Tancrède

Nanas au combat

Recommended Posts

Je crée ce topic voué sans doute à être de longue haleine, n'en ayant pas vu en faisant une recherche (j'ai peut-être pas employé les bons mots).

Apparemment, le MoD britannique a lancé la mesure: les femmes vont débarouler en unités de combat, infanterie comprise, ce qui implique nombre de débats en cours dans les armées occidentales:

- les problèmes d'effectifs des unités de combat, surtout dans les conflits prolongés

- les problèmes de recrutement en général, quantitatifs et qualitatifs

- la gestion de la mixité dans des unités actives directement impliquées au combat, surtout dans la durée (ambiance, rivalités, machisme, effet globaux négatifs et positifs....)

- l'éventuelle constitution d'unités unisexes à terme si la mixité tourne mal (solution qui a ma faveur)

- les effets impliqués en cas de mortes/blessées/capturées en plus grand nombre: sur la société, sur l'armée, sur la politique, sur les médias

- les nombreux débats impliqués avec leurs dérives médiatiques et politiques qui auront à terme des effets concrets

L'une des pires craintes que j'ai est l'abaissement de certains critères physiques par influence du politiquement correct: si une femme passe tous les tests normaux et tient le coup dans la durée, j'ai aucun problème à l'envoyer au combat (après, y'a les problèmes de mixité). Mais faut voir certaines réalités constantes: le barda d'une femme pèsera le même poids que celui d'un homme, et le femme moyenne pèse 15 à 20kg de moins que l'homme moyen. La densité musculaire pour un volume constant est inférieure chez la femme. Si l'on abaisse pas les critères (allègement du barda, tests spécifiques pour les dames....), j'ai peur du genre de polémique médiatico-politique qui peut amener l'armée à céder.

Attention, je verse pas dans le machisme primaire; je sais qu'il y a des unités de combat féminisée, et même des unités spéciales qui ont des femmes; là je parle surtout des changements impliqués dans une armée pro aux habitudes bien enracinées. Ca commence en Angleterre, ça arrivera à terme en France. Et le débat que ça impliquera abordera et déformera tout, sauf les questions importantes, et les applications concrètes découleront de ce débat biaisé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je sais qu'il y a des unités de combat féminisée, et même des unités spéciales qui ont des femmes

Peux-tu développer un peu ce point Tancrède car, concernant les unités de combat féminisées, j'en suis personnellement resté historiquement aux "amazones" d'un roitelet africain du Dahomey (il me semble) à la fin du XIXe siècle. Pour l'époque vraiment contemporaine, j'ai vu juste quelques femmes dans des unités éthiopiennes dans la guerre contre l'Erythrée (je parle vraiment de fantassins ici).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah après le XIXème y a eu WWII et d'un côté les femmes cantonnées aux unités de soutien logistique (infirmières, cantinières et autres secrétaires) comprenant la majorité des belligérants et puis il y a eu les combattantes soviétiques qui ont montré que quand il fallait se retrousser les manches ont pouvait compter sur elles.

alors c'était il y a pas mal de temps, dans un pays avec une mentalité particulière dans un cadre précis, celui de la défense de son territoire mais je pense que ce n'est pas une mauvaise chose pour les britons.

MAIS! Ne pas réduire de manière trop sensible la difficulté pour permettre à une masse de femmes de débarquer, rien qu'avec cela la majorité des restantes seront des motivées.

- les problèmes d'effectifs des unités de combat, surtout dans les conflits prolongés

Quels problèmes d'effectifs? Une femme est un soldat comme un autre non?

- les problèmes de recrutement en général, quantitatifs et qualitatifs.

Là j'en conviens mais là où il faudra que ce soit impitoyable c'est sur la qualité. La quantité on s'en branle un peu à partir du moment où elles sont fondues dans les unités existentes.

- la gestion de la mixité dans des unités actives directement impliquées au combat, surtout dans la durée (ambiance, rivalités, machisme, effet globaux négatifs et positifs....)

Ca peut jouer en effet mais on a bien pu voir que dans la plupart des postes où les femmes sont en service actif les  choses se passent plutôt bien. alors on peut toujours craindre des petits dérapages, des comportements de mâles en rut pour plaire à la biche de la section mais je n'y crois pas trop, surtout en période de combat.

- l'éventuelle constitution d'unités unisexes à terme si la mixité tourne mal (solution qui a ma faveur)

une solution de dernier recours qui ne serait pas très viable car il faudrait vraiment gratter pour réunir de véritables effectifs à mon humble avis. Et puis elles seraient quand même amenées à agir avec des hommes donc ce serait externaliser le problème sans le régler. Le problème étant la perception de la femme combattante par les mâles.

- les effets impliqués en cas de mortes/blessées/capturées en plus grand nombre: sur la société, sur l'armée, sur la politique, sur les médias

Là, on touche à un point sensible. La perception par le public à la mort des petites soldates. au states cela passe sans trop de mal, faut dire qu'ils en ont perdu quelques unes avec les fronts et les attentats. Ce seront les médias qu'il faudra dresser car c'est eux qui donnent le ton, s'ils font tout un pataquès pour chaque donzelle qui aura cassé sa pipe, ce sera vite ingérable.

- les nombreux débats impliqués avec leurs dérives médiatiques et politiques qui auront à terme des effets concrets

Cf. juste au dessus pour la gestion des demoiselles par la sphère média et en par conséquent par les politiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

- les effets impliqués en cas de mortes/blessées/capturées en plus grand nombre: sur la société, sur l'armée, sur la politique, sur les médias

Déjà, quand je pense aux tortures et autre barbaries sur les hommes, ça me révolte!

Mais s'agissant de femmes, sans nul doute qu'il arrivera que certaines se fassent violer...

Je pense que c'est/serait là ma plus grande préoccupation concernant les femmes au combat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh bien cela n'e sera qu'une source de motivation pour elles pour ne pas se faire attraper et pour les politiques de faire en sorte qu'elles soient vite récupérées.

Maintenant s'il faut les mettre dans du coton et les couver comme si elles étaient en sucre, ce qui a toujours été le cas à l'ouest eh bien le seul point positif c'est que ça dégagera des mâles de l'arrière pour les rameuter au front.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a déjà débattu de cela ici non ?

Pour le viol des combattantes prisonnières, cela sera la même chose sans doute que pour tout soldat occidental tombant dans les mains d'un quelconque mouvement terroriste ou autre, les deux passeront un très mauvais moment .... un viol ou les testicules coupées, qu'est ce qui est le plus grave ?

Les israéliens ont retiré les "combattantes" des unités du front après la campagne du Liban en 82, pas pour les médias, pas pour les viols, pas pour les ruts des collègues, mais plutôt parce que ces derniers (les mâles) passaient plus de temps a "sur-protéger" leurs collègues féminines qu'a suivre le plan de mission .... Quand un gars était blessé, 1 autre s'occupait de lui, quand c'était "la fille" du groupe, tout le monde s'arretait de tirer pour lui porter secours, sympa, mais opérationellement inéfficace ....

Donc vaste débat : égalité homme/femme jusqu'au bout, performance physique > les femmes peuvent accéder à tous les postes combattants en France, mais les FS françaises n'ont pas adapté leurs critères de sélection (contrairement au reste des unités), résultat aucune femme retenue, malgré quelques tentatives.

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

En France, les femmes sont en unites et postes de combat depuis des annees.

Au 1er RI, il y a eu une femme chef de section TE (elle etait aussi ceinture noire de karate); au 35RI, il y a eu une femme chef de la SRR; le Mirage F1CT qui a fait les frappes sur les rebelles en RCA en 2007 etait pilote par une femme; j'ai rencontre une femme qualifiee chef de groupe Eryx; il y a des pilotes Leclerc, VAB etc du sexe feminin, des moniteurs para, une chuteuse ops...

En realite, la France a choisi l'option d'une feminisation "rampante" des postes de combat sans crier sur les toits que tous les postes sont ouverts aux femmes mais il est clair qu'une femme qui a la volonte de reussir et les moyens physiques peut pretendre a pratiquement tous les stages et tous les postes sauf la Legion il me semble.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne saurais trop vous conseiller de voir ou revoir le film de Sam Pekinpah "la croix de fer" avec le grand James Coburn pour notamment le passage sur les soldates russes

J'avais lu dans Raids une interview du général chef de la Légion qui était resté "évasif"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans vouloir être mauvaise langue, il y a à Tsahal un vrai problème avec les femmes. Entre les soldates sans tenue, les parties de jambe en l'air dans les casernes, les agressions sexuelles et j'en passe, on sent qu'à ce niveau là c'est de l'armée de conscription. CVS va peut être s'insurger mais elles semblent loin d'être fiables ces gamines.

Mais on avait parlé des femmes dans l'armée à je ne sais plus quelle occasion oui. Cela remonte au temps de la pas regrettée du tout misandre qui a sévi un temps sur le forum.

du côté de ma famille maternelle toutes les femmes en état de le faire, ont combattu et bon nombre en sont mortes mais je n'ai jamais entendu parler de traitements de faveur car quand tout le monde était dans la bouillasse avec le ventre pas très rempli, quand ça canardait de partout, les hommes n'avaient pas le temps de faire du babysitting, jouer les chevaliers ça signifiait se prendre une balle rapidement et si on avait pas de chance, mourir d'infection dans la semaine en souffrant le martyre. Chacun veillait surtout à son propre derche même si la solidarité existait, mais le distinguo homme/femme s'atténue quand tout le monde est dans la même merde. Les fridolins n'aimaient pas trop les soldates et miliciennes russes...

Depuis ça a évolué mais je ne crois pas que "l'héroïsme" dans un corps d'armée professionnel ait la part belle lors de l'épreuve du feu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour avoir fait l'intruction à des VMF (volontaires militaires féminines) je peuis vous assurer qu'elles étaient à la hauteur et bénéficiaient de moins d'exemptions de toutes natures et le plus farfelues, merci aux médecins militaires aspirants, elles étaient très volontaires et ne rechignaient pas à la tâche, seule ombre au tableau le parcours du combattant où certains obstacles, planche irlandaise par exemple, leur étaient, en raison de leur morphologie, déconseillés, chapeau les filles !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quels problèmes d'effectifs? Une femme est un soldat comme un autre non?

Je parlais en fait des problèmes d'effectifs en général, débat qui implique entre autres la solution féminine: c'est d'ailleurs le cas pour ce changement dans l'armée britannique.

Et c'est quoi cette manière de citer, Fusilier? Ca fait un peu pédale dis donc  ;)! Tu serais pas féminisé des fois  :lol:?

Après, je ne veux pas lancer un débat sur la capacité ou non des femmes à remplir le rôle de combattant: on a tous des exemples historiques et actuels de gonzesses qui ont mieux rempli ce rôle que bien des soi-disants "mâles". On est tous d'accord là-dessus. Après, il n'est pas non plus question d'échafauder les statistiques médicales ou psychologiques déterminant ou non si "les garçons sont plus forts que les filles", question éminemment métaphysique et philosophique, voire théologique, qui donne lieu à d'intenses, passionnants, pointilleux et houleux débats........ dans les cours d'école maternelle.

Y'a des femmes physiquement et mentalement aptes à être des fantassins, c'est un fait: très bien. Y'en a t-il autant que d'hommes? Statistiquement, je pense que non (poids moyen, musculature....), mais ce n'est pas le fond de l'affaire. En fait je voudrais surtout évoquer les problèmes éventuels au sein d'unités d'active, au jour le jour en opération ou sur base: ça ne peut pas être neutre.

Pour la Légion.... C'est déjà un peu toujours à la limite du bordel (mode de vie sous le képi blanc), avec des tensions parfois assez agressives, alors mettre une seule femme là-dedans....

Ou alors on crée aussi une "Légion Etrangère Féminine" (la LEF, ça évoque une bière, c'est déjà dans l'ambiance)  :lol: :lol: :lol:.

Peux-tu développer un peu ce point Tancrède car, concernant les unités de combat féminisées,

Les exemples abondent, et pas seulement dans les armées de conscription. Pour les unités spéciales, on a des femmes cocoys dans les CPA; les Américains ont le "funny platoon" au sein des Delta Force (unité entièrement féminine). Le Service Action a pas mal de femmes aussi, de même que nombre d'autres unités paramilitaires de services secrets.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les unités spéciales, on a des femmes cocoys dans les CPA;

Je me disais aussi.... Bref, les CPA...  =D

Le Service Action a pas mal de femmes aussi,

Pas de nageurs à ma connaissance. Pour un Service Secret on peut comprendre l'utilité et il n'y a pas forcement bésoin de "superman" non plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me disais aussi.... Bref, les CPA... 

T'es sectaire et ça sent vraiment pas bon  =(! Faut dire, à garder les palmes trop longtemps  :P.... Booouuuh! Le vilain Fusilier!

Pas de nageurs à ma connaissance

M'avait semblé entendre que si, mais bon, d'un autre côté, j'ai pas vraiment accès aux fiches du personnel  :lol:.

Mais c'est marrant, ce topic en est maintenant à une douzaine de posts, et personne n'a évoqué l'info de base: la British Army, apparemment les Royal Marines aussi (et les Gurkhas j'en doute  :lol:) ouvre en grand ses unités de combat aux femmes. Ca choque personne? Faut que les gros machos aux commandes soient salement désespérés question effectifs pour consentir à cette ultime "indignité"; le fait est que la jurisprudence est en faveur des machos, puisque la Cour de Justice européenne avait débouté une plaignante anglaise refusée aux RM sous prétexte de son sexe. Donc la contrainte juridique ne peut s'exercer. Ce qui ne laisse que la solution du désespoir face à un recrutement à chier (malgré la crise économique que beaucoup d'armées annonçaient déjà comme salutaire pour leurs effectifs).

Et qu'on ne me lance pas que ce genre de mesures sont prises comme ça, juste par sens de l'équité ou d'une quelconque modernité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'es sectaire et ça sent vraiment pas bon  =(! Faut dire, à garder les palmes trop longtemps  :P.... Booouuuh! Le vilain Fusilier!

Peut-être... En tout cas ça prouve que les test de sélection sont ce qu'ils sont. Et s'ils sont "adaptés" ce n'est pas mieux...

Pour les nageurs des services, vu qu'ils sont brevetés au cours de nageur de la marine...

Mais c'est marrant, ce topic en est maintenant à une douzaine de posts, et personne n'a évoqué l'info de base: la British Army, apparemment les Royal Marines aussi ouvre en grand ses unités de combat aux femmes.

Si c'est vrai pour les Royal Marines (ce qui m'étonne quand même...) je suis sur le cul, je n'y crois pas...

Ouf!  Pour l'instant dans le site officiel des Rm pas question des nanas... Citation :

As a first step to joining the Royal Marines you should visit your local armed forces careers office (AFCOs), where you will be able to pick up free leaflets and have an informal chat about your career options. You can find the address in telephone directories listed under Naval Establishment.

To become a Royal Marines commando you must be male and a member of the Commonwealth or Irish Republic. You do not need any formal qualifications. Instead you must pass the Royal Navy selection process. This involves:

aptitude tests for reasoning, English language, numeracy and mechanical comprehension

commandos sit an IA for literacy and numeracy if below in level 1 in Maths and English

an interview and medical check

In order to ensure that RM candidates are able to complete the three mile run they will undertake the PJFT.This will consist of  2 x 2.4km runs;the first run to be completed within 12m 30s, the second run, to be best effort, but within 10m 30s, with a minute rest in between the two runs. The runs are to be conducted on a 2 degree inclination on the running

the Potential Royal Marine Course (PRMC), which includes two and a half days of physical exercises and a personal interview

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crée ce topic voué sans doute à être de longue haleine, n'en ayant pas vu en faisant une recherche (j'ai peut-être pas employé les bons mots).

Tu as mal cherché, il y a les photos de femmes-soldat....

Dommage, qu'il y ait si peu de femmes sur ce site pour parler de ce sujet ...  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.military.com/news/article/brits-opening-combat-units-to-women.html?col=1186032310810

Voilà l'article en question, j'aurais du le citer plus tôt.

Apparemment les RM ne sont pas concernés, autant pour moi. Mais on sent le machisme de Fusilier; à quoi est-ce lié? Un traumatisme d'enfance  :lol:? Si des nanas passent les critères, en quoi est-ce un vrai problème pour le niveau d'efficacité stricto sensu? Le fait est que pour l'instant, il y a peu de femmes candidates pour les unités de combat, et encore moins pour les unités spéciales, donc statistiquement peu de chances que certaines d'entre elles réussissent. On pourra noter cependant que pas mal de sélectionneurs peuvent décourager, voire pénaliser un peu plus les nanas comme ils pénalisent certains candidats qu'ils ne sentent pas (voire, ils pénalisent encore plus les nanas), qu'ils aient le niveau ou pas. Ca arrive, on le sait tous, sans pour autant que ce soit une règle générale.

Il est aussi probable que certaines unités spéciales accepteront des femmes plus tôt que d'autres: les SAS, par exemple, le feront sans doute avant nous, leur conception des FS ayant une dimension "services secrets" beaucoup plus prononcée que nos 1er RPIMA et 13ème RDP, plus purement militaires. La vraie question outre ce principe, est de savoir si la banalisation de cette acception, au moins en principe, incitera ou non de plus en plus de nanas à postuler, accroissant de fait les chances que quelques-unes réussissent. Viendra alors le moment où une, la première, passera de facto la barre et sera éligible, à défaut peut-être d'être acceptée, choix qui ressortira autant de préjugés que de principes.

En effet, il ne faut pas confondre les deux: le préjugé, le machisme.... Ressortent d'un déni de la réussite aux examens de passage (notez que je raisonne à critères de sélection inchangés, ce qui j'espère demeurera toujours le cas) et de conservatismes d'ordre non rationnel. Les principes concourent d'autres logiques plus légitimes même s'ils sont durs à bien formuler exactement:

- crainte pour la cohésion d'un groupe de combat, surtout dans la durée: c'est déjà dur de manager un groupe d'hommes aussi divers que possible, alors si on ajoute l'élément féminin....

- difficultés de la gestion de la mixité au quotidien: séparation ou non des douches/chambrées..... Là, il est question de vie en commun, pas de l'espèce d'admiration protectrice du troufion pour les femmes auxiliaires du régiment ou d'autres unités qui montent en ligne aussi, voire fontle coup de feu à l'occasion. Il reste une distance dans ce cas. Des femmes pleinement intégrées à un GC, c'est tout autre chose, et la question de la promiscuité physique et psychologique se pose réellement, de même que celle des pudeurs et préjugés traditionnels: la scène des douches de Starship Troopers est-elle possible dans le monde réel?

- crainte de l'effet sur la troupe, sur le commandement et sur la population de pertes, de capture et de tortures sur des soldates, non de manière exceptionnelle, mais sur une base régulière. La résilience de l'être humain (au fond, on s'y "habituerait" sans doute assez vite; c'est le tragique de la chose) fonctionnera t-elle ou y'aura t-il un vrai tabou mental qu'on ne soupçonne pas vraiment, qui fera blocage?

Et comme je le disais, cette question pose la problématique plus large du recrutement de l'armée en général: quelle proportion de soldats dans les régiments projetables n'a pas sa place dans ces unités? Un appel d'air par les femmes amènera t-il suffisamment de candidat(es) au global pour faire monter la qualité moyenne des recrues? Cette éventuelle élévation du niveau compensera t-elle les éventuels problèmes posés par une mixité généralisée et concrète, au jour le jour, dans les GC?

On peut imaginer certains régiments gérant la mixité, d'autres restant purement masculins (de facto, pour l'instant, il y a moins de femmes volontaires pour l'armée, et peu d'entre elles veulent des unités de combat, préférant d'autres fonctions; je parle des desideratas personnels, pas des ambitions frustrées, parce que pas mal d'entre elles aimeraient quand même être en GC).

J'utiliserais l'exemple de la Brigade Folgore, pas vraiment une mauvaise unité de combat, bien au contraire, dont 2 des régiments paras acceptent des femmes en unités de combat: les Italiens n'y étaient pas contraints, vu que de facto, une bonne moitié de leur armée n'a pas vocation à la projection. Les femmes en unités de combat auraient pu être cantonnées aux unités de soutien et d'appui du corps projetable ou aux unités de combat à vocation purement métropolitaine. Pourtant, la plus macho de toute, plus encore que les Alpini ou les Bersagliari, les paras de la Folgore, accepte les nanas et, selon les 2 échos que j'en ai eu (1 relation perso et un copain para qui a fait des exercices conjoints sans me rapporter des photos, l'enculé), n'a qu'à s'en féliciter.

Ou on pourrait imaginer une Cie entièrement féminine dans un régiment, ou une section dans certaines Cies: des unités entièrement féminines ne veulent pas dire des Rgts entiers de nanas (la moitié des unités de rens chercheraient à pénétrer dans les bases, à choper des photos..... le 2ème Hussard passerait sont temps autour de la garnison, et le 13ème RDP sous les douches).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aux dernières nouvelles, il n'y a pas encore de femme ROYAL MARINE COMMANDO; il y a deux femmes (au moins) brevetées du ALL ARMS COMMANDO COURSE mais elles sont dans des spécialités logistiques et elles appartiennent à l'Army, pas aux RM.

La première c'est le Cne Philippa Tattersall qui a réussi a obtenir son béret vert à la 3° tentative. Elle a été affectée au Commando Logistic Regiment dans lequel elle n'est pas restée longtemps. voilà l'article de la BBC à l'époque:

The first woman to win a prized Royal Marines' green beret says she was "absolutely awestruck" when she realised she had achieved her ambition.

After two failed attempts, Captain Philippa Tattersall overcame physical and mental challenges to make it third time lucky.

Captain Tattersall, from Tarland in Aberdeenshire, passed the nine-week all-arms commando course, widely regarded as one of the toughest in the world.

La suite sur:

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/scotland/2017213.stm

De plus, en 1999, la cour européenne de justice avait débouté une femme qui avait été refusée au sein des Royal Marine comme cuistot au motif que chez les RM un cuistot peut aussi faire la guerre.

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/486133.stm

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Tancrede. Contrairement à ce que tu as l'air de penser le "machisme" et moi ça ne fait pas bon ménage. Par contre, la langue de bois c'est pas vraiment mon truc ; quoique je peux faire...

Pour l'instant et à ma connaissance, les femmes passent des épreuves adaptées. C'est cette démarche que je trouve totalement aberrante du point de vue du combat et des bésoins objectifs...

Pouvoir porter un sac de x kg ; pouvoir porter son camarade (éventuellement blessé) sur le dos ; etre capable de passer tel ou tel type d'obstacle ; parcourir des distances dans un temps minimum donné, sont à priori des "capacités objectives" nécessaires aux unités de combat. Pour les unités de soutien ça ne mange pas de pain ou la question est moins pregnante.

Tant que les critéres de selection seront modulables en fonction du sexe, je serai contre. Au nom de quoi admettre une nana dans une unité de combat, apte par ce qu'exemptée de telle ou telle épreuve, et réfuser l'accès à un gus sous prétexte qu'il ne peut pas passer le mur bréton par  exemple...

Très franchement et pour dire le fond de ma pensée. Nous avons eu des retours, des bruits de coursive, sur l'ambiance camping familial qui regnerait aujourd'hui dans les entraînements (faut pas casser les pétits... >:()  Je crains que "féminisation" n'améliore pas cet aspect des choses, bien au contraire... Bref, il y aura une tendance à l'alignement vers le moins disant (et c'est logique...)

Aux USA il y a eu plein des trucs dans le genre après l'admission des femmes dans la police par exemple. Des mecs ont été devant les tribunaux au motif qu'une femme de 1,60m pouvait admisse comme policier, alors qu'un homme d'un 1,68m pouvait être réfusé au motif que trop pétit... Ou est la logique?

Je ne voudrais pas être désagreable, mais j'étais à une cérémonie il y a pas longtemps et franchement le piquet d'honneur des paras était à pleurer de honte...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aux dernières nouvelles, il n'y a pas encore de femme ROYAL MARINE COMMANDO; il y a deux femmes (au moins) brevetées du ALL ARMS COMMANDO COURSE mais elles sont dans des spécialités logistiques et elles appartiennent à l'Army, pas aux RM.

Sur le site des Royal Marines c'est clairement spécifié, il faut être male pour postuler (voir la citation que j'ai posté plus haut)

La "commando course" peut être ouverte aux personnels volontaires de l'Army et appartenant à la brigade RM Commando (mais ce n'est pas obligatoire)  Dans ce cas ça fonctionne comme les "stages aguerrisement commando" chez nous...

Share this post


Link to post
Share on other sites

franchement et pour dire le fond de ma pensée. Nous avons eu des retours, des bruits de coursive, sur l'ambiance camping familial qui regnerait aujourd'hui dans les entraînements (faut pas casser les pétits... )  Je crains que "féminisation" n'améliore pas cet aspect des choses, bien au contraire... Bref, il y aura une tendance à l'alignement vers le moins disant (et c'est logique...)

Honnêtement, je m'étais peu intéressé au sujet jusque récemment, et je me foutais des divers bruits et commentaires. C'est sûr pour les dispenses d'épreuves? J'hallucine!

Tu peux donner des retours et rumeurs sur l'ambiance, les entraînements, les nanas?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le peu que j'ai vu, durant ma PMS, on avait 8 nanas.

Une est partie le 2eme jour, une fois à La Courtine, 4 nanas restent en baskette ainsi que certains gars et ne font pas les épreuves les plus épuisantes.

Durant les marches, elles sont placées en tête de groupe et ce sont les gars qui portent sac/Famas.

3 restent avec l'encadrement/popote/lavage (mal le lavage...) pour servir de FORAD (en véhicule bien entendu, faut pas marcher!) dont une qui sortait de Lycée Militaire (le plus prestigieux si vous suivez mon regard...).

Durant le raid de synthèse (qui clôture la PMS: 17 heures d'exercices/marche dont la majorité la nuit): rebelotte pour les sacs, même la culturiste en souffre (elle aussi LM pourtant et sa musculature faisait pâlir un sergent Martiniquais!), le groupe ayant le plus de nana est le seul à pas attendre le point de RDV et ralenti tout le monde.

Heureusement j'étais dans le groupe avec une seule nana qui faisait que la vaisselle et avec 3 gars sorti du même LM (la par contre c'était du futur Sous off/Off tête de de promo!).

C'était le quart d'heure, je raconte ma courte vie avec nanas kakis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Honnêtement, je m'étais peu intéressé au sujet jusque récemment, et je me foutais des divers bruits et commentaires. C'est sûr pour les dispenses d'épreuves? J'hallucine!

Tu peux donner des retours et rumeurs sur l'ambiance, les entraînements, les nanas?

Ce qui est certain c'est que les épreuves sont modulées par exemple en distance ou en temps pour les parcours, modulation pour le poids des sacs, etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est certain c'est que les épreuves sont modulées par exemple en distance ou en temps pour les parcours, modulation pour le poids des sacs, etc...

C'est aussi le cas dans toutes les épreuves de sport au Lycée: un gars fait un 500m en courant comme un fou et obtient un 10, une nana trotte: 15.

Cherchez la logique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jusqu'ici, si elles ont bénéficié de certaines facilités, c'est pas parce qu'elles étaient pas destinées aux unités de combat? Rien à foutre qu'une secrétaire, une femme officier du Mat ou une assistante logistique puisse faire le parcours TAP, réussir le stage commando en Guyane ou tenir le coup à Arta Plage.

J'aimerais bien aussi que chaque personne qui porte le kaki soit un fantassin accompli, mais bon, faut pas pousser non plus.

C'est justement la question de l'ouverture des unités de combat qui pose ce problème sous un nouveau jour; et j'utilisais l'exemple de la Brigade Folgore dans cet esprit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est vrai que cette question des fifilles  au combat avait largement été eclusée à  une epoque (y'avait encore Kedith à l'epoque, voyez l'ambiance  =D)

Bon resumons les armées occidentales sont par essence et doctrines limitées en nombre; Ca veut dire que faut la crème pour compenser le nombre (parceque si à 20 cracks contre 50 bouseux, tu peux t'en sortir, 20 bouseux contre 50 bouseux, là c'est d'un coup moins jouable)

Or desolé mais la gent féminine au combat d'infanterie ne vaudra pas la gent masculine donc je la classerait un cran en dessous

et dans une section qui veut avoir à coté de lui quelqu'un qu'il sait etre en dessous dès le depart ??

maintenant des femmes au combat y'en a eu et pas qu'un peu (revolution russe et guerre civile, grande guerre patriotique, guerre de partisans en Yougoslavie) et elles ne servaient pas que comme infirmières/cantinières ou  comme espionne version rien ne se cache sur l'oreiller

elles faisaient aussi le coup de feu (pilotes d'avions, snipers, servant de mitrailleuse, fantassin)

Mais là il n'y avait pas de critère de selection, la troupe etait du raclage de tout venant aussi bien pour les gars que pour les filles.... ce qui n'etait pas un problème vu les effectifs engagés

Donc certaines ont pu se distinguer et les "foireuses" ont vu leur contre performance noyée dans la masse

je me repete mais quand on a 2,5 millions de soldats engagés qu'une blondinette fasse reperer et pulveriser 50 gars au barrage d'artillerie on s'en contre fout

quand on a que 50 gars à, mettre sur le tapis c'est autre chose

donc dans nos armées et à moins qu'elles ne soient capable de faire le même boulot que des hommes, pas de femmes en première ligne de combat. Les US les cantonnent d'ailleurs aux unités de soutien et si ils y'en a eu d'engagées dans des combats c'est parceque le front est volatile, c'etait pas du tout une volonté (et du gout) de l'EM

PS ; pourqoi des filles dans des avions et pas des tanks ?? parceque si on pousse le raisonnement jsuqu'au bout un avion qui explose c'est moche mais ça laisse peu de traces, un char qui brule avec les cadavres carbonnisés ou reduits en bouillie des femmes pilotes à proximitée ça se voit et c'est encore moins bon (programmation atavique oblige) pour les camarades d'unité qu'ils soient hommes ou femmes d'ailleurs que si c'etait des gars ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,380
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,633
    Total Topics
    1,231,508
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries