g4lly

[Afghanistan]

5 527 messages dans ce sujet

Pourquoi cette refonte de tous les sujets principaux ?

Par ailleurs, quelqu'un a des informations sur le déploiement des 8 CAESAR, on a dit qu'ils étaient déjà arrivés sur place, quelqu'un en sait plus ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi cette refonte de tous les sujets principaux ?

Les sujet tres long surchargent la base de donnée, je les découpe en lot de 100 pages. C'est pas un probleme de la base de donnée mais plutôt du la manière dont sont extrait les enregistrement a afficher.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image IPB


http://www.defpro.com/news/details/8824/

A final armoured thrust across enemy territory has marked the end of Operation PANTHER'S CLAW; a five-week campaign to clear one of the few remaining Taliban strongholds in Helmand province.

The operation, known as PANCHAI PALANG in Pashtu, has cleared and secured the area between Lashkar Gah and Gereshk, a region which is home to up to 80,000 Helmandis.

In a fiercely fought battle with the insurgents, British forces inflicted heavy losses on enemy forces, decimating their command and control structures and visibly weakening their resistance.

As the fighting subsided and insurgents fled from their hidden positions, local people started to flock back to the previously deserted towns and villages.

The final push in the five-week-long operation began in the early hours of 20 July 2009 when a mechanised Warrior company from 2nd Battalion The Royal Welsh (2 Royal Welsh) pushed south west from Spin Masjed in an armoured sweep towards the east bank of the Luy Mandah wadi.

Simultaneously, four Chinooks carrying 160 men from The Black Watch, 3rd Battalion The Royal Regiment of Scotland (3 SCOTS), swooped into the Green Zone to secure nearby key ground in the west of Babiji.

One hundred and forty men from 2 Royal Welsh in a convoy of Warriors, supported by tanks from a Danish battalion, pushed through the lush green countryside in the heart of the Green Zone, while their Scottish colleagues used the element of surprise to storm across land just a short distance away.

The Royal Welsh cut through the countryside to avoid potentially lethal tracks and roadways strewn with improvised explosive devices (IEDs), linking up with 3 SCOTS who had pushed along the Babiji Road.

The battle groups encountered relatively little resistance, an indication that Taliban fighters have fled the area as their hierarchy has fallen apart following the sustained attack over the past five weeks.

Lieutenant Colonel Nick Richardson, spokesman for Task Force Helmand, said: "We have encountered very few insurgents on the last leg of Operation PANCHAI PALANG. This is a very positive sign. Rather than being attacked at every turn, as we saw when The Light Dragoons first entered Spin Masjed, the battle groups received a welcome from the locals, many of whom openly expressed how pleased they are to see the demise of Taliban influence in the area."

Operation PANTHER'S CLAW began on 19 June 2009 when 350 soldiers from 3 SCOTS conducted a high risk air assault securing a canal crossing and a key Taliban drugs bazaar on the Nahr-e-Burgha. This was followed by a push up the Shamalan canal by the 1st Battalion Welsh Guards, who secured 14 crossings, either establishing checkpoints or blocking them to create a barrier to movement and cutting off the insurgents' supply route.

Nearer Gereshk, in a co-ordinated move, the Danish Battle Group left Forward Operating Base Price in armoured vehicles with the mission of securing two other crossing points along the Nahr-e-Burgha canal to allow The Light Dragoons Battle Group to move deep into the enemy territory of Spin Masjed.

Initially, The Light Dragoons encountered fierce fighting through compounds in sweltering heat which at times baked the earth to a temperature which prevented them from lying prone on the ground in the face of enemy fire.

Slowly and decisively, the Battle Group continued to make progress across the area, securing compounds one by one, often battling through prolonged enemy fire. As they broke through the crust of enemy defences they found 55 dug-in IEDs, had 53 small arms and rocket-propelled grenade engagements and also faced a series of complex ambushes. The Battle Group sustained their own losses but the losses of the insurgents were much, much greater.

Five days into the fight enemy resistance began to weaken as their command and control was decimated by the resilience of British and Afghan forces. The Afghan National Army, mentored by 2nd Battalion The Mercian Regiment, played a key part in the operation, searching compounds and assisting the Afghan National Police with manning the recently captured crossing points.

As The Light Dragoons moved across the 'Panther's Claw Triangle', the insurgents were pushed further and further towards the Shamalan canal. On 10 July 2009, 3 SCOTS inserted 160 men on four Chinooks into the Babiji region, with the intention that they would clear another patch of land and expand their area of control to meet with The Light Dragoons Battle Group, who were still working their way down from Spin Masjed.

Within hours of landing in enemy territory, the Scottish regiment found a large narcotics lab probably used to fund the insurgents' activities. A massive quantity of precursor chemicals and 5kg of a morphine-derivative substance that was one step away from becoming heroin were destroyed in situ by the Afghan Counter Narcotics Police.

After 3 SCOTS had successfully linked up with The Light Dragoons, they combined and doubled their effort to drive deeper into the area. They began to see a subtle change in atmospherics with the local population welcoming the soldiers and willingly pointing out cleared routes and IEDs that they knew to be dug into the ground.

On 20 July, the final air assault began the last phase of the operation, combined with an armoured thrust to clear any remaining Taliban fighters still loitering in the area in small numbers.

Three thousand soldiers were involved in Operation PANTHER'S CLAW, with Afghan, Danish, Estonian and US contingents playing a crucial role. Together they have successfully cleared an area the size of the Isle of Wight; a region which had previously been under complete Taliban influence from where they had launched repeated attacks with relative impunity.

Brigadier Tim Radford, Commander Task Force Helmand, said: "Our intention with this operation was, in the short term, to clear the area in advance of the presidential and provincial elections so that we could ensure that the Afghan people were free to exercise their democratic rights. In the longer term, it was to remove the insurgents and hold the region, alongside Afghan forces, to allow reconstruction and development to take place.

"What we have achieved here is significant and I am absolutely certain that the operation has been a success. But I want to be clear about what that success means. It means that we have hit hard at the heart of the insurgency and we have weakened their structures and command.

"But I am aware that the effort in Helmand still has a long way to go. We have inflicted heavy losses on the insurgents, both physically and psychologically, and we have seen a number of them give up and flee the area as a result. But there will be some that simply melt back into the local population and so, for us, the threat continues to bubble beneath the surface.

"Over time, we must build on what has already been achieved to eliminate the threat completely and that will take time. Providing the lasting security for reconstruction and development to take place in this region is now key to a future free from the insurgents' influence. We are beginning to see local people return and they are pleased that the insurgents have been driven out. I am immensely proud of what my soldiers have achieved and I remain cautiously optimistic about the future.

"Tragically, during PANTHER'S CLAW nine brave young men paid the ultimate sacrifice. We are a close knit Task Force and we all feel those losses very deeply but we remain resolute and determined to continue the fight in their name.

"This operation has been the focus of an enormous amount of media attention for various reasons. But sometimes obscured by the wider political debates are a group of men and women doing a truly extraordinary job. Out on the ground I have seen for myself the selfless bravery and commitment that they are displaying each and every day. It is something that the British public should be justifiably proud of."

 
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

29/07/2009 | Mise à jour : 10:33

En huit jours, depuis le 21 juillet, les soldats français ont essuyé huit attaques en Afghanistan, faisant trois blessés dont un grave parmi ses soldats dans les provinces de Kapisa, du Wardak et du Logar, proches de la capitale Kaboul (centre), selon le commandement français.

Le 21 juillet, un véhicule blindé sanitaire a sauté sur une bombe artisanale dans le Wardak, blessant les trois occupants du véhicule, un médecin capitaine du 126e régiment d'infanterie (grièvement) et deux caporaux-chefs, indique l'armée dans un communiqué.

Dans la même semaine, les soldats français avaient déjà affronté à deux reprises les rebelles en Kapisa, et essuyé quatre tirs de mortiers ou roquettes dans le Wardak et le Logar, sans enregistrer de victimes.

Enfin, lors de la reconnaissance d'un bureau de vote lundi en Kapisa, quelque 250 soldats français et afghans ont affronté une cinquantaine de rebelles dispersés en petits groupes, qui les ont attaqués à plusieurs reprises à la mitrailleuse et à la roquette dans la vallée de Bedrau.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, si j'étais un commandant Taliban, j'aurai commencer à attaquer les plus faibles parmi les soldats de l'Otan, par faiblesse je parle des pays qui redoute leur propre opinion, la France serait parmi ses pays...

Sun Tzu dit: "S'il est lâche, il risque la capture."

Ho Yen Hsi dans le Ssu Ma Fa, on lit: "Celui qui place la vie au-dessus de tout sera paralysé par l'irrésolution, Pour un général, l'irrésolution est une catastrophe."

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, si j'étais un commandant Taliban, j'aurai commencer à attaquer les plus faibles parmi les soldats de l'Otan, par faiblesse je parle des pays qui redoute leur propre opinion, la France serait parmi ses pays...

Sun Tzu dit: "S'il est lâche, il risque la capture."

Ho Yen Hsi dans le Ssu Ma Fa, on lit: "Celui qui place la vie au-dessus de tout sera paralysé par l'irrésolution, Pour un général, l'irrésolution est une catastrophe."

gibbs

s'est pour sa que nos gars du 8°RPIMa pris en embuscade en aôut 2008  s'étaient gardé une balle pour ne pas être pris vivant ...

avec des gars ayant eu se réflexe pour ne pas finir dans les pattes de ses fiottes de barbus  on les suit sans problémes ,alors ton Sun Tsu  et Ho Yen Hsi et leurs  phrases toute faite  à la mort moi le noeud ,ils peuvent allé finir de manger des rouleaux de printemps au paradis .

et sache que nos gars continueront d'envoyé aux paradis des barbus comme tel est leurs souhaits ,sur se à bon entendeur salut  >:(

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonne nouvelle

Afghanistan : des nouvelles des blessés du VAB sanitaire

Bruno Fanucchi, mon confrère et ami du Parisien, nous donne ce matin des nouvelles des trois militaires français blessés dans le VAB sanitaire touché par un IED la semaine dernière - une attaque que ce blog a révelé.

Le capitaine-médecin du 126 ème RI et le caporal-chef du 92ème RI "sont toujours en réanimation, mais leur pronostic vital n’est pas engagé'. On ignore en revanche quelles séquelles ils pourraient garder de cette attaque. En revanche, le caporal-chef du 31ème RG, plus légèrement touché, est sorti de l'hopital Percy (Clamart-92) lundi et a pu regagner son domicile.

Le Parisien nous apprend que "depuis fin 2001, 27 soldats français ont péri en Afghanistan et quelque 380 autres ont été « rapatriés sanitaires », dont 60 blessés en « grande urgence »".

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour rappel, en Bosnie, en 3 ans de ''maintien de la paix'' entre 92 et 95, c'est 56 tués (sur un total de 206 casques bleus morts au total) et 593 blessés que nos forces ont eu à déplorer.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas tant ces penseurs que ceux qui les citent à tout va (quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt ;) hein Sargon)  qui devraient manger des rouleaux de printemps, la bouche et les doigts occupés, ça leur éviterait de débiter de telles conneries.

il est vrai que vu leur mobilisation les turcs ne craignent pas grand chose, la première ONG venue fera le même boulot. Mais faut bien balader ses militaires, ils doivent préférer l'Astan à la frontière irakienne.  :P

En 92/95, le net et l'info n'étaient pas aussi facilement disponible, ces morts pour la France sont passés inaperçus pour l'opinion publique, c'est malheureux mais c'est ainsi.*

Espérons que nos deux gars se remettront bien.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu as mieux formulé que moi berkut  ;),s'est mon côté bourrin qui à pris le dessus (enfin tu me diras s'est souvent le côté bourrin qui ressort chez moi  :lol:).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour rappel, en Bosnie, en 3 ans de ''maintien de la paix'' entre 92 et 95, c'est 56 tués (sur un total de 206 casques bleus morts au total) et 593 blessés que nos forces ont eu à déplorer.

Ce n'est pas pour créer de polémiques inutiles, mais d'après ce que j'avais trouvé personnellement quand j'avais travaillé sur mon montage, le chiffre suivant est plus acceptable:

53 morts dont 22 par faits de guerre (14 à Sarajevo).

568 blessés, dont 234 par faits de guerre (164 à Sarajevo).

Ceci ne prend en compte que les pertes dues au mandat de la FORPRONU, parce que tous mandats confondus, c'est 82 morts.

Je ne partage pas totalement votre opinion concernant les morts en Bosnie. Je pense que le fait que les gens se désintéressent à nos morts, n'est pas (uniquement) du à la politique médiatique de suivi des conflits.

En 1992-95, nos pertes étaient énumérées dans les journaux (on peut d'ailleurs encore les trouver en lignes dans les archives des journaux) et aux JT : surtout FR2 qui proposait un factuel sur le conflit. Je rappelle qu'il y a même eu un reportage dans lequel un casque bleu était tué en direct par un sniper bosniaque. Les images du conflit et de nos morts étaient bien plus régulières qu'aujourd'hui avec l'Afghanistan. De plus, à l'époque, comme vous l'avez dit Internet était bien moins développé, et du coup la télé et les journaux étaient les seuls moyens de propagation de l'information, suivi religieusement par les Français.

Le désintéressement et l'oubli sont je crois dus à un phénomène bien plus profond dans nos populations, et ce phénomène est le désintéressement pour la chose militaire dans son ensemble ! Ceci explique que TF1/M6 doivent déployer les people en Afghanistan, au Kosovo et au Liban pour rappeler aux Français le 14 Juillet que nous avons 10 000 soldats en OPEX en permanence.

Je ne sais pas si c'est dû à l'image fortement répandue de l'armée dans la population : chaire à canon, bouchers (souvenirs inconscient de l'Algérie, et effet Irak), j'en passe et des meilleurs, surtout chez les jeunes (j'en sais quelque chose). En plus il parait si incompréhensible de défendre une idée commune comme la nation, la sécurité des concitoyens, à l'heure d'un société individualiste.

Les médias type télévision et journaux n'ont certes pas la portée nécessaire pour intéresser tout le monde à la chose militaire, mais je crois qu'il serait trop simple de les critiquer uniquement eux. A notre époque, Internet s'est ajouté à ces autres médias traditionnels, et donc c'est vrai que le désintéressement pour la chose militaire actuelle est bien moins "excusable" qu'à l'époque de la Bosnie.

Mais ce n'est que mon humble avis !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le désintéressement et l'oubli sont je crois dus à un phénomène bien plus profond dans nos populations, et ce phénomène est le désintéressement pour la chose militaire dans son ensemble ! Ceci explique que TF1/M6 doivent déployer les people en Afghanistan, au Kosovo et au Liban pour rappeler aux Français le 14 Juillet que nous avons 10 000 soldats en OPEX en permanence.

Je ne sais pas si c'est dû à l'image fortement répandue de l'armée dans la population : chaire à canon, bouchers (souvenirs inconscient de l'Algérie, et effet Irak), j'en passe et des meilleurs, surtout chez les jeunes (j'en sais quelque chose). En plus il parait si incompréhensible de défendre une idée commune comme la nation, la sécurité des concitoyens, à l'heure d'un société individualiste.

ouarf, je serai bien moins négatif : le fait est que la Bosnie, et encore plus l'Afghanistan, c'est loooooooooin et sans trop d'impacts sur le quotidien ou le statut de la France. On est loin de missions capitales pour l'avenir de la nation française... voir tout simplement d'atteinte directe aux intérêts français.  Le désintéressement des français et leur relative opposition à tout cela n'en est que la conséquence logique je pense.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouarf, je serai bien moins négatif : le fait est que la Bosnie, et encore plus l'Afghanistan, c'est loooooooooin et sans trop d'impacts sur le quotidien ou le statut de la France. On est loin de missions capitales pour l'avenir de la nation française... voir tout simplement d'atteinte directe aux intérêts français.  Le désintéressement des français et leur relative opposition à tout cela n'en est que la conséquence logique je pense.

Pas sûr, la dernière fois que l'armée a défendu les intérêts directs de la nation, c'était en 1954-62 (car l'Algérie était département), ce n'est pas pour autant que les Français ont soutenu le conflit, ou se sont sentis directement concernés. Ça fait bien longtemps que l'armée ne défend plus directement le pays contre une invasion.

Mais je pense que la Bosnie a bien plus intéressé les gens qu'on veut bien le croire à l'heure actuelle : il y a eu des manifestations au Trocadéro en 1995 qui demandaient l'intensification de l'effort français sur place pour arrêter le génocide/la guerre civile, des camions d'une ONG appelée Première Urgence (montée devant l'ampleur des dons faits pour les civils sur place)  avaient même défilée au pied de la Tour Effeil en soutient des populations affamées par la guerre.

Tel n'est certainement pas le cas pour Afghanistan !

un petit exemple qui vaut ce qu'il vaut : Les Inconnus . Oui je sais douteux comme référence, et pourtant dans un fameux sketch (celui du réveillon du nouvel an) les protagonistes à table commencent à parler politique et le premier sujet qu'ils abordent est … la Bosnie (bon, des discours de comptoirs du style : ouai c'est lamentable, les politiques ne font rien) Alors oui ce n'est pas tout le monde, mais ce que les Inconnus montraient à l'époque, c'est bien le reflet d'un certaine partie de la population, et la télé était aussi là pour jouer ce rôle de propagation, certainement plus qu'à l'heure actuelle.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aujourd'hui aussi on parlerait de l'Afghanistan ,mais pas en premier .

Pour ce qui est du HS sur l'Armée vue par les jeunes , on n'est pas d'accord .

Etre flic, jamais, être soldat, ça tente beaucoup de monde . L'uniforme, les divers jeu vidéos, les films , être soldat c'est "la classe" , mais par contre, en effet, c'est pas par envie de défendre les intérêts de la France, ou si peu . Mais ça c'est à l'Education Nationale qui faut se plaindre .

C'est plutôt les gens pseudo-sage , qui dans leur petit confort qu'ils ont mis une vie à installer se permettent de mépriser ces militaires qui sont aller gambader partout plutôt que de construire leur avenir .

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut pas confondre indiférence et pudeur. Il y pas besoin de dégouliner de compassion médiatique pour honorer nos morts comme il se doit.

3 lignes dans le journal pour informer des pertes suffisent et il n'y a pas besoin d'autre commentaire amha

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut pas confondre indiférence et pudeur. Il y pas besoin de dégouliner de compassion médiatique pour honorer nos morts comme il se doit.

3 lignes dans le journal pour informer des pertes suffisent et il n'y a pas besoin d'autre commentaire amha

Qui parle de compassion médiatique ? ça n'a d'ailleurs jamais été le cas concernant l'armée…

bien au contraire, la moindre erreur prenant des proportions dramatiques (en vrac : Carcassonne, Uzbin, l'affaire de la Tanit…).

Mais quand on voit qu'un certain nombre de gens ignorent jusqu'à notre présence là-bas (peut être moins maintenant, mais avant le 18 aout, il fallait bien le vouloir pour oublier la vingtaine de morts que nous avions déjà subi) on comprend bien que les infos viennent et repartent, les morts aussi.

Un exemple : après Uzbin, la télé regorgeait d'émissions sur le sujet (à la qualité variable), et le moindre accrochage, le moindre blessé faisait l'objet d'un reportage ou du moins d'un article : par exemple 2 semaines après Uzbin, un convoi français était victime d'un attaque à la roquette, fort heureusement, aucun blessés, mais cela avait suffi à amener un reportage dans le Jt de 20 h de TF1 ! Idem sur le site du Figaro où on signalait il y a quelques mois que des soldats français avaient ouvert le feu sur une voiture qui était rentrée dans la zone d'interdiction autour d'un VAB… ce genre d'informations, certes anecdotique, témoigne bien du caractère variant de l'intérêt médiatique porté à ce conflit. Par contre, le VAB sanitaire attaqué: rien, néant, nichts, vide complet dans les informations ! (et par là j'entends les médias habituels que sont la presse et la télévision) par contre savoir où Sarkozy va passer ces vacances, ça fait la une …

allez comprendre !

Par ailleurs où est donc la pudeur quand on exhibe dans Paris Match les affaires personnelles des soldats tués à Uzbin ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis juin, plus de 600 soldats du 3e Rima de Vannes sont engagés dans la province de Kapisa à environ 70 km de Kaboul en Afghanistan. Lundi, lors d’une reconnaissance dans la vallée de Bedrau, où les soldats ne se sont plus rendus depuis des mois, les Marsouins ont été accrochés à l’entrée du village de Gadakhel. Un soldat afghan a été blessé grièvement. L’objectif était d’effectuer une reconnaissance jusqu’au bureau de vote avant les élections présidentielles d’août.

Marc Bastian, journaliste à l’Agence France presse, était présent. Il raconte.

Des mitrailleuses crépitent

« Il est 7 h lorsque trente blindés déposent les Français, bientôt rejoints par les forces afghanes et leurs « conseillers » américains, à l’entrée du village. « Contact ! », hurle très vite la radio. À quelques centaines de mètres, des mitrailleuses crépitent, plusieurs roquettes explosent. Des soldats en reconnaissance ont été « accrochés », sans dégâts.

À 8 h 15, nouvelle explosion, beaucoup plus forte. Un missile Milan vient d’être tiré sur une quinzaine de rebelles installés non loin de là, qui répliquent à la kalachnikov.

À la radio : « Pensons qu’il reste des blessés talibans et que des gens vont venir les chercher. Permission effectuer deuxième tir Milan ? ». « Négatif », répond le colonel Francis Chanson, commandant des Français en Kapisa.

A trois semaines des élections

« On n’est pas là pour tuer, sinon on va encore augmenter l’animosité de la population », explique l’officier. Vers 10 h, les Français atteignent la mosquée où se tiendront les élections. Une choura - un conseil des anciens de la vallée - s’organise à l’ombre sur la place devant la mosquée, durant laquelle quelques balles siffleront au-dessus des participants et quelques roquettes exploseront à proximité, blessant grièvement un soldat afghan.

Les anciens manquent franchement d’enthousiasme pour les organiser. « Une lettre de menaces contre les gens qui iront voter a été affichée devant la mosquée », assure un notable.

De la choura, l’on apprend que les autorités n’ont pas enregistré les électeurs de la vallée et que personne n’y possède de carte électorale, à trois semaines d’élections que ses promoteurs veulent crédibles. »

OUEST FRANCE.FR

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lundi JDM parlait de trois Antonov pour transporter les 3 tigres et dans l'aprés-midi la nouvelle était disponible sur le site du Mindef avec photographie du déchargement à Kaboul.

Image IPB

Ici il y a celles du chargement, http://www.militaryphotos.net/forums/showpost.php?p=4299412&postcount=38

Et les trois tigres vont bien dans le meme Antonov.

Aprés il faut d'autres matériels pour le soutient mais c'est aussi possible qu'il y ait eu 4 caesar pour chacun des autre Antonov.

Une petite cachoterie histoire que le trajet vers les FOB soit plus tranquile.

Si ils sont sur place on aura les photo un de ces quatres.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Décès d'un soldat français du 3 rpima, lors d'une opération au nord-est de Kaboul, deux autres ont été blessés.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu plus sur le figaro :

Un soldat français issu du 3e Régiment d'infanterie de marine a été tué et deux autres blessés aujourd'hui après une attaque d'insurgés lors d'une opération de soutien à l'armée afghane dans la vallée de Ghayne, au nord-est de Kaboul, a annoncé l'Elysée dans un communiqué. Nicolas Sarkozy a fait part de sa "vive émotion" à l'annonce de ce décès.

Au cours de l'opération, les hommes du 3e RIMa basé à Vannes (Morbihan) "ont été pris à partie par les insurgés". L'un des soldats "a été mortellement touché" et "deux de ses camarades de combat ont été blessés".

Plus d'informations à suivre.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On commence à en avoir l'habitude, RIP , pensée pour les proches . Et une pensée pour les blessés .

D'un côté , ça signifie aussi qu'on parvient enfin à forcer les Insurgés à se battre ,et donc qu'ils ont du payer plus cher .

Encore une grosse pensée pour les proches des trois soldats , et pour les deux blessés, cependant .

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon les informations du Point , les faits ont eu lieu ce samedi à 6 h 30 (heure de Paris), mais la nouvelle n'a pas pu être annoncée avant 14 h 50, les proches des soldats n'ayant pu être contactés immédiatement. Selon une source militaire, le soldat qui a péri était un caporal âgé de 22 ans. Les deux blessés ont 23 et 27 ans. Ils souffriraient aux mollets. La vie des blessés n'est pas en danger et leur état de santé est "stable", a précisé le ministre français de la Défense.

Tous trois étaient membres du même régiment et étaient arrivés en Afghanistan il y a environ un mois. "Le président de la République s'associe à la douleur de la famille et de ses proches. Il leur exprime ses condoléances attristées et souhaite un prompt rétablissement aux deux blessés. Ses pensées vont également à leurs compagnons d'armes du 3e régiment d'infanterie de marine de Vannes", ajoute le communiqué de l'Élysée. Nicolas Sarkozy condamne "une nouvelle fois avec force les pratiques lâches et barbares des ennemis de la paix en Afghanistan" et "réaffirme la détermination de la France à lutter, aux côtés du peuple afghan, contre l'obscurantisme et le terrorisme".

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 034
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    Dellbaeth
    Membre le plus récent
    Dellbaeth
    Inscription
  • Statistiques des forums

    19 924
    Total des sujets
    1 049 652
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets