Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le Brésil, le géant de l'Amérique du Sud


Recommended Posts

https://www.liberation.fr/politique/la-guyane-francaise-grande-absente-du-sommet-sur-lamazonie-20230808_WRUARP2BCJH35JJM2GJTRYHKZE/

Alors qu’il était personnellement invité par le président brésilien Lula, l’absence d’Emmanuel Macron – remplacé par Brigitte Collet, l’ambassadrice de France au Brésil – n’a pas manqué de susciter le regret des autorités brésiliennes et d’agacer les élus.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Wallaby a dit :

https://www.liberation.fr/politique/la-guyane-francaise-grande-absente-du-sommet-sur-lamazonie-20230808_WRUARP2BCJH35JJM2GJTRYHKZE/

Alors qu’il était personnellement invité par le président brésilien Lula, l’absence d’Emmanuel Macron – remplacé par Brigitte Collet, l’ambassadrice de France au Brésil – n’a pas manqué de susciter le regret des autorités brésiliennes et d’agacer les élus.

C'est à se demander si notre PR  E Macron n'a pas perdu sa boussole sur l' hôtel   autel des congés payés du mois d'août ... Ou si il a jamais eu une boussole "stratégique" 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Bechar06 a dit :

C'est à se demander si notre PR  E Macron n'a pas perdu sa boussole sur l' hôtel   autel des congés payés du mois d'août ... Ou si il a jamais eu une boussole "stratégique" 

En fait ce n'était pas une invitation pour une participation complète. C'était un strapontin :

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/08/08/au-bresil-un-sommet-regional-pour-sauver-l-amazonie-nous-ne-pouvons-pas-permettre-qu-elle-atteigne-le-point-de-non-retour_6184775_3210.html

Mercredi, le sommet se poursuivra avec la participation de pays non membres de l’OTCA invités à Belem, comme la France, qui possède un territoire amazonien avec la Guyane et sera représentée par son ambassadrice à Brasilia, Brigitte Collet. L’Indonésie, la République du Congo et le Congo-Brazzaville, qui abritent de vastes forêts tropicales dans d’autres continents, ont également été invités.

Cela dit c'était quand même l'occasion de s'afficher avec Lula, ce qui pourrait être un objectif lorsque Macron a par ailleurs demandé à participer au sommet des BRICS à Johannesburg (suscitant une forte réticence de la Russie) :

https://www.courrierinternational.com/article/vu-de-russie-emmanuel-macron-n-a-pas-sa-place-au-sommet-des-brics

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20230807-afrique-du-sud-le-président-français-emmanuel-macron-n-est-pas-invité-au-sommet-des-brics

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 08/08/2023 à 10:10, Wallaby a dit :

En fait ce n'était pas une invitation pour une participation complète. C'était un strapontin :

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/08/08/au-bresil-un-sommet-regional-pour-sauver-l-amazonie-nous-ne-pouvons-pas-permettre-qu-elle-atteigne-le-point-de-non-retour_6184775_3210.html

Mercredi, le sommet se poursuivra avec la participation de pays non membres de l’OTCA invités à Belem, comme la France, qui possède un territoire amazonien avec la Guyane et sera représentée par son ambassadrice à Brasilia, Brigitte Collet. L’Indonésie, la République du Congo et le Congo-Brazzaville, qui abritent de vastes forêts tropicales dans d’autres continents, ont également été invités.

Cela dit c'était quand même l'occasion de s'afficher avec Lula, ce qui pourrait être un objectif lorsque Macron a par ailleurs demandé à participer au sommet des BRICS à Johannesburg (suscitant une forte réticence de la Russie) :

https://www.courrierinternational.com/article/vu-de-russie-emmanuel-macron-n-a-pas-sa-place-au-sommet-des-brics

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20230807-afrique-du-sud-le-président-français-emmanuel-macron-n-est-pas-invité-au-sommet-des-brics

 

Des nouvelles qui circulent ici, le Quai d'Orsay a demandé à Brasília d'appuyer l'invitation de Macron, ce qui a été fait. Mais la Russie a mis son véto citant l'Ukraine. Pour cette conférence d'Amazonie, ça me semble être du pipeau. Plein d'accords seront signés mais les questions de fond ne seront pas traitées. 

Sans compter que la lutte contre la déforestation est extrêmement difficile car une des premières causes est la pauvreté. Une autre est l'Histoire. La société brésilienne avance de la côte vers l'intérieur depuis 500 ans. Peu importe le gouvernement en place, cest un mouvement de l'Histoire. Et cest très difficile de lutter contre ça.

spacer.png

Si en plus on tiens compte des difficultés liées au manque d'infra-structure de l'Amazonie pour les actions de police, on se retrouve a voir la forêt diminuer.

D'ailleurs il suffit de voir les problèmes avec les garimpeiros en Guyane, et la difficulté des autorités françaises a y faire face. Et je peux vous garantir que le secteur de la Guyane-Amapá n'est pas le plus dur de l'Amazonie. La partir sud de l'Amazonie subit une préssion autrement plus forte (le front pionnier historique).

Bref, je suis pessimiste et je ne sais pas si ça valait le coup pour Macron d'y assister. 

 

Edited by poti
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

https://www.faz.net/aktuell/politik/ausland/amazonas-gipfel-keine-einigung-auf-schutz-vor-abholzung-19090166.html (9 août 2023)

Les pays amazoniens ne s'accordent pas sur la protection contre la déforestation

Tous les riverains peuvent continuer à agir contre la destruction de la forêt tropicale selon leurs propres critères. L'un des résultats du Sommet de l'Amazonie est la création d'un nouvel organe sur le modèle du GIEC.

Le président brésilien Lula da Silva, qui s'est engagé à améliorer les normes environnementales, souhaitait unir la région derrière une lutte commune contre la déforestation d'ici 2030. Outre la déforestation, des tensions sont également apparues sur la question du pétrole.

L'échec des huit États amazoniens à s'entendre sur un accord pour protéger leurs propres forêts illustre les défis mondiaux de la politique climatique.

Pour la première fois depuis 14 ans, l'Organisation de coopération amazonienne (ACTO) s'est réunie pour discuter de la déforestation et du développement durable. La Bolivie, le Brésil, la Colombie, le Pérou, l'Équateur, le Guyana, le Suriname et le Venezuela ont participé à la conférence.

La déclaration commune finale a mis l'accent sur les droits et la protection des peuples indigènes et a convenu d'une coopération dans les domaines de la gestion de l'eau, de la santé, des positions de négociation communes lors des sommets sur le climat et du développement durable. Un comité scientifique, similaire au GIEC, a été créé.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, jean-françois a dit :

Question pour Poti :

il y aurait eu ce weekend un black-out électrique de pratiquement tout le Brésil ( sauf un état dont le réseau électrique est isolé du reste du pays )

Tu as plus d'informations ?

2023 Brazil blackout - Wikipedia

The 2023 Brazil blackout was a power outage that occurred across Brazil on 15 August 2023 at 8:31 Brasília Time (UTC−03:00). It interrupted 16 gigawatts of energy.

....

https://en.wikipedia.org/wiki/2023_Brazil_blackout

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2023/08/28/niger-emmanuel-macron-defend-le-maintien-de-l-ambassadeur-et-se-refuse-a-tout-paternalisme-ainsi-qu-a-toute-faiblesse-en-afrique_6186826_3212.html

La France « est candidate » pour rejoindre l’Organisation du traité de coopération amazonienne, afin « d’y avoir une représentation associant étroitement la Guyane française », a également annoncé lundi 28 août Emmanuel Macron.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
Le 16/08/2023 à 06:43, jean-françois a dit :

Question pour Poti :

il y aurait eu ce weekend un black-out électrique de pratiquement tout le Brésil ( sauf un état dont le réseau électrique est isolé du reste du pays )

Tu as plus d'informations ?

Désolé, je n'avais pas vu le message. Le Black-out a été en pleine nuit, je ne l'ai appris que le matin 
à la télé. Le président de l'agence nationale des energies a dit qu'ils n'avaient pas d'explication vu que le système a des redondances et ca n'aurait pas du se passer. Il a émis l'hypothèse d'un sabotage. Puis je n'ai plus trop entendu parler.

 

Sinon, l'accord UE-Mercosul semble capoter. Lula a dit hier qu'il se penchera vers l'Asie. Le président du Paraguay qui assumera la présidence du Mercosur le 6 décembre a à son tour annoncé qu'il ne tentera même pas donner suite aux négociations de Lula mais qu'il se tournera directement vers le moyen-orient et l'Asie.

Je dois avouer que je suis content que ça ne marche pas.

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 25/09/2023 à 08:56, Wallaby a dit :

https://www.nytimes.com/2023/08/25/world/americas/jair-candor-amazon-tribes-indigenous.html

Jair Candor fouille la forêt à la recherche d'indigènes qui ne veulent avoir aucun contact avec les étrangers. L'objectif : prouver leur existence pour que leurs terres soient légalement protégées.

Il cherche quoi? L'amazonie brésilienne est quadrillée par des satellites et sauf énorme surprise tous les groupes non contactés sont connus. C'est d'ailleurs faux de dire qu'ils n'ont aucun contact vu que l'Etat se communique avec eux en général par le biais d'autres tribus adjacentes.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

https://english.elpais.com/climate/2023-11-10/amazon-deforestation-falls-22-in-first-annual-figures-since-lulas-return-to-power.html

La déforestation en Amazonie a baissé de 22,3 % entre août 2022 et juillet 2023, selon le dernier rapport annuel de l'Institut national de recherche spatiale (INPE) du Brésil, publié jeudi. En d'autres termes, cependant, la plus grande forêt tropicale du monde - un écosystème clé pour atténuer le réchauffement climatique - a perdu 9 001 km² au cours de cette période, soit une superficie équivalente à celle de Chypre.

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

https://english.elpais.com/climate/2023-12-31/a-preview-to-hell-the-year-brazil-woke-up-to-the-climate-crisis.html

Le week-end dernier, le Brésil a connu sa neuvième vague de chaleur de l'année, avec 15 États en alerte en raison des températures élevées. Ce sont les derniers coups de boutoir d'une année qui est en passe d'être la plus chaude de l'histoire.

Au Brésil, depuis juillet, tous les records de température moyenne ont été battus, mois après mois, selon l'Institut national de météorologie.

Avec l'asphyxie généralisée, les ventes de climatiseurs au Brésil ont explosé de 38 %, tandis que les prix des appareils ont augmenté de 14 %... la plus forte hausse depuis 1994, selon le secteur. Mais la hausse des prix ne s'explique pas seulement par l'augmentation de la demande : elle est liée à ce qui se passe au cœur de l'Amazonie, où la pire sécheresse depuis 121 ans a réduit drastiquement le débit des rivières. Tous les climatiseurs fabriqués au Brésil partent de la zone franche de Manaus, la capitale de l'État d'Amazonas. Ce pôle industriel n'est relié au reste du pays que par bateau... et la navigation est de plus en plus difficile et coûteuse.

Au plus fort de la sécheresse, 62 municipalités étaient en état d'alerte, et 600 000 Brésiliens avaient besoin d'une aide humanitaire pour manger, prendre des médicaments ou même avoir accès à de l'eau potable. Les incendies dans la jungle ont, une fois de plus, submergé Manaus dans un nuage de fumée irrespirable. Le feu a également été particulièrement vorace pour un autre biome précieux, le Pantanal, une zone humide qui a brûlé comme jamais auparavant, parce que les pluies ont mis plus de temps à arriver que les autres années.

São Paulo, le moteur économique du pays, n'a pas été épargné non plus. En novembre, l'État a connu une panne d'électricité historique. Une tempête avec des vents atteignant plus de 60 miles par heure a fait sept morts et renversé des centaines d'arbres, ce qui a endommagé les lignes électriques. Plus de deux millions de foyers ont été privés d'électricité pendant plusieurs jours.

  • Sad 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

https://www.france24.com/fr/éco-tech/20240408-au-brésil-une-enquête-contre-elon-musk-après-ses-attaques-contre-un-juge

Figure clivante, tyrannique pour certains et fervent défenseur de la démocratie pour d'autres, Alexandre de Moraes est un des onze membres de la Cour suprême brésilienne. Il préside également le Tribunal supérieur électoral (TSE). Fer de lance de la lutte contre la désinformation au Brésil, il a ordonné le blocage de comptes de personnalités influentes sur les réseaux sociaux, la plupart d'entre elles étant des sympathisants de l'ex-président d'extrême droite Jair Bolsonaro (2019-2022).

Peu après les premières attaques du patron de Tesla contre le juge samedi, Jorge Messias, l'avocat général de l'Union, chargé de défendre les intérêts du gouvernement Lula, a appelé à "réguler de toute urgence les réseaux sociaux". "Nous ne pouvons pas vivre dans une société où des milliardaires qui vivent à l'étranger contrôlent les réseaux sociaux et se montrent disposés à violer l'État de droit, en désobéissant à des ordres judiciaires et en menaçant nos autorités", a-t-il ajouté sur X, sans citer nommément Elon Musk.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...