Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Questions en vrac


pasteur56
 Share

Recommended Posts

  • 3 weeks later...

J'ai feuilleté le livre de Ben Rich sur les "Skunk Works" de Lockheed, et il y a deux points que j'aimerais creuser :

1) l'auteur dit que pendant la guerre des Malouines, les Anglais auraient réduit la SER de certains de leurs navires en étendant sur leurs mâts des filets recouvert de matériaux absorbants les ondes radar. Je n'avais jamais entendu parler de ca. Est-ce que quelqu'un a déjà entendu parler de cela, et y a-t-il des photos ?

2) selon l'auteur, l'antenne radar du F-111 Aardvark agissait comme un gros réflecteur, permettant aux radars nord-vietnamiens de le détecter de très loin. Sauf que le F-111 opérait à basse altitude, alors logiquement les radars terrestres ne devaient pas avoir une "ligne de visée directe" sur l'avion de très loin, n'est-ce pas ?

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Bonjour,

Pensez-vous qu'il serait possible d'immobiliser un navire de l'ordre d'une frégate avec un missile emportant une charge légère ou bien un kill vehicle néanmoins filant très vite et comptant sur l'énergie cinétique. Je pense notamment à un éventuel recyclage de KS-172 Novator ou R-37 Vympel que l'on aurait reconverti en anti-navire, les engins filant très vite très loin et avec une charge explosive de 50 à 60 kgs... on vire éventuellement la charge à fragmentation par une autre plus adéquate.

Link to comment
Share on other sites

Question de probabilité effectivement.

Pendant la guerre des Malouines la frégate HMS Shiefild a été coulé par un Exocet qui n'a pas explosé mais a déclenché un incendie à bord. 

Comme quoi des fois c'est plutôt fragile ...

Link to comment
Share on other sites

Fragile?

Le feu est la plus grand menace pour un navire ... pas étonnant qu'un incendie "coule" un navire.

Pour les missile attaquant pas le haut  pour percer le navire, il s'agit essentiellement d'attaque de porte avion avec comme objectif de neutraliser le pont d'envol tout en lobant les défense anti missile - les radar visent mal vers le zenith -.

Recycler des missile air air ... alors que les russe on déjà des missile air surface dédié a ce genre d'attaque, quel intérêt?

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, g4lly a dit :

Recycler des missile air air ... alors que les russe on déjà des missile air surface dédié a ce genre d'attaque, quel intérêt?

Eh bien je me dis que pour l'anti-navire, c'est souvent fromage ou dessert (vitesse ou puissance de la charge/portée), ce qui donne souvent des grosses munitions quand on veut un peu des deux... Mais avec certains projets de kill vehicle qui affichent une énergie cinétique énorme, je me dis qu'en partant d'un missile air-air filant très vite, ya ptet moyen d'avoir un truc intéressant dans ce rôle... La charge (nuke j'en conviens) de l'ASMP-A pèse seulement 50% de plus que celle du Vympel R-37, qui file à Mach 6 (certes pas dans les profils de vols habituels pour de l'AN).

Notre ASMP-A est taillé physiquement comme un très gros missile air-air en quelque sorte... mais si on veut pas un machin de 8 m de long et 2 tonnes quasi pour couler une frègate ou un destroyer, tout en restant dans le conventionnel...

Edited by Rémy
Link to comment
Share on other sites

Ils ne peuvent pas l'emporter sous les chasseurs :tongue: mais est-ce que c'est vraiment une munition qui est crainte des gens de l'OTAN ? Parce que le missile monte à 40 000 m, donc ca doit s'anticiper de loin pour une frégate de DA.

Edited by Rémy
Link to comment
Share on other sites

9 minutes ago, Rémy said:

Ils ne peuvent pas l'emporter sous les chasseurs :tongue: mais est-ce que c'est vraiment une munition qui est crainte des gens de l'OTAN ? Parce que le missile monte à 40 000 m, donc ca doit s'anticiper de loin pour une frégate de DA.

C'est un "petit" missile pour les russe, s'ils voulaient ca rentrerait sous un Sukhoi.

S'anticiper ... a condition d'avoir un missile capable de faire des interception a 100km et a 40km d'altitude ... tu en connais beaucoup.

D'autant que repérer, de face, au radar un "petit" missile a plus de 100km c'est a mon avais a la portée de personne.

Ensuite intercepté en final un missile filant M5 ... c'est pas non plus un sport de masse, la plupart des système on beaucoup de mal a bien voir a la verticale du navire défendu, c'est encore plus compliqué avec un engin si rapide.

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, g4lly a dit :

C'est un "petit" missile pour les russe, s'ils voulaient ca rentrerait sous un Sukhoi.

S'anticiper ... a condition d'avoir un missile capable de faire des interception a 100km et a 40km d'altitude ... tu en connais beaucoup.

D'autant que repérer au radar un "petit" missile a plus de 100km c'est a mon avais a la portée de personne.

AH ! donc un petit missile dur à repérer, comme un ancien missile air-air rétrofitté, est une piste envisageable ! pour peu que le bâtiment soit pas trop coriace. M'enfin admettons l'équivalent d'une FREMM en tonnage qui se prend un Vympel... l'objectif n'étant pas nécessairement de détruire mais de faire rentrer le navire ennemi au bercail, l'immobiliser. Il se pourrait qu'il le traverse comme dans du beurre avant d'avoir exploser, mais en arrivant par le haut, au pire la charge détonne sous le navire. Ca n'a pas l'effet d'une torpille certes mais... est-ce que l'équipage va continuer pour autant la mission (?)

Edited by Rémy
Link to comment
Share on other sites

Just now, Rémy said:

AH ! donc un petit missile dur à repérer, comme un ancien missile air-air rétrofitté, est une piste envisageable ! pour peu que le bâtiment soit pas trop coriace. M'enfin admettons l'équivalent dune FREMM en tonnage qui se prend un Vympel... l'objectif n'étant pas nécessairement de détruire mais de faire rentrer le navire ennemi au bercail, l'immobiliser. Il se pourrait qu'il le traverse comme dans du beurre, mais en arrivant par le haut, au pire la charge détonne sous le navire. Ca n'a pas l'effet d'une torpille certes mais... est-ce que l'équipage va continuer pour autant la mission (?)

Tu as l'exemple des SM tiré contre les navire de surface ... ca ne les coulent pas mais ca les endommagent.

D'ailleurs les missile anti navire ne coule pas non plus les gros navire ... mais ils les endommagent plus ...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

Fragile?

Le feu est la plus grand menace pour un navire ... pas étonnant qu'un incendie "coule" un navire.

Pour les missile attaquant pas le haut  pour percer le navire, il s'agit essentiellement d'attaque de porte avion avec comme objectif de neutraliser le pont d'envol tout en lobant les défense anti missile - les radar visent mal vers le zenith -

Fragile, tout est relatif. Il n'empêche qu'un missile inerte peut couler une frégate de 5000 tonnes. Donc pourquoi pas avec 60Kg d'explosif. 

C'était le but de mon exemple. 

Link to comment
Share on other sites

6 minutes ago, clem200 said:

Fragile, tout est relatif. Il n'empêche qu'un missile inerte peut couler une frégate de 5000 tonnes. Donc pourquoi pas avec 60Kg d'explosif. 

C'était le but de mon exemple. 

Tu as des sources pour ce missile inerte qui coule une frégate de 5000T?

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, pascal said:

le gros débat sur l'AM 39 qui touche le Sheffield ... il a explosé ou pas ?

Le navire a coulé en remorque dans le gros temps

Même a supposer que le missile n'a pas exploser ... il est pas très sérieux de penser que l'incendie violent se soit déclenché par l'opération du saint esprit, que le gros moteur a poudre - qui a incendié le diesel -, et l'explosif de la tête n'ai pas brûlé - il y a de moins en moins de doute sur le fait que la tete a bien explosée - etc.

Je doute que  si on avait envoyé un boulet a la place du missile on ait  eu un incendie de la sorte ...

Le navire a coulé seulement 6 jours plus tard ... et partie du fait de la météo, mais surtout de l’absence de réparation du large trou causé par l'exocet qui a laissé rentrer des tonne de flotte.

Donc avant de couler le bordel il a fallu

  • un missile anti navire qui a probablement pété
  • un coup au but dans la salle des machine, et suffisant de "pyrotechnie" pour foutre le feu a l'huile
  • un système anti incendie défaillant, laissant l'huile et le diesel du moteur alimenter l'incendie
  • un incendie peu combattu - systeme anti incendie HS - initialement qui a donc brulé très longtemps
  • l'absence de réparation du trou dans la coque
  • la prise en remorque du navire dans une mer creusée

Il est pas du tout évident d'arriver au même résultat avec un boulet inerte ...

 

Link to comment
Share on other sites

Je m'exprime mal aujourd'hui ^^ 

Quand je parle d'inerte je parle juste de la charge militaire. Il me semble évident que le missile n'est pas arrivé là par hasard et que son moteur à du cracher toit ce qu'il pouvait une fois enfoncer dans le bateau. 

Link to comment
Share on other sites

Just now, clem200 said:

Je m'exprime mal aujourd'hui ^^ 

Quand je parle d'inerte je parle juste de la charge militaire. Il me semble évident que le missile n'est pas arrivé là par hasard et que son moteur à du cracher toit ce qu'il pouvait une fois enfoncer dans le bateau. 

Les missile air-air brûlent souvent toute le poudre rapidement, atteignent une vitesse élevé puis "plane" ... donc ils ont pas forcément encore de poudre a l'impact.

Les missiles de croisiere on deux régime, une accélération produite par le premier étage a poudre, et un moteur de croisiere a poudre aussi pour certain mais qui brule lentement et longtemps pour entretenir la vitesse de vol. Tiré a portée modeste ce moteur de "croisiere" n'est pas consommé complétement et participe a l'action incendiaire.

Dans le cas d'un missile air air tu devra brûler toute la poudre pour avoir suffisamment d'énergie cinétique et donc tu te retrouvera avec un "boulet" sans capacité incendiaire.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, pascal a dit :

il restait de la poudre à brûler quand l'AM 39 a touché le Sheffield ... les câblages en plastique standard, les tissus non ignifugés et les cloisons en aluminium non traité ont fait le reste

Il a été tiré à quelle distance du Sheffield par les SE, l'AM 39 en question ?

La paire de SE en avait tiré qu'un seul, ou deux dont un qui a fait mouche? Il me semble me souvenir que c'était deux, mais bon, sans aucune certitude ça date tout çà ...

Link to comment
Share on other sites

2 pilotes

Capitaine de Corvette César Augusto Bedacarratz SUE 3-A-202

Lieutenant de Vaisseau Armando Mayora SUE 3-A-203

Détection Agave à 35 nautiques

Double tir à 5 sec. d'intervalle à environ 27 nautiques (50 km), vitesse au moment du tir 500 noeuds 300 pieds course du missile environ 2 minutes, un impact ...

Portée utile du missile 50 à 70 km

Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, pascal said:

il restait de la poudre à brûler quand l'AM 39 a touché le Sheffield ... les câblages en plastique standard, les tissus non ignifugés et les cloisons en aluminium non traité ont fait le reste

Il parait que le Sheffield était fait uniquement en acier ...

Un des gros souci fut le circuit d'eau incendie a été mis hors service par le missile.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,967
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aure-Asia
    Newest Member
    Aure-Asia
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...