S-37 Berkut

Armée de l'air Russe

4 267 messages dans ce sujet

Je créer ce nouveau sujet, car je n'ai pas trouvé de sujet généraliste sur l'aviation russe. ;)

Un avion espion américain et un avion de communications russe...

Personne ne s’étonnera que des développements militaires dans un pays conduisent à l’adoption de voies similaires par ses rivaux. Il existe beaucoup de cas de ce genre mais il est difficile de trouver un exemple de commandes de l’industrie occidentale au secteur de la défense russe, l’aidant à se remettre sur pieds par la même occasion. C’est pourtant ce qui se passé actuellement : les avionneurs russes négocient avec une firme occidentale non dévoilée la possible reprise de la production de l’avion à haute altitude Myasishchev M-55.

Image IPB

Cet appareil a été conçu en URSS à la fin des années 1960 comme une réplique de l’avion de reconnaissance à haute altitude américain Lockheed U-2. La mission donnée of M-55 russe sera aujourd’hui entièrement pacifique : une plateforme relais de télécommunications. Mais cela reste un fait : l’industrie occidentale pourrait aider à la reprise de la production d’avions de reconnaissance à haute altitude russes.

Depuis les années 1950, l’avion U-2 américain a exaspéré les dirigeants russes en réalisant des vols de reconnaissance loin à l’intérieur du territoire de l’URSS à une altitude au-delà de la portée des intercepteurs. Développé par Lockheed, le U-2/TR-1 a été surnommé la “Black Lady de l’Espionnage” aux Etats-Unis pour avoir réalisé principalement des missions pour la CIA. En mai 1960, ses vols au-dessus de l’URSS furent interrompus quand un appareil, piloté par Francis Gary Powers et approchant des montagnes de l’Oural, fut abattu par un nouveau système sol-air.

Mais l’urgence de développer le M-55 n’avait pas disparu. Hormis la reconnaissance à haute altitude, ces avions eurent pour tâche d’intercepter les ballons à haute altitude qui dérivaient sur le territoire soviétique en photographiant et filmant ce qu’ils voyaient. Le besoin d’installer des armes à bord de l’appareil ont conduit les concepteurs du M-55 à rechercher un ratio poids/charge utile acceptable. Le produit final fut un design léger et résistant à deux fuselages, ce qui reste assez rare parmi les appareils entrés en production de série. Les opérations des ballons ayant cependant vite cessé, le besoin d’armer le M-55 a disparu. Ce qui a permis d’augmenter sa charge utile mais l’appareil n’a jamais atteint la production en série. Pour les besoins du Ministère de la défense, l’usine aéronautique de Smolensk en produisit quatre prototypes dont deux furent perdus dans des accidents. L’un des appareils restant fut converti en avion laboratoire volant de surveillance de l’environnement connu sous la désignation plus pacifique M-55 Geophizika.

Les plans occidentaux pour transformer un appareil de reconnaissance en avion relais de communications sont logiques : utiliser des avions au lieu de satellites s’avère plus avantageux en matière de télécommunications civiles. Les militaires utilisent eux-mêmes de nombreux appareils relais comme les avions russes An-12RT et An-26RT ainsi que les hélicoptères Mi-9. Recourir à des avions est parfois la seule option possible. Il existe plusieurs endroits sur terre où les canaux satellites sont irrecevables. Par exemple dans les zones victimes de catastrophes naturelles lorsque les infrastructures de télécommunications terrestres sont détruites et que l’arrivée de stations mobiles est rendue difficile. Dans de tels cas, la solution optimum est un appareil spécial. Il est également souhaitable que, pour des raisons économiques, il puisse voler aussi haut que possible. A une altitude de 20 km, un avion peut émettre des signaux sur une zone plus vaste équivalente à celle que couvriraient cinq appareils volant à 5 km d’altitude. De plus, une charge utile importante est souhaitable pour les équipements de telecommunications qui pèsent lourd.

On s’aperçoit ainsi que le M-55 est tout simplement le top pour des communications durables dans des situations d’exception. Voici un bref aperçu de ses caractéristiques. L’appareil est équipé de réacteurs d’une poussée nominale de 4,5 tonnes chacun. Il a une vitesse de croisière de 740 km/h et un rayon d’action maxi de 5 000 km à une altitude de 17 000 mètres.

De leur côté, les américains ont fabriqué 35 appareils U-2/TR-1. Aucun autre appareil n’égale le M-55 actuellement mais certaines rumeurs évoquent la reprise récente de la production en série de la « Black Lady »...

Source : Russian Force

La Russie et l’Inde signent un accord de coopération pour leur futur avion de transport moyen MTA

L’Inde et la Russie ont signé un accord de coopération de 600 M US$ pour le co-développement du futur avion de transport moyen MTA. Rosoboronexport et le constructeur aéronautique indien HAL formeront une joint-venture à 50-50% pour produire le MTA. La Russie ne mettra pourtant pas un centime de plus dans le projet, l’Inde devant rattraper son retard de financement.

On estime qu’il faudra environ 6 ans pour développer et certifier l’appareil. Le besoin russe porterait sur 100 appareils et celui de l’Inde sur 45 pour remplacer les An-32. Le marché export pourrait concerner 60 appareils sachant que 240 An-32 sont en service dans le monde. Notons que cela ferait du MTA le premier appareil exporté par l’Inde !

Le MTA aura une charge utile de 15 à 20 tonnes pour des missions variées : transport de troupes, cargo, parachutage, évacuation sanitaire, etc. Le MTA pourra également étre configuré en ravitailleur.

Source : India Defence.

Cet accord avait été annoncé comme imminent en septembre 2007. Le financement du développement ne paraît pas très clair par contre dans cet article.

2 hélicoptères russes Mi-17 livrés au Kazakhstan et 7 commandés par le Pakistan et l’Iran

La Russie a livré deux hélicoptères Mi-17 flambant neufs au Kazakhstan et a pris des commandes du Pakistan et de l’Iran pour 7 autres appareils livrables en 2009.

Le Pakistan va recevoir en 2009 deux hélicoptères russes Mi-171 pour son service national de contrôle des drogues. Le Pakistan a déjà reçu 44 Mi-171 entre 2002 et 2004 pour 95 M US$. Ils ont été produits par l’usine d’Oulan-Oude.

Le "Croissant rouge" iranien (équivalent de la croix rouge française) va recevoir 5 hélicoptères de transport Mi-171Sh russes en 2009. Le contrat a été signé avec l’usine d’Oulan-Oude en octobre 2007. L’Iran avait déjà acheté 35 Mi-171 et Mi-171Sh (dont deux configurés en appareils VIP pour le gouvernement) pour plus de 210 M US$

Source : ARMS-TASS.

L’Arabie Saoudite intéressée par l’acquisition d’armements russes

L’Arabie Saoudite pourrait acheter des hélicoptères de recherche et sauvetage au combat russes Mi-171Sh en plus des hélicoptères de transport Mi-17 et de combat Mi-35 déjà évoqués par la presse française.

Source : Voenno-Promyshlennyy Kur’er.

Notons que le contrat pour les Mi-17 et Mi-35 n’a pas encore été confirmé officiellement par Rosoboronexport.

Le Mig-29M/OVT a trouvé son premier client export ?

Des commandes pour le chasseur MiG-29M/OVT (à tuyères à poussée vectorielle) auraient déjà été reçues par la Russie selon Mikhail Zavaliy, l’un des responsables de Rosoboronexport. Notons que ce chasseur vient d’ailleurs d’être présenté au salon aéronautique de Dubaï aux Emirats Arabes Unis (EAU).

Source : Interfax.

S’agit-il de nouveaux clients pour le Mig-29M/OVT ou Zavaliy parlait-il des commandes déjà passées pour le Mig-29SMT par l’Algérie ou le Yémen par exemple ?

Le programme Yak-130 suit son cours vers le lot de pré série

Image IPB

Le Yak-130 a reçu un certificat préliminaire de la force aérienne russe (VVS) pour ses caractéristiques de vol suite à ses essais au sein des VVS. Il ouvrira la voie à la production d’un lot de pré série de 12 Yak-130 pour les écoles de pilotage de la force aérienne russe et à la suite des essais concernant son système d’arme et ses caractéristiques au combat.

Source : Yakovlev.

Un nouveau drone russe devrait effectuer son premier vol bientôt

Un nouveau drone russe multirôle devrait effectuer son premier vol bientôt.

Source : Interfax.

Précisions sur les livraisons de Su-24M2 modernisés

Selon Krasnaya Zvezda, six Su-24M2 modernisés seront livrés en novembre 2007 à un régiment d’Extrême-Orient russe et six autres sont attendus dans un "futur proche".

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S-37 Berkut, je ne suis pas contre le fait que tu copie-colle des articles en provenance de la veille stratégique de red-stars.org, mais quand tu le fait, met le lien envoyant vers la page en question.

EXEMPLE

La Russie et l’Inde signent un accord de coopération pour leur futur avion de transport moyen MTA

L’Inde et la Russie ont signé un accord de coopération de 600 M US$ pour le co-développement du futur avion de transport moyen MTA. Rosoboronexport et le constructeur aéronautique indien HAL formeront une joint-venture à 50-50% pour produire le MTA. La Russie ne mettra pourtant pas un centime de plus dans le projet, l’Inde devant rattraper son retard de financement.

On estime qu’il faudra environ 6 ans pour développer et certifier l’appareil. Le besoin russe porterait sur 100 appareils et celui de l’Inde sur 45 pour remplacer les An-32. Le marché export pourrait concerner 60 appareils sachant que 240 An-32 sont en service dans le monde. Notons que cela ferait du MTA le premier appareil exporté par l’Inde !

Le MTA aura une charge utile de 15 à 20 tonnes pour des missions variées : transport de troupes, cargo, parachutage, évacuation sanitaire, etc. Le MTA pourra également étre configuré en ravitailleur.

Source : India Defence.

Cet accord avait été annoncé comme imminent en septembre 2007. Le financement du développement ne paraît pas très clair par contre dans cet article.

http://red-stars.org/spip.php?breve805

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Flanker ne dit pas que tu modifies l'information mais que tu ne mets pas clairement l'adresse de ta source à savoir le site red-stars.org en plus des sources des articles ce qui est une courtoisie de rigueur sinon une obligation. Pour toute poursuite de ce débat je vous invite plus que chaudement à utiliser les MP en restant cordiaux n'ayant envie de coller des cartons jaunes/rouges à personne.

Vous pouvez reprendre une lecture sereine du sujet.

Je ne saisis pas trop le concept concernant "l'avion espion" on sait très bien que les satellites fournissent des informations plus précises et de manière plus sûre que n'importe quel appareil d'espionnage et que tous ne sont pas "enregistrés", de plus les US ont le global Hawk et les russes si je me rappelle bien vont se doter également d'un UAV de reconnaissance avancée.

Donc ok pour l'appareil météo mais de là à faire ressurgir un projet de Black Lady et cie...

Quelle boîte va se coller au MTA avec l'Inde?

Concernant l'Arabie Sahoudite n'y avait il pas eu un démenti de Rosoboronexport justement à propos de ce fameux contrat qui tacklait les français au niveau des omoplates?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne saisis pas trop le concept concernant "l'avion espion" on sait très bien que les satellites fournissent des informations plus précises et de manière plus sûre que n'importe quel appareil d'espionnage et que tous ne sont pas "enregistrés", de plus les US ont le global Hawk et les russes si je me rappelle bien vont se doter également d'un UAV de reconnaissance avancée.

Les pays doté de ICBM et des radar de veille qui vont avec - pour detecter les missiles ennemis et riposter a temps - devrait avoir toutes les infos se les objet spaciaux proches donc a fortiori les satellite espion enregistré ou pas, et peu les diffuser a ses alliés. Par exemple on peu imaginer que  la Syrie est les horaire de survol des satellite OTAN par leur "amis" russes et qu'il organise leur activité en focntion.

L'avions espion est moins prévisible il peut se cacher dans le traffic civil et quelques minutes plus tard prendre des jolies photos de ton site top secret en pleine livraison de matériel sensible.

Les avions espion strat' ont de plus des autonomies très importante qui permettent de rester sur zone des heures ce qu'aucun satellite ne peut faire plus de quelques minutes.

Quant a l'aspect com' l'interet de de la haute altitude et de la permanence sur zone, c'est que ça évite la latence du geostationnaire - faut compter presque 0.5sec par hop hors traitement. - tout en conservant une portée intéressante.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais le souci de ces avions c'est qu'aujourd'hui ils sont interceptable par n'importe quel chasseur et son armement ou système SAM, systèmes que l'on trouve immanquablement autour des sites sensibles.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tant que tu restes en dehors de l'espace aerien du pays espionné ou est le mal? Sachant que ces appareils restent à 20-30 d'altitude, ils voient bien loin dans le pays, tout en etant à la frontiere. Un peu comme l'aviation strategique russe qui volent pres des frontieres de tout le monde mais sans les franchir, de quoi taper sur les nerfs de tout le monde .

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, mais un "accident" est site arrivé... Enfin, oui, possible que cela trouve une certaine utilité. Avec la possibilité de faire des drones je trouve cela un peu étrange c'est tout

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aviation militaire: Sukhoi aborde les essais du chasseur modernisé Su-35

Le constructeur aéronautique Sukhoi a abordé les essais au sol du chasseur multirôle Su-35 en vue de tester l'ensemble de la conception, les propulseurs, le dispositif de navigation et le système de direction de l'appareil, a annoncé mardi le service de presse de la société.

Sukhoi projette de lancer les essais en vol à la fin du premier trimestre de 2008. La construction en série de Su-35 commencera fin 2010.

Image IPB

Le Su-35 est un chasseur polyvalent très manoeuvrable faisant appel à des technologies de cinquième génération. Il est peu repérable par les radars, possède une nouvelle avionique fondée sur un système d'information et de commande intégrant les équipements de bord.

Image IPB

L'avion est équipé en plus d'un nouveau radar permettant d'augmenter le nombre de cibles suivies simultanément et ayant une plus grande distance de détection, de nouveaux propulseurs à poussée vectorielle orientable d'une traction plus élevée.

Source : RIA Novosti Photos : Avions-militaires.net

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On voit que c'est un expert qui parle... parler de traction sur un chasseur :s

Ils y ont mis des composites et ils ont revu les méthodes d'assemblage pour les histoires de discrétion ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au fait, quel est l'avenir du fameux Su-37 dans tout ça?Du peu que j'en ai lu, ça a l'air d'être une sacré machine.Servira t'il un jour dans les forces aeriennes russes ou restera t'il à jamais qu'un demonstrateur.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Su-37 a été annulé suite au crash d'une des machines.

Sinon je vois que le Yak-130 n'est pas encore en service en Russie alors qu'il est déjà question de l'exporter. C'est une bonne chose.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Su-37 a été annulé suite au crash d'une des machines.

Sinon je vois que le Yak-130 n'est pas encore en service en Russie alors qu'il est déjà question de l'exporter. C'est une bonne chose.

Mais tu parles du Su-37 T-10-M11 ?

Image IPB

Ou du Su-37 Berkut ?  :rolleyes:

Image IPB

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que le Berkut est codé S-37 ou Su-47. Quoiqu'il en soit, ce n'est qu'un démonstrateur technologique.

Quant au Su-37 "Terminator", certaines de ses technologies ont été reprises dans la dernière version du Flanker qui sera produite, le Su-35BM.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs aucune des images données ne représente le Su-35(BM) car ce dernier n'a PAS de plan canard, c'est son prédécesseur le Su-35 et le Su-37 qui en étaient dotés.

Le su-37 n'était pas non plus prévu pour la production en série, c'était juste un banc d'essai pour technologies dont notamment la fameuse TVC qui fait des flanker des appareils à la manoeuvrabilité hallucinante malgré un poids des plus conséquents. Le principal problème à l'époque du Su-37 était la fragilité de sa propulsion, c'était le début de la TVC militaire et les réacteurs avaient une durée de vie très limitée et devaient être fiabilisés...

Le S-37/Su-47 Berkut ne fut en effet qu'un démonstrateur, un concept alternatif de ce que pourrait être l'avion de 5ème génération, il préfigurait le programme PAK FA qui est d'une certaine façon la continuité des recherches menées sur le Berkut  quand bien le T50 ne ressemblerait pas du tout à son ancêtre

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleur ça serait bien d'avoir enfin une image du PAK FA, pour le moment c'est mysterieux.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'espere qu'il ne ressemblera pas aux concept art déja présentés qui sont franchement hideux.

Et une relance du Yak-141 aussi ça serait bien.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca existe encore l'Armée de l'Air Ruse? Ils ont des avions qui volent? =)

Bon d'accord je sors avant de me faire atomiser par Berkut =D

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'espere qu'il ne ressemblera pas aux concept art déja présentés qui sont franchement hideux.

Et une relance du Yak-141 aussi ça serait bien.

Ben, ça ferait un rival au F35 oui (ADAV supersonique)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben, ça ferait un rival au F35 oui (ADAV supersonique)

Le Yak-141 Freestyle devait remplacer le Yak-38 Forger sur des porte-aéronefs de type Kiev (des types améliorés sans doute). L'effondrement de l'URSS ayant réduit la flotte russe drastiquement et la Russie s'orientant vers des portes-avions classiques, ce type d'appareil n'a plus lieu d'être. Surtout que sa technologie doit être dépassée en partie.
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis tombé hier sur cette info qui m'a beaucoup surprit ! :O

Un nouveau bombardier Tu-160 assemblé par Kazan pour la force aérienne russe

L’usine aéronautique de Kazan a assemblé un nouveau bombardier Tu-160 . Il a effectué son premier vol le 28 décembre 2007.

Image IPB

Un représentant de l’Armée de l’air russe aurait alors déclaré qu’un nouveau Tu-160 serait assemblé tous les un ou deux ans afin d’atteindre un parc de 30 Tu-160 vers 2025-30.

Source : RedStar

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sérieusement  les russe on quoi a opposer  a une flotte aérienne moderne  ????????

je précise que je  n'ai  pas de préjugés  et que c'est juste une question  sinon je vais encore me faire casser  =)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs récement l'armée de l'air russe à reçus 5 nouveaux Su-34. =)

Image IPB

Bon, les mauvaises langues diront qu'ils ont un peu de retard, mais les usines russe sortent d'une décénie d'absence de commande. =|

Et plus de 50 M€ seront investis en 2008-09 pour poursuivre la modernisation de l’outil de production de l’usine NAPO et augmenter progressivement sa capacité de production.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 034
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    Dellbaeth
    Membre le plus récent
    Dellbaeth
    Inscription
  • Statistiques des forums

    19 924
    Total des sujets
    1 049 652
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets