Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Crotale mistral et autre


LBP
 Share

Recommended Posts

  • 2 weeks later...

Pourquoi qu'on a choisi le Mica pour la courte portée terrestre alors qu'il est un peu surdimensionné? Parce qu'il était dispo pour les JO:

https://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20230508/etran.html

Citation

En outre, nous travaillons à la sécurisation des jeux Olympiques de 2024, avec le VL-Mica (missile d'interception, de combat et d'autodéfense à tir vertical) pour la courte portée terrestre.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, clem200 a dit :

Heu ... C'est ton analyse de la cause et de la conséquence disons 

Oui et c'est un peu provocateur, mais le fait que le VL Mica soit opérationnel en nombre non négligeable pour 2024 est très étonnant. Dans un programme au rythme normal en 2024 le 1er exemplaire serait encore en essais étatiques.

Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, hadriel a dit :

Oui et c'est un peu provocateur, mais le fait que le VL Mica soit opérationnel en nombre non négligeable pour 2024 est très étonnant. Dans un programme au rythme normal en 2024 le 1er exemplaire serait encore en essais étatiques.

???? Le MICA existe depuis un bon bout de temps, donc il est plus qu'opérationnel. C'est le MICA-NG qui est en dévelloppement, mais aujourd'hui en 18 mois il est parfaitement possible d'avoir une ou deux sections VL Mica, Le Botswana a reçu ses premiers lanceurs de VL Mica en 2020.

Clairon

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Citation

<<<il y a deux façon d'analyser la lettre d'intention signées par cinq pays (Belgique, Chypre, Estonie, Hongrie et France) qui ont exprimé la volonté commune d'acquérir des missiles sol-air très courte portée Mistral. Pour MBDA, qui travaillait depuis plusieurs mois sur ces projets d'achat, c'est évidemment une aubaine. Le missilier doit à terme engranger une commande totale de 1.000 missiles (500 unités dans un premier temps), selon nos informations, grâce à un FMS à la française (Foreign Military Sales, cet outil qui facilite les ventes d'armement à l'export entre les Etats-Unis et le reste du monde), déjà utilisé dans le cadre du contrat CaMo signé avec la Belgique (vente de 442 blindés). Une intention de commande exprimée par cinq pays déjà utilisateurs du Mistral et annoncée par Emmanuel Macron lundi aux Invalides.

« C'est un très bel exemple de coopération souveraine des Européens sur une gamme qui est tout à fait pertinente et qui n'était pas assez couverte », a précisé le président de la République en clôture d'une conférence sur la défense aérienne à Paris.

Cette expression d'intérêt est la conséquence de la guerre en Ukraine, qui a accéléré la décision de ces cinq pays. Entré en service en 1988 au sein de l'armée française, le Mistral peut atteindre des cibles jusqu'à six kilomètres de distance.

Paris à la remorque de Berlin

Paris a organisé cette conférence à laquelle a finalement participé le ministre allemand de la Défense Boris Pistorius, initialement annoncé comme absent, pour contrer une initiative lancée par Berlin en octobre Euro Sky Shield, un « bouclier aérien », qui rassemble aujourd'hui 17 pays européens mais pas la France, ni l'Italie, ni la Pologne. Elle prévoit des achats d'équipements allemand, américain et israélien. Ainsi, ce projet entend s'appuyer sur les systèmes anti-aériens Iris-T allemand pour la courte portée, Patriot américain pour la moyenne portée et américano-israélien Arrow-3 pour la longue portée.

La commission budgétaire du Bundestag a approuvé la semaine dernière une première tranche de financement pour que l'Allemagne se dote du système antimissiles israélien de type Arrow 3 dans le cadre de son réarmement décidé après l'invasion de l'Ukraine. Ce système, d'un coût total de quatre milliards d'euros, est doté de radars, de lanceurs et de missiles guidés susceptibles de détruire des cibles au-delà de l'atmosphère. Ce qui agace énormément la France, qui mise sur le système de défense sol-air de moyenne portée SAMP/T, développé avec l'Italie. Un système en service en Ukraine où « il protège des installations clés et des vies. C'est vraiment l'Europe qui protège l'Europe et c'est au fond ainsi si on devait résumer le cœur de notre projet ».

Emmanuel Macron a d'ailleurs vertement critiqué lundi le projet allemand. « Si on a une approche uniquement et d'abord par le capacitaire, on achète tout de suite massivement ce qui est en rayon même si c'est inutile. Et c'est généralement acheter massivement non européen », a-t-il expliqué après avoir donné la leçon sur la défense aérienne : « La question est d'abord stratégique. Elle consiste à savoir quel est l'état des menaces, quelle est la réalité qu'on veut défendre et quelle est la stratégie qu'on veut poursuivre. Et ensuite, qu'est-ce que nous sommes en capacité, nous Européens, de produire? Qu'est-ce que nous devons ensuite acheter? ». Pour autant, la réponse française avec le Mistral n'est pas la hauteur de l'initiative allemande.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/defense-aerienne-mbda-obtient-une-commande-geante-de-1-000-missiles-mistral-de-la-part-de-cinq-pays-europeens-966610.html

Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, Bechar06 a dit :

Défense aérienne : MBDA obtient une commande géante de 1.000 missiles Mistral de la part de cinq pays européens

 

Pour mettre en perspective :    "Entre 1988 et début 2012, plus de 17 000 missiles Mistral ont été produits"...

Soit en moyenne 700 par an en 24 ans 

Et l'objectif de production de mistral en 2025 = 40 par mois = 480 par an 

Edited by Titus K
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Titus K a dit :

remplacera tout juste ce qu'on a envoyé en Ukraine tip top

Sais-tu exactement ce qui a été envoyé en Ukraine: potentiel restant du missile, génération, etc etc ...

700 par an correspondait aussi peut-être à une logique d'équipement notamment pour les armées françaises, désormais on est plutôt dans une logique de remplacement ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Bechar06 a dit :

cette annonce a oublié l' ESPAGNE qui a passé commande récemment

eut-être justement parce que l'Espagne est un marché de remplacement dont l'annonce de la commande a déjà été rendue publique (elle est intervenue avant le Salon

Link to comment
Share on other sites

Il en a été envoyé une centaine par la Norvège, plus d'une centaine par la france probablement d'autres par des alliés et j'espère qu'on en enverra plus. 
Oui c'est normal que la production se réduise au fur et a mesure que le système est adopté, mais la commande ici annoncée représente la production normale et prevue par exemple de 2025 et 2026. On parle quand meme pas d'un changement de paradigme. 
40 par mois c'est pas rien (les stinger ce sera 60 en 2025), mais 1000 missiles c'est 2 ans de production. 
 

Edited by Titus K
Link to comment
Share on other sites

Il a été annoncé que l'Espagne commande pour 330 millions et ils estiment que c'est une commande de 1000 missiles sur air et cosmos. 
Donc l'Espagne à elle seule double la commande. 
Bon les deux commandes ensemble ca commence déjà a faire 4 ans de production. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 3 months later...
3 minutes ago, Benoitleg said:

Sur la portée du Mistral, voici la première fois où je vois affiché clairement et publiquement la portée du dernier développement du missile Mistral :

"Max / min intercept range: 7.5 km / 500 m"

MISTRAL ATLAS

https://www.mbda-systems.com/product/mistral-atlas/

Sauf que si tu vas sur la datasheet, ça dit

  • Interception range: up to 8km
  • Interception altitude: up to 6km
  • Min. interception range: 500m
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, mehari a dit :

Sauf que si tu vas sur la datasheet, ça dit

  • Interception range: up to 8km
  • Interception altitude: up to 6km
  • Min. interception range: 500m

Et le communiqué de presse (2019) en pdf "Double réussite pour le missile Mistral 3 de MBDA" indique  "en interceptant avec succès une cible mobile située à plus de 7 kilomètres."

Le datasheet de 2023 correspond peut-être à une amélioration constatée dans des essais postérieurs ?

Link to comment
Share on other sites

6 minutes ago, Benoitleg said:

Et le communiqué de presse (2019) en pdf "Double réussite pour le missile Mistral 3 de MBDA" indique  "en interceptant avec succès une cible mobile située à plus de 7 kilomètres."

Le datasheet de 2023 correspond peut-être à une amélioration constatée dans des essais postérieurs ?

Les gars, vous coupez les cheveux en quatre... Entre "plus de 7km testé", "donné pour 7,5km" et "jusqu'à 8km", c'est kif kif... C'est le marge entre ce qui a été testé,  l'engagement de l'ingénieur et la reformulation flatteuse du commercial :smile:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Ca me rappelle le MMP donné pour "4km environ", qui rapidement toucha des cibles à plus de 5 km selon les dires, il doit y avoir tellement de paramètres météo (pression atmo, altitude, température, ...) qui peuvent influencer la propulsion qu'on ne saura jamais si le missile H567 de la série Z5 atteindra 7,65 km ou 7,59 ...

Sans compter "le brouillard de l'information", pas la peine d'indiquer à un ennemi potentiel jusqu'à combien il peut s'approcher sans craindre de frappe ..

Clairon

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 featured and unfeatured this topic
  • Rob1 featured and unfeatured this topic
  • Rob1 unpinned this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,978
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...