stormshadow

Armes laser

Recommended Posts

il y a une heure, alpacks a dit :

  Il serait intéressant que la France teste un satellite démonstrateur vu que le CEA dispose du laser qui va bien (une simple extension pour le verticaliser et le moduler-transformer)

 

   Evidemment il n'existe aucun projet pour cela , mais je note que la France tiens a protéger l'installation 2m de béton c'est une enceinte de centrale nucléaire récente en épaisseur

A l'appui de ta proposition je note que :

- la France possède un grand savoir-faire dans les optiques

- que ce laser fonctionne dans le proche infrarouge qui est une bonne longueur d'onde pour la transmission atmosphérique

Par contre il faut que ce soit le dernier satellite qui assure la compression sinon les optiques ne tiendront pas. Cà signifie qu'il faut peut-être spécialiser les satellites : certains pour la transmission et d'autre pour la compression / acquisition. Pas besoin de tracking pendant le tir, il est "instantané". Mais il faut un tracking le temps de charger le satellite de tir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le bâtiment ou a était assemblé l'apollon abrité auparavant un accélérateur linéaire démantelé il y a une dizaine d'années. On n'a pas coulé une couche de protection dessus spécifiquement pour cette engin. Et j'ai fait un lapsus... La salle est a 7 m.de profondeur, et c'est la dalle ou il est installé qui a deux m d'épaisseur, les murs ont eu 4,8 m d'épaisseur :

http://www.usinenouvelle.com/editorial/le-laser-apollon-en-construction-a-saclay-sera-le-plus-puissant-au-monde.N354113

Je ne suis pas un spécialiste mais il ne semble pas que l'on puisse transformé ce laser en arme. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

J'entend beaucoup parler de laser pour contrer des missiles etc... mais dans un premier temps les lasers ne seraient-ils pas très utile simplement placer sur des drones pour trouer les terroristes type daech et compagnie ? 

1) finit de raser tout un pâté de maison juste pour tuer un terroriste.

2) un missile à 1 million de dollar ça fait cher le terroriste .

3) par-contre les terroristes finiront par se déplacer avec des miroirs au dessus de la tête et sur leur voiture ^^

Edited by QN86
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

yep c'est vrais j'avais oublié ce détail...

gros comme souvent au début, mais dans un futur pas si lointain on pourra les mettre sur des drones comme le Prédator, et grillé des terroristes au sol (oui j'y tiens^^) , avec moins voir aucun dommage collatéral contrairement aux missiles, ça sera beau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela va dépendre de la puissance, des tests suggérent que l'on peut crée des réactions nucléaires comme la fusion......Imagine un laser pouvant produire une explosion de 10 kt....ce n'est pas que le terroriste qui part en lumière.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, kotai a dit :

Cela va dépendre de la puissance, des tests suggérent que l'on peut crée des réactions nucléaires comme la fusion......Imagine un laser pouvant produire une explosion de 10 kt....ce n'est pas que le terroriste qui part en lumière.....

C'est ce que le CEA fait depuis plusieurs années avec le MEGAJOULE mais sur des cibles très particulières. Le nom megajoule te montre l'importance de la quantité d'énergie par rapport à APOLLON qui ne développe que 150J.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, QN86 a dit :

yep c'est vrais j'avais oublié ce détail...

gros comme souvent au début, mais dans un futur pas si lointain on pourra les mettre sur des drones comme le Prédator, et grillé des terroristes au sol (oui j'y tiens^^) , avec moins voir aucun dommage collatéral contrairement aux missiles, ça sera beau.

à ajouter aussi la terreur psychologique causé par le fait d’être non seulement tué à distance sans comprendre d’où ça vient, mais aussi d’être brûlé vif...

Je ne serais pas étonné que dans le futur des traités interdises l'usage du laser en antipersonnel.

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Conan le Barbare a dit :

Il me semble que c'est déjà le cas...

Je crois qu'il est juste interdit d'aveugler. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/12/2016 à 19:22, alpacks a dit :

Non je décris un système ou lasers de puissance et de nombreuses micro-impulsions de Data circuleraient sur les mêmes miroirs & recepteurs dynamiques c'est tout, ou est le problème ?

J'ai repensé à ton système.

Le problème est quand même qu'à un moment tu dois séparer le canal data pour les traiter du canal énergie. L'extraction / traitement des data en optique se fait avec des composants qui ne supportent pas les hautes énergies sauf si la quantité de data est suffisamment faible pour ne pas nécessiter de composants ad hoc.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un premier temps ce serait peut-être intéressant de disposé d'une optique laser pour l'auto défense des "capital planes" tel que les AWACS et autre MRTT.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Shorr kan a dit :

à ajouter aussi la terreur psychologique causé par le fait d’être non seulement tué à distance sans comprendre d’où ça vient, mais aussi d’être brûlé vif...

Je ne serais pas étonné que dans le futur des traités interdises l'usage du laser en antipersonnel.

Ca serait bête je trouve, car entre brûler un terroriste avec un laser d'un coté,  et les dommages collatéral que font les missiles en tuant les civils alentour , juste pour quelques chefs  terroriste...

et puis même si la bavure avec le laser n'est pas impossible, niveau "souffrance" franchement... c'est presque ridicule de chercher qui est le pire, le missile ne tue pas forcément le civile sur le coup, il peut d'abord lui arracher les jambes etc...

Le vrais avantage du laser c'est "qu'il ferait" vraiment des frappes chirurgical .

@Kotai

Citation

Cela va dépendre de la puissance, des tests suggérent que l'on peut crée des réactions nucléaires comme la fusion......Imagine un laser pouvant produire une explosion de 10 kt....ce n'est pas que le terroriste qui part en lumière.....

Pour trouer de la chair humaine je pense qu'il n'y aura pas besoin d'un laser si puissant, rien que le Boeing YAL-1 Airborne Laser qui est fait pour neutraliser des missiles ne créer pas les réactions nucléaires dont vous parlez , j'imagine que pour tuer les terroristes il n'y a pas besoin de plus de puissance:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/12/2016 à 12:58, Shorr kan a dit :

Je crois qu'il est juste interdit d'aveugler. 

Un petit pour te montrer qu'on peut faire des armes laser à sécurité oculaire. Le MELIAS de l'ISL.

http://www.isl.eu/documents/flyers/FR/isl-MELIAS-laser-neutralisation-FR-nm.pdf

Ce démonstrateur est également intéressant pour son mode de rechargement à barillet.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dernière nouvelle de la "course au turbolaser":
 

Citation

 

Le Royaume-Uni veut dégainer une arme laser d'ici à 2020

Le ministère de la Défense britannique vient de débloquer près de 35 millions d'euros pour tester, dans les deux ans à venir, un prototype d'arme utilisable notamment pour détruire des drones et des missiles.

Plus de deux ans après des tests réalisés par l'armée américaine au large du Golfe Persique, le ministère britannique de la Défense compte bien développer ses propres armes laser (capture d'écran). YouTube/AiirSource Military

Ce serait "une réponse plus efficace aux menaces émergentes auxquelles pourraient être confrontés les forces armées britanniques" dans les années à venir. Le ministère de la Défense du royaume vient d'annoncer que 30 millions de livres sterling (près de 35 millions d'euros) allaient être investis pour la fabrication d'un prototype d'arme laser.

Selon BBC News, le gouvernement britannique a confié le développement de ce projet au consortium Dragonfire, qui devrait être en mesure de proposer une démonstration dans les deux ans à venir. Le prototype sera évalué sur sa capacité à capter et suivre des cibles à différentes distances, et ce, quelles que soient les conditions météorologiques.

Les Américains ont ouvert la voie

Selon Peter Cooper, du laboratoire britannique de science et de technologie de défense (DSTL), le projet "s'appuie sur des recherches innovantes sur les lasers de haute puissance". Il devrait surtout permettre de déterminer si la technologie de l'énergie dirigée peut bénéficier assez rapidement aux forces armées.

En se lançant dans une telle aventure, les Britanniques vont tenter de damer le pion aux chercheurs américains, qui conduisent des expérimentations sur les lasers à haute énergie depuis plusieurs décennies. En 2014, l'armée américaine a d'ailleurs conduit des tests au large du Golfe Persique, dans le cadre du projet Laser Weapon System (LaWS). A l'époque, un drone avait notamment été détruit depuis un bateau.

Si la démonstration s'avère probante, les premières armes laser pourraient entrer en service dans l'armée britannique au milieu des années 2020.

 

Source: Portail SFR

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, rogue0 a dit :

Après les premiers déploiements de laser 30kW sur l'USS Ponce, la prochaine étape est prévue pour 2018, avec un laser>100kW

http://www.janes.com/article/66841/surface-navy-2017-carrier-destroyer-eyed-for-solid-state-laser-weapon-system-testing

S'il vous plait ne focalisez pas sur la puissance. Le MELIAS DE l'Institut Saint-Louis a les mêmes perf mais son architecture est plus intéressante du fait de sa capacité de tirs multiples ininterrompus. De plus le tir de 30kw du melias est sur plusieurs seconde ce qui signifie que l'énergie/tir est énorme.

http://www.isl.eu/documents/flyers/FR/isl-MELIAS-laser-neutralisation-FR-nm.pdf

Ce qui est intéressant dans le lien sur L'USS PONCE c'est la techno SOLID-STATE. La signification est qu'ils n'ont pas retenu de laser chimique sur lesquels ils bsossent depuis de nombreuses années. L'intérêt du solid-state c'est que la longueur d'onde est probablement accordable pour des problème de contre-contre mesure laser. De plus on se rapproche doucement  de techno dans les UV. Par contre plus on est dans des longeurs d'onde visible moins le laser est eye-safe donc l'info sur la longueur d'onde est à vérifier.

 

Edited by herciv
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Premières études de BAE pour contrer les armes à énergie dirigée (hors écran de fumée et discrétion).

De ce que j'ai compris, on étudie la possibilité de dévier / atténuer / diverger les tirs en modifiant les propriétés "optiques" de l'atmosphère...
Ce qui se ferait aussi à distance via armes à énergie dirigée (effet Kerr)

http://www.janes.com/article/67743/bae-systems-looks-to-alter-atmosphere-to-protect-forces

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et voilà un article qui montre que le course au laser est loin d'être un long fleuve tranquille.

On y apprend :

1 - que le programme ABL a été remisé principalement du fat de l'encombrement ??

2 - Que le pentagon a tout repris à Zéro en partant de laser faible puissance et attendant que la techno mature

3 - Que la cible est d'équiper 4 ou 5 AC-130

http://www.blacklistednews.com/US_Air_Force_Unveils_Combat_'Laser_Guns'_On_AC-130_Gunships/57174/0/38/38/Y/M.html

Le problème de l'encombrement me semble être une fausse barbe, je pense plutôt à un problème de répétabilité du tir ou/et de stabilité mécanique du laser.

Quand à la maturité je pense qu'elle est effectivement bien là puisque plusieurs pays ont annoncé des projets voir des résultats. (Chine, Angleterre, France, Allemagne).

La video de cet article montre également la difficulté de rendre efficace tactiquement un laser : très longue impulsion (plusieurs secondes), faible efficacité sur des cibles larges, sans parler de la précision et de la portée (quelques kilomètres) qu'on peut voir sur d'autres videos ??? Dans le contexte actuel d'attaques saturantes par missile le laser pourrait être une réponse mais il faudrait que l'efficacité soit plus importante pour réduire la durée d'engagement des cibles.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Volilà un article qui montre la volontée US de tester les laser sur tout type de porteur avec plus ou moins de réussite.

http://www.snafu-solomon.com/2017/03/us-army-shows-laser-equipped-stryker-icv.html

Dans le fil en -dessous on trouve l'image suivante.

http://disq.us/url?url=http%3A%2F%2Fwww.g2mil.com%2Fempero1.jpg%3AdouzS_XRIG9M1F1KS6KDnmR314E&cuid=3454966

Elle est très intéresante parce qu'elle illustre parfaitement, qu'un laser n'est pas aussi directif qu'on le croit () et illuste parfaitement ce que je disais ci-dessus

 

Le ‎11‎/‎10‎/‎2016 à 15:50, herciv a dit :

Enfin contrairement à la première impression une impulsion laser n'est pas si linéaire qu'il parait. Au départ sa largeur est bien plus faible qu'à l'arrivée. Il faut donc la focaliser si on vise une cible ce qui implique des optiques adaptatives qui doivent elles-même résister à l'impulsion. Pour une arme on ne peut donc pas viser des cibles trop petites, au risque de perdre une bonne partie de l'énergie utile. Ca implique également que même dans l'espace un laser à une portée max qui dépend en partie de la taille de la cible.

Edited by herciv
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un lin obtenu via snafu montrant l'engagement de drone par un laser embarqué. Notez la faible portée et la durée du tir de plusieurs secondes. Contre une attaque saturante les lasers ne sont pas encore des solutions défensives viables en dehors des drones.

 

Une autre montrant le mehel 2.0 en action. avec les mêmes limitations que ci-dessus.

 

Edited by herciv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le concept d'arme à énergie dirigée lumineuse, ancètre de nos lasers actuel, est en fait très ancien. Je ne me souviens plus des détail, faudrait que je recherche, mais il me semble que c'est Archimède, en grêce antique, alors que sa cité était assiégée par une flotte ennemie, qui a eu l'idée d'utiliser de grands miroir concave pour refléter et augmenter la puissance de la lumière solaire et ainsi incendier les voilure des navires adverses. 

 

Sinon, en anti-missile, il y a bien le Boeing YAL-1 Airborne laser, laser à phase chimique capable de détruire un ICBM en vol, mais :

 

Ce système ne peut detruire que des missiles en phase de montée, quelques secondes après le décollage.

Contrairement aux missiles est défense AA classiques, ce système ne peut pas engager de cibles multiples.

 

Alors, je suis pas spécialiste des laser mais il se trouve que j'ai une tante chirurgien-dentiste qui a passé des diplomes dans les laser et les bio-matériaux et j'ai lu quelques uns de ces bouquins de fac :

 

Il me semble que le problème que posent les laser en vue d'une utilisation comme arme est génée par un problème d'histoire de phase. C'est à dire que certains laser, ceux employés dans le médical, n'attaquent QUE les matières organiques, mais d'autres lasers, ceux par exemple employé dans l'industrie pour les découpe de haute précision, n'attaques que ls métaux. C'est une question de phase. Après, j'ai pas un doctorat de physique pour détailler mais il me semble que c'est un des problèmes pour leur utilisation comme arme à énergie dirigée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Boeing YAL-1 ne fut finalement qu'un démonstrateur. Trop cher, comme nombre de programmes américain, il est maintenant sous cocon.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici une article concernant le programme SHIELD d'intégration d'un arme laser sur un F-15.

Il faut noter les points suivants : le programme SHIELD attribué à BOIENG et NORTHROP est destiné à intégrer un pod laser sur F-15 d'ici 2021. Ce pod est destiné à l'autodéfence rapproché du porteur avec une capacité maximal de 15 tirs. La sécurité des tirs et la proximité d'autres armements avec une grande densité d'énergie fait que le Pod larguable a été préféré à l'intégration dans le porteur. 

En phase deux un programme LANCE est prévu.

L'article signale également l'intégration d'un laser sur le gunship AC-130 avec une portée de 0.9 miles ... 

Ce qui est intéressant avec ce systemes c'est de voir que les efforts de recherche depuis plusieurs années ont porté sur la compacité des lasers et semblent porter leur fruit. Là encore on remarque que l'utilisation d'un laser ne peut porter que sur l'autodéfence rapprochée et que la saturation guette dès que la vitesse de rapprochement des cibles est trop importantes et que l'écart entre deux cibles est inférieur à la seconde.

@neoretro

Traduction Google non modifiée et obtenu via F-16.net (http://aviationweek.com/combat-aircraft/us-air-force-pick-laser-shield-fighter-demo) citant l'article http://aviationweek.com/combat-aircraft/us-air-force-pick-laser-shield-fighter-demo.

"US Air Combat Command (ACC) croit que la solution est capable d’intercepter des missiles ennemis entrants à la vitesse de la lumière aux armes à laser haute puissance. La commande a misé sur une démonstration de la technologie de pointe de cinq ans par l’Air Force Research Laboratory (AFRL) qui équipera une F-15 de Boeing avec un pod laser à haute énergie.

Le démonstrateur de Laser de hautes énergies AFRL Self-protect (bouclier) est l’un des plus de $ 3 milliards à des programmes d’armement laser étant financés par le gouvernement américain par l’intermédiaire de 2021.

La division de l’énergie dirigée à Kirtland AFB, Nouveau-Mexique, a déjà sélectionné un Boeing pour la capsule laser et Northrop Grumman pour le système de contrôle du faisceau. Maintenant AFRL est sur le point de choisir une source de laser de haute puissance pour les essais en vol éventuel.

Gestionnaire de programme de bouclier Richard Bagnell raconte Aviation Week que le contrat pour les avancements de Laser pour environnements Compact nouvelle génération (LANCE) programme recevront dans les prochains mois. Le gagnant sera « concevoir, fabriquer et livrer un laser de haute puissance fiable, robuste avec une excellente qualité et conception compacte » pour le sol et en vol stable aux vitesses subsoniques, transsoniques et supersoniques potentiellement, dit le gouvernement annonce l’Agence large.

SHIELD a alloué $ 35 millions pour le développement de laser de haute puissance fiscale 2017-21, avec un pic à $ 11 millions en 2019 fiscal devant prévues au sol et des essais en vol. Northrop a reçu un contrat de $ 47 millions le 23 août 2016, de développement et de démonstration du système de contrôle de faisceau, qui doit surmonter les troubles optique-aero et aero-mécanique du régime supersonique. Des défis majeurs seront diriger un faisceau d’ordonnée à l’origine-qualité par le biais de sillage de chaud et turbulentes de la chasse.

Pour contrat de $ 90 millions de Boeing reçu 15 décembre 2016, pour un pod durci, prête à laser, il sera fonctionne par alimentation difficiles et des problèmes de gestion thermique, ainsi que de fournir de lutte contre les incendies et opérateur d’interface à bord du F-15.

Bagnell, dit le programme de Phase 1 avec Boeing et Northrop se termine par une démonstration de laser de faible puissance de la gousse et système de contrôle du faisceau à prouver le système peut suivre et intercepter une cible

.

Le laser choisi pour la Phase 2 est intégré plus tard. Le gagnant LANCE a 36 mois à compter de l’attribution du contrat pour livrer un laser de vol-prêt, avec sol essais dès 39 mois et haute puissance ainsi dans les 48 mois, un calendrier théorique. Le programme de démonstration ensemble exécute cinq ans.

ACC a soutenu la démo de laser de SHIELD suite à une étude de 2014 dans des applications à haute énergie pour la domination aérienne future. L’étude a conclu il y a un potentiel à court terme pour les lasers comme autoprotection dans des environnements de haut risque. Si la technologie se révèle à lui-même, il peut-être être intégré dans une plate-forme de combat futur, tels que de l’Air contre le pénétrant de sixième génération.

Bagnell se fait aucune illusion sur les difficultés du projet. Le F-15 a été choisi sur un avion plus spacieux de gros-porteurs parce que les lasers ont une plus grande utilité opérationnelle pour se protéger. Combattants sont rapides et agiles, doivent évoluer profondément dans le territoire ennemi et sont responsables de la supprimer et détruire les défenses aériennes ennemies ainsi qu’à protéger les vulnérables et de grand soutien actifs, tels que les tankers de ravitaillement en vol et d’alerte rapide des jets.

« Ce que nous apprenons est que dalle et lasers à fibre peuvent être compactés jusqu'à un point où ils pourraient être utiles sur une petite plate-forme, comme un avion de chasse, » dit Bagnell.

SHIELD doit être capable de recharger en vol et effectuer au moins 15 coups par sortie. Avec des centaines de kilowatts généré et stocké par tir, sécurité des vols est une préoccupation extrême. Un pod laser opérationnelle pourrait être accroché sous l’aile aux côtés d’autres munitions et les magasins, ou incorporé dans le corps pour une efficacité aérodynamique ou de maintenir une surface équivalente radar faible. « Si les exigences de sécurité signifient que nous devons être capables de larguer le pod, nous allons larguer la gousse. Mais ce sera un pod cher à larguer » Bagnell, dit.

Il dit que la sécurité pendant le rechargement est une préoccupation, mais l’équipe de bouclier prendra des précautions supplémentaires pour assurer la sécurité des systèmes de laser installés sur les F-15 ou futurs combattants. « Toute la question est de défendre cet avion, pas de risque pour elle, » ajoute Bagnell.

SHIELD s’appuie sur le succès de terrestres 150 kW-classe hautes énergies liquide Laser zone de système des General Atomics de défense, qui a été remis au gouvernement en fin 2015 et a terminé les essais de forte puissance à la White Sands Missile Range au Nouveau-Mexique.

Il y a plusieurs autres efforts des États-Unis pour intégrer des lasers haute puissance sur l’avion. Démonstrateur de Laser de faible puissance de la Missile Defense Agency évolue technologie énergétiques réalisé pour un déploiement sur un drone stratosphérique, dans le but d’abattre des missiles de voyous dans leur phase de remontée.

L’armée s’est associé avec Raytheon pour valider un pod laser sur un hélicoptère Boeing AH-64 Apache, frapper une cible fixe

à une distance oblique de 0,9 mi Air Force Special Operations Command veut procéder à une démonstration de laser de haute puissance d’un gunship AC-130.

Avec tant de programmes surgissent au cours des dernières années, le Pentagone est en alignant des efforts avec une feuille de route énergétique réalisé à long terme. Le lieutenant-général Bradley Heithold, directeur adjoint principal d’évaluation des coûts et de bureau de l’évaluation de programme, le Pentagone dit $ 673 millions a été alloué pour le développement de laser à haute énergie dans le budget de la défense de cette année, avec un total $ 3,4 milliards répartis entre cinq ans. « Nous avons voulu s’assurer que les efforts qui sont traduisent par remplir un fossé ou un vide que nous avons, avec vrais concepts d’exploitation, ça va », a dit Heithold."
 

Edited by herciv
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,501
    Total Members
    1,550
    Most Online
    tomduri
    Newest Member
    tomduri
    Joined
  • Forum Statistics

    20,879
    Total Topics
    1,312,238
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries