Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Armes laser


stormshadow
 Share

Recommended Posts

Cécité dans certains cas définitive....

La première Conférence d'examen de la Convention de 1980 sur certaines armes classiques [1 ] a adopté le 13 octobre 1995, lors de sa première session [2 ] , un nouveau protocole intitulé «Protocole relatif aux armes à laser aveuglantes» (Protocole IV) [3 ] .

 http://www.icrc.org/fre/resources/documents/misc/5fzfff.htm

Il y a un article qui interdit les balles aussi ? Par ce qu'elles peuvent, dans certains cas, tuer de manière définitive...

Link to comment
Share on other sites

J'ai lu que le premier traité de "non-prolifération" avait été signé entre Étrusques et Romains pour bannir l'usage du fer dans les armes.

Il faut dire que comparé au bronze c'était vraiment barbare !

Link to comment
Share on other sites

J'ai lu que le premier traité de "non-prolifération" avait été signé entre Étrusques et Romains pour bannir l'usage du fer dans les armes.

Il faut dire que comparé au bronze c'était vraiment barbare !

 

Le tout premier traité connu limitant l’usage d'un type d'arme est celui entre Égyptiens de l'antiquité et les Hittites bannissant l'arbalète. 

 

 

 

Accessoirement un traité ça se dénonce s'il ne convient plus aux signataires, du moment qu'ils en assume les conséquences.

Link to comment
Share on other sites

Le tout premier traité connu limitant l’usage d'un type d'arme est celui entre Égyptiens de l'antiquité et les Hittites bannissant l'arbalète. 

 

L'arbalète ? T'es sur ? J'ai toujours retenu qu'elle était apparue beaucoup plus tardivement (V° siècle av JC ?).

Link to comment
Share on other sites

Une question existentielle :

 

Est-ce que ces armes laser feront des bruits du style  piuwww, pieuww pew pew pew  ou alors il faudra rajouter des sons pour savoir quand le laser fonctionne ?

Edited by Sovngard
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...
  • 4 weeks later...

Un petit résumé des perspectives proches d'armes laser, par Bill Sweetman.

http://www.thedailybeast.com/articles/2015/04/13/get-ready-laser-weapons-are-almost-here.html

Surtout orienté sur l'antimissile et l'antiaérien, et leurs limitations

2 nouvelles pour le prix d'une.

L'USAF développe des lasers en pod : du 30 kW anti-missile pour commencer.
Premières plate-formes, les avions non furtifs.
http://nationalinterest.org/blog/the-buzz/us-air-force-arm-jets-superpowered-shield-lasers-15367

Je suis étonné qu'ils n'aient pas tenté la concurrency, cad de les installer sur le JSF et le F-22 d'abord :rolleyes:

Edited by rogue0
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...
  • 1 month later...

Je voudrais apporter quelques précisions concernant ce qui est au-dessus.

Tout d'abord attention à ne pas vous faire enfumer par des informations sur la puissance des armes laser. C'est une information qui n'a pas beaucoup d'importance. Ce qui compte c'est l'énergie (en Joule) c'est-à-dire le nombre de photons envoyés dans une impulsion. Pour votre information obtenir des lasers qui font plusieurs megawatt n'a rien d'extraordinaire, il suffit d'envoyer quelques millijoules dans une impulsion d'une nanoseconde. Quand on sait qu'on peut produire des impulsions inférieures à la femtoseconde ...En soudure de précision on utilise de tel laser. Mais ça ne semble pas être le cas pour la photo ci-dessus car avec un laser femtoseconde le trou est net et sans bourrelets.

Ensuite il faut regarder la longueur d'onde, un laser émettant quelques joules dans les UV (<300nm) sera beaucoup plus efficace que dans l'infra-rouge proche (au alentour de 1000 nm) et encore plus que dans le lointain IR 10 000 nm. Les interactions lumière matière sont optimal dans les UV. Pour séparer deux atomes il faut qu'un photon UV parvienne sur la liaison, mais il en faut 5 dans le proche IR (1200 nm) et 50 dans l'IR lointain (12 000nm). Ils sont beaucoup moins énergétique.

Par contre il subira beaucoup d'absorption de l'atmosphère. D'autre part dans les UV les techno laser sont loin d'être matures. Normalement quand vous faites des recherches sur Internet le type de laser (COIL, NdYAG, ...) vous dit dans quelle longueur d'onde il fonctionne.

Enfin contrairement à la première impression une impulsion laser n'est pas si linéaire qu'il parait. Au départ sa largeur est bien plus faible qu'à l'arrivée. Il faut donc la focaliser si on vise une cible ce qui implique des optiques adaptatives qui doivent elles-même résister à l'impulsion. Pour une arme on ne peut donc pas viser des cibles trop petites, au risque de perdre une bonne partie de l'énergie utile. Ca implique également que même dans l'espace un laser à une portée max qui dépend en partie de la taille de la cible.

 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, herciv a dit :

Je voudrais apporter quelques précisions concernant ce qui est au-dessus.

Tout d'abord attention à ne pas vous faire enfumer par des informations sur la puissance des armes laser. C'est une information qui n'a pas beaucoup d'importance. Ce qui compte c'est l'énergie (en Joule) c'est-à-dire le nombre de photons envoyés dans une impulsion. Pour votre information obtenir des lasers qui font plusieurs megawatt n'a rien d'extraordinaire, il suffit d'envoyer quelques millijoules dans une impulsion d'une nanoseconde. Quand on sait qu'on peut produire des impulsions inférieures à la femtoseconde ...En soudure de précision on utilise de tel laser. Mais ça ne semble pas être le cas pour la photo ci-dessus car avec un laser femtoseconde le trou est net et sans bourrelets.

Ensuite il faut regarder la longueur d'onde, un laser émettant quelques joules dans les UV (<300nm) sera beaucoup plus efficace que dans l'infra-rouge proche (au alentour de 1000 nm) et encore plus que dans le lointain IR 10 000 nm. Les interactions lumière matière sont optimal dans les UV. Pour séparer deux atomes il faut qu'un photon UV parvienne sur la liaison, mais il en faut 5 dans le proche IR (1200 nm) et 50 dans l'IR lointain (12 000nm). Ils sont beaucoup moins énergétique.

Par contre il subira beaucoup d'absorption de l'atmosphère. D'autre part dans les UV les techno laser sont loin d'être matures. Normalement quand vous faites des recherches sur Internet le type de laser (COIL, NdYAG, ...) vous dit dans quelle longueur d'onde il fonctionne.

Enfin contrairement à la première impression une impulsion laser n'est pas si linéaire qu'il parait. Au départ sa largeur est bien plus faible qu'à l'arrivée. Il faut donc la focaliser si on vise une cible ce qui implique des optiques adaptatives qui doivent elles-même résister à l'impulsion. Pour une arme on ne peut donc pas viser des cibles trop petites, au risque de perdre une bonne partie de l'énergie utile. Ca implique également que même dans l'espace un laser à une portée max qui dépend en partie de la taille de la cible.

 

 

Tiens un expert, je me jette dessus. (Très sérieusement et aucune ironie, je tiens à préciser)

J'ai une photo comme ça, qu'est-ce que cela t'inspire ?

3ns52GY.jpg

Henri K.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La découpe paraît propre sauf sur le côté droit en haut qui semble arraché.

L'outil semble tenu à la main car la découpe est ovalisé mais pas joliment. (découpe sous-marine ?)

Les bord ne sont pas cramés donc si c'est un laser c'est probablement un femtoseconde.

Par contre je ne comprend pas les traces autour de la découpe.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 57 minutes, herciv a dit :

La découpe paraît propre sauf sur le côté droit en haut qui semble arraché.

L'outil semble tenu à la main car la découpe est ovalisé mais pas joliment. (découpe sous-marine ?)

Les bord ne sont pas cramés donc si c'est un laser c'est probablement un femtoseconde.

Par contre je ne comprend pas les traces autour de la découpe.

Je ne peux pas trop aider sauf que sur la carte à côté c'est marqué "cible de tir d'essai".

Il semble être le cône d'un missile.

Henri K.

Link to comment
Share on other sites

OK vu tes précisions ce coup-ci je peux te donner quelques éléments d'analyse.

Il semble y avoir deux faisceaux avec des durées d'émissions différentes (ou des vitesse de la cible variable ?)

La largeur de chaque trace correspond au diamètre de la tâche laser.

Je ne connais pas la vitesse de la cible mais on peut l'estimer. Si on prend un parcourt du missile perpendiculaire à l'axe du laser et qu'on prend une vitesse du missile de 1000 km/h => la longueur de chaque impacte faisant 50 cm on peut déterminer à la louche la durée de l'impulsion : 0.5/1000000*3600 = soit 1.8 ms. Ce sont donc des impulsions très longues très énergétiques qui ont fait ces deux trous. Je pense donc à un laser chimique comme ceux que les américains développent actuellement.

Par contre je suis étonné du peu de trace de brûlure. Peut-être est-ce dû à l'altitude d'interception permettant une dissipation rapide de la chaleur ??

 

Edited by herciv
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 11/10/2016 à 16:50, herciv a dit :

Normalement quand vous faites des recherches sur Internet le type de laser (COIL, NdYAG, ...) vous dit dans quelle longueur d'onde il fonctionne.

Merci de ces précisions. Ça cadre bien avec ce que j'avais lu.

2 questions en retour :  quid des lasers a électron libre ?  Leur frequence est bien réglable ? 

Par ailleurs, qu'est ce qui détermine la nature des interactions laser-cible ? D'après tes commentaires, les puissances en kJ pulsé font de la fusion / découpe. Quand arriverait on au régime explosif ? 

En restant dans les infos publiques bien sûr  : -)

Le 11/10/2016 à 17:05, Henri K. a dit :

Tiens un expert, je me jette dessus. (Très sérieusement et aucune ironie, je tiens à préciser)

Rooh, attention au syndrome DSK. Deja qu'il n'y a pas beaucoup de fille ici  ; -)

Link to comment
Share on other sites

Les projets d'armes Laser du géant U.S Lockheed-Martin : ils développent un logiciel d'identification et ciblage pour guider les tirs d'une arme émettant un rayon de 60KW, qui sera montée sur camion et capable de détruire selon la firme aussi bien des roquettes, des gros obus, des missiles de croisière, des essaims de drones, que d'autres véhicules au sol.

Détails et vidéo générale sur leur vision du futur des armes Laser ici > http://www.lockheedmartin.com/us/innovations/061416-webt-laser-swarms-drones.html

Link to comment
Share on other sites

Le 13/10/2016 à 17:02, rogue0 a dit :

Merci de ces précisions. Ça cadre bien avec ce que j'avais lu.

2 questions en retour :  quid des lasers a électron libre ?  Leur frequence est bien réglable ? 

Par ailleurs, qu'est ce qui détermine la nature des interactions laser-cible ? D'après tes commentaires, les puissances en kJ pulsé font de la fusion / découpe. Quand arriverait on au régime explosif ? 

En restant dans les infos publiques bien sûr  : -)

Rooh, attention au syndrome DSK. Deja qu'il n'y a pas beaucoup de fille ici  ; -)

Pour les lasers à électrons libre je te confirme qu'ils sont réglables sur des plages de longueurs d'ondes très importantes allant du rayon X (0,005 nm-10 nm) jusqu'à l'infrarouge (800 nm-25000 nm). Mais il faut d'abord disposer d'un accélérateur d'électrons. Si ça doit devenir une arme, il va falloir travailler sur l'encombrement ... Il fut un temps ou les lasers accordables était des laser chromatiques plus petit mais pas très énergétiques puis sont arrivé les OPO très accordables sur de large bandes également et plus compact que les LEL.

Concernant ta seconde question : pour que le laser est une interaction avec une cible il faut arriver à casser la liaison entre deux atomes. Et pour ça il faut apporter plus d'énergie que la liaison elle-même. Un photon a une énergie e=hv (h constatnte de planck et v la fréquence) la fréquence est une loi inverse de la longueur d'onde. Plus la longueur d'onde est petite plus le photon est énergétique. Un seul photon peut suffire mais il faut des longueurs d'ondes au maximum dans les UV. Après on peut arriver à un résultat dans des longeurs d'ondes plus importantes comme l'infrarouge mais il faut plus de photons.

Concernant la fin de ta deuxième question. Il ne peut y avoir explosion que si il reste quelque chose après le passage du laser. Normalement l'explosion n'a pas le temps de se produire.

Par contre Il y a plutôt une onde de choc audible qui ressemble au bruit d'une gifle.

Edited by herciv
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

14 hours ago, youbdu29 said:

Je met ça la car je sais pas trop ou le mettre donc il paraîtrait que les CRS sont équipées de fusil laser aveuglants de la marque geim, je sais pas si on en a en dotation forces spéciales. 

http://paris-luttes.info/une-arme-au-laser-en-renfort-a-6931

J'ai parlé avec les mecs qui le commercialisaient à EuroSatory. A l'époque on m'a répondu qu'il n'était pas encore utilisé sur le terrain mais que les tests étaient en cours et qu'ils avaient bon espoir d'en fournir.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,749
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...