Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

mehari

Members
  • Posts

    4,294
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Everything posted by mehari

  1. Pour le point 1, je doit admettre que c'était une façon de voir les choses qui ne m'était jamais venu à l'esprit mais qui se tient. Pour le point 2, je suis obligé de te croire sur parole au vu de ma méconnaissance de la politique française au delà de ses figures de proue. On dit souvent que les Wallons sont les plus germaniques des latins et que les flamands sont les plus latins des germains et en un sens c'est vrai. Une certaine quantité de vocabulaire flamand (ou de tournures de phrase mais qui sont parfois dépassées ou propres au bruxellois) est passé en français (kot, kermesse, crollé, drache, tirer son plan) et inversement (bien que les flamands peuvent aussi se montrer plus puristes que les NL vis-à-vis des emprunts à d'autres langues, à la manière des Québécois). De plus, certains éléments se retrouvent de chaque coté de la frontière linguistique comme la BD, la gastronomie, culture brassicole, la fête de la Saint-Nicolas, surréalisme, autodérision, etc. Ça doit peut-être venir d'une combinaison d'abattement, d'auto-dérision et de surreprésentation des régionalismes au sein de la classe politique. Des sondages récents montrent que les idées nationalistes sont en baisse au Nord du pays, surtout chez les jeunes. De plus, la présence de la NVA au gouvernement est trompeuse. En effet, une bonne partie de son électorat a voté pour son programme socio-économique (que certains comparent à celui du CD&V) et par défiance vis-à-vis des autres partis flamands (CD&V et Open-VLD) mais n'est pas intéressée par le programme nationaliste de la Flandre tandis que l'autre partie en a ras-le-bol du gel institutionnel instauré par la NVA au gouvernement et menace de retourner au Belang si ça ne change pas au prochain gouvernement. Une dernière chose est le fait que la NVA est le seul parti nationaliste/indépendantiste (avec une partie du Belang (la plus réaliste)) qui n'appelle pas au referendum sur l'indépendance. Vous vous êtes déjà demandé pourquoi? Parce qu'ils savent (de leur propre aveux) qu'ils n'ont aucune chance de le gagner. Du coup, il préfère saloper le système de l'intérieur en rendant la Belgique tellement invivable que même les Wallons demanderont l'indépendance. Pour l'instant ça a l'air de marcher, tant et si bien que la nouvelle vague politique qui monte un peu partout (y compris au sein du CD&V et de l'Open-VLD), c'est celle de... la re-fédéralisation des compétences soit une diminution du pouvoir des entités fédérées au profit du fédéral (politique environnementale, etc.). Pour ce qui est de notre identité, c'est assez compliqué mais il faut aussi retenir une chose: on a été Gaulois, Romains, Francs (avant les Français, Charlemagne est né à Herstal), divisés en plein d'états qui sont devenu vassaux de la France (Comté de Flandre) et du Saint Empire (le reste), puis Bourguignons, Espagnols, Autrichiens, indépendants une première fois en 1979, puis Français, Néerlandais et enfin indépendant en 1830 après quoi nous servons deux fois d'Autobahn entre Berlin et Paris. Ce n'est pas pour rien que nous avons été appelé le Champ de bataille de l'Europe... Et toutes ces dominations successives ont laissé leur marque sur une grande partie du territoire et de la population. Ce comics résume assez bien le problème Cependant, il y a bien deux moments où tous les belges sont prêts à revendiquer leur identité belge et à le clamer haut et fort: Quand quelqu'un (autre qu'un nationaliste flamand) dit que la Belgique est un petit truc pourri qui ne devrait pas exister et qu'il vaudrait mieux la scinder (Belgium stronk! Belgium relevant!). Il y a un match international de foot dans la semaine. L'économie flamande ne se porte pas si bien que ça... Son industrie lourde en particulier (qui avait bien mieux survécu que celle de Wallonie) a pris un sacré coup pendant la crise (Opel Anvers, Ford Genk), même si le gouvernement flamand a dans l'ensemble réussi à limiter les dégats. En Wallonie, en revanche, si on oublie Caterpilar (qui est un coup dur et surtout très médiatique) et les fabriques/usines en sursis depuis des plombes, on commence à observer une timide remontée. Je ne vais pas m'étendre dessus (ce n'est ni le fil, ni dans mon champ d'expertise) mais c'est juste pour dire que tout n'est pas rose non plus au Nord...
  2. A propos de cette tourelle 3000, j'ai pu récemment discuter avec un représentant de CMI dernièrement (aux Journées de l'Industrie de l'UCL1) et il m'a bien confirmé que bien que ça puisse avoir l'air d'être vendu comme ça, le but n'est absolument pas de reconfigurer la tourelle d'un véhicule du jour au lendemain (bien que ce soit techniquement possible) mais plutôt de garantir l'évolutivité de la plateforme ainsi que la simplification de la logistique. Par ailleurs, quand je lui ai posé la question sur la possibilité d'y mettre un CT40, il m'a répondu en substance qu'ils adorerait le faire, qu'ils étaient intéressés si quelqu'un leur demandait de le faire mais que vu que BAE et Nexter sont des fabricants de tourelles eux mêmes, ils empêchent un peu CMI de mettre ses mains dessus et qu'il n'avait pas vraiment le droit de s'étendre beaucoup plus sur le sujet. 1 4 jours où les entreprises viennent se vendre aux futurs Ingénieurs de l'EPL dans l'espoir de recruter des Master 2 (voire des Master 1) ainsi que de proposer des stages aux BAC 3. Certains sont là chaque année (Safran, Thales, Nokia, IBA, Besix, CMI, ESA, Banque du Luxembourg et un paquet de boîtes plus petites ou de consultance), d'autres sont des occasionnels (Ericsson ou AB Inbev).
  3. Merci pour l'info et pas mal d'argument sont tout à fait valable (surtout la jeunesse du pistolet). Par ailleurs, ce prix me paraît quand même un peu suspect. Ça dépend à qui tu demandes. Sur le marché civil, c'est assez divisé et le calibre a ses ennemis qui critiquent "sa taille et son manque de pouvoir d'arrêt" et partisans qui soulignent que le calibre est perforant (avec les balles militaires mais paraît il aussi avec certaines munitions civiles non FN), qu'un Five-Seven avec 20 balles, ça pèse 700g et que ça a un recul ridicule. En ce qui concerne les militaires, le calibre est adopté en Belgique et le pays ne compte plus une seule arme en 9mm dans ses forces armées (sauf des trucs qui traînent dans les réserves). En ce qui me concerne, je me dis que si le calibre était pourri, le SFG aurait remplacé le Five-Seven par autre chose depuis longtemps... D'autant plus que l'argument "ils achètent uniquement FN" ne tient pas au vu du nombre de pistolet en 9mm que FN a produit ces dernières années (FNP, FNX et FNS) et qui ont tous l'air d'être appréciés sur le marché civil US. A noter cependant qu'on ne connaît pas le pistolet que FN a proposé. Il n'est pas impossible que ce soit autre chose que le Five-Seven.
  4. Content de voir le nouveau camouflage arriver. Il donne bien (à noter qu'il s'agit de la variante "matériel" du camouflage destinée à être pseudo-tout-terrain. Les soldats porteront un autre camouflage qui lui dépend du terrain). Quelqu'un veut que j'essaie de traduire la présentation des gilets (je vais avoir du mal (il a sale accent. Rien que je n'ai pas déjà entendu mais je suis un peu rouillé))?
  5. Je pense que l'adaptateur des A70 est un investissement qui devrait être fait. Ne serait-ce que pour l'avoir sous le coude. Si une FREMM est appelée à escorter le CDG, ses MdCN perdent de l'importance vu que les Rafales peuvent emporter des SCALP. L'opportunité alors d'emporter 8 ou 16 Aster 30 supplémentaires que l'Horizon pourrait asservir est alors à considérer. Ceci dit, j'ai toujours trouvé les FREMM sous-protégées (la critique s'applique aussi au FREMM-IT1) même dans l'optique "on ne s'en sert que pour la défense à courte portée". 16 missiles c'est peu pour un navire de 6000 tonnes, quelque soit leur qualité ou précision. Avec un peu de chance, le CAMM-ER pourra partiellement régler ce problème pour les Italiens. De plus, l'absence de CIWS rends ce problème d'autant plus criant. En guise de comparaison, les F123, c'est un bâtiment ASW de 3600 tonnes avec 16 Mk41 (avec 16 Sea Sparrow ou 64 ESSM (ils sont censés passer à l'ESSM mais je ne sais pas si ils l'ont fait) et 42 RAM. Je ne dis pas que la FREMM est un mauvais bâtiment mais que la France en général manque cruellement d'un missile courte portée quad-packable et de CIWS. Enfin... C'est un vieux débat et si j'espère de tout cœur voir 32 VLS sur les FTI (avec le SeaFire 500, ce serait quand même du gâchis d'en mettre 16), j'ai des doutes sur la perspective de le voir à la sortie. Il va me falloir une source pour ça. D'après ce que je sais, les seuls utilisateurs de l'A43 sont les FREMM-FR, les Formidables (qui auraient de la place pour des A50), le CDG et le Cavour et les Horizon ont 6 A50 (tout comme les Type 45). 1 Malgré le 76mm en plus sur l'arrière supposé servir de CIWS, les SAM d'une FREMM-IT se répartissent entre Ast15 et 30. Ça manque un peu de missile de défense à courte portée du coup (problème résolu si ils mettent des CAMM-ER sur les FREMM aussi).
  6. Je croyais avoir compris que c'était parce que tu es un fan de Glock... Mais je ne peux m'empêcher de penser que le Five-Seven aurait été un meilleur choix. ^^
  7. Dans ce cas, ça va être un problème. Par quel tour de magie est-ce que les Horizon ou FREMM IT arrivent à avoir des Aster 15? Et se permettent ainsi d'augmenter de 7 leur nombre de frégates de premier rang... Maintenant, il ne leur reste plus qu'à rajouter les A70 sur leurs FREMM et ça sera une flotte très impressionnante...
  8. C'était pas juste un sonar de coque pour les FLF? Je suis en train de me demander si une SIGMA 10514 ne pourrait pas les remplacer (ou une version plus grosse avec plus d'autonomie) ces FLF... Ou une Gowind (mais je préfère la SIGMA). Attention à faire la différence entre Light+ et Full. Normalement, c'est 2 à 3 Light, 3 à 4 Light+ et 2 à 3 Full. Comparé à la Light+, la Full a un VDS en plus, un meilleur radar, des missiles Otomat et des torpilles lourdes et légères (en notant que tout l'équipement des Full est fitted for but not with sur les Light (sauf torpilles lourdes)).
  9. Pas vraiment... Il y en a qui rêvent d'un Dietsland mais ça ne risque pas d'arriver. Il faut comprendre que la Flandre est historiquement la zone contrôlé par le comté de Flandre soit une zone qui va du Nord de la France (en incluant Calais), à l'embouchure de l'Escaut et de la côte à la frontière de l'actuelle Flandre Orientale (d'où le nom). C'est le territoire des dialectes flamands que sont le West-Vlaams et l'Oost-Vlaams. À l'Est, sur les territoire de l'actuel Brabant, de la province d'Anvers et du Noord-Brabant NL on parlait brabançon (soit un autre dialecte du néerlandais) qui est différent du flamand et encore à l'Est (région d'Hasselt et de Maastricht) on parle le Limburgs qui est suffisamment distant du NL pour être considéré par certain comme une langue à part au sein du groupe bas-francique. Ainsi, tout les flamands ne sont en fait techniquement pas flamand et ce nom a probablement été choisi pour la région à cause de son importance historique et symbolique1. Tout cet ensemble qui fait que les flamands ne sont pas tous unis culturellement les rassemble aussi sur un point: il ne sont pas hollandais. La principale différence entre les deux (outre les dialectes) est qu'il sont catholique. Bien sûr, avec la standardisation des langues (autour du néerlandais standard) et la diminution de l'importance des religions rends ces aspects moins important mais une opposition reste. De plus, les flamands ne sont pas assez nombreux pour réellement peser seuls sur le BeNeLux. Ce qui pourrait arriver en revanche, c'est un impérialisme néerlandophone et c'est là que ce Diestland entre en jeu. Le Dietsland, c'est la région flamande + les Pays-Bas. En théorie, c'est bien beau mais en réalité peu sont ceux qui soutiennent l'idée et ceux qui le font sont surtout des nationalistes... néerlandais (bref, les orangistes) qui ont plus l'idée d'un retour de l'enfant perdu (fils prodigue) avec un certain sentiment paternaliste (un peu comme ceux qui pensent en France que la Wallonie devrait devenir un département français). Le truc, c'est que c'est mal perçu en Flandre et peut nombreux sont ceux qui sont supporter de cet orangisme au sein du mouvement flamand car celui-ci n'est pas juste un mouvement nationaliste contre la Wallonie/les francophones... C'est aussi contre les Pays-Bas. La Flandre doit être indépendante et elle doit l'être de tout le monde. Pour te donner une idée, le rattachement Flandre-Pays-Bas a autant de support en Flandre que le Rattachement Wallonie France. En Wallonie, il y a bien un parti qui milite pour mais ce n'est pas pour rien qu'il n'a jamais fait plus de 1.5% (au Sénat en 2007) et l'hypothèse n'est considérée envisageable que si la Flandre quitte la première. Et encore... 1 Bataille des éperons d'or par exemple.
  10. Attention, les Pays-Bas ne sont pas juste "le plus proche voisin". On a beau adorer les battre au foot et apprendre qu'ils ne se qualifient pas pour l'Euro, ils sont surtout notre plus proche allié depuis très longtemps1. 1944 pour être précis. A ce moment-là, les futurs États-membres du BeNeLux signent un accord d'union douanière2. Mais ça va plus loin: les trois pays adhèrent ensemble à l'UEO, l'OTAN, la CECA, etc. Et défendent auprès de ces institutions des positions similaires (sauf très rares exceptions). Et le reflet de cette proximité, c'est le BENESAM, Amiral BeNeLux, accords de défense aérienne commune, formation de leurs Pathfinders, etc. Et sans André Flahaut, on aurait suivi les NL en 2002 en tant que producteur... On a aussi évoqué le fait que les discussions entre Allemagne, France, Italie et Espagne n'incluaient pas le BENELUX. C'est parce que les pays du BENELUX sont occupés à bosser dans leur coin et sont beaucoup moins communicatifs à cet égard, d'une part parce qu'on voit tout le temps des Premiers ministres Lux et NL à Bruxelles (distante de La Haye et Luxembourg de seulement 160 et 220km) et que ce genre de communications se fait via la structure BENELUX, soit une institution en place, ce qui est plus discret que la réunion des chefs d'États des 4 plus gros pays de l'Union à Versailles). Par ailleurs, les deux groupes sont supposés être en communication sur ce sujet et que les deux ne se font pas totalement indépendamment (et que Rutte tient à se faire réélire demain). Le simple fait que le BENELUX bosse aussi sur un truc de son côté montre cette coopération étendue entre ces trois pays. 1 Bon, techniquement, les Luxembourgeois étaient là en premier avec une union douanière en 1922, mise à la parité des monnaies et libre-circulation du franc belge au Luxembourg mais on va dire que ça compte. 2 Libre circulation des biens, personnes et services. Ça vous rappelle quelque chose?
  11. Maintenant, on le propose parce que la technologie est plus ou moins au point ou est-ce que c'est juste plus joli sur les images de DCNS1? 1 Bien que je le trouve quand même très moche ce mat... Les Holland en ont un plus chouette.
  12. Les FTI ne devaient pas avoir un CAPTAS 4 par hasard? Ou une version compacte de celui-ci? À ce jeu, on pourrait dire que les FTI auront une capacité ASW assez sérieuse.
  13. En fait, l'émergence du mouvement flamand précède même les guerres mondiales ou la colonisation du Congo vu qu'elle remonte à 1870... Et par certains aspect, on peut dire que la situation actuelle est bien moins pire que ce que ça a déjà été par le passé... Et l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas sont bien moins susceptible d'avoir besoin de réquisitionner massivement au sein du pool pour leurs opérations. On risque de fournir notre avion en support d'autres (au dessus de l'Irak ou de la Syrie par exemple) mais à moins d'avoir envie de faire un Dragon Rouge 2, on ne va pas s'en servir beaucoup. Comme pour le remplaçant du F-16, la Belgique va se servir de son A330 MRTT (+ A400M avec pod) pour s'acheter de l'influence plutôt que pour ravitailler pour ses propres avions parce qu'elle en a urgemment besoin. Et pour la Défense, le simple fait qu'on puisse remplacer l'A321 avec est un bonus1. Les Pays-Bas et le Luxembourg sont probablement dans la même posture. Au final, la France bénéficierait plus du pool qu'autre chose car comme tu l'as dit, elle consomme plus qu'elle ne fournis. Qui est le plus européen dans ses achats? Celui qui s'aligne sur d'autres pays européens pour ses achats, même à l'extérieur de l'UE (achats de F-16, AIM-9, AIM-120, JDAM, Paveway, SDB, Harpoon, Mk46 et Sea Sparrow) parce qu' il fait partie d'un groupe de pays qui bossent et achètent ensemble (BENESAM et défense aérienne BENELUX) et qu'au final, c'est une forme de fédéralisation ou d'internationalisation à un niveau pseudo-européen des achats? Ou celui qui dit qu'il achète presque tout en Europe mais qui au final achète plus ses produits que ceux d'autres pays européens? Parce que je peux aussi dire que je n'achète que ne prends que des fromages qui sont fabriqués en Europe. Mais si au final, je n'achète que du Maredsous et du Chimay, je n'achète pas européen, j'achète juste wallon... Et si demain, l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas annonçaient l'achat en commun de SDB, SDB II, Brimstone ou SPEAR 3, cet achat serait toujours plus européen/fédéral que l'achat d'un lot supplémentaire d'AASM par la France. Je ne dis pas que la Belgique achète réellement fédéralement (principalement parce qu'à part la Marine et éventuellement la Comp Air, nos achats se font dans notre coin (surtout pour les armes légères)). Cependant, la France n'est pas mieux placée que nous parce que de nouveau, à part l'Aster, le SCALP, le Meteor, les FREMM et les Horizon, une très grosse partie de vos achats sont des achats maisons. 1Qui va probablement finir par être l'usage principal de cet A330...
  14. Il faut bien commencer quelque part... Transport? Bien sûr. On prête déjà nos C-130 de temps en temps (2 au Mali par exemple). Les Pays-Bas, je ne sais pas. Écolage? Je ne sais pas. On ne remplace pas les Alpha-Jet et on va se fournir aux US pour les formation pendant un temps. Après, si un truc comme ça se fait et est annoncé comme partie de l'Europe de la Défense (et comme un vrai but pas un truc en plus sur le côté), on va rejoindre sans trop hésiter. Bien sûr, il faudra commencer par harmoniser les doctrines pour in fine harmoniser les besoins (si tout le monde se bat de la même façon, tout le monde a besoin des mêmes outils pour le faire). Ça réglera déjà une partie des problèmes. Ensuite, il va falloir un jour ou l'autre accepter de ne pas avoir tout les contrats chez nous. La perspective de voir CMI se faire avoir sur les tourelles dans le cadre d'un IFV commun ne m'enchante pas mais je l'accepte comme nécessaire si on veut y arriver (parce que sinon, on y arrivera pas). Ceci dit, ce ne sera pas à sens unique. Que dirais-tu si le LFK NG, le MICA (pas le VL) et le CAMM-ER étaient généralisés? Bien sûr, tu ne vendrais plus/vendrais moins de Mistral sur hélicoptère/MPCV et d'Aster 15 mais trois fois plus de MICA-IR, -EM, -NG, etc. parce qu'Allemands et Italiens auraient laissé tomber l'IRIS-T et ne réserveraient plus le Meteor qu'à la très longue portée. C'est aussi dans ce sens là qu'il faut résonner.
  15. A noter aussi que l'engagement extérieur est également vu chez nous comme un moyen d'exister sur le domaine de la politique internationale et d'être vu comme un partenaire fiable au sein de l'OTAN malgré notre budget ridicule (un des plus bas de l'OTAN) et ce pour plusieurs raisons: L'engagement répété de la Belgique dans les missions ONU (pour l'instant, le site de la Défense indique UNFIL, UNTSO, MONUSCO) lui permet de se faire remarquer au sein de l'ONU et nous donne des places assez régulièrement au conseil de sécurité (10 ans passé là bas en 71 ans, c'est autant que l'Allemagne et l'Espagne, à peine moins que l'Italie (12) et plus que la Pologne (9), les Pays-Bas (9) ou le Portugal (6)). Nos engagement réguliers au sein de l'OTAN (et ceux des F-16 en particuliers) sont aussi un moyen de masquer ce budget ridicule au yeux des contrôleurs de l'OTAN (a.k.a. US of A) en s'engageant dans les Balkans, en Afghanistan, en Libye et en Irak/Syrie ainsi que la présence très importante de la Belgique au sein du Baltic Air Policing (que j'ai déjà mentionné sur ce fil). Un truc du style "Notre budget est à 0.98% mais au moins on déploie et on vous rend service. D'autres pays avec des budgets plus élevés ne peuvent pas en dire autant..." Cette activité du pays lui permet de se positionner au sein de l'OTAN pour être sûr d'avoir un mot à dire. Au final, il s'agit surtout de s'acheter par l'activité, une crédibilité ou influence qu'on ne peut pas acheter juste par la taille du pays. Le problème, c'est qu'un FA-50, si il peut faire l'avion d'attaque léger et surveiller l'espace aérien belge est moins adapté au bombardement au-dessus de l'Afghanistan, de la Syrie, de l'Irak, de la Lybie ou à la protection aérienne des Pays Baltes et convient mal à un pays qui veut afficher une certaine crédibilité à l'international. C'est le début de la construction de la Défense européenne via le moyen le plus simple: la logistique. La France ne veut pas que ça se fasse sans elle? Il lui suffit de rejoindre le pool (composé pour l'instant de 2 avions NL en attendant que les Allemands et Belges commandent). Ça n'engage personne à rien sinon fournir des ravitailleurs en cas de besoin et plus probablement pour soutenir le transport. L'étape suivante, c'est la création du pool aerial transport avec les A400M et éventuellement un truc plus lourd, d'escadron d’entraînement commun (3, 4 écoles pour les 6 + Ibériques. Avec des M-346 peut-être?) ainsi que la collaboration1 sur les programmes de développement (SAM, AAM, ATGM, avions, frégates/destroyers2, etc.). C'est lent, c'est long, ça prendra du temps mais il faut bien commencer quelque part. @Bat Il y avait pas aussi un C-130 en soutien logistique ou transport médical au Mali? 1 Elle existe déjà à un certain niveau mais je parle ici d'une collaboration qui deviendrait la norme 2 Dommage qu'on arrive juste trop tard pour les FTI/PPA/MKS-180/M-Vervanger/F-110. FTI, PPA sont conceptualisés et je pense que la F-110 est dans les dernières phases de conceptualisation. Ça aurait été l'occasion de faire un truc en commun avec 5 + 3 (PPA Full, 7 si on prends les Light+ avec) + 4 + 4 + 5 navires (soit 21 bateaux plus les Portugais (25 si on inclus les PPA Light)). On aura peut-être l'occasion avec le remplacement des Tripartites... Le BENELUX vient tout juste de lancer le programme donc il est encore temps. Sinon, il faudra attendre le remplacement des Horizon, DZP, F-100 et F124 (début des programmes aux alentours de 2025-2030).
  16. mehari

    Le F-35

    Aussi. Ça implique des renforcement du pont d'envol. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle les AUS ont abandonné l'idée de les mettre sur les Camberra: il faudrait les modifier et ça coûte cher par rapport à ce que ça peut apporter (sans compter que ça ferait des Camberras des cibles beaucoup plus importante et qu'ils sont assez peu défendus...). Ceci dit, je me dit que ça ne devrait pas poser de souci aux Ford et que les US se sont probablement dit qu'ils pourraient un jour avoir besoin d'opérer des B depuis ceux-ci (dans l'optique "aspirez au meilleur et préparez vous au pire").
  17. mehari

    Le F-35

    Les F-35B sont prévu pour opérer depuis le Cavour, les Queen Elizabeth (qui ont un ski jump), les America et le Trieste (qui n'en n'ont pas). Si ils ne sont pas capable d'opérer depuis ceux-là, il n'y a plus de raison de faire un F-35B (vu que c'était le but à l'origine). Si ils en sont capable, il devraient pouvoir opérer depuis les Nimitz et Ford qui sont beaucoup plus long que les America ou que le Trieste. Ceci dit, je doute qu'on voie un jour un F-35B sur un Ford (ou alors, quelque chose s'est très mal passé).
  18. Une des variantes de l'HK MP5SD. Pas spécialement récent. Par ailleurs, cette arme (d'habitude entre les mains de SF) et le casque Ops-Core (ou copie) me font penser que le type sur la photo n'est pas vraiment un soldat lambda. Sinon, leur fusil standard est le G3 (fabriqué sous licence).
  19. Attention, je n'ai pas dit que le document était extrêmement technique (bien qu'il doive l'être jusqu'à un certain point) mais que la langue de travail de ceux qui l'ont rédigé (des officiers de la Composante Air) est très certainement l'anglais.
  20. Tu oublies qu'on parle de la Composante Air: la moitié des officiers sont pilotes et l'autre des ingénieurs (avec un ou deux météorologues au milieux), voire les deux (je crois qu'on peut parler d'un tiers des pilotes sorti de l'ERM). Pour eux, c'est quasiment la langue de travail.
  21. La réalité est la même que pour les FTI: on fait tourner les bureaux d'étude de HK...
  22. Pas étonnant: c'est la langue des pilotes et des ingénieurs/scientifiques. Vu que c'est eux qui ont du rédiger le prototype de ce cahier des charges...
×
×
  • Create New...