Recommended Posts

Il y a beau avoir un A et N dans OTAN, les menaces peuvent toucher la souveraineté des pays à distance en touchant à leurs intérêts économiques. Donc il est normal de défendre dans un pays africain ou autre car il attaque un membre indirectement.

 

On peut même dire que ce A et N représente les pays à protéger des dangers du monde extérieur.....

 

Pour l'Ukraine, envoyer blackwater, transférer des armes et munitions, aider dans l' E-WAR, former etc....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'Ukraine, envoyer blackwater, transférer des armes et munitions, aider dans l' E-WAR, former etc....

 

Ce qui reviendrait à utiliser suffisamment de violence pour donner à la Russie et aux séparatistes la motivation ou le prétexte pour continuer la guerre voire l'étendre.

 

Mais pas assez pour atteindre à la place de Kiev les objectifs qu'il a d'abord choisis puis s'est découvert incapable d'atteindre, c'est-à-dire résoudre militairement le problème politique dans la Donbass. Sachant que pour réaliser cela, il faudrait des unités OTAN intervenant en nombre et en force contre les séparatistes, d'où risque élevé de guerre terrestre directe avec la Russie, à la fois inacceptable pour les populations européennes et américaines et dangereux par risque de montée aux extrêmes.

 

En somme, relancer la guerre sans aucun bénéfice pour l'Ukraine, y empirer la catastrophe, c'est-à-dire faire la guerre à la Russie jusqu'au dernier Ukrainien.

 

Cette stratégie pourrait être dans l'intérêt bien compris des néoconservateurs américains voulant perpétuer la domination Tazu. Elle n'est en aucun cas dans notre intérêt à nous autres Européens.

 

Ni d'ailleurs dans l'intérêt des Américains en général, par différence avec le parti des hégémonistes et des bellicistes parmi eux.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a beau avoir un A et N dans OTAN, les menaces peuvent toucher la souveraineté des pays à distance en touchant à leurs intérêts économiques. Donc il est normal de défendre dans un pays africain ou autre car il attaque un membre indirectement.

On peut même dire que ce A et N représente les pays à protéger des dangers du monde extérieur.

Pour l'Ukraine, envoyer blackwater, transférer des armes et munitions, aider dans l' E-WAR, former etc.

Pourtant le traité de base est assez clair :

They seek to promote stability and well-being in the North Atlantic area.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est votre opinion que vous partagez avec vous même. Ce n'est pas celle de tout le monde, ici entre autre, et clairement pas celle de nos dirigeants actuels.

Tu veux faire une compétition de like ? Je suis vraiment le seul à partager mes idées ? Circulez, y-a rien à voir...

En suite, si tu savais l'estime que je porte à nos dirigeants....

Enfin, pour la notion d'outil, l'OTAN n'est pas un outil mais une organisation. Elle n'est donc pas inerte mais développe des mécanismes de défense comme toute organisation.

Remet en cause l'existence d'une organisation, même la plus dispendieuse, et tu verras si tu ne déclenches pas une réaction de sauvegarde (la France a une expertise mondiale à ce sujet et au nom de l'intérêt général en plus.). C'est ici très exactement ce qui se passe et c'est dangereux.

L'OTAN cherche actuellement a développer des capacités de commandement pour conduire de front deux à trois conflits. Mais pour quoi faire ? Quand on connaît le coût de ces états-majors, quel est leur utilité ?

Enfin, pour rappel : quand on n'a qu'un marteau, on a tendance à voir tout tel un clou.

Edited by Serge
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourtant le traité de base est assez clair :

They seek to promote stability and well-being in the North Atlantic area.

 

La Russie a déstabiliser cette zone menaçant de facto les membres de l'OTAN..... Une phrase peut être tournée dans tous les sens que l'on veut.....

 

 

 

Ce qui reviendrait à utiliser suffisamment de violence pour donner à la Russie et aux séparatistes la motivation ou le prétexte pour continuer la guerre voire l'étendre.

 

Mais pas assez pour atteindre à la place de Kiev les objectifs qu'il a d'abord choisis puis s'est découvert incapable d'atteindre, c'est-à-dire résoudre militairement le problème politique dans la Donbass. Sachant que pour réaliser cela, il faudrait des unités OTAN intervenant en nombre et en force contre les séparatistes, d'où risque élevé de guerre terrestre directe avec la Russie, à la fois inacceptable pour les populations européennes et américaines et dangereux par risque de montée aux extrêmes.

 

En somme, relancer la guerre sans aucun bénéfice pour l'Ukraine, y empirer la catastrophe, c'est-à-dire faire la guerre à la Russie jusqu'au dernier Ukrainien.

 

Cette stratégie pourrait être dans l'intérêt bien compris des néoconservateurs américains voulant perpétuer la domination Tazu. Elle n'est en aucun cas dans notre intérêt à nous autres Européens.

 

Ni d'ailleurs dans l'intérêt des Américains en général, par différence avec le parti des hégémonistes et des bellicistes parmi eux.

 

Elle est moyen aux pays européens de s'affirmer politiquement car la Russie arme et aide les séparatistes. Le monde est peuplée de loup et il n'y a qu'un seul alpha, il est devenue alpha en utilisant toutes les ressources et non pas en blablatant pendants des heures.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

AH oui, monsieur Serge, vous avez une opinion. Très arrêtée même.

 

Cela étant, ce n'est peut être pas le bon endroit si vous souhaitez être influent, mais cela est autre chose.

 

Ce que j'énonce surtout, c'est que vous posez vos opinions comme des faits absolus et établis. Exemple juste au dessus : C'est ici très exactement ce qui se passe et c'est dangereux.. Nulle part il n'est pas mention d'une quelconque opinion. Non, la dangerosité est décrétée, elle est tout simplement et c'est comme ça, point.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Russie a déstabiliser cette zone menaçant de facto les membres de l'OTAN..... Une phrase peut être tournée dans tous les sens que l'on veut.

Quel zone? La Libye? la Somalie? l'Irak? l'Afghanistan? la Yougoslavie?

Heureusement que le PaVa n'a pas envahi chaque pays d'Amérique déstabilisé par les USA :lol:

J'imagine les Chinois avec cet argument a la con ... nous pensons que telle zone a été déstabilisé menant a une menace potentiellement potentiel, alors nous l'avons envahis ;)

@colonio

Les buts de l'OTAN et de ses membres, sont un sujet jamais débattu, a aucune élection dans aucun contexte démocratique. C'est a peu prêt la meme chose d'ailleurs pour la plupart des instance supranational donc supra-démocratique, au sens ou c'est représentation mais a tellement de niveau de profondeur qu'on s'éloigne très beaucoup du peuple souverain.

Et contrairement a ce que certain affirme l'OTAN en tant qu'organisation a une vie propre des interets propres etc. indépendamment de ses membres. L'OTAN n'est pas ses membre, de la meme manière que le sociétaire du crédit mutuel n'est pas le crédit mutuel.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@colonio

Les buts de l'OTAN et de ses membres, sont un sujet jamais débattu, a aucune élection dans aucun contexte démocratique. C'est a peu prêt la meme chose d'ailleurs pour la plupart des instance supranational donc supra-démocratique, au sens ou c'est représentation mais a tellement de niveau de profondeur qu'on s'éloigne très beaucoup du peuple souverain.

Et contrairement a ce que certain affirme l'OTAN en tant qu'organisation a une vie propre des interets propres etc. indépendamment de ses membres. L'OTAN n'est pas ses membre, de la meme manière que le sociétaire du crédit mutuel n'est pas le crédit mutuel.

L'OTAN n'a pas réellement une politique ou des axes politiques propres: en tant qu'organisation prenant une vie propre, c'est une administration qui développe sa propre inflation, ses crédits, ses postes, ses factions.... Pour ramener du beurre et justifier son existence continue et l'absolue nécessité (dans l'esprit de ses personnels) de chacune de ses composantes, de chacun de ses moyens, de chacune de ses implantations.... En tant que plate forme permanente avec des factions permanentes essayant d'orienter les Etats-membres dans certains axes politiques, c'est nettement plus fumeux de présumer tant de volonté propre que ça, de ce que j'en sais. Du lobbying à l'occasion peut-être, mais s'il y a eu un tel comportement, il a plutôt été pendant les années 90, quand beaucoup de choses étaient en question pour l'organisation. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Pacte de Varsovie n'est plus .

l' OTAN ne devrait plus être .

mais vu que l' Europe est atlantiste et que pas mal de pays d' Europe y voit une manière de faire des économies au niveau de la défense ,seul emmerde faire l' auxiliaire à l' occase ...mais s'est gérable ...

l' Europe peut devenir un important fabriquant d'arme ,on a des cerveaux aussi ...

et devenir un contre poids au niveau militaire et business d'armement.

l' OTAN s'est comme un syndicat ,sa devient un système dans le système.

et plus personne ne réfléchit mais ne fait que penser OTAN .

s'est bon la ww2 est terminée depuis longtemps ,le communisme et tombé ...

merci les USA ...

mais bon entre les anglais et les allemands qui n'ont pas fini de remercier les USA ,les autres qui suivent pour faire des économies dans la défense ...

on est pas prêt de se débarrasser du grand Machin .

l' OTAN s'est le monde des procédures ,donc sympa mais au bout d'un moment s'est lourdingue vu qu'il n' y a que les procédures US ...

je pense que les officiers détachés à l'OTAN ont vite fait le tour du bouzin sans forcément voir des trucs intéressants à connaître ...

juste le savoir pour être de bons auxiliaire ...

le jour ou les officiers des pays d' Europe se réuniront et discuterons ,en se disant on a un putain de potentiel ,et que les politiques européens aussi on pourra enfin faire face .

la France est une puissance nucléaire,elle pourrait être l' embryon de la dissuasion nucléaire de l' Europe .

moi je suis d'accord avec Serge ,l' OTAN on en veut plus .

Share this post


Link to post
Share on other sites

AH oui, monsieur Serge, vous avez une opinion. Très arrêtée même.

Cela étant, ce n'est peut être pas le bon endroit si vous souhaitez être influent, mais cela est autre chose.

 

Ce que j'énonce surtout, c'est que vous posez vos opinions comme des faits absolus et établis. Exemple juste au dessus : C'est ici très exactement ce qui se passe et c'est dangereux.. Nulle part il n'est pas mention d'une quelconque opinion. Non, la dangerosité est décrétée, elle est tout simplement et c'est comme ça, point.

Oui car le propre d'une opinion est d'être arrêtée. Quand en prime on peut se prévaloir d'une certaine expérience interne de certains organismes, oui, on passe pour être péremptoire. Ce qui n'est pas un problème. Surtout quand je ne vois pas d'argument sinon de dire que ce n'est qu'un outil.

La "boîte à outil", il y a des droits d'auteur en France en plus.

Une organisation n'est pas seulement un outil. C'est un système humain qui, parce qu'il est humain, est doté de capacité de mutation et d'autonomisation que son concepteur n'entrevoit pas toujours.

L'OTAN est une structure qui joue sa survie (Mais peut être as-tu oublié les propos de R. Gates il y a quelques années ? Ce serait ballot pour quelqu'un qui n'a que des avis pertinents (en fait, solubles)). Or, les militaires ont une particularité. Ce sont des générateurs de doctrines. Ils vivent à réfléchir à la guerre du futur. Celle qu'ils gagneront. Et pour la gagner, ils modélisent des systèmes où ils sont centraux. Quitte à se tromper lourdement.

Quand le retour dans le commandement intégré a été annoncé, ce fut champagne à l'EMA. En effet, cela protégeait 800 postes d'officiers des coupes budgétaires de l'époque. Et pourtant, ça pleurait officiellement la perte de notre indépendance.

Je n'ai jamais vu une administration admettre n'être plus utile et annoncer sa dissolution ou même sa réduction de périmètre. En France, en plus.....

L'OTAN cherche à survivre et, pour ce faire, elle fabrique et diffuse ce qui la justifie. Or, au même moment, de nombreux lobbistes appuient sur l'idée séduisante (car elle ne nécessite pas de réfléchir) qu'une régulation mondiale est possible. Et là, on a tous les attalis qui déboulent pour venter de grands organismes internationaux, l'ONU, l'UE. Tous ces trucs dont l'OTAN a bien compris l'intérêt : en être le bras armé.

Le problème est que l'OTAN influe sur la diplomatie de ses membres. Mais est-ce dans le bon sens ? Non. Il n'est qu'à voir comment les américains tirent les ficelles. Et pourquoi se priveraient-ils ? Les mauvais, c'est nous.

Maintenant, ça peut te faire plaisir d'imaginer que la classe d'âge des 20-25 meurt dans une guerre expéditionnaire que l'OTAN aura fabriqué (comme le Kosovo que l'on paye très cher actuellement. Criminalité et discrédit diplomatique.). Moi, pas. Je vois le truc de tous les turiferaires de la guerre (qu'ils ne vivent que depuis leurs TVs) quand ça va dégénérer en Ukraine si on y pose les pieds.

Je repose alors ma question : dans une système diplomatique à 28 partenaires, quel est l'utilité de mettre en place une force de réaction rapide de 3000 hommes avec une vitesse de 48 à 72 heures ?

Et peux-tu me répondre sur

- la réalité diplomatique,

- les effets de contrainte du système de certification OTAN (que tu dois connaître, je suppose.),

- les effectifs nécessaires,

- la place de ce système dans tous les dispositifs d'alerte que comptent les pays européens,

- la capacité opérationnelle réelle d'une force otanienne de 3000 hommes comparée à ce que font 3000 soldats français.

Une fois que tu auras fait ce travail, pourras-tu présenter à la critique une cinématique de crise type où cette force sera engagée ? Car là, on va vite rire. Une incursion sur un territoire membre peut être? Dans un pays dont tout le monde se fout, mais ça fait bien. La Corée du Nord ? Le Venezuela! Ce serait "tcha-tcha-tcha". Non ?

Et je n'attends aucune réponse.

Quand on n'a qu'un marteau, on voit tout tel un clou. Surtout quand le chef d'état d'une puissance nucléaire en est réduit à parler de ses histoires de fesse à une conférence de presse d'un sommet de l'OTAN. Nous sommes la risée du monde car

"n'est respecté que ce qui est respectable"

"le pouvoir n'est pas une possession mais une relation" Foucault.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'OTAN que je connais surtout de l'intérieur, ne fonctionne que par et pour les états. Si il y a des luttes d'influence, des discussions politiques diront nous, c'est bien naturel. Mais l'OTAN n'a pas de politique propre. Il faut bien comprendre que hormis peut être en France, pour les autres européens l’Europe de la défense c'est là qu'elle se fait. Donc l'OTAN a vocation a servir ses membres sous quelques formes et ou que se soit.Et la France y est très très influente.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui. C'est tout à fait cela.

L'OTAN développe des outils pour les états. Mais lesquels ? Dans quel but ? Avec quel effet ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Force de réaction rapide de l'OTAN. On devrait compter le nombre de force de réaction rapide multinationale qui ont un jour rempli leur mission... 

 

Quand à l'OTAN, ne pas oublier, ne jamais oublier son article 5 :

 

The Parties agree that an armed attack against one or more of them in Europe or North America shall be considered an attack against them all and consequently they agree that, if such an armed attack occurs, each of them, in exercise of the right of individual or collective self-defence recognised by Article 51 of the Charter of the United Nations, will assist the Party or Parties so attacked by taking forthwith, individually and in concert with the other Parties, such action as it deems necessary, including the use of armed force, to restore and maintain the security of the North Atlantic area.

 

Toutes les actions jugées nécessaires dit le texte, bien loin d'un envoi illico d'une force de réaction rapide donc... Vaste blague. L'OTAN a t il bougé pour les Malouines ? Bougerait elle pour la Réunion ? Ou si la Corse était "libérée" par les Italiens à la sauce criméenne ? lol J'entends déjà les pays de l'OTAN dire en coeur "c'est pas bien ce qu'il vous arrive, on condamne chaudement", genre en fait ce qu'on fait pour l'Ukraine et basta. Sauf si bien sûr leurs intérêts étaient en jeu, mais là pas besoin de l'OTAN pour qu'ils se bougent : chaque pays décide en fonction de ses intérêts de toutes façons, à longueur de temps.

 

In fine ça fait juste une belle brochette de va t en guerre, vu que ça justifie leur existence et que ceux qui poussent n'y risquent rien... Et surtout ils ne représentent qu'eux même, avec un pont d'or dans les médias...

 

Enfin, ces fameuses procédures OTAN dont on découvre à chaque fois que les US s'en contre foutent, ou ces 2% du PIB dans la défense que personne ne met montrent encore si besoin la nullité et vacuité de cette nième administration... 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je repose alors ma question : dans une système diplomatique à 28 partenaires, quel est l'utilité de mettre en place une force de réaction rapide de 3000 hommes avec une vitesse de 48 à 72 heures ?

Et peux-tu me répondre sur

- la réalité diplomatique,

- les effets de contrainte du système de certification OTAN (que tu dois connaître, je suppose.),

- les effectifs nécessaires,

- la place de ce système dans tous les dispositifs d'alerte que comptent les pays européens,

- la capacité opérationnelle réelle d'une force otanienne de 3000 hommes comparée à ce que font 3000 soldats français.

Une fois que tu auras fait ce travail, pourras-tu présenter à la critique une cinématique de crise type où cette force sera engagée ? Car là, on va vite rire. Une incursion sur un territoire membre peut être? Dans un pays dont tout le monde se fout, mais ça fait bien. La Corée du Nord ? Le Venezuela! Ce serait "tcha-tcha-tcha". Non ?

Et je n'attends aucune réponse.

Donc là, concrètement, je suis censé faire tout seul un travail de planification d'état-major entier? Faut pas non plus prendre les gens pour des jambons. Et surtout se servir de ce genre de non-argumetn pour tenter de prendre l'ascendant dans un débat, c'est le niveau zéro de la conversation. De toute façon vous avez décidé que vous étiez là pour asséner votre vérité. Ce forum n'est pas pour vous un lieu de discussion mais juste une tribune.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc là, concrètement, je suis censé faire tout seul un travail de planification d'état-major entier? Faut pas non plus prendre les gens pour des jambons. Et surtout se servir de ce genre de non-argumetn pour tenter de prendre l'ascendant dans un débat, c'est le niveau zéro de la conversation. De toute façon vous avez décidé que vous étiez là pour asséner votre vérité. Ce forum n'est pas pour vous un lieu de discussion mais juste une tribune.

j'ai pas eu l' impression qu'il n'y ai pas d'argumentation dans le post de Serge .

il y a même des questions .

et comme pas mal de monde sur le forum on défend des positions personnel en fonction des sujets .

et tout le monde n'est pas forcément d'accord .

dans le long post de Serge il y a matière en terme de questions posées et de quoi répondre point par point si on a les arguments.

donc faut pas s'enflammer.

je ne suis pas forcément d'accord avec Serge sur tout les sujets ,mais il apporte pas mal de chose avec sa vision des choses .

cool .

amicalement Gibbs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc là, concrètement, je suis censé faire tout seul un travail de planification d'état-major entier? Faut pas non plus prendre les gens pour des jambons. Et surtout se servir de ce genre de non-argumetn pour tenter de prendre l'ascendant dans un débat, c'est le niveau zéro de la conversation. De toute façon vous avez décidé que vous étiez là pour asséner votre vérité. Ce forum n'est pas pour vous un lieu de discussion mais juste une tribune.

Une conversation s'établi quand il y a échange d'arguments. Sinon, c'est vrai, c'est un monologue.

Donc j'attend toujours les arguments qui récuseraient ma prise de position.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

True_cricket sert à quelque chose ?

 

Ces piques ont permit a Serge nous developper en profondeur sa vision  des choses  que je trouve trés juste. Donc oui il a servi a quelque chose mais pas de son plein gré.

Edited by zack

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour faire suite à une interview postée par Bubzy dans le fil de discussion sur le Rafale :

Mais sinon, j'ai pu interviewer le directeur de l'exercice Arctic Thunder, et j'ai appris des trucs sympa !

http://www.portail-aviation.com/2014/09/arctic-thunder-2014-11-rafale-50.html

Une question très naïve pour le coup, n'étant pas du tout au fait de ces métiers et de leurs particularités.

Quand le Directeur de l'exercice déclare "Les procédures OTAN communes nous ont permis de bien fusionner nos méthodes de travail [...]"

Est-ce que ce n'est pas, paradoxalement, nous créer une faiblesse d'appliquer des procédures largement diffusées ?

Pour être plus précis, j'entends bien qu'entre alliés c'est une force et que développer des synergies nous rend tous ensemble plus efficaces.

Mais ces procédures, largement partagées et diffusées, ne possèdent-t-elles pas leur revers de la médaille, à savoir nous rendre particulièrement prévisibles et donc potentiellement, créer des points de faiblesse ? (Par exemple face à des ennemis "habitués", voire dans le cas ou un allié se retournerait contre nous)

Je ne sais si ça comprend les méthodes et modes de communication, les sources centralisées ou standardisées de renseignement, la démarche de préparation d'une mission ou l'analyse tactique d'une situation à partir des mêmes "schémas de pensée", voire l'application systématique des mêmes procédures, avec le risque par exemple d'un sabotage spécifiquement réalisé en tenant compte de celles-ci, etc.

(Encore une fois, j'ai conscience que ma question vient du fait que je suis totalement étranger à la chose. Peut-être qu'elle ne se pose même pas, ni en ces termes, ni du tout, tout court)

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://t.co/0IWSDu7yhG

 

Exercices Northern Coast 2014 en Finlande.

La finlande qui a signé un accord d'acceuil pour l'otan.

 

 

La Russie qui crée une nouvelle brigade motorisée à Alakurtti, à 50 km de la frontière finlandaise.

Air Force Freak @AirForceFreak74 27 min

RUS Northern Command is establishing a whole new motorized rifle brigade in Alakurtti some 50km fr Finnish border.http://army-today.ru/oborona/osvoenie-arktiki/?sphrase_id=88678 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour faire suite à une interview postée par Bubzy dans le fil de discussion sur le Rafale :

Une question très naïve pour le coup, n'étant pas du tout au fait de ces métiers et de leurs particularités.

Quand le Directeur de l'exercice déclare "Les procédures OTAN communes nous ont permis de bien fusionner nos méthodes de travail [...]"

Est-ce que ce n'est pas, paradoxalement, nous créer une faiblesse d'appliquer des procédures largement diffusées ?

Pour être plus précis, j'entends bien qu'entre alliés c'est une force et que développer des synergies nous rend tous ensemble plus efficaces.

Mais ces procédures, largement partagées et diffusées, ne possèdent-t-elles pas leur revers de la médaille, à savoir nous rendre particulièrement prévisibles et donc potentiellement, créer des points de faiblesse ? (Par exemple face à des ennemis "habitués", voire dans le cas ou un allié se retournerait contre nous)

Je ne sais si ça comprend les méthodes et modes de communication, les sources centralisées ou standardisées de renseignement, la démarche de préparation d'une mission ou l'analyse tactique d'une situation à partir des mêmes "schémas de pensée", voire l'application systématique des mêmes procédures, avec le risque par exemple d'un sabotage spécifiquement réalisé en tenant compte de celles-ci, etc.

(Encore une fois, j'ai conscience que ma question vient du fait que je suis totalement étranger à la chose. Peut-être qu'elle ne se pose même pas, ni en ces termes, ni du tout, tout court)

La procédure est tel le langage. La différence se fera sur la capacité d'une force à créer de la surprise par sa manœuvre, sa tactique.

La procédure est beaucoup plus un ensemble de normes pour travailler ensemble. Dans le combat, il reste alors toute la créativité du chef avec son état major. C'est eux qui font la différence grâce à leur capacité d'analyse de l'ennemi, du terrain, leur capacité à prendre des risques... Deux état-majors peuvent alors créer deux manœuvres très différentes avec les même procédures.

C'est comme deux ébénistes qui ont la même maîtrise technique pour assembler des planches mais dont la sensibilité artistique est différente. Leurs productions ne se ressembleront pas.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Une nouvelle jeunesse pour l’OTAN. Et pour l’Europe de la défense ?

Nicolas Gros-Verheyde / Analyse, Défense (doctrine politique) / 0 Comments

(BRUXELLES2 de Newport à Milan) Le Sommet de l’OTAN a marqué indubitablement pour l’Alliance un retour à ses fondamentaux : 1° faire face à « l’adversaire » russe (on ne dit plus « ennemi » mais c’est pareil) ; 2° lutter contre les foyers de terrorisme dans certaines parties du monde, 3° le maintien d’une capacité de forces armées. Cela a l’avantage d’être simple. Les interrogations, les atermoiements, les réticences semblent aujourd’hui envolés. On peut ainsi remarquer – comme l’a fait David Cameron d’ailleurs – que les divisions qui avaient marqué les alliés il y a plus de 10 ans, lors de l’intervention américano-britannique pour faire tomber Saddam Hussein sont oubliées. La crise en Ukraine comme la situation en Irak rendent plus que jamais nécessaire l’unité des alliés et la force militaire. L’Alliance retrouve ainsi une nouvelle jeunesse.

La suit  http://www.bruxelles2.eu/2014/09/12/une-nouvelle-jeunesse-pour-lotan-et-pour-leurope-de-la-defense-la-retraite/

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La lutte contre les foyers de terrorisme n'a jamais fait partie des fondamentaux de l'OTAN.

[aparté] L'emploi systématique du mot "terrorisme" pour tout et n'importe quoi commence à être gonflant.[/aparté]

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

La lutte contre les foyers de terrorisme n'a jamais fait partie des fondamentaux de l'OTAN.

[aparté] L'emploi systématique du mot "terrorisme" pour tout et n'importe quoi commence à être gonflant.[/aparté]

 

Ce doit être pour ça que le mot a une certaine difficulté à trouver sa définition, il est vraiment un symbole fort et fourre-tout pour les politiques. En particulier le simple fait de penser différemment (sans même faire appel à la violence) risque de vous valoir le sobriquet de terroriste par certaines personnes ce qui permet d'engager des mesures de rétorsion tout de suite plus radicales.

 

Le fait que l'OTAN s'en mêle est assez dommageable je trouve.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,501
    Total Members
    1,550
    Most Online
    tomduri
    Newest Member
    tomduri
    Joined
  • Forum Statistics

    20,878
    Total Topics
    1,311,901
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries