Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les jeux vidéo et le réalisme des armes, des combats...


Recommended Posts

Comment deux développeurs se sont retrouvés en prison pour espionnage ?

https://www.jeuxvideo.com/news/1575957/comment-deux-developpeurs-se-sont-retrouves-en-prison-pour-espionnage.htm

 

Ayant eu l'occasion d'aller à Lemnos, en effet c'est une île extrêmement militarisée, j'étais surpris du nombre de 4x4 de l'armée grecque, du nombre d'installations ou de panneaux dans tous les sens.

J'ai ramené beaucoup de photos aussi :ph34r:

Link to comment
Share on other sites

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...
  • 3 weeks later...
  • 2 weeks later...

J'ai peur pour la licence du coup. Déjà que le dernier épisode est loin de ce qui a fait son succès initial, là ça pourrait s'en éloigner encore plus (avec un truc qui se prendrait vraiment au sérieux et plus de moment aussi improbable et drôle que dans les anciens)

À voir donc...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 4 weeks later...
  • 3 weeks later...
  • 1 month later...

Bien que ce ne soit pas un JV en lui même, ça le concerne (et l'avenir de la presse libre aussi, la fameuse presse qu'on ne peut faire taire et qui nous différencie des dictatures) 

Citation

Gamekult est brutalement liquidé : fin de cycle pour la presse jeu vidéo ?

Le nouveau propriétaire du site Gamekult a brutalement liquidé la rédaction sans attendre la fin du préavis. Une institution du jeu vidéo disparaît.

Ancien joyau de la presse vidéoludique française, la rédaction de Gamekult, site consacré au jeu vidéo connu pour son exigence et son intransigeance critique, n'est plus. Son histoire n'a jamais été facile, et son positionnement éditorial lui aura valu de nombreuses pressions. Mais c'est finalement le rachat du site par le très controversé groupe Reworld Media qui aura eu raison de Gamekult tel qu'on le connaît.

Reworld est en effet connu pour avoir été le fossoyeur de nombreuses publications (notamment Science & Vie), la faute à sa gestion brutale et précarisante, ainsi que sa direction quasi-explicitement et exclusivement tournée vers la pub, le brand content et la satisfaction des annonceurs.

Ne souhaitant pas connaître l'avenir d'un titre comme Marie France (passé de 28 à 2 journalistes en six ans), ou devenir un "journal sans journalistes" pour reprendre une expression de L'Obs, Gamekult avait annoncé la semaine dernière le départ de la quasi-totalité de sa rédaction pour le 7 décembre.

Mais Reworld a réagi hier en mettant toute l'équipe en dispense d'activité, une disposition légale au cours d'une procédure de licenciement qui permet à un employeur de ne pas faire travailler ses employés.

La rédaction démissionnaire de Gamekult s'est donc ainsi vue couper l'herbe sous le pied, sommée de précipitamment quitter leur lieu de travail et faire ses cartons, comme dans un film. Impossible également pour elle d'enregistrer sa dernière émission, censée servir d'adieux nobles.

Une politique de la terre brûlée aussi inutile qu'injuste de la part de Reworld, mais que voulez-vous, la décence et la logique sont étrangers aux ego blessés. Selon un article de Libération, la décision aurait en effet été prise suite à l'émission spéciale de la semaine dernière pendant laquelle la rédaction expliquait les raisons de son départ groupé. Soit l'équivalent de débarquer aux obsèques de sa victime pour voler son cadavre, méthode très prisée du régime iranien.

Cette situation est évidemment dramatique pour les personnes concernées, auxquelles nous adressons notre soutien. C'est aussi dramatique pour Gamekult en tant que tel, dont le nouveau propriétaire vient d'envoyer un signal clair quant à ses méthodes managériales, accréditant implicitement au passage toutes les critiques contre Reworld Media depuis des années.

Mais c'est aussi dramatique pour l'ensemble de la presse vidéoludique en général, dont le deuxième plus gros titre historique et dernier bastion reconnu de liberté vient de périr dans les griffes d'un prédateur cupide. Tout un symbole : Gamekult ne sera plus dirigé par un rédacteur en chef, mais par un responsable de marque.

Si la situation de la presse culturelle française est très mauvaise depuis des années – en témoigne le récent cri d'alarme poussé par la presse papier cinéma – et qu'Écran Large a de quoi vous en parler pendant des heures, elle est à son pire niveau tout particulièrement dans le secteur du jeu vidéo. Une industrie économiquement florissante et plus forte que jamais, mais dont les médias qui lui sont consacrés en France sont anéantis, ou subsistent difficilement dans des niches en dehors de la portée du grand public.

Qu'attendre du futur ? C'est peut-être le plus déprimant dans toute cette histoire, mais si l'on en croit l'article de Libération : pas grand-chose, du moins pas tant qu'un rééquilibrage ne sera opéré dans le secteur de la presse culturelle, transformée en véhicule promotionnel servile. La rédaction de Gamekult n'a semble-t-il pas prévu de se réunir ailleurs – ce qui se comprend : comment retrouver la motivation, comment faire face à des mastodontes détenus par des empires financiers ? –, et une volatilisation du discours critique en ligne en France est à prévoir. Il faudra se tourner vers les médias anglo-saxons ou s'accrocher aux derniers espaces d'indépendance réduits à peau de chagrin.

Point de salut en effet sur Twitch et Youtube. Selon Gautoz, désormais ancien de Gamekult, il n'y a qu'un nombre de places très limité et seulement pour des gens déjà connus. Et comme l'attention s'y concentre autour d'individus qui ne peuvent nécessairement pas bénéficier de la synergie et des moyens d'une rédaction entière, la pratique journalistique y est faite a minima : pas de grands formats ou d'enquêtes, tout juste est-il possible de faire du commentaire. Soit exactement ce dont rêve une industrie tentée par toutes les pratiques scabreuses, et dont les garde-fous disparaissent un à un.

Morale du Doritos-gate : à la toute fin des fins, c'est le petit cracker qui a croqué l'être humain comme une chips.

https://www.ecranlarge.com/jeux-video/news/1457634-gamekult-est-brutalement-liquide-fin-de-cycle-pour-la-presse-jeu-video 

https://www.ecranlarge.com/films/news/1086257-ecran-large-lance-un-abonnement-et-texplique-pourquoi 

Citation

Enquête / «Gamekult» tombe, et avec les derniers lambeaux de la presse jeu vidéo

Article réservé aux abonnés

La disparition inattendue et brutale de l’emblématique rédaction, connue pour son intransigeance et son esprit frondeur, dessine l’effondrement d’un des derniers bastions d’une presse jeu vidéo paupérisée où le journalisme est remplacé par le contenu sponsorisé.

Les fausses politesses ne durent qu’un temps. Quatre jours après avoir annoncé le départ de la quasi-intégralité de la rédaction de Gamekult, après leur reprise par Reworld, les journalistes de cet emblème de la presse vidéoludique ont été priés par leur nouveau propriétaire, lundi soir, de quitter précipitamment les lieux. Toute personne ayant fait valoir sa clause de cession devant interrompre son travail et ne plus remettre le nez dans les locaux sans attendre la fin d’un préavis qui courait jusqu’au 7 décembre. Des journalistes KO debout, chargés de faire leur carton en vitesse, «à l’américaine». La scène n’est pas passée inaperçue dans les rédactions voisines. Conséquence directe de cette «dispense d’activité» : la rédaction se voit privée de l’enregistrement de sa dernière émission, rendez-vous majeur du site et canal par lequel ils comptaient faire leurs adieux aux lecteurs. Un deuil empêché. Ultime crachat de Reworld et des Néron du brand content qui, en quelques années, ont incendié un journalisme web qui disparaît dans l’indifférence d’une industrie du jeu vidéo florissante.

L’ire du nouveau propriétaire aurait été nourrie par une émission spéciale, tenue jeudi soir, au cours de laquelle les rédacteurs en chef du site ont expliqué les raisons de ce départ groupé. Un discours [...]

https://www.liberation.fr/culture/jeux-video/gamekult-tombe-et-avec-les-derniers-lambeaux-de-la-presse-jeu-video-20221122_BMBKGFXOEVFDXIAB7FIZYOAMSU/

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le problème c'est que ce n'est pas spécifique au journalisme culturel ... A priori c'est tout le journalisme qui a capitulé face aux annonceurs et autr lobby.

Seul moyen de faire encore un peu de journalisme c'est de le faire dans des niches sans audience ou dissimulé dans du contenu divertissant voir comiques.

Dans le journalisme spécialisés automobile par exemple si tu critique... Tu es punis pas les marques et privé d'événements qu'ils organisent, exclu des prets de voiture a la presse etc.

A part essayer des voitures que tu arrives à te dégotter par toi même t'es tricard. Le menage est vite fait... Il ne reste plus que des bonimenteur dans le business, et des articles de publi-information qui reprennent la com' dicté par le service presse du constructeur.

Et c'est pareil partout.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

  • 5 weeks later...
Le 25/11/2022 à 23:25, clem200 a dit :

Concept sympa, je testerai bien prochainement

 


À titre personnel, pour avoir testé les casques de VR, il n’y a aucun moments où j’ai envie de jouer avec un masque de plongée sur la tête.
 

On fait tout un foin aujourd’hui des performances techniques, du côté immersif trop génial, des interactions possibles allant bien au-delà du clavier-souris, de ce que ça va être fantastique dans le futur, mais la réalité est un peu différente :
- à aucun moment, un casque VR n’est confortable sur la durée, et ce n’est pas par hasard que je le compare à un masque de plongée parce que c’est la même sensation avec les mêmes caoutchoucs et le même effet de succion, en plus lourd.

- les écrans offrent un effet tunnel… comme avec un masque de plongée : pas de dégagement de la vue sur les côtés, ça empêche notre détection naturelle des mouvements, ça rend l’ensemble inutilement anxiogène sur certains jeux et surtout, la gêne ressentie de ne pas avoir la zone visuelle naturellement couverte disponible rend là encore l’utilisation assez inconfortable à la longue.

- les influenceurs et testeurs trouvent tous ça enthousiasmant, les sensations, les jeux, l’immersion : les 3/4 des bibliothèques de jeu ont soit des démos, soit des assemblages de photos collées les unes après les autres pour visiter un village avec la sensation d’immersion pour junkie en pleine descente et la durée de vie d’un vers de terre se dorant la pilule au soleil sous le regard enamouré d’une merlette ayant des oisillons à nourrir ; soit des jeux absolument nuls pour gosses de 10 ans, soit des transpositions affligeantes de jeux connus et reconnus, avec un résultat catastrophique ("Skyrim, c’est vraiment trop génial, on s’y croit, l’effet est trop bien, c’est trop top, quel hit en VR"… j’ai tenu 10 minutes : graphiquement moche, immersion nulle due à l’effet tunnel du masque de plongée, mouvements lamentables pour se déplacer, encore pire pour se battre, réactivité et précision des manettes affligeantes… maintenant que tous ces youtubers ont dit sur c’était trop génial, combien ont passé 150 heures dessus en immersion ? Je demande, c’est juste pour savoir…)

- la qualité est bien trop dépendante du matériel : pc / carte graphique / casque, on se croirait revenu 25 ans en arrière avec seules certaines combinaisons miraculeuses permettant le réglage optimal, et des tonnes d’utilitaires à installer avec 25 paramètres abscons par écran, en priant pour qu’au final on ait gagné 1 miraculeux FPS (ca me rappelle les installations d’imprimantes ou des routeurs 64k qu’il fallait paramétrer au bit près pour arriver à les faire fonctionner avec les PC pentium 386…) Dans le cas contraire, bienvenu dans le monde extraordinaire du motion-sickness même en faisant de la barbapapa en VR. Vivement que les éditeurs de carte graphique fassent comme aujourd’hui avec les jeux pc avec des drivers optimisés à chaque sortie : il faut des updates pour optimiser le trinôme CG - casque - jeu (Dans le cas d’un casque dédié PS par Sony, ce souci est moindre, évidemment).

- être dans le noir complet, c’est très agréable… jusqu’à ce qu’il faille faire autre chose. Un problème avec le pc ou besoin d’utiliser clavier - souris ? Faut enlever le casque. Un câble qui se débranche ? Faut enlever le casque. Téléphone qui sonne, personne qui appelle, notification quelconque, chat qui râle… : pas de caméra, pas de possibilité de voir ses mains, aucune possibilité d’interagir naturellement avec son environnement… et un casque avec tous ses câbles et ses réglages (dont l’ajustement au crâne, pénible et qui laisse de belles auréoles comme un masque de plongée encore et toujours…), et bien c’est juste très vite gonflant.

 

Bref aujourd’hui, alors que j’en ai testé et eu un en propre pendant plus de 4 mois (et revendu parce qu’après 10 tentatives différentes, à aucun moment je n’avais envie de me le mettre sur le nez, que ce soit pour du Flight Sim ou des Skyrim / Elite Dangerous : Odyssey / simulation de kayak / jeux divers et variés), ma conclusion est simple : tant que ça sera essentiellement un masque de plongée avec effet tunnel, et aucune optimisation commune des drivers, et sans a minima une caméra des alentours activable* à la volée pour passer en Réalité Augmentée, ça sera juste à éviter.


 

=> dans une arène physiquement délimitée avec tout d’optimisé, ça peut par contre être (un peu plus) sympa. (Il me restera le souci de la vision tunnel, mais seuls les fabricants de casques pourront résoudre ce souci). On jugera sur pièce pour « l’ultra réaliste », par contre. Il y a manifestement des effets d’ombres et un design simplifié qui semblent rendre assez peu discernables les joueurs des décors…

 

*une autre solution que j’apprécie avec certaines lunettes comme le Nreal Air par exemple, c’est qu’au lieu de caméra, c'est juste un cache noir qui s’enlève et se remet. Simple et efficace. L’usage du produit n’est pas le même, mais c’est à titre d’illustration.

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Altocumulus
    Newest Member
    Altocumulus
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...