Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

La crise financiere mondiale


Guest barbaros pacha
 Share

Recommended Posts

Je cite l'article :

C'est normal que tu ne les vois pas, les riches même pas ils prennent le thalys! salopards! Ils prennent l'avion! j'aurai du parler de charter! :lol:

Je travaille ( professionnellement ) sur l'expatriation et pour le moment je ne constate aucune hausse des chiffres

A Jojo67 : la fuite des riches et les débats sur le caractère "affreux" de la fiscalité sur les plus riches ( assez marrant par ailleurs quand on sait que ce sont les classes sociales les plus favorisées en France fiscalement ) ça fait au bas mot 15 ans qu'on en parle et même plus si on se souvient de la suppression de l'ancètre de l'ISF en 1986/1988..............

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 9.1k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Je travaille ( professionnellement ) sur l'expatriation et pour le moment je ne constate aucune hausse des chiffres

A Jojo67 : la fuite des riches et les débats sur le caractère "affreux" de la fiscalité sur les plus riches ( assez marrant par ailleurs quand on sait que ce sont les classes sociales les plus favorisées en France fiscalement ) ça fait au bas mot 15 ans qu'on en parle et même plus si on se souvient de la suppression de l'ancètre de l'ISF en 1986/1988..............

Oui mais tu oublies que c'est la gauche qui est au pouvoir, avec son tropisme fiscal... =) Il y a un climat psychologique nouveau. Tiens un lien qui contredit ce que tu dis:

http://www.lefigaro.fr/impots/2012/12/21/05003-20121221ARTFIG00629-le-nombre-d-exiles-fiscaux-en-nette-hausse.php

Link to comment
Share on other sites

Oui mais tu oublies que c'est la gauche qui est au pouvoir, avec son tropisme fiscal... =) Il y a un climat psychologique nouveau.

Rien de nouveau : c'était déjà le cas en 1981.

Par ailleurs l'abandon du bouclier fiscal, c'est pas la gauche mais la droite qui l'a voté

La gauche elle est revenue sur la réforme de l'ISF et a émis une contribution exceptionnelle d'un an sur l'ISF

Oui mais comme indiqué ( outre le fait que la source soit le figaro  ;)  ), il n'y a pas de chiffres officiels juste des indices

Indices que personnellement et à mon boulôt ( qui consiste quand même à m'occuper fiscalement des expatriés !! ) je ne constate pas même si sur ce point les chiffres définitifs de 2012 ne seront connus que fin 2013 ( ce qui explique en grande partie l'absence de chiffres officiels ).

Link to comment
Share on other sites

Rien de nouveau : c'était déjà le cas en 1981.

Par ailleurs l'abandon du bouclier fiscal, c'est pas la gauche mais la droite qui l'a voté

La gauche elle est revenue sur la réforme de l'ISF et a émis une contribution exceptionnelle d'un an sur l'ISF

Oui mais comme indiqué ( outre le fait que la source soit le figaro  ;)  ), il n'y a pas de chiffres officiels juste des indices

Indices que personnellement et à mon boulôt ( qui consiste quand même à m'occuper fiscalement des expatriés !! ) je ne constate pas même si sur ce point les chiffres définitifs de 2012 ne seront connus que fin 2013 ( ce qui explique en grande partie l'absence de chiffres officiels ).

C'est vrai que la source c'est le Figaro... :lol: Je m'y attendais à celle-là!  =D Sinon, vu ton boulot, j'imagine que les expatriés font tout pour t'éviter, non?  :-[
Link to comment
Share on other sites

C'est vrai que la source c'est le Figaro... :lol: Je m'y attendais à celle-là!  =D

Effectivement je me suis mal exprimé : le problème n'est pas la source mais la manière dont le Figaro traite ses données

Pour être clair , il a interrogé 2 avocats fiscalistes ( dont l'un lui indique qu'il a eu 10 dossiers de plus ) et une société de déménagement qui indique 15% de CA en plus

A partir de ça le Figaro en déduit et titre "le nombre d'éxilés fiscaux en nette hausse" !!

MDR

Mais bon le Figaro est connu pour être un journal non engagé politiquement.......... ;)

Sinon, vu ton boulot, j'imagine que les expatriés font tout pour t'éviter, non?  :-[

Non : la plupart des expatriés cherchent au contraire à nous contacter pour avoir des infos pratiques sur les modalités pratiques ( quant au fisc ) de leur expatriation.

Ce sont les fraudeurs qui cherchent à m'éviter !!

Si l'expatriation des riches est en nette hausse, on aura la conséquence chiffrée sur notre activité fin 2013 dans notre site.

Link to comment
Share on other sites

Pour le Figaro, il n'est ni plus ni moins engagé que le Monde ou Libération non?  ;)

Tout à fait ( bien que mon ancien prof d'histoire ( à la fac et pas gauchiste  ;) ) préférait Le Monde en terme d'objectivité au Figaro et à Libé ))

Link to comment
Share on other sites

Tout à fait ( bien que mon ancien prof d'histoire ( à la fac et pas gauchiste  ;) ) préférait Le Monde en terme d'objectivité au Figaro et à Libé ))

Le Monde, "l'Immonde" comme disait le Général, objectif? On aura tout vu... =)
Link to comment
Share on other sites

Le Monde, "l'Immonde" comme disait le Général, objectif? On aura tout vu... =)

Question de point de vue  :lol:

Pour en revenir à l'expatriation ( phénomène par ailleurs en hausse constante depuis au moins 10 ans ), il faudra attendre la fin 2013 avant de faire des statistiques officielles qui aient de la valeur

Link to comment
Share on other sites

Cette culture du conflit c'est ce qui ruine la France.

tu veux dire qu'il vaut mieux anticiper, regler les problemes a froid avant qu'ils ne deviennent explosifs ? ben oui, sauf que pour une fois c'est ce qu'on avait fait : ça s'appellait le bouclier fiscal. On était combien en france et sur le forum a le défendre ? je ne me souvient pas de ton opinion exacte a ce sujet mais je pense que si tu défendais le bouclier fiscal je m'en souviendrait. Donc cette idée qu'il vaut mieux agir avant qu'il y est conflit c'est de la théorie mais dans la pratique rien ne se fait tant qu'on a pas de la m***e jusqu'au cou.

Il voulait dire en proportion

Image IPB

Il y a pas que la proportion il y a aussi les montants bruts : il arrive un moment ou la contribution d'un riche à la société n'a plus rien a voir avec ce qu'il reçoit d'elle en retour. Ok il y a la solidarité, pas de probleme, la solidarité c'est selon ses moyen. Mais la solidarité ne s'applique pas a tout : le régalien ok, aider les français qui en on vraiment besoin, ok. Mais sur le total dépensé par l'etat, le social et les locaux, combien releve réellement de la solidarité ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a pas que la proportion il y a aussi les montants bruts : il arrive un moment ou la contribution d'un riche à la société n'a plus rien a voir avec ce qu'il reçoit d'elle en retour. Ok il y a la solidarité, pas de probleme, la solidarité c'est selon ses moyen. Mais la solidarité ne s'applique pas a tout : le régalien ok, aider les français qui en on vraiment besoin, ok. Mais sur le total dépensé par l'etat, le social et les locaux, combien releve réellement de la solidarité ?

Si la solidarité est définie par les contributions aux systémes assurantiels permettant de garantir les dépenses sociales ( maladie, retraite notamment ), c'est plus de 50% des prélèvements obligatoires

Link to comment
Share on other sites

il arrive un moment ou la contribution d'un riche à la société n'a plus rien a voir avec ce qu'il reçoit d'elle en retour.

Cela reste à voir. Le réseau routier public sert-il davantage les intérêts du smicard ou du chef d'entreprise qui gagne 20.000 euros (valeur donnée au hasard, à titre d'exemple) par mois ? Le smicard n'aura généralement que peu de moyens, ou sinon de manière limitée, d'utiliser le potentiel qui lui est offert au travers du réseau routier. A la limite, le réseau lui permettra de rejoindre son lieu de travail, voire peut-être une fois de temps en temps d'aller en vacances avec ses enfants. Ce luxe risque d'ailleurs bien de s'évanouir si le prix du pétrole continue à augmenter... (Certains diront que c'est tant mieux pour la planète") En revanche, pour le chef d'entreprise, c'est sans doute une bonne partie de ses 20.000 euros de revenus mensuels qui repose sur la qualité du réseau routier. Sans celui-là, sans doute n'aurait-il pas la possibilité de voir sa société être aussi prospère. Il faut être clair, ses employés souffriraient également d'un réseau routier réduit, absent, ou de moins grande qualité... mais dans l'histoire, ces employés ont tout de même de moindres revenus que le patron à la fin du mois.

Autre exemple : dans le cadre de mon boulot, je suis contraint de prendre de temps en temps l'avion. Sans cela, sans doute mon poste n'aurait il pas le même intérêt pour mon employeur... Et mon salaire ne serait probablement pas aussi élevé. Qu'est ce que le smicard en a à faire que le ciel soit bien aiguillé ? Peut-être, s'il habite en pourtour d'aéroport, sera-t-il effectivement heureux de ne pas se prendre un avion sur la tronche. Mais, personnellement, je pense que cet aiguillage du ciel m'est bien plus profitable à moi qu'à lui. Et il l'est probablement d'autant plus encore, pour mon employeur.

Certes, le smicard profitera de la qualité du réseau routier et de l'aiguillage aérien de manière indirecte, en bénéficiant par exemple de produits à prix réduit (plus de concurrence par exemple entre les producteurs, donc baisse des prix) ou à travers la fiscalité redistributrice nationale. Mais, au final, ce n'est clairement pas lui qui profite le plus du potentiel fournit par les pouvoirs publics. Je vais préciser mon propos car, sinon, je sens que certains vont ressortir la même rengaine : les "riches" ont tout à fait raison de profiter de ce potentiel public ! Tant mieux pour eux, et d'ailleurs tant mieux pour ceux, bien moins riches, qui profiteront de la vitalité de l'entreprise ou des richesses qui se sont développés sur ce potentiel public... Mais ne croyez pas que les riches ou les entreprises soient forcément perdants dans l'effort fiscal national. Certes, une trop haute fiscalité peut avoir des effets largement pervers, défavorable d'ailleurs non seulement aux "riches" mais plus largement à l'ensemble de la société, bien que de manière plus indirecte. Par contre, je ne suis pas sûr que les riches se fassent "escroquer" dans cette histoire.

Pour conclure, si vous voulez réellement entrer dans une démarche comptable, il va falloir aller plus loin que ce que vous êtes en train de faire.

Link to comment
Share on other sites

Cela reste à voir. Le réseau routier public sert-il davantage les intérêts du smicard ou du chef d'entreprise qui gagne 20.000 euros (valeur donnée au hasard, à titre d'exemple) par mois ? Le smicard n'aura généralement que peu de moyens, ou sinon de manière limitée, d'utiliser le potentiel qui lui est offert au travers du réseau routier. A la limite, le réseau lui permettra de rejoindre son lieu de travail, voire peut-être une fois de temps en temps d'aller en vacances avec ses enfants. Ce luxe risque d'ailleurs bien de s'évanouir si le prix du pétrole continue à augmenter... (Certains diront que c'est tant mieux pour la planète") En revanche, pour le chef d'entreprise, c'est sans doute une bonne partie de ses 20.000 euros de revenus mensuels qui repose sur la qualité du réseau routier. Sans celui-là, sans doute n'aurait-il pas la possibilité de voir sa société être aussi prospère. Il faut être clair, ses employés souffriraient également d'un réseau routier réduit, absent, ou de moins grande qualité... mais dans l'histoire, ces employés ont tout de même de moindres revenus que le patron à la fin du mois.

mauvais exemple : les autoroutes sont payantes. du racket.

Autre exemple : dans le cadre de mon boulot, je suis contraint de prendre de temps en temps l'avion. Sans cela, sans doute mon poste n'aurait il pas le même intérêt pour mon employeur... Et mon salaire ne serait probablement pas aussi élevé. Qu'est ce que le smicard en a à faire que le ciel soit bien aiguillé ? Peut-être, s'il habite en pourtour d'aéroport, sera-t-il effectivement heureux de ne pas se prendre un avion sur la tronche. Mais, personnellement, je pense que cet aiguillage du ciel m'est bien plus profitable à moi qu'à lui. Et il l'est probablement d'autant plus encore, pour mon employeur.

autre mauvais exemple : il y a des taxes d'aéroport sur le prix de chaque billet et en plus le prix des place de parking sur les aéroports : encore du racket. La qualité ? les aéroports français sont les plus pourris du monde, infestés de Salafistes qui plus est.

Quand au places du stationnement : il y a des parcmetres partout, racket toujours.

Alors on paye des impots lourds et en plus faut encore payer pour tout : notre fric il va ou ??

Pour conclure, si vous voulez réellement entrer dans une démarche comptable, il va falloir aller plus loin que ce que vous êtes en train de faire.

je concluerais surtout que les infrastructures, qui devraient etre payés par l'impot, ne le sont pas (autoroutes, aéroport), que pour le reste des infrastructures rien ne dit que le rapport qualité prix soit bon (rien ne dit qu'il est mauvais non plus m'enfin si on regarde la multiplication des rond points on a des doutes), enfin : combien ces infrastructures representent sur les 1000 milliards de prélèvements obligatoires ?

Link to comment
Share on other sites

C'est surtout, qu'il n'y a plus rien à voir entre le revenu d'un riche et ce qu'il apporte à l’économie.  Il ponctionne plus l’économie réelle qu'il ne la finance.

Vu qu'il y'a de plus en plus de riches en occident, et que le haut du panier bat régulièrement ses records de patrimoine, qui peut m'expliquer pourquoi la croissance ne s'est elle pas accélérée ? Puisque 'on prétend qu'ils créent de la croissance ?

Il suffit d'ouvrir les yeux pour constater les mensonges de la propagande ambiante et la réalité de la divergence d’intérêt entre les revenus du capital et ceux du travail.

Link to comment
Share on other sites

que les infrastructures, qui devraient etre payés par l'impot ne le sont pas

pardon ??

Autre exemple : police, armée, justice, couverture hospitalière, courrier, grille de distribution d'energie,

Tout ceci est quelque chose qui participe directement ou indirectement à l’économie et au salaire/gain des gens qu'ils soient des ouvriers ou des patrons

Un moment faut arrêter de reflechir en format excel

Si demain on dissous notre douane (Coucou pascal) les premiers à hurler seront les industries du luxe avec l'invasion de contrefaçons qui va suivre

Si demain on fait payer aux entreprises le cout réel de l'energie (à savoir le prix de la R&D, du montage d'infrastructures, du démantelement des mêmes infrastructures etc ....) elles vont hurler

C'est d'ailleurs ce qui est en train de se faire depuis le passage en mode privé

Si demain on dissous notre marine, on va voir la gueule des armateurs et des cabinets d'assurance contre la piraterie

Et pour en revenir au gros Gégé il n'aurait surement pas connu le succès qu'on lui a connu si l'état n'avait pas mis en place des structures de formation, de soutien au 7e art et autre prise directe et indirecte dans sa carrière

Y'a très peu d'autodidactes, que ceux qui n'en sont pas rendent au moins à l'état un semblant de merci symbolique pour la formation qui leur a été donnée leur permettant d'avoir un metier qui leur permet à son tour de s'en foutre plein les fouilles

Y'a quasi aucun métier qui n'a pas besoin d'infrastructures communautaires qui sont celles qui permettent le bizness

Link to comment
Share on other sites

mauvais exemple : les autoroutes sont payantes.

Initialement, j'avais bien précisé entre parenthèses qu'il ne fallait pas prendre en compte les autoroutes. Puis j'ai retiré cette précision, pensant que les lecteurs seraient de bonne foi, pour comprendre le propos comme il se doit : surtout que j'ai évoqué le réseau public. Ne croyez pas que la vitalité économique puisse se satisfaire du réseau autoroutier... Sinon, autant arrêter d'entretenir le réseau public.

autre mauvais exemple : il y a des taxes d'aéroport et en plus le prix des place de parking sur les aéroports est un véritable racket.

Je sais bien qu'il y a des taxes, chères. Et, effectivement, cet exemple est plus discutable. Mais avec la question du contrôle aérien, qui est en effet financé par les taxes, viennent les questions de sécurité aérienne, police du ciel, contrôles douaniers... Bref, le trafic aérien ça a aussi un coût, surtout si l'on rajoute le prix de la pollution qui vient se surajouter. Pas sûr, encore une fois que le smicard soit vraiment concerné par cela. Pour autant, il n'est pas perdant, puisqu'il profitera dans un second temps du transit aérien et de la création de richesses induites. Mais d'autres seront plus gagnants que lui.

enfin : combien ces infrastructures representent sur les 1000 milliards de prélèvements obligatoires ?

Ne pas se limiter aux infrastructures de transport, bien sûr. Pourquoi durant la Révolution industrielle britannique les industriels eux-mêmes se sont-ils mis à demander des ouvriers ayant un meilleur niveau d'enseignement, et surtout sachant lire ? Parce que ceux-là était plus productifs/rentables pour l'entreprise. Il y a bien des lourdeurs et inerties dans le système français, mais dans les audits réalisés auprès d'entreprises étrangères installées en France, cherchant à déterminer pourquoi celles-ci se sont installées en France et pas ailleurs en Europe, l'un des atouts régulièrement mentionné est celui de la qualité des services publics. Oui, oui... vous avez même le droit de recracher votre café ^^

PS : Je n'avais pas vu le message d'Akhilleus lorsque j'ai posté le mien, mais c'est très largement ce que j'avais à l'esprit. Pas mieux !

Link to comment
Share on other sites

Ce que dit l'OCDE, une organisation pas vraiment reputée pour être socialiste ou juste keynesienne. J'ignore si ca a changé depuis. Peut être l'effet de la crise, qui était recente, fait que tous les pro "argent roi" serraient les fesses à cette époque.

http://votreargent.lexpress.fr/impots/les-prelevements-obligatoires-favorisent-la-croissance_107364.html

Link to comment
Share on other sites

Rappelons que la plupart des autoroutes dont on se plaint du prix sont exploitées par le privé. Un petit scandale ces autoroutes, dont la concession a été bradée, puis prolongée. Alain Minc,vous savez ? l'intello president d'une société d'autoroutes, dira merci a son pote NS.

Par la même occasion ca fait un autre exemple des prélèvements effectués par les riches, sur le portefeuille de Mr Tout le monde.

Link to comment
Share on other sites

Allemagne et Italie sont déjà à plus de 20 % de plus de 65 ans contre 17,5 % en France, ça devient une différence lourde

Selon l'INSEE En 2007 elle avait le plus fort taux de moins de 20 ans de toute l'Europe, et le plus bas taux de plus de 60 ans hormis l'Irlande, la Pologne et la Roumanie.

Un fameux atout complètement gaspillé ....

Clairon

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

La France a d'ore et déjà perdu une génération, mais que va-t-il se passer plus tard ? En admettant que la France parvienne à se relancer par l'action de Saint-Esprit, que faire de ces jeunes qui auront été sacrifiés ? Ils seront indisociable de l'équation sociale future.                       

Link to comment
Share on other sites

Je plussoie le Nicolas Doze!

Sinon Immobilier :

http://www.lefigaro.fr/immobilier/2012/12/21/05002-20121221ARTFIG00282-paris-les-logements-de-luxe-a-vendre-ont-double-en-un-an.php

Outre la question des riches qui partent en convoi, une baisse des prix dans ce segment du marché immo, pourrait lancer la baisse du marché immo global, sous réserve que les méga riches ont surement plus le luxe d'attendre avant de baisser leurs prix que la plupart des autres cédants.

Il n'y a pas si longtemps, on se vantait que Paris (la France se limitant à Paris bien entendu) les riches du monde entier achetaient des logements très haut de gamme, c'est peut être juste la vague qui reflue, rien de plus.

Link to comment
Share on other sites

Rappelons que la plupart des autoroutes dont on se plaint du prix sont exploitées par le privé. Un petit scandale ces autoroutes, dont la concession a été bradée, puis prolongée. Alain Minc,vous savez ? l'intello president d'une société d'autoroutes, dira merci a son pote NS.

Cette privatisation, ce n'était pas plutôt sous Raffarin, ou même Villepin surtout ? NS n'était probablement pas totalement absent dans le débat puisqu'il devait être, en tant que Ministre de l'intérieur, chargé de l'aménagement du territoire. Mais je me demande si Perben, alors ministre des transports, n'a pas eu un rôle plus important dans cette privatisation des autoroutes. Certes, c'est sous la présidence Sarkozy qu'a eu lieu le prolongement de la concession des autoroutes "Vinci", mais le gros avait déjà été fait auparavant. Je ne connais pas assez le dossier, mais je ne suis pas sûr que Sarkozy soit le principal "fautif" dans cette affaire.
Link to comment
Share on other sites

Cette privatisation, ce n'était pas plutôt sous Raffarin, ou même Villepin surtout ? NS n'était probablement pas totalement absent dans le débat puisqu'il devait être, en tant que Ministre de l'intérieur, chargé de l'aménagement du territoire. Mais je me demande si Perben, alors ministre des transports, n'a pas eu un rôle plus important dans cette privatisation des autoroutes. Certes, c'est sous la présidence Sarkozy qu'a eu lieu le prolongement de la concession des autoroutes "Vinci", mais le gros avait déjà été fait auparavant. Je ne connais pas assez le dossier, mais je ne suis pas sûr que Sarkozy soit le principal "fautif" dans cette affaire.

  Il a été ministre de l'économie et des finances juste avant de prendre l'intérieur ...

Link to comment
Share on other sites

Et pour en revenir au gros Gégé il n'aurait surement pas connu le succès qu'on lui a connu si l'état n'avait pas mis en place des structures de formation, de soutien au 7e art et autre prise directe et indirecte dans sa carrière

pardon ??

Désolé, mais le gros Gégé était déjà une star avant l'élection de mittrand.

Il n'a et n'avait pas besoin de cela pour être riche et célèbre.

Il a largement contribué au système, bien plus que toi et moi réunis et prenant en compte l'ensemble de nos contributions fiscales.

La progressivité de l'impôt ce n'est en rien une mesure d'égalité fiscale. C'est une mesure ambivalente entre :

- le fait de faire contribuer plus ceux qui le peuvent, c'est le mesure d'équité,

- le fait de prendre plus à ceux qui gagnent plus car c'est très mal, c'est une mesure communiste.

Et bien le curseur du niveau d'imposition ou l'assiette fait pencher l'ambivalence d'un côté ou de l'autre.

Quand l'individu considère qu'il est spolié par le système, il quitte (dans ce dernier cas, quand MOI, je considère le taux excessif, j'ai du mal à lui donner tord).

Si demain on fait payer aux entreprises le cout réel de l'energie (à savoir le prix de la R&D, du montage d'infrastructures, du démantelement des mêmes infrastructures etc ....) elles vont hurler

...

Si demain on dissous notre marine, on va voir la gueule des armateurs et des cabinets d'assurance contre la piraterie

Les chiens aboient, la caravane passe ...

En d'autres termes, les entreprises hurleront, puis paieront puis répercuteront les prix sur le consommateur.

ça fera une inflation marginale. Voilà.

Pour les armateurs et les assurances, et bien les primes monteront et les armateurs équiperont les navires en :

- moyens de détection,

- lances à eau (efficaces contre les canots pneumatiques),

- armement d'équipages.

On peut vivre et trouver des solutions viables sans avoir l'état central qui s'occupe de tout.

Je sais cette phrase est contraire à la pensée française jacobine, mais bon, il n'y a pas qu'une façon de faire ou de bien faire.

Link to comment
Share on other sites

Il n'y a pas si longtemps, on se vantait que Paris (la France se limitant à Paris bien entendu) les riches du monde entier achetaient des logements très haut de gamme, c'est peut être juste la vague qui reflue, rien de plus.

Si les logements se vendent c'est qu'il y a autant d'acheteur que de vendeur ;)


Afflelou s'en va en Angleterre. Amusant pour quelqu'un qui vend des lunettes chinoises, sponsorisées par la solidarité nationale - la sécu et les complémentaire santé -.

Pour ceux qui en douteraient encore, une grosse pas de la richesse accumulé par certain est le fait des dépense publiques. Tout le secteur medical, pharmacie, clinique, thermalisme, vit sous perfusion sécu. Le gros du secteur du TP et de la construction vit des marché public dont on sait la transparence :) C'est pas les constructeur de nos dizaine de milliers de rond point inutile qui me contrediront :lol: Idem pour le marché de l'assainissement, celui des déchets. Je vous passe les opérateur téléphonique sponsorisé par les RSA. etc. etc.

Alors les charge a bras raccourci contre les socialo communiste qui chasse les bon français qui produise de la richesse ca m'amuse assez. Les socialo communiste servent aussi de super bon client a tout ces indiustriels, constructeur - grosse prime a l'immobilie, prime a la casse, et tous les crédit d'impo pour les rénovation écolo - , artistes, chanteurs - voire les quotas de production francaise imposé pour défendre leur "pouvoir d'achat" -.

Faudrait mettre en parallèle toutes ces aides publiques aux entreprises et a la consommation pour comprendre le niveau hallucinant de perfusion qui leur permet de préserver du bon business.

On va se marrer quand le gros gégé va devoir faire carriere en Belgique, et Afflelou vendre c'est chinoiserie a des anglais qui payent leur lunette  :happy:  :oops:

Link to comment
Share on other sites

pardon ??

Désolé, mais le gros Gégé était déjà une star avant l'élection de mittrand.

Il n'a et n'avait pas besoin de cela pour être riche et célèbre

.

Quel rapport avec Mitterand ?

Le Dédé il est allé à l'école non ? puis il est allé dans des cours de comédie non ? une partie "payé" par l'état français (en vertu du soutien à la scolarité qui est jusqu'à présent du ressort de l'état) non ?

Lui ou un autre c'est pareil

Du neurochirurgien au pilote de chasse c'est pareil : les frais de formation sont assurés par l'état (parceque tu ne vas pas me faire croire que ce sont les frais de scolarité qui couvrent les frais réels engagés pour former ces personnels)

C'est là ou je voulais en venir

On peut vivre et trouver des solutions viables sans avoir l'état central qui s'occupe de tout.

Je n'ai jamais dit cela mais certains n'ont même pas la reconnaissance du ventre. Oui je suis d'accord le taux d'imposition est trop elevé, il n'empeche, un peu d'humilité et de reconnaissance même symbolique envers un pays qui a fourni les moyens d'arriver là ou on est même si on a du talent personnel, je ne vois pas en quoi c'est risible et décadent. Parceque le gros gégé, pas sur qu'il soit devenu ce qu'il est si il avait été elevé en Somalie (je grossis le trait mais l'image est bien là)

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,966
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...