Sign in to follow this  
Chris.

Instauration d'une no fly zone et frappes ponctuelles sur la Lybie

Recommended Posts

Bonjour,

vous avez été chargé de planifier l'instauration d'une no Fly zone ainsi que des frappes sur certaines positions stratégiques des troupes pro-Kadhafi.

Le tout, le plus rapidement possible.

Malheureusement, ni les italiens, ni les maltais ne vous ont accordé l'autorisation d'utiliser leurs bases aériennes (ils ont trop peur de l'afflux de Migrants promis par Kadhafi), et Chypre est plutôt retissant à ce genre d'opérations, même s'ils pourraient accepter que des unités non combattantes soient basés sur la base anglaise de l'île.

Vous avez à disposition les moyens des armées de l'air françaises et anglaises.

Bonne chance messieurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà mon idée:

Jour 1

Volet marine:

le CDG et son escorte reçoit l'ordre de mettre le cap sur la lybie le plus rapidement possible. A son bord, un maximum d'unités chasseurs, et uniquement les 3 hélicos Pedro (le Mistral se chargera du volet hélico).

Parallèlement, le Mistral reçoit l'ordre de rebrousser chemin et de mettre le cap sur les côtes au large de la Lybie.

Volet AdA:

Les unités d'Awacs et de ravitailleurs françaises et anglaises sont mises en alerte et reçoivent l'ordre de préparer des détachements avancés basés sur les aéroports de Figari et Ajaccio.

Un escadron de Mirage 2000D, un escadron de Rafale, un escadron RAF de Tornado, un escadron RAF de Typhoon reçoivent eux aussi l'ordre de se préparer à se déployer sur la base de Solenzara.

Finalement l'escadron d'hélicoptère Pyrénées reçoit lui l'ordre de se préparer à un déploiement sur le Mistral (les hélicos vont par la voie des airs, le matériel via les navires de la Marine se rendant sur zone (avec transfert ensuite par hélico jusqu'au BPC)). Il sera chargé de porter secours aux éventuels pilotes abattus, et d'infiltrer des forces spéciales.

Jour 4

Une partie des unités AdA et RAF sont arrivées sur leurs bases respectives, et vont bientôt commencer les opérations aériennes.

Le CDG lui, a appareillé le soir précédent et se prépare lui aussi à lancer des opérations aériennes.

Quant au Mistral, il croise au large de l'Egypte et attend l'arrivée du CDG avant de se rapprocher plus des côtes libyennes (ça serait con de le perdre bêtement...).

Jour 5

La campagne aérienne est lancée par des frappes coordonnées en provenance de la Corse et du CDG.

Jour 7-8

Environ une semaine après la mobilisation, sont déployés à Solenzara:

une petite vingtaine d'appareils anglais.

une petite trentaine d'appareils français.

Et sur les aéroports civils:

4 à 6 C-135FR (suivant les disponibilités)

4 à 6 ravitailleurs anglais (de même)

2 AWACS français et 1 AWACS anglais, avec sur leur base aérienne d'attache (sur le continent et en Angleterre) un autre appareil en réserve près à prendre le relais rapidement en cas de besoin. En comptant les 2 Hawkeye du CDG, il y aura donc une permanence aérienne à la frontière libyenne.

Quant aux missions respectives:

les Rafale du CDG assure prioritairement la couverture aérienne au dessus de la Lybie (car c'est une mission permanente donc autant utiliser les appareils les plus proches) et de la Mediterannée. Les Typhoon RAF vont de même (les anglais voulant absolument dire que leurs Typhoon sont combat proven...), mais en plus escorte les gros avions entre la Corse et les côtes lybiennes (sait-on jamais). Des Typhoon et F-16ADF italiens se chargent eux de défendre les territoires italiens et maltais* contre une éventuelle attaque lybienne**

Les SEM, les Tornados, les Rafale AdA et les Mirage 2000D se chargent eux des frappes aériennes contre les objectifs libyens.

*suite à une demande de Malte qui n'a pas envie que son territoire soit attaqué en représailles (inutile de dire que l'espace aérien maltais est interdit aux appareils français et anglais...)

**inutile de dire qu'ils sont furieux contre les français et les anglais de devoir participer malgré eux à cette opération (ils doivent quand même protéger leurs territoires...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà mon idée:

Jour 1

Volet marine:

le CDG et son escorte reçoit l'ordre de mettre le cap sur la lybie le plus rapidement possible. A son bord, un maximum d'unités chasseurs, et uniquement les 3 hélicos Pedro (le Mistral se chargera du volet hélico).

Parallèlement, le Mistral reçoit l'ordre de rebrousser chemin et de mettre le cap sur les côtes au large de la Lybie.

Volet AdA:

Les unités d'Awacs et de ravitailleurs françaises et anglaises sont mises en alerte et reçoivent l'ordre de préparer des détachements avancés basés sur les aéroports de Figari et Ajaccio.

Un escadron de Mirage 2000D, un escadron de Rafale, un escadron RAF de Tornado, un escadron RAF de Typhoon reçoivent eux aussi l'ordre de se préparer à se déployer sur la base de Solenzara.

Finalement l'escadron d'hélicoptère Pyrénées reçoit lui l'ordre de se préparer à un déploiement sur le Mistral (les hélicos vont par la voie des airs, le matériel via les navires de la Marine se rendant sur zone (avec transfert ensuite par hélico jusqu'au BPC)). Il sera chargé de porter secours aux éventuels pilotes abattus, et d'infiltrer des forces spéciales.

Jour 4

Une partie des unités AdA et RAF sont arrivées sur leurs bases respectives, et vont bientôt commencer les opérations aériennes.

Le CDG lui, a appareillé le soir précédent et se prépare lui aussi à lancer des opérations aériennes.

Quant au Mistral, il croise au large de l'Egypte et attend l'arrivée du CDG avant de se rapprocher plus des côtes libyennes (ça serait con de le perdre bêtement...).

Jour 5

La campagne aérienne est lancée par des frappes coordonnées en provenance de la Corse et du CDG.

Jour 7-8

Environ une semaine après la mobilisation, sont déployés à Solenzara:

une petite vingtaine d'appareils anglais.

une petite trentaine d'appareils français.

Et sur les aéroports civils:

4 à 6 C-135FR (suivant les disponibilités)

4 à 6 ravitailleurs anglais (de même)

2 AWACS français et 1 AWACS anglais, avec sur leur base aérienne d'attache (sur le continent et en Angleterre) un autre appareil en réserve près à prendre le relais rapidement en cas de besoin. En comptant les 2 Hawkeye du CDG, il y aura donc une permanence aérienne à la frontière libyenne.

Quant aux missions respectives:

les Rafale du CDG assure prioritairement la couverture aérienne au dessus de la Lybie (car c'est une mission permanente donc autant utiliser les appareils les plus proches) et de la Mediterannée. Les Typhoon RAF vont de même (les anglais voulant absolument dire que leurs Typhoon sont combat proven...), mais en plus escorte les gros avions entre la Corse et les côtes lybiennes (sait-on jamais). Des Typhoon et F-16ADF italiens se chargent eux de défendre les territoires italiens et maltais* contre une éventuelle attaque lybienne**

Les SEM, les Tornados, les Rafale AdA et les Mirage 2000D se chargent eux des frappes aériennes contre les objectifs libyens.

*suite à une demande de Malte qui n'a pas envie que son territoire soit attaqué en représailles (inutile de dire que l'espace aérien maltais est interdit aux appareils français et anglais...)

**inutile de dire qu'ils sont furieux contre les français et les anglais de devoir participer malgré eux à cette opération (ils doivent quand même protéger leurs territoires...)

a peu pret ça

si ce n'est que j'utiliserais dans un première phase les Tornados britanniques et leurs ALARM pour faire des trous dans la DA libyenne de théatre (neutralisation des SA2/3/6 à proximité des corridors d'approche ou d'echappement)

ensuite reste plus qu'a arroser au Kriss antipiste les 3 aérodromes servant de point de départ aux appareils d'appuis de Duffy tout en assurant un CAP

avec les E3 ont doit pouvoir avoir un control aérien efficace sur 300 km  de rayon et la Libye n'etant pas très découpé au niveau relief tout appareil en l'air pourra etre engagé et abattu en BVR (le problème étant la definition des ROE)

pour la couverture aérienne de la flotte des CAP reduits suffiront, l'essentiel de la surveillance protection étant assurés par un Fregate Horizon et une T45

cerise sur le gateau si les brits veulent engager un PA et ses harriers on pourra se débarasser plus vite des missiles cotiers antinavires qui risquent de presenter un risque dans un rayon de 150 km  des cotes

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le scénario

Je rajouterai pour le premier jour de l’attaque, des tirs de missile de croisière sur les PC des forces libyennes depuis les frégates et SNA de la Royale Navy. Dans le même temps, nos M2000 tirent à distance de sécurité des missiles Apache anti-piste sur les aéroports de l’aviation du colonel. Les Rafales eux épuisent notre stock de Scalp sur les objectifs de grande valeur. :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus de harrier chez les roosbeefs

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=114642

C'est pour ça que j'ai laissé la marine anglaise de coté.

Sinon pour les Tactom UK, seuls les sous-marins peuvent les lancer.  ;)

Par contre si la capacité d'emport de Storm Shadow a été validé, les Typhoon pourraient aussi servir à tirer des Storm Shadow (ce qui permettrait aux Tornado de se concentrer sur les missiles SEAD, dans un premier temps en tout cas).

Bon bah les Typhoon vont pas servir à grand chose alors.  :lol:

Enfin bref lors de la première vague les appareils pourraient être équipés des armements suivants:

Rafale Marine:  missiles Air-Air -> couverture des autres unités d'attaque au dessus de la Lybie (car c'est les appareils qui auront le moins de bidons vu la plus faible distance qu'ils auront à parcourir pour être sur zone, ce qui est idéal si par hasard des engagements en dog fight devaient avoir lieu...).

SEM: couverture anti-navire du groupe aéronaval + nounou si les pilotes sont encore formés à cette mission.

Tornado: missiles ALARM -> destruction des menaces air-sol.

Mirage 2000D: missiles Apache -> destruction des pistes des principales bases aériennes.

Rafale AdA: missiles Scalp -> destruction des installations stratégiques (aérodromes, bunkers à Kadhafi, éventuellement dépots d'armement importants, etc.).

Typhoon: missiles air-air -> escorte des Awacs et tankers (en fait j'aimerais bien les laisser à la maison mais bon la RAF va absolument vouloir les engager... :lol:)

Ensuite lors des vagues d'assaut suivantes, les missiles longue portée sont troqués contre des bombes à guidage laser ou GPS (moins chères).

Share this post


Link to post
Share on other sites

là les gars il me semble que vous vous paluchez à deux mains  :lol:

Le storm shadow n'est pas intégré sous typhie jusqu'à preuve du contraire et les tactom à changement de milieu sont semble-t-il toujours soumis à autorisation d etir US

non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

certes mais si on regarde dans les détails il n'y avait que 32 bombardiers pour mener ces missions, tout le reste était des appareils d'escorte ou logistique (notamment 28 tankers, nécessaires pour amener les 18 FB-111 et les 5 EF-111 jusqu'en Lybie depuis le Royaume Uni en passant par Gibraltar...).

Hors si un escadron de Rafale, un escadron de Mirage 2000D et la flottille de SEM embarquée sur le CDG participent directement en bombardement, on est déjà à une trentaine de chasseurs-bombardiers (les Tornado et les Rafale M jouant dans notre cas le rôle des A-7 et des F-14).

Bref, la France et l'Angleterre ont à mon avis largement les moyens d'engager un raid similaire, à partir d'une base beaucoup plus proche que celle utilisé par les US.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De même que le refus similaire de la RFA et de l'Espagne...

Pour El Dorado Canyon, environ un quart des F-111F a dû "aborter" pour diverses défaillances systèmes avant l'attaque. Quant au déroulement de l'attaque, j'ai entendu dire que si on les avait laissé faire le planning, les pilotes auraient évité d'y aller en formation sur les mêmes objectifs (l'explosion des bombes du leader empêchaient les suivants de voir l'objectif).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je ne comprends toujours pas, c'est pourquoi ce n'est pas l'US Navy qui c'est chargé de cette opération...

Les PA ne manquaient pas à l'époque pourtant, non?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment, les raisons sont que :

1) suite à un merdage fin 1983 au Liban, la Navy tenait à bombarder de nuit

2) Reagan voulait de la précision pour éviter des pertes collatérales

3) les A-7E et F/A-18A ne pouvaient pas faire ca (pas d'infos détaillées, je sais que sur le papier ils pouvaient embarquer pods et Paveways, mais en pratique c'est souvent autre chose)

4) les PA de la Navy n'avaient que 20 A-6E Intruders

En outre, l'USAF voulait évidemment participer, au passage ca donnerait un certain effet de surprise car les Libyens s'attendaient à ce que le coup vienne de la 6ème Flotte qui était plutôt du côté de Benghazi que de Tripoli (ce qui n'a pas empêché des A-7E de faire du SEAD du côté de Tripoli), et d'exercer une forme de dissuation conventionnelle en montrant que les USA pouvaient frapper un pays même sans PA à proximité.

https://research.maxwell.af.mil/papers/ay2003/saas/phinney.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est vrai que le refus de Mitterrand de laisser passer les avions a grandement complexifié la tache des U.S.

refus officiel

en pratique une partie des FB111 ont coupés à travers la Bretagne (et aucun n'a été abattu par notre DA à  ce que je sache  ;) )

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sûr ou c'est de la rumeur de comptoir ? J'ai entendu la même chose à propos des Pyrénées...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sûr

bah pour l'instant je mettrais ca à l'ordre de la rumeur persistante et insistante

celui qui reussira à avoir l'image radar de notre DA du 5 avril 1985 aura la reponse

faudrait aussi pouvoir calculer si y'a bien eu 6-7 heures de vol supplémentaires comme indiqué en ca s de détour

mais comme j'arrive pas à trouver les données sur l'heure de décollage des FB111 (alors qu'on a leur heure d'arrivée sur site à 2h15 du matin)......ca va pas etre facile

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'après ce rapport (de l'USAF), les appareils sont partis à 19h13 heure de Tripoli:

https://research.maxwell.af.mil/papers/ay2003/saas/phinney.pdf

donc si je calcule bien ca fait 7 heures de vol entre l'Angleterre et la cote Libyenne

y'a environ 2500 km  en ligne droite entre Londres et Tripoli soit entre 2 à 3 heures de vol en subsonique/croisière

effectivement les appareils ont semble t il fait un gros détour

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il sera chargé de porter secours aux éventuels pilotes abattus, et d'infiltrer des forces spéciales.

c'est plutôt le rôle du RHFS d'infiltré les FS nan..?

Si attaque il devait y avoir on pourrait prendre les 3 caracals qui se trouve en A-stan et pendant un ou deux mois ils se débrouillent avec 3 cougar

Share this post


Link to post
Share on other sites

[...] Dans le même temps, nos M2000 tirent à distance de sécurité des missiles Apache anti-piste sur les aéroports de l’aviation du colonel.

Je me suis toujours demandé: quelle est l'efficacité d'un missile anti-piste comme l'apache? En gros est-on sûr qu'il rende la piste inutilisable, et pendant combien de temps? Ce type de missile / bombe a-t-il été utilisé dans des conflits "récents"?

Merci d'avance pour vos éclairages.

Bibouz

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les bombes anti piste elle même ont était testé sur la base libyenne de Faya Largeau au Tchad par les Jaguars si je rappelle bien  :oops:

Bon, comme maintenant on n'a plus droit aux sous munitions et mine antipersonnel, le nettoyage de la piste peut se faire assez rapidement par des équipes de génie militaire  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis toujours demandé: quelle est l'efficacité d'un missile anti-piste comme l'apache? En gros est-on sûr qu'il rende la piste inutilisable, et pendant combien de temps? Ce type de missile / bombe a-t-il été utilisé dans des conflits "récents"?

Merci d'avance pour vos éclairages.

Bibouz

On s'embette de moins en moins avec des armes dediees a l'anti-piste. quelques BGL/AASM bien posees aux croisements des taxiways et tous les 300m sur la piste et le travail de reconstruction sera au moins penible.

Au Liban les Israeliens ont tout pete a la BGL.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'avantage de l'apache est de pouvoir frapper la piste à distance de sécurité en cas de DCA forte, c'est sur qu'au Liban cela n'était pas de cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,356
    Total Members
    1,132
    Most Online
    web123_2
    Newest Member
    web123_2
    Joined
  • Forum Statistics

    20,580
    Total Topics
    1,217,550
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries