Sign in to follow this  
Akhilleus

Scénario III : Allemagne de l'Ouest 1983

Recommended Posts

Coté ravitaillement, cela ce passe comment, les germains peuvent il compter sur des complément de munitions ?

qu'est ce que tu entends par complément de munition ?

pour faire simple on va dire que la compagnie est partie ras la gueule : pour le petit calibre, de quoi tenir une journée de combats intenses

les Milans debarqués c'est 6 missiles chacun

les Carl Gustav c'est dans la 10aine de roquettes HEAT chacun

les Stingers c'est 3 missiles chacun (1 monté + 2 dans des caisses)

les obus des Marder et Leo sont plein

Les mortiers sont également full (approvisionnés à 88 obus)

y'a pas vraiment à se soucier des munitions si les combats ne s'eternisent pas au dela de la journée complète (et de toute façon ce qui finit pas manquer sur ce front c'est pas les muns ni le carburant, c'est les hommes :P)

si vraiment par miracle la compagnie gagne une journée complète sur site, il est eviddemment prevu de la ravitailler de nuit en ambiance tactique (carbu et mun)

on peut aussi profiter des poses entre 2 assauts mais en priorité ces pauses seront dédiées aux Evasans

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage j’en sais vraiment trop peu –surtout nivaux matérielles et leurs létalités- pour essayer d’établir un plan de bataille.

Ce n’est pourtant pas l’envie de participer qui me manque. J’ai toujours tripé sur les conflits contemporains. C’est vraiment trop injuste « « mode Calimero » » :'(.

Une question essentielle demeure : Obi Wan Kenobi sera t’il des nôtres dans la bataille :oops:………….pas la peine de se lever je connais la sortie (et la il marche sur la pointe des pieds, la tête enfoncé dans les épaules, rasant les murs fuyant fébrilement vers l’ombre...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage j’en sais vraiment trop peu –surtout nivaux matérielles et leurs létalités- pour essayer d’établir un plan de bataille.

l'intérêt de ce scénario c'ets de passer justement au dela du maétriel

on est à une echelle compagnie

à part les basiques (un VCI contre un char c'est chaud, une mitrailleuse sur contre un VCI c'est stupide) c'est surtout le management du dispositif de defense qu'il est interessant de voir

donc tu peux aussi t'y mettre

a part ca wiki est ton ami

http://www.inetres.com/gp/military/cv/tank/Leopard2.html

http://www.inetres.com/gp/military/cv/inf/Marder.html

http://www.inetres.com/gp/military/cv/arty/M1064.html

http://www.inetres.com/gp/military/cv/arty/M109.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'intérêt de ce scénario c'ets de passer justement au dela du maétriel

on est à une echelle compagnie

à part les basiques (un VCI contre un char c'est chaud, une mitrailleuse sur contre un VCI c'est stupide) c'est surtout le management du dispositif de defense qu'il est interessant de voir

donc tu peux aussi t'y mettre

Merci, je vais tenter de m’y mettre dans la mesure de mes moyens en commençant par m’instruire sur les matérielles.

D’un point de vue plus conceptuelle se que je trouve vraiment difficile c’est de s’imaginer comment tout ces  dispositifs, matos, et force en présence  vont interagir, déjà qu’un élément seul, évaluer sont impact dans une situation données est compliqué……mais bon c’est le but de l’exercice. Pouvoir à l’imagination.  

Retour au problème : je n’aime pas cette idée de position statique face une horde de rouge qui déferle sur vous, mais bon l’armée soviétique ne ma pas demandé mon opinion...et ma hiérarchie non plus.

Quand même, l’impossibilité d’être mobile face à ce genre de force je la sens moyenne……………….

D’ailleurs…

.............................. (à moins que l'ennemi fasse un petit détour pour nous prendre à revers, ou emprunte les petites routes venant du nord ou du sud).

Du peu que je sais de la doctrine popov, qu’ils restent fidele à leur approche opérative et évalue correctement la situation (c.à.d. peu importe les pertes, une fois ce nœud important entre leur main c’est la possibilité de tomber sur d’importante forces en cour de réorganisation si j’ai compris)  y a aucune chance de passer la journée : ou ont se fait massacrer sur place ou bien déborder…je sais j’aide pas. :P

Mon dispositif si je le pouvais serait établi pour engager l’adversaire le plus tôt possible et aménagé sur plusieurs ligne de défense (autant que possible, autant que le permet d’en établir le génie, autant que me le permet la géographie…c.à.d. pas grand chose), et ce de façon concentrique au village et orienté ? Ba euhhhhh il ou le Nord  :-X? Pendant la bataille je retraiterais à chaque fois  que la situation l’impose, la concentration de mes forces augmentant au fur et à mesure du repli (couvert par les fumigènes).

Je suppose qu’à un moment l’ennemie cherchera à concentrer ses moyens et c’est pour les empêcher de se mettre en ordre de batailles que j’utiliserai surtout mes appuis ou contrer les leurs (si localisable), pas trop tôt donc…

Voila se que je peux proposer en première approximation. Je voie la chose de la façon suivante : il faut jouer la montre, combattre donc le strict minimum, ménager ses forces, désorganiser l’adversaire, l’empêcher de mener une attaque efficace et de ce concentré, bref (comme dirais un certain Pépin de ma connaissance :lol:) le fixer.  C’est pour ça que plus haut j’ai dit que n’aimais pas de ne pas pouvoir la jouer mobile ou avoir plus d’espace pour organiser ça en profondeur, l’alternative me semble être de faire du village une forteresse. C’est probablement du suicide, mais que ne ferait-on pas pour la patrie. Dite à ma femme et au p’tit que je les aime. :'(

Ah oui ! Il me semble voir deux massifs forestiers, un grand au nord et plus petit au sud avec des haies à l’Est. Ce serait pas sympa pour cloisonner le terrain. Votre opinion ? Pour le coup c’est dans les abords de ces forets que je placerais mes stingers histoire de prendre de dos les assaillants qui débouleraient pour pilonner le village.

C'était le Tacticien de Salon. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

bah tu as grosso modo resumé la solution

*soit on reste sur une position de defense statique préparée (avec un defense en profondeur en profitant de l'allonge des différents matériels) mais on s'expose à du barrage d'artillerie ou du raid d'aviation et un debordement inflitration soit par le nord (en haut de la carte  :lol:) soit par la sud soit par les 2 cotés (version defense d'appui retranché)

* soit on profite que toute la compagnie soit mécanisée (y compris les appuis mortiers) pour jouer sur la mobilité et le terrain mais dans ce cas les fantassins ne seront pas débarqués et seront vulnérables à des frappes antichar voir inutiles (version cavalerie)

* soit on essaie un mix des 2 avec des positions préparées et les blindés en pompiers volants

c'est plus difficile à coordonner car si on est debordé y'a des biffins qui vont se sentir tout seuls dans leur trous de combat

après y'a plein de variantes (les fantassins en position fixe, les chars en groupe de contre attaque mobile, les VCI en appuis ou en piquets antichars .....)

pour vous aider (un peu) des vidéos d'entrainement sur le combat urbain des années 70 de la bundeswher

http://www.youtube.com/watch?v=IZRCDn1E-rw&feature=related&fmt=18

http://www.youtube.com/watch?v=4mT1lYNhrmE&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=6oGCNs-5pb8&feature=related

attention c'est en allemand

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben dans mon exposé complété par mes réponses à tes questions Akhilleus ,je pense que mon dispositif prend en compte la mobilité ,et l'emploi des capacités de porté de l'armement .

de plus s'est du combat de retardement ,face à un ennemi nombreux et bien appuyer ,mais même si celui-ci a la puissance ,je prend en compte la motivation des hommes de ma compagnie ,et des hommes qui sont rattaché à ma compagnie .

dans l'esprit ,on sera très combatif ,car faut pas oublié que l'on se retrouve dans une situation qui motivera même le plus paisible des baba cool allemand de l'époque étant sous les drapeaux face à la réalité ,la guerre est là et on n'est plus en mode polémique d'avant guerre avec chacun son optique personnel sur des choix idéologiques .

de plus on défend sa terre ,sa motive car on on a pas le choix ,et on s'aperçoit qu'on va perdre notre mode et train de vie (bien évoluer en 1983 )...

sa peu paraître pas énorme (enfin perso ,j'y croit ) ,mais s'est à prendre en compte  .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé les mouvements de compagnies entières, en plus en défensif, c'est vraiment pas ma spécialité et je n'arrive pas du tout à esquisser un scénario.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le premier message l’ordre et claire :oops:

La mission est de garder le contrôle d’un village à la croisée de routes vitales dont la capture permettrait à l’adversaire de déborder les lignes de défense en cours de réorganisation dans les environs.

Vu le peu d’effectifs :O aucunes  postions de combats de replis est aménagées. Seule un axe d’évacuation (une tranché) est prévu en direction de l’échangeur de la route.  

En premier je fais bombarder le village par l’artillerie et je détruis tout les bâtiments.  

Ensuite J’aménage dans les ruines des caches pour l’infanterie, pour les postes de tirs Milan, pour les mortiers. Je fais embosser les blindés (sauf 3 Mader) en haricot autour du village et dans les ruines du village. De façon que chaque rue au 3/4 détruite reste dans l’enfilade des canons. L’infanterie russe devra venir au contact pour nous sortir.

Seule le Mader PC +  (bien dissimuler dans le dernier bois prés de la route) reste en arrière pour le protéger je lui adjoint un léopard et les Stinger eux aussi bien dissimuler.  

Ensuite Je fais quelques tirs d’artilleries en avant de mon dispositif  pour régler les tirs.

J’envoi 1 km en avant du dispositif les 2 Mader avec un JTA ils donnerons l’alerte et resterons planqués au maximum afin de guider les première attaque aériennes.

Je vous donne plus tard des détails sur mes position de combats  :|

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Scarabée

je vais poser les mêmes questions que j'ai posé à Gibbs (en tout celles dont je n'ai pas la réponse)

l'appui de mortier/artillerie tu le fais sur coordonnées pré-établies ou demande radio extemporanée  ?

Comment tu organises ton repli si replis il ya pour tes PanzerGrenadiers ?

ou est ce que tu place les appuis mitrailleuses, Milan et Carl ?

Comment tu espaces tes vehicules ?

comment tu gères le chimique ?

comment tu gères un eventuel Su22 ou Mi24 de reco ?

qu'est ce que tu fait des Leo (tu en utilise 1, il me manque le devenir des 3 autres) ?

accessoirement tes mortiers sont portés pas tractés, ils sont donc sur plate forme M113

pour toi ET gibbs : comment vous gérez un eventuel peleton de reco soviétique (BRDM et BMP) ?

comment vous gérez vos com entre sections et avec vos appuis ?

comment vous gérez un brouillage de guerre électronique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour toi ET gibbs : comment vous gérez un eventuel peleton de reco soviétique (BRDM et BMP) ?

et bien si un peloton de reco arrive ,je garde un marder qui servira de leurre en avant du dispositif .celui -ci engagera sans forcément toucher (se qui pourra disons laissé pensé aux soviétique  qu'ils sont tombé sur une unité peu combative et pas préparé ,qui décroche trop rapidement ) ,mais s'arrangera pour décrocher d'une manière visible ,genre roulant vite en direction du nord ouest (on laisse croire qu'une unité mal préparé se trouve dans cette zone ).

comment vous gérez vos com entre sections et avec vos appuis ?

et bien on a préétablie un système de téléphone filaire dans la dotation que tu nous a présenté au début .on tire un maximum de câble jusqu'au village (s'est là ou on aura les soviétiques au plus près en dernière limite ) depuis le PC .en cas de gros problème on envoi une estafette .mais dés les départ ,je donne des consignes complète ,afin d'assurer la mission ,chacun a ses ordres et s'y tient ,donc détruire (un maximum si possible ) puis se replié comme convenu ,chaque étape étant au préalable bien expliqué .

il me semble qu'on avait encore des fanions de couleur ,sa peut toujours servir .

 

comment vous gérez un brouillage de guerre électronique ?

et bien ,on fait sans transmission ,on se tient au plan préétablie .de toute manière si on ne peu plus joindre les mortiers , mon adjoint aura pour mission lors de la mise en place de prendre les coordonnées de zone pré-défini et de les fournir avant la fin de notre mise en place par radio (normalement elle fonctionne encore avant le premier contacte avec l'ennemi ),et les donneras directement  en empruntant un des marders de la section au sud qui assure la sécurité du PC pour rejoindre la batterie est donné les coordonnés des zones a frappé .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je me lance ... je n'ai pas fini de peaufiner mon dispositif, mais les grandes lignes sont là, je poursuivrai plus finement quand j'aurai le temps.

Pour ma part, je ne suis pas un expert en tactique des champs, mais j'ai essayé de bien me replonger dans le contexte de l'époque. J'ai rassemblé mes souvenirs et relu quelques documents et articles de cet autre age en ma possession. Je peux vous dire que tout a bien changé depuis, et pas seulement la chute du mur !

Pour commencer,  avec mes aides de camp, nous avons pointé quelques fondamentaux sur lesquels baser notre action :

* L'ennemi est sensé provenir de l'est, marginalement du nord-est. On peut s'attendre à ce qu'il sorte de la forêt située à 5 km, est-nord-est du village que nous devons tenir.

* Partant de là, plusieurs options s'offrent à lui :

1- Filer sud-ouest, pour s'emparer directement l'aéroport de Bayreuth, qui est à 6 km au sud de notre position. Dans ce cas, nous allons être contournés par le sud. Si l'Aeroport est pris, la ville menacée, notre position perdra de son intérêt et il faudra décrocher vers l'ouest, en suivant l'Autobahn A70-E48, probablement en menant des actions de retardement.

2- Venir en plein sur nous, dans l'axe prévisible de notre dispositif, entre les deux petits bois qui encadrent le village. Dans ce cas, ils s'attendent certainement à ce qu'on les attende ... il prévoiront une reconnaissance préalable, à n'en pas douter, et aligneront des moyens lourds s'ils ne sont pas stupides.

3- Nous tourner par le nord. S'ils débordent le petit bois du nord, ils peuvent soit rejoindre directement la A9-E51 et revenir sur l'échangeur par la traversée du bois, soit contourner l'ensemble du bosquet et revenir sur l'échangeur par l'ouest, dans notre dos.

Image IPB

Dans le cas 1, nous ne subissons pas l'essentiel des combats et il conviendra de se replier en bon ordre ou d'attendre les ordres de contre-offensive pour prendre le développement ennemi par le flanc.

Dans le cas 2, nous risquons de subir un choc frontal très rude et à être débordés sous le nombre. Ce cas est celui qui risque de nous conduire à périr sur place si l'on veut infliger des dommages significatif à une force supérieure en nombre et en équipement, et selon un axe qui avantage la puissance.

Dans le cas 3, il faut être mobile pour réagir très vite car la manoeuvre peut nous surprendre sur nos positions défensives, et là, c'est cuit : echec de la mission et départ en captivité dans le meilleur des cas.

En conséquence, nous orienterons le dispositif pour contrer principalement les cas 2 et 3.

Pour notre couverture anti-aérienne MA/HA, je compte sur la couverture de l'Aéroport de Bayreuth. S'il y a des Roland sur place, nous sommes dans l'enveloppe (à la marge, mais couverts quand même). S'il y a des Hawk, c'est le bonheur. Nous nous concentrerons donc sur notre défense contre les intrusions en BA/TBA, qu'il s'agisse de reconnaissance ou bien d'assault contre nos positions.

Au premier briefing, je donne les consignes suivantes :

- jusqu'à midi, je veux tout le monde au boulot pour la préparation des positions.

- à partir de midi, tant que le bal n'est pas ouvert, je veux 1/3 des hommes au repos par cycle de 6h.

- Tous les véhicules doivent opérer en condition NBC, autant que possible

- Pour les personnels débarqués (ou bien les personnels des véhicules ne pouvant vraiment pas opérer en condition NBC pour les opérations en cours), je veux 1 homme sur 2 portant son équipement de protection, et le second prèt à le mettre.

- Tous les hommes au repos doivent être protégés.

- Lors de l'attaque, l'anéantissement du groupe de choc ennemi est notre objectif. En cas de succès, ce n'est pas à nous d'exploiter la contre-attaque. Je ne veux aucune contre-offensive intempestive : ce serait s'engager dans la plaine à l'est ou au nord, et il y a 3 à 4 km à parcourir à découvert. Trop périlleux pour nos moyens.

Ensuite, sur le principe de mon dispositif :

- Mon PC est logé à Altenreuth. De là, je peux voir le village de Nenntmannsreuth et la plaine encadrée par les bosquets, je peux aussi voir la A9-E51 au débouché du bois, et je peux surveiller la plaine au nord, qui débouche sur la A70-E48 à l'ouest. Je peux ainsi réagir à l'assaut frontal, comme à la traversée du bois ou au contournement.

- Je disperse mes mortiers, derrière moi, dans la forêt d'Altenreuth, éparpillés le long des chemins forestiers ou en lisière de clairières. Je souhaite les soustraire à la vue, mais leur donner une possibilité de tir sur toutes les zones sous ma supervision. Je les garde le long de la route forestière, parce que ce n'est pas trop loin (la route est à 500 m de mon PC et les M113 vont s'étager sur les 3 km de couvert). Ainsi, si un brouillage perturbe nos communications radio, je pourrai envoyer une estafette donner mes ordres de tir (quitte à voler une moto ou une mobylette abandonnée par les civils dans les villages).

- Je briefe ma section de mortier sur une grille de coordonnées de tir, j'y reviendrai plus tard.

- Je place mes lourds en 2 sous-pelotons de 2. Le premier est à couvert, dans le petit bois de Lindehof, prêt à faire mouvement au nord, par la plaine ou par l'Autobahn, ou bien à traverser celle-ci par le pont et à rejoindre la zone de combat entre Nenntmannsreuth et le bosquet nord. Le second sous-peloton est embusqué à la lisière sud-ouest du bois sud de Nenntmannsreuth. Sa zone de manoeuvre est entre ce bois et le village, ou au besoin, il rejoint l'Autobahn et la prend en enfilade. Les lourds n'engageront que s'il y a du lourd en face et ils privilégieront le combat en mouvement. S'ils doivent se replier, il leur faudra rejoindre la foret d'Altenreuth.

- Mes éléments du génie préparent les villages de Nenntmannsreuth et Doebitsch : tractage des véhicules civils en travers des rues pour les boucher ou pour ralentir la progression des véhicules, voire pour forcer l'infanterie à débarquer si les véhicules ne sont pas aptes au franchissement ; destruction des maisons d'extrémité des rues, et si on a le temps, on bulldoze les décombres pour barricader la route. S'il y a des véhicules civils en excédent, on en traine quelques uns dans les champs, au nord comme au sud, pour ménager quelques abris de tir, ou quelques leurres pour l'ennemi qui devra traiter toutes ces caches potentielles.

- Les lignes de téléphone sont déployées de mon PC jusqu'au milieu du bois du sud de Nenntmannsreuth, ainsi que de mon PC jusqu'au millieu du bois nord. Au delà les communications ne seront plus sécurisées. Elles se feront par radio, ou en cas de brouillage, par estafette.

- Les véhicules d'assaut (les Marder) seront positionnés, pour 1/3 dans le bois sud, pour 1/3 dans le bois nord, sur le flanc sud, et le dernier tiers, dans le bois nord, sur le flanc ouest. Tous seront embossés et devront disposer d'au moins une seconde position de combat.

- La traversée de l'Autobahn, dans le bois nord, devra être garantie de manière à ce que les éléments du flanc ouest puissent venir renforcer le flanc sud, et vice-versa.

- Des éléments débarqués seront placés dans les villages (au moins les MG-3 et les Milans, plus quelques sections de grenadiers pour un combat de retardement d'infanterie)

- Des postes de tir, isolés, seront ménagés pour les CG, en barrage du corridor, à l'est, et en lisière nord du bois du nord. Les sections qui armeront ces postes de combat seront nos yeux pour détecter les éléments précurseurs ennemis et donner le signal du début des combats.

Avec mes divers appuis-feu, je mets en place une grille de tir, comme je le disais plus tôt. Chaque zone porte un nom, pour faciliter la communication :

- La zone "Blau" couvre l'entrée de l'Autobahn dans le bois nord.

- La zone "Grün", divisée en 3 sous-zones différenciées est l'entrée de notre "entonnoir" vers le village.

- La zone "Gelb", en deux sous-zones couvre les abords nord et sud de Nenntmannsreuth

- La zone "Weiss" couvre le nord de la plaine en cas de manoeuvre de contournement.

- La zone "Schwartz" fait de même, mais bien plus proche de nous.

- La zone "Rot" vise à détruire tous les ouvrages d'art si nous devons décrocher.

Image IPB

La définition des zones sera transmise aussi bien aux JTAC qu'à l'artillerie et aux mortiers.

Les zones Weiss, Blau et Grün pourront recevoir de la frappe de A-10 ou des barrages chimiques semi-persistants. Les autres zones sont susceptibles de voir une imbrication des troupes favorables au blue-on-blue. Elles ne seront visées qu'en dernier ressort et sur demande expresse.

On évitera le napalm sur les zones Gelb, pour ne pas rompre totalement la visibilité entre les groupes nord et sud (et aussi parce que ça fera chaud sur les éléments du village).

En cas de battage sur Rot, c'est que la situation est grave, on mobilise tout ce qu'on a.

Le JTAC US sera positionné au nord, à proximité du poste téléphonique. Le JTAC Allemand sera au sud, près de l'autre ligne.

Les groupes qui abandonneront leur position le signaleront par un pot fumigène s'ils souhaitent un battage de mortiers sur leur position abandonnée. Fumigène rouge pour un abandon à une heure divisible par 3 (6h, 9h, 12h, etc, le chiffre des minutes importe peu), fumigène vert pour l'heure suivante, fumigène bleu pour la troisième heure. Ce code fumigène permettra de limiter les effets de mimétisme de l'ennemi, au moins pendant les premières heures. En cas de combat de nuit, cela sera, malheureusement, inopérant.

Je place un poste de stinger en protection de mon flanc nord, avec le peloton Leo du même côté, et le second dans le village de Nenntmannsreuth pour couvrir l'est face à un Mi-24 qui déciderait de nettoyer nos positions.

C'est tout pour ce soir. Pas eu trop le temps de me relire et de voir si je n'avais rien oublié ... j'éditerai mon post si je trouve des conneries ou pour en améliorer la lisibilité.

[Edit]

J'y reviendrai plus tard, pour la lisibilité.

En attendant, voici une carte approximative de mon dispositif :

Image IPB

Je n'ai pas placé l'infanterie, dont une moitié est concentrée dans le village principal et l'autre est dispersée, avec les VCI, pour pouvoir exploiter toute solution mettant en oeuvre de la mobilité dans notre champ de bataille/battage.

Les MG non plus ne sont pas placées. Elles sont dans le village principal. Sinon, on compte aussi sur celles en armement secondaire des Marder, avec le canon de 20 mm, pour arroser comme il faut toute force qui viendrait se prendre dans nos entonnoirs.

Les positions ne sont pas figées, c'est indicatif (d'où le "nuage" autour des mortiers).

Les unités motorisées ont toute latitude pour combattre en mouvement une fois l'engagement débuté. Par contre, on laisse les unités ennemies s'engager le plus possible avant de se démasquer. L'objectif, c'est qu'elle soient trop profondément engagées pour pouvoir se retirer.

voila, voila ...

Bon, en salon, c'est épuisant à mettre en place. J'ose à peine imaginer pour de vrai, avec le stress qui va bien ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est deja pas mal, je dirais même plus c'est bien ...... en tout cas visuellement parlant  ;)

je verrais si je trouve des critiques à la fin de la semaine (ca te laisse le temps d'amender ton plan dans l'intervalle)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Questions d'un néophyte:

1) n'est il pas possible de placer quelques mines (pas beaucoup) afin de les forcer à ralentir leur avancés, et peut être les forcer à suivre un corridor plus étroit en fonction du terrain qu'ils démineront devant eux?

(si toutefois certaines de nos unités sont équipés de mines!)

2) de plus, en suivant l'idée de fatac concernant 'l'emprunt' d'une moto comme coursier, ne serait il pas intéressant d'en réquisitionner davantage (certes ce n'est pas une grande ville mais il doit bien y avoir moyen d'en trouver une dizaine!) et d'envoyer quelques fantassins armés en anti-char (un transportant le poste de tir et un second 2 missiles) sur les flanc de la colonnes rouge dont le but serait de détruire le plus de blindé lourd possible avant leur arrivés sur zone... suivi d'un replis en règle vers le village via les deux axes se trouvant à proximité (B303/E48 ainsi que B2)

au préalable de leur action, ils serviraient d'éclaireur afin d'informer le PC des forces en présence!

Mes suggestions tiennent peut être plus de la guérillas,... ou alors de "l'agence tout risque!"  :lol:

donc désolé si j'ai dit des conneries! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

n'est il pas possible de placer quelques mines

m*** je savais que j'avais oublié quelque chose

bah on fait la guerre avec l'armée qu'on a, pas l'armée qu'on aimerais avoir

d'envoyer quelques fantassins armés en anti-char

bah c'est pas avec 4 Carl Gustav que tu va faire beaucoup de dégats (en plus c'est pas léger, léger à trimballer)

moi m'es avis que tu vas perdre des équipes AC qui auraient été utiles ailleurs

(après si tu avait eu une 12aine de RPG l'idée aurait  pu être intéressante)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela n'empêche pas de faire des booby traps avec des grenades ou des explosifs. Des IED, même si cela ne s'appelait pas encore ainsi à l'époque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela n'empêche pas de faire des booby traps avec des grenades ou des explosifs. Des IED, même si cela ne s'appelait pas encore ainsi à l'époque.

ca c'est tout à fait possible

et à l'epoque ils apprenaient à en faire avec les moyens du bord (un empilement d'obus de morties par exemple)

maintenant vu que je les ai oublié ..... comptez pas sur un reseau de mines antichars  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, l'idée des mines me plait bien ...

Je n'en ai pas, je ne souhaite pas gâcher mes munitions que je réserve pour le grand jour plutôt que de les disperser dans des pièges hypothétiques, je ne souhaite pas, non plus, condamner le terrain vis-à-vis d'une contre-attaque alliée. Je ne met donc pas d'explosifs par terre ...

Par contre, je me demande si je ne vais pas utiliser du balisage en leurre pour inciter l'ennemi à ralentir dans les zones où je veux le garder sous mon feu, ou bien pour le canaliser ...

Par contre, pour les 2 roues, faut pas compter en trouver trop. Les civils ont pu fuir avec, et puis ce sont de tout petits village. Ceci dit, vu les distances, pour mes estafettes, je me contente de trouver des fahrrad (vélos).

Tenir 1 journée ... c'est long une journée de combat de haute intensité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre, je me demande si je ne vais pas utiliser du balisage en leurre pour inciter l'ennemi à ralentir dans les zones où je veux le garder sous mon feu, ou bien pour le canaliser ...

c'est bon ca ca me plait bien, c'est vicieux et pas cher (une pancarte avec peint dessus achtung minen et c'est tout)

me demande si ce genre de deception a pas deja été utilisé en réel ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut juste penser à labourer un peu le terrain pour que ce soit crédible ...

Sinon, j'ai un peu complété mon dispositif, au dessus (edit en fin de message, avec une nouvelle carte).

Share this post


Link to post
Share on other sites

en tout cas très chouette boulot

bravo !!

j'en attends d'autre mais je me demande si le travail demandé en a pas rebuté certains  :'(

sinon moi aussi j'essaye de vous en pondre un pour ce week end

il serait alors interessant que l'on critique chaque dispositif (je vais pas faire comme la première fois et donner un resultat fictif ou alors sauf si c'est une demande générale  :lol: et alors promis j'essayerais d'etre gentil parceque à 1 vs 8 ca risque quand même d'etre assez vite pliée d'un point de vu mathématique  :lol:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,406
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Le Chlick
    Newest Member
    Le Chlick
    Joined
  • Forum Statistics

    20,697
    Total Topics
    1,245,216
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries