Gibbs le Cajun

Mortier de 81 mm, 60 mm, LG tir courbe

Recommended Posts

J'ouvre se file pour parler des armes d'appui pour le tir courbe, donc mortier de 81mm et de 60 mm, Lance grenade tir courbe. 

Bon on va commencé par un vieux modèle US, le mortier de 60 mm M2 de la 2ème guerre mondiale et qui sera employé en Corée et au Vietnam , ici un civil nous fait une démonstration avec un mortier de 60 mm qui a l'air tout neuf ou qui a subi une bonne rénovation. 

Bon là c'est en mode démonstration donc il a amené son mortier dans sa caisse de stockage, mais c'est intéressant de voir le montage, les munitions d'exercice, l'ambiance étant de mise, on entend bien le sifflement de l'obus, ainsi que l'impact. Il a aussi disposé une caméra sur la zone d'impact. 

https://en.m.wikipedia.org/wiki/M2_mortar

Le M2 des US est basé sur le modèle français de Brandt, qui nous fera aussi notre mortier de 120 mm F1. 

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Edgar_Brandt

La vidéo :

 

J'aime bien cette scène dans The Pacific, ou Eugene Sledge suit la formation sur le mortier de 60 mm. Les répliques mettent bien en avant l'importance de cet appui et des responsabilités vu l'appui au plus près des fantassins. 

Dans le livre de Eugene Sledge qui a servi dans le Pacifique comme Marine et servant de mortier de 60 mm, on a une très bonne vision du rôle d'une équipe de mortier de 60 mm, la série The Pacific qui se base aussi sur l'histoire de Sledge montre bien l'ambiance ! 

 

 

Bon voilà c'était histoire de mettre en route se file, ça sera l'occasion par la suite de parler des modèles de mortier  de 60 mm et de 81 mm, du lance grenade à tir courbe et des munitions des différentes armées, les innovations, via les systèmes de pointage, évolution des efficacité des munitions, portée de tir, etc... 

Même l'emploi tactique pourra être abordé, l'organisation des unités équipés, ou du modèle individuel. 

Voilà j'espère que se file va attirer du monde. 

 

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Le M2 des US est basé sur le modèle français de Brandt

Mon père, qui s'est battu dans l'armée roumaine pendant la deuxième guerre mondiale comme dans le sketch de Coluche (avec et contre les Allemands, car campagne de Russie en 1941 et de Hongrie et Tchécoslovaquie à partir de 1944) m'a toujours raconté quand j'étais enfant qu'il a été blessé par un éclat de "brand" dans les montagnes de Tatra.

Maintenant j'apprends ce que s'était.

Edited by Zalmox
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

À 4 minutes 13 secondes, on peu observer l'emploi par des marines d'un mortier de 60 mm depuis le toit d'un compound afghan pour taper un autre bâtiment qui n'est pas très loin et à vue du binôme 60mm . Très précis et on notera l'efficacité à l'impact via une grosse explosion. 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Gibbs le Cajun a dit :

d'un mortier de 60 mm depuis le toit

En mode un peu commando, avec une plaque mais sans trépied il me semble 

La page d'Hirtenberger  qui a des beaux 60 mm. En tout cas leur 60 Commando a l'air très pratique (et léger) pour des troupes légères ou à pied 

https://hds.hirtenberger.com/60mm-system/

https://www.defenceprocurementinternational.com/profile/hirtenberger-defence-systems-the-mortar-company

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, Fusilier a dit :

En mode un peu commando, avec une plaque mais sans trépied il me semble 

La page d'Hirtenberger  qui a des beaux 60 mm. En tout cas leur 60 Commando a l'air très pratique (et léger) pour des troupes légères ou à pied 

https://hds.hirtenberger.com/60mm-system/

https://www.defenceprocurementinternational.com/profile/hirtenberger-defence-systems-the-mortar-company

Effectivement, j'ai pas précisé que le mortier de 60 mm dans la vidéo était en mode sans trépied, se qui est très intéressant car c'est une modularité très pratique pour une situation de rapidité et d'adaptation tout en ayant de la précision dans tir malgré l'absence du trépied, on imagine se que sa peut donner avec un trépied installé !

Bien évidemment, les qualités de la pièce avec ou sans l'emploi du trépied sont aussi conditionné par le niveau du pointeur, et s'est se qui est très plaisant dans le service d'une pièce de mortier de 60 mm ( même avec le 81 mm et le 120 mm), ou en mode mortier commando ou emploi sans trepied, le pointeur va tirer le maximum de sa pièce mais en étant lui même à la recherche de la meilleure condition en fignolant le pointage, si il est seul en mode tir sans trépied ou sur un mortier commando, car c'est la spécificité du tir courbe, qu'on voit ou pas la cible, et quand on voit la cible, pointé parfaitement en voyant la cible, avec pour but que l'obus arrive pile poil sur la cible que l'on voit mais au travers du tir courbe, c'est totalement différent d'un tir direct via une arme classique comme un FM ou un FA.

On peut retrouver cette forme de volonté de performer via du tir indirect avec le tir de grenade à fusil, crosse au sol.

Au fond un tir courbe sur cible que l'on voit  n'est pas disons naturelle en envoyant un projectile en tir vertical sur une cible qu'on vise à l'horizontal, ou sur un terrain en devers ou la cible est soit vers le haut, soit vers le bas. avec de la grenade à fusil crosse au sol on est dans la même condition qu'un tir avec mortier de 60 mm.

Avec du LG type M203 et ces équivalents , c'est beaucoup moins marqué l'état d'esprit dans le tir courbe vu l'emploi de l'arme en mode tir epaulé. 

Je sais pas si j'arrive à être clair dans mon explication sur l'état d'esprit spécifique du tir courbe optique mortier ou grenade à fusil  crosse au sol contre une cible visible que l'on vise. 

Sur un toit comme dans la vidéo, avec quelques sacs de sables pour caler le mortier de 60 mm équipé de son trépied, on peut assurer du tir très précis, vu le résultat en mode tir sans trépied ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

vu le résultat en mode tir sans trépied

T'évalues à combien la distance dans la vidéo 500, 600 m?  sur la première vidéo et sur le tir des marines

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

T'évalues à combien la distance dans la vidéo 500, 600 m?  sur la première vidéo et sur le tir des marines

Je l'a vois à peine à 300 mètre pour celle des marines. 

Et pour le civil  l'autre moins de 200 mètres . 

Mais vu depuis une vidéo, c'est pas aussi aisée. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Je l'a vois à peine à 300 mètre pour celle des marines. 

Et pour le civil  l'autre moins de 200 mètres . 

Mais vu depuis une vidéo, c'est pas aussi aisée. 

Le pb c'est que la caméra écrase les distances , c'est pas facile à voir. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Fusilier a dit :

Le pb c'est que la caméra écrase les distances , c'est pas facile à voir. 

Pour le mortier tiré en commando depuis le toit, l'observateur indique clairement une distance de 200 mètres pour la fumigène violette. Vient ensuite une correction "add 50" (on suppose qu'ils sont restés au système métrique pour la suite de la procédure). On relèvera aussi que ya pas que la mitrailleuse qui tire quand l'équipe mortier monte sur le toit (bien qu'elle fasse l'essentiel du travail). Cela ne serait a priori pas cohérent si la cible était à 500-600 mètres.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande s'il serait pas intéréssant de remplacer les LGI par un mortier de 60 au sein du groupe d'appui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, FoxZz° a dit :

Je me demande s'il serait pas intéréssant de remplacer les LGI par un mortier de 60 au sein du groupe d'appui.

Vieux dilemme longuement débattu ici... Problèmes :

- un mortier 60 mm requiert deux ou trois servants minimum pour l'emport de munitions

-le mortier de 60 mm porte largement au delà du scope d'une section d'infanterie (max 600 à 800m)

- Le LGI malgré semble-t-il des effets terminaux assez légers et une précision parfois difficile, bénéficie d'un très gros avantage : la discrétion, alors qu'un mortier de 60 l'est nettement moins

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, Clairon a dit :

Vieux dilemme longuement débattu ici... Problèmes :

- un mortier 60 mm requiert deux ou trois servants minimum pour l'emport de munitions

-le mortier de 60 mm porte largement au delà du scope d'une section d'infanterie (max 600 à 800m)

- Le LGI malgré semble-t-il des effets terminaux assez légers et une précision parfois difficile, bénéficie d'un très gros avantage : la discrétion, alors qu'un mortier de 60 l'est nettement moins

Clairon

 

Par rapport au passage en gras, ne constate-t-on pas une évolution à ce sujet depuis 15 ans environs avec l'emploi de plus en plus soutenu de TP* et d'appui non rattachés à la section (artillerie et aviation) pour justement traiter de tels objectifs, le tout avec une facture largement plus importante qu'une équipe mortier et, peut-être, un coût d'opportunité (l'artillerie/aviation sollicitée pour l'appui d'une section qui aurait pu s'en sortir avec un mortier de 60 ne peut être engagée ailleurs pendant ce temps ?

*La tranche 600-800 mètres n'est-elle pas également déjà traitée par les mitrailleuses, pourquoi ne pas compléter ?

Edited by Chronos
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 minutes ago, Clairon said:

Le LGI malgré semble-t-il des effets terminaux assez légers et une précision parfois difficile, bénéficie d'un très gros avantage : la discrétion, alors qu'un mortier de 60 l'est nettement moins

Est-ce que pour aider la précision, il serait intéressant d'ajouter un bipied au LGI?

D'après ce que je vois pour l'instant, le servant de LGI (on parle de servant, de grenadier ou d'opérateur?) doit maintenir la visée à la main ce qui peut être assez délicat avec l'unique point de contact que représente le sol. En ajoutant un bipied vers la fin du canon, le système devient utilisable comme un mini mortier et il suffit de déplacer la base dans la bonne direction et de lui donner la bonne inclinaison pour tirer (après la grenade reste sensible au vent mais on peut difficilement faire grand chose à ce sujet).

Si on considère que c'est trop lent à mettre en place, on peut aussi imaginer que le bipied puisse se replier de façon à ne pas empêcher le fonctionnement plié permettant de maintenir l'usage actuel.

 

Par ailleurs, tu ne rigolais pas en parlant de discrétion. Si on suit le site du Minarm, c'est 52dB perçus à 100m (soit à peu près le bruit d'une zone urbaine peu fréquentée de nuit).

Quelle est la masse d'une grenade de 51mm?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Fusilier a dit :

Le pb c'est que la caméra écrase les distances , c'est pas facile à voir. 

Effectivement. Je ne suis pas tombé loin en estimant à moins de 300 mètres des 200 mètres annoncé par un Marine comme l'explique Chronos , donc ça va  à vue d'œil, malgré la problématique des images via la vidéo, je m'en sort pas mal :smile:

il y a 58 minutes, Chronos a dit :

Pour le mortier tiré en commando depuis le toit, l'observateur indique clairement une distance de 200 mètres pour la fumigène violette. Vient ensuite une correction "add 50" (on suppose qu'ils sont restés au système métrique pour la suite de la procédure). On relèvera aussi que ya pas que la mitrailleuse qui tire quand l'équipe mortier monte sur le toit (bien qu'elle fasse l'essentiel du travail). Cela ne serait a priori pas cohérent si la cible était à 500-600 mètres.

Bonne observation pour les personnels qui tirent avec des armes qui portent moins loin que les FM

Donc 200 mètres annoncé par les marines , merci pour la précision :smile:.

Ça me conforte dans l'idée que j'étais pas très loin avec une estimation à moins de 300 mètres, même si j'étais pas à l'aise pour estimer via une vidéo. 

Merci ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Chronos a dit :

 

Par rapport au passage en gras, ne constate-t-on pas une évolution à ce sujet depuis 15 ans environs avec l'emploi de plus en plus soutenu de TP* et d'appui non rattachés à la section (artillerie et aviation) pour justement traiter de tels objectifs, le tout avec une facture largement plus importante qu'une équipe mortier et, peut-être, un coût d'opportunité (l'artillerie/aviation sollicitée pour l'appui d'une section qui aurait pu s'en sortir avec un mortier de 60 ne peut être engagée ailleurs pendant ce temps ?

*La tranche 600-800 mètres n'est-elle pas également déjà traitée par les mitrailleuses ?

Je pense que la problématique vient de la capacité du mortier de 81 mm à prendre en compte la distance avec un effet d'efficacité supérieur via son calibre de 81 mm. 

Mais je pense que le mortier de 60 mm a de l'intérêt car il permet de gérer un appui tel que vous le mettez en avant, sans sortir la grosse artillerie. Je pense que cette capacité 60 mm offre justement la possibilité au 81 mm d'être mieux géré au niveau de zone à cibler pour harceler l'adversaire, l'empêcher de manœuvrer, là où le 60 mm va gérer la capacité à dégager la pression sur un groupe, une section. 

Après ont peut aussi coupler l'efficacité du 81 mm et du 60 mm, soit pour neutraliser une menace qui se regroupe mais gérable, ou en attendant de l'appui plus lourd via du 155mm /120 mm, appui aérien. 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Clairon a dit :

Vieux dilemme longuement débattu ici... Problèmes :

- un mortier 60 mm requiert deux ou trois servants minimum pour l'emport de munitions

-le mortier de 60 mm porte largement au delà du scope d'une section d'infanterie (max 600 à 800m)

- Le LGI malgré semble-t-il des effets terminaux assez légers et une précision parfois difficile, bénéficie d'un très gros avantage : la discrétion, alors qu'un mortier de 60 l'est nettement moins

Clairon

Dans le groupe d'appui on a 5 pax. Donc avec une Mit 7,62 et un Mo60 en principe ça passe, surtout si on a un mortier en mode commando.

On parle souvent de sections d'infanterie surclassées car engagées au delà de la portée de leurs armes. Plutôt que d'introduire un nouveau calibre top moumoute, doter la section de son mortier permet de répondre à cette problématique tout en ayant d'autre fonctions très intéressantes au niveau du tir indirect.

L’intérêt c'est en effet d'avoir des sections d'infanterie plus manoeuvrantes car moins dépendantes des appuis. On pourrait imaginer une section beacoup plus fournie en puissance de feu avec chaque groupe de combat construit autour d'une Mit 7,62 (type Minimi 7,62) et d'un groupe de voltige, et le groupe d'appui serait un groupe Mortier/AC lourd en fonction du contexte. On aurait trois groupes de combat avec un binome CdG/TP, un binome Mit 7.62 et deux binômes voltige. Puis un groupe mortier à 5 pax mettant un œuvre un mortier ou des pièces anti-char et le groupe de commandement.

Je crois que le mortier de 60 est vraiment efficace, surtout sur des objectifs qui sont visibles de la section, c'est de la boucle super courte, poyr fixer l'adversaire, difficile de faire mieux. Ça ferait 4 mortier de 60 et 2 mortiers de 81 par compagnie, ça commence à causer.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le groupe d'appui doit aussi s'occuper de la trame antichar,/appui en particulier avec les nouveaux AT-4 AC portant maintenant à près de 1000m avec les aides à la visée ...

Ca ferait donc une MAG, un Mo 60 et une équipe AT4-LP pour 5 hommes, ça ne le fait pas ...

Le problème du mortier n'est pas qu'il soit en commando ou en version plus lourde, mais bien les munitions, on peut en emmener une bonne dizaine max avec 2 pax, donc pas assez pour taper fortement et faire des tirs de réglages

Les groupes mêlant tant la voltige (0-300m) que l'appui (300-600) ne sont pas gérables par un seul CDG. Comme déjà dit ici le Col Goya propose de scinder ces deux fonctions en groupes totalement distincts.

Si l'on arrivait encore à avoir un Mo60 par section, on en aurait que max 3 par compagnie, il y a 3 sections de combat et 1 d'appui par compagnie d'infanterie.

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le problème du mortier n'est pas qu'il soit en commando ou en version plus lourde, mais bien les munitions, on peut en emmener une bonne dizaine max avec 2 pax, donc pas assez pour taper fortement et faire des tirs de réglage".

Je plussoie. La grande tendance est de mêler partout le "tir à tuer" du sniper, le Kill one shoot, le battage du carreau ainsi que l'approche de la frappe chirurgicale, vulgarisant ainsi le moindre gramme d'acier propulsé pour qu'il pénètre directement le cœur de cible. Et SURTOUT appliqué à l'appuie feu, fusse t-il de proximité. Le létalité singulière est poussée à son paroxysme au détriment des simples règles physiques et surtout du cout.

On mélange tout, et rien.

OK, je comprend qu'ici on n'entre pas dans le cadre du feu d'artillerie. Mais alors ayons le bon sens de saisir qu' "une dizaine de munitions", mème pour ce "lance pierre" d'un groupe d’appuis, ne représente qu'à peine le tir de réglage, et en occultant la raison mème de son emploie, son volume de feu disponible. Du reste, en admettant que le tir de réglage "couillu" des servants autorise ensuite de battre l'objectif grassement (et donc selon le besoin), combien reste t-il de munitions disponibles pour l'unité de feu ?

La règle du feu est simple, pétrie de bon sens, on ne couvre un objectif de bouche à feu que parce que l'on est capable d'alimenter en unité de feu la ou les pièces. Mortier de poche ou pas. Sinon repartir à la case départ des machins toutes options de-la-mort-qui-tue dont justement l'unité de feu coute un bras et dont l'emploi se conçoit plus aisément sur tableau noir.

Merci de ton éclairage bienvenue Clairon. Gibbs, à toi

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici un accident qui date, et c'est lié à un double chargement. Depuis ils ont fait réévalué la façon de charger dans la gestuelle , même pour un tir rapide. 

J'ai vu une vidéo de marines ou le chargeur ne se positionné pas en mode sécurité entre chaque tir et envoyé trop vite à mon goût les obus de 60 mm, je comprend que cette accident a était un excès de sur motivation à la piece qui enverrait le plus d'obus. 

https://www.stripes.com/news/report-double-loaded-mortar-tube-caused-blast-that-killed-7-marines-1.263279

@max

Je pense qu'on met trop en avant l'idée du combat en mode crapahut comme on a put le voir en Afghanistan et la problématique d'emport en munition, et qui ne sera pas limité aux obus de mortier. 

Dans le cadre d'une Cie en opération , on a vu que si on était dans l'optique FOB isolée, le pb de transport était vite régler, idem pour le stockage de munition. 

Et sur une grosse opération, la cie était déployée par assaut héliporté avec ses appuis mortiers, et hormis la phase d'approche qui ne se faisait pas sur une distance énorme, les mortiers de 60 mm avaient de quoi faire, et une fois la base établi sur un compound les mortiers de 60 mm ne bougeait plus, et du ravito en munition pouvait être amené via divers moyens, hélicos, convoi routier le temps de l'opération. En sachant que dans la phase d'approche, au niveau Cie on a du distribuer des obus à d'autres personnels, permettant ainsi d'avoir un paquet d'obus à stocker une fois le "camps de base" établi sur un compound. Faut pas oublié que le transport de munitions n'est pas limité à l'équipe de mortiers. Même avec 1 obus par personnel, sur 100 types ( je mets un chiffre rond) , ça fait quand même une sacré dotation de feu pour 3 tubes de 60 mm. 

Et cela l'a été par le passé dans d'autres conflits de faire emporter d'autres obus par le reste des personnels d'une compagnie était de mise. 

Sur des opérations d'ampleur on aura la capacité de ravitailler, et pas que les obus de 60 mm. 

Mais n'oublions pas que dans le contexte ou l'on transporte via divers moyens en mode combat motorisé, la question du ravito en obus ne sera pas un problème vu la capacité à stocker des obus de 60 mm dans le véhicule. 

Maintenant l'efficacité reste quand même méchante, quand on voit les dégâts via un double chargement, 7 morts et 8 blessés, c'est pas rien au niveau létalité via 2 obus même si on doit prendre en compte un double chargement. Les 2 obus ont à mon avis explosé au moment où le type trop rapide a mis l'obus devant la bouche du mortier, donc à la sortie. 

Donc au final la problématique du transport de munitions et pas si gênante, faut resté quand même dans l'emploi des mortiers de 60 mm dans le cadre de la compagnie, et pas en mode section ou groupe isolé. 

On a vu parfois en Afghanistan des fantassins US d'une Cie déployée loin des appuis artillerie de 155 mm, 120 mm, et seul l'option appui aérien de mise, mais parfois pas disponible à cause de la météo, ou du temps pour le trajet. Les 60 mm ont été bien utile dans des moments où fallait attendre un appui aérien, ou pas. 

Après dans le cadre mortier mode commando, tout dépend de pas mal d'éléments comme l'optique d'un raid motorisé donc mortier de 60 mm disponible et pas de munition à trimballer sur son dos , ça peut aider pour une force type FS qui au maximum verra un effectif limité. 

Enfin voilà, on focalise trop sur l'emport en obus, mais comme dit plus haut on a du monde avec les personnels d'une compagnie déployée à pieds et donc de quoi transporter assez de munitions pour la dotation d'une unité de feu pour le groupe mortier de 60 mm sur une première phase avant un ravito. 

On voit trop l'image d'une piece détachée à chaque section d'infanterie alors que la réalité c'est un groupe de mortiers de 60 mm, 3 pièces souvent qui n'est pas dissocier et reste à disposition de la cie , apportant de l'effet efficacité en pouvant traiter à 3 pièces toute menace . Quand on voit les effets avec 2 obus de mortier de 60 mm via un accident, je pense que 3 obus de 60 mm qui tombent sur l'adversaire à un point donné, ben ça fait très mal vu les dégâts subi dans cette accident avec 7 morts et 8 blessés. 

Enfin voilà mon humble avis sur le sujet :smile:

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, max said:

La règle du feu est simple, pétrie de bon sens, on ne couvre un objectif de bouche à feu que parce que l'on est capable d'alimenter en unité de feu la ou les pièces. Mortier de poche ou pas. Sinon repartir à la case départ des machins toutes options de-la-mort-qui-tue dont justement l'unité de feu coute un bras et dont l'emploi se conçoit plus aisément sur tableau noir.

On oublié très souvent ... que le mortier ne sert pas qu'a envoyer des munitions explosive ...

... mais qu'il est très très utile pour établir des écran fumigène ... ou éclairer le champ de bataille avec des obus éclairant "blanc" ou IR.

Produire un écran au bon endroit ... au bon moment ... permet souvent bien plus de d'opportunité que d'essayer d'arroser les méchant en obus explo.

---

Pour l'emport de munition ... en général on distribue tout sur l'ensemble des combattant pendant la marche d'approche ... puis les combattant déchargent les éléments collectif en passant a hauteur des points de dépose.

Avec 3 obus 60mm par pax ... tu te retrouve avec près d'une centaine de coup par section. C'est pas ridicule du tout pour couvrir un assaut sur une position ennemi.

Évidement c'est plus simple en phase offensive quand tu as l'initiative et que l'ennemi est plus ou moins statique.

Mais ça fonctionne aussi bien si tu dois établir des postes de combats qui doivent permettre de combattre des heures ...

Après moi je préfère de loin le canon sans recul ... du moins aux petits échelons. Le tir direct permettant de réduire la conso de munition. Des Carl Gustav avec les munitions antipersonnel ou polyvalente ... les solutions airburst permettant de palier a la difficulté de taper des élément derrière une barrière - que le mortier contourne par le haut -

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, g4lly said:

Après moi je préfère de loin le canon sans recul ... du moins aux petits échelons. Le tir direct permettant de réduire la conso de munition. Des Carl Gustav avec les munitions antipersonnel ou polyvalente ... les solutions airburst permettant de palier a la difficulté de taper des élément derrière une barrière - que le mortier contourne par le haut -

Je suis d'accord. Par ailleurs, le LGI remplit un rôle de mini-mortier aussi (même si j'ai beaucoup de mal à voir comment il est exactement utilisé ou comment on vise avec). Le CG avec ses munitions HE permet de tirer à 1100m (FFV441B) ou plus avec les futures munitions guidées (2km) serait parfait. Les US s'apprêtent d'ailleurs à en mettre un peu partout avec 1 CGM4 par escouade de Marines (3 par peloton). On notera cependant qu'une escouade de Marines (si elle a 3 M320) ne disposera pas d'AT4 alors qu'un groupe français en trimbale 2.

 

D'ailleurs, en parlant de M320, j'ai vu que l'Armée française avait commandé des AG36 en 2014. Qui est-ce qui va en être équipé?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le LGI ... on vise en azimuth au jugé ... et en site via un clinomètre basique a la base du lanceur. Le souci du LGI c'est qu'il n'y a pas de réglage possible de la propulsion ... c'est charge maxi tout le temps.

Résultat pour tirer près ... il faut un tir extrêmement lobé ... très sujet a la déviation par le vent.

Ce choix vient de l'étui télescopique qui sert de douille au projectile et qui retient les gaz propulseur. On a donc un engin silencieux ... sans flamme ... sans rayonnement de chaleur a la source ... ultra discret.

L'idée est élégante ... mais le développement a mon sens pas poussé a fond.

Il existe bien un système de visée optique nettement plus précis mais il n'est pas diffusé plus que ça.

Pour le panel de munition c'est pareil ... c'est léger ... pas de munition plus puissante - meme si la portée devait etre plus courte par exemple -.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Clairon a dit :

Le groupe d'appui doit aussi s'occuper de la trame antichar,/appui en particulier avec les nouveaux AT-4 AC portant maintenant à près de 1000m avec les aides à la visée ...

Ca ferait donc une MAG, un Mo 60 et une équipe AT4-LP pour 5 hommes, ça ne le fait pas ...

Le problème du mortier n'est pas qu'il soit en commando ou en version plus lourde, mais bien les munitions, on peut en emmener une bonne dizaine max avec 2 pax, donc pas assez pour taper fortement et faire des tirs de réglages

Les groupes mêlant tant la voltige (0-300m) que l'appui (300-600) ne sont pas gérables par un seul CDG. Comme déjà dit ici le Col Goya propose de scinder ces deux fonctions en groupes totalement distincts.

Si l'on arrivait encore à avoir un Mo60 par section, on en aurait que max 3 par compagnie, il y a 3 sections de combat et 1 d'appui par compagnie d'infanterie.

Clairon

Dans le groupe que je proposais plus haut on aurait 5 pax pour 1 mortier de 60. Ça laisse de quoi voir venir niveau munitions. Après peut être qu'il vaut mieux

Par rapport au groupe de combat structuré autour d'une Mit 7,62, c'est l'organisation de la Wehrmacht qui a plutôt bien marché. La Mit 7,62 n'a pas besoin d’être gérée par le CdG, celui ci donne les consignes puis le groupe Mit est autonome, c'est une question d'entrainement. Avoir des groupes de combats homogènes, donne une flexibilité. Quitte à ensuite regrouper les éléments d'appui en base de feu sous les ordres du SoA.

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 minutes ago, mehari said:

On notera cependant qu'une escouade de Marines (si elle a 3 M320) ne disposera pas d'AT4 alors qu'un groupe français en trimbale 2.

Le seul avantage de l'AT-4 sur le CG ... c'est le tir en milieu confiné grace au contre poids intégré, proposé sur quelques munition. Sinon ce sont les même munition ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,486
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ThomasM
    Newest Member
    ThomasM
    Joined
  • Forum Statistics

    20,844
    Total Topics
    1,299,930
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries