Recommended Posts

Les rebelles touaregs en guerre larvée depuis des années avec le pouvoir issu des ethnies du sud a trouvé des alliés de circonstance: des "bandes armées" venues de Libye se réclamant de mouvances islamistes.

La boîte de pandore s'ouvre en Afrique sahélienne, notamment du fait du chaos libyen.

C'est la quadrature du cercle qui est à nouveau démontrée: maintenir ou soutenir des pouvoirs honnis mais dont l'unique mérite est de maintenir le couvercle à peu près fermé, ou bien se retrouver en pleine aventure.

Mali, Niger, Mauritanie, Tchad autant de pays largement étalés du nord au sud entre des nordistes nomades et de tradition autonomiste et des sudistes plus sédentaires peut être moins travaillés par le radicalisme. Il va falloir à nouveau mouiller le maillot ... et là on navigue à vue sur un théâtre où nous pourrions bien nous retrouver un peu seuls ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aurais été tenté de répondre qu'après ce qu'on a vu au Liban (pas en 2006, avant), on était paré à toute les éventualités. Mais avec notre manque de moyen, et d'intention, je n'y crois pas trop. Je ne parle pas là de moyen financier, mais politiques et diplomatiques. Se donne t'on les possibilités d'agir réellement? Je ne le pense pas. Cela coute t'il énormément d'argent?

Bref, dans l'absolu je pense qu'il faut chasser autant que faire se peut les tyrans. Maintenant, le pire des risques (- mais n'est il pas fantasmé?-) est de voir se créer une grande AOF, pardon, Afrique du Nord Islamique. Enfin, c'est une question de ressenti, et je ne peux qu'être lapidaire, mais j'ai profondément confiance dans les Africains. Si nous devons agir, il faut que ce soit en priorité avec concertation des acteurs locaux, quels qu'ils soient, pour éviter des massacres ethniques... Et ne surtout pas intervenir en soutiens définit d'un seul camp, contre les autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec le renfort de milliers d'hommes (2000-4000) bien entrainés et équipés de materiel lourd arrivé de Libye, le Mali risque de tomber comme un fruit mur, ils consolident certainement leur position

avant de porter l'estocade sur Bamako avant qu'on dise ouf. Le push militaire a précipité les choses et ils profitent de cet avantage. Après ils auront dans le colimateur le Nigeria, Mauritanie, Tchad, Libye.

Voir alquaida qui s'installe au Mali, je suis pas sur que ca plaise aux USA.

La France ne peut pas trop bougée à cause des otages et elle est en période d'election.

Après ca qu'est ce qu'on fait, il parait qu'il y aussi 4000 francais, ils ont intérêt à partir vite ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les rebelles touaregs en guerre larvée depuis des années avec le pouvoir issu des ethnies du sud a trouvé des alliés de circonstance: des "bandes armées" venues de Libye se réclamant de mouvances islamistes.

Il me semblait que nombre de ces "bandes armées" venues de Libye ne se réclamaient pas que de mouvances islamistes mais étaient plutôt de véritables touaregs.

Je crois qu'il faut distinguer pour l'instant du moins (les alliances ne sont pas figées) les touaregs des islamistes de l'Ansar Dine qui apparemment se sont vus offrir Tombouctou par les touaregs, notamment parce qu'il ne s'agit pas de l'objectif de ces derniers mais aussi parce qu'il s'agirait d'un moyen de disposer d'un tampon face aux maliens.

Quoi qu'il en soit les stocks des touaregs et une partie de ceux des islamistes sont limités à ce qu'ils ont pu emporter de Libye. Peut-on considérer que les touaregs sont occupés à préserver leurs forces en attendant de voir venir ?

Je ne suis en désaccord avec ses opinions sur bien des sujets mais B. Lugan fournit actuellement une information apparemment plus fouillée que la presse quotidienne sur l'affaire. Il tente de proposer des solutions également, qui si elles sont originales sont risquées, notamment parce qu'elle amène l'acteur tiers intervenant à s'aliéner les populations côtières et donc les débouchés maritimes pour l'exploitation de ce qui se trouve dans cette partie de l'Afrique (on ne parle pas que du Mali là) et donc pétrole et uranium, entre autres, si mes souvenirs sont bons.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La France ne peut pas trop bougée à cause des otages

pff completement ridicule.

Le pire c'est que le ridicule monte jusqu'au somment de l'état et qu'il y a des décideurs, comme toi, pret a se foutre la honte avec ce genre de considération sans meme s'en rendre compte.

Après ca qu'est ce qu'on fait, il parait qu'il y aussi 4000 francais, ils ont intérêt à partir vite ?

ben voilà la boucle est bouclée, manquait plus que celle là. Apres avoir cèdé au chantage, il ya a plus qu'a encourager nos ressortissants a deguerpir et meme les aider. Super, meme plus besoin de faire du nettoyage ethnique, on s'en charge nous meme. On va meme jusqu'a presenter ça comme des succès.

Ah quelle misère,...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le C Dans l'air du jour parle du Mali justement et répond à pas mal de vos interrogations  ;)

www.france5.fr/c-dans-l-air/international/aqmi-main-basse-sur-le-mali-35834

Oui pas mal, il est bien mis en exergue un contexte très favorable à la déstabilisation avec une junte qui marche au radar, des touaregs sur armés, et des français en période électorale qui ne feront rien.

Est pointé le jeu trouble de l’Algérie dans cette affaire qui aurait laissé les armes lybiennes transiter, mais j'ai pas bien compris pourquoi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que pour passer de Lybie au Mali, les bandes armees ont longe la frontiere Algerie/Niger sur toute sa longueur du cote algerien, et cela ne pouvait etre possible qu'avec l'accord du gouvernement algerien. Ce changement d'attitude peut se comprendre dans la mesure ou l'entente entre l'Algerie et le Mali pour gerer le probleme touareg devenait caduque avec le renversement du gouvernement d'Amadou Toumani Toure.

Enfin, si c'est vraiment ainsi que les choses se sont passees, je trouve que le gouvernement algerien joue avec le feu en favorisant une flambee islamisante armee dans son arriere cour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

a priori absolument aucun ce qui me fait dire que pas grand monde voir personne n'a géré le transit entre Libye et Mali le coin est assez désert c'est le cas de le dire

Share this post


Link to post
Share on other sites

justement on ne voit pas trop l'interet de l'Algérie dans cette affaire, d'autant qu'ils ont prévenu l'année derniere que la guerre en Lybie allait foutre un sacré boxon dans la région. D'ailleurs au cours des douze derniers mois, ils ont regulierement annoncé l'interception d'armes aux frontieres avec la Lybie.

Conclusion: ceux qui parlent de jeu trouble de l'Algérie sont des perroquets trop contents de mettre à nouveau la pression sur l'Algerie. A noter que cette expression passepartout de "jeu trouble" a été employée l'année derniere lorsque l'Algerie preconisait une solution negociee au conflit lybien ou lorsqu'elle s'etait montrée reticente a reconnaitre le CNT. Cette affaire pue la manipulation à des kilometres.

A rappeler aussi que c'est l'Algerie qui a servi de mediateur lors de la precedente rebellion des touaregs au Mali qui ont debouché sur les accords d'Alger de 2006. Accords visiblement pas respectes ou pas satisfaisants pour que les touaregs declenchent une nouvelle rebellion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Algérie pourrait essayer d'exporter les problèmes ailleurs que chez elle et ainsi gagner du temps.

Mais le passage de ces touaregs en Algérie ne pourrait-il pas tout simplement avoir été rendu possible par la corruption des responsables/douaniers locaux. Khad payait rubis sur l'ongle si j'ai bien compris, les mercenaires ont du partir avec de quoi faire...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis franchement que voulez vous que l'Algerie fasse ? Intercepter des touaregs armés et chassés par les milices racistes qui sevissent desormais en Lybie, autant dire des touaregs enervés... Pour faire quoi ? Leur taper dessus pour avoir a gerer en plus du terrorisme salafiste une rebellion touareg qui s'etend a son territoire ? Je crois que beaucoup projettent un peu la superiorité des actions militaires de l'OTAN au reste du monde. On defonce tout a coup de GBU, mission accomplished et on rentre au bercail siroter une binouze.

Ce type d'interventionnisme oublie trop souvent qu'il faut gerer l'après-guerre. Et tous les exemples recents en partant du Kosovo jusqu'à la Lybie en passant par l'Irak et l'Afghanistan montrent que l'après guerre est souvent plus atroce que la guerre elle meme. Et ce sont toujours les gens sur place qui en subissent les lourdes consequences. Tous les voisins du Mali ont toutes les raisons d'etre extremement prudents dans cette affaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui peut etre qu'ils subissent la situation et ne tiennent pas si bien que ca leurs frontières un vaste désert.

c'est intenable faut pas rever. Avec ou sans corruption. Y a qu'a voir la frontiere USA-Mexique qui est une enorme passoire a migrants, drogues, armes, etc, malgré des milliards consacrés au probleme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui pas mal, il est bien mis en exergue un contexte très favorable à la déstabilisation avec une junte qui marche au radar, des touaregs sur armés, et des français en période électorale qui ne feront rien.

Est pointé le jeu trouble de l’Algérie dans cette affaire qui aurait laissé les armes lybiennes transiter, mais j'ai pas bien compris pourquoi.

c'est complétement faux vous croyez vraiment que l'Algérie va laisser sur son territoire des pick up blindés d'armes lourdes pour que ces armes soient aux mains d'AQMI et agissent sur le territoire algérien ?

l'armée algérienne à d'ailleurs intercepter pas mal de convois armés ces derniers mois à sa frontière :

ensuite je comprends pas ce Antoine Glaser de c dans l'air, les rebelles touaregs qui reviennent de Libye ne sont pas obligés de passer par l'Algérie, ils peuvent rentrer en traversant le sud libyen et le Niger pour entrer par le nord-est du Mali

c'est trop facile de pointer du doigt l'Algérie, le véritable problème c'est la France et l'OTAN qui a sur-armé les rebelles libyens sans en connaitre les conséquences, et maintenant ces armes se dispersent partout sur le nord de l'Afrique

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est trop facile de pointer du doigt l'Algérie, le véritable problème c'est la France et l'OTAN qui a sur-armé les rebelles libyens sans en connaitre les conséquences, et maintenant ces armes se dispersent partout sur le nord de l'Afrique

Ca vient plus des stocks de Kadhafi que des quelques parachutages de l'Otan en Libye.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour de ce que j'ai pu compprendre, on peut y voir 3 pôles : les touaregs, les islamistes extrémistes et le pouvoir en place.

D'après un reportage entendu hier sur france info, (désolé je n'ai pas retenu le nom du gars interrogé) il disait lutter en priorité contre les islamiste extrémste, mais admettait que ces derniers étaient venus se battre à leur coté.

donc gros panier de crabe en perspective m'est avis.

Mais personnellement, ce qui m'inquiète, c'est le conexte global. partout dans le monde afrique-proche-moyen orient, on voit des révolutions, des agitations, des soulèvements, et avec cela des mouvement islamistes radicaux. Doit-on y voir une ambition mondiale ?

Attention, je n'ai rien contre l'islam. J'ai quelque chose contre l'extrémisme.

Corrigez-moi si je me trompe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bof al quaeda est une nébuleuse de groupes autonomes qui ont en commun la franchise, pour le reste ca se nourrit du désordre et de la misère, résolument opportuniste ils sont d'autant plus bruyants que la scène politique locale est vide.

Tous ces groupes ne sont pas eux mêmes assez structurés pour prétendre à se coordonner.

Mais, leur pouvoir de nuisance est réelle.

PS : le cas des taliban est plus particulier, car il ya le pakistan dans la boucle, qui a fourni armes et argent. Les groupes islamistes peuvent faire de bonnes marionnettes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pff completement ridicule.

Le pire c'est que le ridicule monte jusqu'au somment de l'état et qu'il y a des décideurs, comme toi, pret a se foutre la honte avec ce genre de considération sans meme s'en rendre compte.

ben voilà la boucle est bouclée, manquait plus que celle là. Apres avoir cèdé au chantage, il ya a plus qu'a encourager nos ressortissants a deguerpir et meme les aider. Super, meme plus besoin de faire du nettoyage ethnique, on s'en charge nous meme. On va meme jusqu'a presenter ça comme des succès.

Ah quelle misère,...

C'est la remonté d'information pris sur France info après analyse de la situation, la France n'est pas en position d'intervenir vu le contexte bien qu'elle en a la capacité, elle ne peut rien faire pour les raisons évoquées précédement, de plus les français sont invités à quitter le Mali.

http://lci.tf1.fr/monde/afrique/les-francais-appeles-a-quitter-le-mali-7105420.html

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/04/05/la-france-embarrassee-par-la-crise-malienne_1680991_3212.html

"La France est coincée, estime Philippe Hugon, directeur de recherche à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). Elle est mal placée pour intervenir à cause des otages français." "Surtout en période électorale", ajoute ce spécialiste du Mali.

ce n'est pas forcément mon constat, vu le nombre joueurs dans la partie, PR malien, la Junte militaire,Touareg (....),pays voisins,etc,je dirais que pour l'instant il est plutôt urgent d'attendre et de voir venir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca vient plus des stocks de Kadhafi que des quelques parachutages de l'Otan en Libye.

les armes viennent des 2 cotés, quand tu vois que les tribus berbères de Lybie ( zone ou la France à parachuté des armes ) s'affrontent en ce moment contre le CNT tu peux en déduire que certaines armes ont étés récupérés par les touaregs

d'ailleurs un responsable du MNLA a bien précisé hier sur France 24 que si les pays d'Afrique de l'Ouest intervenait dans le nord du Mali alors il faudra s'attendre à une guerre généralisé entre des touaregs et berbères venus de Mauritanie, d'Algérie, Libye, Niger et Mali face à l'armée des pays d'Afrique de l'Ouest...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mali : pourquoi l’Algérie, leader de la région, « reste très passive »

Putsch des militaires, avancées des rebelles touaregs indépendantistes du MNLA, des salafistes d’Ansar Dine et d’Aqmi : le Mali est en phase de décomposition. Au niveau régional, l’Algérie, avec qui le pays partage plus de 1 300 kilomètres de frontières, est le leader incontesté de la zone. Mais elle se fait pour le moment très discrète.

Pierre Boilley, responsable du Centre d’études du monde africain (Cemaf) et directeur de la collection « L’Ouest saharien », revient sur le rôle ambigu que joue l’Algérie au Sahel.

Rue89 : Le 3 avril, la présence des trois principaux chefs terroristes d’Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), Abou Zeid, Mokhtar Belmokhtar et Yahya Abou al-Hammam, a été signalée à Tombouctou. Il semble que la coopération entre les différents pays du Sahel concernés par les activités d’Aqmi ait été assez inefficace...

Pierre Boilley : Soyons prudent sur la présence de ces islamistes à Tombouctou qui n’a pas été confirmée… Mais en effet, aucune coopération n’a jamais vraiment existé. En 2010, le Niger, la Mauritanie, le Mali et l’Algérie ont créé un état-major commun [le comité d’état-major opérationnel conjoint, Cémoc, ndlr] pour lutter contre Aqmi mais il n’y a jamais eu aucune opération menée conjointement par ces pays.

Le seul à avoir lancé des opérations contre Aqmi est la Mauritanie, en 2011 et en 2012. Le Niger n’a pas fait grand chose, même s’il était plus présent sur le terrain. Le Mali et l’Algérie sont les deux grands attentistes de l’histoire.

Pourtant, l’Algérie est un acteur important dans la région ?

Oui, en effet. Elle a le budget et les forces militaires suffisantes pour écraser Aqmi, surtout si elle coordonne son action avec des pays comme la France et les Etats-Unis qui disposent d’une bonne logistique, et avec la coopération des autres pays sahéliens.

Tout le monde s’emballe dès qu’on parle d’Aqmi mais il ne faut pas oublier que son influence est pour le moment limitée dans la région. L’Algérie aurait ainsi pu jouer un rôle militaire et de médiation. Encore faut-il qu’elle en ait réellement envie, et cela est moins évident car son action est très opaque.

Pourquoi justement n’a-t-elle jamais réellement cherché à lutter contre Aqmi ?

On entend souvent qu’Aqmi est un monstre créé par l’Algérie car le groupe est constitué d’anciens membres du Groupe islamiste armée [GIA, créé après la confiscation de la victoire du Front islamique du salut (Fis) aux élections législatives en 1992, ndlr] ou d’anciens membres des forces armées.

On soupçonne aussi l’Algérie d’avoir infiltré Aqmi et donc d’opérer un certain contrôle sur le mouvement. Elle aurait plusieurs intérêts à cela, mais ce ne sont que des hypothèses :

   on soupçonne ainsi l’Algérie de rejeter les militants d’Aqmi hors de son territoire, et donc de les orienter vers le Mali ;

   on la soupçonne aussi, tout autant que le Mali d’ailleurs, de vouloir créer une zone grise au nord du Mali car c’est une région où il existe un trafic de drogue très important, dans lequel certains cercles très élevés maliens et algériens sont impliqués ;

   il y a aussi, même si cela reste à vérifier, des enjeux pétroliers. Le contrôle de l’Algérie sur les combattants d’Aqmi qui évoluent dans le Nord du Mali permettrait aux foreurs de l’entreprise algérienne Sonatrach, en créant un vide de contrôle, de pouvoir se déplacer en toute liberté dans cette zone.

Mais il est difficile d’avoir des certitudes sur tous ces points. Plusieurs clans se disputent le pouvoir à Alger, aussi bien au sein de l’armée que dans le pouvoir civil. Il est difficile de savoir quels sont leurs intérêts réciproques et si leurs positions sur Aqmi convergent.

Quels sont les liens que l’Algérie entretient avec le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), qui demande l’indépendance du Nord du Mali, où se trouve cette zone grise, qui semble importante pour l’Algérie ?

Une chose est sûre, c’est que la présence d’Algériens, fin décembre dans le nord du Mali, a ralenti un temps l’expansion du MNLA. Des militaires algériens avaient été envoyés pour former les soldats maliens à la lutte antiterroriste. A ce moment-là, le MNLA commençait déjà à prendre d’assaut des villes du Nord, mais il ne souhaitait pas s’en prendre à des gradés algériens, et s’aliéner l’Algérie...

Les Algériens de leur côté doivent compter avec leurs propres Touaregs, et éviter d’avoir affaire avec une contagion rebelle dans leur Sud saharien.

D’un point de vue politique, l’Algérie reste très passive, comme si elle attendait de voir la suite des événements avant de se prononcer. En cas d’obtention de l’indépendance de l’Azawad, l’Algérie pourra dire qu’elle n’a pas contré le MNLA. Pour l’Algérie, ce ne serait pas totalement négatif puisqu’il pourrait éventuellement être plus facile d’asseoir son influence sur un Azawad nouvellement indépendant que sur le Mali, pays avec qui les relations ne sont pas très bonnes.

En cas d’échec, elle pourra se présenter comme non solidaire du mouvement, ou faire office de médiateur, rôle qu’elle a déjà joué dans la rébellion de 1990…

Tout se passe comme si l’Algérie laissait faire pour savoir sur qui elle pourra avoir le plus d’influence, afin de tirer le maximum d’opportunités le moment venu.

http://www.rue89.com/2012/04/05/mali-pourquoi-lalgerie-leader-de-la-region-reste-tres-passive-230877

Pour ma part je suis d'accord avec le dernier paragraphe, l'Algérie ne veut pas prendre de responsabilité déjà que c'est pas son problème, d'autant plus qu'il y a eu un coup d'état au Mali et que l'Algérie ne doit pas avoir de contact avec ceux qui gouvernent le Mali actuellement... mais le véritable problème c'est l'Otan qui a foutu la pagaille en Libye

on a l'impression que certains veulent à tout prix impliquer l'Algérie dans le conflit pour que tout cela lui retourne à la guelle, l'Azawad est à la frontière de l'Algérie et pas question pour l'Algérie de se mettre à dos ce mouvement de libération

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben s'il faut une nouvelle guerre pour que tout le monde comprenne dans le secteur que la guerre ne les aidera pas a resoudre leurs problemes... sauf mesures drastiques pour contrer le phenomene, l'europe risque juste d'etre submergee par l'afflux des refugies  O0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il fallait y pensez en 2011 avant que l'Otan n'aille foutre le bordel en Libye! L'Algérie n'est pas le gendarme du Sahel! Que la sous région brule on s'en cogne, nous on éclate ceux qui entrent ici! S'il faut sauver le Mali faudra que l'OTAN face le même effort que contre Kadafi, or là y a pas de pétrole et y a pas de dessert à servir pour les Rafale et les Typhoon, c'est à l'OTAN de trouver une solution nous on ne fera rien, tout comme en Libye! Mais bien sur il y aura toujours des idiots officiels et officieux en Europe qui parleront de jeux trouble et de je ne sais quoi encore, que de la mauvaise fois en somme.

Mais bon, l'essentiel c'est que dans tout les cas de figures on sera gagnant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,409
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mandrier
    Newest Member
    Mandrier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,713
    Total Topics
    1,249,093
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries