Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Comme laisser le pouvoir au peuple peut-être une aberration! le peuple ce contre fou de la nation et de son rôle, seul son confort l'interresse.

Avec une lignée qui reprendra héréditairement le pouvoir, la situation interieur sera plus stable et faire une politique a long terme... surtout quand le pays est en crise à cause des luttes interne et que les politiques ne font que rafistoler avec leur raisonnement à court terme.

Link to comment
Share on other sites

Sauf que si dans la lignée on a un paresseux (Louis XVI) ou un fou, on se retrouve avec cela au pouvoir et aucune legitimité pour le démettre, et oui c'est ça le souci, on ne peut pas choisir.

La démocratie n'a pas été inventé pour rien...

Link to comment
Share on other sites

Petit HS:

Sauf que si dans la lignée on a un paresseux (Louis XVI) ou un fou, on se retrouve avec cela au pouvoir et aucune legitimité pour le démettre, et oui c'est ça le souci, on ne peut pas choisir.

Louis XVI paresseux! :O vous connaissez pas l'individu, il n'avait pas les épaules pour régner(souvent rabaissé par sa famille), par contre il aurait fait un grand ministre de la marine.

Un roi fou... si mes souvenirs sont bon on en a connu qu'un(Charles VI de France: http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_VI_de_France), et encore son régne avait plutot bien commencé.

La démocratie n'a pas été inventé pour rien...

Et qu'est ce qu'on fait quand la démocratie est en "panne"? Comme on le voit pour la Belgique...

Link to comment
Share on other sites

Et bah on trouve une solution démocratique par un autre biais, pas besoin de faire appel à un homme fort ou à un gars qui à eu le pot de naitre dans la bonne famille.

Les référendum n'ont pas été inventé pour rien.

Link to comment
Share on other sites

Guest barbaros pacha

Et bah on trouve une solution démocratique par un autre biais, pas besoin de faire appel à un homme fort ou à un gars qui à eu le pot de naitre dans la bonne famille.

Les référendum n'ont pas été inventé pour rien.

Les guerres pour la démocratie n'ont pas été inventé pour rien.... ;)

Link to comment
Share on other sites

Celui qui a lu Platon sait que le seul système parfait est aristocrate. En -400, il avait déjà compris que la démocratie est gravement imparfaite. En concurrence avec l'oligarchie, c'est encore pis.

Et encore, il n'avait pas prévu la spéculation, les multinationales, la télévision et les "méthodes de communication" qui font que c'est systématiquement le plus vendu, le plus menteur, le plus manipulateur qui arrive au pouvoir.

En Belgique, avant la guerre, nous avions un Roi mis en place par et pour le peuple. Ce système, pratiquement parfait, nous donnait un "aristocrate pour le peuple" particulièrement bienveillant. Et ça marchait.

A la faveur de la guerre, les idéologies venues d'est et d'ouest ont détruit ça, faisant place à la brochette d'irresponsables qui sont aux commandes.

La "démocratie" capitalisto-populiste pseudo égalitaire (ce machin) n'est ni le sommet de l'évolution, ni une fin en soi.

Vive l'Europe des nations !

depuis la question royale en 1950 qui avait déjà amené un profond fossé flamands-wallons

Et le petit malin qui a crié "vive la république" lors de la prestation de serment de Baudouin 1er en 1951 a été abattu par un flamand.  =)

*****************************************************************************************************

[move]Joyeuse Saint Nicolas à tous !!![/move]

Link to comment
Share on other sites

Celui qui a lu Platon sait que le seul système parfait est aristocrate.

Mieux vaut lire Socrates que Platon même si c'est ce dernier qui a retranscrit ses pensées.

Il y a dans les précédentes interventions toutes une série de pensées populistes nauséabondes.

Ce n'est pas le principe de démocratie qui est à revoir mais plutôt les institutions dans lequelles elle s'inscrit.

Ce sont ces dernières qui sont des "garde-fou" entre le penchant vers une dictature ou un brouhaha populaire.

La "démocratie" capitalisto-populiste pseudo égalitaire (ce machin) n'est ni le sommet de l'évolution, ni une fin en soi.

C'est le système le plus égalitaire, personne n'a dit qu'il était parfait, en tout cas le moins pire.

Le capitalisme préfère la stabilité, il promouvoie donc les dictatures (ex : régimes d'amérique du sud mis en place par les USA).

Quant à l'emploi du mot "machin" c'est ici une utilisation détournée et honteuse !

Et le petit malin qui a crié "vive la république" lors de la prestation de serment de Baudouin 1er en 1951 a été abattu par un flamand.  =)

je disais nauséabond ...
Link to comment
Share on other sites

Et bah on trouve une solution démocratique par un autre biais, pas besoin de faire appel à un homme fort ou à un gars qui à eu le pot de naitre dans la bonne famille.

Les référendum n'ont pas été inventé pour rien.

Vous savez par qui a été instauré le principe plébiscitaire en France? Par un empereur, Napoléon III...

Mieux vaut lire Socrates que Platon même si c'est ce dernier qui a retranscrit ses pensées.

Il y a dans les précédentes interventions toutes une série de pensées populistes nauséabondes.

Ce n'est pas le principe de démocratie qui est à revoir mais plutôt les institutions dans lequelles elle s'inscrit.

Ce sont ces dernières qui sont des "garde-fou" entre le penchant vers une dictature ou un brouhaha populaire.

Qui a parlé de dictature? Depuis quand une monarchie est une dictature, si celle ci peut être le garant d'une unité national, je vois pas ou elle peut être la dictature.

Les démocratie ne fonctionne que quand la situation du pays est stable, mais quand celle ci est confrontée à une situation grave: elle doute, elle a peur, elle fuit. Sauf si il y a des hommes qui prennent en main la gestion du pays comme en 14-18 avec Poincaré, Clemenceau et René Viviani.

Celui qui a lu Platon sait que le seul système parfait est aristocrate. En -400, il avait déjà compris que la démocratie est gravement imparfaite. En concurrence avec l'oligarchie, c'est encore pis.

Et encore, il n'avait pas prévu la spéculation, les multinationales, la télévision et les "méthodes de communication" qui font que c'est systématiquement le plus vendu, le plus menteur, le plus manipulateur qui arrive au pouvoir.

En Belgique, avant la guerre, nous avions un Roi mis en place par et pour le peuple. Ce système, pratiquement parfait, nous donnait un "aristocrate pour le peuple" particulièrement bienveillant. Et ça marchait.

A la faveur de la guerre, les idéologies venues d'est et d'ouest ont détruit ça, faisant place à la brochette d'irresponsables qui sont aux commandes.

La "démocratie" capitalisto-populiste pseudo égalitaire (ce machin) n'est ni le sommet de l'évolution, ni une fin en soi.

Vive l'Europe des nations !

Et le petit malin qui a crié "vive la république" lors de la prestation de serment de Baudouin 1er en 1951 a été abattu par un flamand.  =)

:O

Vous êtes qu'en même réact dans vos commentaires, surtout avec se mélange "La "démocratie" capitalisto-populiste pseudo égalitaire" ou encore "Et le petit malin qui a crié "vive la république" lors de la prestation de serment de Baudouin 1er en 1951 a été abattu par un flamand. "...

Link to comment
Share on other sites

Mieux vaut lire Socrates que Platon même si c'est ce dernier qui a retranscrit ses pensées.

Il y a dans les précédentes interventions toutes une série de pensées populistes nauséabondes.

Ce n'est pas le principe de démocratie qui est à revoir mais plutôt les institutions dans lequelles elle s'inscrit.

Ce sont ces dernières qui sont des "garde-fou" entre le penchant vers une dictature ou un brouhaha populaire.

C'est le système le plus égalitaire, personne n'a dit qu'il était parfait, en tout cas le moins pire.

Le capitalisme préfère la stabilité, il promouvoie donc les dictatures (ex : régimes d'amérique du sud mis en place par les USA).

Quant à l'emploi du mot "machin" c'est ici une utilisation détournée et honteuse !

je disais nauséabond ...

Tu peux te répéter en boucle "la-démocratie-est-le-pire-des-systèmes-à-l-exception-de-tous-les-autres-gnagnagna", que ça ne changera rien. Y en a qui sont plus égaux que d'autres... Objectivement, c'est raté comme modèle.

D'autre part, je crois que tu confonds aristocratie et dictature.

:O

Vous êtes qu'en même réact dans vos commentaires, surtout avec se mélange "La "démocratie" capitalisto-populiste pseudo égalitaire" ou encore "Et le petit malin qui a crié "vive la république" lors de la prestation de serment de Baudouin 1er en 1951 a été abattu par un flamand. "...

Je me suis un peu laché  :-[

Mais c'est rigoureusement exact  =(

C'est un mélange de Socrate et Aristote?  ;)

0/20  ;)

Link to comment
Share on other sites

Et rendons au Roi ses pouvoirs volés par les socialistes en 1950.

Vive le Roi !

Sérieusement il avait quoi comme pouvoir réel à part un rôle d'influence ?

Vive l'Europe des nations ? Ben autant ne pas faire l'Europe et on rentre tous chez nous, bons petits vassaux des USA.... Une Europe des nations = chaque état membre qui s'engueule et cherche son propre et unique intérêt dans l'affaire sans forcément se soucier de celui des autres. Super Europe. Vive l'Europe fédérale plutôt !

Link to comment
Share on other sites

Sérieusement il avait quoi comme pouvoir réel à part un rôle d'influence ?

Le pouvoir du Roi, déjà modéré par la constitution, reposait sur sa puissance financière, ses amis (nobles, bourgeois, industriels) et surtout sur un prestige immense lui donnant un poids politique écrasant.

Pour prendre un exemple, avant guerre, un Baudouin refusant de signer une loi sur l'avortement n'aurait pas eu à se défendre, n'aurait pas provoqué un tollé politique et d'assassinats d'enfants, il n'y en aurait point eu. Et quand bien même, les politiques auraient été lourdement sanctionnés par le vote du peuple.

Il aurait pu virer ou nommer des ministres plus facilement, etc...

Une Europe des nations = chaque état membre qui s'engueule et cherche son propre et unique intérêt dans l'affaire sans forcément se soucier de celui des autres. Super Europe. Vive l'Europe fédérale plutôt !

Et dans une Europe fédérale, on ne se dispute pas pour ses petits interets, peut-être?

Link to comment
Share on other sites

Si vous voulez un Etat européen, il faudra détruire les nations... actuellement nos nations ont des intêrets propre a eux et non pour l'intêret de tout le monde. (Une Europe des nations est une pure utopie)

Il faut pas oublier que l'Europe a été imaginé par des hommes qui ont connu deux guerre qui ont saigné le continent, dans leur logique pour éviter une autre guerre au sein de cette partie du monde, il faut détruire les nations et ainsi batir un Etat européen.

Link to comment
Share on other sites

Si vous voulez un Etat européen, il faudra détruire les nations... actuellement nos nations ont des intêrets propre a eux et non pour l'intêret de tout le monde. (Une Europe des nations est une pure utopie)

Il faut pas oublier que l'Europe a été imaginé par des hommes qui ont connu deux guerre qui ont saigné le continent, dans leur logique pour éviter une autre guerre au sein de cette partie du monde, il faut détruire les nations et ainsi batir un Etat européen.

C'est pourtant la seule voie pour continuer à exister.

Les chinois, indiens, brésiliens et autres puissances de demain n'en auront que faire des têtes couronnées ou d'un pays minuscule avec 10 millions d'habitants, encore plus si c'est des cons qui passent leur temps à se taper dessus ...

Les nations européennes ne pourront subsister. La seule voie cohérente et viable est une nation européenne (je ne parle pas ici de l'association économique qu'est aujourd'hui l'Europe).

@Saint-Nicolas

Pourquoi aurions-nous besoin de nous entacher de suceurs de sang ?

L'aristocratie n'apporte rien, elle oblige juste le peuple à contribuer à son train de vie, fastueux, mégalomanie oblige ... , et ceci est encore vrai dans plusieurs pays Européens aujourd'hui.

Link to comment
Share on other sites

La seule voie cohérente et viable est une nation européenne

De toute façon, on ne peut pas vraiment s'y opposer.

Faut voir ce qu'on aura encore à dire à la fin? On sera vraiment tout nu.

@Saint-Nicolas

Pourquoi aurions-nous besoin de nous entacher de suceurs de sang ?

L'aristocratie n'apporte rien, elle oblige juste le peuple à contribuer à son train de vie, fastueux, mégalomanie oblige ... , et ceci est encore vrai dans plusieurs pays Européens aujourd'hui.

Et si c'est le peuple qui fixe son niveau de vie?

Système belge breveté.

(contrairement à un président bien connu, waaahaaahaa  :lol:)

Link to comment
Share on other sites

Pour Aristote le meilleur système, c'est le destopisme éclairé.

Je suis d'accord avec lui, je suis pour la dictature, mais seulement si c'est moi le dictateur, et je suis royaliste si c'est moi le Roi.

Sinon je suis pour la démocratie, que je préfererais participative avec des conseils populaires (des soviets en russe), mai bon on se contente d'un mix oligarchie-démocratie, ou les gens élise un chef parmis une caste de dirigeants.

Link to comment
Share on other sites

En ce qui concerne les inégalités, aucun système n'a su les gommer efficacement (même pas le communiste) et c'est utopique. La meilleure solution est de s'efforcer de donner les mêmes chances à tous. Un système égalitaire n'est pas un système où tout le monde gagne autant (ce serait alors injuste vis-à-vis de ceux qui ont fait des études par exemple), c'est un système où tout le monde pense qu'il peut réussir et bénéficier d'une ascencion sociale selon ses mérites.

En ce qui concerne la Belgique, il est vrai que la monarchie est sans doute le système le plus approprié en raison des deux communautés distinctes et du besoin d'avoir des repères communs. Ensuite, on peut discuter des attributs du souverain. Vu les circonstances, qu'il ait plus de pouvoirs que les autres monarques d'Europe serait une solution pour éviter le blocage des institutions auquel nous assistons.

Le despote éclairé à la Fédéric II de Prusse (très voltairien Saint Nicolas  ;)) ne peut être une solution que vis-à-vis d'un peuple illettré, incapable de se gérer. Qu'en serait-il face à un monarque renoncant à son "devoir"?

La Belgique a besoin d'un Etat fort qui prenne le pas sur les intérêts partisans de ses communautés ce qui n'empêche pas la démocratie de prévaloir.

Link to comment
Share on other sites

Le pouvoir du Roi, déjà modéré par la constitution, reposait sur sa puissance financière, ses amis (nobles, bourgeois, industriels) et surtout sur un prestige immense lui donnant un poids politique écrasant.

En somme un rôle d'influence et guère plus, un Veto du roi étant anticonstitutionnel...

Davout, pensez-vous au système monarchique anglais ? Qui autrefois était un parlement en accord avec le Roi ? (je ne connais pas l'ensemble des détails).

Link to comment
Share on other sites

En somme un rôle d'influence et guère plus, un Veto du roi étant anticonstitutionnel...

Davout, pensez-vous au système monarchique anglais ? Qui autrefois était un parlement en accord avec le Roi ? (je ne connais pas l'ensemble des détails).

Je ne sais pas berzeker... Je connais insuffisemment les institutions étrangères pour me prononcer. Cela dit, il me semble que la monarchie parlementaire britannique est l'une de celles qui fait le moins de place à son souverain. Je voyais plus l'exemple des Bourbons d'Espagne.
Link to comment
Share on other sites

L'Angleterre actuelle en effet mais autrefois je veux dire.

'fin le problème du rôle d'influence c'est que ça se perd vite si elle n'est pas définie et encadrée juridiquement. La preuve est la situation belge actuelle depuis que le Roi a perdu son pouvoir avec la crise de Leopold III (car son attitude était ambigue tout comme celle du gouvernement).

Link to comment
Share on other sites

C'est pourtant la seule voie pour continuer à exister.

Les chinois, indiens, brésiliens et autres puissances de demain n'en auront que faire des têtes couronnées ou d'un pays minuscule avec 10 millions d'habitants, encore plus si c'est des cons qui passent leur temps à se taper dessus ...

Les nations européennes ne pourront subsister. La seule voie cohérente et viable est une nation européenne (je ne parle pas ici de l'association économique qu'est aujourd'hui l'Europe).

Pour garder la cohésion d'une nation, il faut quelqu'un qui dégage cette volonté.

Pour une nation européen,

Le problème c'est que cela me dit pas trop de brader la Marseillaise pour "l'Hymne à la Joie"(même si celle ci est trés jolie), sans parler du drapeau européen(beurk, beurk)...

Le despote éclairé à la Fédéric II de Prusse (très voltairien Saint Nicolas  ) ne peut être une solution que vis-à-vis d'un peuple illettré, incapable de se gérer. Qu'en serait-il face à un monarque renoncant à son "devoir"?

La Belgique a besoin d'un Etat fort qui prenne le pas sur les intérêts partisans de ses communautés ce qui n'empêche pas la démocratie de prévaloir.

Le problème est que même un peuple lettré est incapable de se gérer... sinon chez nous on voterait pas pour des menteur compulsif

L'Angleterre actuelle en effet mais autrefois je veux dire.

'fin le problème du rôle d'influence c'est que ça se perd vite si elle n'est pas définie et encadrée juridiquement. La preuve est la situation belge actuelle depuis que le Roi a perdu son pouvoir avec la crise de Leopold III (car son attitude était ambigue tout comme celle du gouvernement).

La Reine est toujours le chef du gouvernement au Royaume-Uni.

On voir aussi qu'en Angleterre, la famille royale réprèsente toujours la nation (du moins pour l'instant).

Link to comment
Share on other sites

C'est pourtant la seule voie pour continuer à exister.   

C'est un fantasme français qui est déjà mort avec le non à la constitution.

L'europe n'est pas une nation et ne le sera jamais, il suffit de voir les problèmes dans ce petit pays qu'est la Belgique alors je vous laisse imaginer ce que donnerait une nation Européenne....

Par exemple quelle serait la langue de cette nouvelle nation européenne ?

Au pire L'Europe formera un etat multi national ( style Yougoslavie URSS Autriche Hongrie ) et puis un jour ou l'autre les nations reprendront leur independance.

Les états multi nationaux ne sont pas viables, l'histoire le prouve.

Link to comment
Share on other sites

'fin le problème du rôle d'influence c'est que ça se perd vite si elle n'est pas définie et encadrée juridiquement.

Pas tant que ça, il a quand même fallu 2 guerres mondiales pour en venir à bout, et à la première le Roi était encore sorti gagnant.

(car son attitude était ambigue tout comme celle du gouvernement).

Pas tant que ça non plus. Il s'est soucié du sort du peuple belge, lui, pas seulement de l'industrie à mettre au service de l'Allemagne comme le "gouvernement" de Londres...

C'est la propagande rouge qui a détruit son prestige en profitant d'un peuple en manque de repères. (normal après 5 ans de guerre). Puis ils se sont appropriés le dernier appui wallon du Roi : le sillon industriel Sambre-Meuse. Merci la FGTB.

Le reste de la Belgique restait pro-royale, à plus de 80pourcent pour certaines provinces flamandes. Les rois suivants n'ont pas encore fini de réparer les dégats.

En somme un rôle d'influence et guère plus, un Veto du roi étant anticonstitutionnel...

Il n'était pas censé en avoir besoin, son influence étant tout à fait effective. Pas comme maintenant.

Link to comment
Share on other sites

  • Fenrir changed the title to [Belgique]

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,977
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...