Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Aéronavale et l'avenir


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Je ne sais pas si ça a déjà été dit ici ou sur le fil Rafale, mais il y a un filet dans un Air & Cosmos du mois dernier à propos de Rafale F1 mis sous cocon qui dit que "opérationnels et DGA devraient signer en 2009 pour porter ces neuf avions au standard F3, donnant à ces Rafale "air-air" une capacité multirôle en remplaçant le calculateur, les capteurs et les sous-systèmes".  ;)

Par ailleurs, je lisais ce midi dans le dernier DSI la double page sur le S-3B Viking. Et je pensais en même temps qu'à partir de 2015, l'aéronavale ne devrait plus avoir comme avions embarquables que des Rafale et des Hawkeye.

Bien ou pas bien ?

Pour des missions de ravitaillement en vol, de désignation d'objectifs, de surveillance de surface au loin, de coordination d'hélicos ASM ou de secours, est-ce qu'on appareil moins performant et plus rustique ne serait pas utile ? Est-ce que ça permettrait pas d'économiser le potentiel des 58 ou 60 Rafale M pour le spectre d'activité surveillance-basse intensité ? En gros, je pense à un jet (type Viking) ou à un turboprop (type Alizé ou Bronco) qui pourrait faire aussi un peu de liaison et de transport. Vitesse de pointe pas trop élevée, mais grande autonomie. 3 ou 4 de ce type sur le PA en action.

Evidemment, c'est curieux de poser cette question au moment où les US retirent leurs Viking... Mais eux semblent les remplacer par des hélicos, à la fois pour des questions de doctrine (combat littoral) et de moyens (ils peuvent se les payer ; ils se sont même payé un programme d'amélioration de la maintenance des Viking entre 2000 et leur retrait...).

Et puis le CDG, quand il sera d'aplomb, devrait passer pas mal de temps à transiter en Océan indien. Dans les TF 150 et autres opérations de lutte anti-piraterie, ce type d'avions serait pas mal.

C'est sûr que c'est pas très rentable de développer un nouvel appareil pour quelques exemplaires... Mais les Viking sortis de service, ils en font quoi les US ?

Link to comment
Share on other sites

Déjà le Rafale M standard F1 faisait la nounou au dessus de l'Afghanistan en 2001/2002. Ensuite, personne n'a trouvé de remplaçant pour les Nord 262E, on a aussi loupé le coche avec une proposition pour disposer d'un quatrième AGE E2C d'occasion, puis on va réduire le parc de Rafale M de 60 à 58, ensuite, ainsi que celui des ATL2...,la liste est longue sur les différents aéronefs Alouette III, Panther en sus,...

Donc songer à acquérir un nouvel aéronef ;c'est compromis.  ;)

Link to comment
Share on other sites

Je me souviens qu'il y a quelques années, on en avait parlé sur ce forum,d'après air et cosmos la Marine avait envisagé d'acheter des Vikings, et puis on n'en a plus entendu parler, je pense pour des raisons financières.

Link to comment
Share on other sites

Ben oui, toujours les sous.

Mais est-ce que c'est une bonne gestion du parc - pas pléthorique, même dans le futur - de faire faire la nounou à des Rafale ? Sans compter les autres missions d'éclairage-surveillance, pour lesquelles y a pas vraiment besoin d'un Rafale.

Maintenant qu'on est dans l'Otan, nos zamis d'outre-Atlantique pourraient faire une ristourne sur une douzaine de leurs rebus, bordel !  ;)

Link to comment
Share on other sites

faudrait vérifier qu'en conf nounou les S3 sont compatibles avec seulement 75 mètres de catapultes

Deuzio les réacteur des S3 ne sont pas une sinécure pour la mécanique alors en plus sur des tagazous vieux de 30 ans bonjour la maintenance...

Link to comment
Share on other sites

Justement, pour la maintenance, j'avais mis ça de côté il y a quelques mois, tiré de communiqué de Lockheed si mes souvenirs sont bons :

Under the S-3 Integrated Maintenance Program (IMP), Lockheed Martin and Navy personnel worked side-by-side to perform scheduled depot maintenance and repairs on the S-3s to return the Vikings rapidly to the operational fleet. The program began in 2001, primarily as a means of reducing the backlog at Naval Aviation depots. IMP increased S-3 aircraft operational availability by 53 percent and reduced maintenance tasking by 47 percent over the depot-level maintenance plan. IMP also resultedin significantly reduced costs to the Navy. A total of 149 aircraft were processed through the IMP inspections, and nearly all of the aircraft were redelivered to the Navy on or ahead of schedule. The program concluded in 2007, as the Viking fleet was being drawn down.

Bon après, des pourcentages sans points de départ, ça veut pas dire grand chose, c'est de la com...

Link to comment
Share on other sites

Déjà le Rafale M standard F1 faisait la nounou au dessus de l'Afghanistan en 2001/2002. Ensuite, personne n'a trouvé de remplaçant pour les Nord 262E, on a aussi loupé le coche avec une proposition pour disposer d'un quatrième AGE E2C d'occasion, puis on va réduire le parc de Rafale M de 60 à 58, ensuite, ainsi que celui des ATL2...,la liste est longue sur les différents aéronefs Alouette III, Panther en sus,...

Donc songer à acquérir un nouvel aéronef ;c'est compromis.  ;)

Les Rafale F1 n'ont jusqu'ici vraiment servi que de plastrons pour défricher le terrain en faveur des versions F2 et F3. En clair c'est une présérie qui n'a pas dit son nom ; ceci dit ils ont démontré les perfs aérodynamiques et la manoeuvrabilité de l'engin, ce qui a permis dés 2002 d'impressionner les pilotes de F18 de l'US Navy lors de "dogfight" simulés ;)   
Link to comment
Share on other sites

ils ont surtout servi de couverture aérienne au CDG le standard F1 a été mis en oeuvre pour avant tout offrir une DA digne de ce nom en temps et en heure

Une DA qui était cependant limitée à l'usage de Magic II ...
Link to comment
Share on other sites

Les Rafale F1 n'ont jusqu'ici vraiment servi que de plastrons pour défricher le terrain en faveur des versions F2 et F3. En clair c'est une présérie qui n'a pas dit son nom ; ceci dit ils ont démontré les perfs aérodynamiques et la manoeuvrabilité de l'engin, ce qui a permis dés 2002 d'impressionner les pilotes de F18 de l'US Navy lors de "dogfight" simulés ;)   

Ils ont aussi eu le mérite de tester et de valider l'emploi du Rafale en opération sur le CdG. En gros ils ont permis à l'aéronavale de se faire la main sur cette nouvelle machine.

C'était mieux que les Crusaders  :lol:

Surtout pour les riverains  :lol:

En tout cas les F1 ont pas mal volé. Quand je vivais encore en Bretagne j'en voyais une paire par semaine voir plus. ^-^

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

D'aprés meretmarine, les Falcon 50 sont en cours de modernisation et l'aéronavale va en récupérer 5 autres affectés aux transports de ronds de cuir. Pour remplacer les nord 262, selon eux.

Je suis content de cet apport, mais je trouve ça bizarre de remplacer des biturbines par des tri-réacteurs, rien d'autre n'est prévu pour remplacer les Nord 262 ?

Falcon 50 : Longueur : 18,80 mètres

Envergure : 18,90 mètres

Hauteur : 6,97 mètres

Masse à vide : 9 150 Kg

Masse maximale : 18 500 Kg

Motorisation : 3 réacteurs à double flux Garrett TFE 731-3-1C de 1,6 tonnes de poussée unitaire.

Vitesse : 685 km/h ou 370 noeuds

Distance franchissable : 2 700 nautiques

Rayon d'action : 1 300 nautiques

Autonomie : 6h30

Distance franchissable : 2 700 nautiques

Plafond : 45 000 pieds

Équipage : 5 personnes

Soit des performances très supérieures. C'est une bonne chose.

Link to comment
Share on other sites

@2XXL

On remplace avec ce que l'on a sous la main...

Cà ne coutera pas trop cher de reverser les avions de liaison VIP vers la Marine

De plus la MCO n'est pas trop élevée.

Les F 50 et les 900 ont bcp d'allonge ce sera très apprécié.

Pour les missions Medor en Méditerranée ou les patrouille aux Antilles ou dans l'Indien ce ne sera pas du luxe.

Enfin les biz jets Dassault sont réputés pour être indestructibles ainsi les Falcon 10 Mer ont à peine atteint la mi vie de leurs cellules (et encore)...

En revanche pour le volet formation des navigants il y aura peut être moins de place.

Link to comment
Share on other sites

Scène rarissime mardi soir sur la piste de l'aéroport Nantes-Atlantique. Il est aux alentours de 19 h 45 lorsqu'un Super-Étendard, avion d'attaque et de chasse français, demande à la tour de contrôle la possibilité d'atterrir de toute urgence. L'aéronef militaire, qui volait dans le cadre d'un exercice, aurait été victime d'une avarie sur son système hydraulique. Le pilote de l'armée de l'Air réussit néanmoins à poser l'appareil sur le tarmac sans problème.

L'avion appartient à la base d'aéronautique navale de Landivisiau, dans le Finistère. Une équipe technique de cette base militaire a d'ailleurs été dépêchée dès hier à Nantes afin de procéder aux réparations sur l'avion. Le Super-Étendard est un appareil construit par le groupe Dassault. Il est destiné à être embarqué à bord de porte-avions. Le 1er octobre dernier, deux Super-Étendard de la Marine se sont percutés en vol au cours d'un exercice dans la baie de Lannion. Un des deux pilotes avait pu être récupéré en mer après s'être éjecté de son cockpit. Le corps du second avait été repêché en mer le 17 octobre.

Link to comment
Share on other sites

Scène rarissime mardi soir sur la piste de l'aéroport Nantes-Atlantique. Il est aux alentours de 19 h 45 lorsqu'un Super-Étendard, avion d'attaque et de chasse français, demande à la tour de contrôle la possibilité d'atterrir de toute urgence. L'aéronef militaire, qui volait dans le cadre d'un exercice, aurait été victime d'une avarie sur son système hydraulique. Le pilote de l'armée de l'Air réussit néanmoins à poser l'appareil sur le tarmac sans problème.

Je peux confirmer l'info.  =)

Mercredi midi, j'ai décollé de Nantes et pendant mon "taxi", j'ai été très surpris de voir le SEM sur le tarmac. J'ai sorti mon appareil photo numérique pour le prendre en photo, vite fait, avant le décollage, mais l'hotesse m'a interdit de l'allumer.  =(

J'ai même pas pu voir son numéro (trop loin).

Tiens ... c'était un pilote de l'AdlA ? Ou bien c'est une coquille de journaliste.

Link to comment
Share on other sites

Je savais qu'on alait certainement réduire la voilure en dotation de rafales M, faute de PA2, mais un article de Met et Marine m'a fait titillé :

Dassault est également très impliqué dans le domaine naval au travers du programme de l'avion de combat Rafale, qui équipe le porte-avions Charles de Gaulle. En tout, 60 appareils doivent être livrés à l'aéronautique navale.

Source: http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=110302

C'était pas 86 de prévus à l'origine ?  =( =( =(

Ce chiffre de 60 est acté depuis quand ?

Link to comment
Share on other sites

Je savais qu'on alait certainement réduire la voilure en dotation de rafales M, faute de PA2, mais un article de Met et Marine m'a fait titillé :

Source: http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=110302

C'était pas 86 de prévus à l'origine ?  =( =( =(

Ce chiffre de 60 est acté depuis quand ?

60 VOIRE 58 Rafale M, c'est acté depuis Chirac.  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Je reviens d'une faille spatio-temporelle... et d'une cuite mémorable hier soir...enfin tôt ce matin !  :lol:

j'avais occulter ces mauvaises décisions...pour un hypothétique PA, avec son propre GAE...  ;)

Link to comment
Share on other sites

J'applique la nouvelle procédure judiciaire en plaidant coupable et en espérant la mansuétude des sages du forum ...  ;)

M'empêche j'en encore mal au crâne ce matin... Toujours ce méfier des alcools blancs artisanaux sans étiquette... on est toujours pas d'accord sur le fruit à l'origine de... ce truc, en tout cas je suis sûr qu'avec un verre de cette chose, le M88-2 passe la barre des 100 Kn facile !

Je vais peut-être breveter un échantillon moi...  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Je savais qu'on alait certainement réduire la voilure en dotation de rafales M, faute de PA2, mais un article de Met et Marine m'a fait titillé :

Source: http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=110302

C'était pas 86 de prévus à l'origine ?  =( =( =(

Ce chiffre de 60 est acté depuis quand ?

Tiens après ta décuve  :lol: un lien où tu pourras y lire ces passages.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/budget/plf2009/a1202-tVI.asp#P973_108350

LES ÉQUIPEMENTS DE LA MARINE NATIONALE

L’exécution de la présente LPM a amené des modifications sur les cibles ou sur le rythme de déroulement des programmes d’armement de la marine nationale. Les changements les plus importants portent sur les opérations suivantes :

— l’abandon des frégates HORIZON n° 3 et 4, ce qui équivaut à une réduction de moitié de la cible de ce programme. Cette mesure devrait toutefois être atténuée par la décision de développer un nouveau type de frégates multi-missions dédiées à la défense aérienne (FREDA). Deux exemplaires devraient être commandés en 2009 ;

— le report de la commande du deuxième porte-avions initialement prévue en 2005, le Président de la République ayant choisi de reporter sa décision à 2011 ;

pour compenser la hausse des coûts de développement de traitement d’obsolescences, la cible du programme RAFALE a été réduite en 2006 de deux avions pour la marine, passant ainsi de 60 à 58 avions.

Les modifications portant sur le rythme de déroulement des programmes concernent :

— le programme de sous-marins BARRACUDA pour lesquels les commandes des deux premiers sous-marins ont été décalées d’un an, avec de surcroît, un report de quatre ans pour les livraisons. Le premier bâtiment sera livré en 2016 et non en 2012 comme initialement prévu ;

— les missiles de croisière navals (MDCN) dont la commande prévue en 2006 a été réduite de 250 à 50 missiles. La commande ultérieure de 100 missiles est actuellement prévue en 2010. Le calendrier de livraison a, quant à lui, été décalé de deux ans, à partir de 2013 ;

— le programme de torpilles MU 90 a rencontré des difficultés techniques qui ont provoqué des retards dans les livraisons. Mais indépendamment de ces difficultés, la commande des 150 dernières torpilles, prévue en 2006, a été repoussée de trois ans ;

— le programme de torpilles FTL, désormais dénommé ARTEMIS, qui prévoyait une première commande de 105 torpilles en 2004, a été modifié en 2008 pour intégrer le développement du système et six torpilles de combat. La commande d’un deuxième lot de torpilles est prévue en 2011 ;

— la deuxième commande de bombes propulsées AAMS, prévue en 2007, a été reportée de deux ans ;

— l’opération de renouvellement de la batellerie des bâtiments amphibie, prévue de façon concomitante avec l’entrée en service des bâtiments de projection et de commandement (BPC), a été repoussée de six ans.

Indépendamment de ces aménagements, strictement liés aux contraintes budgétaires, plusieurs grands programmes ont rencontré des difficultés techniques qui ont provoqué des décalages dans les livraisons. Les BPC ont par exemple accusé un an de retard et la livraison des frégates HORIZON devrait être retardée de trois ans. La situation du programme NH90, dans sa version NFH (marine), est particulièrement préoccupante. Ces hélicoptères doivent en effet remplacer les Super Frelon qui assurent aujourd’hui les missions de secours en mer. Après 40 années de service, il est urgent de doter la marine d’appareils modernes, fiables, disponibles et répondant à l’ensemble des normes de sécurité.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...