Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Capacité amphibie européenne


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Lancement du transport de chalands de débarquement néerlandais Johan de Witt

Image IPB

Article de Mer et Marine sur ce bâtiment : http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=101691

D’ici 2007, l’Europe disposera, pour les opérations amphibies, de deux bâtiments de projection et de commandement français, les Mistral et Tonnerre ; un porte-hélicoptères, l’Ocean (GB) ; 8 transports de chalands de débarquement, les Albion (GB), Bulwark (GB), Foudre (FRA), Siroco (FRA), Galicia (ESP), Castilla (ESP), Rotterdam (PB), Johan de Witt (PB); 3 transports d’assaut, les San Giorgio (ITA), San Marco (ITA) et San Guisto (ITA) et 4 TCD auxiliares, les Largs Bay (GB), Mounts Bay (GB), Lyme Bay (GB) et Cardigan Bay (GB). Par ailleurs, en 2008, l'Espagne touchera un grand porte-hélicoptères d'assaut de 27.000 tonnes, actuellement en construction chez Navantia.

L'europe devient peu à peu plus crédible en matière de projection. Il manque plus qu'un coup de booster sur les groupes aéronavales.

Image IPB

De nombreuses autres photos de la constructions sont disponibles ici :

http://www.marine.nl/schepen/eskader/lpd/JDWT/fotogalerij/

Link to comment
Share on other sites

L'europe devient peu à peu plus crédible en matière de projection. Il manque plus qu'un coup de booster sur les groupes aéronavales.

Encore qu'il faudras savoir faire travailler tout ca en bonne coopération au cas où.

Link to comment
Share on other sites

L'utlisation indispensable d'un groupe amphibie est liée aux conflits de moyenne/haute intensité avec entrée sur théatre en force (genre malouine/guerre de corée).

Dans les cas de conflit de basse intensité style ONU , il y a toujours un port ou un aérodrome disponible et les batiments amphibies sont utilisés comme de vulgaires cargos ro-ro.

Or dans les conflits de haute intensité impliquant une vraie guerre avec risques et pertes, il y a très peu de chance :rolleyes: que les pays de l'UE soient solidaires surtout si ca ne concerne que l'un d'entre eux style conflit des Malouines.

Autant dire que ce groupe amphibie Européen est une vision purement théorique.

Tout au plus peut on envisager une intervention bilaterale genre UK/France ou France/Espagne.Je vois mal les Pays bas nous assister pour débarquer au Liban ou au Soudan ou au Maroc en cas de coup d'Etat islamiste (exemples de politique fiction)...

Avant le NON Franco-Nerlandais et la guerre en Iraq, un haut responsable ancien ministre de la defense d'un pays EU/OTAN influent m'avait dit que la mutualisation meme des equipement de transport etait une vue de l'esprit.Depuis ca parait encore plus inenvisageable.

Il faut arréter de délirer sur une force Europeenne.

Seules comptent les capacités nationales.

Link to comment
Share on other sites

Désolé de dévier du sujet initial, j'aimerais juste qu'on m'aide à distinguer conflits de basse/moyenne/haute intensité (ce que ça signifie)pour comprendre ce qu'a dit Stratege. :oops:

Afghanistan --> Basse intensité

Première guerre du golfe --> Moyenne intensité

Seconde guerre mondiale --> Haute, voire même trés haute intensité.

Link to comment
Share on other sites

Romain: la première guerre du golfe a été une opération de tres haute intensité dont la campagne aérienne a été tellement efficace qu'elle a détruite l'armée Iraqienne qui n'a quasiment pu combattre.

Gen. Merrill "Tony" McPeak, air force chief of staff, proclaimed in a March 15 briefing that the war marked "the first time in history that a field army has been defeated by air power" and estimated that some 88,500 tons of bombs had been dropped in 109,876 aircraft sorties. At 59,000 tons a month, this is considerably more intense than the 34,000 tons per month dropped during the Vietnam War and the 22,000 tons per month dropped during the Korean War.

Sauf que les bombes US etaient autrement plus efficace que pendant la guerre du Vietnam (precision et bombes clusters en masse).

Comment l'armée Iraqienne a été pulverisée a coup de bombes clusters:

http://www.thebulletin.org/article.php?art_ofn=may91walker

"

One general commented: "When you concentrate that kind of firepower, you can kill an entire regiment in less than five minutes."

A single B-52 strategic bomber can carry 40 such cluster bombs, with a total of 8,080 bomblets. Theoretically, assuming a danger radius of 250 feet, one B-52 could carpet-bomb over 176 million square yards, equal to 27, 500 football fields. The 28 B-52s which reportedly dropped 470 tons of explosives on Iraqi ground forces on one day, January 30, could have obliterated 1,600 square miles, an area one-third the size of Connecticut.

...

was not a surgical war; it was a slaughter.

"

PS: ne pas oublier que la virgule est le point chez les US et sépare les milliers!

UN SEUL B52 anéanti en UN SEUL raid , grace au bombes cluster l'equivalent de 27 500 terrain de football :lol:

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Je redéterre un de mes post pour nos amis espagnols ,italiens ,anglais et pour notre nouveau venu "fusilier" en apposant cet article de la Marine Nationale :

Contribution amphibie de la France à la NRF 8 :

A partir du mois de janvier 2007, la France va fournir la capacité amphibie de la composante maritime de la Nato Response Force (NRF). Plus qu’une mise à disposition de moyens, la Marine française sera à la tête des forces amphibies au sein d’une structure commandée par un amiral espagnol.

Pour cette NRF n° 8, la Marine française entre pour la première fois dans le tour d’alerte «NRF» aux côtés des Britanniques, des Espagnols, et des Italiens.

La NRF est composée d’éléments de forces terrestres, aériennes, navales et spéciales rapidement déployables partout où cela peut être nécessaire. Elle compte 25 000 hommes, peut être déployée dans un délai de 5 jours et soutenir des opérations pendant 30 jours et plus si elle est ravitaillée.

Suite à l’émergence de nouvelles menaces et à la multiplication des conflits armés, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) s’est transformée et le regroupement de grandes unités répondant aux menaces de la guerre froide a cédé la place à des forces beaucoup plus mobiles et plus performantes, d’où le concept de NRF.

La France participera à la NRF n° 8 en mettant à disposition un état-major de commandement amphibie (Commander Amphibious Task Force : CATF), 8 bâtiments, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral, les transports de chalands de débarquement (TCD) Siroco et Orage, les frégates Cassard et Guépratte, le bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Meuse et les chasseurs de mines Pégase et Verseau.

L’Armée de Terre fournira une force «d’entrée en premier» de 650 hommes ainsi que les véhicules et les hélicoptères qui pourront être projetés depuis nos bâtiments amphibies.

Afin qu'ils découvrent qu'il est inutile de vouloir comparer qui a le plus gros bateau ou le mieux équipé ,puisque nos troupes de marine et Royal Marine sont ammenés à coopérer et que nos bâtiments à vocation amphibie sont aptes à se déployer ensemble.

Link to comment
Share on other sites

Merci Philippe d'avoir deterré ce post [12] Je vais lire attentivement toutes les interventions afin d'éviter les rédites. Mais j'aimerais commencer par refaire un point sur les moyens européen (soumis à la critique bien sur) Concernant la critique que je porte aux moyens français il faut l'entendre dans un souci d'amélioration... Je ne donnerait qu'un exemple qui ne met pas en cause la compétion inter armées.... Actuellement l'organisation type des Etats Majors est fondée sur la rotation annuelle et la polyvalence. Ceci à une certaine logique mais qui est en contradiction avec la spécificité des opérations amphibies. Autrement dit nous n'avons pas d'Etat Major dédié et spécialisé. Avec la rotation propre aux officiers vous voyez ce que ça donne... Une remarque en passant, traiter de "colonies" les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla me parait un peu abussif. En effet, il faut savoir que ces villes sont espagnoles depuis environ 500 ans (je pense qu'elles ont eu le temps d'être naturalisées [08]) Et d'après ce que je sais, jusqu'a il y a peu de temps l'essentiel de la population était d'origine européenne

Link to comment
Share on other sites

Bon je me lance. L'intention générale est de rassembler pays par pays les élèments concernant l'amphibie et la projection de puissance ou de forces à partir de la mer. L'idée est de traiter l'ensemble tous les élèments (pas les navires d'un côte, les troupes de l'autre, ect...) participant à ce type d'action car leur cohèrence est un des élèments clés de l'efficacité. Pour commencer l'Espagne comme il en fallait un j'ai pris le critère de l'Infantérie de Marine la plus ancienne.

Les Espagnols ou autres experts peuvent compléter ou corriger si je fais des erreurs [08]

Navires amphibies et de transport (je dois vois pour l'aero...)

2 LPD de type Galicia 12.765T

2 LST de type Cortés (Newport) Ils seront retirés du service aux alentours de 2010

1 BPE (bâtiment de Projection Stratégique) 27079 T ; entrera en service en 2007/8. Il ressemble dans son concept au BPC mais il est un peu plus gros et il pourra mettre en oeuvre des ADAC.

Il conviendrait d’ajouter que les espagnols ont trois transport logistiques : le « Contramaestre Casado » (4964 T) qui appartient à la Marine et les ro/ro « Camino Espanol » (5800T) et « Martin Pesadillo »(2300T) qui appartiennent à l’Armée mais sont armés par la Marine. En outre en cas de besoin les Espagnols peuvent éventuellement (à titre d'exemple) réquisitionner les navires à grande vitesse qui font les liaisons avec les iles.

Troupes de débarquement.

Organisation de l’Infanterie de Marine espagnole. Elle est organisée en deux grandes forces :

1° Le TEAR ou Tercio de l’Armada. Le Tercio compte deux grands ensembles

- la BRIMAR étant la Brigade opérationnelle

- et d’autre part l’Unité Base

2° La FUPRO ou « Force de Protection »

Qui se décompose de la manière suivante :

- Tercio Nord

- Tercio Sud

- Tercio du Levant

- Groupement Sécurité de Madrid

- Unité de Sécurité des Canaries

Outre ces deux grands ensembles

On compte :

La compagnie « Mar Oceano » de la Garde Royale

La section embarquée sur le Prince des Asturies

L’Ecole de l’Infanterie de Marine

Le Camp de Manœuvres de la « Sierra del Retin »

Le Tercio de l’Armada est organisé de la manière suivante :

2 Bataillons de Fusiliers à trois compagnies de fusiliers et une compagnie de commandement

1 Bataillon Mécanisé composé de deux compagnies de Fusiliers Mécanisés sur véhicules Pirnaha et une compagnie de chars M 60 qui devrant être remplacés par des Léopards II fabriqués en Espagne sous licence, et une compagnie de commandement.

Viennent ensuite les unités d’appui :

Le Groupement d’Artillerie de Débarquement.

Deux batteries de 105 tractés Otto Melara .

Une batterie de 155 automoteur M-109 avec des véhicules d’approvisionnement rapide M-992 FAASV

Le groupement dispose d’équipes d’acquisition avancée et de contrôle / direction de tir ; des batteries terrestres mais aussi des appui feu à partir des navires.

Le Groupement des Armes Spéciales.

A cinq compagnies, une compagnie de commandement, une compagnie de Génie, une compagnie de véhicules d’assaut amphibie AAV , la compagnie antichars , une compagnie d’embarcations type Supercat.

Le groupement de Services et d’appui au Combat.

A six compagnies dont, une compagnie de Commandement, une compagnie santé, une compagnie de transport, une compagnie d’Organisation et d’Aménagement des Plages, une compagnie Logistique et une compagnie maintenance / dépannage.

Et finalement l’Unité d’Opérations Spéciales (commandos) composée essentiellement de 3 Commandos. Bien que l’unité soit habilitée à conduire des opérations de type nageurs de combat, la Marine Espagnole dispose par ailleurs (semble-t-il) d’une unité de nageurs de combat (apparemment non reliés à l’Infanterie de Marine).

La Force de Protection.

L’organisation des Tercios de Protection est la suivante :

1 une compagnie de Commandement et Services.

1 Compagnie de Sécurité.

1 Compagnie de Police Navale.

Le Tercio Sur est en plus responsable de la sécurité de la Base Rota (base américaine) et a deux unités de sécurité en plus

1 compagnie de sécurité

1 unité mobile dite GUMIZ

Pour le Groupement Madrid on compte

1 compagnie de sécurité

1 unité de police navale constitue cette dernière de trois sections : 1 police générale, 2 escorte des personnalités, 3 unité de maîtres chiens.

L’unité de sécurité des Canaries est sensiblement organisée comme les 3 Tercios mais l’unité de Police Navale est plus petite semble-t-il…

Je mentionne les forces de protection à titre de mémoire car si elles ne font pas partie de la BRIMAR, j'imagine que dans une certaine mesure elles peuvent jouer un rôle de reserve générale....

Link to comment
Share on other sites

Personne par-ci à mentionné de la SIAF (Spanish and Italian Anfibious Force).

La SIAF est structurée à un niveau de brigade amphibie, composé par un Quartier Général et deux bataillons de débarquement renforcés avec éléments d'appui, d'artillerie, tu armes une countervoiture et antiaériennes, ainsi que des unités de sapeurs, une reconnaissance et des unités d'Opérations Spéciales. Ils disposeront d'une toute espèce éléments d'appui et des véhicules d'assaut amphibie, ainsi que de l'appui aérien nécessaire : des hélicoptères et des avions STOVL un type AV-8B +.

Cette force amphibie Marco italien est composé par des unités de la Brigade d'Infanterie de Marina espagnole (BRIMAR) et du Bataillon Sain, avec ses Quartiers respectifs Généraux du Groupe DELTA de l'Armée de mer Espagnole et du Terza Divisione navale italien.

Link to comment
Share on other sites

Le plus célèbre, le commando Hubert.

nous n'avons pas de fusiliers marins ou "marines" comme IM espagnol ou San Marco (MMI) italienne.

nous n'avons pas de regiment en terrain lagunaires tel les Lagunari "Serenissima" qui ont bien du s'amuser en irak dans les marais

le commando hubert correspond au nageurs de combat càd les COMSUBIN, Commando Raggruppamento Subacqui ed Incurisori

Link to comment
Share on other sites

nous n'avons pas de fusiliers marins ou "marines" comme IM espagnol ou San Marco (MMI) italienne.

nous n'avons pas de regiment en terrain lagunaires tel les Lagunari "Serenissima" qui ont bien du s'amuser en irak dans les marais

le commando hubert correspond au nageurs de combat càd les COMSUBIN, Commando Raggruppamento Subacqui ed Incurisori

Ceci est tout à fait inexact. En France il existe au sein de la Marine Nationale la spécilité de Fusilier Marin. Les FM ont la responsabilité du rôle de "capitaine d'armes", d'encadrement des corps de débarquement et de la sécurité à bord des navires. Ils arment en outre les groupements et compagnies de protection des bases de la Marine. Par ailleurs, les Fusilers Marins arment les Commandos Marine (5 commandos dont un de nageurs) après avoir passé le brevet commando (c'est à dire que Commando c'est à la fois un brevet dans le cursus du Fusilier Marin et une affectation)

Par ailleurs, et cest une particularité française (l'histoire du pourquoi et comment est un peu compliquée...), il existe une Infantérie de Marine appartenant à l'Armée de Terre. Cette IM arme une brigade (la 9eme Brigade d'Infanterie de Marine) à vocation amphibie.

Link to comment
Share on other sites

J'oublias d'ajouter que la tradition des Fusiliers Marins Français c'est d'armer (ormis les commandos qui sont permanents) des Régiments ou bataillons en temps de guerre. A titre de rappel : guerre de 14 / 18 Brigade des Fusiliers Marins et bataillon de Fusilers, drapeau décoré de la Légion d'Honneur, Croix de Guerre, etc... Guerre de 40 / 45 Régiment Blindé des Fusiliers Marins (2eme Division Blindée Lecerc) 1er Régiment de Fusiliers Marins, régiment de réconnaissance de la 1ere Armée Française (Delattre) L'unité la plus connue : le Groupement de Fusiliers Marins Commandos. Seule unité francaise à avoir débarque le jour J en Normandie. Moins connue comme unité : "le Groupe Naval d'Assaut" groupement de commandos qui pris part au débarquement de Provence (aout 44) Une autre à chéval entre la fin de la guerre de 45 et la guerre d'Indochine : Le Groupement Parachustiste de l'Aeronavale" (dit Commando Ponchardier) dévient plus tard une unité mixte Armée de Terre - Marine Toutes ces unités ont été décorées L'ecole des Fusiliers Gradant le Drapeau également décoré de la médaille des Compagnons de la Liberation (on porté aujourd'hui à l'Ecole la fourragère de la Légion d'Honneur et celle de la Libération) En Indo outre les commandos, il y avait les Dinnassaut (Divison Navales d'Assaut) En Algérie : Le Groupement de Commandos et la DBFM (Démi Brigade des Fusiliers Marins) J'ai peut-être oublié des trucs mais je cite de mémoire

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...