Je sait que la population Russe est en baisse régulière depuis 1992 du fait d'un déficit naturel important stabilisé autour de 800 000 habitants par an depuis une dizaine d'années..il se peut l'immigration et la natalite chez les familles Musulmanes soient elever, sinon je voit pas pourquoi l'Islam serait bientot majoritaire en Russie... :rolleyes: :P

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut pas aussi oublier l'Islam en Russie, voici un article interessant, la Russie aimerait integrer l'OCI (Organisation de la coference Islamique).. :rolleyes:

Le but de la Russie est d'étendre non seulement son influence sur certains états musulmans mais aussi de bien se faire voir après les boucheries commises en Tchétchènie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais, tu m'excuseras Mani mais apparemment pour faire oublier la Tchétchénie quelques batterie de TOR M1 suffisent, il suffit de voir l'Iran... Donc pour se faire bien voir je sais pas trop, pour calmer et rassurer les populations musulmanes russes là oui je suis plus d'accord

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais, tu m'excuseras Mani mais apparemment pour faire oublier la Tchétchénie quelques batterie de TOR M1 suffisent, il suffit de voir l'Iran... Donc pour se faire bien voir je sais pas trop, pour calmer et rassurer les populations musulmanes russes là oui je suis plus d'accord

Image IPB

Image IPB

Que penses-tu des négociations entre le Hamas et la Russie ? Je ne crois pas que la Russie ait vendu quoi que ce soit à cette organisation extrémiste religieuse et terroriste. Tout le monde rejette le Hamas sauf la Russie qui entretient des relations diplomatiques et propose même son aide !  :P  >:(

Grâce à cette entrée de la Russie à l'OCI et les relations nouées avec le Hamas, la Russie veut s'assurer que les mouvements radicaux islamistes à l'étranger ne s'associent pas à la cause indépendantiste tchétchène, exemple al-qaeda qui est proche du hamas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parfois on entend des politiciens russes prôner la solidarité slave ?

Voici quelques questions :

Quelqu'un pourrait m'expliquer ce qu'on entend par "Slave" : c'est la langue cyrillique ou la religion orthodoxe ou les deux, ou appartenance à une race spécifique ?!

- Qui sont les peuples slaves en Europe de l'est et dans les ex-républiques URSS ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme c'est tres floue, ça permet d'y ranger ou d'en exclure qui on veux.

Mais dedans je vois bien les Bulgares et les Serbes.

Les ukraininens, roumains, les tchèques, les polonais, les baltes, les allemands de l'est (ça va un peu loin la  :P ) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parfois on entend des politiciens russes prôner la solidarité slave ?

Le problème est que les autres Slaves sont pas vraiment sur la même longueur d'onde : demande aux Polonais par ex leur avis sur la question  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Russie peut-elle créer une union des états slaves comme le projet du président Sarkozy d'une union méditerranéenne ?

Ce qui permettrait de concurrencer l'E.U. et les Etats-Unis.

P.S. : la notion de "Slave" s'arrête où exactement car la Russie est quand même grande et sans parler des ex-républiques soviétiques ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit extrait sur la Russie du discours de Bush.

Irak, Afghanistan, Russie: Bush expose les soucis de sa dernière année

Image IPB

WASHINGTON (AFP) - George W. Bush a détaillé jeudi les grandes préoccupations internationales de sa dernière année de présidence: continuer à faire pression sur le gouvernement irakien, préserver l'engagement des alliés en Afghanistan et garder l'oeil sur la Russie de l'après-Poutine.

Au cours d'une conférence de presse, le président américain, qui entrera en janvier dans sa dernière ligne droite, s'est interrogé comme rarement sur la voie sur laquelle son homologue russe Vladimir Poutine, qui quittera le Kremlin quelques mois avant lui, a mis la Russie.

Petit extrai du discour de Bush au sujet de la Russie.

Mais M. Bush a aussi comme rarement exprimé ses interrogations sur la Russie et son collègue Vladimir Poutine, dans une période de graves tensions entre les deux pays. Après la désignation de M. Poutine comme personnalité de l'année par le magazine Time, M. Bush a dit présumer "que c'est parce qu'il est un dirigeant important".

"La question essentielle, c'est: important pour quoi faire ? (...) A quoi ressemblera son pays dans dix ans?", a demandé le président, notoirement soucieux du regain nationaliste russe.

Il s'est interrogé sur le rôle que jouerait M. Poutine après la présidentielle de mars 2008, alors que tout indique que M. Poutine restera au plus près du pouvoir.

Je crois que les néoconservateurs du camp républicain commence à prendre conscience du fait que la situation actuelle des USA (de seule grande puissance mondial) n'est que temporaire.

Et que celà ne durera pas éternellement. :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

la Russie de l'après-Poutine.

La Russie de l'après Poutine c'est quand ? Parce que là, même en premier ministre il gouvernera et ensuite rien ne l'empêche de redevenir président (ce qui m'étonnerais guère).

Share this post


Link to post
Share on other sites

PIB russe: + 8,1% en 2007

Le PIB russe a crû de 8,1% en 2007, a annoncé le vice-premier ministre Dmitri Medvedev intervenant jeudi à un forum de l'Union des chefs d'entreprise russes (RSPP) à Krasnodar (Sud).

Image IPB

"Aujourd'hui, Rosstat (Service fédéral de statistiques, ndlr) a dressé le bilan de 2007 et, selon ses données, à la différence des résultats du ministère du Développement économique (MERT), la croissance s'est établie à 8,1%", a annoncé M. Medvedev.

D'après le MERT, la croissance en Russie a été de 7,7 à 7,8% en 2007.

Source : RIA Novosti

Nornickel: la production devrait progresser de 1,7 à 3,4% en 2008

Le russe Nornickel, un des grands producteurs mondiaux de nickel, de palladium et de platine, prévoit une augmentation de sa production comprise entre 1,7 et 3,4% en 2008, a annoncé la société dans un communiqué jeudi.

Pour 2008, Nornickel projette de porter la production marchande de nickel à 300.000 ou 305.000 tonnes, contre 295.000 tonnes en 2007.

La production de palladium devrait atteindre 3,0 à 3,05 millions d'onces (93 à 95 tonnes) en 2008, celle de platine à 710.000 à 720.000 onces (près de 22 tonnes).

Nornickel est un des grands producteurs de métaux précieux et non ferreux dans le monde. La société assure plus de 20% de la production mondiale de nickel, plus de 10% de celle de cobalt et 3% de celle de cuivre. En Russie, Nornickel contrôle 96% du marché du nickel, 55% de celui du cuivre et 95% de celui du cobalt.

Source : RIA Novosti

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui la Russie se reveille et je doit admettre que Poutine a remit son pays en "Etat" mais pour ce qui est de la democratie la russie  attendra encore un petit bou de temps  =(

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui la Russie se reveille et je doit admettre que Poutine a remit son pays en "Etat" mais pour ce qui est de la democratie la russie  attendra encore un petit bou de temps  =(

Avoir à mangé dans son assiette me parêt un peu plus prioritaire pour le russe moyen. Après on verra pour la suite.   :|

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui la Russie se reveille et je doit admettre que Poutine a remit son pays en "Etat" mais pour ce qui est de la democratie la russie  attendra encore un petit bou de temps  =(

Les russes ont déjà dit ce qu'ils pensaient de la "démocratie à l'occidentale", de la brave merde dont ils ne veulent pas. Ils en ont suffisamment soupé avec Eltsine et ses bons amis mafieux. Vous me faites bien marrer vous les donneurs de leçon bien pensants qui s'érigent en modèle de vertu avec lesquelles vous vous torchez joyeusement quand vous pensez que personne ne regarde. alors laisse les russes avec leur démocratie à la russe, ils ne t'en voudront pas, bien au contraire.

L'Occidental et son complexe évangéliste, "suivez nous, nous qui portons la lumière!" Victor Hugo is living!... quelle bonne rigolade  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, c'est vrai, laissons l'homme providentiel décider de tout et faire le bonheur des gens (contre leur gré si nécéssaire). marrant qd même cette habitude prise par certain de cracher sur la démocratie ...

Que l'occident n'en use pas toujours avec prévoyance, c'est une chose, que le concept soit trainé dans la boue, c'en est une autre ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Démocratie ces derniers temps ça signifie des bombes sur la gueule de la part des USA.

Donc forcement à employé en dévoyant sans cesse ce mot pour des histoires d'interets, ça fini par le décrédibiliser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,402
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Hannibal Lektor
    Newest Member
    Hannibal Lektor
    Joined
  • Forum Statistics

    20,690
    Total Topics
    1,244,315
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries