Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre civile en Syrie


Recommended Posts

Tank contre tank, Hit!

Enigmatique comme d'hab dans ces videos syriennes, chacune des parties en revendiquant la paternité.

Est ce que le char touché est occupé ou abandonné, difficile à dire, la spécialité des FSA étant de brûler des chars endommagés abandonnés par les réguliers et de dire qu'ils les avaient détruits..etc

http://www.youtube.com/watch?v=1nadPbQOMkA

Link to comment
Share on other sites

I think so sir! ;)

On relèvera toutefois que les FSA, parce que je pense que ca vient d'eux, peuvent se permettre de faire ca avec les blindés pris aux réguliers.

Je suppose un char qui fonctionne, un qui marche pas et on fait un film

Je fais une remarque sur les videos des FSA qui tournent en ce moment, elles me font un peu penser aux djihadistes bosniaques, on retrouve les codes visibles, cheveux longs, barbes, jeunes, des unités structurées, PKM, RPG, snipers, un peu comme les taliban, mais une agressivité bien supérieure aux afghans il me semble, beaucoup d'audace et/ou de courage, ce qui produit les succés qu'on voit actuellement et malheureusement une certaine barbarie propre à ces gens là.

Link to comment
Share on other sites

BEYROUTH (Reuters) - Le frère du président du Parlement syrien a été assassiné mardi par des inconnus, rapporte la télévision officielle, dernière victime en date d'une campagne qui cible les personnalités considérées comme proches de Bachar al Assad.

Parmi elles figurent des parlementaires, des responsables du parti Baas au pouvoir et leurs proches. Des acteurs et médecins considérés comme des partisans du président syrien ont également été visés.

"Des hommes armés ont assassiné Mohammed Ossama al Laham, le frère du président du Parlement à Midan, (dans le centre de) Damas", a rapporté la télévision, sans donner plus de précisions.

Aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité de l'assassinat.

Le mois dernier, des rebelles ont tué le frère de Khalid Abboud, un député originaire de la ville de Deraa, dans le sud de la Syrie. Le fils du célèbre avocat Mohammed Kheir al Machi a également été assassiné dans le nord du pays.

Dimanche, l'agence de presse officielle Sana a rapporté que des rebelles avaient abattu un responsable du Baas dans le Nord. Des combattants opposés au régime de Bachar al Assad ont également annoncé avoir tué l'acteur Mohammad Rafei dans le quartier damascène de Barzeh après son enlèvement samedi.

Selon Rami Abdelrahman, qui dirige l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG basée à Londres et proche de l'opposition, les militants à Barzeh ont dit avoir tué l'acteur, connu pour ses rôles dans des feuilletons télévisés, parce qu'il soutenait le chef de l'Etat et fournissait aux forces de sécurité des informations sur les manifestants et les rebelles.

"Pratiquement tous les jours ont lieu de telles attaques et il y en aura beaucoup plus dans les prochains jours", a dit Rami Abdelrahman, qui dispose d'un vaste réseau de contacts d'activistes et de rebelles en Syrie.

Dans une interview que publie mardi le quotidien Al Hayat, Lakhdar Brahimi, émissaire international pour la Syrie, dit redouter que le pays ne connaisse un sort similaire à celui de la Somalie où des milices et des chefs de guerre ont rempli le vide créé par l'effondrement des structures étatiques.

"On parle d'un risque de partition en Syrie. Je n'envisage pas une partition. Je crois en revanche que si on ne s'occupe pas correctement de cette question, le danger sera celui d'une 'Somalisation', et pas d'une partition : l'effondrement de l'Etat et l'émergence de 'seigneurs de la guerre', de milices et de groupes combattants", explique l'envoyé spécial conjoint de l'Onu et de la Ligue arabe.

Suite : http://fr.news.yahoo.com/assassinat-en-syrie-du-fr%C3%A8re-du-pr%C3%A9sident-du-130447787.html

Link to comment
Share on other sites

Petite anecdote, dans le cadre du boulot j'aide un demandeur d'asile syrien qui vient de la région de Homs, plus précisément dans une des vallées chrétiennes qui se trouvent entre la côte et la plaine de Homs. Il m'a raconté qu'un village sunnite à 1km de chez lui était bombardé et qu'il y avait une grande forteresse. Curieux j'ai été jeter un coup d'oeil.

Ce qui m'a amené à découvrir ça : http://www.lefigaro.fr/international/2012/07/04/01003-20120704ARTFIG00590-le-krak-des-chevaliers-resiste-au-regime-de-bachar-el-assad.php

Les insurgés utilisent la vénérable forteresse du Krak des chevaliers (http://fr.wikipedia.org/wiki/Krak_des_Chevaliers) et subissent des bombardements des loyalistes.

Link to comment
Share on other sites

Le photographe Jérôme Sessini du journal Le Monde a suivi les combattants de l'Armée syrienne libre en caméra embarquée sur la ligne de front d'Alep. Ces derniers mènent une guerre de position contre les troupes de Bachar Al-Assad et cela au péril de leur vie. Les snipers ennemis n'hésitent pas à tirer et tuer les civils qui tentent de traverser l'avenue Dar Al-Ajazi du quartier de Bustan Al-Bacha.

je ne réussi pas à mettre la video directement... vous devrez donc cliquer sur le lien

http://www.dailymotion.com/video/xuv40w_journaliste-francais-suit-les-combattants-en-syrie_news?start=65

Link to comment
Share on other sites

effectivement ,mais dans les images que je voit ,la personne abattu est un homme .

vu que s'est une guerre civile quid de qui est ami ou ennemi ,vêtu en civil et l'homme tué à un tee-shirt kaki ... pas trop top pour être pris pour un rebelle ou un "mercenaire",déjà que des fringues plus "coloré" attire la foudre ...

il y a des massacres de part et d'autres (personnes ne veut se faire de cadeau ) et sa personne ne le nie (surtout pas moi ) .

je n'essai pas de minimisé la mort d'un homme ,mais s'est une guerre civile ,et donc les civils ne sont plus des "civils" quelques part ,et si ils sont pas dans un camp ,ils sont "forcément" dans l'autres camps (enfin dans l'esprit des combattants des deux bords ).

que sait-on de l'homme qui vient de mourir ?

il court vers une zone occupé par les rebelles .

donc que peu pensé le tireur ?

et les autres civils qui ont était tué sous les yeux du photographe ?

est-ce des hommes ou y avait-il des femmes ,enfants ?

s'est une guerre civile ,et même ses catégories sont susceptible d'être des "rebelles" ,soutenant ou aidant les rebelles en traversant cette rue (dans l'esprit des combattants de part et d'autres ) .

je ne dis pas que s'est bien ,mais là on est pas en Afghanistan ou nos soldats doivent faire gaffe aux civils en évitant les pertes collatérale (et s'est déjà pas une chose facile ).

quand on voit que les talibans sont aidé par les civils (de gré ou de force ) ,on fait gaffe tout en maudissant cette état de fait (savoir qu'on peu tué l'ennemi mais qu'il y a trop de risque pour les civils )... mais là s'est une guerre entre syrien ,et donc s'est encore + personnel je dirais ,et pas de contrainte "moral" vu que en se moment les syriens s'en foutent un peu des règles internationales ...

le massacre s'est d'arrivé dans le quartier et "nettoyé" tout se qui bouge et qui n'a pas d'armes ,et qu'il n 'y a pas de danger proche (des rebelles au coin de la rue ) .

le PB ,s'est comme dans toute guerre civile ,comment savoir qui est qui ?

je parle peut-être froidement ,mais il y a une réalité qu'on ne peu évacuer .

en espérant que mon post ne sera pas mal interprété  :P

Link to comment
Share on other sites

effectivement ,mais dans les images que je voit ,la personne abattu est un homme .

vu que s'est une guerre civile quid de qui est ami ou ennemi ,vêtu en civil et l'homme tué à un tee-shirt kaki ... pas trop top pour être pris pour un rebelle ou un "mercenaire",déjà que des fringues plus "coloré" attire la foudre ...

+10 j'ai pensé la même chose, le combattant sans armes qui passe la rue sort une arme et te tire dessus..

Impossible d'avoir des jugements aussi arrêtés que ce journaliste.

Link to comment
Share on other sites

Bah après je pense qu'il a aussi sa vision assez formatée par son employeur c'est pas un freelance non plus...

Et comme Le Monde nous montre que rebelles = gentils et Hassad = méchant... il est obligé de diaboliser unpeu les choses...

Link to comment
Share on other sites

AMMAN (Reuters) - Le palais présidentiel de Bachar al Assad a été visé mercredi à Damas par des tirs de mortier qui, bien qu'ils aient manqué leur cible, témoignent des capacités croissantes des rebelles syriens.

Selon des riverains interrogés par Reuters, plusieurs obus de gros calibre se sont abattus à Mezze 86, quartier résidentiel voisin habité par de nombreux alaouites, la branche du chiisme à laquelle appartient le chef de l'Etat syrien.

La presse officielle, qui parle d'"attentat terroriste", fait état de trois morts et de sept blessés.

"Cette opération a été menée en représailles aux massacres commis dans notre ville bien-aimée", disent les Lions de l'Islam dans un communiqué. Le mouvement rebelle dit en outre s'être attaqué à une base aérienne et à un local des services de renseignement dans la capitale.

Link to comment
Share on other sites

La video des tirs de mortiers sur la palais de ASSAD :

On notera tirs en batterie 4 pièces quand même, dont certaines au moins du 120 mm je pense.

Un tube qui se désaxe de son affut à gauche, et un autre rigolo qui a pas la bonne munition a droite.

L'étau se resserre, et malgré ces détails, les FSA sont de plus en plus audacieux.

http://www.youtube.com/watch?v=CgbksXKfhuc

Link to comment
Share on other sites

Encore 1 p'tit effort... >:(

Et pourtant..

http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2012/11/syrie-londres-nexclut-pas-une.html

Syrie : Londres n'exclut pas une défaite des opposants

« Préparez-vous, leur a-t-il dit, à toutes les éventualités, y compris celle d’une nouvelle Intifada chaabanyah », c’est-à-dire une défaite des rebelles syriens, comme celle des opposants chiites et Kurdes à Saddam Hussein en Irak en 1991. Après avoir lancé leur insurrection et pris le contrôle de 13 des 16 provinces d’Irak, ils avaient dû finalement battre en retraite, et attendre encore douze ans, avant de voir chuter le dictateur à Bagdad.

Quelques jours plus tôt, en recevant une délégation d’opposants syriens à Londres, M. Wilks n’avait pas caché son irritation. « Cessez de réclamer encore et toujours une intervention extérieure, il n’y en aura pas, nous vous l’avons dit à maintes et maintes reprises », a martelé le diplomate britannique,

Link to comment
Share on other sites

Un attentat à la voiture piégée perpétré dans la nuit de mardi à mercredi près d'une centrale électrique et d'une mosquée dans un quartier sunnite de Damas, a fait un mort et des dizaines de blessés, rapporte mercredi l'agence Chine nouvelle se référant à l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

http://fr.rian.ru/world/20121107/196540373.html

La Turquie et les Etats-Unis envisagent la possibilité d'instaurer une zone d'exclusion aérienne à la frontière turco-syrienne, annonce mercredi le quotidien turc Milliyet.

http://fr.rian.ru/world/20121107/196541245.html

La Syrie risque de devenir une nouvelle Somalie, pays où les structures d'Etat se sont effondrées et où la guerre civile met aux prises chefs de guerre et milices liées à Al-Qaïda, a estimé le médiateur international pour la Syrie Lakhdar Brahimi.

http://fr.rian.ru/world/20121107/196547557.html

Les pays occidentaux livrent des armements offensifs en Syrie, une cinquantaine de missiles sol-air Stinger se trouvent dans ce pays, a annoncé mardi à Amman le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

http://fr.rian.ru/world/20121106/196533646.html

Les services syriens de sécurité ont fermé lundi les représentations du mouvement Hamas à Damas, y compris le bureau du dirigeant politique des islamistes palestiniens, Khaled Mechaal, a annoncé la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera, citant ses propres sources.

Selon la chaîne, les forces de l'ordre ont fait irruption dans les bureaux de l'organisation et les ont mis sous scellés.

http://fr.rian.ru/world/20121106/196534295.html

sept généraux désertent en Turquie

http://fr.rian.ru/world/20121106/196535711.html

Londres est prêt à aider Bachar el-Assad à quitter la Syrie en toute sécurité, si l'armée syrienne cesse ses opérations contre les insurgés, a annoncé mardi le premier ministre britannique David Cameron dans une interview à la chaîne de télévision Al-Arabiya.

http://fr.rian.ru/world/20121106/196537022.html

Link to comment
Share on other sites

C'est à la fois effrayant et fascinant de voir un pays s'effondrer lentement et basculer petit à petit dans le chaos sous le poids de ses propres divisions. C'est très "libanais" comme attitude, et on n'a pas visiblement pas encore atteint le fonds.

Le Liban a réussit à s'en sortir au bout de plusieurs années, la Syrie fera de même et se reconstruira un jour.

Link to comment
Share on other sites

Je sais pas si S 37 l'a posté celle là mais elle m'a arraché un sourire :

http://fr.rian.ru/world/20121107/196551999.html

Le régulateur des communications Ofcom a annoncé qu'en couvrant les événements en Syrie, RT avait à plusieurs reprises violé le principe de la "présentation objective" des faits

C'est sur que les médias occidentaux en termes de "présentation objective" ya absolument rien à redire, c'est parfait  =D

Link to comment
Share on other sites

Et pourtant..

http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2012/11/syrie-londres-nexclut-pas-une.html

Syrie : Londres n'exclut pas une défaite des opposants

NNOONNNN!!!...  =D Bon, c'est vrai, c'est 1 risque mais franchement, comment Bachar peut-il rester (même aujourd'hui) aprés bientot 2 ans d'1 guerre civile qui a ramener son pays 20 ans en arriére & 40.000 morts???

Plus de légitimité politique (si toutefois il en a eu 1, un jour...). Les Assad empoisonnent la Syrie depuis 40 ans.

Le sort de Bachar pése le poids d'1 décision, celle de la Russie.

Link to comment
Share on other sites

C'est à la fois effrayant et fascinant de voir un pays s'effondrer lentement et basculer petit à petit dans le chaos sous le poids de ses propres divisions. C'est très "libanais" comme attitude, et on n'a pas visiblement pas encore atteint le fonds.

Le Liban a réussit à s'en sortir au bout de plusieurs années, la Syrie fera de même et se reconstruira un jour.

je te trouves optimiste pour le Liban ,sa reste encore ambiance on marche sur des oeufs je dirais ...

depuis 1975 même si il y a eu un temps mort ,ils sont dans une situation pas facile au vu des différents voisins ,et des tensions internes  .

et quid si Bachar chute ?

le Hezbollah risque peut-être de se sentir encore plus isolé et sa serait pas forcément bon pour le Liban .

Link to comment
Share on other sites

Je ne crois pas que la legitimité ai quoi que ce soit à voir la dedans...

Franchement, ca parait cynique mais aucun etat , occidental ou russe ne se preoccupe de qui dirige la syrie, de sa "legitimité" ou autre idée du même style, hormis pour de belles declaration creuses à des fins de politique interne...

C'est juste une histoire de lutte d'influence...Le regime syrien "officiel" actuel est favorable à la russie, ils feront donc tout pour le maintenir en place (hormis sans doute intervenir directement et ouvertement sur place) et peu importe les morts coté civil

du coté occidental, un changement arrangerai les gouvernement qui pourraient y trouver des debouchés commerciaux, ou au pire affaiblir la russie la bas, donc ils poussent dans ce sens (la encore, pas de facon directe et ouverte) et peu importe s'ils demolissent le pays a la somalienne...

C'est en tout cas mon opinion.

Link to comment
Share on other sites

David Cameron compte revenir sur l’embargo européen sur les armes à destination de la Syrie.

Selon The Guardian, Londres remet toutes les options sur la table, et armer les rebelles serait l’une des plus plausibles. La visite du Premier ministre, mercredi 7 novembre, dans le Camp de réfugiés de Zaatari (Jordanie) aurait été, toujours selon le quotidien britannique, l’élément déclencheur de ce changement de cap. Et maintenant que le chef du gouvernement y réfléchit, il est fort probable que le conseil de sécurité national en discute lors d’une réunion extraordinaire la semaine prochaine. Cette nouvelle position arrive également au moment où l’opposition syrienne se réunit à Doha, au Qatar, afin de resserrer les rangs et d’essayer de former un gouvernement de transition. Elle s’appuie sur une analyse juridique. L’embargo sur les armes à destination de la Syrie contient – selon les Britanniques – un principe de proportionnalité  qui permettrait de lever les restrictions face à l’éventualité d’une catastrophe humanitaire. Cela coïncide aussi avec la réélection de B. Obama et d’un nouveau mandat promettant une approche américaine plus marquée à l’encontre du régime d’Assad. Ce qui pourrait également faire l’affaire de la Turquie dont le ministre des affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a émis, jeudi (8 novembre), l’éventualité de demander à l’OTAN de déployer des missiles PATRIOT le long de  sa frontière avec la Syrie. Bref, toute une série de circonstances simultanées pour cette seule semaine.

http://www.bruxelles2.eu/breves/david-cameron-souhaite-armer-les-rebelles-syriens.html

Link to comment
Share on other sites

(AFP) Le vétéran de l'opposition syrienne Georges Sabra, un ancien communiste de confession chrétienne, a été élu vendredi soir président du Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition.

M. Sabra, un ancien instituteur de 65 ans, a été élu par 28 des 41 membres que compte le nouveau secrétariat général du CNS, couronnant le processus de renouvellement des instances de cette coalition.

Farouk Tayfour, membre des Frères musulmans, a été élu vice-président.

(...) L'élection de Georges Sabra intervient alors que les différents groupes de l'opposition syrienne discutent à Doha d'un plan visant à les fédérer, sur la base d'une initiative appuyée par des pays arabes et occidentaux dont les Etats-Unis.

Le plan, largement inspiré d'une initiative de l'opposant Riad Seif, prévoit la formation d'une instance politique unifiée.

Cette instance politique représentant les différentes formations, dont les groupes civils animant le soulèvement de l'intérieur et les formations militaires, doit à son tour constituer un gouvernement transitoire d'une dizaine de membres et un conseil militaire.

(...) Quelque 400 délégués avaient élu mercredi une nouvelle direction de 41 membres se voulant plus représentative, qui a élu à son tour un bureau exécutif de 11 membres.

"Le bureau exécutif représente l'ensemble des composantes de la société syrienne, en regroupant des représentants des militants animant le soulèvement à l'intérieur, des islamistes, des laïcs, des Kurdes, des Assyriens, des chrétiens et pour la première fois un représentant des tribus", a déclaré à l'AFP M. Sabra.

http://fr.news.yahoo.com/syrie-georges-sabra-%C3%A9lu-pr%C3%A9sident-conseil-national-syrien-193920174.html

L'opposition va-t-elle réussir à s'unir pour être crédible ?  :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Rafale28
    Newest Member
    Rafale28
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...