Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Airbus A-380


Guest Guest
 Share

Recommended Posts

Je ne sais pas si c'est la meilleure des idées un open fan, j'ai toujours entendu dire que c'était affreusement bruyant. Pour un truc écolo cela risque de faire désordre non? :sinterrogec:

 

Edited by MH
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, MH a dit :

Je ne sais pas si c'est la meilleure des idées un open fan, j'ai toujours entendu dire que c'était affreusement bruyant. Pour un truc écolo cela risque de faire désordre non? :sinterrogec:

Ce qui fait désordre c'est de représenter 4% des émissions de CO2 ce la planète et d'être en constante augmentation. 

Pour le bruit on diminuera bien le problème en bossant dessus 

Link to comment
Share on other sites

34 minutes ago, clem200 said:

Ce qui fait désordre c'est de représenter 4% des émissions de CO2 ce la planète et d'être en constante augmentation. 

Pourquoi désordre. L'aviation est super "efficiente" difficile de faire beaucoup mieux. Elle a presque un côté exemplaires dans son contrôle de la consommation et donc des émissions. Certes c'est plus lié au coût carburant qu'à l'aspect environnement, mais ça reste très efficace.

Ajoute à ça le faible besoin d'infrastructures et le faible impact foncier. Tu te retrouves avec une activité assez souple, rapide, et dont l'impact n'est pas immense loin de là.

Une route, une voie ferrée, un canal c'est une plaie environnementale qui segmente l'espace naturel et donc la vie animale par exemple. En plus d'avoir un énorme impact pour sa construction.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 21/07/2022 à 22:54, g4lly a dit :

Pourquoi désordre. 

Je reprends juste le terme de MH

Ce que tu dis est vrai mais très loin de l'acceptabilité sociale du moment. Ça devient presque honteux de prendre l'avion pour partir en vacances

Un peu d'efficience supplémentaire fera passer la pillule ^^

Edited by clem200
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 21/07/2022 à 23:46, clem200 a dit :

Je reprends juste le terme de MH

Ce que tu dis est vrai mais très loin de l'acceptabilité sociale du moment. Ça devient presque honteux de prendre l'avion pour partir en vacances

Un peu déficience supplémentaire fera passer la pillule ^^

perso j'ai pas honte de prendre l'avion pour partir en vacances pour découvrir un autre pays, surtout s'il est loin ou sans autre possibilité d'accès.

De plus si l'on compare la découverte d'une culture à travers un filtre narratif éditorial (journal, tv, politique) et celle IRL, on partirait moins souvent en guerre, et on soutiendrait moins d'enfoirés.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 21/07/2022 à 22:54, g4lly a dit :

Pourquoi désordre. L'aviation est super "efficiente" difficile de faire beaucoup mieux. Elle a presque un côté exemplaires dans son contrôle de la consommation et donc des émissions. Certes c'est plus lié au coût carburant qu'à l'aspect environnement, mais ça reste très efficace.

Ajoute à ça le faible besoin d'infrastructures et le faible impact foncier. Tu te retrouves avec une activité assez souple, rapide, et dont l'impact n'est pas immense loin de là.

Une route, une voie ferrée, un canal c'est une plaie environnementale qui segmente l'espace naturel et donc la vie animale par exemple. En plus d'avoir un énorme impact pour sa construction.

4% d'impact direct ramené à l'utilité pour l'ensemble de la population, justement si, c'est énormissime. 

Songe que pour une seule personne, un seul voyage intercontinental te fait cramer ton budget carbone annuel. Une seule personne, un seul voyage. 
Ramené à une seule personne, il y a des choses plus essentielles que de voyage, comme se nourrir et se soigner par exemple. 

Dans le monde, très peu de personnes prennent l'avion. Et dans ce très peu de personne, la majorité de l'empreinte est le fait d'un très petit nombre qui prend souvent l'avion. L'injustice s'accroit donc. C'est donc une minorité de la population qui s'octroie le droit de polluer beaucoup plus que de raison. 

La raison... C'est bien cela qui manque. Sans prendre l'avion, j'ai une empreinte carbone qui tourne autour de 4,5T par an. C'est moins que moitié moins de la moyenne française, et c'est toujours le double de ce qu'il faudra atteindre. Comment on fait avec l'avion ?

L'avion en lui-même n'est pas non plus le problème. C'est l'usage qu'on en fait. Il y a derrière toute la pollution générée et facilité par le transport aérien de masse. 

Dire que l'aviation est efficiente et parler de son exemplarité est hors sujet. C'est l'usage qu'il faut questionner.

Tu prends l'exemple du train. Oui une ligne de train a un impact énorme. Mais cet impact est sans commune mesure avec l'empreinte carbone de l'avion. J'avais fait un jour l'exercice sur la LGV Bordeaux/Paris... J'avais reproché à Xavier Tytelman qui avait fait une vidéo sur le sujet, de ne prendre en compte que les chiffres absolu pour donner l'avantage à l'avion, sans jamais le ramener au nombre de passagers transporté, qui aurait rendu la conclusion de sa vidéo complètement ridicule. 

Et comparaison n'est pas raison. Il faut autant réduire l'usage de l'aviation que celle de l'ensemble des transport. Sans compter que l'aviation, malgré son "efficience", est, d'un point de vue environnemental, le secteur dont l'impact négatif croit le plus rapidement avec des prévision de croissance exponentielles qui fait que même si demain on fait des avions qui polluent deux fois moins, l'impact sera de toute façon plus important. 

Il y a 10 heures, rendbo a dit :

perso j'ai pas honte de prendre l'avion pour partir en vacances pour découvrir un autre pays, surtout s'il est loin ou sans autre possibilité d'accès.

De plus si l'on compare la découverte d'une culture à travers un filtre narratif éditorial (journal, tv, politique) et celle IRL, on partirait moins souvent en guerre, et on soutiendrait moins d'enfoirés.

Pour les deux cas cités, l'avion n'est pas le seul moyen. Il facilite, il est plus pratique/rapide, mais tu peux faire autrement....Mais ça nécessite des "sacrifices" importants. Et si je mets sacrifice entre guillemets, c'est qu'on parle toujours de loisir, non de remettre une question de survie en cause. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Reprenons.

Un ULM genre Rizen vole en croisière eco à plus de 200km/h et consomme 4.5l pour deux passagers et les bagages.

L'engin ne nécessite aucune infrastructures. Pas de route pas de voie ferrée... Juste un champ de patates au départ et a l'arrivée.

Balayer cette solution avec l'eau du bain semble pour le moins idéologique.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, bubzy a dit :

Songe que pour une seule personne, un seul voyage intercontinental te fait cramer ton budget carbone annuel. Une seule personne, un seul voyage. 
Ramené à une seule personne, il y a des choses plus essentielles que de voyage, comme se nourrir et se soigner par exemple. 

Variable selon la distance intercontinentale (si le site est fiable) :

Paris - New York 1,863t eqCO²

Londres-Sydney 5,438t eqCO²

https://restonslespiedssurterre.fr/lheure-du-bilan-carbone/

https://flightemissionmap.org/#Paris/48.8566,2.3522/160/20000

 

Edited by Benoitleg
Link to comment
Share on other sites

15 hours ago, bubzy said:

Tu prends l'exemple du train. Oui une ligne de train a un impact énorme. Mais cet impact est sans commune mesure avec l'empreinte carbone de l'avion. J'avais fait un jour l'exercice sur la LGV Bordeaux/Paris...

Parce que tu fais une fixation sur le carbone. Les LGV, comme les autoroutes coupent littéralement l'espace naturel en proposant des barrière infranchissable au animaux terrestre par exemple ... ok tout le monde s'en branle je te le concède ... mais tu ne peux pas me dire sur ce sujet que se passer de "voie terrestre" n'est pas positif pour la vie des animaux terrestre.

On ne parlera même pas ici des effet environnementaux du "maintien en condition" des voies terrestre ... la pollution locale lors du lessivage par la pluie, du traitement par le sel etc. etc.

Tu auras beau y mettre des trains électrique ou des voiture électrique ca ne changera pas beaucoup l'effet néfaste sur l'environnement des sortes de tranchée industrielles traversant tout le pays.

Et le jour ou le transport aérien sera moins émetteur de CO² local ... électrique ou autre ... on fera quoi ... on racontera au gens qu'on s'est encore trompé qu'il faut dorénavant prendre l'avion, et rendre l'autoroute à la "nature"?

Tu produirais des autoroute en tranchée couverte avec une concentration de la pollution et un retraitement interne ... qui n’affecterait pas la faune et la flore de surface le débat serait différent.

Mais balayer d'un revers de la main la surface neutralisé par l'artificialisation des sols lié à l'habitat et au transport me semble assez cavalier.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, g4lly a dit :

Mais balayer d'un revers de la main la surface neutralisé par l'artificialisation des sols lié à l'habitat et au transport me semble assez cavalier.

Je ne le balaie pas d'un revers de la main. 

Mais il faut conceder que des espaces sauvages en France, il n'y en a plus depuis belle lurette. Et que le maintien des voies terrestres de transport qui découpent les espaces naturels ne sont qu'une goutte dans l'océan sur la totalité de la pression qu'on met sur les écosystèmes. Car il y a l'étalement urbain, l'artificialisation des sols, le remembrement qui a réduit les espaces de vie comme peau de chagrin, la pollution lumineuse et sonore qui empêche plusieurs races d'animaux de se reproduire, et j'en passe. 

Non vraiment, le découpage du territoire comme argument à opposer aux "anti-aérien", c'est le Graal. Mais quand on considère la globalité de l'impact de l'homme sur l'environnement, et donc en prenant aussi en compte le forçage radiatif, argument devient à la limite du ridicule. 

Il y a 4 heures, g4lly a dit :

Et le jour ou le transport aérien sera moins émetteur de CO² local ... électrique ou autre ... on fera quoi ... on racontera au gens qu'on s'est encore trompé qu'il faut dorénavant prendre l'avion, et rendre l'autoroute à la "nature"?

C'est juste impossible. L'aérien (dans son modèle actuel) est le mode de transport qui dépense le plus de joules par km et tonne transporté. On ne peut pas balayer la physique d'un revers de la main non plus. 

Pour revenir à ce que j'ai cité précédemment. Pour réduire ta propre empreinte écologique, le premier truc à arrêter pour le profil type d'un français qui prend l'avion de façon régulière, c'est d'arrêter. L'effet sur son bilan environnemental est immédiat. Vient ensuite le fait de consommer moins de viande et d'essayer de consommer local pour réduire l'empreinte due aux transports qu'indirectement il utilise (moins de camions, de route), etc. 

Les solutions ne sont pas opposables entre elles, ce qu'oublient les "pro-avion", elles doivent toutes être considérées en même temps car notre empreinte écologique est juste ÉNORME 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Ben pour raccrocher au sujet. Un A380 haute densité serait une des réponses au problème. J'ai bien dit "une des". Pourquoi ? Car si, par plusieurs leviers différents on limitait la croissance du transport aérien, que ce soit par la quantité de CO2 par ligne par exemple, ou en limitant le nombre de vol par personne... Bref,  ou par tout élément susceptible de ne pas créer un effet rebond, alors un avion comme l'A380 aurait son rôle à jouer. 

un A380 NEO en haute densité offrirait une empreinte carbone beaucoup plus interessante que si on se met à faire de l'inter continental avec du 321XL par exemple. Mais il y aura toujours une contrainte. Moins de vols, moins d'horaire, moins de flexibilité. Tout en laissant à la population la possibilité de pouvoir se déplacer. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, bubzy a dit :

Ben pour raccrocher au sujet. Un A380 haute densité serait une des réponses au problème. J'ai bien dit "une des". Pourquoi ? Car si, par plusieurs leviers différents on limitait la croissance du transport aérien, que ce soit par la quantité de CO2 par ligne par exemple, ou en limitant le nombre de vol par personne... Bref,  ou par tout élément susceptible de ne pas créer un effet rebond, alors un avion comme l'A380 aurait son rôle à jouer. 

un A380 NEO en haute densité offrirait une empreinte carbone beaucoup plus interessante que si on se met à faire de l'inter continental avec du 321XL par exemple. Mais il y aura toujours une contrainte. Moins de vols, moins d'horaire, moins de flexibilité. Tout en laissant à la population la possibilité de pouvoir se déplacer. 

je peux ?

 

tout ce que vous écrivez au dessus, je ne le trouve pas absurde.

 

mais, alors, pourquoi se limiter à l'avion ?

pourquoi ne pas inclure, par exemple, l'impact carbone d'une voiture (hit parade des plus polluantes à la fabrication, de celles en utilisation, voire au démantèlement)

 

Pourquoi ne pas avoir un bilan carbone (en poussant encore) de notre impact informatique (le cloud et les data centers), ou de nos achats (le zoli T Shirt fabriqué en Chine ou le jean fabriqué en Turquie (ça bouffe de l'eau, la fabrication d'un jean's)... ou interdire la vente d’électroménager trop gourmand en énergie ou en eau ?

 

 

mais, tout ceci va nous inciter à vivre dans des grottes, avec des peaux de bêtes et à nous déplacer en vélo...

 

 

alors que tous ces éléments ne sont que des conséquences, pas des causes...................

personne ne parle des causes ...........

Edited by christophe 38
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, christophe 38 a dit :

je peux ?

 

tout ce que vous écrivez au dessus, je ne le trouve pas absurde.

 

mais, alors, pourquoi se limiter à l'avion ?

Personne ne se limite à l'avion. On parle de l'avion, on limite l'avion. Nous serions un forum de bouchers qu'on parlerai de viande aussi, ou de mode, ou de voiture...

@g4lly, avant de kicker la discussion, as tu la possibilité de déplacer les derniers posts dans un fil idoine pour pas perdre le lien?

il y a 21 minutes, christophe 38 a dit :

pourquoi ne pas inclure, par exemple, l'impact carbone d'une voiture (hit parade des plus polluantes à la fabrication, de celles en utilisation, voire au démantèlement)

tout inclure on dit. Sur la base de l'ACV de chaque chose pour ne rien oublier et pas entendre avion ou voiture à zéro émission. 

il y a 21 minutes, christophe 38 a dit :

Pourquoi ne pas avoir un bilan carbone (en poussant encore) de notre impact informatique (le cloud et les data centers)

ça existe. Et on le connait de façon globale. Et on sait comment agir dessus aussi. 

il y a 21 minutes, christophe 38 a dit :

ou de nos achats (le zoli T Shirt fabriqué en Chine ou le jean fabriqué en Turquie (ça bouffe de l'eau, la fabrication d'un jean's)... ou interdire la vente d’électroménager trop gourmand en énergie ou en eau ?

tout ça, ça peut se faire.

il y a 21 minutes, christophe 38 a dit :

mais, tout ceci va nous inciter à vivre dans des grottes, avec des peaux de bêtes et à nous déplacer en vélo...

Et bien non. Argument maintes fois repris. On peut voyager sans prendre l'avion. On peut manger, et bien même, en limitant la quantité de viande. On peut s'habiller correctement sans avoir à porter un Tshirt neuf toutes les semaines. On peut aller sur Internet et regarder de belles vidéos sans que ça soit en 8K et tout en rendant la vie agréable...

il y a 21 minutes, christophe 38 a dit :

alors que tous ces éléments ne sont que des conséquences, pas des causes...................

heu... si, ce sont des causes, tout dépend de quel bout tu prends le problème

il y a 21 minutes, christophe 38 a dit :

personne ne parle des causes ...........

De quoi veux tu parler ? Le besoin de croissance dans notre modèle économique (la création monétaire), le capitalisme (ou tout système productiviste), l'avarice de l'homme ? Ou autre ? 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, bubzy a dit :

Personne ne se limite à l'avion. On parle de l'avion, on limite l'avion. Nous serions un forum de bouchers qu'on parlerai de viande aussi, ou de mode, ou de voiture...

@g4lly, avant de kicker la discussion, as tu la possibilité de déplacer les derniers posts dans un fil idoine pour pas perdre le lien?

tout inclure on dit. Sur la base de l'ACV de chaque chose pour ne rien oublier et pas entendre avion ou voiture à zéro émission. 

ça existe. Et on le connait de façon globale. Et on sait comment agir dessus aussi. 

tout ça, ça peut se faire.

Et bien non. Argument maintes fois repris. On peut voyager sans prendre l'avion. On peut manger, et bien même, en limitant la quantité de viande. On peut s'habiller correctement sans avoir à porter un Tshirt neuf toutes les semaines. On peut aller sur Internet et regarder de belles vidéos sans que ça soit en 8K et tout en rendant la vie agréable...

heu... si, ce sont des causes, tout dépend de quel bout tu prends le problème

De quoi veux tu parler ? Le besoin de croissance dans notre modèle économique (la création monétaire), le capitalisme (ou tout système productiviste), l'avarice de l'homme ? Ou autre ? 

les causes, ou la cause, de mon point de vue, c'est la surpopulation : en 1900, la population du globe etait d'1.5 milliard d'habitants

Il y en a plus, en ce moment, juste en Chine (juste dans un pays)

Il y en a presque autant en Inde (juste sur le sous-continent)

en 2030, en Afrique, il y aura ce chiffre (juste sur un continent)

Nous approchons les 8 milliards d’êtres humains sur terre ; ces activités humaines, cette vie, n'est elle pas une bonne cause du rechauffement climatique ?  https://www.compteur.net/compteur-population-mondiale-ancien/

 

je ne vais pas remonter à la période de Lucy où il y avait 250 000 homnidés sur la planete (pas facile, les rencontres du samedi soir)...

Edited by christophe 38
Link to comment
Share on other sites

Ce n'est absolument pas une cause, c'est un facteur aggravant. 

Il est tout à fait possible de vivre à 10 milliards sur terre et de faire en sorte que nous soyons heureux sans avoir à détruire l'environnement qui nous fait vivre. 

Car si la surpopulation est un des facteurs, le plus grave des facteurs est représenté par les modes de vie les plus impactants. 

Qui peut dire qu'une vie est plus importante qu'une autre ? Personne. Par conséquent on fait quoi ? On zigouille ?

Regarde le graphique suivant. 

 

spacer.png

Tu vois toujours le problème par le prisme du nombre ? Moi non

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Mais quel est le rapport ? Moi j'ai des tomates autour de moi et c'est pas le problème !

(Je le fais en mode humour bon enfant hein...)

À Mayotte Y'a du monde, beaucoup trop de monde, certes. Mais ça reste une petite île pas très représentative de la situation globale. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, bubzy a dit :

Ce n'est absolument pas une cause, c'est un facteur aggravant. 

Il est tout à fait possible de vivre à 10 milliards sur terre et de faire en sorte que nous soyons heureux sans avoir à détruire l'environnement qui nous fait vivre. 

Car si la surpopulation est un des facteurs, le plus grave des facteurs est représenté par les modes de vie les plus impactants. 

Qui peut dire qu'une vie est plus importante qu'une autre ? Personne. Par conséquent on fait quoi ? On zigouille ?

Regarde le graphique suivant. 

 

spacer.png

Tu vois toujours le problème par le prisme du nombre ? Moi non

On est à huit milliards d’êtres humains.

A sept ce doit être plus facile de trouver des terres arables, de se nourrir, de consommer, de se loger, de respirer, d’être moins sujet aux pénuries et aux épidémies etc…
C’est valable pour un pays comme la France, à 55 millions ça serait mieux qu’à 60.

Surtout quand on sait que les populations les plus pauvres veulent légitimement rapprocher leur niveau de vie de ceux des plus riches.

Edited by rodac
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, rodac a dit :

On est à huit milliards d’êtres humains.

A sept ce doit être plus facile de trouver des terres arables, de se nourrir, de consommer, de se loger, de respirer, d’être moins sujet aux pénuries et aux épidémies etc…
C’est valable pour un pays comme la France, à 55 millions ça serait mieux qu’à 60.

Surtout quand on sait que les populations les plus pauvres veulent légitimement rapprocher leur niveau de vie de ceux des plus riches.

Le fait est que les 10% d'habitants les plus riches de la planète sont ceux qui on l'impact le plus important (et c'est pas seulement point de vue impact climatique). 

10% des habitants --> 50% du problème. 

Mathématiquement et logiquement donc, le facteur influençant à prendre en compte n'est pas prioritairement la population. 

Il y a, dans notre monde, une grande injustice. Que ce soit dans les pays pauvres ou riches, se sont toujours les plus fragiles qui paient en premier, y compris de leur vie. Lorsque donc le système nature va s'emballer, lorsque les morts vont commencer à se compter par millions, la population va décroitre, mais la pression environnementale persistera. 

D'un autre côté, on sait très bien que notre bonheur n'est pas indexé sur note mode de vie (un tel par an, 250grs de steack par jour, 3 aller retour en avion/an, une voiture neuve tous les 5 ans, des tones de merdes achetées sur Amazon/Wish/Zara en permanence). 
Notre besoin de déplacement peut être revu à la baisse. 
Notre agriculture peut redevenir durable.
Notre alimentation peut devenir beaucoup moins nocive pour nous et notre environnement
Et dans le même temps, puisqu'une majorité de la population mondiale est composée de paysans qui vivent de leur terre, on peut la leur rendre à ceux qu'on a dégagé de chez eux pour faire des champs d'huile de palme, de Cacao, qu'on a forcé à travailler dans les mines et industrie... 

La justice est possible, et on PEUT vivre à 8 milliards de façon à avoir un impact soutenable. 

Mais il est préférable pour nous, riche, de nous contenter de dire que le problème, c'est l'autre. Et que sa vie ne vaut pas mieux que notre mode de vie. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, bubzy a dit :

Le fait est que les 10% d'habitants les plus riches de la planète sont ceux qui on l'impact le plus important (et c'est pas seulement point de vue impact climatique). 

10% des habitants --> 50% du problème. 

Mathématiquement et logiquement donc, le facteur influençant à prendre en compte n'est pas prioritairement la population. 

Il y a, dans notre monde, une grande injustice. Que ce soit dans les pays pauvres ou riches, se sont toujours les plus fragiles qui paient en premier, y compris de leur vie. Lorsque donc le système nature va s'emballer, lorsque les morts vont commencer à se compter par millions, la population va décroitre, mais la pression environnementale persistera. 

D'un autre côté, on sait très bien que notre bonheur n'est pas indexé sur note mode de vie (un tel par an, 250grs de steack par jour, 3 aller retour en avion/an, une voiture neuve tous les 5 ans, des tones de merdes achetées sur Amazon/Wish/Zara en permanence). 
Notre besoin de déplacement peut être revu à la baisse. 
Notre agriculture peut redevenir durable.
Notre alimentation peut devenir beaucoup moins nocive pour nous et notre environnement
Et dans le même temps, puisqu'une majorité de la population mondiale est composée de paysans qui vivent de leur terre, on peut la leur rendre à ceux qu'on a dégagé de chez eux pour faire des champs d'huile de palme, de Cacao, qu'on a forcé à travailler dans les mines et industrie... 

La justice est possible, et on PEUT vivre à 8 milliards de façon à avoir un impact soutenable. 

Mais il est préférable pour nous, riche, de nous contenter de dire que le problème, c'est l'autre. Et que sa vie ne vaut pas mieux que notre mode de vie. 

On est bien sur hors sujet, mais une petite dernière. Il ne s’agit pas de culpabiliser qui que ce soit. Les pays pauvres sont les premières victimes de la surpopulation. Le monde est fini, il serait temps d’en tenir compte.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, rodac a dit :

On est bien sur hors sujet, mais une petite dernière. Il ne s’agit pas de culpabiliser qui que ce soit. Les pays pauvres sont les premières victimes de la surpopulation. Le monde est fini, il serait temps d’en tenir compte.

Le monde est fini oui, mais la surpopulation n'est pas LE problème ni même la cause des malheurs. La surexploitation des ressources, oui.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 02/08/2022 à 18:55, g4lly a dit :

Probablement parce qu'il vit à Mayotte où il voit l'effet du nombre.

cépafo.

disons que, selon l'INSEE, nous sommes 280 000 ; selon les comptages en consommation d'eau ou en tonnage de riz, nous serions entre 600 et 650 000 habitants.

disons, pour éclairer le propos que l'écologie est un souci de riche. celui qui creve de faim s'en fout de tuer une tortue en voie de disparition, ou de pecher avec un berlingot de javel et d'empoisonner 7 km de ruisseau. il a son poisson, ses poissons et il pourra peut etre meme en vendre un peu.

la pyramide de Maslow ? nous sommes à peine au premier étage ; quand j'interceptais des bateaux de clandestins vetus d'un short dont on n'aurait pas voulu comme chiffon et d'un t shirt à la meme enseigne, ces gens, ces humains, viennent chercher de quoi vivre mieux.

dans l'absolu, ils veulent vivre avec un frigo plein, de l'eau au robinet (comprendre qu'ils vivent dans des cases en tole ondulée, sur de la terre battue et n'ont rien comme confort sommaire). ils aspirent simplement à vivre comme nous.

 

vous connaissez le site ? https://www.worldometers.info/fr/population-mondiale/

nous arriverons à 8 milliards au printemps prochain.

les marqueurs de la croissance de la population :

Au commencement de l’Agriculture, vers 8000 av. J.-C., la population mondiale était d’à peu près 5 millions. Durant les 8000 ans qui ont séparé cette période au début de notre ère celle-ci a atteint 200 millions (certaines études l’estiment à entre 300 et 600 millions ce qui révèle le degré d’incertitude propre aux estimations de population sur cette période).

Le révolution industrielle créa un fort bouleversement : alors qu’il avait fallu attendre des millénaires à la population mondiale pour atteindre le milliard d’individus, celle-ci a doublé et donc dépassé les 2 milliards en à peine 130 ans (1930), puis 3 milliards en 30 ans (1960), 4 milliards après 15 autres années (1974) et 5 milliards en seulement 13 ans (1987).

Au cours du 20ème siècle, la population mondiale est passé de 1,65 milliard à 6 milliards.

En 1970, la population mondiale représentait la moitié de celle d’aujourd’hui.

Les taux de croissance diminuant, il faudra plus de 200 ans pour que la population double de nouveau.

Sources:

Historical Estimates of World Population - US Census Bureau

The World at Six Billion, World Population, Year 0 to near stabilization [Pdf file] - United Nations Population Division

 

 

Les dates clés dans l’évolution de la population mondiale

 

8 milliards (2023)

Selon de récentes études menées par l’ONU, la population mondiale devrait atteindre 8 milliards d’habitants au printemps 2023.

7 milliards (2011)

D’après l’ONU, c’est le 31 octobre 2011 que la population mondiale a atteint 7 milliards d’habitants.
Le Bureau du recensement des États-Unis a quant à lui estimé que le nombre record des 7 milliards n’a été atteint que le 12 Mars 2012.

6 milliards (1999)

Selon l’ONU, les 6 milliards d’individus ont été atteints le 12 Octobre 1999 (célébré pour cette occasion). Le Bureau du recensement des États-Unis a quant à lui attribué la date du 22 Juillet 1999 à 3:49 (heure de Greenwich) à cet événement. Cependant, selon leur site, il est probable que la présente date change avec les mises à jour des estimations.

Dates clés antérieures:

5 milliards: 1987

4 milliards: 1974

3 milliards: 1960

2 milliards: 1927

1 milliards: 1804

 

 

 

Pour la faire tres courte, serieusement, tu penses que la Terre peut nourrir combien de milliards d'habitants ?

combien de voitures, de clims, de chauffages, d'ordi (cloud)

bref, tu ne penses pas qu'il y a une relation entre le nombre d'habitants et la consommations d'énergie, le réchauffement ?

 

 

Il y a 23 heures, bubzy a dit :

Mais quel est le rapport ? Moi j'ai des tomates autour de moi et c'est pas le problème !

(Je le fais en mode humour bon enfant hein...)

À Mayotte Y'a du monde, beaucoup trop de monde, certes. Mais ça reste une petite île pas très représentative de la situation globale. 

yes,

 

l'Afrique à la fin de la colonisation, c'etait 250 millions d'habitants (fin des années 60) ; dans les 5 ans, elle sera à 1.5 milliards...

et tu penses qu'il y aura de la terre pour cultiver, pour nourrir ? de l'eau ?

Il y a 5 heures, bubzy a dit :

Le fait est que les 10% d'habitants les plus riches de la planète sont ceux qui on l'impact le plus important (et c'est pas seulement point de vue impact climatique). 

10% des habitants --> 50% du problème. 

Mathématiquement et logiquement donc, le facteur influençant à prendre en compte n'est pas prioritairement la population. 

Il y a, dans notre monde, une grande injustice. Que ce soit dans les pays pauvres ou riches, se sont toujours les plus fragiles qui paient en premier, y compris de leur vie. Lorsque donc le système nature va s'emballer, lorsque les morts vont commencer à se compter par millions, la population va décroitre, mais la pression environnementale persistera. 

D'un autre côté, on sait très bien que notre bonheur n'est pas indexé sur note mode de vie (un tel par an, 250grs de steack par jour, 3 aller retour en avion/an, une voiture neuve tous les 5 ans, des tones de merdes achetées sur Amazon/Wish/Zara en permanence). 
Notre besoin de déplacement peut être revu à la baisse. 
Notre agriculture peut redevenir durable.
Notre alimentation peut devenir beaucoup moins nocive pour nous et notre environnement
Et dans le même temps, puisqu'une majorité de la population mondiale est composée de paysans qui vivent de leur terre, on peut la leur rendre à ceux qu'on a dégagé de chez eux pour faire des champs d'huile de palme, de Cacao, qu'on a forcé à travailler dans les mines et industrie... 

La justice est possible, et on PEUT vivre à 8 milliards de façon à avoir un impact soutenable. 

Mais il est préférable pour nous, riche, de nous contenter de dire que le problème, c'est l'autre. Et que sa vie ne vaut pas mieux que notre mode de vie. 

le probleme n'est pas de vivre à 8 milliards ; ce chiffre n'est qu'une étape au printemps prochain, pas une fin ;

en 2037, 9 milliards d'habitants,

en 2055 10 milliards

en 2100, 11.2 milliards (presque 50% de plus qu'en 2023)...

Edited by christophe 38
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, christophe 38 a dit :

l'Afrique à la fin de la colonisation, c'etait 250 millions d'habitants (fin des années 60) ; dans les 5 ans, elle sera à 1.5 milliards...

et tu penses qu'il y aura de la terre pour cultiver, pour nourrir ? de l'eau ?

 

1,5 milliards d'habitants sur 30 millions de km² (surface de l'Afrique), on arrive à 50 habitants au km², et même en considérant que seule la moitié du continent est apte à la culture (9 millions de km² pour le Sahara et quelques autres terres plus ou moins incultes), on arrive à 100 hab./km², soit encore moins que la France (105 h/km²) ou Cuba (107 h/km²). Ca paraît supportable et moins serré qu'une cabine haute densité d'un Airbus A-380 (oh le bôô rattrapage de HS).

Edited by Benoitleg
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Benoitleg a dit :

1,5 milliards d'habitants sur 30 millions de km² (surface de l'Afrique), on arrive à 50 habitants au km², et même en considérant que seule la moitié du continent est apte à la culture (9 millions de km² pour le Sahara et quelques autres terres plus ou moins incultes), on arrive à 100 hab./km², soit encore moins que la France (105 h/km²) ou Cuba (107 h/km²). Ca paraît supportable et moins serré qu'une cabine haute densité d'un Airbus A-380 (oh le bôô rattrapage de HS).

et combien de terres inhabitables parce qu'incultivables (trop loin de l 'eau ? ) ; regarde la savane : elle a poussé grace aux pluies ; quand elles sont finies, c'est 6 mois sec (de chez sec) ; je ne te parle pas des criquets et autres invasions qui détruisent tout derriere elles..

ensuite, concernant la population, en 50 ans, elle est passée de 250 millions à 6 fois plus.

Mais, 1.5 milliard n'est pas le but ultime ; et, si en 50 ans, elle se multiplie avec le meme facteur  (x6)..... 9 milliards..

Edited by christophe 38
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,968
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aure-Asia
    Newest Member
    Aure-Asia
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...