P4

Le successeur du CdG

Recommended Posts

Je propose de faire un lancement en commun avec Brasilia sur le PA2/PA3, c'était une manière de dégager des synergies.Une stratégie pour vendre le PA2 au gouvernement, (Paris/France). Un prétexte pour décider nos décideurs politiques. =) A condition que de chaque côté de l'Atlantique nos besoins en soient exprimés et soient communs.Car bien entendu, si de Paris ou Brasilia, ce n'est pas d'actualité ,ce n'est pas la peine de le lancer.Car depuis le début, je dis et redis que le PA2 n'a de sens que si il y a un GAe à y mettre dessus (mais là, c'est une autre histoire).

Evidemment on ne sait pas trop ce que veulent les Brésiliens, mais je les soupçonne de vouloir se contenter d'un groupe aérien beaucoup plus petit que le notre. La présence d'E2C ne me paraît pas évidente et ils pourraient se contenter d'un nombre assez réduit de chasseurs (mais rien que 20 rafale, ça ferait plus que leur force aérienne actuelle)

Bon on peut toujours faire 2 PA au concept très proche mais avec une grosse différence de taille.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est dimensionant pour le PA2, c'est le besoin exprime par la marine de lancer des grosses pontees de Rafale "lourds"... donc catapultes de 90m, grosse surface de parking pour ~20 avions etc.

...si on rabotte les besoins a un niveau plus realiste, on peut imaginer un "BANM"... Batiment AeroNaval Modulaire. C'est-a-dire exit le concepte un peu demode du porte-avions d'escadre (comme le CdG) bourre de systemes d'armes et electroniques chers. J'en ai deja parle ailleurs...

  • Une electronique de fregate, reprise des FREMM (un seul radar multifonctions Herakles etc)
  • Un systeme d'armes de corvette (MICA-VL et/ou Sadral)
  • 2 catapultes courtes de 75m
  • Propulsion tout-diesel, 26-27 noeuds
  • Carene reprise du CdG, 40,000t environ... eventuellement alongee avec un "plug" de 10 metres
  • Cout: autour de 1.2 milliards (soit 3 BPC)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En cas concret, pour la Libye un PA2 de 40 000 tonnes nous aurait servis (permanence du GAN, plus tôt sur zone ...) mais pour l'Afghanistan ça aurait été inutile (la permanence est assuré par un CVN américain en l'absence du CdG et il aurait été trop limité pour justifier un déploiement si lointain)

Je dirais plutôt qu'un PA2 de 40 000 tonnes ou un PA2 d'au moins 55 000 ne répondent pas à la même logique.

Si on veut un PA2 utile, il doit mettre en œuvre autant d'avions que le CdG car en dessous on n'a plus suffisamment de capacités pour être crédible face à une aviation.

Le prix d'un gros PA est inférieur à 2 flottilles de Rafale en ligne.

Un porte avion de 40 000 tonnes est le plus petit PA qu'il est utile d'avoir et ça coûte 2 milliards si on se contente d'une version classique et austère toujours mieux défendue et protégée qu'un BPC.

Si la Marine ne peut se payer le PA2, c'est parce que elle a été sacrifiée dans les années 1995 à 2008 et que elle a un énorme retard de modernisation que même sa hausse de budget ne permet de compenser (elle a de loin le premier budget d'équipement des 3 armées aujourd'hui).

Il y a 3 points à étudier:

   L’État paye un PA2 en plus du budget actuel,

   Les Armées rationalisent pour dégager 500 m€ de plus en équipement uniquement pour ce PA (alors qu'il y a d'autres retards)

   l'AdA accepte de se diminuer au profit de la Marine ou de se baser sur PA pour le nombre d'avions nécessaires, pour pleinement justifier le PA2

Gaspiller 1 milliard dans un PA-BPC dénué de capacité alors qu'on manque de SNA ou Rafale ou ravitailleurs ou drones etc....

Le problème est avant tout un problème de planification des armées.

Par contre, on peut regretter que la Marine ait choisi les BPC plutôt que de se doter du PA2.

Il faut dire qu'elle pensait avoir les 2, et on lui avait promis les 2. ;)

Parce que mobiliser pour une intervention 1PA+4BPC est inférieur en terme capacitaire global à 2PA+2TCD dont un des 2 PA en porte hélicoptères avec 60 dessus.Et les TCD pouvaient tenir au delà de 2020.Et en plus 2PA+2TCD coûtaient moins cher en flux budgétaire sur la période 1995-2025.

Share this post


Link to post
Share on other sites

...mais les BPCs en partie financés par l'AdT et projetant son bras volant , l'ALAT, ont été jugés comme vraiment efficace et utile pendant Harmattan par le précédent CEMA... Qui venait de ... ??? ? ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

...mais les BPCs en partie financés par l'AdT et projetant son bras volant , l'ALAT, ont été jugés comme vraiment efficace et utile pendant Harmattan par le précédent CEMA... Qui venait de ... ??? ? ;)

Puisque tu parles de CEMA et EMA: En tout cas, la guerre Marine ADA aura fait plus de dégâts en terme d'équipement que la campagne de Libye!

Il faut comprendre que la Marine pensait jusqu'en 2007 avoir 2 PA, 4 BPC, 3 Horizon, 17 FREMM, 6SNA, 60 Rafale.

Nota: La Marine avait annulé 2 Horizons mais en avait reprogrammé une troisième sur la LPM précédente annulée à nouveau.

On lui avait dit dans la décennie précédente, qu'elle était sacrifiée budgétairement mais qu'il y aurait rattrapage, et notamment parce que les armées allaient rationaliser, qu'il y aurait rattrapage budgétaire (vrai vu la hausse du P146), et qu'elle aurait alors la priorité .

La Marine a rationalisé, l'AT aussi, la DGA aussi, et le reste n'a rien fait, et en particulier l'ADA.  =)

La Marine dit avoir été scandalisée par les mensonges de 2 CEMAA auprès du politique et le fait, surtout de trainer les pieds.

Elle a elle même mené des enquêtes et comparaison de l'AdA.

Du coup, l'AdA n'a plus un poste important à l'EMA et est mise à la portion congrue, mais même cela ne suffit pas à la Marine pour rattraper son retard.

En sus les 3 milliards d'annulation de Fillon post crise 2008 portent justement sur le montant du PA2...juste après que la Marine ait accepté 11 FREMM pour se payer le PA2! >:(

En fait, sur les 3 milliards reperdus, la Marine perd le PA2, mais regagne un BPC en lot de consolation et surtout parce que STX perd le PA2 en pleine crise et qu'il fallait éviter une catastrophe sur les Chantiers de l'Atlantique.

Pour rappel, pertes au combat de la guerre des boutons:

Marine: 1 PA2, 6 FREMM

Armée de l'air: 15 Rafale F3, 77 M2000D, 14 MRTT (pour le moment)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment voulez-vous que la Marine justifie le PA2 avec un parc de 55 Rafale Marine et 3 E2C ?

Si tant est que les Marins veuillent le PA2 ? au regard du reste ?

Le sujet du PA2 est mort et enterré pour unr ou deux LPM et si jamais un jour il ressort du bois çà signifiera 3 ou 4 milliards de dépenses en sus du porte-avions: 20 Rafale et 2 E2 de plus

le PA2 est un dossier à 5 milliards et plus

Quant au PA2 au rabais les gars on est pas chez Leader Price la Marine veut du full capacity quand on connaît le volume du spectre des missions d'un porte-avions moderne on ne se contente pas d'un CVE

Un porte-avions français aujourd'hui devra avnt tout être opérationnel pour 40 ans et donc devra avoir des capacités > au CdG (catapultes de 90 m, moins de contraintes mécaniques ...)

Il devra aussi gommer les déficiences de son aîné

On n'embarque pas des Rafale F3+ sur un navire "légerpacher" dont de surcroît les marins ne veulent pas

Je ressors ce post de la naphtaline , vu la perte de l'option : QEC=PA2  .

Faute de mettre la petite plateforme "légépascher" dans les options possibles, on délaisse de fait la projection de puissance "intermédiaire " qui a pourtant representé l'essentiel des missions du CdG.

Il faudra donc passer par un autre canal...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce nouveau canal, "alégépachèr", il existe déjà et a déjà été testé en Libye. Cela fait un petit moment que je voulais en parler, et je m'étonne que ça n'ait pas déjà été fait: il s'agit du couple BPC + Tigre évidemment.

De manière générale, on a tendance (surtout en France, CDG oblige) a oublier que l'aéronavale embarquée ce n'est pas qu'une histoire d'aviation catapultée depuis un gros porte-avions nucléaire. Au niveau mondial, USN comprise, l'aéronavale embarquée est surtout orientée vers les porte-hélicoptères, porte-aéronefs et autres navires amphibies porte-hélicoptères.

Bien entendu, le porte-hélicoptère ne sera jamais l'outil polyvalent qu'est le porte-avions, principalement parce que le porte-avions peut servir de facto de porte-hélicoptère et que la réciproque n'est pas vraie.

Cependant, si un porte-hélicoptère ou porte-aéronefs ne vaut pas un gros porte-avions nucléaires, il peut tout à fait tenir la comparaison face à un porte-avions léger type Sao Paulo ou BPC-Stobar, pour reprendre notre projet à nous.

Et c'est ce que nous avons tenté de tester et de démontrer en Libye, avec des BPC utilisés avec une intensité et pour des missions rappelant beaucoup ce qu'aurait pu être une opération type pour un porte-avions léger ou porte-aéronefs. Et ce alors même que nous n'avions qu'un déploiement partiel de Tigre et aucun NH-90 de dernière génération à bord.

Il est bien évident que comparé à un CDG avec une vingtaine de Rafale et 2 ou 3 E-2C, un BPC plein de Tigre et de NH-90 ne représentera qu'une bien faible puissance de frappe.

Toutefois, le couple BPC+Tigre nous assure une réelle permanence aéronavale pour gérer la très très grande majorité des conflits ou des crises auxquels nous aurions à nous frotter seuls! De la Côte d'Ivoire à Madagascar, des Comores au Sahara Occidental, en passant par Djibouti, le Yémen ou la Somalie, toute notre zone d'opération "solo" est à la portée de notre "aéronavale" héliportée, ne serait-ce qu'en attendant l'arrivée du CDG et de son GAN.

Et ceci sera d'autant plus vrai avec l'arrivée du MDCN qui permettra d'effectuer certaines frappes dans la profondeur inatteignable pour nos hélicoptères, à défaut de Rafale M à disposition.

Il est là notre PA2. On l'a déjà, on en a même trois, et en route pour un quatrième.

Car avant de vouloir un PA2, il faut se demander très concrètement "Pourquoi faire?"

Si c'est pour faire la guerre, la vraie, il faudra bien reconnaître que de toute manière nous ne la ferons plus seuls. Que l'on ait 1 seul ou 2 porte-avions ne change rien à ça: nous n'avons plus les reins assez solides (politiquement, diplomatiquement, militairement) pour nous coltiner seuls la Syrie, l'Iran, le Venezuela, ou même ce qu'était la Libye il y a encore 1 an. Pas de manière durable, et certainement pas avec des troupes au sol en quantité.

Si on part du principe que ces conflits assez lourds en matériels et pouvant justifier le plein usage d'un porte-avions, nous ne les ferons plus qu'au sein de coalitions, alors il devient évident que le second porte-avions ne présente aucune urgence stratégique.

A contrario, si on part du principe qu'on a toujours besoin d'outils de dissuasion conventionnelle contre des ennemis moins puissants mais qui n'impliqueraient que nos seuls intérêts propres (je pense donc surtout à l'Afrique saharienne et subsaharienne et à l'océan indien), c'est à dire sans aide d'une quelconque coalition, alors l'urgence stratégique revient plutôt à s'équiper d'outils polyvalents plus légers, économes et versatiles (hélicoptères, MDCN, BPC, FREMM, FS etc.)

Dans un tel contexte, je comprends les choix de notre amirauté (même si à bien des égards il s'agit plutôt d'un coup de bol pour que leur format un peu défini au hasard finisse par s'adapter à une doctrine qui  tient la route).

Et personnellement, je ne suis pas pressé de voir le PA2. Priorité à nos frégates, sous-marins d'attaque, munitions (MDCN, Aster etc.) et aéronefs (hélicoptères surtout!!), voire à nos patrouilleurs.

Quand on aura fait le plein de tout ça, pourquoi pas un PA2, ou même 2 PA pour remplacer le CDG? Mais à ce moment là, rien ne nous dit que le PA sera encore une vraie solution d'avenir. Un porte-UCAV sera peut-être mieux indiqué à ce moment là?

Share this post


Link to post
Share on other sites

effectivement ce concept est séduisant d'ailleurs çà doit faire 25 ans que l'on se pose la question du partage des missions CAS entre ADLA et ALAT avec la perspective de l'entrée en service du Tigre et de son optronique tip top alors qu'à l'époque la colonne vertébrale de l' ADLA en matière de CAS c'était le Jaguar ...

Séduisant mais ...

-allonge inférieure pas de ravitaillement en cours de mission sauf au sol ce qui limite aux actions côtières

-emports faibles en tonnage même si paradoxalement avec 450 obus et 8 Hellfires ou 44 rokekettes un Tigre peut traiter plus de chars qu'un Rafale ...

Alors oui, le binôme PH/hélicoptère de combat new gen apporte une mini révolution qui constitue un appoint considérable à un officier général en charge d'un théâtre d'opération. Cet outil apporte un véritable multiplicateur d'efficacité. Il initie ET EXIGE une véritable coopération interarmes au niveau de la planification des missions (détermination des objectifs), de leur préparation (répartition des objectifs) et de leur exécution (traitement des objectifs) par des moyens aussi divers que les avions les hélos et les MDC.

Le soucis est aujourd'hui ailleurs, non pas au sein de la Marine mais de l'ALAT: combien va-t-on avoir de Tigre ? 80 ? moins ? en tout cas pas de quoi équiper trois BPC pleine charge (disons trois trinômes par navire c'est déjà énorme) ni même deux ... et ce avant quelques temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait d'accord sur les limitations. C'est ce que je sous-entendais quand je parlais de la faible puissance de frappe du PH face au PA: faible allonge, faible tonnage d'armement, moindre réactivité (quoi que ça dépend du type de cibles).

Et il est évident que je ne parle aucunement de déployer 3 BPC simultanément en configuration PH. L'exemple Libyen a montré la flexibilité du BPC, navire polyvalent qui peut donc tout à fait être optimisé avec une composante aérienne renforcée quand les besoins opérationnels le demandent.

Ceci étant dit, pour traiter des cibles sur nos théâtres d'opération solo, en Afrique et dans l'Océan Indien, les hélicoptères d'un BPC (qui peuvent d'ailleurs être soutenus de chasseurs AdlA dans certains coins) restent presque over-kill par rapport à tout ce qu'on pourrait nous opposer là-bas.

Evidemment, je vois déjà 2-3 cas de figure où le couple BPC/Tigre serait limité (Mauritanie, Afrique Centrale, etc.).

Je ne dis pas qu'il s'agit d'une solution idéale, ou d'un remplaçant crédible à un vrai PA2.

Je dis simplement que c'est une vraie option "aéronavale" que l'on a à notre actif, une option qu'on a déjà testé et commencé à valider, et qui pourrait très bien nous permettre de nous passer d'un dispendieux PA2 + Gaé renforcé sans trop perdre en indépendance et en positionnement stratégique.

En gros, à défaut de faire "mieux", on va déjà réussir à faire "pas trop mal", voire même "bien".

Et franchement, vu les temps qui courent, vu ce qui se passe chez nos voisins européens, et vu ce qui risque de nous tomber sur le coin de la gueule dans les prochaines années, on a déjà de la chance d'en être là!! D'autant plus qu'il s'agit de matériels déjà en service (BPC, Tigre, CDG, FREMM), qu'on ne pourrait au pire que ralentir ou stopper dans leur montée en puissance mais pas annuler complètement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais à ce moment là, rien ne nous dit que le PA sera encore une vraie solution d'avenir. Un porte-UCAV sera peut-être mieux indiqué à ce moment là?

Si vous vous rappelez l'interview du responsable navire de surface chez DCNS dans le DSI spécial aéronavale, il citait l'intégration des drones à voilure fixe comme axe principal d'évolution future du BPC .

Endurance, reconnaissance et rayon d'action :

Pile poil ce qui manque aux Helos du BPC, comme le souligne Pascal, et qu'apporterait un UAV embarqué à aile fixe.

Un Watchkeeper éventuellement armé des LMM de Thales chers à Philippe serait déjà un plus ...Répondant à la question de la persistance et de l'endurance mais pas du rayon d'action.

Mais ce serait déjà un début.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis pas sur que le pont d'un BPC soit suffisant pour lancer des drones a voilure fixe, ce qui manque certainement c'est un systeme de recuperation non destructif et fiable, pour recuperer un engin de 1.5t max (un patroller ou un harfang navalise par ex.).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis pas sur que le pont d'un BPC soit suffisant pour lancer des drones a voilure fixe, ce qui manque certainement c'est un systeme de recuperation non destructif et fiable, pour recuperer un engin de 1.5t max (un patroller ou un harfang navalise par ex.).

Pour le lancement d'un drone comme le "Watckeeper" qui a une masse maxi de seulement 500 kg une catapulte amovible d'environ 30m de long et de puissance modeste (rien à voir avec la puissance requise pour lancer un Super-Etandard) devrait suffire, et pour récupérer ensuite le drone il faudra des filets d'arrêts disons aux 2 tiers de la longueur du pont du BPC.

Donc c'est faisable sans modifications majeures des BPC  ;)    

Le "Patroller" de 1.2 tonnes a son hélice vers l'avant, ce qui gêne pour cette récup avec des filets d'arrêt ; et quand au "Harfang" il est trop lourd puisqu'il fait déjà 2.5 tonnes.

Y-a pas à dire le drone à voilure fixe qui ferait l'affaire sur un BPC est bien le "WatchKeeper" de Thalès UK 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le "Patroller" de 1.2 tonnes a son hélice vers l'avant, ce qui gêne pour cette récup avec des filets d'arrêt ; et quand au "Harfang" il est trop lourd puisqu'il fait déjà 2.5 tonnes.

En quoi 2,5 t est il trop lourd ??? ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

il faut se poser la question de savoir si la structure du Harfang supportera un appontage

Les UAV israéliens sont renforcés pour atterrissage sur route austère .

De plus , se rappeler que DCNS bosse avec Sirehna sur la prédictibilité à 5 MN des mouvements de plateforme, ce qui permettra d'éviter de se prendre une remontée de pont via une grosse vague intempestive dans le train d'atterrissage et la structure de l'UAV. Ce d'autant qu'un UAV à souvent plus d'autonomie qu'un Jet pour différer un appontage .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne pensais pas à çà mais au fait que pour poser un Harfang en 100/150 m il faut des taux de descente des vitesses verticales et des incidences qui n'ont peut être pas été prévues au départ

Share this post


Link to post
Share on other sites

A l'heure où l'on va refaire une revue des programmes et des audits afin d'en réduire les flottes, parcs et arsenaux...faire apponter un drone dont la Marine n'a pas encore exprimé le besoin.Cela n'a pas DE SENS c'est donc non prioritaire.

Priorité à préserver donc à batailler en coulisse à l'EMA car la Royale tient à disposer de la totalité de ses 58/55 Rafale M, ainsi que la revalorisation des ses Atlantiques ATL2 et de ses 16 Panther mk2.Priorité aéronavale, avoir les flottilles de combat pour armer le PA.

Mais au niveau drone, au regard du Retex libyen elle souhaite plus des aéronefs type: hélidrones./VTOL

Les Watchkeeper, si on en commande ce sera pour l'armée de terre et Harfang la bise, les Reaper si on revient sur le choix du précédent MINDEF ce seront pour l'armée de l'air.

Par contre, annuler le PA2 définitivement ce sera faire croire que l'on a économisé 2,8 Md€ et le parc total des Rafale M (voir la bataille féroce qui risque de se préparer entre AdA/AVIA) pas d'achat du quatrième E2C Hawkeye , annuler la commande du quatrième BPC (500M€) par la révision du Livre Blanc contrat opérationnel Amphibie , ainsi que la non revalorisation de la flotte des 5 FLF (500M€)...Il est probable là qu'on réajuste aussi la flotte de combat de premier rang.(donc réduction du format des navires de surface)...

Ainsi, je trouve mignon de vouloir faire apponter des Sea Avenger ou un MALE navalisé sur le PAN CdG on pourrait le faire si encore on en avait les ambitions et se trouver la stratégie de moyens de pouvoir le faire mais quand on voit ce qui risque de se préparer ça ne me fait pas rire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A l'heure où l'on va refaire une revue des programmes et des audits afin d'en réduire les flottes, parcs et arsenaux...faire apponter un drone dont la Marine n'a pas encore exprimé le besoin.Cela n'a pas DE SENS c'est donc non prioritaire.

Vu la valse des projets de drones, si l'AdT opte pour des Watchkeeper, ils risquent d'être disponibles avant le futur drone VTOL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu la valse des projets de drones, si l'AdT opte pour des Watchkeeper, ils risquent d'être disponibles avant le futur drone VTOL

En effet, la France réaffirme donc son intérêt pour le drone tactique Watchkeeper de Thales UK ainsi la STAT va étudier pour l'AT dans l'année , le drone Watchkeeper qui pourrait alors à la suite de l'évaluation technico-opérationnelle s'il fait l'affaire, être le successeur à l'AT des Sperwer SDTI.

Mais a-t-on déjà vu, analysé, évalué, étudié un drone Thales UK en version navalisable et observé celui-ci apponter sur une quelconque plate-formes navales?

Est-ce que les israéliens ont fait apponter un Hermès 450 sur un CVN Américain? Est-ce que Thales UK a fait apponter ce drone sur une plate-formes anglaise?

Sachant par ailleurs, qu'il y a des crédits uniquement pour Neuron, pour le futur programme de démonstrateur technologique du futur système de combat aérien avec Londres, ainsi que dans le domaine drone MALE sur base Télémos.Et que la Marine Nationale elle, elle veut un drone VTOL pour ses plate-formes FDA/FREMM/FLF/FS....

A moins que sur fond propre, Sagem Défense Sécurité, Dassault Aviation, Thales, veulent sortir un drone navalisé MALE voilure fixe CTOL ...pour armer le PAN.

Sachant pour l'instant que seul l'Autrichien a fourni pour le PSO Adroit son CAMCOPTER S100 à l'essai pour 3 ans, contant bien sûr à ce que celui-ci soit retenu par la suite pour les frégates et patrouilleurs.

Enfin, quand les marines passent aux drones HALE pour la surveillance et patrouille maritime, il y a aussi cette catégorie de drone à analyser et étudier en vue d'acquisition et doctrine d'emploi.

Pour l'instant, la priorité de l'AVIA c'est d'avoir 3 flottilles de combat de CTOL/CATOBAR Rafale F3 Marine pour armer son porte-avions.Et elle ne refuserait pas l'achat d'un quatrième AGE Hawkeye.

On est toujours dans le système Intermédiaire, le fameux I des sigles de drones.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est toujours rattrapé par la réalité, la fameuse réalité budgétaire, cette fameuse réalité budgétaire qui devient contraignable.Donc budget contraint et limité à préserver ce qui a été tenté d'être préservé constamment dans des batailles non pas navales mais dans des batailles d'arbitrages.Chaque corporation voulant préserver ce qui est encore en passe de l'être.Ce n'est pas l'espèce humain à préserver mais le fameux ordre de bataille.ORBAT

Pour la MN & son ORBAT, c'est d'abord préserver la stricte suffisance de 6 SNA. 6 SNA classe Suffren ce sont 8,6 Md€ (Md = Milliards) HT coût 2011.

Ainsi que la préservation de son aéronavale pour armer son PAN CDG, 60 Rafale = 7 Md€ (34 sont déjà livrés dont 10 à revaloriser et standardiser F3, = 300M€)

L'effort de sa flottille d'AGE pour 3 E2C Hawkeye est de 1 milliard d'€

Ensuite, préserver sa flotte de navire de surface de premier rang, 11 FREMM à fournir à la flotte FAN/FASM.

Avec ça, elle perçoit 27 Caïman Marine* pour armer les 2 FDA** et 11 FREMM.Au total, le programme FREMM devrait coûter 8,2 milliards d’euros aux prix 2011. Le prix moyen d’une frégate s’établit à 570 millions d’euros aux prix 2011 (hors coût de développement).

*le coût unitaire LPM 2003/2008 du NHC90 était de 30,9 M€ et celui du NHS90 de 25,9 M€

**le coût total R&D comprise du programme Horizon est de 2,7 Md€

Sachant que les prévisions du programme BATSIMAR soit 18 navires à partir de 2014/2017 arrivent, ainsi que la cinquantaine de H4 tonnes à financer.

Résultat, les drones Watchkeeper sont loin d'apponter sur le PAN

Share this post


Link to post
Share on other sites

Résultat, les drones Watchkeeper sont loin d'apponter sur le PAN

Au contraire, l'AdT fournissant les drones au même titre que les tigres, et la marine se chargeant de l'adaptation des BPCs,  cela ferait un bel exemple de mutualisation interarme !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au contraire, l'AdT fournissant les drones au même titre que les tigres, et la marine se chargeant de l'adaptation des BPCs,  cela ferait un bel exemple de mutualisation interarme !

Je viens de te créer un nouveau fil pour en débattre ici sur les drones ISR armés pouvant avoir capacité navalisable et embarquée http://www.air-defense.net/forum/index.php?topic=18550.0 car ici on parle du PA2. =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de te créer un nouveau fil pour en débattre ici sur les drones ISR armés pouvant avoir capacité navalisable et embarquée http://www.air-defense.net/forum/index.php?topic=18550.0 car ici on parle du PA2. =)

Merci pour le fil sur lequel je vais m'exprimer.

Pour ici, on parle de ce qui rend logique de couler le PA2 ou tout du moins de ne pas le financer :

La discussion était parti des PA légers

Puis du Couple BPC + Tigres comme alternative réelle à ceux ci

Pour enfin rebondir sur la remarque de PD7 que, quand le PA2 serait finançable, on serait déja passé au porte -drone

Puis une remarque de ma part, que c'était sans doute pour cela que le responsable de la division navire de surface de DCNS disait que l'axe de développement sur le BPC était l'accueil de drone à voilure fixe

On n'a dérivé que sur les derniers post en s'interrogeant sur les possibilités actuelles avec les Watchkeepers notamment....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et moi depuis 2006 année de la création de ce fil de discussion lancé par P4, qui était opposé au projet PA2 je le défends farouchement dans ces 57 pages  :lol: Ainsi je deviens opposé à tout projet pour préserver des chances de le lancer.Chance dont tu étais témoin à une époque des confidences de Jean-Charles dit Stratege sur les opportunités et les ingénieries financières pour le lancer.

Le fil sur les autres options est celui que j'avais lancé dans PA2: autres alternatives.Ici sur les 20 pages http://www.air-defense.net/forum/index.php?topic=2159.0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre, annuler le PA2 définitivement ce sera faire croire que l'on a économisé 2,8 Md€ et le parc total des Rafale M (voir la bataille féroce qui risque de se préparer entre AdA/AVIA) pas d'achat du quatrième E2C Hawkeye , annuler la commande du quatrième BPC (500M€) par la révision du Livre Blanc contrat opérationnel Amphibie , ainsi que la non revalorisation de la flotte des 5 FLF (500M€)...Il est probable là qu'on réajuste aussi la flotte de combat de premier rang.(donc réduction du format des navires de surface)...

ça ne me choc pas.

Vu nos nouvelles contraintes opérationnelles et budgétaires, j'avoue que je serais presque en faveur de l'abandon officiel du PA2 (jusqu'au remplacement du CDG, ou la question d'une construction de 2 PA en série se reposera), éventuellement même d'une réduction du format à 45 ou 50 Rafale M vue la capacité d'emport du CDG. La question de l'annulation du BPC 4 mériterait d'être posée également, vue la faiblesse de notre parc aéro, mais ce serait à mon sens une erreur vue la polyvalence et le faible coût absolu de ses navires.

La priorité, c'est de ne pas trop égratigner notre flotte de frégates et de ne pas toucher au format de al sous-marinade. Pour le reste, le CDG et 3 BPC sont déjà là et en forme pour quelques décennies encore, donc même si on arrêtait tout maintenant, on ne serait pas à poil. Les programmes FREMM et SNA sont par contre beaucoup plus fragiles, et il faut vraiment les protéger.

Si on veut vraiment une variable d'ajustement, je propose qu'on sucre les 2 FREDA.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,435
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mav783
    Newest Member
    Mav783
    Joined
  • Forum Statistics

    20,758
    Total Topics
    1,265,033
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries