Philippe Top-Force

Le Brésil, le géant de l'Amérique du Sud

Recommended Posts

En réarmant, le Brésil affiche ses ambitions géopolitiques

[ 23/12/08  ]

Le pays, qui vient de mettre à jour sa doctrine nationale de sécurité, veut une armée à la hauteur de ses ambitions de grande puissance. Et souhaite muscler son industrie de défense au passage.

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL À RIO DE JANEIRO.

Mobilisation générale. Sous-marin à propulsion nucléaire, avions de chasse de dernière génération, renforcement de la conscription. Le Brésil serait-il sur le pied de guerre ? Ou a-t-il choisi de rejoindre ses voisins latino-américains dans un nouveau chapitre de la course à l'armement ? Pas du tout, répondent les responsables brésiliens : « Le Brésil n'a pas d'ennemis actuellement. Pour ne pas en avoir à l'avenir, il importe de préserver la paix et de se préparer à la guerre », affirme la nouvelle doctrine de dissuasion nationale, dévoilée la semaine dernière.

« Instinctivement pacifiste », selon la formule du ministre des Affaires stratégiques, Roberto Mangabeira Unger, l'un des principaux mentors du nouveau plan stratégique de la défense, le Brésil cherche à affirmer sur le terrain militaire les ambitions affichées sur la scène politique et économique internationale. Celles d'une puissance émergente, qui revendique sa place dans la cour des grands, à l'ONU comme au sein du G20. « Pour exercer son leadership dans la région, il doit être perçu comme une puissance, alors que l'équipement de son armée est actuellement obsolète », souligne Gunther Rudzit, professeur de relations internationales à l'université Rio Branco de São Paulo.

Car s'il n'a pas d'ennemis déclarés, les foyers de tension potentiels existent bel et bien en Amazonie et aux frontières (notamment en fonction du conflit entre la Colombie et les rebelles des FARC, et de la tension permanente avec les voisins andins de ce pays). Le Brésil a également découvert récemment de gigantesques réserves de pétrole en eaux ultraprofondes, et il désire placer ces nouveaux gisements sous haute protection. D'où l'intérêt d'acquérir des sous-marins.

Stratégie de développement

Cet effort de réarmement, souhaité depuis des lustres par les militaires brésiliens, « colle parfaitement au discours nationaliste du gouvernement brésilien, qui revendique un siège permanent au Conseil de sécurité de l'ONU », ajoute Gunther Rudzit. La nouvelle doctrine militaire brésilienne s'inscrit également dans une stratégie de développement : en s'équipant de matériels modernes, le Brésil veut aussi muscler son industrie de l'armement, qui bénéficiera d'exemptions fiscales et de la « protection » du gouvernement lors des commandes militaires futures. Le plan vise ainsi à « éliminer progressivement l'achat de produits importés ».

Sources les échos.

La crise internationale renforce les liens des deux capitales

[ 23/12/08  ]

A l'occasion du sommet entre l'Union européenne et le Brésil, suivi, aujourd'hui, d'une rencontre bilatérale franco-brésilienne, les chefs d'Etat français et brésilien ont salué le retour du politique dans la crise.

Lune de miel franco-brésilienne à Copacabana. Face à l'une des plus célèbres plages du monde, Nicolas Sarkozy a renforcé, hier, les déjà solides relations entre Paris et Brasilia. Il aura un second tête-à-tête aujourd'hui avec le président Lula à titre bilatéral, après la rencontre d'hier en tant que président en exercice de l'Union européenne, à l'issue de laquelle un plan d'action stratégique a été lancé.

Sur la même longueur d'onde

Sur les grands thèmes de la gouvernance mondiale, surtout, et de la crise financière internationale, en particulier, les deux hommes semblent bien sur la même longueur d'onde. Sarkozy a fait sien le mot d'ordre proposé par le président Lula : « le retour de la politique » pour lutter contre les déséquilibres actuels, avec des « convictions fortes et justes ». Il a voulu se montrer « sincère » en répétant à plusieurs reprises sa volonté d'accorder plus de pouvoir au Brésil au sein des grandes instances de décisions internationales. « Les deux pays sont en phase sur les réformes à adopter en vue de la reformulation du système financier international », estime un responsable français, soulignant les positions communes défendues lors des sommets du G20. « Nous n'avons pas succombé au pessimisme », souligne Lula, en affirmant qu'« il faut que l'Etat investisse maintenant comme il ne l'a pas fait depuis quinze ans ».

C'est sur la base de cette « sincérité » que l'ex-syndicaliste et l'ancien maire de Neuilly se retrouvent. « On n'a pas la même histoire. On n'est pas forcément du même courant politique, mais on s'est toujours compris », a expliqué Nicolas Sarkozy, ce qui leur permet d'aborder sans prendre des gants certains points délicats, comme l'immigration ou l'environnement, en essayant de dégager une position de consensus - deux thèmes sur lesquels les diplomates européens et brésiliens ont fini par arrondir les angles dans le cadre du partenariat stratégique négocié entre les Vingt-Sept et le géant latino-américain.

La crise internationale a contribué à projeter sur le devant de la scène « deux politiques qui sont à l'apogée de leur notoriété et qui ont le plus fait bouger le monde », n'hésite pas à affirmer Firmin Antonio, le président honoraire du groupe Accor en Amérique latine.

Propositions concrètes

Les Brésiliens apprécient surtout qu'en dépit d'un langage ferme, les Français ne viennent pas en « donneurs de leçons », mais en proposant des coopérations concrètes, notamment dans le cadre de la préservation de la biodiversité amazonienne, ainsi que dans le domaine de la formation professionnelle. En dépit de divergences traditionnelles sur la politique agricole, « la relation est suffisamment homogène pour produire un bon accord entre les deux pays », affirme le sociologue brésilien Helio Jaguaribe.

En matière d'investissements privés en revanche, la crise risque bien de troubler les plans de nombreuses entreprises françaises opérant au Brésil. « Il n'y a pas eu de désinvestissement, affirme Louis Bazire, président de la filiale brésilienne de BNP Paribas. Mais il y aura un ralentissement sur les financements. »

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le plan vise à éliminer les produis importés".

Fantasme ou objectif crédible? y a pas d'échéance, on ne monte pas une industrie de la défense en claquant des doigts, ils auront vraiment besoin de nous.

Je trouve ca bien cet accord pour la france ca amène du neuf en termes de géopolitique, du business..etc, mais en même temps je me demande quelle est notre stratégie à nous, c'est pas clair. On vend à tout prix pour faire tourner les chaines, avec transferts de technologies, et puis aprés? D'autres diront que si on avait pas vendu d'autres l'auraient fait. Il me semble d'ailleurs que les russes étaient prêts à concéder des transferts également, mais bon si sarkozy a une vision d'abord quelle est-elle? on se contente de se féliciter des ventes... et puis si stratégie il a que feront ses successeurs?, on voit bien dans ce dossier que c'est aussi une affaire d'hommes, si morin n'avait pas bousculé les industriels on aurait peut etre échoué.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La chance du Brésil de pouvoir ambitionner géopolitiquement est leur haut potentiel de richesses intérieures (ressources naturelles énormes tant pis pour l'Amazonie).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Tibere2

Pff, ah la la, si on avait encore Valdo, Ricardo et Leonardo au PSG. :P

Le meilleur cela a été Raï !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour les Lyonnais "l'arme fatale" Juninho.

>:(

Ouép ,puis Cris ,et Cleber Anderson aussi  :lol:

Non ,évitons de parler de l'OL sur un topic sérieux ,ça fait tâche  8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

8 Troll viennent de répondre  :lol: le Brésil ne vous porte pas plus d'intérêt comme pays émergent et gros client français, au point d'y délirer.

51 Caracal, 4 Scorpène, de la formation d'équipage, du soutien, de la construction de base navale, des transferts de technologies, des contrats énergétiques, voire ferroviaires, puis peut-être plus tard la première vente export de notre Rafale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

8 Troll viennent de répondre  :lol: le Brésil ne vous porte pas plus d'intérêt comme pays émergent et gros client français, au point d'y délirer.

51 Caracal, 4 Scorpène, de la formation d'équipage, du soutien, de la construction de base navale, des transferts de technologies, des contrats énergétiques, voire ferroviaires, puis peut-être plus tard la première vente export de notre Rafale.

Si !

Mais justement on développait les différentes ramifications culturelles de ce charmant Pays qui sont arrivées jusqu'à nos Gauloises Oreilles !Enfin bref ,la France a t'elle proposé des solutions ,techniques ou non, pour la résolution des problèmes sociaux ,assez dramatique au demeurant , de ce pays ?

Et ,4 Scorpène ,c'est autant que la Malaisie il me semble ,pas énorme pour un pays aussi important que le Brésil ,c'est le début d'une série de contrats (avec l'aide à la construction de SNA) ,ou juste un coup de pouce pour leur industrie ?

Et pour une base navale ,je n'ai jamais compris comment on peut en "vendre" une ..On leur donne les axes sur lesquelles on bâti les notre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

8 Troll viennent de répondre  :lol: le Brésil ne vous porte pas plus d'intérêt comme pays émergent et gros client français, au point d'y délirer.

51 Caracal, 4 Scorpène, de la formation d'équipage, du soutien, de la construction de base navale, des transferts de technologies, des contrats énergétiques, voire ferroviaires, puis peut-être plus tard la première vente export de notre Rafale.

Mais si, mais je l'ai dit dans les topics techniques.  :-[

Share this post


Link to post
Share on other sites

Interview de LULA sur TV5

http://www.tv5.org/TV5Site/internationales/emission-13-Internationales.htm

Semble que c'est un accord strategique important qui se dessine avec le Bresil.

Les UAE, le Bresil, nos alliés actuels, c'est beaucoup a gèrer, va falloir assurer. Mais c'est très prometteur, stimulant, interessant, spéciallement avec le Bresil.

Un homme remarquable ce Lula.

Education, exploitation petroliere et developpement de l'industrie petro-chimique et travaux pour une exploitation intelligente de la foret, ils ont plein de projets.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On annonce que le Brésil saurait faire une bombe à hydrogène car dans une thèse, intitulée "Simulation numérique de détonations thermonucléaires en milieux hybrides de fusion-fission exploités par radiation", un physicien a réussi à décoder les modèles mathématiques de l'ogive W-87, mise au point par les États-Unis :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/09/06/01011-20090906FILWWW00451-le-bresil-saurait-fabriquer-la-bombe-h.php

Encore un gus à surveiller de plus à rajouter aux plus de 2000 savants qui ont la formule de l'arme absolue dans leur tête.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On annonce que le Brésil saurait faire une bombe à hydrogène car dans une thèse, intitulée "Simulation numérique de détonations thermonucléaires en milieux hybrides de fusion-fission exploités par radiation", un physicien a réussi à décoder les modèles mathématiques de l'ogive W-87, mise au point par les États-Unis :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/09/06/01011-20090906FILWWW00451-le-bresil-saurait-fabriquer-la-bombe-h.php

Encore un gus à surveiller de plus à rajouter aux plus de 2000 savants qui ont la formule de l'arme absolue dans leur tête.

Heureusement qu' il existe un traité concernant la non-prolifération nucléaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heureusement qu' il existe un traité concernant la non-prolifération nucléaire.

Les traites ne marchent qu'avec les gens qui veulent bien les respecter...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un traité peut se dénoncer, tout comme l'on pouvait quitter la SDN, tout comme l'on peut dénoncer le pacte Brian-Kelogg tout comme...

Seule la charte de l'ONU s'impose a tous les Etats en vertu d'une règle coutumière qui est apparue on ne sait trop comment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Seule la charte de l'ONU s'impose a tous les Etats en vertu d'une règle coutumière qui est apparue on ne sait trop comment.

Et encore, sa violation n'entraine pas forcément des sanctions, l'exemple parfait c'est l'invasion de l'Irak qui est et reste illégale au regard du droit international.

Pour le TNP, en règle général, il sera très difficile à un pays de développer une arme nucléaire si il a signé le protocole additionnel mais ça reste très théorique et un pays comme le Brésil peut très bien cacher son programme nucléaire.

Au fait, je pensais, peut on imaginer lancer les Arian 5 depuis le Brésil histoire de serrer un peu plus les liens avec ce pays?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici ce que j'ai trouvé sur le site du parlement suisse :

Le Brésil, comme l'Argentine, a abandonné son programme nucléaire militaire il y a une vingtaine d'années. En 1994, il a adhéré au Traité de Tlatelolco - lequel prône la mise en place d'une zone dénucléarisée en Amérique latine et dans les Caraïbes - et en 1997, il a ratifié le TNP. Depuis 1996, le Brésil est membre du Groupe des fournisseurs nucléaires (NSG). Par ailleurs, la Constitution du Brésil, rédigée en 1988, mentionne que le développement d'un programme nucléaire devra se limiter aux seules applications civiles. Depuis 1991, l'Argentine et le Brésil inspectent mutuellement leurs installations nucléaires respectives. Ces dernières années, le Brésil n'avait accepté que sous certaines conditions l'inspection de ses installations nucléaires par l'AIEA, mais une entente a depuis pu être trouvée.

Un livre parle avec des détails du programme nucléaire brésilien : Géopolitique et projection de puissance du Brésil au XXIe siècle

http://books.google.fr/books?id=Wi5cNRPiCMsC&pg=PA183&lpg=PA183&dq=Constitution+du+Br%C3%A9sil+arme+nucl%C3%A9aire&source=bl&ots=bBA9ilPCJe&sig=AUieNTL6OhDZ3MTkv_sAQP9ugcs&hl=fr&ei=_fKkSpvIMo3UjAfFwIihDg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=9#v=onepage&q=Constitution%20du%20Br%C3%A9sil%20arme%20nucl%C3%A9aire&f=false

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,411
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,716
    Total Topics
    1,250,106
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries