Philippe Top-Force

US Air Force

Recommended Posts

Accessoirement, cette trappe n'est pas propre aux Orion US : elle est présente sur tous les appareils.

il y a 1 minute, pascal a dit :

Je crois que tu peux ...

En fait, à bien y réfléchir, on peut dire que je me suis déjà autorisé à le faire.

:rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, FATac a dit :

En fait, à bien y réfléchir, on peut dire que je me suis déjà autorisé à le faire.

"ah une bien belle initiative du français qui reeueprend l'avantageuh ! "

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois me souvenir que le Neuneu, du temps des F1-CR, avait développé ces compétences largement au delà du seuil où on la qualifie d'expertise. :happy:

J'espère que cette culture s'est maintenue à ce niveau, même si je suis persuadé que hors des experts, les bases sont très bonnes dans le cursus de formation de nos pilotes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a la culture opérationnelle, et il y a aussi des avions spécialement équipés pour faciliter le travail (avionique).

Share this post


Link to post
Share on other sites

si mes souvenirs sont bon pour la 33 mais aussi pour d'autres dixit un colonel (excellent cyclisme un mec comme çà !) ancien CP de la 13 sur Mirage 5 la précision du timing devait être non pas à la minute mais quasiment à la seconde ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous avez vu sur la dérive le serial number 86 280 de ce F-16 ? ce zinc a bientôt 32 ans ... alors certes ceci ne signifie pas qu'il a un niveau d'heures de vol énorme; mais çà signifie simplement que pour l'Air Force le temps presse et que le F-35 ne sera jamais remis en cause ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Dorfmeister
Il y a 3 heures, pascal a dit :

(...) mais çà signifie simplement que pour l'Air Force le temps presse et que le F-35 ne sera jamais remis en cause ...

Ne viens pas me dire que ça t’étonne... :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Dorfmeister a dit :

Ne viens pas me dire que ça t’étonne...

non çà ne m'étonne pas et je te dirais même que pour moi le Lightning II est un bon avion pour l'USAF ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il va quand même y avoir un problème pour gérer la supériorité aérienne pour l'USAF. Les F 22 ne sont pas du tout en nombre suffisant et le F35 (admis par tous) ne pourra le supplanter.

Sans tomber dans un F35 bashing, même si l'on en considère que cet avion soit mise au point, j'ai du mal à voir comme ils vont gérer les années 2025/2040-2045.

Certes les US ont jusqu'à présent un système redondant avec recoupement de compétences mais avec uniquement en ligne des F22 et F35 ça risque d'être coton. La disponibilité est déjà compliquée pour le F22, le F35 prends le même chemin. J'ai du mal à ne pas voir un déclassement de l'US air force à moyen terme.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, elannion a dit :

Sans tomber dans un F35 bashing, même si l'on en considère que cet avion soit mise au point, j'ai du mal à voir comme ils vont gérer les années 2025/2040-2045.

Ils ont les moyens de faire ce qu'ils veulent avec n'importe quoi. Si un F-35 ne suffit pas, ils en aligneront 3. Ou 5. S'il le faut, ils complèteront avec d'autres moyens, mais in fine ils feront quand même ce qu'ils veulent faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Citation

Ils ont les moyens de faire ce qu'ils veulent avec n'importe quoi. Si un F-35 ne suffit pas, ils en aligneront 3. Ou 5.

Toutefois j'ai cru comprendre que les US diminuaient également leurs commandes du notamment au prix trop élevé des appareils. Ils auront donc moins de facilité à compenser par le nombre rapport à aujourd'hui. Je ne remets pas en question leur place de N°1 en tant que force aériennes. Cela a déjà été dit ici ( peut être par vous d'ailleurs ^^) que leur simple aéronavale est déjà supérieure à toute autre puissance aérienne. Par contre ils auront moins de marge et avec la montée en puissance de la Chine et de la Russie;ça pourrait remettre en cause leur supériorité totale.

Citation

S'il le faut, ils complèteront avec d'autres moyens, mais in fine ils feront quand même ce qu'ils veulent faire.

C'est là mon questionnement. Avec le retrait des F-16, F-15 et autre A-10 les US n'auront plus que du F-22 et du F-35. Le tuilement des capacités ne me semblent plus assurer sans compter que les F22 ne sont pas en nombre suffisant pour garantir une supériorité aérienne au vu de la doctrine d'emploi.

Dans un article paru dans "avions de combat" les auteurs titrent " le F-22 a t-il tué l'USAF ?" Derrière cet titre putaclic il y a quand même une analyse intéressante sur le futur pas trop glamour de l'USAF

Si les F-22 et F-35 nécessitent plus de temps pour être opérationnels lors d'opex, ça imposent d'en avoir plus et cela  tire in fine sur les ressources qui seront plus limité à l'avenir (moins d'appareils de combat). Ils auront des contraintes supplémentaires. Reste à voir comment ils les géreront. . .

 

Edited by elannion

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, elannion a dit :

Par contre ils auront moins de marge et avec la montée en puissance de la Chine et de la Russie;ça pourrait remettre en cause leur supériorité totale.

La Chine peut-être, mais la Russie ne montera jamais en puissance au point de pouvoir remettre en cause la supériorité des USA. L'URSS a disparu est depuis la Russie ne fait que perdre en capacité, les USA pourraient même profiter d'une menace plus crédible de la Russie pour convaincre leurs alliés européens de s'équiper.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Scoop de aviation week.

L'USAF a mis à jour ses plans long-terme (sur 50 ans!) pour ses bombardiers stratégiques.
Ils envisageraient de retirer les B-2 et B-1B du service d'ici 15 ans
(ce sont les bombardiers les plus coûteux en terme de maintenance et d'indisponibilité).

C'est logique, du moins si le B-21 tient toutes ses promesses, en performances, et en coût.
Ils garderaient aussi le B-52 pour son coût à l'heure de vol inégalable (encore plus avec la remotorisation prévue )

http://aviationweek.com/defense/usaf-plans-retire-b-2s-b-1s-b-21-comes-online

http://www.thedrive.com/the-war-zone/18410/usafs-controversial-new-plan-to-retire-b-2-and-b-1-bombers-early-is-a-good-one

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas gagné pour le B-21 : quelques mois après son attribution le coût est passé de 500mio à 800 moi...je parie une bouteille de grand-cru  sur plus d'un mia le bomber

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

MAJ du plan de production des B-21:
violation probable du traité New START

Cf le fil nucléaire pour plus de détails

 

Edited by rogue0

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/02/2018 à 22:51, rogue0 a dit :

(ce sont les bombardiers les plus coûteux en terme de maintenance et d'indisponibilité).

Pourtant le B1 était réputé être l'asset le moins cher pour le CAS en Afghanistan et Syrie du fait de sa capacité en munitions et de son loitering time. Quant au B2, de vieilles illustrations comparaient le coût de systèmes "legacy" impliquant des dizaines d'avions, chasseurs, bombardiers, ravitailleurs, avions de guerre électronique etc, pour frapper un certain nombre de cibles, à celui d'un seul B2 réputé pouvoir effectuer seul la même mission. Le différentiel était là aussi à l'avantage du B2. Peut-être était-ce trop optimiste et pas vérifié, en tout cas l'avion a semble-t-il toujours été utilisé de façon autonome (et pour une bonne raison, pas de chasseur furtif disposant du range suffisant pour l'accompagner, ce qui devrait être partiellement réglé grâce au F-35 dans le cas du B-21).

Il me semble assez improbable dans ce contexte que les B2 soient envoyés à la casse, même d'ici 15 ans. Le programme a coûté trop cher. Ou alors le système est trop largement compromis et connu des adversaires potentiels, Chine et Russie, ce qui obère sa survivabilité.
Les B-1 et B-2 feraient-ils vraiment doublon une fois le B-21 en service? Le B-21 étant à la fois moins rapide que le B-1, et disposant de moins d'emport que le B-2.
Je parie sur le maintient en petit nombre d'un des deux, aux côtés du B-52 rénové et du B-21.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/2/2018 à 02:43, Patrick a dit :

Pourtant le B1 était réputé être l'asset le moins cher pour le CAS en Afghanistan et Syrie du fait de sa capacité en munitions et de son loitering time. Quant au B2, de vieilles illustrations comparaient le coût de systèmes "legacy" impliquant des dizaines d'avions, chasseurs, bombardiers, ravitailleurs, avions de guerre électronique etc, pour frapper un certain nombre de cibles, à celui d'un seul B2 réputé pouvoir effectuer seul la même mission.

Oui, mais pour aller poser une bombe sur un pick-up en plein désert ce n'est plus tout à fait pareil.

Bref, on fait dire ce qu'on veut aux chiffres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le B-21 effectuera sa campagne de test à la base aérienne de ...

...
Edwards
(levez la main ceux qui ont deviné juste, les Men In black vous attendent à la récré :tongue:)
Après tout l'usine Palmdale de Northrop est à 2 pas, et la base a l'habitude des furtifs et des avions expérimentaux.

http://www.thedrive.com/the-war-zone/18997/b-21-raider-officially-heading-to-edwards-air-force-base-for-testing

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.jqpublicblog.com/punching-out-latest-dear-boss-letter-decries-air-forces-lack-of-true-leadership/

L'Air Force est en proie à une crise de rétention des pilotes. Par un problème, une affaire, une baisse, ou le creux d'un cycle, mais une véritable crise. Le service a un déficit de pilotes correspondant à plusieurs douzaines d'escadrons rapport à ce dont il a besoin pour accomplir et soutenir son contrat opérationnel. Cette pénurie de pilote empire jour après jour alors que chaque pilote arrive à un carrefour professionnel, évalue ses options, et décide promptement de s'éjecter.

Pendant que cette crise met de plus en plus en danger la défense nationale, les hauts cadres dirigeants de l'Air Force temporisent et trébuchent, confus et paralysés par une question qui devrait pourtant leur être claire comme de l'eau de roche. La Lieutenant Général Gina Grosso, la chef du personnel de l'Air Force, est allée au Congrès récemment pour discuter de la pénurie de pilote et elle semblait avoir moins à dire sur le sujet que ses homologues de la Navy et des Marines, qui pourtant sont moins exposés et moins affectés. Sa meilleure idée pour le moment ? Demander aux compagnies aériennes de moins vouloir nos pilotes... et d'arrêter de mieux les traiter.

Pendant qu'elle et les autres généraux perçoivent à tour la crise comme une simple question d'argent ou bien quelque chose qu'ils pourraient résoudre à coup de circulaires, la piétaille s'est aussi penchée sur la question. Et oui, ils se préoccupent aussi de la pénurie, parce que l'Air Force leur tient à cœur. Et il se trouve qu'ils ont leurs propres idées sur la nature de la crise ; des idées beaucoup plus sensées.

Certains pensent que la crise à une cause principale, une racine. Et je pense qu'ils ont raison. Parce que dans une organisation militaires, toutes les crises ont la même origine : une mauvaise direction. Parfois, la faute des dirigeants est dans une incapacité à anticiper, écouter, ou réagir aux faits. Parfois, le problème est plus fondamental, plus systématique : l'incapacité à développer un environnement de travail capable d'attirer et de conserver les gens ayant le talent requis pour gagner.

Et sur ce thème, je pense que cette lettre met le point sur les i. Si le Général Goldfein veut gagner, ce dont je ne doute pas, j'espère qu'il lise et internalise chaque mot de cette lettre. Le temps restant pour agir s'amenuise, et quand le dernier grain de sable tombera dans le sablier, nous auront perdu la prochaine guerre avant que le premier coup ne soit tiré.

Je ne vous traduit pas la lettre, elle est un peu longue et pleine d'argot de pilote américain, mais en résumé, la hiérarchie est pourrie par des cliques d'arrivistes qui fonctionnent à la flagornerie et au renvoi d'ascenseur, qui se protègent mutuellement, et qui vont virer tous leurs détracteurs moins haut placés, ce qui décourage tout ceux qui veulent simplement faire leur boulot dans les règles et dans de bonnes conditions.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le labo de recherche de l'USAF présente sa vision du futur de la puissance aérienne en 2030.

En vidéo promotionnelle avec force image de synthèse.
(à partir de 3 minutes : avant, c'est une rétrospective des avancées technologiques chapeautées par le labo).

Au menu:

  • des drones UCAV coordonnés par un JSF
  • des nuées de drone (Gremlins)
  • des missiles à ogive EMP (CHAMP)
  • des laser embarqués
  • un chasseur de supériorité aérienne PCA/NGAD : piloté ou pas ?
     
  • Et un appel aux armes des labos civils pour aider l'armée

 

Commentaire en texte par the war zone:

http://www.thedrive.com/the-war-zone/19636/this-is-what-the-us-air-force-wants-you-to-think-air-combat-will-look-like-in-2030

Edited by rogue0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,534
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ramanasri IAS
    Newest Member
    Ramanasri IAS
    Joined
  • Forum Statistics

    20,963
    Total Topics
    1,340,366
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries