Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Le 19/06/2019 à 15:04, koojisensei2 a dit :

- Le démocratie est la dictature du plus grand nombre sur le plus petit.

Non. Ce que tu décris n'est pas une démocratie au sens moderne du terme.

La démocratie est un état de droit : les citoyens sont tous égaux devant la loi. Passer des lois inégalitaires pour porter atteinte à des minorités est donc incompatible avec la démocratie. Ce n'est pas une coincidence si ce sont les démocraties qui se battent le plus pour promouvoir les droits des minorités, au point d'ailleurs que certains trouvent qu'on n'en fait plus assez pour la majorité.

  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Rob1 a dit :

Nouveau grand jeu ? (je n'ai pas eu accès à l'article)

Révélation

Russia, China Vie for Influence in Central Asia as U.S. Plans Afghan Exit - Rivals are wary of Islamist militancy spilling into neighboring countries, while Beijing seeks to safeguard its Belt-and-Road Initiative

By Craig Nelson in Kabul, Afghanistan, and Thomas Grove in Farkhor, Tajikistan

As the U.S. seeks an exit from the Afghan war, Central Asia is on the cusp of a new era, with Russia and China vying for influence in a region that will no longer be dominated by America’s post-9/11 undertaking to bring peace and stability to Afghanistan.

The two countries are wary of Islamist militancy, both on their soil and spilling over from Afghanistan, while China wants to safeguard the billions of dollars its companies have invested in the region under President Xi Jinping’s Belt-and-Road Initiative, according to regional experts.

In recent years, Moscow and Beijing have taken more aggressive steps to protect their interests in the face of what they view as the weakening political grip of the American-allied government in Kabul, the expanding sway of the Taliban across Afghanistan, and the threat posed by Islamic State and other Islamist militant groups that have transnational agendas.

Since the Trump administration appointed Zalmay Khalilzad special envoy to the Afghan peace process in September, Mr. Khalilzad has taken pains to involve Moscow and Beijing in efforts to negotiate a comprehensive settlement of the nearly 18-year Afghan war, both to ensure their cooperation and to discourage Eurasia’s two great powers from acting as spoilers at a time when Washington’s ties with both capitals are strained on many other fronts.

im-81212?width=1260&aspect_ratio=1.5

Zalmay Khalilzad, U.S. special representative for Afghan peace and reconciliation, shown during an April forum in Kabul, has worked to involve Moscow and Beijing. Photo: wakil kohsar/Agence France-Presse/Getty Images

So far, Mr. Khalilzad’s wooing appears to be paying off. Russian President Vladimir Putin last week praised the U.S.-Russian efforts on the peace process, saying he hoped they would produce “good results.” Mr. Putin made his comments as China hosted talks in Beijing with a delegation of Taliban officials headed by the movement’s chief negotiator, Mullah Abdul Ghani Baradar. A Chinese Foreign Ministry spokesman said he couldn’t confirm whether the meetings took place.

To push the process forward, Moscow and Beijing have helped secure U.N. travel waivers for Taliban officials to participate in the peace talks in the Gulf state of Qatar and joined the U.S. in condemning the insurgency’s announcement of a spring offensive.

Such unanimity sets the stage, under a possible peace deal, for the U.S., Russia and China to join Taliban fighters and Afghan security forces in fighting radical Islamist groups together and preventing Afghanistan from becoming a staging ground for terrorist attacks abroad, people briefed on the talks say.

The mostly unqualified support of current U.S. aims represents a notable shift, especially for Russia, whose officials have regularly mocked the U.S. for failing to learn the lessons of the Soviet Union’s disastrous foray into Afghanistan in the 1980s, a nine-year occupation that claimed the lives of 15,000 Soviet soldiers and 600,000 to 1.5 million Afghans.

In recent years, as it became clear that the American effort in Afghanistan wasn’t turning the corner as quickly as U.S. officials claimed, Russia and China expanded their ties to the Taliban as well as to the Afghan government, with Moscow also deepening its links to Afghan political groups and members of parliament. There are also signs they began taking steps to take security matters into their own hands, rather than depending on the U.S.

B3-EH360_RUSAFG_16U_20190618074406.jpg

Border Patrol / How China is expanding its military vigilance, as provided by a Tajik official [Yellow line: China is refurbishing or building up to 30-40 guard posts along the Tajik-Afghan border / Green line: China has the right to patrol this section independently of the Tajiks]

Seeking to buttress cross-border security and protect its regional economic investments, China in early 2017 committed $85 million to set up an Afghan-led army brigade in northeastern Badakhshan province, according to a June 2017 Pentagon report to Congress.

Since then, Beijing has denied numerous news reports, including those citing Chinese and Afghan officials, asserting that a Chinese-financed base is under construction near the province’s strategic Wakhan Corridor. It also has said repeatedly it has no plans to station Chinese troops on Afghan soil.

In neighboring Tajikistan, China in 2015 or 2016 signed secret agreements with authorities that gave Beijing rights to refurbish or build up to 30 to 40 guard posts on the Tajik side of the country’s border with Afghanistan, a Tajik official said last year. The official asked not to be identified for fear of retribution.

Under the accords, Chinese border guards have replaced their Tajik counterparts along large swathes of the territory along the Tajikistan-Afghanistan border, where Beijing deems the Tajiks incapable of stopping militants potentially infiltrating Tajik territory, the official said. “There are parts of the country where the Chinese have taken over border control completely,” the official said. “They patrol on their own, in their own vehicles.”

The Chinese Foreign Ministry spokesman said he hadn’t heard of that and noted that, when asked to comment on similar reports previously, he has said they weren’t true.

Moscow also became more aggressive as the American effort in Afghanistan faltered.

Russian authorities last year pressured the Kabul government to authorize a Russian airstrike on targets of Islamic State in Jowzjan province, according to Afghan security officials. The offer was rejected following vigorous U.S. objections and assurances to the Kabul government that American air power was sufficient to address the threat, the officials said.

im-81215?width=1260&aspect_ratio=1.5

As Moscow seeks to become more involved, Russian presidential envoy to Afghanistan Zamir Kabulov, left, met in late May with Mullah Abdul Ghani Baradar, the Taliban's top political leader, Sher Mohammad Abbas Stanikzai, the Taliban's chief negotiator, and other members of the Taliban delegation before talks in Moscow. Photo: Alexander Zemlianichenko/Associated Press

Referring to Islamic State by its Arabic acronym, a Western official later said that Moscow “periodically solicited Afghan government views on whether they need help and whether they would entertain Russian military contributions to dealing with Daesh, particularly in Jowzjan. They’ve been consistently rebuffed.” The Russian Defense Ministry didn’t respond to a request for comment.

While the extent of the U.S. withdrawal from Afghanistan—and the scope of the military and political vacuum it will create—aren’t known, concerns that the end of the American era there will leave a void that usual U.S. rivals will rush to fill are overblown, experts on the region say.

Although Moscow and Beijing are likely to deepen their political ties with Afghanistan, a campaign reminiscent of the 19th-century “Great Game” contest between Russia and Great Britain for control of Afghanistan, is unlikely because Russian goals there, apart from stability, are mostly to celebrate what they see as America’s bumbled foray into the country said Arkady Dubnov, a longtime analyst on Afghanistan based in the Russian capital.

Share Your Thoughts

What role should the U.S. look to play in Central Asia after it exits the Afghan war?

“Russia’s cooperation with China in Afghanistan is an important part of Moscow’s strategy in the region,” Mr. Dubnov said. “But its desire for success in Afghanistan is most of all about showing the U.S. this,” he said, holding up his middle finger.

Large-scale military intervention also is out of the question, said Laurel Miller, director of the International Crisis Group’s Asia program. “It doesn’t take a genius to look at the history of British, Soviet and American interventions in Afghanistan and say, ‘Boots on the ground? Ain’t such a good idea.’ ”

But the proven perils of foreign intervention in Afghanistan, and China and Russia’s support for a peace deal, don’t eliminate the possibility that their geopolitical rivalry and historical resentments will play out beyond Afghanistan’s borders after America’s military presence shrinks, said Ms. Miller, the U.S. State Department’s former acting special representative for Afghanistan and Pakistan.

im-81243?width=1260&aspect_ratio=1.5

As Beijing increases its military presence in the area, Chinese People’s Liberation Army soldiers earlier this month patrolled a snowy glacier above 17,000 feet along the Chinese side of the 56-mile border between China and Afghanistan. Photo: EPA/Shutterstock

“It’s quite easy to see the ways in which there would be competition between Russia and China in Central Asia,” she said, citing Beijing’s multibillion-dollar Belt-and-Road Initiative as an example. “It’s hard to imagine Russia accepting a Chinese push westward to protect the economic corridor.”

The buildup of military assets in Central Asia by both Moscow and Beijing to deal with Islamist militancy in Afghanistan—capabilities that are likely to remain and even grow after a possible Afghan peace deal—adds an unpredictable element to the already fickle politics of the region.

A recent visit to the Tajik-Afghan border suggests that securing Afghanistan’s borders to the satisfaction of China, Russia or anyone else will remain a challenge—and possible flashpoint—for some time to come.

In his house less than a mile from the Afghan-Tajik border, some 120 miles southeast of Dushanbe, the Tajik capital, Abdusulloh Khodjoyev, 67, said he regularly hears shooting at night and the buzz of aircraft hunting Islamist militants.

“The crack of gunfire can wake you up at night,” he said.

https://www.wsj.com/articles/russia-china-vie-for-influence-in-central-asia-as-u-s-plans-afghan-exit-11560850203?shareToken=st64d1291ad3a74a3998f935fec2132110

Merci. Intéressant.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Kelkin a dit :

Non. Ce que tu décris n'est pas une démocratie au sens moderne du terme.

La démocratie est un état de droit : les citoyens sont tous égaux devant la loi. Passer des lois inégalitaires pour porter atteinte à des minorités est donc incompatible avec la démocratie. Ce n'est pas une coincidence si ce sont les démocraties qui se battent le plus pour promouvoir les droits des minorités, au point d'ailleurs que certains trouvent qu'on n'en fait plus assez pour la majorité.

Oui enfin tous égaux, c'est juste très théorique. C'est d'ailleurs la même théorie en chine. Il suffit de voir l'actualité avec d'un coté un homme qui risque plusieurs mois de prison pour un sandwich et de l'autre coté l'affaire Patrick Balkany qui est un vrai feuilleton.
Pour l'affirmation des droits des minorités, je pense que vous parlez surement des francais d'origines africaines qui sont en France. Effectivement, leurs droit sont semble t'il bien défendu en France. Mais pour dire la vérité, ils ne sont pas si minoritaire que ça en France. 10-20% de la population, ca en fait des voix électoraux. Si on regarde vraiment les ethnies très peu présent en France comme les roumains, la, c'est autre chose.

Par ailleurs, vous pensez que la politique social en France est une fleur pour les défavorisés ? Non, moi, je pense que c'est juste une nécessité pour garder une cohésion sociale. Sans ca, on verrai le nombre de vol, de cambriolage, de meurtre, de hold up  exploser en France. En quelque sorte, on préfère acheter la paix social avec de l'argent du contribuable. C'est un choix pas si bête mais difficile à maintenir à très long terme.

Link to post
Share on other sites

https://foreignpolicy.com/2019/06/25/how-democrats-can-get-tough-on-china-without-imitating-trump/ (25 juin 2019)

Les démocrates et la Chine :

Elizabeth Warren, par exemple, a déclaré que la Chine avait " armé son économie " et s'est plainte des présidents précédents " fouvoyés " en racontant un " conte de fées [sur la Chine] qui ne correspond jamais aux faits ". Le sénateur Cory Booker a qualifié le gouvernement chinois de "régime totalitaire" qui a "profité de ce pays" et a dit : "Nous devons les combattre". Le 11 juin, le maire de South Bend, Pete Buttigieg, s'est joint à la bataille, qualifiant le modèle idéologique de la Chine de "perfection de la dictature" et admettant que "l'orientation de [Trump] sur la Chine a quelque chose que je ne pense pas être complètement erroné".

Lorsque l'ancien vice-président Joe Biden, l'actuel leader démocratique, a récemment contesté l'idée que la Chine allait " enlever le pain de la bouche " [des Américains] - une tentative apparente d'exprimer sa confiance dans les travailleurs américains - il a été agressé par Trump et les démocrates et s'est rapidement retiré en disant : "Nous sommes en concurrence avec la Chine et devons nous montrer plus fermes ".

Au Sénat, le leader de la minorité Chuck Schumer et d'autres démocrates de premier plan ont appelé l'administration à "rester agressive" dans les négociations commerciales. Lorsque Trump a récemment menacé d'augmenter les tarifs douaniers sur la Chine dans le cadre de sa guerre commerciale, prétendant à tort que la Chine supportait la plupart des coûts des tarifs douaniers, Schumer a non seulement refusé de le corriger, mais a également envoyé un tweet, "Hang tough on China, President @realDonaldTrump. Ne recule pas."

https://www.scmp.com/news/china/diplomacy/article/3014903/china-halts-world-trade-organisation-fight-over-market-economy (17 juin 2019)

La Chine retire sa plainte à l'OMC sur la non-acceptation par les Etats-Unis et l'UE de son statut "d'économie de marché". Elle était sûre de perdre, et préfère sauver la face.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

A mettre peut être dans le fil ''alimentation'' ou ''guerre économique'' ?

https://www.capital.fr/economie-politique/rachat-de-terres-francaises-un-reve-chinois-mis-en-faillite-1342938

Rachat de terres françaises: un rêve chinois mis en faillite

Le milliardaire Hu Keqin, PDG du conglomérat Reward, connu pour s'être emparé de terres céréalières en France, se voyait déjà en roi de la baguette en Chine. Mais son groupe a fait faillite, montrant la fragilité de certains investisseurs chinois.

L'affaire avait fait grand bruit quand un mystérieux chinois avait racheté 1.700 hectares dans l'Indre il y a cinq ans, puis 900 hectares dans l'Allier trois ans plus tard.

Était-ce le début d'une conquête du grenier à grains français? Les pires inquiétudes circulaient, comme souvent lorsqu'il s'agit d'investissements chinois.

Mais finalement rien de tout cela ne s'est produit. Car Reward ("Luowa" en chinois), fondé en 1995 et spécialisé à l'origine dans le lait maternisé et les produits d'entretien, a été mis en faillite le 13 mai, selon un avis publié en ligne le 2 juin sur le registre chinois des faillites consulté par l'AFP.....

Depuis cet épisode, l’État français a promis des verrous réglementaires pour éviter que des terres stratégiques ne passent aux mains de puissances étrangères. Mais le secteur attend toujours une loi foncière qui les mettra en place.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Sur les achats de terres agricoles :

Le 24/07/2017 à 19:02, Wallaby a dit :

http://www.air-defense.net/forum/topic/10777-chine/?page=99&tab=comments#comment-1071218

https://www.franceculture.fr/emissions/le-magazine-de-la-redaction/quand-la-chine-grignote-les-terres-francaises-0 (8 juillet 2017)

Dans l’Indre 1 700 hectares sont ainsi devenus propriété chinoise. Les investisseurs ont profité d’une faille juridique.

Émission d'une heure, qui élargit le sujet aux investissements agricoles/agro-alimentaires chinois un peu partout dans le monde : cela peut être en Afrique, ou même aux Etats-Unis avec le rachat du géant de la filière porcine américaine Smithfield Foods en 2013.

En sens inverse, n'oublions pas que la plupart des entreprises de trituration du Soja en Chine sont possédées par des Occidentaux, ou que des gens comme Danone ont des investissements significatifs en Chine (47:30).

Élargissement aussi à la question de la financiarisation de l'agriculture en général, qu'elle soit chinoise ou pas (une agriculture dirigée par des financiers qui vivent à l'autre bout du monde, qui désertifie le monde rural avec des ouvriers agricoles qui vivent en ville), avec tout un questionnement de l'indépendance alimentaire y compris d'un pays comme la France pour lequel la question pourrait se poser si une part croissante des productions est destinée à l'export non pas en tant que surplus de ce qui ne se vend pas dans le pays, mais en inversant la donne où il ne resterait pour le marché français que ce que les étrangers (les Chinois, et tous ceux qui sont propriétaires des terres) ne veulent pas.

Avec aussi des cas d'étrangers acheteurs de terres "vertueux" tels certains Hollandais qui s'intègrent dans la vie locale française de façon harmonieuse.

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Il y a un projet de loi au USA pour rendre caduque les brevets que détiennent Huawei.

https://news-24.fr/huawei-refuse-les-pourparlers-sur-les-brevets-de-verizon-comme-une-affaire-commune/

http://telecoms.com/497996/us-moves-to-protect-verizon-from-huawei-patent-claim-report/

Quelques chiffres de rappel, Huawei c'est 15 milliards de dollars en recherche et développement rien que sur l'année 2018 et environs 73 milliards de dollars sur 10 ans. 
Depuis 2015, Huawei a recu 1.4 milliard au titre des droits sur les brevets.

Huawei a obtenu 87 805 brevets, dont 11 152 sont des brevets américains.

Huawei possède le plus grand nombre de brevets essentiels au monde conformes aux normes 5G, selon le cabinet de conseil IPlytics.
 

Quand j'accusais les américains de changer les règles dès que cela ne les arrangent plus.....
Mais cela reste quand même une stratégie dangereuse de leurs parts. Le rapport détenteur des brevets/utilisateurs des brevets reste encore très largement au bénéfice des américains. Si la Chine décide d'imiter la même stratégie envers les sociétés américaines grâce à une liste, pas sur que les firmes américaines s'y retrouve.

D'ailleurs, les américains ont prouvé qu'il y a pas besoin de preuve pour mettre une société dans cette liste. Il suffit dire qu'il y a des soupçons de mise en danger de la sécurité nationale envers la capacité de cette société. Dans le cas de microsoft, intel ou de qualcomm, pas sur qu'on y trouve rien d'ailleurs.

Edited by koojisensei2
  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://asialyst.com/fr/2019/06/23/chine-luckin-coffee-mythe-croissance-exponentielle/ (23 juin 2019)

La plateforme de véhicule avec chauffeur Didi a accusé une perte de 1,6 milliard de dollars en 2018. La plateforme de services à la demande Meituan Dianping, spécialisée dans la livraison de repas et les achats groupés, perd également pied. Considérée comme l’une des startups les mieux valorisées du monde, sa perte d’exploitation a atteint 1,27 milliard de dollars, l’année dernière. L’afflux d’investissements semble faire oublier que la trésorerie est une ressource rare. La quasi faillite d’Ofo, le groupe de vélos en libre-service soutenu par Alibaba, est là pour rappeler que les lois de la pesanteur s’appliquent à tous.

Le capital-risque s’apparente de plus en plus à une pyramide de Ponzi géante. Les fonds d’investissement sont enfermés dans un système de survalorisation, dont ils ne peuvent s’extraire sous peine d’effondrement systémique. Au lieu de créer des startups solides, la « cupidité » pousse à les positionner sur le prochain cycle d’investissement, sans modélisation claire de la profitabilité attendue. Ce modèle de croissance à tout prix, dont Luckin est l’archétype, atteint aujourd’hui ses limites. Un éclatement de cette bulle d’investissements est à prévoir.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Le 28/06/2019 à 17:50, koojisensei2 a dit :

Quelques chiffres de rappel, Huawei c'est 15 milliards de dollars en recherche et développement rien que sur l'année 2018 et environs 73 milliards de dollars sur 10 ans. 

Depuis 2015, Huawei a recu 1.4 milliard au titre des droits sur les brevets.

Huawei a obtenu 87 805 brevets, dont 11 152 sont des brevets américains.

Huawei possède le plus grand nombre de brevets essentiels au monde conformes aux normes 5G, selon le cabinet de conseil IPlytics.

Ils font certes désormais beaucoup de R&D après avoir beaucoup copié, mais je parie qu'au moins 95% de ces brevets ne valent pas un clou techniquement et sont juste le produit d'un excès de zèle des chinois dans leur volonté de battre les américains à leur propre jeu de guérilla juridique. Ce qui bien sûr énerve fortement les américains.

Le 28/06/2019 à 17:50, koojisensei2 a dit :

Quand j'accusais les américains de changer les règles dès que cela ne les arrangent plus.....

...

D'ailleurs, les américains ont prouvé qu'il y a pas besoin de preuve pour mettre une société dans cette liste. Il suffit dire qu'il y a des soupçons de mise en danger de la sécurité nationale envers la capacité de cette société. Dans le cas de microsoft, intel ou de qualcomm, pas sur qu'on y trouve rien d'ailleurs.

Désolé, mais on va pas plaindre les chinois, ils ont trop menti et triché, faut pas s'étonner que le maitre du jeu (qui trichait aussi, mais moins  afin que le jeu fonctionne) commence enfin à s'énerver et à renverser les pièces.

Au contraire, les chinois devraient s'estimer heureux , outre d'avoir réussi à se faire invité à jouer,  d'avoir pu tricher aussi fort et aussi longtemps, et que la réaction soit aussi faible, tardive ... en plus d'être foireuse vu les capacités du clown orange.

Le 28/06/2019 à 17:50, koojisensei2 a dit :

Mais cela reste quand même une stratégie dangereuse de leurs parts. Le rapport détenteur des brevets/utilisateurs des brevets reste encore très largement au bénéfice des américains. Si la Chine décide d'imiter la même stratégie envers les sociétés américaines grâce à une liste, pas sur que les firmes américaines s'y retrouve.

Bah, ça changerait quoi ? Le pouvoir chinois fait ce qu'il veut en Chine, ne s’embarrasse pas avec un était de droit, et à 100 façons plus ou moins visibles de se venger sur les entreprises US.

De toute façon, sauf effondrement à court terme des USA ou de la Chine,  ça va se finir tôt ou tard en guerre froide totale où l'un ne respectera rien de l'autre, et surtout pas la pseudo propriété intellectuelle des brevets (ça aurait pu se passer autrement, mais les dirigeants chinois - ceux que tu trouves si malins- ont choisi la confrontation)

Edited by Carl
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Ciders a dit :

Mouais.

Le papier, la poudre à canon et la porcelaine, c'est chinois. Nous sommes de gros voleurs en fait.

Un petit volume d'inventions, certes notables, mais sur un grand laps de temps, et des trucs low tech résultant plus de hasards et initiatives individuelles que de gros effort collectif et civilisationnel. C'était la même chose chez nous à l'époque, avec des inventions différentes. Et de toute façon, pendant que des inventions chinoises mettaient des siècles a arriver chez nous, combien d'autres faisaient le chemin inverse avec la même célérité ?

Franchement, tu veux vraiment  comparer ça à l'incroyable boom technologique occidental du 20ème siècle, avec un transfert de techno incroyable et quasi totalement à sens unique vers le reste du monde, notamment la Chine ?

Désolé, mais c'est pas du tout comparable, et de très loin. J'imagine que c'est une vérité qui ne plait pas aux chinois, en particulier aux plus nationalistes d'entre eux qui sont déjà dans une logique de confrontation avec le "monde occidental", mais c'est pas une raison pour avaler leur baratin.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Carl a dit :

Un petit volume d'inventions, certes notables, mais sur un grand laps de temps, et des trucs low tech résultant plus de hasards et initiatives individuelles que de gros effort collectif et civilisationnel.

Je me suis arrêté là. Tant de mépris en si peu de mots, c'est admirable. :rolleyes:

Compare juste la civilisation chinoise au temps des Tang et celle de l'Angleterre au XVIIIè siècle. Rien que la production d'acier, au hasard. Ou l'organisation du corps chinois des arbalétriers. Juste ça. Jusqu'à la Révolution industrielle, l'Occident n'est vraiment pas si avancé que ça dans bien des domaines.

Edited by Ciders
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Carl a dit :

Un petit volume d'inventions, certes notables, mais sur un grand laps de temps, et des trucs low tech résultant plus de hasards et initiatives individuelles que de gros effort collectif et civilisationnel. C'était la même chose chez nous à l'époque, avec des inventions différentes. Et de toute façon, pendant que des inventions chinoises mettaient des siècles a arriver chez nous, combien d'autres faisaient le chemin inverse avec la même célérité ?

Franchement, tu veux vraiment  comparer ça à l'incroyable boom technologique occidental du 20ème siècle, avec un transfert de techno incroyable et quasi totalement à sens unique vers le reste du monde, notamment la Chine ?

Désolé, mais c'est pas du tout comparable, et de très loin. J'imagine que c'est une vérité qui ne plait pas aux chinois, en particulier aux plus nationalistes d'entre eux qui sont déjà dans une logique de confrontation avec le "monde occidental", mais c'est pas une raison pour avaler leur baratin.

Les occidentaux ont surtout la chance énorme que la Chine a été dans le pétrin pendant un peu plus d'un siècle. D'ailleurs, c'était les occidentaux qui en était à l'origine, bref. 

Pour revenir au présent, regarde un petit peu l'origine des scientifique, les plus brillants au usa actuellement. Regarde aussi un petit peu l'origine la plus représenté dans les meilleurs universités américaines. 

Concernant Huawei, selon vous, les brevets vaut pas un clou. C'est bizarre comment les américains ont pas le même avis sur le sujet. Sinon, c'est bien la peine de faire une loi juste pour combattre ces brevets. 

Beaucoup d'accusation mais aucune preuve, une intervention bien décevante. 

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, koojisensei2 a dit :

Les occidentaux ont surtout la chance énorme que la Chine a été dans le pétrin pendant un peu plus d'un siècle. D'ailleurs, c'était les occidentaux qui en était à l'origine, bref.

Là par contre, non pas totalement. Que les Occidentaux aient profité de la faiblesse de la Chine pour grignoter des morceaux, c'est indéniable. Mais que la Chine n'ait pas réussi à s'imposer un régime politique efficace ou à se réformer, à intégrer des changements et à se moderniser pour survivre, c'est entièrement de sa faute.

La Chine est déjà affaiblie au début du XIXè siècle. Les Occidentaux n'y sont pour rien.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Ciders a dit :

Je me suis arrêté là. Tant de mépris en si peu de mots, c'est admirable. :rolleyes:

Compare juste la civilisation chinoise au temps des Tang et celle de l'Angleterre au XVIIIè siècle. Rien que la production d'acier, au hasard. Ou l'organisation du corps chinois des arbalétriers. Juste ça. Jusqu'à la Révolution industrielle, l'Occident n'est vraiment pas si avancé que ça dans bien des domaines.

Dommage alors que tu n'ai pas lu jusqu'au bout, c 'était pourtant pas long et ça t'aurais évité d'être désagréable.

Je disais justement qu'avant le boom technologique occidental, c'était kif-kif avec des transferts lent dans les 2 sens. Donc invoquer le papier, la poudre et les autres anciennes invention chinoise pour essayer de relativiser voir éluder les énormes transferts de techno vers la chine depuis un siècle n'a aucun sens.

il y a 36 minutes, koojisensei2 a dit :

Les occidentaux ont surtout la chance énorme que la Chine a été dans le pétrin pendant un peu plus d'un siècle. D'ailleurs, c'était les occidentaux qui en était à l'origine, bref.

Bah, t'as déjà écrit ça plusieurs fois mais ça le rend pas plus vrai pour autant. C'est du baratin nationaliste chinois, qui sert et va servir à justifier tout les crasses actuelles et surtout futures envers le grand ennemi occidental. C'est de la propagande qui va causer des malheurs. Rien de bien nouveau, mais ce n'est pas a ton honneur de croire et répéter ça.

il y a 36 minutes, koojisensei2 a dit :

Pour revenir au présent, regarde un petit peu l'origine des scientifique, les plus brillants au usa actuellement. Regarde aussi un petit peu l'origine la plus représenté dans les meilleurs universités américaines.

Et tu expliques ça comment ? T'en conclus quoi ? Une supériorité culturelle des chinois? Une supériorité génétique des hans ?

il y a 36 minutes, koojisensei2 a dit :

Concernant Huawei, selon vous, les brevets vaut pas un clou. C'est bizarre comment les américains ont pas le même avis sur le sujet. Sinon, c'est bien la peine de faire une loi juste pour combattre ces brevets.

Relis bien, j'ai dit que plus de 95% valait probablement rien et servaient juste à la guérilla juridique à l'américaine, que tout le monde ne pratique pas avec autant de zèle que les américains et désormais les chinois. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas de trucs valables voir importants là-dedans (il y en a forcément), juste que les chiffres énormes de dépôt de brevets ne veulent pas forcément dire ce que tu veux leur faire dire.

Edited by Carl
Link to post
Share on other sites

Bien sur que les occidentaux ne sont pas responsable de plus d'un siècle de décadence. Il y a eu les guerres civiles et les guerres contre le japon. Mais dans l'absolu, si la Chine avait pas eu autant de merde pendant tout ce temps, il me paraît évident que le niveau de développement chinois actuel serai d'un tout autre niveau. Il serai même concevable que la Chine serai première puissance mondiale devant les usa depuis un moment. 

Concernant Huawei, il me semble avoir lu partout que la société avait une avance très confortable sur les autres sociétés dans la technologie 5g. Donc dire que 95% de ses brevets ne valent rien, c'est un peu vite dit. 

Link to post
Share on other sites

https://www.scmp.com/news/china/diplomacy/article/3016636/xi-trump-summit-osaka-brings-trade-truce-more-talks-and-hope (29 juin 2019)

La Chine et les États-Unis sont parvenus à une trêve commerciale à l'issue d'un sommet des dirigeants à enjeux élevés qui s'est tenu samedi, Washington ayant accepté de suspendre les nouveaux tarifs sur les produits chinois et d'assouplir les restrictions imposées aux entreprises américaines pour vendre au géant des télécommunications Huawei Technologies.

En contrepartie, la Chine achèterait une quantité " énorme " de produits américains pour réduire le déficit commercial, a dit M. Trump. Washington devrait donner "immédiatement" à la Chine une liste des marchandises qu'elle veut vendre, a déclaré le président américain lors d'une conférence de presse plus tard dans la journée.

Link to post
Share on other sites

Une petite question 

A part Huawei je ne vois pas d'autre entreprise chinoise multinationale. Qui pourrait me donner des noms? Je sais que beaucoup d'entreprise multinationale sous traite en chine leur production mais des vrais entreprises chinoises y a quoi ? 

En multinationale je parle par exemple pour la France Total Axa Suez Carrefour BNP L'Oréal etc. 

 

 

Edited by Scarabé
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Scarabé a dit :

En multinationale je parle par exemple pour la France Total Axa Suez Carrefour BNP L'Oréal etc. 

http://fortune.com/global500/list/filtered?hqcountry=China

Même liste, filtrée sur les sociétés FR :

http://fortune.com/global500/list/filtered?hqcountry=France

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

https://www.scmp.com/news/china/diplomacy/article/3016636/xi-trump-summit-osaka-brings-trade-truce-more-talks-and-hope (29 juin 2019)

La Chine et les États-Unis sont parvenus à une trêve commerciale à l'issue d'un sommet des dirigeants à enjeux élevés qui s'est tenu samedi, Washington ayant accepté de suspendre les nouveaux tarifs sur les produits chinois et d'assouplir les restrictions imposées aux entreprises américaines pour vendre au géant des télécommunications Huawei Technologies.

En contrepartie, la Chine achèterait une quantité " énorme " de produits américains pour réduire le déficit commercial, a dit M. Trump. Washington devrait donner "immédiatement" à la Chine une liste des marchandises qu'elle veut vendre, a déclaré le président américain lors d'une conférence de presse plus tard dans la journée.

MDR...

Henri K.

Edited by Henri K.
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,615
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RMR_22
    Newest Member
    RMR_22
    Joined
  • Forum Statistics

    21,238
    Total Topics
    1,431,012
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...