Recommended Posts

http://www.nybooks.com/articles/2017/12/07/germany-alt-right-kultur-stupid/ (7 décembre 2017)

Recension du livre posthume "Finis Germania" (La Fin de l'Allemagne avec une faute de latin, écorchant ce qui aurait dû être Finis Germaniae) de Rolf Peter Sieferle, un intellectuel atypique mort par suicide en 2016. Ce livre qui exprime un "pessimisme culturel" est publié par un éditeur lié à l'AfD. Il est jugé "d'extrême droite", "antisémite", et "historiquement révisionniste" par la vice-rédactrice en chef du Spiegel.

Une chose étrange s'est produite dans l'après-midi du 20 juillet 2017, le soixante-treizième anniversaire de la tentative de la résistance allemande d'assassiner Adolf Hitler. Si vous avez regardé la liste des best-sellers non fiction de Spiegel sur Amazon, il y avait un trou à la sixième place, entre Alexander von Humboldt et l'Invention de la Nature en cinquième place et Bloom le Pingouin : Le petit oiseau qui a sauvé notre famille, au numéro sept. Par la suite, Bloom le pingouin a été silencieusement relevé à la sixième place, le numéro huit est devenu numéro sept, et ainsi de suite. L'ancien best-seller numéro six, un livre appelé Finis Germania de Rolf Peter Sieferle, avait tout simplement disparu.

Comme on pouvait s' y attendre, l'effet a été l'inverse de celui escompté. Il y a eu une autre tempête de controverse autour de cette décision bizarre, et encore plus de gens ont acheté le livre.

https://www.nytimes.com/2017/07/08/opinion/sunday/germanys-newest-intellectual-antihero.html (8 juillet 2017)

M. Sieferle ne nie ni ne minimise l'Holocauste. Il le décrit comme un " verbrechen " ou un " crime ", pas plus qu'il ne se livre à une forme évidente d'antisémitisme. Dans une lettre qu'il a écrite trois semaines avant sa mort au blogueur romancier Michael Klonovsky, proche du parti anti-immigration Alternative für Deutschland, il a mis en garde le parti de garder ses distances par rapport aux antisémites ("une idéologie illusoire, irrationnelle et ignorante") qui graviterait inévitablement autour d'elle.

Quoi qu'il advienne de la réputation de M. Sieferle, le scandale qui l'entoure révèle certains problèmes insoupçonnés. Lorsque l'establishment littéraire allemand a dénoncé à l'unanimité le travail de M. Sieferle comme une œuvre extrémiste, les lecteurs n'ont pas acquiescé. C'est un signe que la méfiance envers l'autorité en Allemagne a atteint des niveaux inquiétants, peut-être américains.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Wallaby a dit :

Prends de l'eau bouillante : cela tue les herbes et c'est 100% bio.

De l'eau bouillante nucléaire quand même...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, g4lly a dit :

Pour le moment le "problème" est réglé l'autorisation d'usage du glyphosate est renouvelé ... par l’Allemagne :bloblaugh:

Après rien ne t'interdit de manger Bio, ta charge en glyphosate sera divisée par quatre.

D'ailleurs ce qui est amusant c'est que la Commission Européenne fixe des valeur limite de contamination au glyphosate et AMPA des eaux de surface ... et qu'en pratique une tiers dépasse le seuil.

Donc c'est toxique ... mais on peut quand même en mettre partout tout le temps ... et si ça dépasse les seuils ... et bah ... c'est la faute a pas de chance :bloblaugh:

HS glyphosate

La valeur limite fixée pour les eaux ne correspond à rien en terme de santé ou d'environnement, elle est complètement arbitraire et attribuée par défaut à tout pesticide indépendamment de son éco-toxicité, sa toxicité aigüe ou sa toxicité à long terme ; cette valeur corrrespondait peu ou prou à la limite de quantification à l'époque où elle a été fixée. On notera d'ailleurs que le glyphosate n'étant pas en lui-même un pesticide - c'est un ingrédient mais seul il ne désherbe pas grand chose - c'est déjà étrange de lui appliquer cette limite par défaut, mais bref.
A l'inverse, la DJA ou Dose Journalière Admissible - c'est-à-dire consommation maximale sans risque quotidienne pendant toute la vie d'un individu, et équivalente au centième des doses les plus hautes testées (sur le long terme) sans avoir décelé d'effets - du glyphosate est largement supérieure aux résidus trouvés dans les produits alimentaires, y compris les produits céréaliers qui sont la principale source d'exposition au glyphosate.

En clair, quand les associations écolo font tout un foin après avoir trouvé des traces à la limite de détection des appareils les plus perfectionnés du moment - ou pire, quand elles trouvent ces traces dans les urines qui par définition contiennent les déchets du corps et ne sont pas spécialement potables -, elles font en réalité beaucoup de bruit pour rien et affolent le public avec du vent.

Il y a 9 heures, g4lly a dit :

Qui met du glyphosate dans ses champs ... essentiellement les céréaliers oldschool ... qui refusent la permaculture les rotations de culture etc. en gros les même subventionné a mort par la PAC ...

C'est une vision qui a 20 ou 30 ans de retard sur ce qu'est l'agriculture aujourd'hui ; regarde les projets, expériences, consignes et rapports de l'INRA sur leur site extrêmement complet et tu verras à quel point tu te plantes.

De manière générale ce n'est pas pour rien que toutes les agences sanitaires à travers le monde tombent d'accord pour dire que le glyphosate est un pesticide particulièrement sûr et connu. On dispose de près d'un millier d'études sur son impact sur la santé, et on comprend en quoi le classement du CIRC / IARC n'est pas incompatible avec cet état de fait quand on se rappelle que ce dernier classe dans la même catégorie que le glyphosate le métier de coiffeur, le travail de nuit ou les boissons chaudes, et classe dans la catégorie au dessus le soleil.

/HS glyphosate

Edited by Brian McNewbie

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Boule75 a dit :

De l'eau bouillante nucléaire quand même...

Autant passer par l'irradiation....

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.faz.net/aktuell/politik/inland/war-schmidts-alleingang-beim-glyphosat-votum-schon-lange-geplant-15314471.html (28 novembre 2017)

La chancelière fédérale Angela Merkel (CDU) a vivement critiqué le ministre fédéral de l'Agriculture Christian Schmidt (CSU) pour avoir accepté l'approbation de l'herbicide glyphosate au niveau de l'UE. "Cela n'était pas conforme aux directives du gouvernement fédéral", a déclaré Mme Merkel mardi à Berlin. Un tel processus ne devrait pas être répété.

Toutefois, cela n'a apparemment aucune conséquence personnelle pour le ministre de l'Agriculture de la CSU. Mme Merkel, qui en avait parlé personnellement à M. Schmidt, a dit clairement qu'elle était plus susceptible d'être de son côté que de celui de la ministre de l'Environnement du SPD, Barbara Hendricks.

La situation juridique semble claire. "Tant qu'il y a des divergences de vues, le ministère fédéral compétent ne peut prendre aucune décision contraignante qui nécessite l'accord des autres ministères fédéraux", précise le paragraphe 19 du" Règlement intérieur commun des ministères fédéraux ".

Et au paragraphe 9 du Règlement intérieur, il est dit:"Les lignes directrices de base pour le champ d'action des différents ministres fédéraux sont définies par le chancelier fédéral. En cas de chevauchement et de désaccords entre les différents ministres fédéraux, le gouvernement fédéral tranche par décision."

Mais il n' y avait pas eu une telle décision. Et - si vous le souhaitez - vous pouvez également consulter la Loi fondamentale. Le gouvernement fédéral décide des divergences de vues entre les ministres fédéraux ", dit l'article 65.

Pour la ministre de l'Environnement du SPD, Hendricks, le conflit avec la CDU-CSU au sujet du "oui" non coordonné de Schmidt, après la réprimande de la chancelière, n'a pas encore été résolu. Je continue de croire que nous avons besoin d'une mesure de confiance", a déclaré la politicienne SPD. Elle a laissé en suspens si elle parlait d'une démission de Schmidt.

Edited by Wallaby
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lesechos.fr/monde/europe/030946867173-glyphosate-les-dessous-de-la-volte-face-de-lallemagne-2133968.php (28 novembre 2017)

Derrière les cris d'orfraie, le SPD est ambivalent. D'abord parce que Barbara Hendricks avait envisagé un compromis sur la question avec Christian Schmidt l'année dernière. Ensuite parce que dans son Land de Rhénanie du Nord, son parti a implicitement soutenu l'acquisition de Monsanto par le chimiste Bayer pour 66 milliards de dollars. Enfin parce que le SPD semble avoir fait la même chose que la CSU, la semaine dernière, en soutenant Paris contre Dublin pour le transfert de l'Autorité bancaire européenne après le Brexit, selon le « Spiegel ».

https://www.usinenouvelle.com/article/pourquoi-la-fusion-entre-bayer-et-monsanto-coince.N579793 (28 août 2017)

D’autant qu’entre temps, deux autres unions spectaculaires ont eu lieu dans le secteur. Les chimistes américains Dow et Dupont sont en cours de fusion pour donner naissance à trois entités spécialisées, dont une pourrait devenir le numéro deux mondial des semences et numéro trois des pesticides. Quant au suisse Syngenta, concurrent direct de Monsanto, il vient d’être croqué par le chinois ChemChina pour 43 milliards de dollars.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, Brian McNewbie said:

HS glyphosate

La valeur limite fixée pour les eaux ne correspond à rien en terme de santé ou d'environnement, elle est complètement arbitraire et attribuée par défaut à tout pesticide indépendamment de son éco-toxicité, sa toxicité aigüe ou sa toxicité à long terme ; cette valeur corrrespondait peu ou prou à la limite de quantification à l'époque où elle a été fixée. On notera d'ailleurs que le glyphosate n'étant pas en lui-même un pesticide - c'est un ingrédient mais seul il ne désherbe pas grand chose - c'est déjà étrange de lui appliquer cette limite par défaut, mais bref.
A l'inverse, la DJA ou Dose Journalière Admissible - c'est-à-dire consommation maximale sans risque quotidienne pendant toute la vie d'un individu, et équivalente au centième des doses les plus hautes testées (sur le long terme) sans avoir décelé d'effets - du glyphosate est largement supérieure aux résidus trouvés dans les produits alimentaires, y compris les produits céréaliers qui sont la principale source d'exposition au glyphosate.

En clair, quand les associations écolo font tout un foin après avoir trouvé des traces à la limite de détection des appareils les plus perfectionnés du moment - ou pire, quand elles trouvent ces traces dans les urines qui par définition contiennent les déchets du corps et ne sont pas spécialement potables -, elles font en réalité beaucoup de bruit pour rien et affolent le public avec du vent.

C'est une vision qui a 20 ou 30 ans de retard sur ce qu'est l'agriculture aujourd'hui ; regarde les projets, expériences, consignes et rapports de l'INRA sur leur site extrêmement complet et tu verras à quel point tu te plantes.

De manière générale ce n'est pas pour rien que toutes les agences sanitaires à travers le monde tombent d'accord pour dire que le glyphosate est un pesticide particulièrement sûr et connu. On dispose de près d'un millier d'études sur son impact sur la santé, et on comprend en quoi le classement du CIRC / IARC n'est pas incompatible avec cet état de fait quand on se rappelle que ce dernier classe dans la même catégorie que le glyphosate le métier de coiffeur, le travail de nuit ou les boissons chaudes, et classe dans la catégorie au dessus le soleil.

/HS glyphosate

Au passage la viande rouge aussi est passée 2A

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 4/5/2017 à 11:54, Wallaby a dit :

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/05/03/le-cabinet-merkel-embarrasse-par-l-affaire-du-faux-refugie_5121353_3214.html (3 mai 2017)

Franco A. est soupçonné d’avoir voulu perpétrer une série d’attentats contre des personnalités politiques de premier plan, parmi lesquelles se trouveraient, selon le quotidien Bild, le ministre social-démocrate de la justice, Heiko Maas, et l’ancien président de la République, Joachim Gauck.

http://www.spiegel.de/politik/deutschland/bundeswehr-bundesgerichtshof-hebt-haftbefehl-gegen-franco-a-auf-a-1180904.html (29 novembre 2017)

La justice a décidé de le remettre en liberté. Il avait bien une liste de personnalités, mais on n'a pas de preuve qu'il prévoyait de les assassiner.

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.sueddeutsche.de/bayern/machtkampf-in-der-csu-herrmann-tritt-gegen-soeder-an-1.3771231 (29 novembre 2017)

Le ministre bavarois de l'Intérieur Joachim Herrmann (CSU) veut devenir ministre-président de Bavière. Selon les informations de la Süddeutsche Zeitung, Herrmann a accepté de se porter candidat à la tête de son parti pour les élections de 2018. Ainsi se dessine une bagarre électorale entre M. Herrmann et le ministre des Finances Markus Söder. Lundi prochain, le groupe CSU se réunira au parlement de l'état pour déterminer son favori. Les députés veulent faire une recommandation pour le congrès du parti qui se réunira à Nuremberg les 15 et 16 décembre pour désigner la tête de liste. Söder n'a pas encore déclaré publiquement ses ambitions, mais à la CSU on s'attend à ce qu'il entre en lice. Il est probable que le premier ministre Horst Seehofer, 68 ans, veuille au moins pour l'instant rester chef du parti.

Selon les informations de la Süddeutsche Zeitung, l'équipe dirigeante la plus proche de Seehofer s'est réunie lundi à la Chancellerie d'État bavaroise. Outre Seehofer et Herrmann, le chef du groupe régional Alexander Dobrindt, le vice-président du parti Manfred Weber et la ministre de l'Economie Ilse Aigner étaient présents à la réunion. Au cours de cette réunion, Herrmann a annoncé qu'il voulait se mesurer à Söder. Cependant, Herrmann ne voulait pas confirmer la décision mercredi. Il dit à la Süddeutsche Zeitung:"Ma ligne est et reste: je ne dirai rien tant que Horst Seehofer ne s'est pas expliqué. C'est une question de respect et de décence." Au groupe CSU, on s'attend à ce que M. Seehofer annonce au début de la réunion de groupe, lundi, qu'il ne sera plus disponible en tant que tête de liste aux élections de 2018.

La candidature de Herrmann sera probablement aussi considérée à la CSU comme la dernière tentative de Seehofer pour empêcher son rival Söder d'occuper le poste de ministre-président. Seehofer et Söder sont impliqués dans un conflit acharné depuis des années, probablement à cause d'attaques personnelles. Herrmann, 61 ans, est considéré dans le camp Seehofer comme le candidat le plus apte à battre Söder, 50 ans. Comme Herrmann, Söder n'a pas commenté ses projets:"Nous essaierons de mettre en ordre tout cela lundi. Une décision doit être prise "en coopération" et "dans le respect de Horst Seehofer".

Söder est un favori du groupe parlementaire d'État, même si Herrmann a dirigé la faction entre 2003 et 2007. Les sceptiques de Söder pensent probablement à l'avenir. Le vote du groupe n'est pas contraignant - le congrès du parti pourrait ignorer les recommandations des parlementaires. Herrmann pourrait donc également se présenter aux élections au congrès du parti en cas de défaite auprès du groupe. Selon les cercles de parti, la condition préalable pour cela est un "résultat honorable" auprès du groupe.

Les députés régionaux se sont réunis mercredi à Munich, mais il n'y a pas eu de débat de personnel. Seehofer n'était pas présent. Depuis la débâcle des élections au Bundestag, il subit des pressions pour lui faire lâcher au moins un de ses postes. Si Seehofer renonce également à la présidence du parti, ce sont Alexander Dobrindt et Manfred Weber qui sont positionnés pour lui succéder.

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le SPD prêt à discuter avec Merkel, mais pas à n'importe quel prix: 

Citation

(...) « Nous avons de nombreuses options pour former un gouvernement, nous devrions parler de chacune de ces options, et c’est ce que je vais proposer à la direction du parti lundi ».
Le SPD envisage un soutien limité sur certains dossiers à un gouvernement minoritaire (...) de la chancelière, auquel il ne participerait pas. Une formule rejetée jusqu’ici par Angela Merkel car susceptible selon elle à mettre en danger la stabilité du pays.
(...) Après avoir essuyé le score le plus mauvais de son histoire aux législatives, le SPD avait décidé de se ressourcer dans une cure d’opposition. Il s’est laissé convaincre de discuter (...)
https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/schulz-pret-a-aider-merkel

On peut comprendre les socio-démocrates. La grande coalition CDU-CSU-SPD a abouti à de très mauvais résultats électoraux pour tous ces partis. Si la gauche allemande reste aux affaires, elle risque de continuer à baisser dans les urnes, et je ne suis pas sûr que le sort du PS français la rassure. Pour échapper à l'étreinte étouffante de la chancelière, sans passer pour des irresponsables, la proposition du gouvernement minoritaire apparaît comme une solution habile. Si Merkel la refuse, et qu'il faut convoquer de nouvelles élections, c'est elle qui passe pour la méchante non constructive aux yeux des électeurs. Mais, depuis 12 ans, elle a prouvé sa capacité à rebondir. Une surpise n'est pas à exclure. Et quand je pense qu'il y en a qui regardent Game of Throne quand ils ont besoin d'intrigues politiques compliquées !! :laugh:

Edited by Desty-N
  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a aussi la possibilité d'arriver à une recomposition politique comme en France à la différence que SPD et CDU/CSU ont l'habitude de coopérer depuis 10 ans. ALors qu'en France il fallait exploser le PS et LR.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, herciv a dit :

Il y a aussi la possibilité d'arriver à une recomposition politique comme en France à la différence que SPD et CDU/CSU ont l'habitude de coopérer depuis 10 ans. ALors qu'en France il fallait exploser le PS et LR.

En France, Macron en 2016, a un trajectoire un peu analogue à Obama en 2008: un candidat sorti de nulle part qui gagne les élections de manière inattendue. Notre président a ensuite œuvré à la recomposition du paysage politique. L'Allemagne se voit plutôt comme un pays où prime l'immobilisme depuis 12 ans la stabilité. Et on ne peut dénier à Angela Merkel une qualité: sa capacité à éliminer ses dauphins et rivaux potentiels. Je crois qu'un article de presse en avait décompté 11. Dans ces conditions, notre voisin réussira-t-il à générer une nouvelle génération de dirigeants capables de faire bouger les lignes? Je l'espère, mais seul l'AfD apparaît pour l'instant comme nouveau venu, et je garde un léger doute sur leur capacité de proposition constructive ... :dry:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, Desty-N said:

En France, Macron en 2016, a un trajectoire un peu analogue à Obama en 2008: un candidat sorti de nulle part qui gagne les élections de manière inattendue. Notre président a ensuite œuvré à la recomposition du paysage politique. L'Allemagne se voit plutôt comme un pays où prime l'immobilisme depuis 12 ans la stabilité. Et on ne peut dénier à Angela Merkel une qualité: sa capacité à éliminer ses dauphins et rivaux potentiels. Je crois qu'un article de presse en avait décompté 11. Dans ces conditions, notre voisin réussira-t-il à générer une nouvelle génération de dirigeants capables de faire bouger les lignes? Je l'espère, mais seul l'AfD apparaît pour l'instant comme nouveau venu, et je garde un léger doute sur leur capacité de proposition constructive ... :dry:

L'un des problèmes de Merkel est qu'elle n'a pas réformé grand-chose: elle doit son aura à l'avantage (momentané) de la situation allemande dans l'époque. Elle n'a rien fait pour l'obtenir ou l'augmenter, elle a plutôt contribué à la menacer, ou en tout cas la fragiliser. Et côté politique, comme Obama, et peut-être, semblerait-il (mais il est encore un peu tôt), Macron, elle bouffe tout l'oxygène dans la pièce, interdisant à toute alternative (de son côté en tout cas) d'émerger, si bien qu'il faudra un/des adversaires réellement disruptifs (poussés ou non par une situation plus ou moins grave faisant l'essentiel du boulot pour eux) pour la déloger.... Ou alors les dites circonstances graves la délogeront, et il n'y aura rien de crédible pour prendre les rênes. Obama a complètement vampirisé le parti démocrate pendant 8 ans (en moyens, en attention, en capital-image, en aura), tout comme la seule campagne de Clinton l'a fait pour finir par se crasher: de tels personnages ne sont plus des chefs de file, mais ceux qui vivent aux dépends des leurs. Merkel a t-elle un effet d'entraînement tel qu'il limite ce phénomène? L'absence d'alternative sur son bord, tout comme les résultats électoraux (et ses propres conneries/errements politiques) semblent indiquer le contraire. 

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Tancrède a dit :

L'absence d'alternative sur son bord, tout comme les résultats électoraux (et ses propres conneries/errements politiques) semblent indiquer le contraire. 

Pas d'alternative ? Mais si il y en a une... c'est même une « alternative pour l'Allemagne » :happy:

 

Ok, ok, je sors... mais bon, c'est pas faux hein :smile: C'est même relativement évident. Certains responsables de l'AfD la présentent comme étant la nouvelle-ancienne CDU, l'original étant de leur point de vue passé à gauche avec Merkel #RefugeesWelcome #OnPeutLeFaire

... bon, ils ont aussi une branche qui s'inquiète assez fort de tout ce qu'on a dit de vilain sur les braves soldats allemands de la deuxième guerre mondiale - les pôvres ! - et de la difficulté à critiquer les juifs :dry:

Branche qui est du pain bénit pour Merkel, naturellement...

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Alexis a dit :

Pas d'alternative ? Mais si il y en a une... c'est même une « alternative pour l'Allemagne » :happy: (...)

... bon, ils ont aussi une branche qui s'inquiète assez fort de tout ce qu'on a dit de vilain sur les braves soldats allemands de la deuxième guerre mondiale - les pôvres ! - et de la difficulté à critiquer les juifs :dry:

Branche qui est du pain bénit pour Merkel, naturellement...

Vus les résultats des dernières élections, je ne suis pas sûr que la CDU partage ton avis sur le coté pain bénit de l'AFD :ph34r: Et je n'ose même pas imaginer l'état de la CSU. La décision unilatérale sur le glyphosate semble indiquer une intense fébrilité à l'approche des élections régionales bavaroises (été 2018) Surtout que pour faire campagne, il suffirait presque à l'ancien parti de Frauke Petry de rappeler que les chrétiens démocrates ont fait venir un million d'immigrés...
De ce fait, on ne peut exclure d'autres initiatives politiques qui compliqueront d'autant plus les négociations de la chancelière avec le SPD. Je me demande si les socio-démocrates envisagent vraiment une nouvelle Grande Coalition? Ou bien s'ils comptent obtenir un maximum de concessions, avant de se braquer sur un point, et d’arrêter les discussions. Mais en faisant savoir publiquement que, s'ils ne peuvent envisager de gouverner, les progrès sur les autres dossiers les amènent - dans un esprit constructif :rolleyes:- à ne pas s'opposer à un gouvernement minoritaire auquel ils ne participeraient pas. Ils apparaîtraient comme plus responsables que le FDP, et obligeraient Angela Merkel à assumer la responsabilité de rejeter leur proposition.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.welt.de/politik/deutschland/article171238815/CSU-wagt-ihre-riskanteste-Doppelspitze.html (4 décembre 2017)

Lundi matin, M. Söder a été nommé à l'unanimité par la le groupe parlementaire CSU comme nouveau ministre-président et tête de liste aux élections législatives de l'automne 2018. Le changement de chef du gouvernement doit intervenir au cours du premier trimestre de l'année prochaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/12/04/la-direction-du-spd-ouverte-a-des-negociations-sur-une-coalition_5224314_3214.html (4 décembre 2017)

Les membres du Parti social-démocrate d’Allemagne débattront des propositions de la direction [engager des négociations avec les conservateurs sur la formation d’une grande coalition] lors du congrès du parti qui se tiendra à Berlin du 7 au 9 décembre.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/12/02/les-allemands-se-resignent-a-l-idee-d-une-grande-coalition-dont-ils-ne-veulent-pas_5223558_3214.html (2 décembre 2017)

Une hypothèse que d’autres excluent a priori, à l’instar des « Jusos », les jeunes socialistes, qui ont lancé une pétition en ce sens, vendredi.

Avec des arguments différents, Die Zeit s’en est également pris, jeudi, à ce totem de la « stabilité ». Aux législatives du 24 septembre, note l’hebdomadaire, le SPD et la CDU-CSU ont perdu 13 points par rapport aux élections de 2013, tandis que l’extrême droite, pour la première fois depuis la guerre, est entrée au Bundestag. En quatre ans, « l’opposition a grossi et la grande coalition s’est rétrécie », commente Die Zeit, estimant qu’une telle tendance ne pourrait que s’amplifier si les sociaux-démocrates et les conservateurs s’alliaient à nouveau pour les quatre prochaines années. Conclusion : « A long terme, une grande coalition met en danger la stabilité qu’elle garantit à court terme. »

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 minutes ago, Wallaby said:

Avec des arguments différents, Die Zeit s’en est également pris, jeudi, à ce totem de la « stabilité ». Aux législatives du 24 septembre, note l’hebdomadaire, le SPD et la CDU-CSU ont perdu 13 points par rapport aux élections de 2013, tandis que l’extrême droite, pour la première fois depuis la guerre, est entrée au Bundestag. En quatre ans, « l’opposition a grossi et la grande coalition s’est rétrécie », commente Die Zeit, estimant qu’une telle tendance ne pourrait que s’amplifier si les sociaux-démocrates et les conservateurs s’alliaient à nouveau pour les quatre prochaines années. Conclusion : « A long terme, une grande coalition met en danger la stabilité qu’elle garantit à court terme. »

Oui mais avec un gouvernement minoritaire ne risque-t'il pas de créer de l'immobilisme? Or on a besoin d'un gouvernement capable de faire des réformes d'importance pour que l'UE puisse avancer. En gros, il faut que le gouvernement allemand ait la plus large marge de manœuvre possible si on veut que l'Allemagne puisse soutenir et contribuer aux projets européens du président Macron.

Sinon, comment est-ce qu'un gouvernement minoritaire se passe? La CDU/CSU accepte de négocier toutes les lois avec le SPD et en échange, le SPD soutient le gouvernement CDU/CSU? En gros, si je comprends bien, le SPD aurait un pouvoir considérable sans devoir se charger de la gestion au jour le jour du pays et sans risquer que ses figures de proues trempent dans d'éventuels échecs gouvernementaux?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merkel utilise l'argument du gouvernement minoritaire immobiliste, pour exclure cette solution … sauf que les 12 dernières années indiquent qu'en fait elle n'a rien contre une gestion ultra prudente des affaires, où elle se contente souvent de réagir aux événements (ex: abandon du nucléaire après Fukushima) 

Sinon, je me suis intéressé à la position allemande sur les véhicules allemands à moteur thermique. La Chancelière avait obtenu des écolos qu'ils renoncent au principe même du passage au tout électrique à une date indéterminée, en Allemagne. Pendant ce temps-là, en Chine, Pékin impose des quotas de véhicules propres et la RFA obtempère, tout comme ses industriels:

Citation

Volkswagen va investir 10 milliards d'euros dans l'électrique en Chine

Volkswagen et ses partenaires locaux investissent massivement afin de répondre aux futurs quotas de véhicules propres imposés par Pékin. (...)

En réalité, le géant allemand n'avait guère le choix : tous les constructeurs automobiles en Chine seront soumis à partir de 2019 à d'ambitieux quotas de ventes de «  véhicules propres  », calculés selon un système complexe de crédits. (...)

https://amp.lepoint.fr/2173030

Dans ces deux cas, on a tout de même le sentiment d'une certaine hypocrisie schizophrènie allemande …:ph34r:

EDIT: je me demande s'il en va de même pour les centrales à lignite?

Édit 2, réponse à ÉDIT: pour les centrales charbon/ lignite, ça ne vient pas de Pékin mais de Bruxelles:

Citation

(…) Afin de respecter les engagements pris lors de la signature de l’Accord de Paris sur le climat, l’Union Européenne veut s’engager sur la voie de la décarbonisation et elle cherche à mettre en place des normes environnementales de plus en plus contraignantes pour les industries les plus polluantes. Les centrales à charbon sont particulièrement dans la ligne de mire de Bruxelles qui a décidé fin avril 2017 d’une nouvelle mesure : les centrales à charbon de la zone euro devront respecter de nouvelles valeurs limites en matière de pollution dès 2021 sous peine de se voir infliger des amendes.

L’Insitute for Energey Economics and Financial Analysis (IEEFA) en a profité pour dresser, le 8 mai dernier, la liste des centrales qui dépassent les nouvelles normes environnementales décidées par Bruxelles. A l’heure actuelle, pas moins de 108 centrales à charbon dépassent de 40% les normes édictées. L’avenir de ces centrales est donc sur la sellette : soit elles sont mises aux normes, soit Elles sont obligées de fermer. A elles seules, les 108 centrales à charbon représentent 18% de la capacité de production électrique en Europe. Difficile donc de s’en passer. Pourtant, le coût de la remise aux normes des infrastructures serait très élevé, trop même pour certaines entreprises qui ne pourraient pas faire face à de telles dépenses. Par ailleurs, même en envisageant que les exploitants des centrales fassent les travaux, les répercussions sur la facture énergétique entraîneraient une forte hausse du tarif de l’électricité dans les pays où la part de charbon est encore très élevée. (…)

Après avoir décidé une sortie du nucléaire, l’Allemagne envisage désormais sérieusement une sortie du charbon. Le pays est pourtant encore très dépendant de cette ressource qui pèse pour 40% dans son mix électrique. Alors est-il possible pour l’Allemagne de sortir définitivement du charbon ? Le débat est ouvert outre-Rhin, et les premières victimes de cette nouvelle stratégie énergétique pourraient bien être les 24 centrales à lignite. Ces unités de production sont parmi les plus vieilles du pays, et ce sont également les centrales qui émettent le plus de pollution. Leur fermeture pourrait intervenir dans les trois ans à venir si le gouvernement fédéral le décide. En décembre 2016, la fédération syndicale Verdi a d’ailleurs commandé une étude sur les coûts sociaux de la fin de la filière charbon en Allemagne. Selon les constatations de l’étude, la sortie du charbon est envisageable d’un point de vue énergétique comme d’un point de vue financier, et les emplois de la filière charbon pourraient être reconvertis dans les filières renouvelables. De quoi donner un sérieux coup de pouce au projet de sortie du charbon. (…)

http://lenergeek.com/2017/05/23/centrales-charbon-pollution-europe/amp/

Donc Berlin devra faire des choix difficiles d'ici 4 ans. Je ne sais pas si les politiques allemands le mentionnent parfois? Et qu'ils ne plaident pas l'ignorance, la directive date de 2010: 

Directive n° 2010/75/UE du 24/11/10 relative aux émissions industrielles   https://aida.ineris.fr/consultation_document/639

Edited by Desty-N

Share this post


Link to post
Share on other sites

Article de 2016 détaillant les déboires de Deutsche Bank, une banque favorisée par des nababs russes et le clan Trump.
(EDIT : Mueller a réclamé des documents de la banque sur les deals avec le clan Trump : cf fil Criailleries 2)

Avec la description des fraudes sur son desk russe, et des soupçons de blanchiment / exfiltration d'argent vers Londres via Mirror trade (sans doute pas les proches de Poutine, qui ont de meilleurs canaux, mais aussi les Chétchènes).

Montant estimé :  20M par jour.

Estimation du total exfiltre vers Londres toute origine confondue : 18 G$ annuel (rapport dark matters)

EDIT: Note: la fuite de capitaux est déconseillée par les autorités russes, qui collent des taxes dessus, surtout depuis la crise de Crimée et du Donbass.
Ils préfèreraient que l'argent reste pour développer la russie...

https://www.newyorker.com/magazine/2016/08/29/deutsche-banks-10-billion-scandal/amp

Rapport dark matters

https://www.documentcloud.org/documents/3036316-Special-Report-9-Mar-2015-2.html

Edited by rogue0
lien vers Criailleries US

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.faz.net/aktuell/politik/inland/christian-lindner-widerspricht-kubicki-jamaika-kein-thema-mehr-15325630.html (5 décembre 2017)

Wolfgang Kubicki, vice-président du FDP, estime qu'il est possible de réamorcer les explorations jamaïcaines en cas d'échec des négociations noir-rouge.

Mais il a été immédiatement recadré par son chef, Christian Lindner.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.hna.de/politik/news-ticker-spd-parteitag-entscheidungsfindung-ueber-groko-zukunft-zr-9399032.html (7 décembre 2017)

15h43 Dans la CSU, le leader du SPD Martin Schulz est vivement critiqué pour ses projets de création des Etats-Unis d'Europe à l'horizon 2025. Avec ses idées, Schulz divise l'Europe, a expliqué le leader du groupe parlementaire de la CSU Alexander Dobrindt à l'encontre de ses déclarations au congrès du parti SPD. Dobrindt a dit:"Vous devez appeler quelqu'un qui veut la création des États-Unis d'Europe d'ici 2025, qui veut dissoudre les États-nations dans les sept prochaines années et qui veut expulser tous ceux qui ne veulent pas céder à ce diktat de l'UE, vous devez probablement l'appeler Europaradikal". "Celui qui ne s'inclinera pas devant ses idées de l'Europe, il le jettera dehors. L'Europe fonctionne seulement comme un projet d'équipe et non comme une campagne contre les dissidents." Dans son discours, Schulz a proposé la fondation des Etats-Unis d'Europe en 2025 (voir ci-dessous).

12h33: Martin Schulz, leader du SPD, veut transformer l'Union européenne en Etats-Unis d'Europe d'ici 2025 avec un traité constitutionnel commun. Les membres de l'UE qui ne sont pas d'accord avec cette constitution fédérale devraient alors quitter l'UE automatiquement, a déclaré M. Schulz jeudi lors de la conférence du parti SPD à Berlin.

Edited by Wallaby
  • Thanks 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Wallaby a dit :

https://www.hna.de/politik/news-ticker-spd-parteitag-entscheidungsfindung-ueber-groko-zukunft-zr-9399032.html (7 décembre 2017)

15h43 Dans la CSU, le leader du SPD Martin Schulz est vivement critiqué pour ses projets de création des Etats-Unis d'Europe à l'horizon 2025. Avec ses idées, Schulz divise l'Europe, a expliqué le leader du groupe parlementaire de la CSU Alexander Dobrindt à l'encontre de ses déclarations au congrès du parti SPD. Dobrindt a dit:"Vous devez appeler quelqu'un qui veut la création des États-Unis d'Europe d'ici 2025, qui veut dissoudre les États-nations dans les sept prochaines années et qui veut expulser tous ceux qui ne veulent pas céder à ce diktat de l'UE, vous devez probablement l'appeler Europaradikal". "Celui qui ne s'inclinera pas devant ses idées de l'Europe, il le jettera dehors. L'Europe fonctionne seulement comme un projet d'équipe et non comme une campagne contre les dissidents." Dans son discours, Schulz a proposé la fondation des Etats-Unis d'Europe en 2025 (voir ci-dessous).

12h33: Martin Schulz, leader du SPD, veut transformer l'Union européenne en Etats-Unis d'Europe d'ici 2025 avec un traité constitutionnel commun. Les membres de l'UE qui ne sont pas d'accord avec cette constitution fédérale devraient alors quitter l'UE automatiquement, a déclaré M. Schulz jeudi lors de la conférence du parti SPD à Berlin.

On a l'impression que M. Schultz place la barre très haut. Comme s'il voulait poser des conditions telles que cela braquerait la CSU à coup sûr et lui éviterait d'avoir à porter la responsabilité de l'échec des négociations pour une nouvelle Grande Coalition.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Desty-N a dit :

On a l'impression que M. Schultz place la barre très haut. Comme s'il voulait poser des conditions telles que cela braquerait la CSU à coup sûr et lui éviterait d'avoir à porter la responsabilité de l'échec des négociations pour une nouvelle Grande Coalition.

D'un autre côté il va peut être enfin obliger Mme. Merkel à prendre les positions et les décisions qu'elle rechigne à prendre depuis 12 ans maintenant.

Edited by Boule75
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Desty-N a dit :

On a l'impression que M. Schultz place la barre très haut. Comme s'il voulait poser des conditions telles que cela braquerait la CSU à coup sûr et lui éviterait d'avoir à porter la responsabilité de l'échec des négociations pour une nouvelle Grande Coalition.

Oui mais cela ne l'engage à rien : il fait juste du cinéma pour que ses militants votent la motion qui va bien qui va lui permettre de lancer les négociations avec Merkel pour former une grande coalition et pour lui, devenir vice-chancelier (alors que si le SPD reste dans l'opposition, il a de fortes chances d'être viré et d'être remplacé par quelqu'un qui incarnera autre chose que la dernière défaite électorale). On peut imaginer que si ces négociations aboutissent, l'accord de gouvernement sera beaucoup plus timide sur la politique européenne.

Mais quelque part cela confirme que "l'Europe l'Europe l'Europe en sautant comme un cabri sur sa chaise" est devenue l'idéologie de substitution pour une social-démocratie qui n'a plus rien de social ni de démocrate à proposer dans un monde où ce ne sont pas les politiques mais les marchés qui décident.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,317,584
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries