Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Que faire du Croiseur Porte Hélicoptères Jeanne d'Arc ?


alexandreVBCI
 Share

Recommended Posts

LE POINT : Le croiseur porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, qui vient de partir mercredi pour son 45e et dernier tour du monde, connaîtra-t-il une meilleure fin de vie que le porte-avions Clémenceau , actuellement désossé dans le chantier naval de démolition Able UK, sur la rivière Tees, au nord de l'Angleterre ? Plusieurs associations s'activent en ce sens. Pas question pour elles de voir l'ancien navire-école des officiers sortis de Navale finir sous les chalumeaux anglais.

D'après nos informations, l'une des solutions envisagées consisterait à transformer le porte-hélicoptères en héliport public ancré... au beau milieu de la rade de Saint-Tropez ! Cette retraite - civile, en quelque sorte - permettrait ainsi au bâtiment de conserver sa vocation aéronautique. La Jeanne d'Arc ne naviguerait plus, sinon pour être remorquée chaque hiver à l'abri, à La Ciotat ou à La Seyne-sur-Mer. Ce projet retient toute l'attention des élus locaux.

Le projet semble faire l'unanimité

La noria d'hélicoptères qui sillonnent chaque été la presqu'île de Saint-Tropez trouverait enfin une base et pourrait adopter des trajectoires évitant le survol des agglomérations. Pas négligeable, quand on sait que la densité du trafic local est deux fois plus forte qu'en région parisienne ! Rien d'étonnant, donc, à ce que des associations de riverains voient d'un bon oeil cet héliport en mer. Les transporteurs aériens, eux, sont séduits par les six plots d'atterrissage du projet, sa distribution de carburant, ses équipements anti-incendie et ses hangars pouvant recevoir un atelier de maintenance.

Les postes et les cabines des sept cents hommes d'équipage pourraient être réaménagés et transformés en logements pour recevoir l'été quatre cents travailleurs saisonniers. Une bouffée d'oxygène pour les services sociaux des municipalités de la Côte. Un projet d'hôtel de luxe de quarante chambres associé à un restaurant gastronomique est également à l'étude. Enfin, une partie du navire pourrait être ouverte aux visites du public. "Un groupe hôtelier suisse est prêt à investir dix millions d'euros" dans le projet, nous assure Gérard David, président de l'Union française de l'hélicoptère qui propose déjà un planning de mise en oeuvre.

Dix-huit mois de travaux avec l'incontournable désamiantage, le démontage des chaudières, des hélices, l'aménagement des cabines sont nécessaires. L'arrivée de la Jeanne d'Arc en rade de Saint-Tropez pourrait intervenir au cours de l'été 2012. Un gestionnaire d'aéroport a déjà fait acte de candidature pour exploiter l'héliport relié par navette maritime à la terre ferme. Les services maritimes côtiers ont déjà prévu d'intégrer une halte Jeanne d'Arc dans leurs circuits autour du golfe. La Marine nationale étudie actuellement le projet. Une décision sera prise d'ici au 27 mai prochain, date du retour de la Jeanne d'Arc à Brest.

Link to comment
Share on other sites

Excellente idée qui permettrait de donner une seconde vie à la "Jeanne", espérons que les écologistes ne s'opposerons pas au projet, le navire contient beaucoup d'amiante. De plus la cohabitation des hélicoptères  des peoples avec des hébergement de travailleurs saisonnier risique aussi de poser de nombreux problème. Le but étant de prolonger de manière décente la vie d'un bâtiment mythique de la marine nationale.

Link to comment
Share on other sites

Excellente idée qui permettrait de donner une seconde vie à la "Jeanne", espérons que les écologistes ne s'opposeront pas au projet, le navire contient beaucoup d'amiante. De plus la cohabitation des hélicoptères  des peoples avec des hébergement de travailleurs saisonnier risque aussi de poser de nombreux problème. Le but étant de prolonger de manière décente la vie d'un bâtiment mythique de la marine nationale.

oui et oui
Link to comment
Share on other sites

Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de décent à faire cohabiter la glorieuse Jeanne la Pucelle avec le milieu tropézien plein de gros richards imbus de tout, de pipoles débiles têtes à claques, haut lieu de la conso de coke et de putes de luxe ...

Non vraiment j'espère que les écologistes vont gagner sur ce coup.

De plus il faudra régulièrement caréner la plate-forme dépourvue de propulsion ...

mieux vaut océaniser

Link to comment
Share on other sites

Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de décent à faire cohabiter la glorieuse Jeanne la Pucelle avec le milieu tropézien plein de gros richards imbus de tout, de pipoles débiles têtes à claques, haut lieu de la conso de coke et de putes de luxe ...

Non vraiment j'espère que les écologistes vont gagner sur ce coup.

De plus il faudra régulièrement caréner la plate-forme dépourvue de propulsion ...

mieux vaut océaniser

Quoique, d'un autre point de vue, il serait en plein dans son élément opérationnel : "la croisière s'amuse".... =D

ps Je la verrais bien en blanc avec quelque touches de rose.... :lol:

Link to comment
Share on other sites

Il est plus décent de finir en plateforme d'hélicoptères que découpé au chalumeau par des ouvriers anglais, pauvre Jeanne elle ne méritait pas cela. Les écolos vont de toute manière se manifester, il suffit de voir le périple du Clémenceau et ce qu'il nous a coûté alors qu'il y avait d'autres bâtiments de guerre qui étaient eux aussi en attente de démolition. Cela risque encore de polémiquer sévère et il faudra une fois de plus ouvrir le porte-monnaie du contribuable pour satisfaire ces fêlés et l'opinion mondiale.

Link to comment
Share on other sites

comme le dis le nommé "requin" sur le site du point.fr

Si l'idée de mettre un héliport flottant dans le golfe de St-Trop peut sembler bonne, voir très bonne, celle d'utiliser la Jeanne pour cela est probablement irréaliste techniquement. D'abord ce navire n'est pas stabilisé mécaniquement, et donc sera instable et jugé trop dangereux par l'Aviation Civile pour y faire apponter des pilotes civiles non qualifiés, il y a ensuite l'amiante, comme le Clem, il y en a partout sur ce navire et la seule solution pour tout enlever, et bien, comme pour le Clem, c'est de découper le navire. Ensuite l'âge de la coque 50 ans, combien de temps tiendrait-elle dans cette fonction, l'entretien, vu l'âge et la conception, ce serait un gouffre financier que personne ne voudra assumer quand les premières factures arriveront. etc etc... Donc installer une plate-forme neuve, éventuellement une copie (au moins dans sa forme extérieure) de la Jeanne, pourquoi pas, mais l'original, c'est une utopie pure et simple.

Link to comment
Share on other sites

Moi j'ai la solution:

On la traine en pleine tempête dans l'atlantique (grâce à un remorqueur) sous prétexte qu'on l'envoie en Angleterre se faire découper,

malheureusement le cable de traction lache (ou on le lache par mégarde  :lol:),

malheureusement, la mer est trop forte pour pouvoir reprendre le remorquage (faudrait surtout pas risquer la vie des gars embarqués sur les Abeille).

Devant le danger que représente le navire pour le trafic maritime, la marine nationale n'a plus qu'une seule solution: couler la Jeanne.

Vous croyez que les écolos vont gober cela ?  :lol:

Link to comment
Share on other sites

De plus la cohabitation des hélicoptères  des peoples avec des hébergement de travailleurs saisonnier risque aussi de poser de nombreux problème.

Je vois pas pourquoi.

Le personnel saisonnier qui travaille dans les hôtels de luxe, certains équipés d'héliports voire d'aérodrômes, ça existe depuis des décennies.

Par contre, c'est vrai que je ne vois pas trop comment ça pourrait se faire si la plate-forme n'est pas stabilisée, à moins de limiter l'utilisation aux seuls jours sans houle ni vent trop fort... Mouais...

Link to comment
Share on other sites

Par contre, c'est vrai que je ne vois pas trop comment ça pourrait se faire si la plate-forme n'est pas stabilisée, à moins de limiter l'utilisation aux seuls jours sans houle ni vent trop fort... Mouais...

Niveau houle, c'est le golfe de St Tropez, pas la pointe du Raz... Plein de gens vont s'entasser pour faire des croisieres en pleine mer, donc ca ne me semble pas etre un probleme majeur.
Link to comment
Share on other sites

Faites là dormir à Marseille face au Musée de la Culture Méditerranéenne , il doit ouvrir en 2012 aussi .

Non plus sérieusement, en faire don à un Musée semblerait logique . Ou copier le coup du "Belfast" (je crois?) sur la Tamise, en la mettant sur la Seine .

Enfin je sais pas , il faudrait voir , mais un hôtel non , franchement .

Link to comment
Share on other sites

Je suis dubitatif...  On n'a pas été foutus de garder le Colbert (qui a quand même une autre gueule…) alors qu’il était déjà transformé en musée…

Enfin, elle aura fait couler de l’encre, en plus du champagne, la Jeanne…

Très bien vu malheureusement. Pourquoi d'ailleurs s'en est on passé?

Link to comment
Share on other sites

La Jeanne d'arc à lorient au musée eric tabarly avec les pen duick et je crois un agosta, ce sera un navire de légende parmi d'autres .

Tabarly a pas fait un passage sur la Jeanne?

Comme ça je serais pas loin quand j'y retourne pour les vacances!!

Et ça ferait un spot de plus pour les commandos qui s'entrainent sur un ancien prototype catamaran de déminage de la marine nationale

Link to comment
Share on other sites

Eric Tabarly a fait l'école Navale et il passa bien sur la Jeanne...

Mais pas celle-ci ! la précédente l'ancien croiseur de la WWII.

Il participa même à la dernière croisière d'application de la vieille Jeanne avant de partir comme pilote en Indochine.

A noter qu'il finit dernier de sa promo et que déjà il passait tout ses temps libres à s'occuper de Pen Duick et à régater

Link to comment
Share on other sites

Libre adaptation d'une chanson de Sardou (je vous laisse deviner laquelle :lol:)

Quand je pense au Q-790

Qu'on appelait le "Clemenceau"

Echoué si loin de son épi

Dans une darse perfide

Quand je pense au Clemenceau

J'envie mon homonyme

Héroine de guerre qui défendaient La France

Et qui s'est sacrifiée pour elle

Ne m'appelez plus jamais "La Jeanne"

La France elle va me laisser tomber

Ne m'appelez plus jamais "La Jeanne"

C'est ma dernière volonté

J'étais un bateau gigantesque

Capable de croiser mille ans

J'étais un géant j'étais presque

Presqu'aussi fort que l'océan

J'étais un bateau gigantesque

J'ai emporté des milliers d'officiers

J'étais la France qu'est-ce qu'il en reste

Un corps mort pour des cormorans

Ne m'appelez plus jamais "La Jeanne"

La France elle va me laisser tomber

Ne m'appelez plus jamais "La Jeanne"

C'est ma dernière volonté

Quand je pense au Q-790

Qu'on appelait le "Clemenceau"

Je ne voudrais pas finir comme lui

Humilié pendant si longtemps

Que le plus grand navire de guerre

Ait le courage de me couler

Le cul tourné à Brest

Pays breton où je suis né

Ne m'appelez plus jamais "La Jeanne"

La France elle va me laisser tomber

Ne m'appelez plus jamais "La Jeanne"

C'est ma dernière volonté

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,978
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...