Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

ZEE française La France d'Outre-mer et son voisinage


Recommended Posts

il y a 2 minutes, christophe 38 a dit :

ne pas oublier qu'ils excluent systématiquement un fort nombre de citoyens français...

Si tu lis l'article de L'Opinion, tu verras que l'auteur, chef d'entreprise, dit que c'est son cas.

Link to comment
Share on other sites

La Nouvelle Calédonie a su se diversifier dans le tourisme dans les années 1990 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Lafleur

Sa gestion porte alors avant tout sur le développement touristique, avec de grands projets hôteliers et de zones d'activités de loisirs ou sportives afin d'attirer une clientèle aisée : en février 1995, le premier hôtel cinq étoiles de l'archipel, appartenant à la chaîne Le Méridien et agrémenté d'un casino, ouvre ses portes à la pointe Magnin à Nouméa à l'initiative de la Province par le biais de sa SEM de développement PromoSud créée dans ce but le 31 décembre 1991, et plus particulièrement de sa filiale la Société des Hôtels de Nouméa (dont PromoSud détient 33,9 % du capital, Jacques Lafleur y ayant fait également participé les deux autres provinces et plusieurs organismes publics ou privés)25, suivi en 1998 par un autre Méridien de luxe à la baie d'Oro sur l'île des Pins26. Dans les autres Province, il joue également un rôle important dans le lancement du projet de construction du Club Méditerranée de Hienghène en Province Nord, inauguré en 1992 et contrôlé par une filiale de la SMSP. Finalement, l'hôtellerie constitue la quasi-totalité (3,0153 milliards de F CFP), soit 97,4 %, des investissements de PromoSud pour la période 1991-1996.

Le 28 décembre 1990 est également lancé le projet de construire un golf d'envergure internationale dans la presqu'île de Tina, à l'est de Nouméa, aménagé entre 1992 et 1994 et dont les neuf premiers trous ont été inaugurés le 4 mars 199427 pour une mise en service totale en 1997. La Province décide dans le même temps de la réalisation d'une nouvelle base nautique à la côte blanche dans la baie de Sainte-Marie, toujours à Nouméa, où sont installés les locaux de l'École provinciale de voile (EPV qui assure l'enseignement des sports nautiques aux scolaires et donne des stages payants durant les vacances) et de plusieurs clubs sportifs dans le domaine de la voile (Société des Régates calédoniennes SRC pour l'optimist, le Hobby Cat Club et l'Association calédonienne de planche à voile ACPV). Mais la reconquête des touristes, qui avaient déserté le Territoire pendant les Évènements, se fait relativement lentement pendant la première moitié des années 1990 : le niveau record de 1984 (91 512 touristes)28 est à peine atteint en 1996 (91 121 visiteurs) pour être dépassé en 1997 (105 137) et s'établir ensuite aux alentours des 100 000 touristes. La nouvelle offre d'hôtels et équipements haut de gamme permet d'obtenir une clientèle japonaise relativement importante qui forme la plus grosse part des personnes venant visiter la Nouvelle-Calédonie à partir de 1997, dépassant alors les Métropolitains qui était jusqu'alors majoritaires29.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle-Calédonie#Économie

L'économie de la Nouvelle-Calédonie est l'une des plus fortes et des plus dynamiques de l'outre-mer français, avec un PIB estimé à 855,5 milliards de francs CFP (7,165 milliards d'euros ; 9,8 milliards de dollars US) en 2012, soit un PIB par habitant particulièrement élevé de 3,342 millions F.CFP (28 005 € ; 38 735 USD) en 2012, supérieur à ceux de pratiquement tous les États et territoires du Pacifique insulaire (dont la Nouvelle-Zélande) et comparable à ceux de la plupart des régions métropolitaines. La croissance économique a été de +3,9 % en 2010, +3 % en 2011 et +2,2 % en 2012181. Le taux de chômage a reculé de 18,7 % au recensement de 1996 à 14,0 % au recensement de 2009184, avec cependant encore des écarts très marqués entre le Grand Nouméa (taux de chômage de 8,7 % en 2009) et les zones rurales à prédominance kanake (Province Nord : 27,8 % de chômage en 2009 ; Îles Loyauté : 32,4 % de chômage en 2009)185.

[je passe sur le nickel évoqué plus haut dans ce fil]

Les autres sources de revenu du territoire sont :

le tourisme, en provenance de France métropolitaine, du Japon, d'Australie et de Nouvelle-Zélande. Ce secteur reste encore largement embryonnaire (avec moins de 225 000 touristes accueillis en 2007, dont 120 000 croisiéristes) et ne représente que 4 % du PIB du territoire ;

les transferts financiers depuis la métropole, qui restent une donnée fondamentale, comme dans les autres territoires ultramarins, de l'économie calédonienne, représentant 16 % du PIB du territoire en 2007.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Économie_de_la_Nouvelle-Calédonie#Données_macroéconomiques

[en 2018] Le PIB par habitant est estimé à 3,64 millions de francs Pacifique (30 500 €), il progresse de plus de 3 % en moyenne annuelle depuis 2000.

Ainsi depuis les années 2000, le PIB/habitant a été multiplié par 1,7. À titre de comparaison, celui de la Polynésie française n’a pas progressé sur cette période et celui de la France a progressé de moins de 0,4.

https://www.ieom.fr/nouvelle-caledonie/publications/publications-economiques-et-financieres/conjoncture-economique/panoramas-et-notes-de-synthese-annuelles/article/l-economie-de-la-nouvelle-caledonie-en-2023 (2023)

Le secteur du nickel est l’objet de toutes les attentions. Dans un contexte de baisse continue des cours sur les marchés internationaux, les actionnaires industriels ont annoncé en fin d’année leur volonté de cesser le financement de leurs usines métallurgiques sur le territoire. Pour rappel, cet environnement international défavorable s’ajoute aux difficultés locales qui ont pénalisé la croissance de la production métallurgique (intempéries et problèmes d’autorisations d’extraction pénalisant l’approvisionnement des usines en minerais, difficultés énergétiques, problèmes sociaux). L’activité du secteur du BTP a stagné à des niveaux particulièrement faibles en 2023 et les perspectives pour les mois à venir sont pessimistes. Le secteur primaire, confronté il y a peu à une pluviométrie exceptionnelle, a dû faire face à des épisodes de sécheresse caractéristiques du phénomène El Niño. Seul le secteur du tourisme a connu une activité en nette progression avec un niveau de fréquentation proche de celui de 2019.

En 2024, le territoire est confronté à des défis majeurs : difficultés inédites du secteur du nickel dans un contexte de baisse des cours et d’intense concurrence des producteurs asiatiques, situation très préoccupante des finances publiques, cristallisation des tensions politiques et institutionnelles…

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Janmary a dit :

En Océanie, j'ai quelques amis qui se sont mariés à des Tahitiennes. Nous sommes rarement en contacts. Leurs vies est des plus difficiles à Tahiti, mieux sur les Isles ou la pêche et les jardins permettent une vie pastorale. Aujourd'hui, il y a un mouvement indépendantiste qui est en contact avec l'ONU du reste et qui se développe. Dans dans ces contextes, la métropole n'a pas sue gérer, investir.

La question est de savoir ce qu'un pouvoir local et indépendant aurait fait de mieux. 

Sans doute...pas grand chose.

La notion d'investissement dans les DOM / TOM et autres, on n'est pas loin du mantra africain. Donnes moi ta montre, le te prêterai l'heure ( si tu es sympa, et si tu me dis merci aprés à chaque fois...mais attention si on se fâche, il faudra payer pour avoir l'heure ). WTF !!!

 

Je regardrais un reportage sur la néo cal. Un local avait monté un complexe hotel etc....Trés bien, ça fait vivre 10 ou 15 personnes, l'exercice a été courageux, il bosse, toussa. M'enfin à un moment, le tourisme protégé, ça fonctionne car des locaux à salaire FR viennent y passer le WE. Sinon ? S'il faut faut faire venir les touristes depuis le quart sud est asiat, en concurrence touristique avec les autres pays, ça donne quoi ?

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, christophe 38 a dit :

en Corse, juste les Corses peuvent voter ? et les autres  français, juste payer des impots au conseil départemental et aux mairies et ne pas s'exprimer dans les urnes ? (et vous remplacez Corse par pays basque, Bretagne ou Alsace Lorraine, si vous le voulez..)

bref, ce n'est plus "une et indivisible", ça devient l'archipel français

Quelle que soit la solution retenue, il faut organiser la réciprocité.

C'est le même problème que les Anglais qui ont "oublié" d'interdire aux députés gallois et écossais de se mêler de leurs affaires :

Le 09/01/2022 à 16:31, Wallaby a dit :

https://www.theatlantic.com/international/archive/2022/01/will-britain-survive/621095/ (5 janvier 2022)

Le problème central est le suivant : Avec un Parlement écossais séparé, les électeurs écossais peuvent élire des législateurs au Parlement britannique à Westminster, dont les votes décident des politiques qui ne s'appliquent qu'en Angleterre. Les électeurs anglais, quant à eux, n'ont pas leur mot à dire sur les politiques décidées par le Parlement écossais à Édimbourg, même si l'argent utilisé pour financer ces politiques est collecté par le gouvernement britannique. Ce problème structurel n'a pas non plus de solution, car la création d'un parlement anglais sur un pied d'égalité avec le parlement écossais signifierait que la personne la plus importante du pays ne serait plus le premier ministre britannique, mais celui qui dirigerait la nouvelle assemblée anglaise.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 17 heures, Patrick a dit :

Et je suis sûr que ce secteur, surtout avec les violences, va totalement se remettre. Particulièrement avec l'image qu'ont désormais les kanaks à savoir de gens qui ne veulent plus voir de blancs, d'asiatiques, d'indiens, et autres ethnicités, sur le sol de la "kanakie". :rolleyes:

Mais pas de soucis la France va payer la facture. Hein? :laugh:

 

Nous, bien sur ! C'est pratiquement décidé Patrick !

Au vue des destructions, les notes vont être salées et nombre d'entreprises en faillites. Car c'est tout le secteur des résidences,  des commerces et petites industries qui n'existe plus pratiquement.

Les départements et territoires d'outre - mer sont incapables pour nombre de raisons de se gérer seul sur le plan économique (La Réunion, la Martinique et Guadeloupe, la Guyane,  la nouvelle Calédonie avec la fin du nickel,  l'Océanie, etc.).

La Corse est à quelque heures de bateaux du continent et les liaisons sont rapide. Ce qui n'est pas le cas des autres entités cités. L'Europe dans ses décisions, ignore totalement ces possessions d'outre mer.

L'exemple de la limitation des bateaux de pèches en Europe  est caractéristique. Interdiction de fournir ces bâtiments qui devaient être désarmés à la Martinique et Guadeloupe qui n'en possédaient pratiquement pas.

Ou bien, nous "assistons" tant sur le plan économique que sur les autres composantes ces départements et territoires d'outre - mer, ou nous nous retirons purement et simplement. Le choix est binaire.

Nous ne sommes pas capables - en métropole - ni d'anticiper une révolte dite des banlieues, ni de la contrôler rapidement. Ce sont les trafiquants de drogues, gênés dans leurs commerces qui ont agit sur les petits frères émeutiers. Alors, anticiper une révolte meurtrière en Nouvelle Calédonie ou des signaux d'anciens Premier Ministre et de Nouvelle Calédonie ont informés les Autorités de l'éminence d'une grave crise, voire insurrectionnelle allait se produire, était considéré comme impensable. Oublié 1988. Nous envoyons donc police et gendarmes. Au moment des J.O qui ne vont pas tarder.

C'est Français. En 1945/1946, les émeutes en Algérie préfiguraient un conflit à venir. L'Etat fut informé par les généraux qui furent engagés dans la répression de 10 ans de calme avant une nouvelle insurrection.  Que nenni. En 1940, l'Etat major fut averti de l'attaque Allemande dans les Ardennes par les services secrets (information d'une Française dont les sources étaient un officier proche de l'Etat major Nazi),  puis par les aviateurs qui avaient vus des colonnes de blindés en mouvement dans des mêmes Ardennes. Que nenni.

En métropole comme dans les "possessions" d'outre mer, nous laissons - globalement - la jeunesse sans future, sans rêve aucun, ni de trouver un travail qui n'existe pas (ce qui n'est pas exact en métropole), ni une activité susceptible de les occuper sous une forme quelconque. Sorti du système scolaire, ils sont laissés à l'abandon de l'Etat, voir des parents.  Pourtant, ces entités ont un potentiel de développement, mais pas les moyens de les réaliser. L'Etat Français par ses financements permet juste de faire fonctionner les institutions. Les investissements sont pratiquement nuls. Tous ces habitants désirent leurs indépendance, sont anti-Français sur les bords, mais acceptent les avantages qu'offrent la providence Française. Mayotte en est la preuve. 

Les accords ont un peu été oubliés et les fils finalement cassés des relations entre l'Etat et les diverses population de la Nouvelle Calédonie. Et, c'est reparti avec des nouvelles tentatives de négociations avec le portefeuille en main. Pourtant, tout était défini en 1988. Et les referendums ont été exécutés et positif. il fallait rester à l'écoute et de ne pas prendre de décisions unilatéral.

Il y a des coups de pieds quelque part qui manquent.

Janmary

Edited by Janmary
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://journals.openedition.org/jso/677 (2004)

Jean Guiart, Du nouveau sur « Cannibal Jack »

Le révérend Emilsen a eu la bonne fortune de découvrir les manuscrits manquants de William Diaper, ou Diapea, ou John Jones, ou John Osborne, ou John Jackson, ou Fiji Jack, connu principalement sous le nom de « Cannibal Jack », cachés derrière une glace dans la bibliothèque de l’ancien United Theological College à Enfield, Nouvelle-Galles-du-Sud, Australie. J’ai eu le privilège, dont je le remercie, de contempler ce manuscrit, une écriture penchée régulière remplissant deux épais registres de l’époque, sous l’intitulé « Jack, the Cannibal-Killer », de la main de l’auteur lui-même. On cherchait ce manuscrit depuis un siècle. La découverte est d’importance.

Il sera le tout premier Européen à faire le tour de la Grande Terre, à pied ou en pirogue, et cela en 1853, juste avant la prise de possession française.

William Diaper est mort à Maré le 4 mars 1891. Le révérend Hadfield venait de constater, à sa grande surprise, qu’il parlait couramment le nengone, la langue de l’île de Maré. On dit qu’il y aurait séjourné très jeune, arrivé là sur son tout premier bateau, où il était mousse, le Joshua Caroll.

Link to comment
Share on other sites

bonjour

 

Le PR envisage un referendum national, en Nouvelle Cal, sur le degel du corps electoral... https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvelle-caledonie-emmanuel-macron-pret-a-aller-au-referendum-national-sur-la-reforme-du-corps-electoral-1491194.html

hummmm

je "comprends" les kanaks qui veulent etre les seuls à participer....

et, sur le Caillou, un referendum limité aux seuls votants sur l'ile "m'inquiete" : avec cette crise, j'ai peur que certains zoreilles rentrent définitivement et se désinteressent de l'ile (à cause de la politique de la terre brulée)...

 

bref, ce n'est pas simple et pas fini (je pense aux patrons qui vont découvrir leurs entreprises pillées et brulées.... (et qui dit patrons, dit employés qui vont se retrouver sans emploi, donc sans revenus, mais, avec du ressentiment)

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, christophe 38 a dit :

bonjour

 

Le PR envisage un referendum national, en Nouvelle Cal, sur le degel du corps electoral... https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvelle-caledonie-emmanuel-macron-pret-a-aller-au-referendum-national-sur-la-reforme-du-corps-electoral-1491194.html

hummmm

je "comprends" les kanaks qui veulent etre les seuls à participer....

et, sur le Caillou, un referendum limité aux seuls votants sur l'ile "m'inquiete" : avec cette crise, j'ai peur que certains zoreilles rentrent définitivement et se désinteressent de l'ile (à cause de la politique de la terre brulée)...

 

bref, ce n'est pas simple et pas fini (je pense aux patrons qui vont découvrir leurs entreprises pillées et brulées.... (et qui dit patrons, dit employés qui vont se retrouver sans emploi, donc sans revenus, mais, avec du ressentiment)

Croire qu'un référendum de ce type raménera le calme est totalement illusoire. 

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, nemo a dit :

Croire qu'un référendum de ce type raménera le calme est totalement illusoire. 

L'objectif c'est de légitimer l'autorité ... rien de plus. Sauf que les "natives" savent qu'ils ont déjà perdu la parties "légitime" du simple fait de leur nombre. La seul issue c'est une forme d'épuration "éthique" pour modifier le corps électoral.

Et cette épuration ne passera que par l'intimidation.

Idéalement c'est un régime différentié qu'il faudrait créer avec des zones "natives" et des zones régime général. Des sortes de réserves avec un status spécifique ethnique. Mais à priori c'est non compatible avec la constitution.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, g4lly a dit :

L'objectif c'est de légitimer l'autorité ... rien de plus. Sauf que les "natives" savent qu'ils ont déjà perdu la parties "légitime" du simple fait de leur nombre. La seul issue c'est une forme d'épuration "éthique" pour modifier le corps électoral.

Et cette épuration ne passera que par l'intimidation.

Idéalement c'est un régime différentié qu'il faudrait créer avec des zones "natives" et des zones régime général. Des sortes de réserves avec un status spécifique ethnique. Mais à priori c'est non compatible avec la constitution.

Si la Kanaky a un avenir ce serait une association entièrement nouvelle avec la république qui est donc à inventer. En séparant différent statut pas forcément sur une base de découpage du territoire mais plus en terme de type de compétences. C'est négociable je pense mais cela voudrait dire que la métropole renonce à régenter certain point.

 

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Je sais que c'est symbolique et simplement un geste, mais pourquoi ne pas changer le nom en officiel de ce territoire en Kanaky pour commencer ?

Nouvelle Calédonie ca vient de James Cook, pas très français de toute façon :laugh:

Edited by Titus K
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, g4lly a dit :

Des sortes de réserves avec un status spécifique ethnique. Mais à priori c'est non compatible avec la constitution.

On le fait avec le droit coutumier, qui est inscrit dans la constitution (article 75), et malgré le côté équilibriste, grand écart, ça n'a pas l'air de trop mal se passer :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Statut_civil_coutumier_de_Nouvelle-Calédonie

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Le scandale, c'est moins que les Zoreilles soient malheureux de ne pas avoir le droit de vote [à toutes les élections], que l'inverse : ces Zoreilles qui s'installent en Nouvelle Calédonie, qui n'ont pas le droit de vote [à toutes les élections] et ne s'en trouvent pas beaucoup plus malheureux.

Ils apportent par leur existence une forme de démenti à l'idéologie démocratique, et apportent de l'eau au moulin de l'idéologie de tous les régimes non démocratiques du monde qui n'ont de cesse de vouloir prouver qu'une population peut être la plus heureuse du monde dès lors que l'État est géré par une technocratie non élue mais efficace.

Du moment qu'ils gagnent de l'argent et qu'ils paient peu d’impôts, que leurs enfants vont à l'école, qu'ils sont soignés quand ils vont à l'hôpital, ça leur est égal de ne pas pouvoir voter [à toutes les élections].

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Wallaby a dit :

Le scandale, c'est moins que les Zoreilles soient malheureux de ne pas avoir le droit de vote, que l'inverse : ces Zoreilles qui s'installent en Nouvelle Calédonie, qui n'ont pas le droit de vote et ne s'en trouvent pas beaucoup plus malheureux.

Ils apportent par leur existence une forme de démenti à l'idéologie démocratique, et apportent de l'eau au moulin de l'idéologie de tous les régimes non démocratiques du monde qui n'ont de cesse de vouloir prouver qu'une population peut être la plus heureuse du monde dès lors que l'État est géré par une technocratie non élue mais efficace.

Du moment qu'ils gagnent de l'argent et qu'ils paient peu d’impôts, que leurs enfants vont à l'école, qu'ils sont soignés quand ils vont à l'hôpital, ça leur est égal de ne pas pouvoir voter.

Et si Technocracy Inc. réussit à s'établir en Nouvelle-Calédonie, il ne suffira plus que de 660 h de travail par an pour arriver à l'aisance matérielle et un certain bonheur de vivre, sans s'épuiser au travail :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_technocratique

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Wallaby said:

Le scandale, c'est moins que les Zoreilles soient malheureux de ne pas avoir le droit de vote, que l'inverse : ces Zoreilles qui s'installent en Nouvelle Calédonie, qui n'ont pas le droit de vote et ne s'en trouvent pas beaucoup plus malheureux.

Ils apportent par leur existence une forme de démenti à l'idéologie démocratique, et apportent de l'eau au moulin de l'idéologie de tous les régimes non démocratiques du monde qui n'ont de cesse de vouloir prouver qu'une population peut être la plus heureuse du monde dès lors que l'État est géré par une technocratie non élue mais efficace.

Du moment qu'ils gagnent de l'argent et qu'ils paient peu d’impôts, que leurs enfants vont à l'école, qu'ils sont soignés quand ils vont à l'hôpital, ça leur est égal de ne pas pouvoir voter.

Tu sais que tous les calédoniens votent aux élections nationales comme tout le monde ? Le gel du corps électoral ne s'applique qu'aux élections provinciales. Ton raisonnement est vraiment très bizarre :blink:

Voir par exemple : https://www.vie-publique.fr/loi/292831-nouvelle-caledonie-projet-de-loi-corps-electoral-et-loi-du-15-avril-2024#:~:text=Ce corps électoral est gelé à l'année 1998 depuis,spéciale pour les élections provinciales.

Quote

Le corps électoral pour les élections provinciales de la Nouvelle-Calédonie est défini à l'article 77 de la Constitution et à l'article 188 de la loi organique du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie. Ce corps électoral est gelé à l'année 1998 depuis la réforme constitutionnelle du 23 février 2007. Ainsi, en 2023, environ 20% des citoyens (42 596 électeurs) étaient inscrits sur la liste électorale générale de Nouvelle-Calédonie sans être inscrites sur la liste électorale spéciale pour les élections provinciales.

 

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Rivelo a dit :

Tu sais que tous les calédoniens votent aux élections nationales comme tout le monde ? Le gel du corps électoral ne s'applique qu'aux élections provinciales. Ton raisonnement est vraiment très bizarre :blink:

Voir par exemple : https://www.vie-publique.fr/loi/292831-nouvelle-caledonie-projet-de-loi-corps-electoral-et-loi-du-15-avril-2024#:~:text=Ce corps électoral est gelé à l'année 1998 depuis,spéciale pour les élections provinciales.

Pour tenir compte de ta remarque, je rajoute [à toutes les élections] derrière "droit de vote" dans mon précédent message.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, nemo a dit :

Croire qu'un référendum de ce type raménera le calme est totalement illusoire. 

Je n ai jamais dit le contraire

 

 

Simplement, aujourd'hui, c est l argent de l ensemble des français qui est utilisé là bas.

 

Je répète ce que j écrivais l an dernier : certains locaux veulent l indépendance et l argent de la France...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,966
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...