Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[EBRC/Jaguar]


desorgues
 Share

Recommended Posts

Non, je voulais juste voir vos réaction par rapport à cette vidéo  ^-^

Perso je me suis planté tellement de fois en VAB ou en 10P çà me rappelle surtout des bons souvenirs, =) =) Et là çà va c'est en France et quelqun peut venir le chercher =D.
Link to comment
Share on other sites

Non, je voulais juste voir vos réaction par rapport à cette vidéo  ^-^

en Afgha un VBCI s'est retrouvé coincé sur le fond d'un oued ,pris à parti par les insurgés à coup de RPG7 et autres qu'il a en parti neutralisé avec son 25 mm et 7.62 ,et s'est un autres VBCI qui la sorti de l'oued .

certes le VBCI s'est embourbé sur la vidéo ,mais sa arrive aussi au char non ?

;)

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=7K8NXhFxeqk

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=6xpEpkRT0vQ

donc s'est aussi l'estimation de l'équipage sur le terrain qui fait que se genre de PB arrive .

et apparemment ,sa arrive aussi bien à des tankistes sur chenille qu'à des équipages sur roue  ;)

Perso je me suis planté tellement de fois en VAB ou en 10P çà me rappelle surtout des bons souvenirs, =) =) Et là çà va c'est en France et quelqun peut venir le chercher =D.

en VAB j'ai eu du bol ,d'ailleurs celui-ci ma agréablement surpris .

par contre en GBC un bon plantage pendant l'époque des inondations  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Lessons learned:

Il ne faut pas allez en VAB au bord d'un lac sans reconnaitre les berges.

Il ne faut pas suivre une piste de piéton en VAB.

Il ne faut pas allez aider un VAB qui s'est planté en suivant le meme itnéraire que lui.

Quand la roue avant gauche du VAB et la roue arrière droite touche le sol celà ne suffit plus pour avancer.

Quand le bec du VAB touche le fond du trou tu ne sors plus tout seul.

Quand les chenilles du 10P ne touchent plus le sol mais le fond de la caisse oui, le 10P n'avance plus.

=D =D =D =D =D =D =D =D

Link to comment
Share on other sites

Lessons learned:

Il ne faut pas allez en VAB au bord d'un lac sans reconnaitre les berges.

Il ne faut pas suivre une piste de piéton en VAB.

Il ne faut pas allez aider un VAB qui s'est planté en suivant le meme itnéraire que lui.

Quand la roue avant gauche du VAB et la roue arrière droite touche le sol celà ne suffit plus pour avancer.

Quand le bec du VAB touche le fond du trou tu ne sors plus tout seul.

Quand les chenilles du 10P ne touchent plus le sol mais le fond de la caisse oui, le 10P n'avance plus.

=D =D =D =D =D =D =D =D

:lol: :lol: :lol:

=D =D =D =D

Link to comment
Share on other sites

En parlant de char embourbé

J'aime bien l'humour du conducteur, il a réussi quand même à extirper les 57 tonnes de ce M1A1  8)

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=TCXwgPZXScM

oui j'avais déjà vu cette vidéo .

maintenant sa change rien au PB ,le pilote dirigé par son chef de char a planté son engin et étant donné qu'il est en exercice il peu se permettre d'avoir de l'humour  8) .

en condition de combat ,le temps pour se dégager aurait put lui coûté son char dans un environnement dangereux  ^-^.

et s'est la même chose pour un engin à roue qui se plante  ;).

le PB s'est que tu crois qu'on est contre la chenille ,et que l'on reste sur l'option roue .

justement non .

maintenant ,dans les deux cas s'est comment on mène son unité sur un terrain pourri qui fait la différence .un engin qui se plante sa arrive ,un peloton complet j'ai jamais vu  ;)

on voit une vidéo d'un VBCI qui se plante ,est-ce pour autant que je dois pensé que sa arrive souvent ?

ben non .

je vois plein de vidéo avec des chars qui se plantent ,est-ce pour autant que je dois pensé que sa arrive souvent ?

ben non .

et comme tu le précises toi même ,le pilote réussi à sortir l'engin de 57 tonnes ,donc s'est aussi une affaire de pilote ,et pas que de puissance .

si je me base sur d'autres vidéo de M1A1 ,les pilotes malgré la puissance de l'engin et de ses chenilles restent planté .

sur celles-ci il faut l'aide d'un autre char pour le sortir .donc la puissance de l'engin de 57 tonnes et ses chenilles ont pas put tout réglé .encore une affaire de pilotage  ^-^

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=1JpGFcHw5Dw

http-~~-//www.youtube.com/watch?feature=endscreen&v=61oYXsjH-EY&NR=1

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=LUeZmlPOf80

comme on peu le voir ,sa se plante aussi sur du pas trop gras .

personne ne dit que la chenille est dépassé et que le tout roue fait mieux ,mais dire que la roue actuellement n'a pas des capacités serait injuste je trouve  =)

une vidéo intéressante ,comme quoi le tout roue est aussi pertinent :

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=vyrDV-D1bLY

perso j'aime bien les deux ,mais je ne les oppose pas ,je défend juste le principe "roue" est aussi pertinent que la chenille . ;)

Link to comment
Share on other sites

C'est bien toutes ces vidéos mais entre un chenillé de 60t et un 8x8 d'un peu plus de 10t je ne suis pas sur qu'il est une conclusion à tirer en terme de mobilité

Par contre le dépannage du VBCI par un amx-30 est assez probant sur la réalité de la mobilité de deux engins de masse égale sur le même terrain. A cet endroit "a tracked VBCI " serait passé sans soucis.

Et c'est pas pour rien que les amphibie, adorateur devant l'éternel de la roue ne  rêve que de VBHM pour faire mumuse sur les plages.  :lol:

Link to comment
Share on other sites

La qualité d'un matériel se mesure à la qualité de celui qui le sert.

Je sais que le forum est plein de fana de matos, mais sans les hommes, les tactiques, et les structures qui vont bien celà ne vaut pas grand chose. Et pour revenir à nos véhicules, la qualité du pilote (à priori un élève sur la vidéo), et le choix de l'itinéraire par le chef d'engin, la connaissance du terrain ETC. compte bien plus que l'engin que tu conduis.

Pour ceux qui ne voient pas de véhicules militaires tous les jours  regardez quand il y a de la neige sur la route et vous verrez que celui qui a le véhicule a priori le plus adapté n'est pas celui qui s'en sort le mieux, et bien c'est exactement pareil.

Link to comment
Share on other sites

Je ne comprends pas non plus le rapport entre les liens  et ce que dit gibbs, peux tu nous expliquer phillipe stp.

Que simplement avec ce qui pourrait se tramer pour l'armée de terre (à la suite des conclusions LB2013), la répartition et la future dotation des EBRC/VBMR/VBCI plus le PEGP de ces B ,les 81 régiments de l'armée de terre, les 20 RI ou 80 compagnies de combat, les Brigades, tout peut-être remis en cause.Déjà que notre EPC Leclerc est remis en cause alors les 292 EBRC canon 40 ou 105, les cibles de dotations 2326 VMBR, ...Les projections feu blindé, les capacités projections opératives, les protections passives, actives, furtives, gabarit routier (2.55) les AZUR, ...Bref on spécule ,on aimerait mais on va finir par être impuissant avec ce qui se trame.  ;)

Tiens regarder le nouveau concept terrestre de Lockheed Martin avec un JLTV et des roquettes guidées et missiles Hellfire

http-~~-//www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=omxwpiOKL6A

 

Link to comment
Share on other sites

Déjà que notre EPC Leclerc est remis en cause alors les 292 EBRC canon 40 ou 105, les cibles de dotations 2326 VMBR, ...Les projections feu blindé, les capacités projections opératives, les protections passives, actives, furtives, gabarit routier (2.55) les AZUR, ...Bref on spécule ,on aimerait mais on va finir par être impuissant avec ce qui se trame.  

Ah ok, bien sur la réalité ne rejoindra surement pas nos réflexions. Mais on s'en fout non?

C'est la problématique des plaques de Reason de l'aéronautique appliquée à la défense  :

À force de rogner sur tout on finit par avoir un alignement des plaques ...

Ou pour parodier un ex CEMA , un alignement des trous dans les raquettes...

C'est pour cela que le plan B de grappiller sur :

Les frais de R&D d'une nouvelle plateforme ( x centaines de m€)

Les (inévitables) frais de dépassement de programmes (y centaines de millions d'€)

Les  frais de MCO en accolant les VBMR/EBRC à une plateforme déjà existante (VBCI et PVP HD ) ou future commandée en grande série (VBAE pour les CRAB)

Le gain apporté par un EBRC emportant en sus autant de PAX qu'un VBMR (293 m€ minimum si 293 EBRC commandés).

Link to comment
Share on other sites

Ou pour reprendre le cas de l'aérien c'est l'avion multirole appliqué aux blindés. On recherche très clairement des solutions bon pour tout faire mais pas fait pour etre bon dans un domaine en particulier.

En fait l'approche pragmatique, le véhicule vu sous l'angle du cout.

Nous sommes intoxiqués. En meme temps il faut changer tous nos blindés précisémment au moment ou on en a pas les moyens. La faute à qui?

Link to comment
Share on other sites

Déjà que notre EPC Leclerc est remis en cause alors les 292 EBRC canon 40 ou 105,

Raison de plus de remettre en cause le programme EBRC tel qu'il est pensé jusqu'ici et de dépasser le mythe du char Leclerc.

Fusionnons la cavalerie lourde et légère au sein des brigades de décision et dotons les d'un Engin de Combat Principal unique et nombreux.

Link to comment
Share on other sites

Bonne idée mais impossible , parce que la cavalerie lourde et légère n'ont pas la meme mission et que la cavalerie est nécessaire dans toutes les brigades. Donc tu peux supprimer l'une ou l'autre et donner leur mission à quelqun d'autre, tu peux changer leur structure, leur volume ...

La solution serait peut etre dans ce que tu préconises, penser l'après leclerc aujourd'hui à travers l'EBRC, mais objectivement personne ne semble d'accord sur l'EBRC. Canon mitrailleur ou canon lourd, chenilles ou roue, lourd ou léger, avec ou sans pax embarqué...Le VBCI tourelle BMP3 est sans doute le meilleur compromis. Mais vu qu'on ne mettra surement pas de tourelle russe là dessus pour nous meme...

Link to comment
Share on other sites

C'est bien toutes ces vidéos mais entre un chenillé de 60t et un 8x8 d'un peu plus de 10t je ne suis pas sur qu'il est une conclusion à tirer en terme de mobilité

Par contre le dépannage du VBCI par un amx-30 est assez probant sur la réalité de la mobilité de deux engins de masse égale sur le même terrain. A cet endroit "a tracked VBCI " serait passé sans soucis.

Et c'est pas pour rien que les amphibie, adorateur devant l'éternel de la roue ne  rêve que de VBHM pour faire mumuse sur les plages.  :lol:

ben la tu te goures carrément  :lol: car bien qu'ayant appartenu à la 9°BIMa ,j'ai jamais rêvé de VBHM pour faire mumuse sur les plages ...

perso ma vision des choses pour l'amphibie se porte dans le sens médian en se qui nous concerne en coalition avec des RM light et un USMC "lourd" .

on a une capacité médiane sous blindage et roue pas négligeable pour sortir d'une tête de pont et exploité dans la continuité opérationnelle au sein d'une opération en coalition .

pourquoi j'irais m'enferrer avec des VBHM pour resté au bord de l'eau alors qu'avec nos médians ont peu faire du boulot plus sérieux et sous protection ,plus sûrement protégé que les RM ou les unités d'infanterie de l'USMC ?

d'ailleurs l'USMC regarde se que pourrait donné un 8x8 dans leur modes opératoire au niveau amphibie et protection de leur infanterie qui je le rappel et soit trimbalé par hélicos ,ou AAV7  ou à pince .

donc plus sa avance ,plus je me dis que les Français ont une place pas négligeable pour l'amphibie en coalition avec du matos sur roue .

donc non le VBHM s'est un truc pour les Alpins  au vu de leur missions en zone montagneuses actuellement .

et pour l'avenir de nos alpins ,ceux-ci deviennent les spécialistes du combat en zone difficile ,jungle ,montagne ,zone polaire etc ... (et là le VBHM sera utile ) comme le disait Colonio sur le file Brigade de vos rêves .

et relis moi bien en aucun cas je n'oppose l'un  ou l'autre  ;) ,mais je défend le roue qui n'est pas dénoué de sens tel que vont tellement le présenté .

chacun à sa place ,que se soit chenille ou roue .

j'ai posté des vidéos pour montré que justement rien aussi n'est tranché et que chacun avait ses avantages et inconvénient .

sur une manip au CENTAC ,on avait nos VAB et nos 10 RC ,en face ils avaient du VAB et des AMX 30 B2 (s'était au début du CENTAC donc pas de FORAD ,on s'affronté entre régiment ) .

le terrain boueux étaient le même pour tout le monde et sa n'a pas empêché les roues de combattre du chenillé sur un terrain pourrie ,tout en marquant beaucoup de points .

pourquoi ?

tout simplement parce qu'il y avait une plus grande symbiose chez nous du fait que l'on travaillé régulièrement en mode inter-arme .

en face s'était pas le cas ,on avait l'avantage d'être professionnalisé depuis longtemps à la Brigade et sa nous a bien servi .

on a planté aucun VAB ou AMX 10 RC alors que s'était vraiment la merde au niveau terrain (boue ,pluie etc ... ) ,donc l'expérience nous a bien servi .

maintenant on s'est pas fait de noeud au cerveau car en face ils étaient sur chenille et pouvait passé partout .

donc pour moi s'est une affaire de formation ,de tactique et d'expérience qui a joué , et les capacités chenille VS roue n'a pas fait la différence à se niveau .

La qualité d'un matériel se mesure à la qualité de celui qui le sert.

Je sais que le forum est plein de fana de matos, mais sans les hommes, les tactiques, et les structures qui vont bien celà ne vaut pas grand chose. Et pour revenir à nos véhicules, la qualité du pilote (à priori un élève sur la vidéo), et le choix de l'itinéraire par le chef d'engin, la connaissance du terrain ETC. compte bien plus que l'engin que tu conduis.

Pour ceux qui ne voient pas de véhicules militaires tous les jours  regardez quand il y a de la neige sur la route et vous verrez que celui qui a le véhicule a priori le plus adapté n'est pas celui qui s'en sort le mieux, et bien c'est exactement pareil.

s'est à sa que je voulais en venir .

Link to comment
Share on other sites

Bonne idée mais impossible , parce que la cavalerie lourde et légère n'ont pas la meme mission et que la cavalerie est nécessaire dans toutes les brigades. Donc tu peux supprimer l'une ou l'autre et donner leur mission à quelqun d'autre, tu peux changer leur structure, leur volume ...

La solution serait peut etre dans ce que tu préconises, penser l'après leclerc aujourd'hui à travers l'EBRC, mais objectivement personne ne semble d'accord sur l'EBRC. Canon mitrailleur ou canon lourd, chenilles ou roue, lourd ou léger, avec ou sans pax embarqué...Le VBCI tourelle BMP3 est sans doute le meilleur compromis. Mais vu qu'on ne mettra surement pas de tourelle russe là dessus pour nous meme...

La cavalerie légère prend un sacré coup de vieux avec l'envoi des VBCI au Mali.

De ce que l'on voit des opérations sur GAO les VBCI ne sont pas accompagnés d'ERC90 ou d'AMX10RC, le VBCI se suffit à lui meme avec son blindage, sa mobilité, son volume de feu et ses combattants débarqués.

C'est sans doute pour ces raisons que bon nombre de membre du forum pense que le VBCI serait un bon candidat pour le VBMR une fois dotés d'une T40.

Personnellement je pense qu'il est très bien comme il est, le 25 mm et les moyens AC débarqué suffisent, surtout que le prochain missile AC sera  tirable depuis une tape de toit, l'adjonction de la tourelle du BMP3 n'apporterait pas grand chose.

La question est de savoir si les marges de prise de poids des VBCI pour augmenter la protection continueront de les rendre crédible dans les brigades de décision comme accompagnateur des Leclerc.

C'est sans doute cette question de l'adéquation de protection entre les MTB et les VCIi que tente de résoudre les Brits avec le FRES-SV et les US avec le GCV au vu de leur expérience Irakienne.

Si on ne fait pas un programme d'Engin de Combat Principal en lieu et place du VBMR actuel nous serons limité dans le spectre de nos engagements au sol et incapable d'être une nation cadre d'une coalition.

La crédibilité des brigades de décision passe par l'ECP et comme l'on sait qu'a masse égale un chenillé offre plus de protection et un gros plus dans le franchissement qu'un véhicule à roue je suis pour faire un "tracked VBCI".

Link to comment
Share on other sites

La cavalerie légère prend un sacré coup de vieux avec l'envoi des VBCI au Mali.

De ce que l'on voit des opérations sur GAO les VBCI ne sont pas accompagnés d'ERC90 ou d'AMX10RC, le VBCI se suffit à lui meme avec son blindage, sa mobilité, son volume de feu et ses combattants débarqués.

C'est sans doute pour ces raisons que bon nombre de membre du forum pense que le VBCI serait un bon candidat pour le VBMR une fois dotés d'une T40.

Personnellement je pense qu'il est très bien comme il est, le 25 mm et les moyens AC débarqué suffisent, surtout que le prochain missile AC sera  tirable depuis une tape de toit, l'adjonction de la tourelle du BMP3 n'apporterait pas grand chose.

La question est de savoir si les marges de prise de poids des VBCI pour augmenter la protection continueront de les rendre crédible dans les brigades de décision comme accompagnateur des Leclerc.

C'est sans doute cette question de l'adéquation de protection entre les MTB et les VCIi que tente de résoudre les Brits avec le FRES-SV et les US avec le GCV au vu de leur expérience Irakienne.

Si on ne fait pas un programme d'Engin de Combat Principal en lieu et place du VBMR actuel nous serons limité dans le spectre de nos engagements au sol et incapable d'être une nation cadre d'une coalition.

La crédibilité des brigades de décision passe par l'ECP et comme l'on sait qu'a masse égale un chenillé offre plus de protection et un gros plus dans le franchissement qu'un véhicule à roue je suis pour faire un "tracked VBCI".

en se qui concerne les opérations au Mali ,on a très peu d'images  ;) .

maintenant par déduction (enfin la mienne ) on a sûrement préféré l'envoi du VBCI dans ses combats en ville à GAO pour justement peut-être évité d'y allé à coups de canon de 105 mm ou de 90 mm étant donné qu'il y a un paquet de civils dans le coins et que le but n'est pas de mettre encore plus la ville en ruine ,et que la porté des engagements et plus celle de combattants débarqué appuyé par du 25 mm .

les maliens y vont a coup de LRM (modèle russe sur affut monté sur pickup ) mais bon ,sa marque notre différence quand même du fait qu'on a pas le même niveau qu'eux dans l'emploi du matos ,bon faut dire qu'à leur décharge ils sont pas équipé de manière organisé ,et font avec se qu'ils ont .

par contre on a bien parle  de tir au 105 mm dans les combats au nord.

étant donné qu'il n 'y a que l'AMX 10 RCR  qui est équipé en canon de 105 mm ,il y a plus de possibilité d'engagement sur un terrain découvert tel qu'on le trouve au nord pour les 105 des 10 RCR et moyen d'observation ,en tant que base d'appui feu "roulante" .

donc sa reste pertinent en se qui concerne la cavalerie légère ,car après la chevauché jusqu'au nord ,elle peu grâce à son armement appuyé au plus loin ,le but de la cavalerie légère étant toujours d'évité d'arrivé au contact courte porté avec l'ennemi je dirais .

le retex du Mali à se sujet risque fort à mon avis d'apporté d'autres donne en se qui concerne l'avenir du 105 mm au niveau cavalerie légère peut-être .enfin je ne fais que supputé mais bon  =)

après en se qui concerne le VBCI ,effectivement je suis d'accord ,si s'est pour avoir un ERBC type canon de 40 mm ,autant avoir un VBCI  =).

Link to comment
Share on other sites

Effectivement les Retex du Mali seront intéressants pour valider le 40cta comme suffisant ou non en tant que calibre de la cavalerie légère : aux vues de ce qu'il y aura eu à casser ...

Concernant le 40cta : la tourelle Tarask a-t-elle été prévue pour être retrofitée en 40CTA ?

Ce serait rageant de ne pas pouvoir le faire, alors que très tôt (en 2000), le 40CTA a été testé comme remplacement du 25mm de la tourelle du Bradley :

As mentioned in Section 1.2, the CTA 40-mm gun system is a prime candidate for future medium caliber platforms (U.S. FSCS-UK TRACER) and possibly any revisions of existing systems, e.g., BFV. Therefore, the validation of the performance of the gun system is of major concern to many system developers. As part of the demonstration, the CTAI gun was mounted into an "old" BFV, from which the current 25-mm Bushmaster gun and feed system had been removed. (The 35-mm Bushmaster III had previously been mounted in the turret of this BFV for a similar demonstration in October 1998.) The primary ammunition being evaluated here is the APFSDS. To complete the evaluation of lethality at the target, an accurate impact velocity, which is determined by the muzzle velocity and velocity decay, is required. In addition, the pressures inside the vehicle and shock measurements on the vehicle were taken to estimate the effect of firing the CTWS from the BFV on the vehicle and on the crew.

http://www.dtic.mil/cgi-bin/GetTRDoc?AD=ADA381396

Il serait sans doute assez aisé de rajouter aussi des MMP de part et d'autre de la tourelle.

Link to comment
Share on other sites

maintenant par déduction (enfin la mienne ) on a sûrement préféré l'envoi du VBCI dans ses combats en ville à GAO pour justement peut-être évité d'y allé à coups de canon de 105 mm ou de 90 mm étant donné qu'il y a un paquet de civils dans le coins et que le but n'est pas de mettre encore plus la ville en ruine ,et que la porté des engagements et plus celle de combattants débarqué appuyé par du 25 mm .

C'est une façon positive d'expliquer l'absence de 10RC ou d'ERC90 à Gao, l'autre est de penser qu'on a préféré les laisser en dehors du coup vu leur blindage inférieur à celui des VBCI et à la place accompagner les VAB dans le nord ou leur capacité a engager de loin apporte une meilleure plus value.

par contre on a bien parle  de tir au 105 mm dans les combats au nord.

étant donné qu'il n 'y a que l'AMX 10 RCR  qui est équipé en canon de 105 mm ,il y a plus de possibilité d'engagement sur un terrain découvert tel qu'on le trouve au nord pour les 105 des 10 RCR et moyen d'observation ,en tant que base d'appui feu "roulante" .

donc sa reste pertinent en se qui concerne la cavalerie légère ,car après la chevauché jusqu'au nord ,elle peu grâce à son armement appuyé au plus loin ,le but de la cavalerie légère étant toujours d'évité d'arrivé au contact courte porté avec l'ennemi je dirais .

le retex du Mali à se sujet risque fort à mon avis d'apporté d'autres donne en se qui concerne l'avenir du 105 mm au niveau cavalerie légère peut-être .enfin je ne fais que supputé mais bon

La présence des 10RC souligne surtout la faiblesse des VAB et de leur 12.7, avec une compagnie d'infanterie sur VBCI même le 105mm peine à sauver le 10RC.

Avec l'Engin de Combat Principal chenillé à 35t on aurait une version 120mm utile car transportable directement par A400M à Gao/Tessalit(ou à Kaboul) , ce qui compenserait la réduction du coté roulant du 10RC que recouvre par ailleurs le VBCI. et le futur VBAE.

Link to comment
Share on other sites

Il serait sans doute assez aisé de rajouter aussi des MMP de part et d'autre de la tourelle.

Pas forcément, on a déjà eu des souci avec cette tourelle monoplace et les trappe chefs ou pilote, avec des nacelles missile latérale on retrouverait le même souci. Pas insoluble certes, mais ca imposerait au chef de ne pas trop sortir la tête vu que dans beaucoup de position sa trappe butera soit dans le canon soit dans la nacelle droite soit dans la nacelle gauche.

Il serait simple de coller les missiles sur des tourelle dédiées inhabitée ou biplaces sur une nouvelle variante du VBCI version cavalerie ou reco, c'était tout l’intérêt de la version 40 CTA biplace ou inhabité, un engin plus typé appui-feu ou la fonction "promène couillon" était presque secondaire, même s'il doit rester de la place pour 6 pax tranquille, voire 8 pax serré derrière - plus certainement sur la version tourelle inhabité -.

De plus ça aurait pu être la base d'un EBRC "pas cher" qui aurait repris la même tourelle, et aurait pu juste être construit sur une caisse a profil légèrement plus bas et donc plus discrète, peut être même nettement plus légère - beaucoup de surface en moins a blinder - , avec l'option de moteur arrière si ça aide les caméra thermique, la discrétion thermique, ou l'équilibre des masse -  retourner le moteur c'est pas super compliqué dans ce genre de châssis -.

Pour comprendre le probleme de la caisse du VBCI il faut comparait a un leclerc ... ici en maquette.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Le VBCI est vraiment énorme ... et on chercherait plutôt un bidule discret pour l'EBRC.

Link to comment
Share on other sites

Pas forcément, on a déjà eu des souci avec cette tourelle monoplace et les trappe chefs ou pilote, avec des nacelles missile latérale on retrouverait le même souci. Pas insoluble certes, mais ca imposerait au chef de ne pas trop sortir la tête vu que dans beaucoup de position sa trappe butera soit dans le canon soit dans la nacelle droite soit dans la nacelle gauche.

Mais au moins le remplacement du 25 mm par le 40 CTA comme sur le warrior .

Il serait simple de coller les missiles sur des tourelle dédiées inhabitée ou biplaces sur une nouvelle variante du VBCI version cavalerie ou reco, c'était tout l’intérêt de la version 40 CTA biplace ou inhabité, un engin plus typé appui-feu ou la fonction "promène couillon" était presque secondaire, même s'il doit rester de la place pour 6 pax tranquille, voire 8 pax serré derrière - plus certainement sur la version tourelle inhabité -.

De plus ça aurait pu être la base d'un EBRC "pas cher" qui aurait repris la même tourelle, et aurait pu juste être construit sur une caisse a profil légèrement plus bas et donc plus discrète, peut être même nettement plus légère - beaucoup de surface en moins a blinder - , avec l'option de moteur arrière si ça aide les caméra thermique, la discrétion thermique, ou l'équilibre des masse -  retourner le moteur c'est pas super compliqué dans ce genre de châssis -.

Pour comprendre le probleme de la caisse du VBCI il faut comparait a un leclerc ... ici en maquette.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Le VBCI est vraiment énorme ... et on chercherait plutôt un bidule discret pour l'EBRC.

Énorme ...

Sauf si on coupe la question en reco d'un côté et appui feu de l'autre...

Et pour celle-là il y a deux options :

Un truc très bas mais encore un peu faiblement armé : le CRAB 25MMP

Un truc plus bas mais plus plus lourdement armé ET SURTOUT avec une tourelle biplace habitée :

Sphinx , XL T-40 ou VBCI surbaissé  T-40 :

En dehors de solution de niche, donc concernant un escadron ou deux, je ne crois pas à un emploi massif du XL T-40

Le VBCI surbaissé serait à développer et sinon à isocout avec 1 sphinx + 1 VBmR en apportant la même capacité mais sur un seul véhicule . Il permettrait de dériver aisément le char employable (importance des Retex sur le Mali en cours )

Le tandem CRAB 25 MMP + VBCI actuel relooké 40CTA serait le moins coûteux ...

Ensuite question de budget de coût de MCO ou d'effet synergique au niveau commercial avec les appels d'offre existants...

Link to comment
Share on other sites

Je voudrais faire quelques réflexions  sur cette histoire d'armement mission dans la cavalerie légère. Je pense que la France à une vision originale dans ce domaine. En effet nos engins de cavalerie légère sont équipés de canon lourd. Pourquoi? La Cavalerie légère remplit 3 type de mission, des mission de découverte, des missions antichars mobile, des missions d'appui .Les 2 premières sont les missions classiques de la cavalerie légère à la napoléonienne je dirais, éclairage et reconnaissance donc chercher le renseignement en engageant ou pas le combat. Les véhicules français ont une vrai capacité reco grace à leur canons lourds, alors que les autres véhicules OTAN sont plus des véhicules d'éclairage LUCHS, VEC, SCIMITAR... C'est la guerre froide et pour les français il faut pouvoir engager du lourd sachant que le PAVA prévoit du MBT dans les avants gardes. Les missions antichars mobiles du type freinage, flanc garde, débordement nécessitent aussi ce type d'armement, il faut arriver vite en allemagne et mené un combat antichar mobile dans la profondeur, agressif et capable de saisir les opportunités.. Regardez le role de la FAR dans la manoeuvre moineau hardi dans les années 80 pour vous en convaincre. Les autres pays de l'OTAN fournissent plus le corps de bataille principal, parce qu'il sont d'emblée aux premières loges. Donc ce sont des véhicules antichars lance missiles qui assurent le job, avec des réserves de MBT. Le 3° role plus modernes, nos 10 RC deviennent la cavalerie des médians , la menace antichar se réduit mais le combat interarmes infanterie centré en ville ou en milieu coupé nécessite aussi de la cavalerie, là c'est typiquement l'effet canon du blindé qui vient compléter la manoeuvre de l'infanterie. En ville lourde ou légère la cavalerie combat de façon identique .

Si l'EBRC est un véhicule en 40 MMP, il peut remplir la première mission, la deuxième, mais pas la troisième et là effectivement un VCI avec le meme armement, voir un 25 et des missiles AC débarqués peut remplir la première et la deuxième. Moins bien qu'un véhicule dédié mais il peut le faire. C'est donc tentant de choisir le VBCI.

Reste le problème de l'appui canon.

Donc quand je parle de la tourelle du BMP3, je retiens surtout ces capacités canon, canon mitailleur et missiles qui le rend autonome sur tout le spectre.

Le CRAB ne peut assurer que la première mission. Le sphinx la mission 1 et un peu de la 2.

EBRC l'acronyme peut faire penser que la France ne veut pas abandonner toutes ces capacités.

Un EBRC avec canon lourd en remplacement d'un EBRC avec canon lourd est la seule solution. 

Link to comment
Share on other sites

Quel retour du Stryker MGS 105 (un autre 8x8 mais moins protégé) dans sa capacité d'appui pour la mission 3 en Irak  ??? ?

Rescator a pu s'exprimer en disant qu'on a trop tendance à pousser un peu trop les vertus du 40CTA en s'illusionnant sur le fait qu'il équivaut carrément à un 90 voire un 105...

Link to comment
Share on other sites

Quelque chose comme çà, un 10 RC quoi. Un VBCI MGS. Il faut un véhicule à roue au moins 6X6, avec au moins 1 105, si le profil est bas c'est mieux. Ou alors il faut plusieurs véhicules ou le meme en différentes configurations.

Autre option un véhicule canon emportant un drone et des hommes débarqués pour la mission éclairage.

Link to comment
Share on other sites

Par rapport a une munition de 105mm, le 40mm TA est clairement une munition a action cinetique, la masse du projectile ne permettant pas d'emporter beaucoup d'explosif, alors quand j'entends parler de 40mm airburst, c'est bien pour de l'AA ou de l'anti-VCI/APC, en APERS l'interet est limite, et en anti-structure, on ne peut imaginer obtenir un effet de souffle significatif avec si peu, meme en rafalant a 10cps/seconde. En gros, rien de fracassant en terme de nouveaute par rapport au 20/25mm deja en parc si ce n'est l'apport d'un pouvoir destructif un peu plus eleve.

Par ailleurs le 105mm permet de faire du tir indirect, ainsi que l'emploi d'une large gamme existante de munitions, ce que ne permet pas un CTA 40mm .

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...