Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Somalie] Piège en haute mer pour des pirates au large


Bill
 Share

Recommended Posts

Une nouvelle attaque ce mardi :

Associated Press : Deux thoniers français ont été pris en chasse mardi midi à 200 miles nautiques (370km), au nord des Seychelles, dans l'Océan indien par de présumés pirates, a-t-on appris auprès des services de presse de l'armée française.

Les équipes de protection de l'armée ont procédé à des tirs de semonce, a déclaré à l'Associated Press, Patrick Steiger, adjoint du contre-amiral Christophe Prazuck, porte-parole de l'état-major des armées, précisant que les faits étaient encore en cours.

Depuis juillet dernier, des fusiliers marins sont embarqués sur les thoniers français pêchant au large des Seychelles afin de les protéger contre d'éventuelles attaques de pirates. AP

Link to comment
Share on other sites

Les 11 pirates arretés samedi ont été remis en liberté

Après l'attaque, samedi au large des Seychelles, des thoniers français Drennec et Glénan, 11 pirates présumés avaient été interceptés par les garde-côtes seychellois. Suivant les indications données par les navires bretons et appuyé par un avion de patrouille maritime, le Topaze avait interpellé ce qui était considéré comme le bateau-mère des pirates, une des deux embarcations y étant rattachées parvenant à prendre la fuite. Le navire garde-côtes avait ramené sa pise au port de Mahé, où on s'attendait à une incarcération des 11 individus appréhendés. Il n'en fut finalement rien. « Aucune arme, munition ou autre preuve d'une implication dans des actes de piraterie n'ayant été trouvés, nous avons dû les libérer », a expliqué le lieutenant-colonel Rosette, chef des garde-côtes. Les 11 hommes et leurs bateaux ont donc pu reprendre la mer, sous surveillance, avec ordre de quitter les eaux des Seychelles.

Link to comment
Share on other sites

Les 11 pirates arretés samedi ont été remis en liberté

Il s'agit seulement de suspect ... retrouvé plus tard sur un bateau a "proximité" du lieu de l'attaque.

Les 5 poursuivis puis arretés sont toujours détenu ... en attendant d'une instruction ou d'une remise aus autorités somaliennes.

Link to comment
Share on other sites

Les 11 pirates arretés samedi ont été remis en liberté

Après l'attaque, samedi au large des Seychelles, des thoniers français Drennec et Glénan, 11 pirates présumés avaient été interceptés par les garde-côtes seychellois. Suivant les indications données par les navires bretons et appuyé par un avion de patrouille maritime, le Topaze avait interpellé ce qui était considéré comme le bateau-mère des pirates, une des deux embarcations y étant rattachées parvenant à prendre la fuite. Le navire garde-côtes avait ramené sa pise au port de Mahé, où on s'attendait à une incarcération des 11 individus appréhendés. Il n'en fut finalement rien. « Aucune arme, munition ou autre preuve d'une implication dans des actes de piraterie n'ayant été trouvés, nous avons dû les libérer », a expliqué le lieutenant-colonel Rosette, chef des garde-côtes. Les 11 hommes et leurs bateaux ont donc pu reprendre la mer, sous surveillance, avec ordre de quitter les eaux des Seychelles.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Piraterie.-Des-procedures-penales-qui-ne-tiennent-pas-la-mer_3637-1110002_actu.Htm

Lundi, la France a remis aux autorités du Puntland cinq pirates qui ont tenté d'aborder le pétrolier-ravitailleur La Somme. Ces libérations interviennent alors que onze autres pirates somaliens présumés ont été relâchés sur ordre des autorités de Mahé et ont repris la mer.

Qu'ils soient finalement relâchés ou en cours de jugement au Kenya, comme c'est le cas actuellement pour onze des groupes capturés par les forces navales européennes, les pirates font l'objet de procédures pénales caduques.

« Les concepts sur lesquels s'appuient ces procédures n'aiment pas forcément le voyage de mer », ironise Jean-Paul Pancracio, professeur de droit, directeur d'études au Centre d'études et de recherche de l'École militaire, et auteur du livre Le défi de la piraterie maritime et de son traitement judiciaire.

Le constat est repris à la volée par Emmanuel Altit, membre d'Avocats du monde, l'association qui assiste les pirates jugés depuis le début du mois par un tribunal de Mombasa au Kenya.

« Le système judiciaire kenyan est dans l'incapacité de juger ces affaires qui demandent de l'expertise humaine et des moyens matériels, explique Emmanuel Altit. En outre, les procédures ont été menées en dépit du bon sens : personne n'a vérifié les conditions d'arrestation ; les règles juridiques pour la collecte des preuves n'ont pas été respectées ; la durée de détention sur les navires européens pose aussi problème... Mais on ne peut en vouloir aux militaires : ils ne sont pas là pour faire le boulot des procureurs. »

« Le droitn'est pas respecté »

La faute à l'impatience des politiques et des diplomates européens qui ont concocté un « bel accord » avec le Kenya: les marins européens d'Atalante arrêtent les pirates, collectent les preuves, transfèrent leurs prisonniers au Kenya, en faisant en sorte qu'ils soient bien traités puis ils laissent la justice locale juger les pirates somaliens. « Une fois encore, le droit n'est pas respecté : les pirates présumés ne disposent pas d'une bonne défense, ils n'ont pas les moyens de faire venir des témoins ou de faire collecter des preuves à décharge. Ils ne bénéficient donc pas d'un procès juste et équitable. »

Par conséquent, « la France et tous les pays européens » seront condamnés par la Cour européenne des droits de l'homme, si elle est saisie, pour violation de la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés.

En attendant, les Somaliens qui attendent leur jugement ou qui seront incarcérés après leur éventuelle condamnation risquent de sombrer dans les limbes du non-droit et d'être emprisonnés dans une prison « hors-la-loi »: « Les Européens se préparent un petit Guantánamo local », avertit Emmanuel Altit qui milite pour « un système de répression et de jugement crédible ».

Link to comment
Share on other sites

Par conséquent, « la France et tous les pays européens » seront condamnés par la Cour européenne des droits de l'homme, si elle est saisie, pour violation de la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés.

En attendant, les Somaliens qui attendent leur jugement ou qui seront incarcérés après leur éventuelle condamnation risquent de sombrer dans les limbes du non-droit et d'être emprisonnés dans une prison « hors-la-loi »: « Les Européens se préparent un petit Guantánamo local », avertit Emmanuel Altit qui milite pour « un système de répression et de jugement crédible ».

Plaît-il ? Et la fameuse loi qui nous permet d'appréhender nous même les pirates ... ? Je rappelle que les pirates du Ponant ont eu le droit a un avocat en France. Alors pour le non respect des droits de l'homme ici, on repassera. Pourquoi ne critique t-on pas les régimes locaux pour ne pas offrir de jugement décent aux pirates ?
Link to comment
Share on other sites

Le droit c'est plus compliqué qu"avoir un avocat" il y a pleins d'autres choses qui doivent être respectées (et que tu serait bien content de voir respecté si tu avais des problèmes). Et il faut bien le dire, ces règles n'ont pas été respectées, pas du tout. Après, faut t'il des aménagements ? Oui, car elles ne peuvent pas être toutes respectées. Quel aménagement faut-il ? Je n'en sait rien, mais il faut des compromis dans les deux sens.

@+, Arka

Link to comment
Share on other sites

Le droit c'est plus compliqué qu"avoir un avocat" il y a pleins d'autres choses qui doivent être respectées (et que tu serait bien content de voir respecté si tu avais des problèmes). Et il faut bien le dire, ces règles n'ont pas été respectées, pas du tout. Après, faut t'il des aménagements ? Oui, car elles ne peuvent pas être toutes respectées. Quel aménagement faut-il ? Je n'en sait rien, mais il faut des compromis dans les deux sens.

@+, Arka

Manquerait plus que ça . Le petit Altit il va me faire le plaisir de payer lui même les témoins (et quels témoins ? Parce qu'hormis les Pirates et les Soldats y a personne dans le coin ) , enfin , le prix pour les faire venir .

Il va aussi payer les problèmes et les pertes financières de tout les armateurs du coin .

Non mais faut être sérieux un peu , les Somaliens soit on les ramène en Europe (et c'est lui qui paie , hein , pareil), soit on les enferme au Kenya, soit on les libère pour qu'ils recommencent après (et là c'est encore lui qui paie ) . Bah désolé, mais quand la Somalie sera un vrai état , on pensera à lui confier ses ressortissants , d'ici là , rien n'empêche cette petite personne de partir avec ses petits amis condamnateurs de la France et autres, pour établir un état de droit dans ce charmant pays .

Crétin .

Link to comment
Share on other sites

Vous désirez une solution rapide de droit Simple embarquez un imam sur chaque rafiot de guerre dans le coin Il vous prononcera au nom du coran une amputation de la main droite En cas de rècidive je crois que c'est un pied à vérifier .

Une fois la sanction appliquèe les condamné soignés on les dépose en Somalie et qu'ils se démerdent entre eux

Bon je galège .

Une certitude le droit même si l'on calibre une cour au milimètre au Kenya avec tout ce qui va bien y compris des avocats de la défense ne résoudra rien

J'ai même peur qu'après le passage de certains les conditions de détentions soient bien plus enviables pour eux que la survie des exclus en europe

Dans un tel cas les candidats vont se bousculer

La seule solution est à terre en faisant de la Somalie un état ou l'on peut vivre

Link to comment
Share on other sites

Oui mais on sait tous que pour ça il faut une volonté politique commune que personne ne semble partager en Europe ou aux Etats-Unis...

On est bien d'accord . Mais comme je le disais plus haut , monsieur Altit sera ravi de créer un état de droit de toute pièces dans ce coin . Je suis cynique, mais c'est pas en balançant des sornettes comme il le fait qu'on parviendra à quelque chose . On doit sanctionner très fort les pirates, et à côté tenter de stabiliser ce pays .. Mais le droit Européen ne s'applique pas là bas . C'est malheureux , mais un état de fait .Et ce n'est pas ça qui fait des états .

Link to comment
Share on other sites

On est bien d'accord . Mais comme je le disais plus haut , monsieur Altit sera ravi de créer un état de droit de toute pièces dans ce coin . Je suis cynique, mais c'est pas en balançant des sornettes comme il le fait qu'on parviendra à quelque chose . On doit sanctionner très fort les pirates, et à côté tenter de stabiliser ce pays .. Mais le droit Européen ne s'applique pas là bas . C'est malheureux , mais un état de fait .Et ce n'est pas ça qui fait des états .

Ce n'est pas qu'un problème de droit européen... Nous sommes signataires de la Charte des Nations Unies et des Droits de l'homme...

Noblesse oblige, dit-on....

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas qu'un problème de droit européen... Nous sommes signataires de la Charte des Nations Unies et des Droits de l'homme...

Noblesse oblige, dit-on....

Je ne suis pas sûr que les juger en France soit la pire violation des droits de l'homme qui soit en terme de justice (et ce malgré tout le mal qu'on peut penser de notre système judiciaire et carcéral)...

bien entendu pour ceux qui sont jugés en France !

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas sûr que les juger en France soit la pire violation des droits de l'homme qui soit en terme de justice (et ce malgré tout le mal qu'on peut penser de notre système judiciaire et carcéral)...

bien entendu pour ceux qui sont jugés en France !

Mais qui a dit, que les juger en France, était une violation des dits droits...  Pas moi en tout cas…

Le problème, si j'ai bien compris, est que l'on file le bébé au Kenya, qui n'a pas les moyens de faire ça proprement...

Et en cela nous pourrions être ténus pour responsables, moralement et/ou juridiquement... C'est ça la problématique ...

Après on peut juger, comme certains le disent ou l’écrivent, que la nature des actes de ces personnages, nous dédouanent de tout devoir.

C’est un point de vue, que je ne partage pas…

C’est justement par ce que l’on fonde nos actes, autant que faire se peut, sur un socle moral et juridique, que nous sommes différents d’eux…

Et j’ajoute, que je ne suis ni un béni-oui -oui, ni un pacifiste à trois sous… 

Link to comment
Share on other sites

Ils ont payè comme les autres vous savez ils possédent tellement de billets verts que le stokage est un problème .

Comme il jouent leurs cartes dans la région ils ne peuvent pas déçament passer pour des bouchers colonialistes avant d'avoir chassé les anciens patrons et chaussés leurs bottes

Link to comment
Share on other sites

Associated Press : L'armée américaine surveille la côte de la Somalie avec des drones dans l'espoir de prévenir de nouvelles attaques des pirates dans cette région de l'océan Indien, ont annoncé des responsables militaires vendredi. Les aéronefs commandés à distance et basés aux îles Seychelles sont de type Reaper, un modèle plus grand et plus avancé que ceux lancés par le passé depuis des bateaux américains au large de la côte somalienne.

Les autorités s'attendent à une recrudescence des attaques à la faveur de la fin de la mousson. Trois bateaux ont déjà été pris en otages par les pirates depuis dix jours. AP

Malgrè ça, 2 navires ont été attaqués au large des Seychelles !

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=111467

C'est un véritable blocus que les pirates semblent vouloir organiser au large des Seychelles. Estimant sans doute le golfe d'Aden et les eaux au large de la Somalie comme trop surveillées, les pirates attaquent de plus en plus au sud. Cette fois, c'est à seulement 180 milles à l'ouest des Seychelles qu'ils ont surpris un navire marchand. Le cargo Al Khaliq, immatriculé au Panama, a été capturé hier, au petit matin. L'équipage, composé de 26 marins (Indiens et Birman) a bien lancé un appel de détresse, mais le navire militaire le plus proche était apparemment à 8 heures de navigation ! Surveillé par les garde-côtes seychellois et un avion de patrouille maritime de l'opération européenne Atalante, l'Al Khaliq ferait route vers la Somalie.

Outre ce bateau, un roulier italien, le Jolly Rosso, a été attaqué hier, à 400 milles à l'Est de Mombasa (Kenya). Le navire a essuyé des tirs de la part des pirates, qui ont tenté de l'aborder avec deux embarcations rapides. Il n'aurait, toutefois, pas été capturé et serait parvenu à s'échapper. Sitôt l'alerte donnée, le destroyer lance-missiles américain USS Donald Cook et la frégate belge Louise Marie ont été dépêchés sur zone.

Avec la fin de la mousson, comme on pouvait le redouter, les attaques redoublent donc dans l'océan Indien. Disposant de bateaux-mères, qui augmentent leur autonomie, les pirates traquent désormais leurs proies très loin des côtes somaliennes. Pour mémoire, le vraquier chinois De Xin Hai (25 membres d'équipage) a été capturé lundi à 550 milles au nord-est des Seychelles. Le 15 octobre, le porte-conteneurs singapourien Kota Wajar (21 marins) était surpris à 300 milles au nord des Seychelles. Trois autres attaques ont été enregistrées ce mois-ci contre des thoniers. Si les Français Drennec, Glénan, Via Mistral et Via Avenir ont pu repousser les assauts grâce à la présence à leurs bords de fusiliers marins, le thonier espagnol Alakrana et 36 marins ont été capturés, le 2 octobre, entre la Somalie et les Seychelles.

Link to comment
Share on other sites

question, sur les Reaper, ils foutent des Hellfire ?

au cas où ils repéreraient une attaque en cours ?

Parce que pour ce genre de mission, des RQ-4A seraient probablement plus intéressants (meilleur autonomie), surtout que les MQ-9 doivent être assez sollicités pour d'autres types de missions, plus offensives.

PS: oui je sais, c'est peut-être un peu overkill (quoi que les US ont déjà dégommé des pirates au 127mm...), mais sur un reaper, c'est l'armement le moins puissant disponible.

Link to comment
Share on other sites

Le ministère de la Défense espagnol a autorisé l'embarquement d'armement  jusqu'à un calibre de 20mm sur les navire de pêche au large de la Somalie. Il financera également des agents de sécurités privés qui pourront désormais embarquer sur ces navires.

Mais mais mais... quand on a une armée de terre et une marine, pourquoi faire appel à des SMP ?

De plus, 20 mm c'est pas un peu trop élevé/lourd/encombrant ? la 12,7 doit être suffisante non ?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,978
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...