Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Arabie saoudite, le pays et son influence internationale


Recommended Posts

 

Corruption : l'incroyable purge de l'homme fort de l'Arabie Saoudite, Mohammed ben Salmane

http://www.latribune.fr/economie/international/corruption-l-incroyable-purge-de-l-homme-fort-de-l-arabie-saoudite-mohammed-ben-salmane-756794.html

Spectaculaire vague d'arrestations en Arabie saoudite

http://www.lefigaro.fr/international/2017/11/05/01003-20171105ARTFIG00025-spectaculaire-vague-d-arrestations-en-arabie-saoudite.php

si accès limité après coup

 

Onze princes, d'anciens membres du gouvernement et ministres en exercice ont été arrêtés à la demande d'un nouvel organe de lutte contre la corruption.

La purge est sans précédent en Arabie saoudite. Pas moins de onze princes, quatre ministres en exercice et plus d'une trentaine d'anciens hauts-responsables ont été arrêtés dans la nuit de samedi à dimanche dans le royaume, a rapporté la chaîne de télévision al-Arabya.

» LIRE AUSSI - L'ascension fulgurante de Mohammed Ben Salman, nouveau prince héritier d'Arabie saoudite

Leur arrestation a été décidée quelques heures auparavant par un comité anti-corruption, créé à cette occasion par un décret royal. Il est présidé par le fils du roi Salman, le prince héritier Mohammed Bin Salman (MBS), l'homme fort du royaume et l'inspirateur de cette purge, aussi importante que rare dans un pays qui a longtemps privilégié les évolutions lentes aux changements brusques.

Le prince milliardaire Al-Walid ben Talal, propriétaire de l'hôtel George V à Paris, figurerait parmi les personnes arrêtées et qui font l'objet d'une enquête de la part de l'agence de lutte contre la corruption. Si la nouvelle était confirmée, il s'agirait d'une décision lourde de sens, frappant un personnage gravitant dans la sphère des investisseurs internationaux. L'ancien ministre des Finances Ibrahim al Assaf a également été interpellé. Des hommes d'affaires puissants, et liés parfois à des industriels français comme Baqr Ben Laden, auraient également été arrêtés.

Une source aéroportuaire a par ailleurs indiqué à l'AFP que les forces de sécurité avaient cloué au sol des avions privés à Jeddah, pour empêcher que certaines personnalités quittent le territoire. Il s'agit de «préserver l'argent public, punir les personnes corrompues et ceux qui profitent de leur position», a souligné l'agence de presse officielle SPA.

Dans le même temps, le roi Salman a relevé de ses fonctions le prince Mitaeb, ministre de la Garde nationale, le ministre de l'Economie Adel Fakieh, et le patron de la Marine nationale.

Pari risqué

Fils de l'ancien roi Abdallah, Mitaeb était le dernier des princes de la branche Abdallah à menacer MBS. La Garde nationale, que de nombreuses sociétés étrangères ont équipé pendant des décennies, était un puissant instrument de défense du pays, composée de ses principales tribus. Elle est passée dans l'orbite de MBS, l'homme derrière ce mini-tremblement de terre à la cour des Saoud.

Agé de 33 ans, Mohammed Bin Salman a déjà écarté le prince héritier Mohammed Bin Nayef de la course au trône. Le fils préféré du roi s'est lancé dans un ambitieux programme de transformation de l'Arabie saoudite. Transformation économique en misant sur l'après-pétrole. Mais aussi transformation sociale en autorisant l'année prochaine les femmes à conduire leurs voitures. Ou en déclarant la semaine dernière lors d'un sommet qui réunit des responsables de la finance mondiale à Riyad qu'il était temps de «moderniser l'islam». Une gageure dans un pays ultra conservateur où la famille Saoud doit partager certains pouvoirs avec les oulémas religieux. «Mais même cela, MBS semble vouloir le remettre en cause», analyse François Touazzi, expert de l'Arabie saoudite.

» LIRE AUSSI - Le pouvoir saoudien renforce son autorité dans le royaume

Son pari est risqué. Il s'est fait de nombreux ennemis au sein de la famille régnante. Mais depuis bientôt trois ans que son père a succédé à Abdallah, MBS n'a cessé d'accaparer des pouvoirs.

Contrôlant les principaux leviers du gouvernement, de la défense à l'économie, Mohammed bin Salman semble chercher à étouffer les contestations internes avant tout transfert formel du pouvoir par son père, le roi Salmane, âgé de 81 ans. Dans le même temps, il a oeuvré pour renforcer son emprise politique sur le pouvoir, procédant notamment en septembre à une vague d'arrestations de dissidents, dont des religieux influents et des intellectuels.

Ce dimanche matin, le conseil des religieux a réagi sur son compte Twitter en affirmant que la lutte contre la corruption était «aussi importante que le combat contre le terrorisme». Et le cours de bourse du groupe d'Al-Walid ben Talal chutait de près de 10%.

Le jour ou la corne d'abondance s'arrêtera, ils vont avoir des surprises. Vu qu'on va sortir progressivement du pétrole avec l'évolution du thermique ver l'électrique dans les 20 ans à venir. ceux qui dépendent du tout pétrole vont avoir des problèmes.

 

L'Arabie saoudite cherche partenaires pour sortir du «tout-pétrole»

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/09/28/20002-20170928ARTFIG00315-l-arabie-saoudite-cherche-partenaires-pour-sortir-du-tout-petrole.php

Le royaume, fragilisé financièrement, mise sur le tourisme, les mines et les énergies renouvelables.

Levées de fonds records, femmes au volant, nouveaux métiers… le royaume wahhabite vit une petite révolution. «Nous avons fait beaucoup de réformes dans le gouvernement pour être capables d'avancer», s'est félicité ce jeudi Abdulaziz Alrasheed, vice-ministre des Affaires économiques, venu à Paris présenter le plan Vision 2030 lancé l'an dernier. Son objectif? Inciter les institutions et les entreprises françaises à conclure des partenariats avec Riyad.

Edited by zx
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

apres ca ce sera un boulevard pour degager papa et se mettre a sa place, et vu qu'il est vraiment incompetent dans la gestion des affaires du pays, avec une grave crise economique, une guerre au yemen qui s'enlise, le blocus du qatar qui tourne court, le conflit en general avec l'iran, la dilapidation des milliards a droite et a gauche, d'ailleurs la derniere news, est que les saouds ont verser plusieurs milliards$ a l'irak pour combler son deficit budgetaire, les opposants au regime sont en tout cas tout content ils disent que MBS va ruiner les al saouds.

concernant la crise entre les petro monarchie, selon les opposants le prochain pays sur la liste de MBS serait le koweit, qui risque lui aussi de se retrouver dans la meme situation que le qatar.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, karim1218 a dit :

la grande vidange, avant d'enfin pouvoir prendre le trone de papa lol

Pour moi il est déjà le nouveau roi ... même si le père a encore le titre .

C'est pour cela que je le nomme déjà ainsi .

Il y a 2 heures, zx a dit :

Remplacement des tête gênantes  par des hommes à lui.

Effectivement .

Comme quoi c'est une révolution de palais qui a sûrement pris de court toute velléités contre le fiston .

Mais le timing est trop parfait , l'ex patron du Liban qui rejoint l'Arabie Saoudite ... La tension avec l'Iran ...

Sa fait beaucoup de trucs en même temps ...

Quelqu'un a t'il vu une réaction officielle ou pas des US par rapport à cette révolution de palais   ?

Ou d'ailleurs ? 

 

Link to comment
Share on other sites

Vu que l'iran prend de plus en plus de place au liban avec le hezbollah, il n'est pas étonnant que les autres parties se rapprochent de l'AS & cie, l'ennemi de mon ennemi est mon ami

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, zx a dit :

Vu que l'iran prend de plus en plus de place au liban avec le hezbollah, il n'est pas étonnant que les autres parties se rapprochent de l'AS & cie, l'ennemi de mon ennemi est mon ami

 

Hariri père il y a plus de 20 ans était déjà l’homme des saoudiens au Liban. De plus, ni l’Iran ni le Hezbollah ne prennent spécialement plus de places ici qu’auparavant. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, numidiadz a dit :

Et soyons clair, la purge est faite avec la bénédiction de l'administration Américaine.

Pas besoin d'être clair ...

Les US son depuis très longtemps lié avec l'Arabie Saoudite ...

 

 

Je voulais juste savoir quels avaient été les réactions dans différentes chancellerie , si bien évidemment il y en a eu .

Avoir une réaction ne veut pas dire avoir une réaction négative ...Parfois un message simple du genre "cela ne nous regarde pas , nous  faisons confiance au Royaume saoudien pour gérer leurs affaires intérieures " , tout est aussi possible .

Le seul qui a émit un doute sur les saoudiens fut Obama ...

Mais personne n'est dupe que la machine du gvt US continuera dans le même sens en ce qui concerne les saoudiens ...

Je vais même aller plus loin , il y a eu un deal des US avec le fiston du roi  du genre " faite des efforts au niveau image ( terrorisme , wahhabisme , etc ... )  histoire de passer aux oubliettes les dernières tensions , celle ou Obama a mis en avant le drôle de jeu des saoudiens" ...

On peut même pensé que l'on a mis en avant que l'accord sur le nucléaire iranien sera mis à la corbeille ...

Et comme par hasard c'est ce qui ce passe ...

L'idée des US s'est de renforcer leur poids dans la région avec les saoudiens , vu qu'ils ont servi l'Irak sur un plateau à l'Iran d'une certaine manière ...Ben oui démocratie + chiites majoritaire ayant eu un contentieux avec saddam hussein et les US ...en  1991 ou Bush père demande aux irakiens de ce révolter , puis en subissant l'embargo , saddam gérant la nourriture et les médicaments en privilégiant les sunnites et les baasistes  ...

De facto il était évident que les chiites soient démocrate , mais en étant majoritaire ...

Donc les US ont compris qu'ils n'auraient pas la possibilité de gérer l'Irak , la guerre contre daesh en Irak ( soutien US and co )  n'étant qu'un intermède , par la suite je vois bien l'Irak trouver un gros soutien avec l'Iran et la Russie . 

Donc pour moi il y a trop de choses qui arrivent en même temps en Arabie Saoudite , le coup de Hariri qui fuit le Liban et qui comme par hasard ce retrouve en Arabie Saoudite , la volonté des US de casser l'accord sur le nucléaire iranien ... 

Il suffit de voir la dernière réunion des pays arabe avec trump ... Le message étant on lutte tous contre le terrorisme , mais cela c'était la belle image ...le fond s'était les saoudiens arrêtaient votre jeu trouble ...

Pourquoi les US ont cessé l'aide auprès de groupes " rebelles " Syrie , optant pour les kurdes ?

Certes ils ont aidé les kurdes mais n'oublions pas qu'au départ , les US miser sur les divers groupes "rebelles" pour faire chuter le régime syrien ...Daesh arrivant après ...

En Irak ils ne pouvaient pas ne pas réagir avec daesh , et les irakiens le savaient ...

Sa fait beaucoup d'éléments à charge en direction des USA et des saoudiens ...

Bon je ne suis pas non plus naïf , l'Iran veut être la puissance régionale , donc il est évident que l'Iran bouge ses pions ...

Je ne critique rien , j'observe les faits .

Moi j'observe une chose , le président Macron a dit que s'était une erreur la fin de l'accord sur le nucléaire iranien , et pour le Liban , je l'ai entendu dire que la France prenait acte du départ de hariri , et qu'elle serait la pour le Liban , sans faire un cinéma avec hariri ...

Donc sans être en mode naïf , la France semble avoir compris pas mal de choses , et sa s'est très intéressant après des décisions et disons un errement avec la guerre en Syrie .

Je pense même que la France va peut-être y gagner en Irak ( relation avec le gvt irakien )après avoir participé à la guerre contre daesh .

Sa risque d'être intéressant au niveau géopolitique de la France dans la région .

 

 

il y a 9 minutes, Ciders a dit :

Pas évident. Les arcanes de la politique saoudienne sont très largement obscures et n'intéressent pas vraiment les Américains, du moment que le Saoudiens paient.

Dans le documentaire plus haut il y a des tas de trucs intéressants .

Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Ciders a dit :

Un gouverneur. A priori pas assez important pour faire partie de la récente purge. Quelqu'un a revendiqué côté Houthi ?

c'est le fils de Moukrine ben Abdelaziz Al Saoud le précédent  prince héritier avant qu'il soit "remplacé " par MBS Mohammed Bin Salman ...

Link to comment
Share on other sites

A ce stade, on ne peut faire que du conspirationnisme, sur cet événement.... 

 

Un truc qui m'intéresserait beaucoup concerne plus le "projet 2030" de MBS, parce que d'après ce que j'ai lu (que du très général), la foultitude de projets géants et de changements de la société que cela implique, qui plus est sur une période de temps aussi courte et alliée à l'inexpérience et au jeune âge du dit prince (et son éducation: il a tout le profil de celui élevé pour se croire meilleur en tout et n'avoir jamais été contredit, se faisant une image de la "modernité" et du changement avant tout fondée sur un délire monté dans sa tête et un hubris délirant sur ses capacités), n'inspire pas une confiance infinie chez la plupart des gens se penchant un peu sur la chose. Qu'il s'agisse des possibilités de la dite société et de son aptitude au changement, de la popularité réelle de MBS (les analystes, surtout corporate, tendent à confondre la jeunesse dorée et CSP+ avec toute la jeunesse, par exemple, comme les observateurs étrangers confondaient les hautes sphères pétersourgeoises avec la rue pétersbourgeoise en 1917, ou les campus de Téhéran avec le reste du pays en 1978), de la timetable fixée, de la capacité à créer une économie d'une telle échelle (avec les débouchés qui vont avec) et de celle à seulement bâtir les dits méga-projets, ou même de la simple capacité à financer le tout (surtout dans le contexte économique et budgétaire actuel du royaume) et à faire venir des investisseurs pour de tels montants, tout le monde ne semble pas partager les certitudes du super-prince, tout en répétant les mêmes compliments génériques sur sa "vision" et les nécessaires changements du pays, changements qui, axés essentiellement sur des principes et tropismes occidentaux, rassurent et "valident" les conceptions que se font les dits observateurs sur le monde et la nécessaire direction que prend le progrès quand il vient. 

Ajoutons que certains voient difficilement cette "modernisation" fonctionner dans un Etat qui reste par ailleurs autoritaire à l'extrême et sans règle de droit concrète, et tend même depuis peu à devenir encore plus autocratique. Mais l'interaction entre économie et politique/structure du pays est un sujet de débat plus large: je pose ici la question de la faisabilité et de la crédibilité de la "vision 2030" suite à quelques lectures émettant des doutes, à commencer par le financement de la chose. On est toujours dans le cadre d'une AS dont le FMI dit depuis 2015-2016 qu'au rythme des dépense actuelles, elle a 5 ans de réserve au maximum. Le cours du pétrole ne semble pas bouger significativement, et le seuil de rentabilité du pétrole de schiste américain semble avoir encore baissé, relançant un peu un secteur fortement mis à mal et semblant promettre que l'offre d'hydrocarbures continuera à être abondante. Qui plus est, l'ouverture du capital d'Aramco à hauteur de 5% ne semble pas être même un peu suffisante pour commencer à sérieusement réaliser la "vision", ce qui pose des questions politiques d'un tout autre ordre, parce qu'évidemment, plus on ouvre le dit capital -véritablement les bijoux de la famille Séoud-, moins les rentrées d'argent pour le budget seront élevées, alors même que des rentrées fiscales sérieuses liées à une activité économique non pétrolière seront encore loin dans le futur. 

Au final, cette "vision" est-elle plus un délire de prince en plein hubris? Un joujou marketing pour faire venir des investisseurs et autres parties prenantes et les forcer à soutenir le régime plus fortement? Un outil de communication politique pour focaliser l'attention pour quelques années et rassembler une partie de la population derrière un prince encore en phase ascensionnelle, qui a besoin d'une "base", d'une image et de plus d'assise pour son pouvoir encore tout frais? 

Ce qui me ramène à ma question initiale: selon vos lectures, ce que vous avez pu entendre, ce que vous connaissez peut-être du dossier.... Est-ce un projet crédible, ou même réalisable?

Parce que la question qui vient ensuite est: quel risque d'un scénario façon Shah d'Iran? J'ai du mal à trouver des estimations fiables de la sociologie saoudienne, en termes de résistance au changement, de religiosité réelle, de sentiment national/tribal, d'allégeances diverses, de réelle volonté de "modernité" (facile à voir dans les quartiers chics, moins ailleurs), de dépendance aux aides sociales et à l'absence de fiscalité ou à la main d'oeuvre étrangère.... 

Edited by Tancrède
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

Parce que la question qui vient ensuite est: quel risque d'un scénario façon Shah d'Iran

la structure de la société saoudienne, notamment le nombre de natifs par rapport aux immigrés occupant de très nombreux postes dans l'économie, la pyramide des salaires ... pourrait-elle autoriser un scenario à l’iranienne ?

Link to comment
Share on other sites

3 minutes ago, pascal said:

la structure de la société saoudienne, notamment le nombre de natifs par rapport aux immigrés occupant de très nombreux postes dans l'économie, la pyramide des salaires ... pourrait-elle autoriser un scenario à l’iranienne ?

La contre révolution est déjà a l’œuvre pour justement éviter cette issue.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, ascromis a dit :

C'est mignon !

Mais bon je suis comme Saint Thomas, je demandes à voir pour croire.....:dry:

C'était ironique en ce qui me concerne :smile: .

Je ne me fais aucune illusion avec l'Arabie Saoudite ...

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Ciders a dit :

Des fois, on se dit que ça ne peut pas être pire et qu'il n'y a plus moyen de faire le bazar. Et puis, en fait si :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/11/06/97001-20171106FILWWW00369-l-arabie-saoudite-accuse-le-liban-de-lui-avoir-declare-la-guerre.php

Ils me fatiguent. Tous.

C'est-à-dire qu'en voyant ce titre, je me suis demandé un moment si Le Figaro et Le Gorafi n'avaient pas fusionné :unsure: ...

Même venant de Ben Salmane, c'est tellement outrancier que j'ai eu du mal à y croire. Et pourtant. :wacko:

Dans ce genre de cas, un grand auteur du passé peut servir de refuge...

citation-la-realite-depasse-la-fiction-c

 

Y aussi les Romains ("Ils sont fous ces..." - "Oui, oui, Obélix, on sait !") qui peuvent aider - cette fois-ci en donnant un peu d'espoir.

Quos vult perdere Jupiter dementat prius

Ce qui signifie : "Ceux qu'il veut perdre, Jupiter commence par les rendre fous". Et on m'a dit que ça marche aussi avec Allah.

Enfin, quand je dis optimisme :unsure: ... Le régime saoudien ne sera pas immortel, ça parait de plus en plus clair. La question ouverte tout de même, c'est combien de dégâts il pourra (encore) provoquer avant de s'effondrer comme une me... comme un château de cartes je veux dire.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je pensais à un truc, en matière de plaisanterie bien sûr.

Et puis j'y ai repensé, et je me suis rendu compte que c'était littéralement vrai, en fait.

Pour se modérer, Mohammed Ben Salmane pourrait prendre exemple sur un autre dirigeant autocratique presque aussi jeune que lui - ils n'ont qu'un an d'écart.

... Kim Jong Un :mellow:

 

Ça vous paraîtra peut-être excessif au premier abord. Certes, je ne recommanderais pas le petit Kim à la tête de n'importe quel pays, et certes ce n'est pas un enfant de chœur. Mais enfin aussi dangereuse que soit sa politique - et elle l'est - elle est du moins basée sur une rationalité et recherche un résultat qui a un certain sens - pérennité du régime et progrès économique "contrôlé" sur les pas de la Chine avec quarante ans de retard. Il y a prise de risque, mais elle est calculée et pensée. Il y a une stratégie, même si elle a ses périls.

Où est l'objectif compréhensible de Ben Salman ? Sinon la guerre à outrance contre le "parti du diable", comprendre les chiites, qui n'est pas une politique sensée pour la bonne et simple raison qu'elle ne se donne pas un objectif concret et atteignable.

Où est sa stratégie ? Sinon je cogne tous azimuts, qui n'en est pas une, à moins d'être le grand Bébert dans la cour de récré de l'école primaire, et l'Arabie saoudite ce n'est pas ça, et d'ailleurs les relations internationales c'est un poil plus compliqué qu'une cour de récré, même en temps de conflit.

 

Link to comment
Share on other sites

31 minutes ago, Alexis said:

C'est-à-dire qu'en voyant ce titre, je me suis demandé un moment si Le Figaro et Le Gorafi n'avaient pas fusionné :unsure: ...

Même venant de Ben Salmane, c'est tellement outrancier que j'ai eu du mal à y croire. Et pourtant. :wacko:

Dans ce genre de cas, un grand auteur du passé peut servir de refuge...

 

 

Y aussi les Romains ("Ils sont fous ces..." - "Oui, oui, Obélix, on sait !") qui peuvent aider - cette fois-ci en donnant un peu d'espoir.

Quos vult perdere Jupiter dementat prius

Ce qui signifie : "Ceux qu'il veut perdre, Jupiter commence par les rendre fous". Et on m'a dit que ça marche aussi avec Allah.

Enfin, quand je dis optimisme :unsure: ... Le régime saoudien ne sera pas immortel, ça parait de plus en plus clair. La question ouverte tout de même, c'est combien de dégâts il pourra (encore) provoquer avant de s'effondrer comme une me... comme un château de cartes je veux dire.

Gné????? L'a un pet au casque, le MBS? Ou c'est le soleil et un keffieh mal ajusté qui posent problème? Un hubris infecté (donc ça enfle et c'est plein de pus)? Ou quelque part, les Saoudiens savent ce qu'ils font et tentent quelque chose dont la réalité se passe sous le manteau? 

En tout cas, s'ils sont pas contents avec Beyrouth, ça veut dire qu'ils vont pas raquer pour le contrat d'équipement de l'AdT libanaise (donc c'est pour nous que ça fait chier.... On devrait se plaindre et leur déclarer la guerre.... And take the oil -apparemment, depuis la campagne présidentielle youesse, c'est une stratégie valide). 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,977
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...